Pastagate : les pâtes étaient rouges!

- 13 mars 2013

On a fait tout un plat avec les interventions de l’Office Québécois de la Langue Française(OQLF )  dans un certain nombre de restaurants. Presque tout le monde a dénoncé le zèle de quelques inspecteurs. Cette affaire est devenue la « Pastagate ».

Les médias anglophones ont même parlé d’un plan du gouvernement péquiste pour s’attaquer à la minorité anglo-québécoise, allant jusqu’à évoquer la xénophobie. Cette histoire a fait le tour du monde et ternit l’image du Québec. Il faut remarquer cependant deux choses démontrant que s’il y a eu un plan, il ne venait pas du Parti Québécois et que ces « révélations » surviennent à chaque fois que la question de la langue est débattue au Québec.

Tous les cas sont survenus sous le règne libéral

Lorsque l’on prend le temps d’examiner chacun des cas, on se rend compte qu’ils sont tous survenus alors que les libéraux étaient au pouvoir.

Voici les faits :

-Conti Caffe : début de l’affaire le 20 avril 2011, fermeture du dossier de plainte le 3 décembre 2012.

-Holder : début de l’affaire le 19 août 2008, certificat de francisation sans programme le 23 mars 2012.

-Restaurant Portofino : début de l’affaire le 29novembre 2010, approbation de l’OQLF le 1er février 2013.

-Caffe in Gamba : début de l’affaire le 21 septembre 2009, entente conditionnelle avec l’OQLF le 19 décembre 2012. ( Possibilité de poursuite en cour le 26 mars 2013, si les corrections apportées ne le sont pas d’ici le28 février 2013, suite au constat d’infraction émis le 18 avril 2012 ).

-Buonanotte : début de l’affaire le 14 mai 2012, fin de l’enquête de l’OQLF le 25 février 2013.

Nous sommes en droit de nous demander pourquoi les propriétaires de ces entreprises ne se sont jamais plaints au moment du début des interventions de l’OQLF, ni pendant que les libéraux étaient au pouvoir?

Nous sommes également en droit de nous questionner sur l’attitude de certains médias anglophones qui n’ont pas hésité à crier au complot séparatiste sans prendre la peine de vérifier les faits. Dénonceront-ils maintenant le complot des rouges libéraux?

Bizarre que ce « scandale » survienne à la veille du débat sur la mise à jour de la loi 101!

À chaque fois qu’il y a un débat sur la question de la langue au Québec, les épouvantails s’agitent. Curieusement, on entend toujours les mêmes arguments contre toute loi dont le but est de protéger et de promouvoir le français au Québec. Ce qui est plutôt pernicieux, c’est que les opposants à tout renforcement de la loi 101 nous disent qu’ils sont d’accord avec la loi votée en 1977, alors qu’ils avancent aujourd’hui les mêmes raisons pour s’opposer que celles qu’ils utilisaient en 1977!

Abonnez-vous à cet article

41 commentaires

  1. pour le qc dit :

    par ce que la loi 101 est racisme et contre les francophones…..

  2. Alain Mallette dit :

    Ceux qui s’acharnent contre le pastagate sont aussi ridicule que le pastagate lui-meme.REVENEZ-EN!
    Et moi aussi je trouve bizarre le fait que cette crisette sorte au moment ou le PQ veut renforcer la loi 101.

  3. Yvon dit :

    M. Duceppe cela confirme qu’il y a beaucoup de larbin chez les francophone !

  4. Luc Tremblay dit :

    Mon cher Gilles,

    Avec un peu de sauce aux tomates, les pâtes sont souvent rouges. Pas besoin d’un complôt libéral pour ça. J’aurais aimé vous lire au sujet de madame Maltais et les « BS ». Il est quand même surprenant que pour un grand défenseur de la gauche, vos préoccupations sont soudainement reliées à la couleur des pâtes…

  5. John Doe dit :

    Ces attaques vicieuses des médias anglophones ne me surprennent guerre; des mots comme « xénophobie » appartiennent à un lexique d’une idéologie qui échappe encore à notre peuple. Je ne lis pas les médias anglophones alors j’hésite encore à les qualifier de propagande, mais la possibilité d’une utilisation à des fins politiques est sans conteste présente.
    Complot séparatiste… ce qu’il ne faut pas chercher…

  6. lily1946 dit :

    Pourquoi M. Duceppe n y a -t-il jamais de commentaires visibles, suite a vos articles ? Sont-ils bloqués parce que différents de votre ligne de pensée ?

