Marcel Côté : le «génie» du patronat

- 8 juillet 2013

La Presse et Power aiment Marcel Côté

Avant qu’il annonce officiellement sa candidature à la mairie de Montréal, samedi le 22 juin 2013, La Presse, se comportant comme relationniste, a consacré une info-publicité de deux pleines pages à Marcel Côté afin de le faire connaître du grand public. Une sorte de rampe de lancement qui nous présente l’affairiste Côté de façon tellement élogieuse qu’il faudrait le béatifier de son vivant. On a dit de lui qu’il était rien de moins qu’un «génie» et une «machine à idées». À quand un prix Nobel en économie ? Il est même surprenant qu’il n’en ait pas reçu déjà un.

 

Génie peut-être, mais cet ex-consul n’a pas pu sortir Québec inc. hors des murs du Québec et à s’affranchir des milliards en fonds publics des gouvernements suite à ses géniales recommandations. Récemment, son ex-firme Secor a réalisé une étude aux frais de l’industrie minière concluant qu’il ne serait pas payant pour Québec d’augmenter les redevances. Donc, c’est mieux de les laisser à zéro et de continuer à les subventionner. Voilà bien la preuve irréfutable de son immense «génie»!

 

Pourquoi donc La Presse et Power aiment tant Marcel ?

Marcel Côté a toujours été un farouche partisan de la santé privée qui, selon lui, règlera la majorité de nos problèmes et sera bénéfique pour tous, riches et pauvres. Préconiser la santé privée est autre idée «super-géniale» de Marcel. Mais, cet apparenté du patronat qui plaide pour toujours plus de transparence oublie souvent de dire qu’il est actionnaire de l’hôpital privé Rockland M.D. Il peut bien aimer et vanter la santé privée. Monsieur Côté devrait rendre publics la nature et le montant de ses investissements ici et ailleurs.

 

Comme Power Corp., propriétaire de La Presse, est intensément présente dans le lucratif et vaste marché de la santé privée fait en sorte qu’elle aime beaucoup sieur Côté. Me semble qu’après la crise financière de 2008, les cas de collusion et de corruption qui ont mené à des fraudes et à des vols de milliards en fonds publics dont sont responsables les nombreux gens d’affaires, faudrait, selon moi, faire preuve d’un doute raisonnable sur la valeur d’un candidat qui reçoit l’appui indéfectible du Conseil du patronat. Mais, ils vont nous dire que Marcel Côté n’est pas comme les autres, même s’il en a conseillé plusieurs avant, autant des politiciens corrompus que des «entrepreneurs» adeptes des monopoles privés.

 

Péquistes, bloquistes et syndicalistes font l’apologie de Marcel Côté

Vraiment pathétique de voir Louise Harel, cette ex-péquiste supposément de gauche, vanter et s’associer à un individu de la grosse droite. Pour Yves Boisvert de La Presse, Louise Harel qui se contorsionne ainsi est, pour le dit chroniqueur : «La sortie de Louise Harel est tardive, mais elle est «élégante». Ayoye ! La sortie «côté» jardin est élégante pour le fougueux chroniqueur.

 

Oh, oh, ce n’est pas fini, il y a aussi une autre chroniqueuse de La Presse, ex-présidente de la CSN, Claudette Carbonneau, qui a pondu ce vibrant cri du cœur dans son texte du 12 juin 2013 : «Un duo qui ravive l’espoir» en parlant du tandem Harel-Côté. C’est trop pour moi.

 

Encore ? François Cardinal, également chroniqueur à La Presse, a intitulé son opinion du 4 juillet dernier ainsi : «Le rassembleur». Ça ne peut faire autrement que m’arracher quelques larmes. Plus rassembleur que René Lévesque un coup parti ?

 

Monsieur Côté n’a aucune expérience en politique. Pas grave ! Ça peut même être un avantage aux dires encore une fois du chroniqueur Yves Boisvert : «Marcel Côté n’a aucune expérience politique. Dans la crise actuelle, ça peut devenir un avantage». Et il ajoute : «L’homme ne doit rien à personne». Comment l’éminent chroniqueur sait-il ça ?

