La bataille de Londres

- 10 avril 2013

Un curieux hasard a fait que l’historien Frédéric Bastien lançait son ouvrage La Bataille de Londres, publié chez Boréal, le jour même du décès de Margaret Thatcher.

Il raconte de l’intérieur toutes les péripéties du rapatriement de la Constitution du Canada entre 1980 et 1982. Trudeau, Thatcher, Lévesque, Lougheed et d’autres reprennent vie sous nos yeux.

Frédéric Bastien a longuement fouillé dans les archives, notamment celles du Foreign Office britannique. Passionnant, son livre se lit comme un polar. On en apprend des bonnes.

Pour Trudeau, l’important n’est pas tellement que la Constitution rentre au Canada ou reste à Londres. Le vrai objectif derrière le rapatriement est l’enchâssement d’une charte des droits spécifiquement conçue pour nier tout statut spécial au Québec. 

En tout respect, ceux qui pensent qu’il s’agit là de vieilles affaires sans importance ne savent pas de quoi ils parlent. C’est au nom de cette charte canadienne des droits qu’on peut attaquer la loi 101 devant les tribunaux ou qu’une femme au visage voilée peut maintenant témoigner en cour.

Les collaborateurs de Trudeau savent aussi que les Canadiens ne demandent pas cela. On leur vendra donc la charte en la présentant comme un rempart pour protéger des droits que les gouvernements provinciaux pourraient vouloir leur enlever.

Margaret Thatcher veut préserver ses bons rapports avec le Canada. Mais elle n’aime pas que Trudeau lui demande de l’aider à briser cette résistance des provinces dont il ne parvient pas à triompher en sol canadien.

Bastien nous apprend également que le juge en chef de la Cour suprême à cette époque, Bora Laskin, chaud partisan de Trudeau, a été en contact avec les autorités politiques canadiennes et britanniques au moment où le tribunal doit se prononcer sur la constitutionnalité du projet fédéral.

En violant l’esprit et la lettre du principe de la séparation des pouvoirs, Laskin «enfreint l’éthique, transgresse les règles, bafoue son serment et viole la Constitution qu’il est chargé de protéger», note l’auteur.

Comme de fait, la Cour suprême a jugé que le gouvernement fédéral n’avait pas besoin du consentement unanime des provinces pour procéder à un rapatriement qui serait un prélude à la réduction des pouvoirs du Québec contre sa volonté.

Les documents britanniques mis à jour par Bastien sont également passionnants.

Londres est évidemment contre la souveraineté du Québec, mais admet sereinement la viabilité d’un Québec indépendant.

Les Britanniques sont aussi rassurés par la capacité de René Lévesque de tenir tête aux radicaux de son parti qui souhaitent qu’un Québec indépendant se retire de l’OTAN.

Par contre, l’incroyable condescendance à l’égard de la culture québécoise, réduite à quelques chansonniers, montre que l’esprit de Lord Durham a la vie dure.

Interviewé par Bastien, Malcom Rifkind, ministre britannique des Affaires étrangères lors du référendum de 1995, confirme également que la Grande-Bretagne, qui souhaitait évidemment le maintien du Québec dans le Canada, aurait néanmoins reconnu une victoire du oui, même serrée, tant en 1980 qu’en 1995.

Après tout, dit Rifkind, la Grande Bretagne avait reconnu l’URSS et la Chine communiste peu de temps après les victoires des bolchéviques et de Mao.

Ken Curtis, ambassadeur des États-Unis au Canada lors du référendum de 1980, dit la même chose.

On lit tout ça et on ne peut s’empêcher de se demander ce qui serait arrivé si le gouvernement minoritaire de Joe Clark, élu en 1979, ne s’était pas accidentellement sabordé, par sa propre faute, autour d’une insignifiante taxe sur l’essence. 

Voici un formidable ouvrage d’histoire politique, comme il ne s’en fait malheureusement plus dans les départements universitaires, où l’on a peur de toucher à tout ce qui est controversé.

Abonnez-vous à cet article

48 commentaires

  1. Alain Mallette dit :

    La charte est a l,image de Trudeau;mesquine et oppressante.

  2. Arsene66 dit :

    Que cela remet des choses en perspective…et comme il semble ne pas y avoir de limites, ni morale, ni éthique chez certains fédérastes…

    Je cours me procurer cet ouvrage.