  7. G.Bertrand dit :

    maudit que c est facile de blamer les libéraux!!!! Duceppe se cherche une job au Québec .Bonne chance
    avec la gang de chialeux qui sont dans le parti péquisse .Cinq décisions ont été rendues apres le 11
    septembre???? alors ne blamez pas les rouges !!!! du petit monde qui veulent un pays!!!

  8. mastoc dit :

    Je reconnais la prudence des propos de Gilles Duceppe. L’évidence est cependant éclatante dans chacune des questions posées. L’opposion anglophone est comme une lancinante complainte qui dure depuis le Bill22.

    Le fait de voir la CAQADQPLQ se ranger contre la protection du français me rappelle qu’on devrait changer la devise du Québec de « Je me Souviens » à « How low can we go? »

  9. claude m dit :

    Tout à fait d’accord avec G. Bertrand

    Duceppe se cherche un job., c’est tellement évident.

    Ensuite il y a aussi l’ex syndicaliste Parent un blogeur, qui dénoncait en 2010 Québecor et qui est aujourd’hui est à la solde de Karl Péladeau, un autre pécul séparatiste qui se cherche une job en entendant, ils profitent des bonnes grace de Québecor.

  10. claude m dit :

    M. Duceppe cela confirme qu’il y a beaucoup de séparatistes qui travaillent au gouvernement même sous un gouvernement libéral. il n’est pas interdit pour ces zélés séparatistes d’appliquer des contraintes farfelues, alors cessez de toujours mettre la faute sur les libéraux. Il suffit de lire les blogues sur différents sites pour constater que une bonne frange des séparatistes son anglophobes. Cessez de vouloir leurrez la population avec votre baratin de politicien. J’ai hâte qu’on vous engage dans un autre parti politique pour voir les pages fronticpices des journaux libérées .

  11. belgix dit :

    M Duceppe,

    Dites, vous donnez la réponse vous même à votre question du pourquoi des entreprises ne se sont jamais plaint sous le règne libéral … 4 des 5 décisions ont été jeté après le 4 septembre 2012 soit durant le règne du Parti Québecois ;-)

    Contre-question. Est-ce qu`on est en droit de se plaindre lorsqu`un jugement n`est pas rendu ? Disons que généralement lorsqu`on le fait, ça aggrave généralement notre cas.

  12. Alain T dit :

    Pas les libéraux qui ont faits la loi 101 et nommés les fofons les yeux!!!

  13. Lucille Labrie dit :

    Nous vivons présentement une cavale contre le fait français à Montréal et ce n’est pas que des libéraux, et les Richards Bain de ce monde mais par des G Bertrand qui sont trop nombreux hélas à détester tous ceux et celles
    qui luttent pour la survie d’un Québec français

  14. D.Laprade dit :

    Eh oui ,Ti-Gilles! maintenant c,est la faute au anglais pour le pastagate . En passant , parle-t-on de restaurants italiens ici ? tout les journaux et médias francophones y sont mis le nez dedans c’est des NOUVELLES car ça se passe dans le Québec et pourquoi pas les journaux et médias anglophones ? Faudrait s’offusquer parce que l’on parle de nos conneries ! Lorsqu’il y en a une dans le reste du pays elle fait le tour aussi et même en français.

  15. soleillevant dit :

    mes commentaires sont bloqués, sans doute parce que je critique séverement, mais bon Quebecor est ce qu’il est

  16. Alain Simard dit :

    @mastoc
    « How low can we go?. »

    Vous me permettez, je l’adopte celle là. En même temps, j’ai l’impression que le puit de leurs inepties est sans fond!