 

Les ignominies du «génie»

«L’éminence grise» (titre d’une autre belle chronique de La Presse rédigé cette fois par l’affairiste Gaétan Frigon) peut-être, mais cela n’a pas empêché Marcel Côté de soutenir que «la mafia est plus démocratique que les organisations étudiantes». Il a qualifié de «crime contre l’humanité» le fait de subventionner les abonnés d’Hydro-Québec… Malgré ces propos tout à fait scandaleux, ils l’aiment quand même, même plus. Ils sont tellement tolérants pour les représentants du milieu patronal. De tels propos abjects relèvent tout simplement du côté «coloré» de Marcel Côté, de son «franc-parler», qui exprime soi-disant les vraies choses et qui dit supposément tout haut ce que le monde pense tout bas.  Marcel s’en prenait aux «abonnés» résidentiels, les véritables propriétaires d’Hydro-Québec et non aux B.S. corporatifs qui reçoivent des milliards chaque année d’Hydro-Québec en tarifs préférentiels et en achats d’électricité inutiles.

 

Un autre entrepreneur qui vend sa business à des étrangers

Oui monsieur Côté a été cofondateur dans les années 70 de la firme de consultation Secor avec d’autres universitaires de l’UQAM, firme qui a toujours reçu de gros contrats lucratifs des gouvernements. Monsieur Côté s’est dernièrement inquiété de la vente de nos fleurons économiques à des étrangers, ce qui n’a pas empêché ses associés et lui une miette de vendre, en juin 2012, Secor à la transnationale étrangère KPMG… Monsieur Côté pourrait nous dire la vente de sa business à ses associés et à KPMG, le gain en capital qu’il a réalisé et les impôts qu’il a payés. C’est une information légitime et normale.

 

Me semble qu’on veut plus, et qu’on mérite plus, comme Montréalais, un candidat qui a à cœur le bien commun et non le sort du patronat. Car soudainement monsieur Côté découvre sa vocation et sent tardivement à 70 ans l’appel de servir la population?

 

 

Abonnez-vous à cet article

33 commentaires

  1. Denis Richard dit :

    Bravo encore de dire les vérité cachés par le patronat et les Desmarais de ce monde…

  2. Michel A Rathier dit :

    Une fois de plus monsieur Lauzon, vous réussissez à épater par la petitesse de vos propos malicieux, déformés et sans fondements. Si vous aviez pris la peine de vous informer vous auriez appris que monsieur Côté avait déjà vendu Secor à ses associés bien Québécois et Canadiens et n’était qu’un actionnaire minoritaire lorsque ceux-ci ont pris la décision de vendre à KPMG Canada.
    Votre dénigrement de cette société conseil qui a épaulé pendant plus de 35 ans tant de grandes sociétés que de PME qui continuent de faire le succès du Québec économique est immensément risible. Vous continuez ainsi d’exceller davantage dans la caricature que dans la rédaction vraisemblable.
    Secor a toujours honnêtement gagné ses mandats tant publics que privés et n’a jamais trempée dans les eaux toxiques que vous évoquées pour mousser les lubies de vos fans. Votre papier d’aujourd’hui rejoint les rangs du pamphlet cheap.
    Malheureusement vous omettez de dire que Marcel Côté a aussi depuis plus de 30 ans aidé, appuyé et coaché d’innombrables sociétés culturelles et d’œuvres caritatives montréalaises. Quand vous en aurez fait autant, vous pourrez peut-être prétendre à la critique, mais pour être crédible faut posséder un ingrédient essentiel qui vous échappe, du jugement.

  3. Antoine B. dit :

    On serais-tu ben sans patronat! Juste des 10% des employés qui prennent les décision en votant à mains levées! Pas de riches non plus d’ailleurs, ils nous exploitent tous!

  4. Gilbert Ruest , Cpa-ca dit :

    Tout un show boucane de votre part Monsieur Lauzon. Beaucoup de coup bas, comme votre habitude, et aucun analyse en profondeur ni même un temps soit peu de réflexion. Cela doit être dur à porter sur vos épaules toute cette pression de sauver le Québec et nos âmes en nous ramenant dans le droit chemin.. Assez de plaisanterie, le domaine de la santé est chancelant depuis plusieurs décennies et nous avons essayer plusieurs scénarios pour améliorer le produit sans succès. Donc pourquoi n’essayerons nous pas avec le concours du privé ? Premièrement, nous avons déjà un système de santé à deux vitesses puisque les sportifs (tant professionnel que amateur), les artistes (connus) et politiciens passent déjà avant le monde normal. Avec le concours du privé, plusieurs entreprises, dont la mienne, enverraient leurs employés se faire soigner pour diminuer nos coûts de CSST. On a un employé qui en a pour deux ans sur la liste d’attente pour se faire opérer au genou.. C’est sur que nous serions prêt à payer pour lui permettre de se faire soigner et de revenir plus rapidement.. Voilà la grande aberration de vos réflexion de la gauche.