  3. Rick dit :

    Blogue intéressant…..mais Joseph …(.Who $#@% Cares!!!!!!!.)…..Québec est une province qui est un véritable Titanic….les chicanes de 1980(.Don`t want to hear about it)…les Québécois veux discuter les promesses d`économies, santé, éducation et environnement. Allons en avant et bâtir un peuple vibrant, retourner au passer et vivre les années Trudeau(Not for me)

  4. DÉSORMAIS !
    Note de John R. Rich, consul britannique à Montréal 11 mai 1980: page 77  » La Bataille de Londres »: un Québec indépendant pourrait, à mon avis, être un État viable à l’échelle des pays scandinaves et jouer un rôle sérieux au sein de la communauté internationale.
    La note du consul vient confirmer un fait plus que troublant, triste même. Elle démontre que nous avons perdu plus 30 ans à croire que nous n’avions pas ce qu’il fallait pour être un pays viable et prospère. Les conditions gagnantes nous les avons déjà acquises, il nous reste que la volonté pour y parvenir.

  5. seb dit :

    Toute cette histoire est vraiment intéressante. M.Bastien semble avoir des preuves solides pour appuyer ses affirmations. Or, nous savons que dans le domaine juridique, une loi ne peut pas être anti-constitutionnelle. Je me demande donc ce qui se passerait si la décision de la cour suprême était déclarée invalide…

  6. Rodrigue dit :

    Est ce que quelqu’un peut m’aider à comprendre. Pourquoi Rene Levesque n’a pas dit : Quebec n’a pas signé la Consitutition alors, elle ne s’applique pas à Quebec ?

    J’ai l’mpression que la Constitution on l’évoque lorsque ca fait notre affaire et on la decrie lorsqu’elle ne fait pas notre affaire. Meme chose pour la Charte.

  7. Rémi Girard dit :

    Révélations capitales qui doivent être amenées, débattues à l’Assemlée Nationale pour faire suite à la motion unanime votée en 1982 sur le Repatriment unilatéral de la constitution.Le gouvernement a le devoir de le faire le plus vite possible pour démontrer à la population que ces tractations machiavéliquesdu régime Trudeau ont empêché le Québec de parvenir à son Indépendance!
    Bazzo.tv doit revenir pour une Émission spéciale,urgente cette semaine-même pour contrebalancer toute la couverture censurée de la télé radio-canadienne.
    Rémi Girard

  8. Marc Tremblay dit :

    On apprend ce qu’on sasvait déjà: les pseudo-fédéralistes québécois ne reculent devant aucun coup fourré ou turpitudes ou vacheries pour parvenir à leurs fins.

  9. Claude Lalande dit :

    Je travaillais au ministère des Relations internationales au moment du rapatriement de la constitution canadienne. On sentait bien que quelque chose n’allait pas et que parmi les objectifs de ce rapatriement, il y avait celui de la réduction des pouvoirs des provinces. Elles ont alors fait alliance avec le Québec qui réalisait que la réduction des pouvoirs allait l’affecter plus que les autres provinces. L’alliance c’est maintenue jusqu’à la nuit des LONGS COUTEAUX..
    Merci Frédéric Bastien de jeter un peu de lumière sur ce passage douloureux de notre histoire. Je lirai la « Bataille de Londres » avec grand intérêt.
    On peut maintenant se questionner sur le parti pris de la Cour suprême. Son objectivité et son impartialité sont entachées à jamais. On peut se demander, combien des lois, depuis et même avant 1982, ont été façonnées au moule partial de la Cour suprême. ? Que s’est-il passé véritablement quand est venu le temps de débattre du bien fondé de la loi sur « La clarté référendaire » Quelles ont été les tractations entre le gouvernement libéral et la CS.à ce moment-là.?
    Duplessis disait que la Cour suprême est comme la tour de Pise : elle penche toujours du même bord ! Obligation nous est maintenant fournie de dire qu’il avait raison.!.

  10. Rick dit :

    Exactement Rodrigue!!

  11. Drako dit :

    Tien, c’est bizarre, tout d’un coup les Anglais, nos conquérants, qui veulent nous assimiler et nous voir disparaître à tout prix sont de bonnes personnes que nous devons écouter, croire, aimer et acheter leurs livres que bizarrement juste hier ils étaient considérés comme des torchons de propagandes et d’assimilations de lavage de cerveau.