  17. Mario Cloutier dit :

    Si on se fie aux réponses de désapprobation face aux propos de Gilles, on est pas sorti du bois , la frange idéologique anti-francophone est bien présente ici ,  »Les anglais se  »révaaaillent » de Richard Bain …. Il y a l’air d’avoir pas mal d’adeptes , ici , un nouveau héros est né , pour nos grands canadiens-français de service . ¨Ça sent le roussi , ce déferlement anti-OLFQ , il y a eu des coïncidences trop évidente pour que ce ne soit pas un coup monté cette affaire-là…

  18. Réal Gagnon dit :

    Dixit Duceppe : « À chaque fois qu’il y a un débat sur la question de la langue au Québec, les épouvantails s’agitent »

    Duceppe n’a pas spécifié de quel côté se logent ces épouvantails et qui sont ces épouvantails.

  19. Luc dit :

    Très juste M.Duceppe et si on poussait plus loin à savoir qui au juste seraient instigateur(s) de ces plaintes pour le moins exagérées, aurions-nous des surprises ?…….

    Coudon……
    - L’affaire du Telegraph au Royaume-Uni qui cherchait à ternir la réputaton du Cardinal Ouellet……

    - La fuite dans la Gazette concernant les coupures de l’aide sociale de la Ministre Maltais…….

    - Un autobus londonien de deux étages dans Québec……

    - Un  »pastagate » de plus en plus apparemment tout à fait monté en épingle……

    - Les rues de Montréal qui veulent porter les problèmes du monde entier……

    - Hypersensibilité écologique du projet Haldimand qui espérons-le, ne nuiera pas à l’exploration
    d’autres secteurs gaspésiens TRÈS prometteurs en richesses pétrolifères et si ça s’trouve,
    le Québec doit mettre MAJORITAIREMENT la main là-dessus……..

    Je crois que je deviens parano…….y a-t-il quelqu’un dernièrement qui a vu un quelconque navire lancer des grosses boules rondes en acier en face du Cap Diamant à Québec ?……Bon, une bonne p’tite tisane à la camomille……

  20. Renee Houde dit :

    M. Duceppe, vous prouvez à 100% que vous êtes vous même xénophobe avec votre billet en blamant encore une fois les anglophones, leurs medias pour Pastagate et la plupart des autres bévus du Québec. C’est toujours la faute des autres, pour moi c’est la marque de commerce d’un séparatiste. Çela fait 30 ans que j’observe cette mentalité qui me déplait énormément.

    La loi 101-14 est totalement raciste…et contre les droits de l’homme…analysez un peu. C’est plus qu’évident… les séparatistes par contre, n’osent pas trop analyser car ils ont toujours raison. Demandez vous plutôt, pourquoi 600,000 contribuables bien nantis ont quitté le Québec depuis 1961 (Stats Qc) et que l’exodus continue. Serait ce que c’est déplaisant de vivre içi avec les restrictions, les punitions, les incriminations, les poursuites, les accusations. Y aurait il une allergie contre la langue anglaise, la langue d’affaires du monde. Cette langue que vous ne voulez pas que les francophones apprennent pour qu’ils demeurent toujours prisonniers au Québec.

  21. Alain Simard dit :

    @ Mario Cloutier
    Les élus du dernier gouvernement libéral, sous Charest, ne se sont pas rendus à L’Assemblée Nationale comme ça.
    Il y a en ce moment encore 30% de la population qui reconduirait encore au pouvoir sensiblement le même parti de cros,,,, au pouvoir, avec presque le même monde? Que faut-il en déduire qu’il y a +- 30% de cros…. au Québec? Moi ça fait longtemps que je désespère de la réponse évidente.

  22. konasutra dit :

    Votre cuisante défaite aux élections ne vous a pas suffi ? Cessez donc de mettre de la chicane partout ou vous passez !