    Plus je vous lis plus je vous trouve dépassé, rétrograde et sans aucune vision. De plus votre dernière phrase est pathétique et d’un esprit étroit qui juge les autres du fait de nos allégeances.

    Ps. Je ne connais pas Monsieur Côté, mais le maire Labeaume à Québec semble faire du bon travail et il n’avait aucune connaissance de la politique avant.

    Gilbert Ruest, Cpa-ca
    Directeur comptabilité et administration
    Les Carrières de Saint-Dominique Ltée

  5. G. Bataille dit :

    «Me semble qu’on veut plus, et qu’on mérite plus, comme Montréalais, un candidat qui a à cœur le bien commun et non le sort du patronat.»

    Le cœur n’apporte pas à manger. Mais que veux-tu, le QC est dans la grande dépression, la grande noirceur.

    Oui Montréal et le Québec méritent plus. Mais … On dirait que logique, effort, responsabilité, succès, liberté d’entreprendre, etc. sont disparus du dictionnaire québécois. Le « Ptit Québec » a encore des croûtes à manger pour devenir et redevenir prospère. Nos médias sombres dans la facilité, vison de loser perpétuels.

  6. Nelson dit :

    Certains ont la difficulté à comprendre que les hommes et femmes d’affaires sont là pour faire des affaires, des profits, des gains, de la bussisness, du fric $$$$……….

    Et que les gens ordinaires, les travailleurs, les classes moyennes, vivent seulement de leur salaire ou pension de vieillesse.

    PAS PAREIL !!!!

    Personne est contre ça, Léo-Paul non plus, personne est contre la capitalisme, le seul système économique dans la réalité….difficile vivre dehors de la réalité….

    Personne est contre le capitalisme, les PME, les profits, les riches.

    L’ESSENTIEL EST QUE les services publiques demeurent publiques POUR QUE TOUT LE MONDE AILLE ACCÈS…….que ne soit pas décidé par combien d’argent on a dans les poches.

    Important aussi que nos industries capitalisés par les profits PRODUITS PAR NOS TRAVAILLEURS, NOTRE argent dans les banques, NOS technologies payés par nous, NOS subventions publiques, NE SOIENT PAS AMENÉS AILLEURS PARCE QU’ILS SONT NOTRE GAIN PAIN !!!.

    Léo-Paul défend sans arrêt :

    L’accessibilité aux services publiques pour tous, même les blogueurs ici,

    Et les emplois de tous, même ceux des blogueurs ici,

    Et il se fait insulter par certains que Léo-Paul protège sans arrêt !!!!

    Aller vous promener dans d’autres pays sans services publiques, sans vous faire attaquer dans la rue…..

    Ou allez parler aux espagnols, grècques, américains en chômage, à cause que certains ont délocalisés leurs industries ailleurs…..

    Je préfère même Denis Coderre à la Mairie de Montréal…..(malgré des choses de tous connus)….ou moins il ne veut pas s’enrichir à jouer avec la vie et la mort des gens à cause des services de santé privatisés….

    Parlez aux immigrés comment se passe chez eux et pourquoi ils sont ici.

  7. Raymond Lafrance dit :

    Avec un si beau commentaire, ayons l’assurance de repousser le plus de gens possible d’avoir l’idée de se présenter en politique municipale. M.Côté fait ça pour bien faire, c’est en partant un vrai pas bon selon M.Lauzon. Ce cher prof a déjà eu la chance de se faire élire pour le NPD sans trop de succès. Mentalité étroite si quelqu’un peu avoir du succès sortons nos canons, c’est un méchant capitaliste.

    M.Lauzon si votre homme à l’hôtel de ville c’est Richard Bergeron, vendez-le nous au lieu de démolir son adversaire, c’est plus constructif.

  8. Arsene66 dit :

    J’ai eu l’occasion d’entendre la façon de penser de M. Côté depuis qu’il a remplacé Liza Frulla comme chroniqueur politique au téléjournal de Radio-Canada le jeudi soir (en compagnie de Tasha Kheireiddin, Anne Lagacé-Dawson et Michel David).

    Ce type m’a fait tomber en bas de mon divan à quelques reprises; ces propos ne sont pas «colorés» mais bien ridicules !!

    On a pas besoin de ce type à la mairie de Montréal, NON MERCI !

