Les lamentations des riches et de leurs pleureuses

- 26 septembre 2012

À la défense héroïque du gratin

Je suis d’une sensibilité extrême : ça me fait beaucoup pleurer de voir les chroniqueurs, journalistes et universitaires affranchis défendent, presqu’au risque de leur propre vie, la hausse d’impôt sur le revenu assénée aux nantis (alors qu’il y a pas si longtemps ils affirmaient que les étudiants devaient payer leur «juste part»). Imaginez un peu, il se peut que l’augmentation soit rétroactive à toute l’année 2012. C’est vraiment effrayant d’opprimer ainsi nos créateurs de richesse pour qui la solidarité c’est juste bon pour les autres. C’est correct et même souhaitable d’avoir des baisses d’impôts rétroactives, des reports de pertes rétroactives, des cotisations à des abris fiscaux (REER, REEE, Céli, etc.) pour les années antérieures mais pas des hausses. S.V.P., ne faisons pas preuve d’ingratitude envers nos bienfaiteurs aisés. Ils ont tant besoin de se sentir appréciés et aimés.

 

Aux Etats-Unis et en Ontario

Le gratin et leur personnel de soutien trouvent horrible que l’on passe de trois à cinq paliers d’imposition et que l’on veuille hausser le taux d’impôt sur les gains en capital. Aux Etats-Unis, même du temps de Bush junior, il y a toujours eu six paliers d’imposition; et on n’y taxe pas seulement généreusement le gain en capital, mais la valeur de tout l’héritage cédé aux enfants (ce qu’on appelle des impôts successoraux). Ces impôts payables aux décès coûtent une énorme beurrée aux riches américains; impôts successoraux qui furent abolis au Canada et au Québec en 1992. Alors, avis aux butlers des pachas, allez raconter à d’autres que moi la légende niaiseuse des riches surtaxés au Québec.

 

Puis-je rappeler aux domestiques des notables, parce qu’ils n’en parlent jamais, qu’en Ontario le gouvernement libéral minoritaire a récemment promulgué une hausse d’impôts sur le revenu des riches de 2% l’an, en plus d’avoir à défrayer une taxe santé qui peut atteindre 900$ par année? Hum, hum. Peut-être que nos moralistes patronaux ont comme excuse de ne pas le savoir. Mais, s’il fallait qu’ils placotent uniquement de choses qu’ils connaissent….

 

En passant, en Ontario, le gouvernement ne verse pas une cenne noire en subventions aux écoles privées alors qu’au Québec, l’État leur verse 400 millions$ en subventions. On pourrait peut-être faire comme la province voisine?

 

À 130 000$ de revenu individuel «imposable», oui on est riche

L’impôt additionnel au Québec s’applique seulement à partir d’un revenu fiscal imposable déclaré de 130 000$ l’an, ce qui veut dire dans bien des cas un revenu brut de 200 000$, auquel le contribuable peut déduire un paquet de déductions (REER, actions accréditives, REEE, fractionnement du revenu, incorporation, Céli, paradis fiscaux, fiducies familiales, stock options, etc.). En fait, le véritable revenu économique est beaucoup plus élevé que le revenu fiscal que le contribuable «déclare» volontairement au fisc. La différence entre le revenu économique, qui englobe tous les revenus non imposables sur les capitaux, et le revenu fiscal est si grand que plusieurs pays européens ont, en plus de l’impôt sur le revenu, un impôt annuel sur la fortune ou sur la richesse afin de taxer le revenu total du contribuable et non seulement son revenu imposable. Au Québec, les mondains réprimés fiscalement n’ont pas à payer d’impôt annuel sur la richesse comme en Europe puisqu’il n’y en a pas ici. On pourrait faire comme en Europe, peut-être?

 

Essayez de faire accroire au monde qu’à 130 000$ de revenu «Imposable» et individuel déclaré l’an on n’est pas riche représente un autre grossier mensonge de la classe dominante et de leurs majorettes.

 

L’ONU, l’OCDE, Obama et des milliardaires veulent des impôts plus élevés

«L’ONU veut taxer les super-riches» et «OCDE : Les Américains les mieux nantis devraient payer plus d’impôts» que titraient les journaux du 6 juillet 2012 et du 27 juin 2012. Et puis chez l’Oncle Sam, il y a «Faisons payer les riches, insiste Barack Obama» (Le Devoir, 20 septembre 2011) et «Taxes et impôts : Hillary Clinton appelle à imposer les élites» (La Presse, 25 septembre 2012). Et il y a aussi les milliardaires Warren Buffett, Bill Gates et d’autres qui ont demandé à être imposés davantage. Au Québec, les poules vont avoir des dents avant de voir un affairiste exiger de payer plus d’impôts au nom de l’élémentaire solidarité et par esprit patriotique. Ils sont trop «lucides» dans le sens «faiseux» pour ça. Me semble que l’ONU, l’OCDE, Barack Obama, Hillary Clinton et Warren Buffett ne sont pas membres en règle du parti communiste révolutionnaire américain.

 

Pendant ce temps, un enfant sur trois va à l’école sans manger ou à peine

Imaginez l’organisme patronal canadien du Conference Board a dit «Riche, le Canada néglige ses pauvres» (Le Devoir, 18 septembre 2009) et récemment il a signalé «Les inégalités de revenu progressent plus vite au Canada qu’aux Etats-Unis» (Le devoir, 14 septembre 2011). Mais, ces statistiques affligeantes n’émeuvent point les monarques et leurs mascottes. Et puis il y a l’ONU qui a mentionné dernièrement qu’il y avait au Canada 2 millions d’individus qui souffraient d’insécurité alimentaire et 900 000 personnes qui fréquentaient chaque mois des banques alimentaires (La Presse, 10 mai 2012). À Montréal, un enfant sur trois va à l’école sans avoir mangé ou à peine.

 

Et dire que nos riches s’opposent furieusement à toute hausse d’impôt ou de taxes, aussi minimale soit-elle, et qu’il y ait des préposés inféodés qui les défendent avec beaucoup de condescendance est ridicule.

 

Oui je suis partie prenante à payer plus d’impôt et demande au gouvernement péquiste de regarder aussi du côté de l’impôt des compagnies, des subventions qui leur sont versées, les abris fiscaux et les paradis fiscaux.

Abonnez-vous à cet article

101 commentaires

  1. Handjob-Bob dit :

    J’ai arrete de lire la….

    Aux Etats-Unis, même du temps de Bush junior, il y a toujours eu six paliers d’imposition; et on n’y TAXE pas seulement GENEREUSEMENT le gain enCAPITAL….

    A moin que vous vouliez dire genereusemsnt pour ceux qui beneficient de gains en capital aux Etats Unis ….mais j’en doute…

  2. Enfin ! Une saine distance critique.

    À la quelle il faut ajouter qu’il n’y a pas de « rétroactivité » dans la hausse fiscale annoncée puisqu’elle s’applique à l’année fiscale en cours. Ce ne pourrait être le cas si elle s’appliquait à l’année 2011.

    Il faut dire aussi que pour un revenu individuel imposable de 130 000$ la « hausse » est négative si l’on tient compte de l’abolition de la contribution de 200$ sur la santé. Ce n’est qu’à partir de ± 140 000$ que la hausse est manifeste, pour un montant de… ± 100$… à 150 000$ elle est de 600$, soit, ± 2$/jour. Toutes choses égales par ailleurs c’est une infime fraction de ce que l’on exigeait des étudiant,es avec la privatisation forcée de l’éducation nationale. Si ,50$/jour/étudiant,e c’était peu pour les étudiant,es sans revenu, pourquoi ± 2$/jour ce serait trop pour les riches dotés de revenus 5 fois plus élevés que la moyenne des revenus des contribuables… dotés de revenus ?

    Quant à la baisse des déductions fiscales sur les revenus de dividendes, elle n’est toujours pas rétroactive puisqu’elle s’applique à l’année fiscale en cours. Et d’autant s’il elle n’est applicable qu’au seuil des revenus élevés qu’il est question de hausser.

    Pour ce qui est du gain de capital, qui parle de rétroactivité ? Aucune annonce en ce sens n’a été faite. Bien sûr, elle s’appliquera elle aussi en fonction du revenu. Et je suppose à compter de la mise en vigueur des dispositifs fiscaux utiles.

  3. MGC dit :

    Bien d’accord avec vous. 50% des québécois ne payent pas d’impôt parce qu’ils ne gagnent pas assez. Il faut taxer les « riches » au maximum afin qu’il deviennent pauvres et ne payent plus d’impôt. Nous seront tous heureux quand 100% des québécois/québécoises ne paieront plus d’impôt et que nous ayons tout, tout gratuit y compris l’enseignement universitaire donné par des professeurs « gratis » dans des locaux entretenus « gratis » etc. Ce sera même mieux que dans le CAPITAL de Marx.

  4. Vrai que les riches paies déja une grosse portion de leurs revenu en impots mais pourquoi alors leurs avoir données autant de droit pour éviter des impots. Des medecins qui incorpore leurs professions pour payer un impot de 19% sur une franche de leurs revenues, des propriétaires d’entreprises qui profitent des craques du systeme pour déduire toute sortent de dépenses, des types qui déduisent leurs BMW a 800$ par mois juste parce qu’ils ont besoin d’un véhicule pour aller au bureau qui est a 3km de la maison alors que comme travailleur je peux bien me tapper 50KM par jour, je ne peux pas déduire mon auto et les taxes qui vont dessus.

    Combien de travailleur autonome acheter des certificats cadeaux pour les supposés client et dépense la somme immédiatement dans le même magasin !!! Chaque fois que le gouvernement change une donne, d’autre trouve une solution pour la contourner. rien contre des hausse d’impôt au niveau logique, mais la réalité c’Est que la mesure aura 2 reaction, soit un coup d’épé dans l’eau, ou ses riches iront simplement dépenser ailleurs et payer leurs impots ailleurs.

  5. C.Bernard dit :

    Je propose que l’on organise une collecte ou un tournoi de golf pour atténuer cette hausse d’impôt qui frappe ¨brutalement¨celles et ceux qui ont un REVENU IMPOSABLE de 130,000.$ et plus. C’est vraiment de l’exploitation de ces gras dûrs…Faudrait leur venir en aide sans faute.
    Martineau, Samson, Marcotte et compagnie, ces grands défenseurs de la veuve et de l’opprimé,ne cessent de nous rappeler notre ingratitude envers ces grands bâtisseurs qui n’ont que l’intérêt public et le partage comme perspective.
    Quelle tristesse….Je vous envoie ma ¨piastre » virtuelle pour les soutenir.
    Et s’ils ont besoin d’un billet d’autobus pour leurs déplacements, je vous propose ma van Caravan 2004 pour les accommoder.