    M’enfin, j’imagine que c’est un petit sacrifice pour la cause et pour continuer à vivre dans le passé allant jusqu’à l’an 1759. Ce qui est respectable si c’est cela qu’un peuple désire.

    Mais je ne m’en fais pas nous. Le grand patriote Poirier illettré animateur de radio est là pour nous guider vers la bonne direction et vers le bon choix à prendre. Pour le bien de nous tous, il est de notre devoir de faire confiance en ce grand patriote qui nous guidera et amènera à la liberté ultime. Patriote Poirier illettré animateur de radio, je vous suis aveuglément, guidez moi à obtenir l’ultime liberté.

  12. Drako dit :

    Sérieusement.

    J’aime le Canada mon pays, mais je trouve que le gouvernement fédéral a retiré trop de pouvoir aux provinces et aux territoires. Le fédéral devrait redonner les pouvoirs qu’il a retiré aux provinces et territoires. Trudeau n’a pas juste fait du tard à la province de Québec, mais à toutes les provinces et à tous les territoires incluant leurs citoyens. Pour dire que les chances que fiston Trudeau se fasse élire comme PM sont élevée. Faut croire que ce n’est pas juste les Québécois qui n’ont pas de mémoire. Ça doit être pour ça que leur devise n’est pas « je me souviens ». Ça fait moins contradictoire.

    Les provinces et les territoires devraient se regrouper et exiger d’Ottawa qui redonne tous les pouvoirs aux provinces et territoires que celui-ci leur a retiré (volé). Et en profiter pour revoir la charte des droits et libertés et la rendre plus moderne (adéquat pour nos jours) en particulier l’immigration et les religions. Et de laisser aux provinces et territoires le choix de décidés qu’elles services et qu’elle pouvoir ils veulent accorder à Ottawa. Comme l’armée la garde côtière, sécurité, s’assurer que chaque province et territoire respecte la charte des droits et libertés révisée (bien attendu), et la constitution (révisée elle aussi, pourquoi pas en profiter pour mettre tout à jour), etc.

    M’enfin, si cela fait de moi un sale fédéraliste colonisé, lécheux de c.. d’anglais, je l’assume.

  13. Drako dit :

    Bonne question Seb (10 avril 2013 à 8 h 41 min).

  14. Ginette dit :

    M. Facal, je constate qu’il n’y a pas foule pour faire des commentaires. Leur haine habituelle est difficile à exprimer.

  15. honorable dit :

    Avec ou sans la constitution, on a la charte des droits et libertés, qui est au total est une bonne chose. Ces débats « constitutionnels » m’ont souvent semblé des arguties avocassières. Who cades, à part les amateurs d’avocasseries, les chroniqueurs en mal de chroniques et les journaux en mal de noircir des pages?

    C’est l’impression, en tout cas, que ce dossier suggère. Avec ou sans constitution, la gestion des égouts, des rues, des routes, des écoles, des hôpitaux et des universités est-elle vraiment changée? Ou, comme a déjà dit quelqu’un fort à propos: « Constitution? Est-ce une nouvelle marque de céréales ou de boisson énergisante? »

  16. Un curieux hasard en effet que le livre de l’historien Bastien sorte à ce moment-ci… pendant la guerre ouverte des péquistes contre Ottawa..

    Haro! sur la Cour suprême du Canada qui donne tant de crises d’urticaires aux souverainistes. Le hasard n’existe pas..

    L’historienne « culturelle » et « sociale », Denise Baillargeon, dénonce le rejet par les souverainistes des aspects de la culture et du social pourtant incontournables dans l’Histoire, sous prétexte sans fondement que ça n’intéresse pas le grand public.

    Faut-il nous prendre pour des imbéciles.. Les Québécois ne seraient pas intéressés par le vécu des femmes québécoises entre 1900 et aujourd’hui, par la réalité économique du Québec entre 1900 et aujourd’hui, etc.. ?…

    Faudrait s’attarder uniquement aux personnages « mythiques » des personnages qui auraient fait l’histoire, c’est-à-dire, à une histoire réductrice, donc incomplète?

    Le livre de Vincent Geloso, historien économique, mériterait tout autant le détour que celui de Bastien.. Pensons-y même pas!

    Le déclin tranquille du Québec? Chut! faut surtout pas s’aventurer sur des terrains minés. Les mythes de l’Histoire du Québec risqueraient de tomber…

    La consigne du silence sur les œuvres littéraires de l’adversaire idéologique, quelle belle exercice de démocratie, n’est-ce pas?

