Bravo à la FQS !

- 5 juin 2013

La journaliste Marie-Michèle Sioui nous apprend que des membres de la communauté sikh du  Canada n’excluent pas de poursuivre en justice la Fédération québécoise de soccer (FQS).

De quel crime contre l’humanité cette dernière se serait-elle rendue coupable ? Vous le devinez, n’est-ce pas ?

La FQS a simplement décidé de maintenir son interdiction du port du turban, du patka et du keski sur nos terrains de soccer.

La FQS est-elle obscurantiste, bornée et rétrograde ? C’est ce que les plaignants voudraient vous faire croire.

La FQS fonde sa décision sur l’article 4 des règlements de la FIFA, l’organisme qui supervise le soccer à l’échelle planétaire, qui dit qu’un joueur «ne doit pas porter d’équipe potentiellement dangereux pour lui ou tout autre joueur».

La FQS n’a pas changé sa position. Elle ne fait que reconduire sa position traditionnelle.

Si la FIFA change sa position, la FQS dit qu’elle suivra la maison-mère.

Cette nouvelle affaire illustre jusqu’à la caricature la rhétorique larmoyante, culpabilisante, pernicieuse et dogmatique utilisée par certaines minorités religieuses.

«Il est fort dommage d’empêcher des enfants de 7 ou 8 ans de jouer au soccer», dit Balpreet Singh.

On ne les empêche pas. On leur dit que les règles sont les mêmes pour tous.

«Ils vont passer l’été à la maison», ajoute-t-il. Si c’est le cas, ce sera la faute des parents.

«Comment vont-ils s’intégrer dans la société ? Comment vont-ils se sentir dans leur identité ?», se demande, le cœur sur la main, Mukhbir Sing, un autre porte-parole.

Pour lui, la seule façon acceptable de s’intégrer, c’est sans le moindre renoncement à sa religion. La religion est donc ici l’horizon indépassable de toute l’identité individuelle.

La douceur des mots ne doit pas dissimuler le fanatisme qu’ils abritent.

Le Petit Robert définit le fanatique comme celui qui est animé «d’une foi intraitable et d’un zèle aveugle» envers une doctrine. C’est le cas ici, non ?

Ces gens mobilisent à leur profit l’idéologie multiculturaliste canadienne, taillée sur mesure pour eux, pour qui le devoir d’intégration repose sur les seules épaules de la majorité.

C’est à la majorité de changer pour accepter le minoritaire comme il est.

Serez-vous étonnés si je vous dis que Soccer Canada, l’organisme pancanadien, a gentiment «recommandé» à la FQS de céder ?

«Nous tentons d’établir le dialogue depuis 2011, mais ils ne répondent pas à nos demandes», dit Balpreet Singh.

Faux. La FQS a répondu. Et sa réponse est non. Mais la seule «réponse» que ces gens accepteront est un oui.

Le «dialogue» qu’ils souhaitent, c’est que la FQS plie devant leur monologue.

«On dirait qu’ils le font exprès», dit Mukhbir Singh. Faux, c’est lui qui fait exprès.

Chaque revendication, toujours présentée come mineure en elle-même et isolée de toutes les autres, met la table pour la revendication suivante, et ainsi de suite.

Serions-nous tombés, enfin, sur un organisme québécois qui, avec calme et bon sens, se tient debout ? Bravo à la FQS !

Abonnez-vous à cet article

60 commentaires

  1. seb dit :

    Je n’en reviens pas de cette histoire. La FQS applique simplement un règlement de la très puissante FIFA et se fait accuser de racisme et d’exclusion par les multiculturalistes canadiens. Je n’ai entendu personne attaquer la FIFA pour son règlement. Pourquoi est-ce qu’on s’acharne pourtant sur les québécois?

    L’ensemble du système fédéraliste est rendu corrompu par l’idéologie destructrice du multiculturalisme.

  2. Anne dit :

    Moi je ne dis pas bravo. On accorde le voile et on refuse ce petit turban pour cacher les cheveux. On mélange tout au Québec. La tolérance est à zéro. Si on est pas Québécois de souche, blanc, catholique et francophone on est pas un citoyen Québécois. C’est de la mesquinerie pure et simple.

  3. Michael Garant dit :

    Bien d’accord.

  4. Louis Francoeur dit :

    Monsieur Facal,

    La religion est un marqueur identitaire plus fort que la langue. Ignorer ce marqueur identitaire chez les Sikhs conduit à un discours de sourds comme votre texte en est un si bel exemple. Si les Sikhs ne peuvent pas être eux-mêmes quand ils vivent au Québec, il faudrait leur dire clairement.

    Pour les Québécois, il y a deux éléments derrière ce discours de sourds : le refus de toute manifestation ostensible des religions, le refus des différences et l’obligation aux immigrants de se fondre dans le creuset québécois.

    Le premier me semble éminemment condamnable puisqu’il revient à refuser la liberté de conscience qui serait vaine si elle ne pouvait s’exprimer.

    Pour le second élément, la volonté d’assimiler les immigrants, c’est une position qui se défend. Nous ne serions pas les seuls à penser comme ça. Les Japonais, notamment, ne reconnaissent pas comme étant des leurs quiconque n’est pas totalement assimilé à leur culture… et encore là, le degré d’assimilation ne semble jamais suffisant.

    Pour ma part, je me préoccupe uniquement des religions qui ont un caractère liberticide pour le citoyen. Pas de la religion sikh qui n’a aucune volonté hégémonique.

  5. Paul Gagnon dit :

    Mais combien de temps pourra-t-elle tenir son bout face au tollé général ?

  6. Denis Mercier dit :

    Là, je suis en complet désaccord avec vous sur ce sujet. Et je pense que cela a à voir avec la conception de l’autorité qu’une personne peut avoir je crois. On peut déduire de votre texte que jamais, au grand jamais, on ne doit remettre une autorité en question et je suis en désaccord avec ça.