  6. Frédéric Gosselin dit :

    Tout comme vous, je suis extrêmement surpris du concert de pleureuses au sujet de l’impôt rétroactif, radioactif et probablement dommageable pour la santé mentale d’un paquet de journalistes qui gagnent 130 000$ par année. Ça paye en maudit dire des niaiseries à l’année longue! L’effet du 200$ par année de la taxe santé pour un salarié à 35 000$ a un effet bien plus néfaste qu’un redressement d’impôt même rétroactif sur une paye de 200 000$ brut.
    Si M. Legault, qui vaut bien une bonne dizaine de millions, a déclaré un revenu fiscale de 130 000$ pour l’année 2011, c’est vraiment nous prendre pour des cons. L’impôt favorise le gratin depuis longtemps et on commence à être une gang à nous rendre compte qu’un salarié à 60 000$ paye 30% de plus d’impôt sur sa paye que les gens qui déclarent 200 000$. C’est pas trop normal ça non plus et depuis le temps que ça dure, ça ne me fera pas brailler leur impôt rétroactif.
    S’ils sont pas capables d’encaisser le coup, et bien sont vraiment pauvres nos riches…Ou sont pas trop bons en finance, ce qui revient presqu’au même…

  7. Joe_Bill dit :

    Monsieur Lauzon avec tout le respect que l’on vous doit vous seriez mur pour un bon recyclage!

  8. Jonathan Vézina dit :

    Il y a 50 ans de celà, les impôts des corporations représentaient 50% des revenus du gouvernement. Celui-ci pouvait donc sans peine financer la social-démocratie qu’il venait de créer. Aujourd’hui cependant, aprés 30 ans de néo-libéralisme, l’impôt des corporations ne représente plus que 16% des revenus de l’état, qui se retrouve en sous-financement chronique. On rembourse en outre aux corporations la totalité de la TPS et de la TVQ qu’elles paient. Depuis 1981, les revenus réels de la classe moyenne ont stagnés, et ceux de la classe pauvre ont chutés de 20%. Devinez alors qui s’est accaparé l’essentiel de la croissance économique des 3 dernières décennies? Peut-être aurions nous un indice en regardant la rémunération des PDG de grandes entreprises, qui représentait environ 6 fois le salaire de leurs employés de base dans les années 70, et qui représente aujourd’hui souvent une centaine de fois le salaire de leurs employés de base. Ou encore le salaire des joueurs de hockey, qui sont passés d’environ 20000$ par an dans les années 70 à 2.5 millions en moyenne aujourd’hui. Ou même la santé financière des corporations, qui n’aurait jamais été aussi bonne en depuis les 50 dernières années. Alors devrait faire sa part pour redresser la situation cette fois-ci?

  9. Jean Neymard dit :

    BRAVO , une belle sortie et sans bégaiement surtout sans bavure .

  10. Alain Simard dit :

    Vous êtes, pour moi, le mystère fait homme.Comment faites-vous pour arpenter, ces jours-ci, les mêmes couloirs et ascenseurs que vos confrères (soeurs) excités comme des bêtes enragés. Faudrait peut-être, en plus de ce vous énumérez ci-haut leurs parler de revenue disponible. Qu’un radiologiste payé par nos taxes et impôts, souvent dans l’ordre de 800 millies à un million de dollars bénificie d’un revenue disponible se situant dans un ordre de 15 à 20 fois plus élevée que le salaire brut moyen des québécois. Que la présidente des Caisses Desjardins, qui, aujourd’hui, est honteusement rémunérée à plus de trois millions annuellement lui laissant après impôts, facilement près de un million et demi dans les poches, c.à.d 50 fois plus que le salaire, toujours brute, de ses « coopérants membres ».

    Les seuls dans cette situation? Nooon! Plein de gens d’affaires qui eux aussi bénéficient de toute notre population pour justement « brasser » leurs affaires profitables.(nous aurons l’occasion d’en voir quelques-uns défiler à la Commission Charbonneau) Il y a dans ce journal,. oui le vôtre, une telle duperie hypocrite véhéculée sans mesure et perspective qu’eul pôvre Pierre, père, doit sûrement se moucher avec ses pognées de cerceuil.

  11. Jean Neymard dit :

    MGC – Ha les pauvres riches qui vont devenir pauvres parce qu’on va leur demander de faire un petit effort de solidarité envers les cerfs que nous sommes , Vraiment il y a des analystes en herbe du niveau de la maternelle pour sortir des blagues enfantines de la sortes , aloprs moi tant qu’a être enfentin je dis ,enrichissons tout les pauvres et comme ça tout le monde il est beau et tout le monde il est riche et tout le monde il paie des impôt , N’est-ce pas Mr. MGC?

  12. Jean Neymard dit :

    Une solution pour éviter de taxer les riches , doublons les frais s’coue l’air , des garderies , triplons le montant des amendes contre les automobilistes ,supprimons le B.S. et la gratuité des médecins et hôpitaux mais gardons la taxes santé , c’est pas beau ça ,comme ça tant qu’a être c.. mon idée n’est pas plus mauvaise qu’une autre que je nomme pas .

  13. André dit :

    Pourquoi toujours s’en prendre à ceux qui ont la motivation d’en faire davantage? Est-ce que ceux qui veulent en faire plus doivent être pénalisés? Ou doivent-ils payer pour ceux qui se contentent de peu ? Ou doivent-ils s’asseoir sur leurs lauriers pour ne pas atteindre le chiffre de 130,000?

    Je suis d’accord avec vous pour ce qui est des écoles privées subventionnées mais pas d’accord pour les hausses d’impôt aux plus fortunés. Il n’y a qu’une seule vraie solution et c’est celle d’une imposition à la consommation. Par exemple une taxe de 25% sur tous les produits et services mais pas d’impôt(s) Le plus riche consomme beaucoup donc il paie beaucoup. Le moins nanti consomme peu donc il paie peu et tout l’argent fait sous la table ou blanchi se retrouve dans les coffres d’état.

    Il ne faudrait surtout pas comparer avec ce qui se paisse ailleurs. Par exemple aux États-Unis les rénovations et les taux d’intérët sont déductibles d’impôt mais le système de santé. laisse à désirer. En Alberta il n’y a pas de taxe provinciale par contre il en côute $800 par mois par enfant pour la garderie.

    En Ontario les écoles privées ne sont pas subventionnées par contre les hypothèques ainsi que l’électricité. sont beaucoup plus élevées qu’au Québec. On peut faire parler le chiifres comme on veut mais ce qui compte en bout de ligne est ce qui nous reste dans les poches

  14. question dit :

    Wow, que de beaux commentaires hahaha. Vous êtes presque tous les larbins. Le syndrôme du larbin, vous connaissez? Vous faites honte au Québec, vous faites honte à la race humaine.
    Je n’ai pas beaucoup de resêct pour le jou/nal de Montréal, mais ça fait du bien de lire des articles du genre, il n’en a pas assez dans ce bizarre de Journal.

  15. Nadia Beauregard dit :

    C’est la première fois que je vous lie et sûrement la dernière…. Insulter comme ça tous les québécois qui gagnent plus de 130 000$ n’est pas fort ! Et mêler le fait que des enfants ne mangent pas à leur faim…pensez-vous sérieusement que le gouvernement va faire quelque chose de plus pour régler ça ???
    Le travail au noir sera encore plus fréquent ! Au lieu de rabaisser les « riches » comme vous dites, posez-vous dont la question : qu’est-ce que le gouvernement fait contre les profiteurs qui sont sur l’aide-social ? C’est nous les payeurs d’impôts qui déboursons pour ceux qui ne VEULENT pas travailler pcq c’est plus payant de rester à la maison à boire et fumer ! Moi je ne met pas tout le monde dans le même bateau car je suis consciente que ce n’est pas tout le monde qui sont sur l’aide-social qui en profite mais une maudite grosse partie par contre !
    Vous m’avez insulter en utilisant vos termes sarcastiques ! Vous ne me faites pas pleurer ! Seul les ignorants sont capable d’insulter les autres, il en ont besoin pour remonter leur estime d’eux-même.
    Et si nous avons un salaire de plus de 130 000$, ça ne veut pas dire qu’on s’écrase les fesses sur une chaise ! On travail des heures de fou, on ne voit pas la famille, on reçoit des appels à tout heures de jours comme de nuit pour l’entreprise, le vendredi on ne ferme pas l’ordi pour le rouvrir que le lundi, nos têtes roules sans cesse, …. Alors est-ce mieux ??? Donc, nous devrions fermer boutique, faire faillite, que des centaines de personnes se retrouvent à la rue pas de job, pour obtenir VOTRE respect ? Voyez plu loins que le bout de votre nez et avant d’écrire des choses comme ça, regardez plus loins !!!!!
    Veuillez prendre note que je ne me plains pas des conséquences à notre travail, C’EST UN CHOIX de vie que nous avons fait !

  16. Pascal-Marc Savard dit :

    Pour ma part, c’est pas encore assez! Ce sont ces gens de la bourgeoisie crasseuse qui s’engraissent sur le dos du prolétariat, qui maintient le prolétaire dans son statut d’asservie et de courroie de transmission pour un système qui les avantages. Donc, comme je le disais, c’est pas encore assez! Pour moi, les banksters, les troglodytes de l’alter-mondialisation devront un jour répondre de leur acte devant ceux et celles qu’ils perçoivent comme une tribu d’attardé exploitable à loisir! Pour moi, ce n’est pas une hausse d’impôts qui va régler le problème de la lutte des classes mais,bien l’anéantissement des classes!!

  17. Unvraicomptable dit :

    Votre Grandissime Splendeur! Docteur Es Sciences Comptables!

    J’aime à penser qu’ayant suivi la même formation que vous mais Ô combien non instruit suis-je, n’ayant qu’un titre de Maître que j’ai manqué quelques notions de fiscalité que seul un être aussi imbibé de notions comptables et fiscales que vous, Votre Numérique Majesté! car voyez-vous… je n’ai pas appris à monter des déclarations fiscales, les miennes et celles de mes nombreux clients en incluant seulement les éléments que volontairement j’eusses voulu montrer au fisc.

    Vous nous parlez, Votre Immicence Balance des Comptes, des déductions que l’on peut inclure, nous pavres hères! à même nos déclarations fiscales. Je vous implore de me faire parvenir le formulaire pour les, et je vous cite, « les paradis fiscaux ». Mes clients seraient sûrement contents de voir que je m’occupasses de leurs portefeuilles de cette manière.

    Vous savez dans le fond… ce qu’on demande, les pleurnicheuses, c’est une meilleure gestion, restons en comptabilité domaine que vous et moi connaissons bien:

    Revenus – dépenses = Surplus ou déficit C’est simple!

    Si on veut pas de déficit, soit on pige dans la poche des contribuables (taxés à 50% pour les maudits riches) soit…

    soit une révolution dans la gestion gouvernementale!!!!! on gère mieux les dépenses. Ayoye! Wow! Le problème en santé et en éducation vous savez qu’est-ce que c’est? C’est que ça représente 65% environ du budget de la province et nos politiciens sont pas foutus de bien le gérer.

    Arrêtez donc de bavez en vous pourlèchant les babines la poche arrière bombée d’un portefeuille de maudit riche pour aller y têter de nouveaux revenus, la solution se trouve du côté des dépenses.

    … Mais bon je ne suis que Maître en Sciences Comptables, peut-être entre maîtrise et doctorat, il y a des subtilités que je ne puis voir, éclairez-nous Ô Sagesse Chiffrée Infinie!

  18. Jocelyn Bonnier dit :

    Quel manque de respect pour les gens qui ont travaillé pour leur succès. La jalousie est un très vilain trait de caractère.