  23. s leo dit :

    Eeeeeee,
    La raison pourquoi le « scandale » pastagate survienne à la veille du débat sur la mise à jour de la loi 101, est parce que c’est justement le temps d’en parler!!!
    La raison pourquoi on blâme le PQ, est parce que c’est eux qui proposent de la renforcer…
    Et finalement, la raison pourquoi cette histoire a fait le tour du monde, est parce que c’est une histoire RIDICULE!
    Vraiment, non mais vraiment, un des blogues les plus pourris que j’ai eu le malheur de lire…

  24. Jean T dit :

    Ah c’est vrai. Il n’y eut jamais une telle chose lorsque le PQ était au pouvoir. Une loi qui encourage les citoyens à moucharder les uns des autres. Deuxième génération de peuples qui pensent que c’est leur droit de secrètement accuser d’autres personnes. Oui M. Duceppe blâmer les médias. Blâmer les liberaux. Blame immigrants ayant de l’argent pendant que vous y êtes. Mais la réalité est que c’est une loi xénophobe pure et simple.

  25. Roland Coté dit :

    Merci monsieur Duceppe. Alors que le PQ veut renforcir la loi 101, on entend de nombreux commentateurs qui détourne la question. Il disent qu’il est important de bien parler le francais. Sous une tonne de boniments ils enterre la discussion . Come la chanson de notre chansonnier national: « Pensez-vous que l’on ne s’en appercois pas« 

  26. Denis Richard dit :

    Encore des gens qui se disent québécois parlant français PEUT FIERS de leur langue, de leur culture et de leur passés….
    Le français ca se respecte au Québec, on le fait respecter si nous en sommes fiers.

    Tous les commerçants qui ont enfreins la loi 101 dans ce pastagate, SONT DES IMMIGRANTS que nous avons accueillis ici.
    Et non des anglais….

    Aucun respect pour les québécois majoritairement francophones…..

    Qu`ils s`intègrent, qu`ils nous respectent ou qu`ils aillent vivre ailleurs..

  27. Stebel dit :

    M.Duceppe , vous ne faites plus de la politique active mais ne semblez pas vouloir décrocher. Vous devez émettre des opinions des plus objectives. Vous utilisez cette tribune pour faire de la petite politique et mousser l’option souverainiste. En agissant ainsi vous n’obtenez aucune crébidilité. Certes les libéraux ont fait des erreurs tout comme notre gouvernement Péquiste depuis septembre 2012. Le taux d’insatisfaction dévoilé aujourd’hui témoigne de la faiblesse du gouvernement en place. Sachez qu’il y aura toujours des extrêmistes autant du coté anglophone que francophone, la recette est d’appuyer un juste milieu.

  28. Yvan dit :

    M. Duceppe, vous alimentez la controverse!
    Vous en beurrez encore plus ÉPAIS ! Soyez donc direct en disant: Tout est de la faute du « Liberal Party » (!)

    Pour votre « mémoire », soit dit en passant, QUI a instauré cette loi, la 101?
    Qui se voulait être pour préserver notre langue – pas une mauvaise idée de base par contre.
    Je n’étais pas contre non plus; mais là!

    C’est dans l’excès et le ridicule qu’on va tous couler avec de bons principes à la base de nos vaillantes intentions – mais en entretenant une guerre des langues au Québec, ça ne fait que nous DIVISER. Mon très humble avis.

  29. Jfjoubert dit :

    Vous avez raison de dénoncer cet état de fait… Et pourtant je trouve la manière de gérer la crise par le PQ passablement maladroite. Ceci dit, je milite pour ON et il est important que nous soyons tous solidaire dans ce dossier: CAQ, PQ, QS et ON. Pour le parti libéral … Ils ont encore des croûtes à manger… Et les opinions extrémistes anti lois 101 exprimés par certains ici n’ont que peu d’échos dans les partis principaux au Québec. En fait, elles ont surtout pour but de dénigrer les francophones que de défendre qui que ce soit.

  30. Sandro dit :

    OMG… les spins libéraux sont sortis de leur tanière. J’oubliais que ce week-end aura lieu le congrès au leadership du PLQ et que tout ce beau monde rendra hommage à leur ancien chef Jean Charest.

    Ils vont rendre hommage au Premier ministre le plus fourbe de l’histoire du Québec.

    Les libéraux prennent vraiment les québécois pour des cons.

  31. Francois dit :

    Je me demande quand le jour viendra où les anglos, les autres étrangers et les colonisés comprendront et accepteront qu’ils sont pas tout à fait la même sorte d’être humain que le bon québécois unilingue francophone de souche ancienne. On peut respecter un peu leurs droits, mais pas trop non plus. (ironie, sur la petite d’esprit du Québec)

  32. Oli dit :

    Garder nos jeunes francophones dans le jupon de la langue française… empêchez les parents de choisir ce qui est bien pour son enfant (choix de l’école)… ils seront des bons unilingues franco! Le Quebec s’ouvre à eux!