    Les Québécois ne sont pas conscients combien de tabous résistent encore en 2013. Les disciples de Lionel Groulx ont encore beaucoup de pouvoir sur la classe intellectuelle au Québec…

    Il appartient aux jeunes générations de sortir le Québec d’une époque à laquelle les nostalgiques soixante-huitards s’accrochent désespérément. Une société sclérosée? Nos petits-enfants méritent mieux que cela!

  17. @ Rick.

    Un gouvernement doit être capable de marcher et de mâcher de la gomme en même temps!!! Celui du Québec est assez gros pour ça!!! Lâchez donc les arguments de losers à la Charest, c’est fini ce temps-là!!!

  18. Suzanne Gagnon dit :

    Cela ne fait que démontrer une fois de plus combien Trudeau était un despote qui imposait ses idées démagogiques aux Canadiens avec son sourire arrogant. Sans consulter le Parlement, en 1968, Trudeau a imposé la politique du multiculturalisme en passant outre la conclusion du rapport de Lester B. Pearson qui recommandait que le Canada devienne officiellement un pays bilingue et biculturel pour honorer les deux peuples fondateurs du pays; il a créé la Charte canadienne des droits et libertés, un système de justice parallèle qui affaiblit le pouvoir démocratique du Parlement; il a changé les lois d’immigration pour limiter l’immigration européenne à 25% sans exiger que les immigrants apprennent à parler l’anglais ou le français, s’intègrent à nos us et coutumes et aient les compétences pour intégrer le marché du travail. Si on ajoute à cette liste la trahison lors du rapatriement de la Constitution, on peut se demander pour qui Trudeau travaillait au juste? Pour les Canadiens ou pour prouver qu’il avait le pouvoir et gonfler son égo? Gare à celui qui va voter pour Justin Trudeau!

  19. D.Laprade dit :

    @ Jean- Luc- Proulx,
    d’accord avec les arguments de losers à la Charest, mais c’est pas avec la Marois et sa gang d’incompétents de marche arrière qu’on va gagner!

  20. Alain Legault dit :

    Quand un probleme n est pas resolu qu il soit des annees passees ou pas ils n est pas resolu point final et pour moi l independance,la souverainete du Quebec est un projet a venir tout a fait MODERNE ,alors quand on nous sert l argument vieux probleeme des annees 80,justement y a peu pres temps qu on s en occupe n est ce pas………

  21. Moshe Levy dit :

    À quand une modification des la Charte Canadienne afin d’y inscrire que l’antisémite et que la négation de la Shoah sont interdits ?

  22. seb dit :

    @Drako

    « Les provinces et les territoires devraient se regrouper et exiger d’Ottawa qui redonne tous les pouvoirs aux provinces et territoires que celui-ci leur a retiré (volé). Et en profiter pour revoir la charte des droits et libertés et la rendre plus moderne (adéquat pour nos jours) en particulier l’immigration et les religions. Et de laisser aux provinces et territoires le choix de décidés qu’elles services et qu’elle pouvoir ils veulent accorder à Ottawa. Comme l’armée la garde côtière, sécurité, s’assurer que chaque province et territoire respecte la charte des droits et libertés révisée (bien attendu), et la constitution (révisée elle aussi, pourquoi pas en profiter pour mettre tout à jour), etc. »

    Tout ça est bien beau en théorie mais c’est simplement impossible. Pourquoi perdre son temps à vouloir changer un autre peuple quand il serait bien plus facile de faire notre propre pays?

  23. seb dit :

    @honorable

    La constitution d’un pays est à la base de toutes les lois qui assurent le fonctionnement d’une société. C’est donc le levier le plus puissant qui existe.

    La constitution canadienne est basée sur le multiculturalisme. Les tribunaux permettent donc aujourd’hui à une femme voilée de témoigner en cour ou à un sikh d’amener un couteau à l’école.

    La constitution canadienne permet au gouvernement fédéral de dépenser de l’argent dans des compétences exclusives des provinces. Celui-ci a donc pu adopter la loi canadienne sur la santé, qui empêche par exemple les provinces de mettre en place un ticket modérateur aux urgences si elles veulent continuer à recevoir de l’argent du fédéral pour la santé.