  19. Camille dit :

    J’aimerais rappeler que la hausse d’impôts pour les gens ayant un revenu supérieur à 130 000$ ne sera que ce 4%, et les gens gagnant 250 000$ et plus seront confrontés à une hausse de 7%. Rien de très important, vous en conviendrez. Personne ne me fera croire que les gens qui gagnent plus de 130 000$ sont les seules personnes à travailler au Québec. Et encore moins qu’on pénalise le travail par cette mesure. Les gens plus aisés doivent contribuer à la mesure de leurs moyens, comme tous les autres membres de la société, par ce qu’on appelle l’impôt progressif sur le revenu. L’ajout de 2 paliers, alors qu’il n’y en avait que 3, aurait du être fait depuis longtemps, par souci d’équité et de justice sociale.

  20. Cannelle dit :

    Les commentaires sont effectivement assez tristes à lire. « Est-ce que ceux qui veulent en faire plus doivent être pénalisés? Ou doivent-ils payer pour ceux qui se contentent de peu ? » Wow. Quelle bêtise, à rire aux larmes. Il ne faut surtout pas comparer, mais non. Ce qui est important, c’est ce qui reste dans vos poches, mais oui. Une belle démonstration de nombrilisme.

  21. chose dit :

    Savez-vous ce que je trouve abérrant en lisant les commentaires de nos pauvres riches qui ne gagne que 130 000 $ par année ? C’est de voir a quel point ils pensent que c’est parce que nous autres pauvres crétins de pauvres ne travaillons pas que nous ne sommes pas riches…. Est ce qu’il y a quelqu’un qui pourrait leur dire que souvent, les pauvres nonos qui sont moins riches qu’eux travaillent pas mal plus qu’ils ne le pensent mais ne gagnent pas nécéssairement 40-50$ de l’heure…..Merci….

  22. Simon dit :

    complètement d’accord avec « chose » et « pascal-marc savard »
    Moi je suis dans la braquette 50k-100k, ceux qui payent en cri***ss, pis qui trimment dur: je ne suis pas jaloux de ceux qui gagnent plus, je suis en désaccord avec l’injustice qui fait que leur taux d’imposition est moins élevé.
    L’impôt, c’est logique, devrait être proportionnel à nos gains.

  23. Simon dit :

    …oui pour la plupart « question » a raison: ils ont le syndrôme du larbin…..

  24. AlexandrePaquet21 dit :

    « Handjob-Bob », moi c’est là que j’ai arrêté de lire :).

  25. Benoit Archambault dit :

    Bien oui quoi ça représente que 5$ par jour c’est pas la mer à boire. Que disiez-vous au temps des manifs étudiantes… c’est juste 50 cents par jour!

  26. Nelson dit :

    OUI, FAIRE PAYER LES RICHES !!!!

    Oui paient
    leur éducation,
    les services de santé,
    les garderies,
    les autorutes,
    les ponts,
    les gains en capital,
    plus de taxes essence,
    cigarettes,
    produits de luxe.

    Que les riches paient des choses consommés par les riches….

    Les pauvres et les petits salariés avec des enfants n’ont à pas payer pour les services publiques aux riches.

    LE VRAI DÉBAT EST CELUI DE FINIR AVEC LA GRATUITÉ DE L’ÉTAT PROVIDENCE POUR LES RICHES.

    Et évidement, finir ou taxer davantage tous les  »abris » et zones  »grises » que juste les gens à fric peuvent profiter……celi, reer, paradis fiscaux, évasion fiscal pour les très riches.

    70% des jeunes n’ont pas allé en grève étudiante = ils nous disent que payer plus ne les dérange pas = donc, qui paient plus.

    Avant ou après marché du travail.

    Les très pauvres et des jeunes des familles à faibles revenus n’iront pas à l’Université…..mais ils paient pour ceux qui vont….même pour les très riches….ÇA N’AI PAS DE BONS SENS….

    Éducation 12 milliards
    Santé 20 milliards
    Service à la dette, juste Les intérêts, 12 milliards.

    Le Québec peut payer tout ça…..en payant chaque un de nous selon nos moyens….sans souffrance….sans crises social….solidaires et dans la calme, comme une bonne famille.

  27. Frédéric dit :

    Prof Lauzon,

    Un jour l’accumulation des montreuse de richesses entre peu de main sera abolie pour une simple raison, nous comprendrons que les ressources naturelles et humaines sont en partage et que ceux qui « réussissent » mieux que les autres comprendront aussi que c’est grâce à la société environnante qu’il peut ainsi « réussir ». Le richesse n’est pas privée mais du domaine public, le premier dépend du second et non l’inverse. Ça viendra plus vite qu’on le pense.

  28. Gérald Tapp dit :

    Ne devrait-on pas plutôt lire « ça me fait beaucoup pleurer de voir les chroniqueurs, journalistes et universitaires affranchis [qui condamnent (ou condamner)]* la hausse d’impôt [...]« .
    —————–
    * En effet, ils ne la défendent pas – dans le sens de soutenir -, mais la… pourfendent.

  29. Pierre dit :

    Dorenavant, je ferai le maximum pour eviter les taxes, achat en dehors du QC, essence et epicerie au USA, achat de vins en ON, payer le max en dessous de la table. Je ne peut controler mes impots mais le reste, oui.

  30. Mi Heng dit :

    Moi j’aimerais qu’on m’explique pourquoi qu’à chaque fois que quelqu’un accuse une personne sur le bien-être social d’en abuser, ils ne font pas leur devoir de citoyen et les déclarer à Revenu Québec? Et que lorsqu’on les confronte, ils répondent que ce n’est pas de leurs affaires ou qu’ils n’ont pas que ça à faire.

    Pourtant ils ont le temps de venir cracher sur les pauvres et les « MODIS BS A MARDE » sur l’internet. Ahhhh! Hypocrisie, quand tu nous tiens!

  31. Christian dit :

    Ce que les gauchistes ici présents ne semblent pas vouloir comprendre, c’est que les  » salles riches » paient déjà plus que leur juste part d’impôt! Ne savez-vous pas qu’au Québec 20% des contribuables les plus riches paient 70% de l’impôt total perçu? Que deux contribuables sur 5 ne paient pas un sou d’impôt?

    Au lieu d’augmenter les impôts, Marois devrait les diminuer fortement puis couper dans le gras de notre État-gaspilleur obèse morbide. Que l’État apprenne à vivre selon ses moyens, comme nous tous devons le faire.

    Comme l’a si bien dit Ringo Starr: « Everything the government touches turns to crap. »

  32. Stéphane côté dit :

    @ Simon

    Taux d’imposition moins élevés ???? Valide les tables d’impôts, cela va sûrement t’aider. Moi non plus je ne gagne pas en haut de 100k et je paie beaucoup d’impôt. Mais ce qui est sur, ce qu’à la fin de l’année, même si j’ai travaillé plus fort que celui qui gagne 130 k, il va payer plus de $ que moi en impôts. C’est cette donnée qu’il faut regarder. On ne dépose pas des % a la banque mais des $. Alors, expliquez-moi de quelle façon une personne soit frustrée qu’un autre citoyen qui paye plus de $ que lui. Je suis très heureux de payer le double d’impôt qu’un salarié de 30 k, cela veut dire que je gagne plus. Mais pourquoi je devrais en donner encore plus que lui. Qu’est-ce que j’ai fait de mal !!!

  33. Patrick Fortier-Denis dit :

    Moi on me dégoûte,
    C’est tellement beau de voir une société qui s’empresse, que dis-je s’empresse, se fait un devoir et un honneur, lorsque son nom est tiré du chapeau, d’aller au devant de ses troupes pour gagner la bataille.
    Mais non, nous ne sommes plus fiers, et je parle autant de l’assisté social que de M. qui s’achète son vin dans la Province voisine, nous ne sommes plus travaillant, nous ne sommes plus différents, nous sommes vacants.
    Quand un québécois va-t-il se dresser l’épine dorsal, qu’il tente si fort de faire disparaitre, par des générations de flegmatisme crasse, et dire: « c’est à mon tour de faire quelque chose pour ma Province? »
    Dans la semaine des quatre jeudi, fort probablement, car nous nous spécialisons dans le pointage de doigt et le tournage en rond, nous ne faisons rien qui puisse nous mener loin, préférant de loin nous pourfendre nous même à grand coups de manifestation et de tergiversation.
    Lorsqu’il ne restera plus que les ruines d’un rêve que fût le Québec, que le nom de tous nos héros aura été souillé en vain et que les leaders qui nous incombe d’élire à contre-valeur auront renié la dernière de leurs promesses crasses, enfin nous auront un but, mais beaucoup trop tard j’en ai bien peur.

  34. Pierre Dufort dit :

    Les crises sont planifiées alors arrêtez votre baratins les spécialistes !

  35. Je Commente dit :

    C’est sûrement une bonne idée d’augmenter les impôts pour les compagnies tel que suggéré à la fin de l’article….un petit problème: Où croyez-vous qu’elles iront puiser, les compagnies, pour payer ces augmentations? Comment feront-elles pour y faire face? C’est simple. Elles augmenteront leurs prix. Qui paiera au bout du compte? M. et Mme Tout-le-monde, nanti ou pas!!!
    Finalement comme disait l’autre: « C’est qui le cave? »

  36. Louis Royer dit :

    Demagogue voisin d’Alice au pays des gauchistes… pathetique… Je viens tu de perdre 5 minutes a lire ce torchon moi-la…

  37. erick l dit :

    a pierre…et aux autres

    pourquoi tu ne déménage pas aux états-unis…………

    pour les autres workaholics qui travaillent 60 heures ,qui dépassent les 130 000$ et qui pensent qu’il n’ y a eux qui travaillent fort et que les autres qui gagnent moins n’ont qu’a changer de job…et bien vous ne connaissez rien de la réalité…qui est qui vous nourris,qui vous coiffent,vous vendent des vetements,vous conseillent lors d’achats dans diférents commerces de détails.

    vous pensez que ces gens ne travaillent pas assez s’ils veulent gagner plus,,,,,,ils sont sous l,emprise et la main mise d’entreprise privé capitaliste qui étouffent et maintiennent les gens en survie…….vous ne connaissez rien de ce monde .alors ne jugez pas.

    oui les mieux nantis doivent payer plus…..pour diminuer les couts de santé,il faut commencer par la base,mieux se nourrir…bannir ou pénaliser tout les fast foods,favoriser un meilleur équilibre de vie.

    ca se répercute sur notre facon de vivre,notre moral,notre bonheur,pas juste nous qui en profitons, mais tout le monde autour de nous et surtout,surtout fait baisser énormément les couts en santé………

    qu’est ce que ca donne d,essayer de gagner toujours plus si on a deja de quoi bien vivre..les pubs a outrance,surconsommation, voisin gonflable,flashing et extérieur seulement…voila ce que nous sommes devenus……a quoi sert de voulir etre le plus riche du cimetiere……prenez le temps de vivre..le temps d’etre heureux……..dites adieu a la surperformance et donner 150 % pour engraisser les mega riche qui se moque bien de nous.