  9. Drako dit :

    « On a pas besoin de ce type à la mairie de Montréal, NON MERCI ! »

    Ne vote pas pour lui, c’est aussi simple que ça, et le « on » c’est qui au juste?

    Je ne commenterais pas sur ce sujet, car je ne suis pas Montréalais, donc je ne peux pas voter pour le maire de Montréal. Ça ne me regarde pas. Mais je dois dire que je n’admire vraiment pas la façon du prof Lauzon de dénigrer des gens. Est-ce qu’il traite ces étudiants qui osent penser à l’extérieure de sa bulle à lui, de ses convictions de la même façon?? M’enfin c’est son style on dirait.

  10. apouchkine dit :

    Lauzon le génie de l’UQAM!!!!!

  11. Benton dit :

    @Antoine B.

    Un démocratie a 10% de l’électorat qui vote, c’est déjà mieux que le 1% qui contrôlent l’économie sans demander l’avis des citoyens!!!

  12. Nelson dit :

    apouchkine dit :
     » Lauzon le génie de l’UQAM!!!!  »

    Ça n’avance pas le débat, et à l’échange des arguments et des idées, et comprendre et s’informer mieux des situations que nous concernent, en vous attaquant à la personne de Léo-Paul.

    Est-ce que vous avez quelque chose à dire concernant les opinions, faits, arguments, du professeur Lauzon.

    Nous sommes dans un débat des idées ici.

    JE PARTAGE la position de M Lauzon que NOUS LES GENS ORDINAIRES SOMMES MIEUX AVEC DES POLITICIENS COMME NOUS, DES GENS ORDINAIRES.

    Tout simplement parce que les gens d’affaires ont le signe $$$$$$$$$ bien estampé dans le coeur et le cerveau.

    Nous sommes mieux avec des serviteurs publiques que des gens que se servent du publique.

    PAS PAREIL !!!.

    OUI les capitalistes sont nécessaires dans le système capitaliste, (le seul qui existe)……mais en laisse, contrôlés, surveillés par la population, encadrés par nous tous.

    Nous n’avons pas assez avec Harper, la Commission Charboneau, Bastarache, Gomery, et tous les  »découvertes » de la Police, UPAC, Revenu Québec et Canada ???….Et la perte ou vol de 40 milliards dans notre Caisse de Dépôt ????

    Nous sommes mieux avec des gens ordinaires comme politiciens, des travailleurs, des classes moyennes.

    La démocratie est le gouvernement du PEUPLE…..le gouvernement des aristocrates n’est pas démocratie, c’est ARISTOCRATIE.

    PAS PAREIL.

    Rien contre capitalisme propre et attaché au Québec.

  13. Plus ça change, plus c’est pareil; la CDPQ a accordé une enveloppe brune à Power Corporation et à la famille Desmaris, de l’ordre de 27 G $: gracieuseté de Me John James (Jean) Charest, depuis 2003: une dénonciation a été fait à Revenu Canada et à Revenu Québec, par le soussigné, Frank Audette-Siminski, francophone, né ici au Québec et éduqué en français, en plus;

  14. Plus, ça change, plus c’est pareil: ce sont eux qui ont le pouvoir et ils font ce qu’ils veulent avec, impunément: sur le dos des contribuables bien attendu, sans que les CONS-tribuables le sachent. Pire encore, la famille Demarais, a obtenu 27 G $ de la CDPQ, depuis 2003, gracieuseté de Me John James (Jean) Charest, alors le premier ministre du Québec: le soussigné Frank Audette-Siminski les a DÉNONCÉS à Revenu Québec et à Revenu Canada, qui sont en beau mots-dit après moi: même le Délégué de l’Ombudsman des contribuables un Monsieur Bissonnette, REFUSE d’intervenir: pourtant suite à l’article paru dans le Journal de Montréal, daté du 27 juin 2013, à la demande du Premier Ministre Stephen Harper, de DÉNONCER les évasions fiscales;

  15. Serge Bouchard dit :

    Encore une fois le propos est très juste mais qui pourrait nous faire un bon maire. Je tente une suggestion pourquoi pas vous M. Lauzon