  24. lorraine st-onge dit :

    Ah, ce cher PET! Il avait écrit de si belles pages sur la démocratie! Dans ‘Les cheminements de la politique’, il fustigeait l’immoralité politique de l’Union nationale et l’indigence intellectuelle des élites québécoises. Il expliquait à son peuple de tarés les assises sur lesquelles reposent une véritable démocratie. Que de beaux passages aussi sur les conduites correctes et incorrectes des hommes d’État. Il détestait les autocrates comme chacun sait :

    «L’homme d’État pourra bien penser autrement que ses concitoyens sur certains sujets, il pourra tenter de leur communiquer sa sagesse particulière ; mais en dernière analyse, c’est la volonté générale qui doit prévaloir et non sa volonté propre. C’est pourquoi l’homme d’État devra être attentif aux besoins de tous les secteurs de la société, sans parti pris d’en contrecarrer aucun, et désireux seulement de les réconcilier tous en les orientant vers l’intérêt général.»

    «Les tyrans prétendent toujours fonder leur ordre social sur le bien commun et sur le bien de la race ; mais ils se réservent à eux-mêmes le droit de définir ces biens, et leurs lois obligent les citoyens à agir en conséquence. Or prétendre qu’un ou plusieurs dirigeants savent mieux que le plus grand nombre quel ensemble d’actes est bon pour tous, c’est porter atteinte au fondement même de la moralité sociale.»

    C’est ce grand homme qui a accompli un véritable coup d’état constitutionnel en 1982.

  25. mercedes_amg dit :

    Les Juifs comme Moshe Levy méprise le nationalisme sauf quand il s’agit d’Israël et du sionisme.

    Leur mépris à l’encontre de nos espérance souverainiste en dit long sur eux. C’est sans doute une des raisons qui expliquent le fait qu’ils sont détestés depuis des lustres.

  26. Luc dit :

    Ok….un peu de censure…..

  27. Moshe Levy dit :

    Mon rabbin devrait être cité dans touts les quotidiens : tout soupçon d’antisémitisme devrait être une raison d’interdiction de faire de la politique.

    Critiquer Israël est légitimer la Shoah et l’antisémitisme.

  28. Drako dit :

    « Tout ça est bien beau en théorie mais c’est simplement impossible. Pourquoi perdre son temps à vouloir changer un autre peuple quand il serait bien plus facile de faire notre propre pays? »

    @Seb,

    Aucunement je parle de changer un autre peuple. Chaque province et territoire sont distinct, la distinction n’appartient pas seulement qu’au Québec. Et être différent ne veut pas dire de se tenir loin les uns des autres et de créer des chicanes, des guerres. C’est plus le contraire, il faut s’unir, respecter les différences et centre aider. Il faut s’unifier. L’union et l’entre aide est plus puissant et rentable pour nous tous que la désunion, la haine, le mépris et autres. Nous ne sommes plus en 1759, ni en 1980 et encore moins en 1995. Nous sommes en 2013 et rien nous empêche de s’unir et de travailler avec les autres provinces et territoires pour qu’ »Ottawa » nous redonne (à tous provinces et territoire) nos pouvoir et qu « Ottawa » reprenne sa place.

    Je suis désolé Seb, mais mon pays est le Canada.

  29. Maggie dit :

    @Rodrigue et les autres:
    La Charte fait partie de la constitution canadienne. Si elle s’applique au Québec malgré que le Québec n’ait pas signé la Loi constitutionnelle de 1982, c’est que la Cour suprême en a décidé ainsi. Or, sans entrer dans les détails, en matière constitutionnelle, les décisions de la Cour suprême s’appliquent comme si elles avaient force de loi. Elles imposent des normes obligatoires et dans un Renvoi, la Cour suprême a décidé que le Québec était soumis à la Loi constitutionnelle de 1982 (qui contient notamment la Charte et la formule de modification de la constitution), même s’il n’avait pas adhéré. C’est ce qui rend l’intervention du juge en chef de la Cour suprême encore plus choquante: le politique savait que la Cour suprême endosserait la nouvelle loi constitutionnelle, peu importe l’adhésion des provinces (plusieurs pensaient que le Québec, de par sa population et ses particularités linguistiques, culturelles et comme peuple fondateur disposait d’un droit de véto, ce qu’a finalement nié la Cour suprême).
    @Drako
    Si tu aimes le Canada, lis la constitution. Tu verras que le processus de modification de la constitution nécessite TOUJOURS l’accord du fédéral (Ottawa). Donc, même si les provinces s’unissent, ce qui est fort peu probable, la constitution ne pourra être modifiée sans l’accord d’Ottawa… Or, tous les gouvernements au pouvoir depuis les 40 dernières années étaient centralisateurs et étaient même plutôt enclins à empiéter sur les pouvoirs provinciaux… Il ne faut donc pas penser qu’Ottawa acceptera une décentralisation des pouvoirs vers les provinces.