  38. Caroline dit :

    Un instant ceux qui parlent des gens qui font plus de 130 000 par an comme ceux qui font plus d’efforts, souvent le salaire n’a rien à voir avec le fait de travailler plus. Parler d’efforts, est une manière de justifier des revenus pour que ça paresse bien, combien de grattes papiers insignifiants gagnent des salaires indécents compte tenu du peu d’ardeur qu’ils mettent dans leur job. J’en ai connu plein de ces cadres et autres gestionnaires qui passent leur temps en « meeting » à pelleter des nuages et qui ne sont même pas capable de peser sur le bouton du photocopieur sans pogner les nerfs parce qu’il ne sont pas foutu faire une copie sans faire boguer la machine. S’il fallait payer les gens à l’effort il y en a qui verrait le gros salaire fondre comme de la neige au soleil.

  39. Michel Lecompte dit :

    Prof Lauzon,
    vous dérangez l’ordre établi… N’entendez vous pas tous ces bien nantis qui travaillent si fort pour leur argent !? Comment osez-vous les confronter de la sorte ?! Ne savez-vous pas qu’ils ont le pouvoir ??? Ils veulent notre bien alors pourquoi ne pas les laisser tranquille… Nous ne sommes que des mécréants, sans éducation et sans raison d’être, alors de grâce cessez de les provoquer, ils pourraient se fâcher et nous enlever le peu qui nous reste.

  40. Martin Mimeault dit :

    Deux choses :
    1) Je suis tanné en sibole des chroniqueurs de tout acabit qui écrivent « riche » au lieu de riche. Vos parenthèses misérabilistes, vous pouvez vous les foutrent ou je pense. Oui, au Québec en 2012 à 130 000 $ on est riche ! Vous passez votre temps à dire qu’il y a un si faible pourcentage de gens qui gagnent autant ! Ca vous prend quoi pour définir un riche sibole si c’est pas le 4-5 % de revenus supérieurs d’un société !
    Et
    2) Parlant de so-so-so gna gna monsieur Lauzon… J’ai dans mes connaissances un petit couple tout ce qu’il y a de merveilleux selon votre mentalité. « Full » carrés rouge, Québec Solidaire caricaturaux, de toutes les manifestations (Y compris comme organisateurs de la connerie qui s’est passé à Victoriaville), en veut tu en vla. En plus d’être pour une moitié du couple complètement inutile à la société (genre organisme communautaire 100% financé par l’état pour faire du lobbying… contre l’état ! Maîtres conférenciers prosélytes et tout et tout…) à 70-80 000 par année ! Merci du peu ! Alors la comme couple (il y a plus d’un an, donc bian avant ces hausses ), mon vieil ami de ce charmant couple me sort, ca ne s’invente pas : Heille, je pourrais-tu donner ton adresse et faire comme si j’étais ton coloc ? Parce qu’on a calculé ca, (a eux deux ils doivent ben faire dans les 140 000 par an) et ainsi on sauverait 10 000 $ en impôt par an… Je l’ai tu envoyé chier vous pensez ???

    Voyez monsieur Lauzon (si jamais vous lisez ceci, mais j’en doute…) Les sales capitalistes qui font de l’évasion fiscale sont une chose. Mais quand elle loge (et c’est extrèmement fréquant.) à l’enseigne du « so-so-so, elle me fait 100 fois plus vomir. Un immense pan de la gauche se résume à faire payer les « z’autres ». Pas moi non ! Je suis une victime pareil maitenant que je suis devenu petit bourgeois BoBo que quand à 18 ans je travaillait chez Mc Do !

    Si au moins votre « so-so-so » reposait sur…

  41. Martin Mimeault dit :

    … et une autre facon bien sure de faire payer les riches consiste à augmenter les tarifs de toutes sorte normalement (les gels c’est idiot !). Comme ca l’argent rentrera dans les coffres de l’état, et on pourra ainsi aider les plus démunis ! Ca prend pas la tête à papineau pour comprendre ca ! La tête à Lauzon la dessus elle fonctionne pas fort !

  42. milton2 dit :

    il faudrait peut etre faire la difference entre les riches qui gagnent 130,000 plus tous les benefices secondaires , souvent de 30% et ceux qui n’ont pas droit à ces benefices…. Je suis un de ceux qui gagnaient 130,000 dollars et plus, je vais m’arranger pour gagner moins et profiter plus de la vie qui me reste,,, Merci madame Marois…

  43. Simon dit :

    J’aime vraiment comment les pleurnicheurs associent richesse avec effort et travail assidu.

    Parce que le gars qui pousse des papiers sur son bureau et gagnent 150000% par an travaille plus fort que l’ambulancier qui est payé 20$ de l’heure?

    Parce que le petit fils de papa qui a hérité la compagnie sans lever un doigt travaille plus fort que le vidangeur qui ramasse tes déchets le soir pendant que tu dors?

  44. mastoc dit :

    On aura beau monter les impôts pour les plus nantis, il se trouvera toujours des échappatoires qui leur permettront, plus ou moins légalement de se défiler. Et le verbeux Maître comptable le sait mieux que quiconque.

    J’entendais Lapierre braire ce matin en déplorant que la hausse soit si soudaine que les fiscalistes n’auront pas le temps de trouver les entourloupettes pour s’en dégager. Regardez autour de vous: il n’y a jamais eu autant de Mercedes, de BM et autres joujoux péteux. Et souvent avec une plaque F, annonçant que c’est un véhicule commercial. La farce devient loufoque lorsqu’on en fait un tel boucan qu’on croirait que ça touche beaucoup d’électeurs alors qu’à peine 3% des contribuables seraient touchés.

    L’assiette fiscale ne sera pas plus grosse; seulement mieux répartie. Ce n’est pas une hausse d’impôt mais bien un transfert de l’effort fiscal. 3,500,000 contribuables seront gagnants, + ou – 130,000 perdront quelques plumes de leurs moelleuses couettes. Et ces privilégiés poussent des cris de truies qu’on égorge.
    Pathétique.

  45. Nathalie T dit :

    @ Pierre 20h07

    Très bien dit.

    Et j’encourage mon fils (qui veut être médecin) à maîtriser l’anglais, faire ses études au Québec (pas cher, peut-être même gratuites un coup parti) et ensuite vivre où ses impôt seront le mieux gérer (ailleurs qu’au Québec).

    D’une mère qui a fait des études universitaires en ingénierie tout en travaillant 40 heures qui n’a jamais réclamé du gouvernement (BS. CSST, médicaments, norme du travail etc…) parce que trop occupée à travailler et payer des impôts. Pas le temps de penser à faire de l’argent en travaillant moins…..

  46. Alain Cro dit :

    Cher prof Lauzon,

    Dire que mes impôts servent à payer votre salaire, vos assurances, votre fond de pension etc … En passant ça vaut combien tous ces avantages qu’un « pauvre » travailleur autonome comme moi ne peut avoir ???

    Combien dois-je mettre de côté dans mes réer (quel vilain mot) pour pouvoir avoir la même retraite que vous ou que mon gérant de la SAQ du coin qui a pris sa retraite à 56 ans? Riche ou pauvre, il me semble que 50% d’impôt devrait être une limite morale. Tu ne gardes même pas la moitié de tes efforts … C’est certain qu’aux USA les riches veulent augmenter leur impôts, ils sont à 14% simonac pas à 55%

    On fait venir 10 000 mexicains parce qu’on a 10 000 B.S. trop lâche pour faire la job, on a le double de col bleu requis pour faire certaines jobs. Pourquoi vous ne parlez jamais du gaspillage éhonté fait à cause des syndicats et autre entrave à l’efficacité, excusez j’avais oublié vous êtes membre de ce club « sélect » de notre société à qui tout est dû.

  47. Jean-Pascal Leblanc dit :

    Étrangement, PKP, votre propriétaire et employeur, demeure au Québec et gagne plus de 130 000$… Laquais, disiez-vous?

  48. Simon dit :

    Un travailleur d’usine aimerait bien gagné 160 000$ pour payer plus d’impôts. Il travaille aussi fort qu’un entrepreneur sinon plus. MAIS, s’il est payé 25$/h combien ça prend d’heure par semaine pour arriver à se montant. 160000/52 = 3076,92/semaine = 25$/h = 123h par semaine sur une possibilité de 168h environ 17 h par jour. C’est bien beau créer de la richesse, mais ce travailleur là fait rarement de l’over-time, travaille dur et si le but de la société est d’avoir plus d’entrepreneur, il faut bien qu’il y ait des travailleurs de la classe moyenne pour travailler pour eux.

    Il n’y aura pas de travailleur de shop avec un diplome universitaire.

  49. David dit :

    M.Lauzon, vous a-t-on déjà appris à développer une argumentation?.

    « (…) de voir les chroniqueurs, journalistes et universitaires affranchis défendent (sic) (…) la hausse d’impôt sur le revenu assénée aux nantis (alors qu’il y a pas si longtemps ils affirmaient que les étudiants devaient payer leur «juste part» »

    Les étudiants ont reçu des prêts et bourses BONIFIÉS sans avoir eu l’augmentation. Leur « juste part » ne se concrétise pas à ce moment-ci. Votre argument s’élimine donc de lui-même.

    « (…) Hillary Clinton appelle à imposer les élites» (…) les milliardaires Warren Buffett, Bill Gates et d’autres qui ont demandé à être imposés davantage. Au Québec, les poules vont avoir des dents avant de voir un affairiste exiger de payer plus d’impôts »

    Il y en a combien de milliardaires au Québec, M.Lauzon? Vous n’êtes quand même pas assez mauvais en calculs pour comparer une personne qui gagne $130 000/année à un milliardaire??? On compare ici des pommes et des oranges.

    « (…) au Canada 2 millions d’individus qui souffraient d’insécurité alimentaire et 900 000 personnes qui fréquentaient chaque mois des banques alimentaires »

    Pas de meilleures (et de plus malhonnête) façon de mêler un lectorat qu’en substituant les sujets. La hausse d’impôt de Mme Marois, dans un budget PROVINCIAL ne viendra pas régler le problème de la pauvreté à l’échelle du Canada. Vous êtes hors-sujet .

    « À Montréal, un enfant sur trois va à l’école sans avoir mangé ou à peine. »

    Qu’on coupe le chèque de BS de mon voisin de 21 ans qui a une formation de mécanicien, celui de sa soeur de 19 ans et qu’on coupe celui de ma belle-soeur de 32 ans qui a une formation en boucherie et qui n’ont jamais eu d’emplois malgré leur belle santé, on pourra avec cet argent nourrir plusieurs enfants montréalais et en plus on va pouvoir recevoir quelques impôts supplémentaires.

    Tout n’est qu’une question de justesse et d’équité. Et non, je ne gagne pas 130 000$/an .

  50. Marie Doucet dit :

    Bravo Monsieur Lauzon!! Dans le concert des lamentations actuelles, c’est rafraichissant de vous lire. Le pire actuellement, c’est d’écouter et de lire tous les journalistes qui ne s’y connaissent absolument pas en fiscalité et qui pourtant occupent tout l’espace médiatique. L’éthique, la solidarité et l’honnêteté ne sont pas des valeurs qui pèsent dans la balance des rapaces qui abusent des paradis fiscaux….et de tous les trous dans nos lois fiscales. Merci de faire entendre votre voix et continuez à élargir l’esprit de vos étudiants et étudiantes en les faisant réfléchir sur l’éthique…la solidarité.
    une ex-étudiante de l’UQAM

  51. jean dit :

    bravo M. Lauzon oui ca fait bizarre de voir les riches se plaindrent et de nous dire que c est injuste qu’ils travaille dur etc…sniff snifff qu’ils aillent travailler chez Mc donald une journée et ils verront c est quoi travailler dur. a 9.95 l ‘ heure. N les lacher pas M. Lauzon bravo.