    Serge Bouchard

  16. Qui peut aspirer à la mairie puis gouverner Montréal et plaire à tout le monde? Doit-on plaire aux travailleurs syndiqués, aux assisté sociaux, aux cyclistes, aux automobilistes et aux marchands et aux entrepreneurs, doit-on plaire ou doit-on administrer honnêtement? Il faut de l’intégrité, il faut de la vision et il faut aussi que les commerces et les entreprises, principales sources d’emploi pour la majorité des Montréalais, puissent bien vivre, le social est alimenté par le secteur économique, Churchill que j’aime bien citer disait: On considère le chef d’entreprise comme un homme à abattre, ou une vache à traire. Peu voient en lui le cheval qui tire le char. moi je rajoute: N’oubli jamais le chien qui tire ton traîneau! À la mairie de Montréal on a besoin de quelqu’un qui comprends que le social se nourrit du capital. Il faut arrêter de mettre la charrue avant le bœuf. On a si peu de bœufs québécois, à Montréal il nous faut une de ces bêtes, fort, honnête et avec une vision d’ensemble. Prof Lauzon qui est votre candidat et a t’il des chances d’être élu? C’est bien d’être contre mais pas contre tout le monde.

  17. Alain Dextraze dit :

    M. Lauzon, quand vous parlez de la Commission Charbonneau, vous ne visez que les méchantes compagnies. Avez-vous suivi la Commission? Les gens qui risquent d’etre accusés au Criminel sont d’abord des maires, des fonctionnaires, des inspecteurs (employés du public) et des conseillers. Ces gens-la ne sont pas des gens du milieu des affaires, ce sont des gens du public, supposés défendre l’intéret public. Depuis quand défendre l’intéret public est-il l’apanage du privé? Piere, selon moi, la plupart de ces compagnies de construction sont des victimes dans l’affaire. Quand on sait qu’a Laval, les compagnies qui ne marchaient pas dans la combine du maire n’obtenaient aucun contrat, qu’auriez-vous fait a la place de ces compagnies?

  18. Nelson dit :

    Il est vrai que même des adolescents avec des familles sur l’aide sociale peuvent voler….pas juste certains affairistes….

    Personne dénigre les hommes et femmes d’affaires honnêtes, que n’utilisent pas le pouvoir de l’argent pour acheter des politiciens, pour la corruption et la collusion, pour des arnaques, les bulles spéculatives qui ont provoqué l’horrible Crise du 2008, et qui manigancent la politique local, national, et mondial.

    NOUS SOMMES TOUS D’ACCORD AVEC LA VERTU ET CONTRE LES VOLEURS.

    Donc, il est ou le problème que Léo-Paul travaille fort pour nous et la population en dénonçant certains situations et certains individus qui VONT CONTRE NOS INTÉRÊTS, les gens ordinaires……comme ceux qui veulent faire des affaires avec la santé publique et l’éducation publique…ou ceux qui déménagent nos industries ailleurs.

    Il est évident que les guerres et la destruction des gens et la Nature, et la moitié du Monde affamé, est à cause de une certaine rapace sans scrupules………QUI DE NORMAL FERAIT ÇA ?.

    Le problème avec l’entreprise privé est qui fonctionne avec la LOI DE LA JUNGLE, en compétition féroce, lutte pour la survie, rentabilité, et si ne font pas des profits ils font faillite, ils perdent tout.

    Et dans cette Jungle, certains sont portés à dépasser la ligne et s’écarter du bon chemin.

    Nous, LA POPULATION, devons donc rester vigilants pour que un deuxième conducteur soit dans les locomotives qui transportent des milliers de tonnes de matériel dangereux.

    En sachant qui certains hommes et femmes d’affaires pourraient tricher—comme nous tous—- il faut donc les avoir bien encadrés par des Lois.

    La corruption que nous mange 30% de notre argent des payeurs de taxes est avant tout la faute à nous, pour élire des politiciens que nous savons proches des gens susceptibles de faire ça.

    Même ici certains croient vraiment une bonne idée de mettre des affairistes en postes de direction politique…..SANS VOIR LES…

  19. Nelson dit :

    suite

    SANS VOIR les conflit d’intérêts.

    Oui, la seule économie que nous avons est la capitaliste, et oui, nous savons qu’il faut faire avec….et oui les gens d’affaires sont essentiels pour créer activité économique, emplois, et des biens et des services pour la société.

    Nous savons aussi qui cherchent le profit, maximiser les profits, et que certains ne s’empêchent pas de commettre des péchés comme évasions fiscal, Paradis Fiscaux (la moitié de l’argent de la Planète circule par là, pour éviter des impôts !!!!), que se donnent des salaires millionnaires avec notre argent dans les banques, et avec nos subventions dans les industries.