  30. pompier52 dit :

    @suzanne entierement d’accord avec vous une pomme pourrite ou non ne tombe jamais loin de larbre qui la produite alors commes le dicton .Attention a tes claque,(en) bon quebecois

  31. Benoit Arnosti dit :

    @ moshe levy

    vous commencez serieusement à nous saouler avec vos commentaires judéophile a la con

  32. seb dit :

    @Drako

    Comme le dit Maggie, rien ne peut se produire sans l’accord d’ottawa, ce qui rend le processus impossible dès le départ. Ensuite, il faudrait que les autres provinces aient le goût de décentraliser les pouvoirs. Hors, l’expérience nous montre que c’est plutôt le contraire.

    « Je suis désolé Seb, mais mon pays est le Canada. »

    C’est dommage pour vous car vous vous condamnez à continuer de souffrir des décisions prises par un gouvernement formé d’une majorité de députés provenant de l’extérieur qui ne connaissent rien du Québec.

  33. Steph dit :

    @ Drako

    Le canada doit être réparer constitutionellement pour redevenir un bon pays pour les Québécois. Le projets initial quand ils ont voulus refaire la constitution était d’avoir un pays bilingue (pour vrai) Bi-culturelle, bi-Nationnal, entre 2 peuple fondateur (Anglo-Franco) avec plus de pouvoir pour les provinces. Important pour toutes les provinces car ont est different les unes des autres, et c’est normal a la grandeur du pays. Mais aussi encore plus important pour la nation Québécoise qui s’est vue renié sont existance, laisé dans ses pouvoirs et droits en tant que peuple fondateur. Trudeau a été la cause de tout. Ce gars a détruit le Canada comme il aurais du être. Malgré les 2 tentative de réparer sa (Meech et Charlottown), cela a échouer, il a brouillé les cartes a chaque fois fesant échouer les tentatives, en fesant de la propagantes etc. Le Canada se doit de réparer sa en rammenant la premiere idées qui était justes et donnais plus de pouvoire au provinces. Mais en plus, en mettant sa charte des droit dans la constitution, il a afaiblis le parlement canadien et celui des provinces, il n’avais sa qu’en tête. Réduisant les pouvoires du Québec sans sont accord, permettant la destruction de la loi 101, permettant le multiculturalisme et fesant une crise par rapport a sa, et sa dans tout le pays, mais plus dangereux pour nous les Québécois.. je veux bien du Canada, mais pas celui de Trudeau, jamais. Il faudrais que le Canada revienne au projet de bi-nationaliste, au 2 peuple fondateur, plus de pouvoirees des provinces, reconnaissance de la nation quebecoise, et canadienne francaise dans le font… malheureusmeent la constitution a modelé beaucoup de canadien, je coris qu’il est trop tard pour sa… et c’est pour sa que le Québec, si il veut survivre en temp que peuple, se doit de se séparer. Si le Canada veux changer tout sa, je suis pour rester… mais le feront t-ils?? Maintenant je crois que cela ne se fera plus malheureusement.

  34. Steph dit :

    Citation venant du livre sur l’Après Charlottown :

    Par deux fois, Pierre Elliott Trudeau est venu brouiller les cartes quand deux gouvernements après lui ont tenté de permettre la réintégration du Québec dans le giron constitutionnel fédéral. Admirateur du nationalisme « canadien-britannique » et opposant tenace au nationalisme « canadien-français » puis québécois, Trudeau a pesé de tout son poids pour protéger son propre héritage politique et faire échouer l’Entente de Charlottetown et l’Accord du lac Meech.

    «Le Québec devrait accepter sa place de simple province au même titre que les neuf autres » était l’une des grandes lignes de la pensée de Trudeau et une idée dominante au Canada anglais. Il est difficile d’imaginer aujourd’hui, vingt ans après Charlottetown, que Stephen Harper puisse penser autrement, d’autant plus qu’ils étaient dans le même camp en 1992.»