  52. ID Ologie dit :

    @ Chose,

    « Savez-vous ce que je trouve abérrant en lisant les commentaires de nos pauvres riches qui ne gagne que 130 000 $ par année ? C’est de voir a quel point ils pensent que c’est parce que nous autres pauvres crétins de pauvres ne travaillons pas que nous ne sommes pas riches…. »

    Savez-vous ce que je trouve abérrant en lisant les commentaires de nos saints pauvres qui gagnent moins de 130,000$ par année? C’est de voir à quel point ils pensent qu’une personne qui fait 130,000 par année roule sur l’or, a des placements partout, trois quatre voitures, fait des voyages dans le sud 3 ou 4 fois par année et possède une maison de grand luxe avec piscine creusée intérieure. C’est aussi de voir à quel point ils pensent que ces « pauvres riches » le sont simplement par chance.

    Moi ce qui m’apparaît déplorable, ce sont les démagogues de tout acabit, qu’ils soient de gauche, de droite, d’en haut, en bas, en travers sur le côté, peu importe.

    Et non, je ne suis pas dans cette classe de « pauvres riches ». Mais ça me fait bien rire quand j’entends les gens parler que eux aussi ils travaillent 60 heures par semaine et qu’ils ne sont pas riches. Il me semble qu’il est normal, par exemple, qu’un emploi ne demandant qu’un simple secondaire 5 ne paye pas autant qu’un emploi demandant un diplôme universitaire, ou une expérience pointue d’un domaine particulier. De même, je considère également normal qu’une personne qui ré-hypothèque sa maison, prends d’immenses risques, travaille d’arrache-pied à démarrer son entreprise, que si cette dernière a du succès, qu’il récolte le fruit de ses efforts, non? Ça n’enlève en rien à l’effort fourni par une personne qui gagne moins, seulement, il serait ridicule que la personne qui travaille autant à la caisse d’un magasin à grande-surface gagne autant. Vous ne pensez pas?

  53. ID Ologie dit :

    @ Nelson,

    « Les très pauvres et des jeunes des familles à faibles revenus n’iront pas à l’Université…..mais ils paient pour ceux qui vont….même pour les très riches….ÇA N’AI PAS DE BONS SENS…. »

    Vous savez, cher monsieur, qu’il y a 40% de citoyens du Québec qui ne payent pas d’impôt parce que leur revenu est trop bas pour être imposable? Vous le savez? Ce 40%, qui sont les plus pauvres, ne payant pas d’impôts, ne paient donc pas pour les services offerts ni aux plus « riches », ni à eux-même d’ailleurs. Même que ces personnes, verraient le coût d’une formation universitaire pratiquement déboursé entièrement par l’état, via des bourses, ou sinon, des prêts qui pourraient être remboursés après les études, alors qu’ils auront déniché un emploi plus payant.

    Arrêtons de penser que les pauvres paient pour les riches. Ce n’est pas le cas. La réalité, c’est que le 2% des plus riches au Québec, payent présentement plus de 30% de tous les impôts perçus par l’état.

    Je ne suis pas contre l’idée de faire payer plus ceux qui en ont les moyens. Sauf que le gouvernement ne s’y prend pas de la bonne façon. Hausser les impôts, c’est de pénaliser tout le monde, y compris l’entrepreneur honnête qui lui, paye déjà ses taxes et impôts, alors qu’il y a des tonnes de tricheurs qui déplacent des centres de profits à l’étranger pour éviter de payer. Les estimés faits sur l’évasion fiscale des entreprises et des « véritables » riches dépasse LARGEMENT ce que le gouvernement pense récolter en pénalisant les honnêtes entrepreneurs.

    Pourquoi on ne s’attaque pas aux entourloupettes et à l’évasion fiscale des entreprises et des véritables riches? Serait-ce parce que certains membres du parlement utilisent eux-mêmes ces stratgèmes par hasard?

  54. Simon Cloutier dit :

    M. Lauzon, ne vous en faites pas trop avec ces larbins. Il semble que le lessivage néo-libéral ait fait ses effets, il faudra un certain temps pour que ces personnes reviennent à la raison.

    Merci pour vos excellentes analyses économiques. Il faut un courage certain pour s’opposer à tous ces opportunistes au service de la classe dominante, que trop de citoyens-nes croient bêtement.

  55. Chris dit :

    Petite Histoire:
    Supposons que tous les jours, 10 hommes se retrouvent pour boire une bière
    et que l’addition se monte à 50$ (normalement, 5$ chacun). S’ils payaient
    la note de la façon que l’on paie les impôts, selon les revenus de chacun,
    on aurait l’exemple suivant:

    Les quatre premiers, les plus pauvres, ne paieraient rien, zéro cent.
    Le cinquième paierait 50 cents.
    Le sixième paierait 1,50$.
    Le septième paierait 3,50$.
    Le huitième paierait 6$.
    Le neuvième paierait 9$.
    Le dernier, le plus riche, devrait payer 29,50$ à lui tout seul.
    On arrive donc bien à 50$.
    Ils décidèrent de procéder comme décrit. Les dix hommes se retrouvèrent
    chaque jour pour boire leur bière et semblèrent assez contents de leur
    arrangement. Jusqu’au jour où le tenancier du bar les plaça devant un
    dilemme: «Comme vous êtes de bons clients, dit-il, j’ai décidé de vous
    faire une remise de 10$. Vous ne paierez donc vos dix bières que 40$.»

    Le groupe décida de continuer à payer la nouvelle somme de la même façon.
    Les quatre premiers continuèrent à boire gratuitement. Mais comment les six
    autres, les clients payants, allaient-ils diviser les 10$ de remise de
    façon équitable? Ils réalisèrent que 10$ divisés par 6 faisaient 1,66$.

    Mais s’ils soustrayaient cette somme de leur partage, alors le cinquième et
    le sixième homme allaient être payés pour boire leur bière (1,16$ et 16
    cents). Le tenancier suggéra qu’il serait plus judicieux de réduire
    l’addition de chacun selon le même barème et fit donc les calculs.

    Alors?
    Le cinquième homme, comme les quatre premiers, ne paya plus rien, Un pauvre
    de plus.
    Le sixième paya 1$ au lieu de 1,50$ (33% de réduction).
    Le septième paya 2,50$ au lieu de 3,50$ (28% de réduction).
    Le huitième paya 4,50$ au lieu de 6$ (25% de réduction).
    Le neuvième paya 7,50$ au lieu de 9$ (17% de réduction).
    Le dixième paya 24,50$ au lieu de 29,50$ (16% de réduction).
    On arrive bien à un total de 40$..
    Chacun des six clients…

  56. Chris dit :

    Alors?
    Le cinquième homme, comme les quatre premiers, ne paya plus rien, Un pauvre
    de plus.
    Le sixième paya 1$ au lieu de 1,50$ (33% de réduction).
    Le septième paya 2,50$ au lieu de 3,50$ (28% de réduction).
    Le huitième paya 4,50$ au lieu de 6$ (25% de réduction).
    Le neuvième paya 7,50$ au lieu de 9$ (17% de réduction).
    Le dixième paya 24,50$ au lieu de 29,50$ (16% de réduction).
    On arrive bien à un total de 40$..
    Chacun des six clients payants paya moins qu’avant, et les quatre premiers
    continuèrent à boire gratuitement.
    Mais une fois hors du bar, chacun compara son économie..
    «J’ai seulement eu 50 cents sur les 10$ de remise», dit le sixième et il
    ajouta, montrant du doigt le dixième: «Lui, il a eu 5$!!!»

    «C’est vrai», s’exclama le septième.. «Pourquoi il aurait eu 5$ de rabais
    alors que moi je n’ai eu que 1$? Le plus riche a eu la plus grosse
    réduction!»

    «Attendez une minute, cria le premier homme. Nous quatre n’avons rien eu du
    tout. Le système exploite les pauvres».
    Les neuf hommes cernèrent le dixième et l’insultèrent.
    Le jour suivant, le dixième homme ne vint pas. Les neuf autres s’assirent
    et burent leur bière sans lui. Mais quand vint le moment de payer, ils
    découvrirent quelque chose d’important: ils n’avaient pas assez d’argent
    pour payer ne serait-ce que la moitié de l’addition.

    Et cela est le reflet de notre système d’imposition. Les gens qui paient le
    plus d’impôts tirent le plus de bénéfice d’une réduction de taxe et, c’est
    vrai, ils resteront plus riches. Mais si vous les taxez encore plus fort et
    les condamnez à cause de leur richesse, ils risquent de ne plus se montrer.

    Pour ceux qui ont compris, aucune explication n’est nécessaire.
    Pour ceux qui n’ont pas compris, aucune explication n’est possible.

  57. Boudreau Rita dit :

    Moi je fais parti de la classe moyenne et je suis d`accord pour payer la taxe santé. Qui a dit que les québécois ne voulainent pas payer la taxe sante? Pour moi ce n`est pas une taxe, c`est un service que je reçois et que la santé n`a pas de prix.

  58. françois dit :

    Monsieur Lauzon,

    je cherche une information: en 9 ans au pouvoir, les libéraux de Jean Charest ont-ils aboli des paliers d’imposition? Je croyais que nous avions dans le passé beaucoup plus de paliers.

    merci de me répondre

  59. Jacpel dit :

    Une des solutions serait que l’on exige la production d’un bilan annuel au coût avec la déclaration d’impôt. L’évasion fiscale est tellement répandue au Québec.

    Il serait alors évident que dans beaucoup de cas, l’augmentation du capital ne pourrait pas se justifier par les revenus déclarés en tenant compte d’un coût de vie normal.

    L’un des plus grands problèmes est que beaucoup de gens ne paient pas leur juste part des impôts actuels. Ceci règlerait une partie du problème et améliorerait notre justice sociale.

  60. Shak dit :

    Je vois tout ceci d’une façon différente.

    Si on reduit la grosseure du gouvernement et qu’on lui demande de se mêler des affaires importantes réele, plutôt que de mettre le nez dans tout ce qui ne lui appartient pas?

    Cette hausse va demander plus de personnes pour la gérer. Si la hausse vaut 900$ supplémentaire par année pour les contribuables « riches », ceci requiert donc 67 « riches » pour payer le salaire d’un seule fonctionnaire à 60000$. Ceci n’a pas d’allure.

  61. L.boivin dit :

    Est-ce qu’on pourrait exiger une meilleure gestion des fonds publics? La majorité de gens n’ont contre le fait de payer plus d’impôts, a condition que ce géré soit de manière efficace, et d’avoir des services en conséquence!
    Vous savez m.Lauzon, le gouvernement, on pourrait lui donner le désert et il finirait par manquer de sable! C’est cette situation qui fait suer les payeur d’impôts, car ceux qui en paient le plus n’ont souvent pas droit a ces mêmes services qu’ils paient aux autres. Et tous ceux que je connais qui gagnent de « gros » salaires travaillent tous comme des fous. Je ne dis pas que les autres ne travaillent pas, mais il y a une marge entre 60-70 heures/ semaine et un 35/40 heures. Mon conjoint a coupé dans ses heures après avoir fait le calcul, car il restait quelquesfois moins d’argent après les heures supplémentaires. Bravo pour l’effort!