    L’autorité doit être basée sur le « gros bon sens ». Ici on est en face d’un jeu ou d’un sport, les enfants sont supposé s’amuser avant tout. Il n’y a rien qui indique que c’est dangereux de porter un turban au contraire peut-être que tous les enfants devraient en porter un pour se prémunir de chocs à la tête qui pourraient survenir.

    L’autorité qui va s’appliquer en fait est celle du pays et non celle de la FIFA. Dans notre pays, les convictions religieuses de chacun sont respectées, il y a même des gens qui portent ce turban dans la GRC, alors il serait surprenant qu’une ligue de football gagne la chose s’il y a des poursuites.

  7. Schreiber dit :

    Il s’agit d’une opinion ridicule, prétendant que le turban est un danger sur le terrain de football. Je suis surpris que tout adulte serait n’importe pas avoir honte d’exprimer une telle opinion ridicule. Honte sur vous et sur les FQS. Vous ramener le Québec dans le discrédit international.

  8. k. dit :

    Monsieur Facal, bravo!

    Je suis heureux du débat qui se présente à nous. Contrairement à ce que certains voudraient nous faire croire, il ne s’agit pas seulement d’une histoire autour d’un bout de tissu. Le turban n’est que la pointe d’un problème derrière lequel se cache la confrontation entre le modèle multiculturaliste et le modèle d’intégration québécois. Autant dire que ce n’est que la pointe de l’iceberg, parce que le problème est gigantesque! Il faut lire les diverses opinions qui se confrontent violemment pour saisir à quel point le dossier est épineux et irréconciliable selon l’approche choisie. Allez lire les commentaires sur le National post et le Montreal Gazette. On y verse des larmes et on parle de fascisme (business as usual). Tant qu’à moi, la FSQ fait preuve de la même intransigeance que la communauté sikh à l’égard du code vestimentaire. Pas de réconciliation possible.

    Et que les sikhs orthodoxes fanatiques cessent de faire les victimes. Les orthodoxes sont responsables de l’exclusion de leurs propres enfants. Jamais il n’a été question d’exclure spécifiquement les enfants sikhs. Seront exclus ceux dont le code vestimentaire ne respecte pas les normes pré-établies par la FSQ et par la FIFA. Or, le turban est exclu et ceux qui le portent ne rencontrent pas les critères nécessaires pour jouer dans une équipe de la FSQ. À ce que je sache, les sikhs non-orthodoxes (ceux qui ne portent pas le turban et le kirpan) sont les bienvenus dans ces équipes. Par contre, notons qu’ils sont moins bienvenus dans leur communauté puisque le fait de ne pas se conformer aux codes sikhs est la démonstration d’une absence de courage. C’est la raison pour laquelle ils doivent s’asseoir au fond de la salle lors des cérémonies sikhs, tandis que les orthodoxes peuvent se rapprocher de l’autel.

    Courage à la FSQ et courage aux sikhs non-orthodoxes! Que leur intransigeance se dresse vigoureusement contre l’intransigeance des autorités et des…

  9. Louis Nel dit :

    Je suis absolument d’accord avec vos propos.

    J’ai un certain raz le bol de voir que la majorité et ses traditions et son mode de vie doit continuellement se plier aux vœux d’une minorité qui fait très peu d’effort pour se rapprocher de la majorité au Québec.

    C’est humiliant aussi de lire tous les politicaly-correct du Québec nous culpabiliser parce que nous croyons que les traditions de la majorité doivent primer sur les exigences des minorités.

    Déçu de voir que si peu de Québécois dénoncer les dangers du multiculturalisme qui fait que nous avons 101 pays dans un même pays.

  10. Louis Nel dit :

    @Schreiber

    Ce que vous ne saisissez pas c’est le danger que représente le multiculturalisme.

  11. gabriel dufour dit :

    La FSQ fait preuve de courage.

    Notre mollesse occidentale fait en sorte qu’on plie devant toutes les demandes qui nous sont présentées.

    Tant qu’on ne comprendra pas que c’est pièce par pièce que les immigrants obtiennent leurs accommodements, on se pendra avec notre propre corde.

    À quand un casque de hockey avec un foulard islamique ?

  12. Raymond Lafrance dit :

    M.Facal vous écrivez «Comment vont-ils s’intégrer dans la société ? Comment vont-ils se sentir dans leur identité ?», se demande, le cœur sur la main, Mukhbir Sing, un autre porte-parole.

    C’est le monde à l’envers même André Pratte et Yves Boisvert de La Presse abondent dans le même sens que M.Sing. L’intégration à la société nous prenons ça de quelle côté?

    Exigez à un enfant de huit ans de porter un patka ou un turban c’est de l’intégration ou de le mettre en marge de la société pour brimer son intégration? Pour le flot de huit ans un patka c’est pas le couvre-chef qui a lui même demandé (il voulait probablement une casquette des Red Sox) mais bien une exigence de ses parents. Il risque d’avoir à vivre avec tout les sobriquets de ses camarades – (le tétubie, le gros condom etc) Quant aux parents c’est pas une question d’assimilation, mais vous avez pris la décision de venir vivre au Canada prenez votre « gaz égal » votre choix ça été de vous installez en occident. En prime pour l’enfant, vous voulez vous en servir de lui comme bouclier devant les tribunaux, pour dire que nous sommes des intolérants. L’enfant a rien demandé.

    Si je me promenais sur la rue Ste-Catherine habillé en bédouin, il se pourrait que des gens puissent avoir le fou rire où ils se demanderaient si je suis un acteur en répétition.

    En passant le code de vie d’Hérouxville c’était pour rire des montréalais au prise avec ce genre de situation absolument ridicule. « chez nous on accepte pas la lapidation » disait le code de vie écrit par un conseiller municipal rigolo. Le gouvernement a mis Bouchard-Taylor là-dessus avec une tournée provinciale—)))

  13. Athéna dit :

    @Louis Francoeur : Les Québécois ont d’excellentes raisons d’être méfiants quant à la manifestation ostensible de la religion en public. Non seulement nous nous souvenons des guerres de religion en Europe lors de la Renaissance, mais aussi de la mainmise de l’Église sur la société québécoise jusqu’aux années soixante.
    Nous nous faisons constamment intimer de respecter la sensibilité des immigrants. Mais qu’en est-il de la sensibilité des Québécois? Eux aussi ont une histoire, ainsi qu’une relation ambivalente avec la religion.