    POUR CELA il ne faut pas mettre des loups dans la bergerie Assemblée Nationale, municipalités, etc……parce que nous mangeront tout rond nous les moutons gens ordinaires que nous sommes.

    Encore plus en sachant que leur argent EST LA NOTRE, la partie non payé de notre travail qu’il s’approprient (patrons et machines seules ne servent a rien).

    Est-ce que nous allons lui donner en plus le pouvoir de rentrer dans les bergeries politiques et nous manger encore plus facilement ??????????

    S’il y a tant de corruption et corruption c’est parce que NOUS LES DONNONS LE POUVOIR de le faire en élisant des politiciens à eux, pas à nous.

  20. Réjean dit :

    M. Rathier,

    Laissons de côté vos insultes et pourriez-vous réfuter ces affirmations : cela n’a pas empêché Marcel Côté de soutenir que «la mafia est plus démocratique que les organisations étudiantes». Il a qualifié de «crime contre l’humanité» le fait de subventionner les abonnés d’Hydro-Québec…

     » Marcel s’en prenait aux «abonnés» résidentiels, les véritables propriétaires d’Hydro-Québec et non aux B.S. corporatifs qui reçoivent des milliards chaque année d’Hydro-Québec en tarifs préférentiels et en achats d’électricité inutiles. »

    Si ces affirmations de Côté sont véridiques, alors qui manque de jugement, vous, Côté ou Léo-Paul ? La réponse est évidente pour toute personne sensée.

    Vous dite :  » Quand vous en aurez fait autant, vous pourrez peut-être prétendre à la critique, mais pour être crédible faut posséder un ingrédient essentiel qui vous échappe, du jugement. »

    Votre amour inconditionné pour ce monsieur me porte à croire qu’il faudrait bien plutôt s’en méfier. Les grands défenseurs du patronat sont fort peu crédibles à mes yeux de méchant gauchiste.

    À Gilbert Ruest : « Assez de plaisanterie, le domaine de la santé est chancelant depuis plusieurs décennies et nous avons essayer plusieurs scénarios pour améliorer le produit sans succès. Donc pourquoi n’essayerons nous pas avec le concours du privé ? »

    Et bien oui assez plaisanté : Il en coûte plus cher pour la santé au privé qu’avec un système public. Exemple avec les US : les coûts administratifs du plan public Medicare sont inférieurs à 2 % des dépenses, contre à peu près 11 % pour les plans privés. Le coût par bénéficiaire de Medicare, après ajustement en fonction de l’inflation, a augmenté de 500 % de 1969 à 2009, tandis que le coût réel des compagnies d’assurances privées a augmenté de 800 % pendant la même période. De même, plusieurs études suggèrent que Medicaid, le programme de santé pour les pauvres, coûte moins cher que si les services étaient fournis par le secteur privé.

  21. Alain Cro dit :

    @Nelson

    Excellent texte !

    En relation avec ce texte, on apprend que la caisse de dépôt (donc NOUS) est actionnaire à 13 % de MMA (compagnie propriétaire du train) …

    En plus on y place un membre au conseil.

    Rien n’est blanc, rien n’est noir, tout est gris. C’est la vigilance à tout azimut qu’il faut imposer et/ou conserver.

  22. Alain D dit :

    @Nelson

    Je t’appui a 100 % mon Gaulois…
    Redonner le pouvoir au monde ordinaire et non au lucide affairiste.

    @Cpa-ca

     » Premièrement, nous avons déjà un système de santé à deux vitesses puisque les sportifs (tant professionnel que amateur), les artistes (connus) et politiciens passent déjà avant le monde normal. »

    Peux-tu appuyer tes affirmations. Facile de dire n’importe quoi…

    Pour diminuer tes coûts de CSST investir dans la prévention.
    Et si tu es prêt à payer pour lui permettre de se faire soigner et de revenir plus rapidement.
    Tu peux prendre un rendez-vous chez nos voisin du sud (États-Unis) .
    Tu vas passer tout de suite si tu paies.

    Dans ta grande sagesse tu ajoutes.

    « Voilà la grande aberration de vos réflexion de la gauche. Plus je vous lis plus je vous trouve dépassé, rétrograde et sans aucune vision »

    On devrait privatise Hydro-Québec ? Loto Québec ? Les écoles ? Les municipalités? La saq?
    Le gouvernement ?
    Diminuer les Impôts au plus nantis et abolir les impôts au Cie ?
    Rendre légal les abris fiscaux ?
    Abolir le B.S pour le redonner en subvention au Cie ?
    Baisser le Salaire minimum.
    Abolir la Csst et laisser les Cie gérer les accidentés ?
    Abolir le mince filet social qui reste a la classe moyenne ?