  62. Josie dit :

    Je trouve cela dommage que l’on considère salaire élevé = travailler plus fort. Depuis le temps, je sais par expérience que l’effort fourni n’a rien a voir avec le taux horaire dans bien des domaines.

    J’imagine que certaines consciences sociales pour certains, vont venir par l’expérience. Par exemple, mon ami ingénieur, qui gagne très bien, sa vie se dit heureux de payer des impôts et en paierait davantage si ça peut permettre à d’autres personnes comme lui, de faire des études post-secondaires (discussion lors des manifs étudiantes).

  63. Benton dit :

    Personnellement, je paie environ $25 000 en impôts. Bizarrement, depuis que je paie plus $20 000 en impôt, je suis très a l’aise financière, c’est à dire que je n’ai pas besoin de vraiment compter mes sous pour boucler mon mois!

    Pour ce qui est de la motivation, elle est dans la réussite et non pas dans l’argent. D’ailleurs la plupart des riches entrepreneurs que je connais disent tous: « Si tu te lance en affaire dans le but d’être riche, ça commence mal… »

    C’est un peu incohérent de dire que ça ne vaut pas la peine de faire l’effort d’être riche… on va être imposé!
    C’est comme trouver un billet de banque de $10 à terre et ce dire: « Moins de $20, ça ne vaut pas l’effort de se pencher pour le ramasser! »
    C’est sûre que ce n’est pas $20 de plus dans tes poches, mais c’est déjà $10 de plus!

  64. Denis Giguere dit :

    Incroyable que vous enseigner encore M. Lauzon,

    Votre niveau d’incompétence n’a d’égal que votre insolence. Après avoir fait un petit calcul de tous les coûts reliés à un salaire d’un petit entrepreneur je vous expose ce qui suit.

    Remarquez que mon calcul est basé sur les tables d’impôts actuels (avant la hausse prévue). Donc pour un salaire de 130,000$, je paie environ 2342$ pour RRQ, 675$ pour Assurance-Emploi, 369$ d’Assurance parentale, 23,945$ d’impôt provincial, 20,957$ d’impôt fédéral, pour un salaire net de 81,712$. En tant qu’employeur je dois débourser 2,342$ de RRQ, 945$ pour assurance-emploi, 517$ d’assurance-parentale, 3,510$ pour le fonds des service santé, 104$ pour la CNT. Bien que je ne calcule pas le coût de la CSST et les vacances, fériés, etc.. il me reste au net 74,296$, soit 1,548$ par semaine. Sur ce qui me reste, pour chaque dollars que je dépense je dois débourser environ 15% de tvq et de tps, ce qui revient à 1,315$ par semaine.

    Au surplus vous osez me mépriser parce que je me plains que j’en paye trop !!!!!!! Vous auriez pu me dire Merci au moins !!!!!!

    VOUS VOULEZ QUE J’EN PAYE PLUS ? !!!!!!!
    VOUS OSEZ ME TRAITER DE RICHE !!!!!!!!

  65. marcianeau dit :

    Wah! Bel article.

  66. Benton dit :

    @Denis Giguere

    En partant, enlevez $20 000 de REER de votre revenu et votre revenu fiscale tombe à $110 000…. donc exempt de l’augmentation (rétroactive) d’impôt!

    Il faut faire la différence votre revenu brut et votre revenu fiscal… et changer de comptable!

  67. Réjean dit :

    À chaque nouvelle chronique de M. Lauzon, je me sens de bonne humeur. Intelligentes, drôles, documentées vos chroniques sont du bonbons. Les gueules sales de la droite qui pleurent sur le sort des riches en prennent une bonne raclée. Une chance qu’on vous a. Il y a encore de l’espoir.

    C’est quand même curieux, ces mêmes personnes qui souhaitaient envoyer l’armée contre les étudiants parce ceux-ci refusent une augmentation de leur frais de scolarité de 80%, et qui maintenant parlent d’ignominie, de chaos fiscal lorsqu’il s’agit d’augmenter de quelques points de pourcentage l’impôt des gens « à l’aise financièrement » comme se plaît à se qualifier Legault. Une vraie farce. Mieux vaut en rire que de pleurer, comme le chantait Plume dans sa chanson « Le blues de la bêtise humaine. »

  68. Colombe L'Écuyer dit :

    Pourquoi ne pas utiliser Loto-Québec…
    une loterie/santé, et une loterie/éducation!
    A quoi servent les argents amassés par
    cette vache-à-lait québécoise qui ne semble
    pas sur le bord de la faillite.
    Faut voir où rentre l’argent et y mettre un bassin.

  69. Georges dit :

    Comme si on pouvait comparer le taux d’imposition swa USA avec celui du Québec…
    Ce texte c’est de la démagogie, plein de demi-vérité et de fausseté.
    Vous avez besoin d’un cour d’économie 101, voici ce qu’un de mes profs vous aurait expliqué en termes très simples :

    Supposons que tous les jours, 10 hommes se retrouvent pour boire une bière et que l’addition se monte à 50$ (normalement, 5$ chacun). S’ils payaient la note de la façon que l’on paie les impôts, selon les revenus de chacun, on aurait l’exemple suivant:
    Les quatre premiers, les plus pauvres, ne paieraient rien, zéro cent.
    Le cinquième paierait 50 cents.
    Le sixième paierait 1,50$.
    Le septième paierait 3,50$.
    Le huitième paierait 6$.
    Le neuvième paierait 9$.
    Le dernier, le plus riche, devrait payer 29,50$ à lui tout seul.
    On arrive donc bien à 50$.
    Ils décidèrent de procéder comme décrit. Les dix hommes se retrouvèrent chaque jour pour boire leur bière et semblèrent assez contents de leur arrangement. Jusqu’au jour où le tenancier du bar les plaça devant un dilemme: «Comme vous êtes de bons clients, dit-il, j’ai décidé de vous faire une remise de 10$. Vous ne paierez donc vos dix bières que 40$.»
    Le groupe décida de continuer à payer la nouvelle somme de la même façon. Les quatre premiers continuèrent à boire gratuitement. Mais comment les six autres, les clients payants, allaient-ils diviser les 10$ de remise de façon équitable? Ils réalisèrent que 10$ divisés par 6 faisaient 1,66$.
    Mais s’ils soustrayaient cette somme de leur partage, alors le cinquième et le sixième homme allaient être payés pour boire leur bière (1,16$ et 16 cents). Le tenancier suggéra qu’il serait plus judicieux de réduire l’addition de chacun selon le même barème et fit donc les calculs.
    Alors?
    Le cinquième homme, comme les quatre premiers, ne paya plus rien, Un pauvre de plus.
    Le sixième paya 1$ au lieu de 1,50$ (33% de réduction).
    Le septième paya 2,50$ au lieu de 3,50$ (28% de réduction).
    Le…

  70. Gilberte Roy dit :

    M. Lauzon, vous me faites rire comme si gagné 130,000$ on est riche. Combien faites-vous par année M. Lauzon? Pourquoi les banques qui font des milliards par année et qui nous donne 1% d’intérêt sur notre argent et quand nous emprentons ils nous attends avec des 10% d’intérêt. Quand vous avez une famille à élever et des enfants qui vont à l’université le 130,00 part assez vite. Vu que je suis responsable des mes enfants l’université est à mes frais. C’est leur héritage si il n’en reste plus quand je mourrez au moins ils auront eu leur part. Combien il y en a sur BS qui pourrait travailler? Ceux qui travaillent au noir que font-ils pour aider le gouvernement. Beaucoup de questions sans réponses.

  71. Nelson dit :

    En économie 101 nous apprenons que le système capitaliste est l’exploitation deshommes et femmes par des hommes et femmes, parce que les travailleurs sont les seuls à créer de la richesse dans le processus productif, les propriétaires et les machines sans travailleurs ne servent à rien sans travailleurs…..

    Normal donc que les ouvriers et travailleurs à faible revenu ne paient pas ou peu d’impôt et aillent des services payés par les mieux nantis……

    Normal aussi que les professionnels avec des gros revenus grâce à leur formation payé par tous, partagent un peu leurs privilèges….

    D’ailleurs tous les diplômés devraient payer ou moins une partie le coût de leurs gagne pain payé par la société.

    Universalité de services gratuits aux bien nantis et riches en contexte de récession mondial, dette et déficits et mondialisation est……IRRESPONSABLE !.

  72. Michael dit :

    Moi j’evade les taxes et je declare qu’une infime partie de mon revenu….et j’encourage TOUS LES QUEBECOIS a en faire autant…..j’en ai marre que mon argent pour laquelle j’ai travailller servent a payer une bande de paresseux avec une mentalité de pauvre….oui je suis capitaliste, oui j’aime l’argent et oui je vis dans le luxe!!!!!! J’ai travailler FORT pour atteindre cet objectif……dans la vie on recolte ce que l’on seme…..donc si tu seme pas grand chose attends toi pas a recevoir grand chose…. a plus les pauvres!

  73. Mike Os dit :

    Comme pleureuse vous ne donnez pas votre place M. Lauzon.

    Si vous gagniez le même salaire que maintenant avec la même jolie pension mais que votre chèque de paie ne portait pas lo logo du gouvernement du Québec (payé par nous tous) votre attitude serait probablement fort différente.

    Et vous direz à Pauline et à son mari que c’est une bonne idée une fiducie ça permet de sauver de l’impôt aussi mais ça c’est une autre histoire.

  74. BRUNO dit :

    … il est plus facile à un riche de passer par le trou d un aiguille que d accepter une hausse d impôt!? 130 0000 pour moi, c est le double de notre revenu familiale 2 adultes , 3 enfants … La solidarité et le partage ne semblent pas être des valeurs partagés par tous le monde au Québec . Le problème selon moi c est que tout le monde en veut plus et ne pas payer plus … par exemple , on veut que les hôpitaux et les soins de santé soient améliorés au Québec mais on ne veut pas payer plus de taxe ou d impôt pour ces services! C est le gros problème dans plusieurs pays tels qu aux Etats Unis , notre voisin et souvent notre modèle dans plusieurs domaines . En diminuant les recettes fiscales d un pays ou province , on n a plus les moyens de financer les services publics et plein de projets qui demandent du financement ; suite à cette baisse de revenus , le gouvernement a 2 choix soit il emprunte et nous endette pour des années soit il diminue les serviceset instaure des mesures d austérité dont les mieux nantis ne soufriront pas … c’est à bien y réfléchir

    n.b. : merci de rester diplomate et respectueux dans vos remarques , ce sera plus constructif ! :)

    1

  75. Sebastien dit :

    Sérieusement ! vous faites tous pitiés je ne vous nommerez pas les riches pour ne pas vous offusquer, mais plutôt nos futur payeur d’impôt. comme si vous étiez les seuls à travailler des heures de fou, non mais !!!!!! sortez de vos réunions cibole. Moi je sauve des vies et je gagne un modeste 35 000$ avant imposition, devinez quoi je vient de réussir à me payer un joujou pour en faire profiter mes enfants, pis à crédit en plus …. parce que je roule un véhicule vieux de 20 ans qui me coûte les yeux de la tête en essence. et une maison mal isolé qui coûte les yeux de la tête en chauffage. Je ne dirait pas les mots qui me passe par la tête parce que je vais offusquer vos petites oreilles vierge.