  14. Rodrigue dit :

    Vous êtes vraiment pathétique et Facal me fait honte avec ton raisonement. Car ici, nous parlons du sport amateur. Soyons clair, au Qc, nous voulons que les immigrants soient assimilés et non intégrés. Pour un peuple qui sait battu et se bat encore pour reconnaitre sa différence avec le reste du canada, je trouve hypocrite que vous ne voulez pas reconnaitre aux autres le droit à la différence. Je crois vous devrez trouver ca normal si le ROC vous dites d’apprendre l’anglais et de rentrer dans les rangs. Facal tombe dans la meme demagogie parce que ca permet de bien paraitre au Qc de ne jours de defendre l’identité. La vie sociale est devenue blanc ou noir

  15. J-F. Couture dit :

    Pas question que je m’embarque dans les «coquetteries vestimentaires». En ce qui me concerne, les gens peuvent se vêtir comme ils le veulent et porter des pantoufles en Phentex s’ils en ont envie.

    Non, moi ce qui me préoccupe c’est que l’on tente de nous faire croire que des enfants de 5-6-7-8-ans puissent avoir des «convictions religieuses« bien ancrées, personnelles et sincères.

    Mois qui suis né dans un Québec qui baignait à fond dans l’eau bénite, j’avais les convictions religieuses de mes parents qui m’ont fait baptiser et qui m’amenaient à l’église voir un vieux monsieur qui, le dos tourné à l’assistance et parlant une langue que lui seul comprenait, se livrait à diverses activités solennelles avec un petit discours en langage plébéien pour séparer le temps et donner quelque directives sur comment voter au prochain référendum municipal pour permis d’alcool.

    J’avais aussi les convictions de mes enseignants qui nous faisaient apprendre par coeur les questions et réponses tenant d’un petit livre gris dont j’ai conservé un exemplaire.

    Et je pourrais ajouter plein d’autres situations relatives aux «convictions sincères» que je pouvais avoir à cet âge. Mais à quoi bon. Je pense que j’ai été assez clair.

    Alors, de grâce, qu’on laisse des jeunes avoir des «coquetteries vestimentaires» mais qu’on ne vienne pas me seriner que cela relève de l’intériorité religieuse d’un gosse de moins de 12 ans. À cet âge on ne peut avoir que les convictions de ses parents.

    Quant à un couvre chef du genre turban, n’en ayant jamais porté, je en puis me prononcer sur l’aspect sécurité au foot, au rugby, ou dans tout autre sport. Ancien hockeyeur, je n’aurais certainement pas voulu le porter à laplace de mon casque. Mais à première vue, et surtout pour des enfants même pas adiolescents, et dans un sport sans contact, je ne vois vraiment pas de problème. Qu’on les laisse donc s’amuser avec leurs petits camarades qui, j’en suis certain, n’en ont…

  16. J-F. Couture dit :

    …….n’en ont rien à cirer…..Pourtant, le système me disait qu’il me restait des mots.

  17. Manouchka dit :

    @anne

    Est-il possible de changer votre angle d’attaque et de demander aux Shikhs s’il est possible pour leurs enfants qui désirent jouer au soccer d’enlever leur turban pendant la durée du match? Iront-ils tout droit en enfer Shikh pour cette raison? Est-ce que les Shikhs sont imperméables aux accomodements raisonnables lorsqu’ils leur sont demandés à eux?

  18. albert bela dit :

    à force de vouloir toujours nous imposer des accommodements les immigrants finissent par nous insulter ,

  19. Denis Mercier dit :

    Je croyais que le parti québécois voulait introduire une forme de laicité assez soft pour introduire le principe du moins genre l’état reconnait le droit à la religion de chacun et son expression dans le domaine public sauf pour des motifs supérieurs comme pour certains employés représentant l’état qui se doivent d’être neutre mais à en lire certains dont M. Facal je crois qu’on se dirige plutôt vers uen guerre de religion et que tous les prétextes seront bons lorsqu’on verra un signe religieux ou culturel de foncer pour mettre cette personne dans un bâteau ou un avion pour l’expédier vers son pays d’origine.

    Le PQ rend fou.

  20. Rejean Dompierre-Laurier-Suzuki dit :

    Rodrigue a raison. Les gens qui disent bravo, connaisez vous des Sikhs? Il sont des gens incroyable. Encore une fois le Québec se fait pointer le doigt à l’échelle planetaire. Les gens qui disent oui à l’intolérance ont tord.

  21. Rejean Dompierre-Laurier-Suzuki dit :

    Si cela est un valeur Québecois pour notre nouvelle charte, je suis hontre d’etre Québecois.

  22. Drako dit :

    C’est quoi le problème que vous avez avec le fait qu’un enfant porte un « condom » sur la tête. C’est quoi le danger mortel ou physique d’un enfant qui porte un « condom » sur sa tête sur un terrain de soccer? J’imagine que c’est moi dangereux pour l’enfant de laisser traîner ses cheveux sur un terrain de soccer que de les sécuriser sous un « condom ». De plus il n’est mentionné nulle part dans le règlement de la FIFA que le port du patka (condom) est dangereux pour le joueur et les autres joueurs. Si on se fit sur le règlement dont vous faites mention et que FQS utilise pour cette affaire qui n’en est pas une les joueurs devraient tous jouer tout nu. Si porter un « condom » (patka) est dangereux il est normal de dire que de porter des bas, des souliers (surtout les souliers avec leurs piques piques, ça, ça fait mal en tab..) le chandail, le pantalon court (shorts), le caleçon, la coquille, etc sont aussi dangereux. Oui messieurs et mesdames, tous les enfants tout nus sur les terrains de soccer au Québec.