    C’est quoi ta vision mon Cpa-Ca

  23. Alain Cro dit :

    @Cpa-Ca

    Ça m’a pris 30 secondes pour te trouver une clinique qui fait des jobs de genoux au privé …

    Clinique Chirurgicale de Laval
    Clinique orthopédique Duval à Laval
    L’institut privé de chirurgie – Québec

    Il y a aussi les USA et Cuba, sans oublier Calgary et l’Asie!

    Il faudrait peut-être penser à apprendre à utiliser Google ?

    Je suis pour des changements, mais jamais sans avoir établie les balises de façon ouverte; que ce soit pour une privatisation ou une nationalisation. J’aime savoir à qui profite chacun des «moves» faits ;-)

  24. Alain Cro dit :

    Wow Réjean, moi qui pensait qu’il ne faut jamais se comparer aux USA et que mettre des chiffres dans son exposé, ce n’est que de la poudre aux yeux. Pour compléter vos chiffres, il faudrait aussi inclure les temps d’attente et la qualité des soins.

    Enfin il me semble que ce n’est pas le sujet de la chronique ….

    M. Rathier a mentionné que M. Côté avait vendu Sécor à des intérêts québécois, contrairement à ce que mentionne M. Lauzon. Ce n’est pas une insulte, mais un fait à vérifier.

    Un peu de rigueur svp ;-)

  25. Réjean dit :

    Cro dit : « moi qui pensait qu’il ne faut jamais se comparer aux USA et que mettre des chiffres dans son exposé, ce n’est que de la poudre aux yeux. »

    D’où vous sortez cela ? C’est stupide !

    Léo-Paul affirme : « cela n’a pas empêché Marcel Côté de soutenir que «la mafia est plus démocratique que les organisations étudiantes». Il a qualifié de «crime contre l’humanité» le fait de subventionner les abonnés d’Hydro-Québec »

    C’est là-dessus que porte mon commentaire. Mais, comme d’habitude de votre part : on passe par dessus ! Non pertinent !

    Léo-Paul affirme : « ce qui n’a pas empêché ses associés et lui une miette de vendre, en juin 2012, Secor à la transnationale étrangère KPMG. » Une transnationale ce n’est pas une entreprise québécoise au sens strict. Alors qui ment ? Je n’ai pas le temps de faire la recherche, mais vous monsieur Cro, qui cherché toute information qui pourrait discrédité le prof Lauzon, ça serait une bonne job pour vous.

    Léo-Paul demande : « Monsieur Côté pourrait nous dire ce que la vente de sa business à ses associés et à KPMG [lui a procuré] en gain en capital qu’il a réalisé et les impôts qu’il a payés. C’est une information légitime et normale. [Pour quelqu'un qui veut devenir le maire de Montréal] » – On passe par dessus ! Non pertinent !

    Car pour ceux qui vouent une adoration religieuse aux système des prix et aux miracles du marché, il n’est pas pertinent de poser ces questions, car l’enrichissement des riches est un bienfait pour la société dans son ensemble, on sait bien ! Et leur argent a été gagné par leur seul génie… il peuvent changer l’eau en vin, ne l’oublions pas !

    Pour ce qui est de la rigueur M. Cro, on repassera : proposer que l’abolition de l’esclavage est une reforme socialiste ! Faut l’faire !

  26. Alain Cro dit :

    Réjean dit: «D’où vous sortez cela ? C’est stupide !»

    «… il serait de loin préférable de voir son argumentation dans son ensemble. Des petites chicanes de chiffre ne mènent à rien. C’est comme Cro, qui ne cherche que ça… systématiquement. …» dixit Réjean !

    Une partie d’une définition du socialisme tirée d’un ouvrage : «Les valeurs fondamentales du socialisme sont : l’absence de classes (au moins à ses origines), l’égalité des chances, la justice sociale, la répartition équitable des ressources, la solidarité, la lutte contre l’individualisme, l’intérêt général partagé et prévalant sur les intérêts particuliers…»

    C’est certain que M. Réjean se fout qu’il y ait des esclaves ou non, ce n’est pas une mesure sociale pour éliminer les classes selon lui; à moins qu’il s’ennuie de cette époque ?