    Pendant ce temps… les anglo apprennent deux langues ou plus… le monde s’ouvre à eux!

    Nous revoila en 1960 ou les francos seront le cheap labor des anglos! Merci a vous les péquouistes de nous garder pur!!

  33. Beaucoup d’Elvis Gratton et de Colonisé(ES) sur ce blogue.
    Pauvre Québec

  34. Louis Préfontaine dit :

    M. Duceppe,

    Pourquoi n’allez-vous pas plus loin dans votre analyse ?

    Le Devoir a démontré le 2 mars dernier que la plainte originale ne concernait pas le mot « pasta ».

    La lettre de l’OQLF elle-même ne demandait pas qu’on enlève le mot, mais plutôt qu’on ajoute un descriptif français à plusieurs mots en italien, comme « pesce » et « contourne ».

    Le restaurateur du Buonanotte anime une page Facebook unilingue anglaise et méprise les Québécois.

    Pourquoi n’allez-vous pas plus loin ?

  35. Robert Joly dit :

    Le point est que la plainte était légitime et on a prévilègé l’italien au détriment de L’anglais ou L’espagnol
    Y a t’il un francophone au Québec qui a demandé dans son enfance â sa mère des Pasta comme repas .Elle lui aurait surement fait la remontrance ,
    Quand il reste 8 millions de francophones dans une marée espagnole de 500 millions, 300 millions anglaise et 200 millions portuguaise , on se doit d’être plus que sévère dans l’application de la loi linguistique .

  36. Jean-Sébastien Lapointe dit :

    Je lis beaucoup de fermeture d’esprit ici. Être contre une loi liberticide et dénoncer la xénophobie de certains anglophobes québécois fait-il vraiment de nous des anti-francophone?

  37. Pascal B. dit :

    Il y a certainement eu des exagérations de la part des certains dans toute cette histoire, de chaque côté, et il est vrai que plusieurs utilisent le zèle de l’OLF pour attaquer injustement le gouvernement péquiste, qui pourtant fait suffisamment de bêtises par lui-même sans devoir inventer des faits.

    Cela dit il est tout aussi hypocrite de blâmer les méchants « média anglophones » puisque les critiques proviennent également de différents média francophones et de nombreux citoyens francophones. De fort nombreux francophones trouvent eux aussi cette situation ridicule, surtout les attaques contre le bilinguisme, qui pour la plupart est un souhaite. Une personne qui maîtrise le français ainsi qu’une autre langue, c’est encore mieux que de ne maîtriser que le français.

    Aussi il est vrai qu’une partie du blâme revient au PQ, non pas par des soit-disant requêtes directes vers l’OLF mais par le climat de confrontation qu’ils ont causé tout au cours des élections. On semble répéter les mêmes erreurs du Canada anglais il y a longtemps avec les non-francophones ici aujourd’hui. On parle de protection de la langue française mais dans les faits, on parle d’assimiler les gens et leur imposer le français même dans le foyer familial. On veut passer des projets de lois où les non-francophones auront moins de droits que les francophones. On parle du bilinguisme comme si c’était un problème, on parle des anglophones comme l’ennemi.

    Bref au travers ses discours le PQ a poussé contre le mur la population non-francophone et bien entendu, ils sont devenus extrêmement défensifs et perçoivent tout comme une attaque envers eux. Tout comme les francophones à l’époque qui se sont regroupés face aux tentatives d’assimilation du Canada anglais. C’était une grave erreur du Canada à l’époque et c’est une grave erreur du Québec aujourd’hui. Le PQ a crée un climat de tension entre les francophones et le reste de la population et nous voyons le résultat aujourd’hui… des tensions qui pourtant semblaient avoir disparues depuis de nombreuses années.