    De plus porter un patka ou une casquette ou un voile sur un terrain de soccer où le soleil plombe sur la tête des enfants est une maudite bonne idée pour protéger les enfants du soleil.

    Tien j’y pense, on devrait interdire tout port de chapeau, casquette ou autre bidule sur la tête. Tien aucun morceau vestimentaire porté sur la tête n’est légal au Québec et peux être punis avec une peine d’emprisonnement minimal de 15 ans. Tous les problèmes des patentes à gosse sur la tête des gens sont réglés. Nous pouvons passer à autre chose,,,enfin.

    En passant juste comme ça, est-ce qu’il y a quelqu’un qui sait pourquoi les religions sont si inoptisées, si obsédées par les cheveux et le poil? Et est-ce que ça se soigne?

  23. Rodrigue dit :

    Nous sommes completement dans l’intolerance et la laicité devient un pretexte pour justifier tout. Si un jeune sikhs porte son turban ou un jeune catholique porte une casquette pour jouer du soccer, en quoi cela vous conserne ? cela fait de tort à qui ? Est ce que cela fait du mal à quelqu’un ? ou est vraiment le problème ?

    le problème que ceux qui sont laiques ou non-pratiquants veulent que tout le monde le deviennent. Si vous voulez qu’on soit tous laiques, alors allons-y pour être consequent
    - changeons les noms de toutes les rues qui ont une raisonnance catholique
    - annulons tous les congés féries à vocation religieuse
    - dire à tout ceux et celles qui veulent s’emmigrer au Qc que nous acceptons que les laiques et les catholiques

  24. bis22 dit :

    Oups, commentaire parti trop tôt.

    Je reprends. Ce n’est pas nous qui les – les enturbannés et les voilées – excluons de notre société, ils s’excluent eux-mêmes lorsqu’ils s’accoutrent comme ils le font. Quand comprendront-ils cela?

    Le pas qui les conduirait jusqu’à nous, c’est à eux de le faire et pas à nous.

  25. Quidam23 dit :

    Un peu de xénéphobie aujourd’hui monsieur Facal et vous trouvez offense lorsque les journaux anglais nous traitent comme tel. Avec une opinion comme la vôtre on ne peut plus les en blamer.
    Ces enfants ne peuvent pas jouer avec «les nôtres» sauf s’ils ressemblent en tout point aux «nôtres». Belle façon de les intégrer en les isolant des autres enfants.
    Heureusement il y a des chroniqueurs comme Pratte et Boisvert qui offrent une opinion beaucoup plus sensée que la vôtre sur ce sujet.
    Pourtant vous demeurez un de mes chroniqueurs préférés

  26. peter s dit :

    Les xenophobes et racistes du FQS devraient changer leur decision avant que le Quebec est mis dans un air ridicule par la presse internationale. Ca a deja commencer avec le BBC. C’est dommage que des petits personnes du FQS peuvent donner un mauvais nom a la race tolerante Canadien Francais. Drainville devraient etre content!

  27. Le_Patriote dit :

    À quel point faut-il être un intégriste religieux extrémiste pour ne pas être capable d’enlever son turban le temps d’une partie de soccer? On se fait niaiser par ces accodemodements déraisonnables. Enlever un chapeau sur une tête n’a jamais dérangé personne, alors arrêtez donc de pleurer.

  28. yvonne dit :

    ‘Qu’ils aillent jouer dans leur cour…’, .Qu’ils restent chez eux’ …s’ils n’aiment pas ce qui se fait ici, qu’ils retournent chez eux….Sauf qu’ici c’est chez eux. Il n’ y a jamais eu un cas au monde, je dis bien au monde que le turban au foot a mis en danger un joueur de foot. AUCUN, JAMAIS…mais au Québec on est dans le preventif, au cas où le fils d’immigrant ne nous mette en danger….on fait dur

  29. Rejean Dompierre-Laurier-Suzuki dit :

    @ Le Patriote. Un turban n’est pas un simple chapeau. Informez vous cher Monsieur.

  30. Nelson dit :

    Des accommodements vraiment raisonnables, proposés par les propres croyants :

    Des familles sikh n’aiment pas des coûteux des jeunes sikhs à l’école…ils ont peur que leurs propres enfants se fassent poignarder ….ils disent que le  »coûteux religieux » peut être un tout petit coûteux plastique miniscule non dangereux cousu à l’intérieur des vêtements…..comme les petits crucifixes que certains chrétiens portent.

    Des familles musulmanes disent que rien oblige les musulmanes prier dans les cabanes à sucre ou dans les lieux de travail et études….et qu’ils peuvent le faire chez eux.

    Les enfants sikhs doivent enlever le tissu de la tête pour se laver les cheveux, donc, ils ne sont pas obligés à toujours l’avoir avec eux.

    Il faut que tout le monde fasse la part des choses….

    L’idéal est que les croyances religieuses—personnels, intimes— soient justement personnels, et non publiques.

  31. Geneviève dit :

    Pourquoi devrait-on se sentir concernés par ce que disent la presse internationale et celle des autres provinces du Canada?

    S’il y a du racisme dans toute cette histoire, c’est bien contre les québécois et les canadiens puisqu’on nous conditionne à accepter que la diversité est un « enrichissement ». Autrement dit, les non-blancs ont plus de valeur ou sont plus désirables que les blancs. Promouvoir le multiculturalisme c’est faire la promotion de notre dépossession, de notre mise en minorité et ultimement de notre génocide. Faut-il se surprendre que les fédéralistes canadiens font tout ce qu’ils peuvent pour imposer leur multiculturalisme au Québec?

  32. Marie dit :

    Je suis entièrement d’accord avec vous M. Facal. C’est certain que la fameuse Commission Bouchard-Taylor n’a rien apporté de bon pour régler ce genre de problème.