  27. Anonymous99 dit :

    Le 1% va être ravi de voir ce Côté à la mairie de Montréal et la marionnette de ces oligarques d’ici …

  28. horsjeu dit :

    le plus étrange est qu’un(e) pur(e) inconnu(e), à l’aube de la trentaine, se présente et apporte une vision complètement différente de ce que Montréal a connu depuis 30 ans et il y aurait tout autant de critiques!

    Ce serait pour le contraire de celui-ci…. les défauts de l’un seraient les qualités de l’autre et aussitôt, la population se rangerait environ 50-50 derrière ou contre lui(elle)….

    y’a pas de candidat parfait. Cependant, pei importe qui y sera, les citoyens doivent prendre leur rôle au sérieux….
    Si les Montréalais avaient eu un intérêt pour leur ville, gageons que tout ce cirque aurait été moins excessif et peut-être même évacué depuis longtemps…..
    Si des gens ont pu être corrompus si facilement c’est que l’anonymat était très fort et l’anonymat est encore plus total avec une population qui ne veut pas voir…

    Que Côté devienne maire de Montréal, ça peut aller.
    Suffit d’encourager ses qualités et encadrer ses défauts avec une vigilance citoyenne normale….

    Etre maire c’est de la politique et où y’a de la politique y’a du pouvoir et du fric …. si y’a pas quelqu’un pour dire Stop, ça ambitionne….

  29. Alain Cro dit :

    @horsjeu

    Un des bug, à mon avis, est que depuis la fameuse charte il est interdit d’obliger les employés d’une ville à habiter la ville où ils travaillent.

    La conséquence à tout cela génère un «je m’en foutisme» dans plusieurs cas, il ne faut généraliser par contre.

    Mais quand tu n’habites pas la ville à laquelle tu es à l’emploie, tu vois moins «les problèmes» et tu n’as pas à payer pour les conséquences.

  30. Réjean dit :

    Il ne s’agit pas de chicane de chiffe. On appelle cela de l’analyse comparée. Ce n’est pas en sortant quelques pourcentages bidons uniquement pour discréditer qu’on fait de la science.

    L’abolition de l’esclavage n’a rien à voir avec la lutte des classes. Rien n’a changé de côté-là. Le sort des noirs après l’abolition n’a en rien changé leur sort en tant que travailleurs exploités.

    Cro défini le socialisme : « l’égalité des chances, la justice sociale, la répartition équitable des ressources, la solidarité, la lutte contre l’individualisme, l’intérêt général partagé et prévalant sur les intérêts particuliers…»

    C’est idéaux n’exigent en rien d’instaurer le socialisme pour se réaliser. Ces valeurs peuvent très bien être défendues et réalisées en plein capitalisme. Mais seuls les intégristes et les fondamentalistes du marché libre et du capitalisme sauvage refusent ces réformes, car pour eux la réalisation des intérêts des propriétaires du capital est suffisante pour éliminer les guerres et instaurer la paix perpétuelle. Ils s’appellent eux-mêmes des créateurs de richesse. Et la droite gobe une bêtise semblable. Pas bien brillant !

    Cro dit : « C’est certain que M. Réjean se fout qu’il y ait des esclaves ou non, ce n’est pas une mesure sociale pour éliminer les classes selon lui; à moins qu’il s’ennuie de cette époque ? » PURE SOTTISE. Ces gens de la droite ne font que cela quand ils n’ont pas d’arguments. Ils nous sortent des niaiseries. Ah ! ces gens qui croient tout savoir. On a eu droit à la loi Cro et maintenant une nouvelle définition du socialisme à la Cro !

  31. Alain Cro dit :

    C’est idéaux n’exigent en rien d’instaurer le socialisme pour se réaliser. Ces valeurs peuvent très bien être défendues et réalisées en plein capitalisme.

    Comment ??? On augmente les impôts de hauts revenus, annule les gains en capitaux, syndicalisation ou nationalisation à 100%, tout cela dans un régime capitaliste …

    La loi de Réjean est bien plus … lucide.

  32. Benton dit :

    @Alain Cro

    Comment ?

    Seulement en rétablissant l’équilibre!

  33. Alain Cro dit :

    @Benton

    Oui mais qu’est l’équilibre?

    On récupère les $$$ d’impôts perdus = OK et on aide les plus démunis , mais cela ne changera rien aux fonds de pension déficitaire des non démunis.

    Ce qui arrivera comme toujours, on pige dans le plat de bonbons des démunis pour renflouer l’autre.

Laisser un commentaire

 caractères disponibles