    Maintenant la question est : est-ce volontaire de la part du PQ? Je crois que oui… Plus il y a des tensions linguistiques, plus les débats seront polarisés et donc plus le PQ aura la chance de faire passer un « oui » lors d’un prochain référendum. Les choses allaient plutôt bien et donc nécessairement, les gens ne voyaient plus l’intérêt d’une séparation…

  38. DenisSera dit :

    @Luc

    Les Anglos-Saxons du monde entier n’ont strictement rien à faire du Québec. Dominer le Québec? Vòilà un sujet qui ne leur vient pratiquement jamais à l’esprit.

    Regarde les nouvelles du Canada Anglais, des USA et de Grande-Bretagne. À part une ou deux exceptions par année maximum, on ne parle jamais de la question nationale du Québec. Même dans le Québec anglophone, le sujet ne les intéresse pas.

    Tu dis voir un complot anglo-saxon derrière la présence de bus à deux étages à Québec. Peut-être que la vraie inquiétude, c’est de réaliser que tes supposés ennemis, les anglophones, ne te considèrent même pas comme un ennemi.

    En général, les Anglophones sont indifférents au sort des Québécois. De la même manière que les Québécois ne s’en font pas beacoup pour les Montagnais de la Côte Nord, ni en mal ni en bien.

    L’image d’anglo-saxons complottant contre les frenchies du Québec, c’est une image de l’Évangile du Petit Indépendantiste, version 1971.

  39. Luc dit :

    DenisSera

    Et l’ironie parfois monsieur vous connaissez ? L’ironie version 2013…..cherchez pas la réponse dans le petit catéchiste de 1971 là……cherchez plutôt dans le dictionnaire….

  40. Ron dit :

    Je veux juste vous affirmez qu’il n’y a pas que chez les anglophones des extrémistes. Je travaille (ou du mois essais avec ces carré rouge merde et tous les millions d’autre raison pour tout brisés) sur le terrain dans un commerce sur Ste-Catherine et soyer assuré que j’en ai ras-le-bol des français (qui parle pas anglais) qui me chiale pour un mot trop anglophone sur un display! Allez-y! Continué à faire des lois comme 101 et arrêter de me dire que l’économie au Québec ne va pas bien! C’est votre faute à tous Québécois séparatiste! Depuis plus de 30 ans que j’entant parlé du Québec Souverains par des … qui reste assis sur le … en fumant leur québécois et décidant de l’avenir de ma Belle Province.

  41. Frédéric Mercier dit :

    À tous les Elvis Gratton de ce blog:

    - Depuis 1977, le Québec est devenu la 30e économie mondiale (PIB), donc devant 155 pays, et pourtant avec le français comme langue officielle (tout comme la France, mais elle est au 6e rang).
    - Le Québec a atteint ce rang même APRÈS le départ des élites anglophones suprématistes (1976 et 1980).
    - Visiblement, ces anglos frustrés exilés ont été remplacés. Si on était méchant (mais nous ne le somme pas) on pourrait appeler ça la « sélection naturelle ».
    - Les Québécois sont les plus bilingues (et même trilingues) au Canada.
    - « S’ouvrir sur le monde » ne veut PAS nécessairement dire renier sa propre identité, sa langue, sa culture.
    - La langue française, une des plus belles langues du monde, est très menacée en Amérique du Nord.
    - Et elle est menacée même si on applique nos lois « racistes » pour la protéger. Ils faut donc renforcer ces lois.
    - J’ai voyagé dans le monde, voici ce que j’ai constaté:
    en Russie on parle le Russe,
    au Japon, le japonais,
    en République Tchèque, le tchèque,
    en Roumanie, le roumain,
    en Grèce, le grec,
    en Italie, l’italien,
    en Inde, le indi,
    en Chine, le mandarin surtout,
    en Hollande, le dutch,
    en Allemagne, l’allemand,
    en Pologne, le polonais,
    au Portugal, le portugais,
    en Finlande, le finlandais (finnois),
    en Suède, le suédois,
    au Danemark, le danois.
    en Espagne et dans 30 pays d’Amérique latine, l’espagnol.
    ET AINSI DE SUITE.
    Et au Québec, comme dans les 30 pays de la Francophonie, le FRANÇAIS.

Laisser un commentaire

 caractères disponibles