  33. Julien117 dit :

    Je suis d’accord avec monsieur Facal. Le Canada est volontairement multiculturel. Joe Clark avait bien exprimé cette façon de vivre en disant que le Canada était une communauté de communautés. Les groupes ne s’intégrent pas ils se juxtaposent. Au Québec nous voyons les choses différamment. Mais ce n’est pas vrai pour tout le monde, l’équipe de La Presse est fortement en faveur du multiculturalisme. La seule chose qui les énerve c’est le crucifix à l’assemblée nationale. Un sigen religieux inacceptable, le turban c’est pas pareil semble-t-il. Rien n’oblige le Québec à être multiculturel à la canadienne anglaise.

  34. ALAIN LEGAULT dit :

    Bravo a la FQS,surtout ne lachez pas,merci

  35. Alain Laliberté dit :

    Hum, d’habitude je suis d’accord avec vous sur ce genre de questions M. Facal, mais votre article est particulièrement mal écrit aujourd’hui.

    Si la FQS s’était bornée à dire qu’une telle question dépassait ses compétences et qu’elle s’alignait sur la position de la FIFA. D’accord.

    Le problème, c’est que l’article de la FIFA que vous citez quant à la question de la sécurité ne semble pas s’appliquer ici. En quoi porter un turban bien fixé nuit à la sécurité? En fait, c’est plus sécuritaire me semble-t-il que de longs cheveux au vent… Allons-nous interdire les longs cheveux au vent?

    Les Sikhs ont dans ce cas bien plus raison de contester cette décision qu’en avait notre cher maire LaLa Tremblay pour la prière…

    Nous serons toutefois d’accord sur un point : par civisme, ils devraient quand même pour le moment continuer à jouer sans turban pendant leurs recours.

  36. honorable dit :

    La FIFA accepte les masques sur le visage; elle accepte les HEADGEARS; elle accepte les coupes de cheveux Afro de 10 cm d’épais tout le tour de la tête; elle n’a aucune raison de refuser un linge autour de la tête.

  37. La peur de l’inconnu : Énergie céleste

    Aussi loin qu’on puisse remonter dans l’histoire du monde, on constate, toutes croyances confondues, que la domination des peuples a été le résultat d’une forme quelconque de peur, cultivée, instaurée par les armes, ou brandie comme conséquence au refus de se soumettre, immédiatement, dans un avenir prévisible ou encore, dans l’au-delà.

    Toutes les sectes et toutes les religions ont utilisé cette recette infaillible pour asseoir leur prédominance et leur pouvoir.
    Cette peur en provenance « d’en haut », ce lieu plein de mystères parce qu’inaccessible et partant, inconnu a toujours semblé moins difficile à supporter lorsque partagée. D’où le prosélytisme, cet effort – cette obligation – que les croyants se donnent en vue de « convertir » leurs proches à leurs croyances.

    À ce titre, Jean là-là Tremblay est l’exemple parfait de ce type de « peureux maladif ». Sa frousse génétique, en raison de la fonction politique qu’il occupe, le rend dangereux pour l’ensemble de ses concitoyens qu’il contamine ; et cette maladie infectieuse – par le biais d’un juge tout aussi pissou – se propage à l’ensemble du Québec.

    Qu’il s’agisse de quelque groupe religieux ou secte que ce soit, nous nous devons tous, en tant que citoyens responsables, de refuser quelque tentative qui vise à cultiver la peur – sous toutes ses formes.

    Qu’il s’agisse d’une croix portée au cou, d’un crucifix accroché à un mur, d’une statue plantée dans une salle ou dans un lieu public, d’un turban arboré ostensiblement, d’une burqa ou de tout accoutrement ou symbole ostentatoire d’une quelconque conviction ou croyance religieuse, ce sont tous là des gestes insidieux de prosélytisme qui devraient être refusés dès leur toute première manifestation.

    Y en a marre !

  38. Rejean Dompierre-Laurier-Suzuki dit :

    @ Genevieve

    La presse mondiale est notre mirroir.

  39. Minona dit :

    @Rejean Dompierre-Laurier-Suzuki dit:

    « Les gens qui disent bravo, connaisez vous des Sikhs? Il sont des gens incroyable. »

    Parce que si ceux que vous avez rencontrés avaient été fanatiques et agressifs, vous approuveriez la décision de la FSQ? Ce genre de décision ne doit pas être pris sous des considérations émotives. On ne peut pas accorder ou refuser un accommodement religieux en fonction de l’opinion que l’on a d’une communauté religieuse. Déjà que juger toute une communauté selon quelques personnes c’est plutôt généraliser…

  40. Julien117 dit :

    Je suis d’accord avec monsieur Facal. Le problème c’est notre conception de l’identité du pays. Le Canada est un pays multiculturel. Je crois que c’est une erreur mais c’est ainsi depuis le rapatriement de la Constitution. Ce qui signifie que le pays est une communauté de communautés. Des groupes ethniques, raciaux, religieux, juxtaposés. Pas intégrés mais accolés les uns aux autres. Dans cette optique tous les particularismes sont les bienvenus. Je crois que c’est une erreur et il nous arrivera ce qui se passe en Angleterre et ailleurs en Europe, bien du désordre. Plus de lien entre les groupes seulement le partage du même territoire. C’est bien pauvre.

  41. Minona dit :

    Puisque les enfants sikhs acceptent de jouer sans kirpan et de se laver les cheveux sans patka, c’est bien la preuve qu’ils sont capables de passer quelques minutes ou quelques heures sans porter l’un de leur symboles religieux. Je crois qu’il est préférable de les aider à vaincre leur peur de la colère divine que de renforcer les phobies qu’on leur a inculquées. Imaginerait-on des adultes renforçant chez un enfant la peur des foules, de l’eau ou des araignées?

    Il y a peut-être des club sportif en Inde ou le port du turban et du patka est interdit. Dans certains pays musulmans, il y avait bien jusqu’à tout récemment de écoles et des université qui interdisaient le port du voile dans les institutions scolaires et personne n’a crié à l’islamophobie, encore moins au racisme (puisqu’une religion n’est pas une race). Il n’y a apparemment que les occidentaux qui doivent marcher les fesses serrées sur cette planète.