  76. Alain Dextraze dit :

    Vous avez parfaitement raison. Les riches sont tous des profiteurs, des abuseurs, des cross.., etcé Syphonnons-les a mort et foutons-les a la porte. Je reve d’un Québec ou il n’y aura que des bs et des fonctionnaires. Apres tout, c’est pas de leur faute s’ils sont pauvres. C’est la faute aux méchants capitalistes. Il y a 3000 faillites commerciales par année au Québec: je suis sur que ce sont toutes des faillites frauduleuses. On devrait tous les crucifier ces maudits profiteurs. Ils veulent pas payer 55% d’impots? Tant pis pour eux. On devrait leur charger 100%. Et quand ils seront tous partis, nous ferons l’Indépendance du Québec et deviendrons communistes, comme a Cuba. Sont ben en maudit les Cubains! Au fait, vous etes prof d’économie M.Lauzon. Est-ce parce que vous aviez trop de morale pour etre entrepreneur, ou bien etiez-vous trop peureux pour prendre des risques ou étiez-vous peut-etre simplement trop incompétent pour etre en affaires?

  77. Benton dit :

    Dans la logique que les riches sont créateurs d’emploi, finalement, vous avouez que les riches font leurs fortunes en faisant travailler les autres!

    Dans ce cas, comment peut-on dire que les riches travaillent plus que la majorité des gens ?

  78. Julie dit :

    Je fais partie de ces « riches » en question et j’estime que ma contribution à la société et aux gouvernements est amplement suffisante. De plus, je fais des dons de plusieurs milliers de dollars chaque année à différents organismes, et vous? Je travaille souvent gratuitement ou je coupe mes heures pour soutenir certains clients qui en arrachent monétairement, et vous? Je ne fais pas de surconsommation et je privilégie les entreprises et les artisans québécois au détriment des Costco et Walmarde de ce monde, et vous? Et je ne suis pas la seule riche qui agit ainsi. Ironiquement, nous sommes des parasites et des parias selon certains d’entre vous!!! C’est le monde à l’envers. Tous les riches ne sont pas des corrompus, des profiteurs, des abuseurs… Il y a aussi des moins riches qui le sont et même des pauvres!! Nous, les riches, pouvons, par exemple, nous permettent de faire des dons substantielles pour soutenir les hopitaux, les organismes caritatifs, embaucher du personnel, payer des sous-traitants, etc. Mais si le gouvernement veut nous siphonner encore plus, on va devoir réviser nos positions.

  79. Benton dit :

    @Julie

    Je ne suis pas riche dans le sens que mon revenu n’est pas à plus de $130 000 mais je suis tout même au-dessus de la moyenne, mon revenu étant plus 2 fois la moyenne. Par contre, je ne travaille pas gratuitement, mon seul « client » étant milliardaire, mais je fais profité de mon expertise gratuitement a ceux qui m’entoure. Je verse pas autant d’argent a des organismes caritatifs autant que je voudrais mais donne de façon récurrente à plusieurs. Je donne aussi de mon sang mais ça, c’est assez bien réparti!

    Par contre, je ne généralise pas et sait qu’il y a du bon comme du mauvais dans toute les couches de la société. La différence est que le mauvais ressorte plus lorsqu’on est en moyen! Grand pouvoir, grande responsabilité!

    Je comprends que la classe moyenne n’a pas toujours le choix (et le moyen) de privilégier une entreprise plutôt qu’un Costco ou Mal-Marde de ce monde. Je comprends aussi que le fardeau ne peut pas toujours reposer sur les épaules de la classe moyenne donc la réalité quotidienne est de boucler leur fin de mois.

    Je comprends surtout que l’on ne peut pas manger plus de trois filets mignons par jour, vivre sous plus d’un toit et conduire plus d’une voiture à la fois!

  80. JMKTK dit :

    @Julie

    Je suis entièrement d’accord avec vous, sur toute la ligne. Je suis dans la même situation que vous. Je ne vis pas dans le luxe, j’encourage l’économie locale, je suis une honnête citoyenne qui donne souvent mon temps et qui fait des contributions très généreuses à des organismes caritatifs. Mon portefeuille n’est cependant pas un trou sans fond…

  81. JMKTK dit :

    Le mépris que les gens ont envers la population mieux nantie me dégoûte. Je n’ai jamais ressenti ce mépris pour ceux qui étaient moins fortunés que moi… JAMAIS. J’ai déjà été une ‘pauvre’ aux yeux de la société et je travaillais comme une défoncée, ce que je fais encore. Mais je ne suis pas rendue où je suis rendue par chance. C’est à coup de nombreux, nombreux sacrifices et de risques qui n’ont pas été sans conséquences. Mais je me considère tout de même choyée, et c’est la raison pour laquelle j’essaie le plus possible de donner au suivant. Mais à lire des commentaires dérogatoires à mon égard de gens qui ne me connaissent même pas, disons, que ça me donne mal au coeur… littéralement… et je me rends compte de toute la haine qui habite les gens, haine sans doute cachée et réprimée pendant des années. Ça m’enlève le goût de donner au suivant.

  82. RobinMtl dit :

    Je fais parti de la classe moyenne avec mon revenu annuel entre 50K et 100K. J’ai travaillé très fort pour me rendre là ou je suis et j’ai payé mes études collégiales au privé moi-même en travaillant le jour et les cours le soir.

    Ça me désole de voir le Québec s’endetter de plus en plus avec des programmes sociaux tels garderies à $7 pour tous. Pourquoi ne pas établir les coûts en fonction du revenu annuel? C’est pas normal qu’un couple qui gagne $200,000 par année paye le même montant de garderie qu’une mère célibataire à revenu modique. Et la taxe santé devrait également être perçue selon le revenu annuel. Je ne suis pas en faveur de taxes additionnelles juste pour ceux qui gagnent plus de 130,000 par année.

    Tous doivent contribuer d’une façon équitable pour le bien être collectif de notre société. Les gens sur le BS qui sont aptes à travailler devraient aussi être obligés d’offrir de leur temps pour aider dans diverses tâches qui bénéficieraient à la société québécoise. Fini le temps de prendre et recevoir sans donner en retour! On se dirige vers une société à la grecque qui veut tout, ne veut pas payer des taxes et souhaite prendre sa retraite à 50 ans… Le réveil va être brutal si on ne redresse pas la barque bientôt!

  83. Benton dit :

    @JMKTK

    Les gens méprisent les fraudeurs, les profiteurs et l’iniquité, non les nanties en particuliers… peut-être un peu lorsqu’ils se plaignent le ventre plein devant ceux qui peinent a boucler leur fin de mois et a qui on demande plus d’effort!

    Pour ce qui est de l’iniquité, cela vient du fait que le 1% des plus nantis de ce monde possédaient 13% des actifs en 1980 et maintenant ils en possèdent 27%. (Quoique qu’au Québec, c’est passé de 11% à 13%, mais nous sommes une société plutôt équitable par rapport au reste du monde…)
    L’iniquité est d’autant plus vrai que depuis 30 ans, le revenu par ménage de la classe moyenne n’a pas bougé en 30 ans. (Il faut mettre en perspective qu’on parle de revenu par ménage et qu’en 1980, 1 femme sur 5 dans le ménage travaillait alors que le ratio est maintenant de 4 femmes sur 5!)

  84. Réjean dit :

    On semble avoir de la difficulté à déterminer qui est un riche et qui ne l’est pas. Voici mon humble contribution.

    La richesse n’est pas un flux mais un stock. Illustration. Le pauvre, c’est-à-dire le travailleur à bas salaire ne peut devenir riche parce qu’il ne peut accumuler. Tout son revenu est consommé à mesure.

    Ceux qu’on dit riche on un revenu qui dépasse leurs besoins, le surplus est accumulé (coffre des banques, paradis fiscaux, etc.). Ils accumulent un stock de richesse. C’est pourquoi il est tout à fait légitime, puisque ces gens vivent en société et profitent des avantages de vivre en société, il est légitime donc qu’ils contribuent puisque leur richesse est le produit d’un travail collectif.

    Donc, une personne qui possède un suplus, après déduction de ce qui est nécessaire pour se procurer un niveau de vie raisonnable et pour économiser en vue la retraite, est un riche. C’est un critère objectif et opérationnel. J’écoutais un fiscaliste qui disait que d’après lui on est riche à partir de 100 000 $ par année. Mais c’est un chiffre arbitraire. Je préfère ma méthode.

  85. Réjean dit :

    Je voudrais rajouter ceci. Personnellement, vu la modestie de mes besoins, si du jour au lendemain je recevai un salaire disons de 30 000 $ par année, et bien l’argent me sortirait par les oreilles.

  86. Charles Laflamme dit :

    Peut-être que si nos vrais comptables se seraient indignés quand la caisse de dépôt a perdu 40 milliards dont 50% vient des contributions de l’employeur pour ce qui est du régime de rentes et une bonne partie de la poche des contribuables quand il s’agit des employés de l’État les mieux payés ou ceux qui disposent d’un bon rapport de force avec les gouvernements et que ces vrais comptables auraient demandé une enquête pour Conventree comme l’a fait l’Ontario, ces vrais comptables auraient arrêté la saignée que les futurs gouvernements devront faire pour compenser. En passant, les dirigeants de la Caisse de Dépôt et de Placement du Québec se proposent d’investir dans des compagnies québécoises qui veulent se développer à l’étranger. En d’autres mots, créer de l’emploi ailleurs et pouvoir plus facilement perdre la trace de l’investissement. Ça, ça ne rapporte pas d’impôt au Québec.

    Peut-être que s’ils s’étaient indignés quand le gouvernement Charest a vendu à 0.10$ l’hectare les droits sur le gaz de schiste que possédaient les québécois via Hydro-Québec alors qu’ailleurs ils e vendaient plus de 1000$ l’hectare. Ils ont ainsi subordonné les terres de la vallée du Saint-Laurent à la loi des mines, soit à la bonne??? volonté des mines, cela dans des ententes confidentielles.

    Peut-être que si nos vrais comptables expliquaient aux épouvantails qu’une entreprise comme Hydro-Québec qui a une dette de 50 milliards mais une valeur de 150 milliards constitue une valeur nette de 100 milliards et non une dette. Cette institution rencontre ses propres dépenses, verse des ristournes au gouvernement, appuie les compagnies génératrices d’emploi avec des taux avantageux et verse directement aux québécois des dividendes non imposables sous forme d’escompte à chaque fois qu’elle demande un tarif raisonnable aux usagers. Et que dire de l’influence de la valeur nette de H-Q sur la cote du Québec pour emprunter. Hydro-Québec ne constitue en rien un fardeau…

  87. Clément Doyer dit :

    Tout les intervenants crachent sur les riches. Mais alors, pourquoi une majorité au PLQ et à la CAQ???
    Il y a là une contradiction, non? Si les riches sont si méchants, pourquoi votez-vous pour les partis qui veulent les protéger à tout prix?