    Tout sa explique pas mal. La Harper est en trein de ramener l’historique Canadien-Britannique… il ne fera rien pour nous, il veulent un Canada aux héritages Britannique. Ils travals pour eux, pas pour les franco.. ils ont oublié (mais le savent très bien) que le Canada a été fondé par 2 peuples! Ils veulent enterré ce fais et avoir une histoire Canadienne dépouillé de nous, et c’est sa qui est malheureux, et je dirais même racistes… Ils veulent leur ptit Canada parfais britanique avec une histoire aseptisé de nous, faire en sorte que les Canadien-Francais n’aillent plus d’histoire, plus de cultures, plus de survivance ici. C’est pourtant aussi notre pays. Je dit: Séparation, apres ont regleras nos affaires par nous même (économie, etc )

  35. Drako dit :

    « C’est dommage pour vous car vous vous condamnez à continuer de souffrir des décisions prises par un gouvernement formé d’une majorité de députés provenant de l’extérieur qui ne connaissent rien du Québec. »

    Ce n’est pas de ma faute si les Québécois votent n’importe comment et n’importe quoi (voir des poteaux) et qu’ils sont trop ignorants de mettre des députés québécois au pouvoir :-o

  36. Drako dit :

    @Moshe Levy,

    Ton rabin n’est qu’un lapin :-D

  37. Drako dit :

    « Tu verras que le processus de modification de la constitution nécessite TOUJOURS l’accord du fédéral (Ottawa). Donc, même si les provinces s’unissent, ce qui est fort peu probable, la constitution ne pourra être modifiée sans l’accord d’Ottawa…  »

    C’est donc ben con ça, c’est une bidule à la Trudeau ça, et les canadiens (ainsi que les québécois) s’apprètent à élire le mini-Trudeau :’-(

  38. seb dit :

    @Drako

    Faisons quelques simulations par rapport aux élections de 2011:

    Le Québec vote à 100% pour le NPD = conservateurs majoritaires
    Le Québec vote à 100% pour le PLC = conservateurs majoritaires
    Le Québec vote à 100% pour le Bloc = conservateurs majoritaires

    Le seul moyen de faire partie du gouvernement était de voter pour le parti élu majoritairement dans le ROC.

  39. Vanessa G. dit :

    Hey oui.. et le fils Trudeau qui pourrais être élu!!! Québécois réveillez vous, ne votez pas pour lui et souvenez-vous. La séparation serais la meilleur chose que le Québec pourrait faire de sont histoire.

  40. Moshe Levy dit :

    Je cite mon rabbin : le nationalisme québécois incarne la haine et la xénophobie ambiante.

  41. Marc Tremblay dit :

    Moshe, t’as pas fini de nous les gonfler, toi pis tes commentaires unidirectionnels judéophiles?

    Pis ton rabbin est une tête de noeud. Comme toi.

    En fait, ce qui est énervant avec Moshe, c’est qu’il est toujours hors sujet.

    De plus, ses propos prosémites contribuent à augmenter l’antisémitisme.

  42. Yvon dit :

    À helenehbeaulieu@sympatico.ca

    L’histoire du Québec dans le Canada est une histoire de tricheurs;

    Le premier George-Étienne Cartier qui manipula le Québec et tricha afin de refuser un référendum pour entrer dans la confédération .

    Pierre Elliott-Trudeau qui tricha et trahit le Québec lors du rapatriement de la constitution.

    Jean Chrétien qui tricha et vola le Québec lors du référendum de 1995.

    Conclusion cela prendra un tricheur pour nous en sortir pas un curé !

  43. Denis Mercier dit :

    Et le but d’ Alain Coté, est-ce qu’il était bon ?

    Je pense qu’il faut traiter les gens avec respects dans nos institutions publiques et que si une loi a plutôt tendance à imposer le respect des différences par exemple religieuses, mais non seulement, je suis en faveur de cette loi.

    Certains aimeraient qu’on arrache le voile de cette femme qui vient de se faire violer ou qu’on lui dénie le droit à la justice sous prétexte que son esprit est infusé par des pratiques religieuses ancestrales. Les mêmes défendraient l’ innocence d’un violeur sous prétexte qu’il avait pris de la drogue si la loi péquiste venait qu’à dire ça je suppose. Plus aucune réflexion ne s’applique ici nous sommes en face d’un phénomène d’ hooliganisme.