    D’ailleurs, concernant les accusations gratuites de xénophobie, je crois que l’usage d’un mot signifiant « peur des étrangers » équivaut ici à traiter d’étrangers des enfants qui pour la plupart sont nés ici! :)

  42. Minona dit :

    J’ai fais une recherche par image sur Google avec les mots clefs « India football federation players » (cliquer sur mon identifiant). J’ai regardé rapidement mais il se semble pas y avoir grand turban dans le paysage…

  43. Nancy Bouchard dit :

    J’espère que les pendentifs sont également bannis sur les terrains de soccer… Tu t’imagines ce qui pourrait arriver si un enfant tirait sur sa chaîne? Étranglement ins-tan-ta-né. Et les t-shirts, vous y avez pensé? Un enfant pourrait quasiment être décapité si on l’attrapait par le col! Tant qu’à moi, tous les vêtements devrait être bannis… Y’aurait plus de pédophiles dans les estrades, mais au moins un enfant ne pourrait pas tirer sur les vêtements d’un autre et possiblement lui causer une blessure grave… Ah, et je vous parle pas des élastiques à cheveux hein! Ces filles avec une queue de cheval – ça s’attrape en moins de deux; tu lui soutires son élastique et tadaa, tu as tout ce qu’il te faut pour créer un fusil à élastique avec ton doigt et ton pouce! Dans la face, la fille! T’imagines? Elle pourrait perdre un oeil! Mais attends une minute, tu me dis-tu que les terrains de soccer c’est LÉGAL au Québec? J’y comprends rien. On parle de turbans dangereux… Moi je dis pensez aux enfants qui se poussent, se font des jambettes, tirent les cheveux quand ils sont pas contents: ce sont là tous les ingrédients nécessaires pour causer la MORT. Sauvons les enfants! Bannissons le soccer au Québec une fois pour toute!!!

  44. ALAIN LEGAULT dit :

    @LAURENT LAURIER REJAN SUZUKY HONDA,oui en effet je connais des siks et ils sont effectivement extraordinaire,les mulsulmans aussi le sont,les reglements sont pour tout le monde sans exception,ce ne st qu un jeu avec des reglement svp revenez en ou ne jouez pas tout simplement,ce que je comprends c est si je veux pratique la religion siks je devrez suivre certains reglements bon bin c est la meme maudite affaire ,franchement arrete de chrecher des puces………..

  45. k. dit :

    Nancy Bouchard, vous dites des âneries. En tant qu’ancien arbitre de soccer, laissez-moi vous expliquer fonctionne le monde du soccer sous la supervision de la FSQ et de la FIFA. La FIFA est une super-organisation qui fédère le fonctionnement et l’uniformisation des règles du soccer. Ses règles sont strictes, parce qu’il y a énormément de cas à gérer, un peu comme le droit au sein d’un État qui doit être en mesure de prévenir tous les cas possibles. Avec le temps, les règlements s’ajustent, se raffermissent ou s’assouplissent. C’est ainsi qu’un accessoire comme un bandeau a longtemps été toléré, mais ne l’est plus depuis un accident bête s’est produit. Comme la FIFA a eu vent de l’accident, elle a donné pour directive d’interdire les bandeaux sur les terrains parce que l’accident créé un précédent et que c’est sa responsabilité d’éliminer les risques évitables. C’est la même chose que lorsqu’une compagnie de voiture rappelle ses produits parce qu’UN seul cas a démontré une défaillance. Jamais nous n’interdirons les voitures, mais la compagnie a tout de même une responsabilité juridique sur ses produits, même si UN seul cas est douteux et tombe sous sa responsabilité. Même chose avec la viande. Il n’est pas rare que millier de produits soient rappelés, même si un seul cas dangereux présente un risque potentiel. Trouvez-vous ces exemples exagérés, grotesques? Avez-vous une meilleure solution à offrir, parce que jusqu’à maintenant, c’est la seule façon que les méga-organisations ont trouvé pour assurer la sécurité et la prévention. La FIFA fonctionne exactement de la même façon et on ne saurait la reprocher de faire preuve de prudence. Le soccer présente-t-il encore des risques? Bien sûr, mais on ne l’interdira pas, au même titre que nous n’interdirons pas la viande si quelqu’un s’étouffe ou si un conducteur se tue au volant. Ce qui compte, c’est que l’organisme fédérateur prenne ses responsabilités à l’égard de ce qui tombe sous sa…

  46. Louis Francoeur dit :

    « J’ai fais une recherche par image sur Google avec les mots clefs “India football federation players” (cliquer sur mon identifiant). J’ai regardé rapidement mais il se semble pas y avoir grand turban dans le paysage… » Minona

    Pour votre information, il y a environ 20 millions de Sikhs dans tout l’Inde. Il y a plus de 1,2 milliards d’Indiens. Ce qui donne pour les Sikhs une proportion de 1,6% de la population indienne. Vos chances sont effectivement faibles de trouver un Sikh parmi 11 joueurs sur le terrain. De plus, la société indienne est très compartimentée sur le plan social et les Sikhs sont une minorité par très bien vue des Hindous, qui eux représentent 80% de la population indienne.

  47. Louis Nel dit :

    @Athéna

    Votre perception de l’Église catholique est en partie fausse et surtout très incomplète. C’est l’Église catholique en 1774 qui a fait pencher la balance en obtenant la protection de la langue française et de la religion catholique et de nos traditions comme nos lois déjà en vigueur auprès du Gouverneur de sa Majesté très Protestante et très empressé de nous angliciser.

    C’est l’Église qui a fondé les premières écoles et les premiers hôpitaux en Nouvelle-France puis qui les a maintenu jusqu’au milieu des années 1960 sans faire de déficits majeures comme c’est le cas avec le foutu bordel de nos institutions aujourd’hui.