  88. Stéphane côté dit :

    Calmez-vous les frustrés ! La majorité des gens ne disent pas que l’effort va avec le salaire. Par contre, des gens qui gagnent 130 k et plus trouvent désolant de se faire dire qu’ils ne méritent pas leurs salaires alors qu’ils ont fait des sacrifices. C’est tout.

    Des lâches, il y en a à chaque niveau de salaire. Des gens payés 130 k à rien faire, il y en a ( dans le public surtout). Des gens payés 10$ de l’heure qui font rien, il y en a aussi. Et des gens qui gagnent 25 k par année et qu travaillent comme des fou, il y en a aussi.

    Le dilemme n’est pas là. Mais plutôt ce demander pourquoi çeux qui paient le plus d’impôt doivent en donner plus ? Et surtout, est-ce rentable économiquement à moyen et long terme.

    Bien sûr, pour tout ceux qui sont frustrés par leur situation financière ou par leur emploi, cette mesure leur fait du bien au morale. Mais après …..

    Si vous connaissez beaucoup de gens qui gagnent 130 k et plus et qui se poignent le …. Et qui ne sont pas dans les institutions publiques, appeler leur boss, ils ne garderont pas leur emploi longtemps dans le privé avec ce genre de salaires.

  89. Benton dit :

    @Charles Laflamme

    Je crois que la Caisse de Dépôt a servi de soupape pour certains riches. Après une perte de 40 milliards, M. Rousseau n’a eu aucun problème a être embauché par Power Corporation pour ses compétences!

    @Clément Doyer

    Il y a un livre intéressant: Pourquoi les pauvres votent à droite.
    Très instructif!

    @Stéphane Côté
    Il y a peu de gens dans la fonction publique qui gagnent plus 130 k, sauf les hauts fonctionnaires, qui sont tous des cadres.. et les médecins. Je doute que les médecins, contrairement ce qu’affirme le Dr. Barrette, soient paresseux. Au moins dans la fonction publique, les syndiqués coûtent les moins chères!

    Pour le dilemme, Les faits démontrent que la baisse d’impôt sur les riches n’a aucun effet sur l’économie et encore moins sur la relance. Par contre, les riches américains avaient un taux d’imposition de plus 90% dans les années 50-60… et le PIB augmentait d’environ de 8% par année. C’est mieux que le 4% depuis trente ans (malgré les baisses d’impôts des riches) et le moins de 2% depuis 5 ans!

    Il y a plusieurs personnes qui gagnent plus 130k et qui se poignent vous savez quoi. Les rentiers en sont un exemple. Aussi, être membre d’un conseil d’administration rapporte souvent plus de 200k. Pour être le moindrement efficace sur un CA, il faut au minimum y consacrer une journée de travail par semaine. Le fait est que plusieurs sont sur plus 8-10 CA. Je doute de leurs efficacités… ou bien ils se poignent le vous savez quoi!

    P.S.: Un grand patron m’a déjà affirmé que jouer au golf fait parti du travail. L’important en affaire est de cultiver ses liens….

  90. Karim Jarjoura dit :

    Se comparer avec les États et l’Ontario sans parler de nos pourcentages d’imposition respectifs est comme comparer notre croissance économique avec celle de la Chine sans utiliser de chiffres. Autrement, comparer des pommes avec des oranges. J’ai habiter plus de 7 ans dans la région de New York et, comme méchant riche, je n’ai jamais payé plus de 38% d’impôt sur un salaire que je ne mentionnerai pas. Avec vos déclarations sans fondements, vous aller peut-être chercher du support chez ceux qui ne paient pas d’impôts mais ce n’est malheureusement pas avec eux qu’on fait vivre notre société, déjà surendettée. En passant, j’ai été surpris d’apprendre que le CELI était une déduction fiscale. Vous dites vraiment n’importe quoi.

  91. Jean-Marc Laurin dit :

    Coudonc ya pas un estifi de zoufion ici qui a compris que même à 130,000 on a un REMBOURSEMENT de 200$ la tête ? Y’a pas un zoufion qui se rends compte qu’à 150,000$ on paye peut être 187$ de plus par année ? En plus de profiter de garderies subventionnées à 7$ / jour ? Calvaire. Demenager en Ontario ? N’importe qui qui veut payer 3000$ d’assurance auto de plus ou 4% de son salaire en médicaments plutôt qu’un Max de 985$ ou bien 3x le coût de lUniversité pour ses enfants ou bien en moyenne 100,000$ par maison de plus pour sauver est motivé par autre chose que 187$ par année. La question se pose : qui sont les enfants roi ici ?

  92. Nelson dit :

    Les pauvres que s’inquiètent pour les impôts aux riches en réalité s’inquiètent pour leurs emplois qui pourraient disparaître si les riches déménagent ailleurs……

    Pour cela la  »gauche » est perçue comme en étant l’ennemie des CRÉATEURS D’EMPLOI, et la majorité de travailleurs en vivant avec la peur permanente de perdre leurs emplois, s,inquiètent des impôts aux riches…

    En plus si les médecins spécialistes déménagent ailleurs….on peut mourir dans les listes d’attente.

    IL NE FAUT PAS CONFRONTER PAUVRES ET RICHES…..

    Il faut que nous payons tous selon les moyens de chacun le 60 milliards par année en services, et éponger dette et déficits.

    Pour vivre en Paix.

  93. D.Laprade dit :

    @Jean-Marc Laurin,
    profiter de garderies subventionnées à 7$/jour ? C… Pourquoi en seraient-ils autrement ? avec leurs impôts ils se les payent et en plus à combien d’autres personnes . Qui pensez-vous paye pour les 40% qui ne paient pas d’impôts et qui utilisent ces mêmes garderies ? eux inclus dans les 60% qui paient des impôts.
    Pour l’assurance auto 3,000$ de plus, quel âge avez-vous ? car lorsqu’on inclus le permis de conduire les enregistrements et assurance auto et qu’on a plus de 25 ans c’est moins cher en Ontario qu’au Québec, preuve à l’appui .
    Maison en moyenne 100,000 de plus, ça dépend des endroits comparons Kingston,On et Québec,Qc c’est pas mal pareil. De toute façon si tu payes 100,000$ de plus tu vends aussi 100,000 de plus.
    4% de son salaire en médicaments,WOW ça vient de ou celle-là personnellement j’ai gardé mon assurance médicaments qui me coûte moins cher que l’assurance médicament du Québec .
    Universités 3x plus couteuses, vous avez entièrement RAISON et il y gradue plus d’universitaires qu’au Québec et venant de toutes les classes de la société (pauvres,moyennes et riches), serai-ce qu’ils ont compris que c’est à eux-même (et non la société) à s’invertir dans leurs propres éducations !
    Le taux d’imposition maximal devrait être 50 % plus que cela c’est odieux.

  94. Benton dit :

    @Nelson

    C’est que les emplois déménagent quand même!

    Aux USA, malgré un impôt moindre et malgré qu’ils furent baissés pour les nantis, le fait est que cela génère pas plus d’emploi, la délocalisation c’est même accentuée!

    Les entreprises ne sont pas là pour créer de l’emploi mais pour faire des profits. Pour eux, l’emploi est un dommage collatéral, un mal nécessaire.

  95. francois berthiaume dit :

    parler nous donc de la retraite que nous allons vous payer prof. Ca vaut combien ça?

  96. Roxanne dit :

    Bon bon, il y a des « riches » qui pleurnichent et se disent tannée de subir tous ces préjugés les pauvres petits. Devinez quoi? Tout le monde subi des préjugés. Les riches, les pauvres, les noirs, les fonctionnaires, les femmes et les hommes aussi, les jeunes, les vieux, les célibataires, les BS, les gens de Québec, etc. Les riches sont chanceux. À la moindre petite menace de hausse d’impôt, tout le monde entre dans un délire paranoïaque et prédit l’exode massif des riches. On leur attribut automatiquement le rôle du profiteur et de celui qui pratique l’évasion fiscale MAIS également de celui qui travaille tellement plus que les autres. Comme si le salaire était réellement une mesure de à quel point tu travailles fort! Bravo si vous travaillez tellement fort, vous méritez votre salaire. Ce qui ne veut pas dire que vous ne devriez pas payer plus d’impôt.

    Mais si vous travaillez si fort uniquement pour l’argent, au point de menacer de travailler moins pour ne pas subir une petite hausse d’impôt alors là je vous plains pour vrai. L’argent c’est important, mais quand c’est ta seule motivation à travailler alors c’est triste!

  97. Michel Paquet dit :

    Je travaille dans le réseau de la santé et je gagne environ $36,000 par année brut et je considère que je suis dans la classe moyenne . Alors vous pouvez comprendre que je trouve ça très drole d’entendre les gens qui gagnent $130,000 et plus se plaindre d’avoir à payer un peu plus ? dans quel monde de fou on vit ?
    Les riches ont toute sortes de moyens pour échapper à l’impot tandis que moi à $36,000 j’ai aucun moyen d’échapper à l’impot car je ne peut meme pas économiser quoi que ce soit ?

    les riches pour moi ce sont des gens qui veulent tout avoir sans payer ? ils se disent la classe moyenne va payer pour nous comme d’habitude ?

    je dis à tout ceux qui gagnent $130,000 et plus soyez des citoyens responsables et arretez de vous plaindre
    payez vos impot comme moi ou déménagez ? moi je paie et je m’arrange avec le salaire que j’ai .
    faites de meme !

  98. Sylvain dit :

    Michel Paquet,

    tu dis  »Alors vous pouvez comprendre que je trouve ça très drole d’entendre les gens qui gagnent $130,000 et plus se plaindre d’avoir à payer un peu plus ? dans quel monde de fou on vit ? »

    Ces gens-là payent déjà 50-55% en impôts, alors tu voudrais quoi, qu’ils payent 60-70%? Really? Ouin, cé vrai, plus facile de niveller vers le bas, way to go my man!

  99. Johnny 1 dit :

    Pauvre M Paquet,

    S’il faut que les hauts salairiés quittent le Québec, une petite clique d’à peine 2% de la population devra quitter. Cependant plus de 30% des revenus en impôt du gouvernement sera élimilé, des millers de personnes perdront potentiellement leur emploi et vous aurez une certaine difficulté à vous trouver un …. médecin de famille ! Quel beau gâchis !! Il faut commencer par regarder ce que ces gens font pour notre société et qu’est-ce-qu’ils y apportent au lieu des les envier comme vous le faite. Le nivèlement par le bas ce n’est pas un signe de réussite.

    Pauvre M Lauzon, vous semblez envier les américains avec leur système de taxation des riches. Dites vous que les riches québécois les envient probablement aussi !.

  100. Alain Lauzon dit :

    J’ai entendu dire que que vous voulez devenir humoriste, est-ce pour faire concurence à l’institut comique de Montréal ?

  101. Bob dit :

    Chris dit :
    27 septembre 2012 à 9 h 42 min
    Petite Histoire:

    Chris, réécrire les mêmes niaiseries d’un blog à l’autre, cela ne vous ennuie pas?

    Les « gros revenus » clament TOUJOURS qu’ils travaillent plus que les autres … mais on constate qu’ils consacrent un temps très considérable à à la traque du carré rouge …. bien plus qu’au travail.

Laisser un commentaire

 caractères disponibles