    Et même encore, les partisans des Nordiques, pour donner cet exemple, ne font remonter leur doléances sur le but d’Alain Coté qu’ en avril 1987. Ce monsieur Laskin était peut-être chaud patriote lui-même et s’est dit après tout à la guerre, les gens tuent bien des gens pour leur pays, je prends sur moi d’aider Trudeau dans son effort sur l’unité du pays et puis voilà, ça regarde ma conscience et puis dieu s’il y en a un.

    Qu’est-ce que les péquistes entendent faire, le déterrer pour se ditdribuer ses os pour les monter en pendentif ? Faire fouetter son cadavre ? De toute façon, ce genre de simili-scandale n’est pas apte à faire un partisan de plus au PQ.Je dirais même que les gens en ont assez de toute cette approche ou l’on cherche la petite bête dans le clan adverse. D’après les sondages, c’est Trudeau qui a la cote parce qu’il est jeune et sympathique et il ne veut pas raviver les vieilles chicanes. Alors préparez-vous à la Trudeau-manie, les hooligans des anciennes chicanes !

  44. Martin Mimeault dit :

    @ tous… Voyez pas que ce Levy machin n’est qu’un petit comique qui se bidonne de vous voir réagir ?

    Et la franchement, je ne comprend pas le mécanisme de nétiquette qui prévaut ici et qui laisse ce genre de troll plus drôle du tout (depuis son 8437 ième dernier message) continuer à polluer les commentaires des blogues… Tout comme ceux qui écrivent de façon totalement sans queue ni tête avec des syntaxes impossibles (comme l’omnipotent « Nelson »)…

    Faîtes votre job ! il y a des gens intéressant à lire, c’est platte de voir cela entrecoupé par des imbécilités répétitives du genre. Rien contre une bonne blague de temps en temps, mais la répétition continuelle et partout… Vraiment lassant.

    Bonjour M. Facal.

  45. Audrey Dépault dit :

    Mais les supposées révélations de cet historien Bastien sur les tractations des évènements de 1982 n’intéressent que les souverainistes québécois. On n’entend pas parler des autres provinces, cela les concerne aussi. Et les souverainistes qu’en ont-ils a cirer, ils veulent l’indépendance. Que ce soit pour n’importe quel projet de loi d’importance, il y a toujours de nombreuses tractations de toutes sortes.

    M. Trudeau voulait réussir ce rapatriment durant son mandat. Le temps lui était compté. Est-ce qu’il a précipité les choses, c’est possible. S’il n’y avait pas eu des pressions, est que la chose se serait éternisée, on peut le croire. Il voulait que le Canada ajoute un autre pan a son indépendance. Il croyait beaucoup dans les forces vives du Canada, on ne peut douter de ce point-la.

    Et dire que Justin Trudeau va poursuivre les politiques de son père, si jamais il est élu Premier Ministre canadien, c’est beaucoup charrier. Cela ne fait pas partie du testament. Meme si la politique a fait partie d’une partie de son enfance, on dit bien enfance. Que ne pas voter pour Justin pour punir son père ne tient pas la route.

  46. Marc Tremblay dit :

    Audrey comprend que dalle à la géopolitique canado-québécoise. Elle a les oreilles et les yeux bouchés ben raide!

    Je constate qu’il reste encore des trudeauistes au Québec. Comme elle.

    Ces nostalgiques vont déchanter quand ils verront leur « Messie » se révéler comme il est: un homme qui ne va pas à la cheville de son père.

  47. pompier52 dit :

    Pauvre de nous dans tous ce merdier nous allons donner au partiP.L.C un autre trou-d’eau le fils de l’autre,il ne faut jamais oublier que la pomme ne tombe jamais loin de l’arbre donc tenons nous les fesses serreescar lui aussi est un mage Quebecois

  48. Audrey Dépault dit :

    @ Marc Tremblay

    Vous méprisez les trudeauistes et dans la phrase suivante, vous dites qu’il était un grand homme. Il faut vous brancher.

    Les Québécois votent sur l’émotion. L’émotion n’a pas de raison. On a trouvé Layton sympathique, on lui a donné les renes du Québec. On a eu la trudeaumanie et ils ont donné le pouvoir a Pierre-Elliot. Ils sont tombés sous le charme de Brian Mulroney et il a remporté la palme. Est-ce que le prochain sera Justin, on verra dans deux ans et demi. S’il les fait rever suffisamment, ce sera peut-etre son tour.

Laisser un commentaire

 caractères disponibles