    Sans l’Église catholique et son dévouement envers tous qui comme institution a le plus donné au Québec en 400 ans.

  48. B.Manning dit :

    Il y a quelqu’un qui tire sur les Sikhs d’un voiture. Les mecs l’ont nomme « Le Turbanator »

  49. manon Darveau dit :

    Notre futur?Pas de sentence pour un père musulman tuant sa fille pour l’honneur car l’islam sunnite et chiite ne le pénalise pas?Accepter une défense d’homme violent envers sa conjointe (Allemagne) car autorisé par le coran (sourate 4 verset 34)? Il est devenu raciste de vouloir protéger ses valeurs, sa religion, langue, coutumes, etc. pour un immigrant n’ayant pas appris ni l’anglais ni le français en 20 ans de résidence? abusif, carrément.Tenue de payer les traducteurs en plus. Allez en iran vêtue à l’Occidentale pour voir comment vous serez traités les défenseurs de toutes ces cultures qui exigent et poursuivent. Nous devrions avoir le droit de déporter systématiquement tout immigrant et sa famille élargie à la moindre demande d’accommodement religieux, de premier acte criminel, de toute poursuite si congédiée car décide de se voiler au travail,de famille polygames, etc. Ca commence par un kirpan et ca finit en décapitation comme Londres vient de le vivre et ou un imam dit que le décapité brûlerait en enfer car non musulmans, que les meurtriers sont des martyrs.Le laxisme de nos lois est en train de détruire notre identité.La démocratie tue!Ca commence par un foulard et ca finit en décapitation (sourate 8 verset 12)L’immigrant a des droits mais aussi des DEVOIRS. Et la langue, un M.d’Asie résidant ici depuis 20 ans ne parle ni anglais ni français et la loi de la santé et des s. sociaux oblige de payer le traducteur: abusif.Espérons que le gouv. actuel poursuivra dans l’optique ou il a réduit les procédures d’évictions du pays.Est-ce normal que Villanueva ait pu rester ici? non.Protéger un criminel étranger: abusif.Protéger ses valeurs est devenu raciste? Non. La guerre civile est probable sous peu en France, d’autres pays suivront.Combien de morts avant de réaliser que certaines cultures devraient être évitées car incompatibles?Le multi-culturalisme non sélectif est un échec;l’Europe nous donne son expérience, réveillons-nous de grâce!

  50. Bélanger dit :

    Bravo monsieur Facal de dénoncer ces accomodements religieux. Je comprends mal les pro- accomodements religieux. Coup donc, est-ce qu’ils y a des gens parmi ce gang qui suit les nouvelles internationales ? regarder ce qui se passe dans les pays islamistes : les chrétien d’Égypte qui sont en train de se faire exterminer simplement parce qu’ils sont chrétiens, les homosexuels qui se font empather parce qu’ils sont homosexuels, les femmes qui se font lapider etc. Qu’est-ce que cela va prendre à ces tenants du relativisme culturel, à ces pensants de la go-gauche pour allumer ? Les sports ne sont pas là pour promouvoir une idéologie religieuse quelconque. Il me semble que c’est clairs. On prend les enfants en otage pour tenter de nous IMPOSER DES IDÉOLOGIES RELIGIEUSES dan ce cas-ci. ALLO LUNE APPELLE LA TERRE ! Non mais ça se peux-tu de voir des gens pas incapable de mettre leurs neurones en fonction !

  51. G. Fecteau dit :

    «Chaque revendication, toujours présentée come mineure en elle-même et isolée de toutes les autres, met la table pour la revendication suivante, et ainsi de suite.»

    Exactement M. Facal. Mais là, la FIFA a déjà accepté le voile islamique aux Jeux de Londres, comment la FQS va-t-elle faire pour rivaliser avec la FIFA et interdire les gréements religieux des Sikhs???? Ce genre de gros organismes internationaux mènent le bal partout: même à l’ONU, tu n’as pas le droit de parler contre la charia! Imaginez! J’ai une vidéo d’un Anglais qui s’est essayé à la critiquer, la charia, un moment donné. Le président l’a interrompu illico et l’a fait taire assez vite merci. Les Sikhs s’essaient eux aussi. Et j’ai bien peur qu’ils gagnent leur point. Ils portent déjà le turban dans la GRC.

    Vous ne commencez toujours pas à vous ennuyer des catholiques qui ne demandent même plus de pouvoir aller à la messe du dimanche pour ne pas déplaire à leur employeur ou à leur entourage laïcard effréné immédiat, rien que ça!! Et les pauvres idiots ne le demandent même plus d’ailleurs tellement ils sont occupés – je parle des non-pratiquants – avec du pain et des jeux.
    Il faut avoir l’esprit ouvert, être accueillant, être tolérant avec tout un chacun, sauf avec soi-même et sa propre culture! Enfin, vous avez vu ce qui s’est passé avec le maire de Saguenay: Oh horreur suprême! Il a osé faire un signe de croix en public et tenir tête à un athée «emmerdeur-pour le fun»!

  52. Guylaine Stp dit :

    @ Denis Mercier : dans la GRC ils portent le Turban ? parce que ce sont des Libéraux qui ont pris la décision si tu te rappeles bien. Le multiculturalisme de Trudeau qui est un échec partout dans le monde, Allemagne, France, Danemark, Suède etc.. Voilà pourquoi on ne suivra pas comme des moutons a ces demandes. Tu embarqueras dans une équipe pour jouer et non pour mettre la religion en premier. Un Juge porte une coiffe parce que c’est l’habillement et non pour évoquer Dieu. Imagines un Juge avec un voile ? qui jugera mon mari qui est Juif ! Heuuuuu ché pas mais les gens bornés yen à a ce que je vois ici !

  53. Guylaine Stp dit :

    @ Marie Oui la Commission Taylor Bouchard n’a rien donné, mais qui sont-ils par en arrière qui pousse cette solution Bidon du Multiculturalisme ? J’ai vue de mes yeux le Symposium leur page couverture et leur LOGO en arrière qui montre l’Union Européenne. Je crois que si on est Québécois on a pas de leçon a recevoir de l’Union Européenne et des autres. On a le droit d’avoir des valeurs saines pour PURGER ces problèmes que Taylor Bouchard Non Rien apporté comme solutions. Juste des blablablas qui nous dictes comment ont doit penser. Tu sais Marie, je peux trouver des Gros penseurs avec des Gors Noms qui contredirais le Rapport Bouchard Taylor. On se fait manipuler par des gens qui tirent les ficelles et ces gens viennent de l’Union Européenne. Ben qu’ils restent chez eux !

  54. Amane dit :

    Afin une institution québécoise qui met ses culottes même devant la pression. Je suis arrivé au Québec en 1986 à l’âge de 9 ans. Malgré une situation plus qu’enviable dans mon pays d’origine, mes parents voulaient donner le choix à mes frères et moi de vivre dans une scoiété dont le futur de ces enfants ne reposerait pas sur des décrets présidentiels à tout bout de champ, et des caprices d’un président-roi. Le Québec de 1986 et celui d’aujourd`hui a beaucoup changé.

    Avant, tu acceptais de vivre à l’exterieur selon les us et coutumes de ton pays d’acceuil , peu importe ce que tu faisais chez toi. Mais aujourd`hui tout le monde veut que le Québec se conforme à ses petites caprices régionales: kirpa par ici, tribunal coranique par-la, être servi par un homme, bientot ce sera de pouvoir rouler à gauche. C’est totalement ridicule. On s’assiste à un repli identitaire, et au communautarisme et ses affres. Quartier chinois, quartier italien, quartier grec, quartier haitien. C’est comme-ci chacun veut vivre chez l’autre sans les problemes qu’il trouve chez soi. Comment peux-on parler d’intégration et de multiculturalisme quand chacun n’est bien qu’avec celui qui lui ressemble?

  55. Kevin dit :

    Maudit des fois j’ai honte d’être québécois.
    C’est terrible que 6 millions québécois et québécoises de souche ont tellement peur de les autres.

  56. Marie-Eve dit :

    leur demande est compréhensible car les femmes voilées ont le droit de porter leur voile maintenant, si on cède à un groupe religieux c’est certain que les autres vont aussi faire des demandes semblables, tout le monde doit suivre les mêmes règlements alors on devrait interdire tout signe religieux, quand on commence à céder on ouvre la porte à toutes sortes de demandes, je suis certaine qu’un chrétien ne pourrait pas afficher sa religion alors pourquoi les autres ont le droit d’afficher les leurs ? je sais pas où tous les accommodements vont nous mener et quand ça va arrêter mais il serait temps de cesser de faire des passes-droits à certaines communauté car ça provoque de la colère et des frustrations, les lois doivent être pour tout le monde …

  57. Yannt dit :

    Il faut absolument interdire les associations politiques et les lobbies.
    Il ne doit y avoir qu’un État, élu. Qu’un gouvernement au service des citoyens et non à des communautarismes qui fragmentent la société et fomentent le désordre.
    La liberté à laquelle elles se réclament est le fer de lance de la destruction qu’elles espèrent.

  58. Marie-P dit :

    Monsieur Rejean Dompierre-Laurier-Suzuki (et quelques autres enragés), dites-moi que vous êtes dans l’ironie là? Rassurez-moi car je ne comptes plus les faussetés dans votre propos. D’abord non, pas le droit de casquette non plus sur le terrain pour un match fédéré. Votre « ouverture à deux vitesses imaginaire » n’existe pas.

    Une honte internationale? Le Québec est un des endroits les plus ouverts au monde. Et dans le top 3 des provinces canadiennes qui accueillent le plus d’immigrants par année. Mais une honte? Dans combien de pays les femmes n’ont même pas le droit de jouer au foot? Ah mais ça, n’a ne compte pas. Et des jeux gais? Mmm, me le demande bien.

    Évidemment, on fait une grosse affaire en prétextant qu’il ne s’agit que d’un bout de tissus… pour mieux condamner à l’avance la future Charte québécoise. Mais justement, la question derrière est bien plus grande, on parle de ce cas pour mieux éteindrel a volonté du Québec de se créer SA propre laïcité. Pas celle du Canada (qui n’est pas un exemple non plus, on n’a qu’à penser à comment il traite les autochtones), pas celle de la France ou du Pakistant( hum!), mais celle du Québec. En fonction de NOTRE histoire avec la religion et de NOS valeurs (égalité homme-femme en tête de liste! Combien de ces religions bafouent ceci d’emblée? Le savez-vous?)

    Tout cela est une belle manipulation de La Presse avant le dépôt de ladite Charte. Pour planter un mot-clé dans la tête de la population: Intolérance. Et vous mordez…

    En terminant, tout comme les catholiques enlèvent leur croix avant un match, connaissez-vous le point de vue des Sikhs pas intégristes qui l’enlèvent eux sans faire de plat?

  59. Jean-François Drapeau dit :

    Dans un souci d’équité croyant-laïc, il est essentiel de promulguer cette solution de compromis;

    Permettre à tous les joueurs du Québec de s’habiller comme bon leurs semble, sans aucune restrictions,

    Vive le Québec Libre

  60. Suzanne Landry dit :

    Dommage … en date du 15 juin 2013, il y a un « revirement de capot » comme l’on dit si bien. Encore une fois, les extrémistes gagneront.
    Monsieur Facal avait bien lancé ses bravos à la FQS.
    Je crois que nous n’en sortirons jamais; personne ne veut se tenir debout. Nous ressemblons à ces musulmans qui passent une bonne partie de leur vie à genoux.
    Pourquoi avons-nous des règlements et des lois ??? je me le demande. Et arrêtez de nous rabattre les oreilles avec le « vive le Québec libre » à toutes les sauces: évoluez que diable. Bravo monsieur Facal

Laisser un commentaire

 caractères disponibles