Cessons de récompenser l’incompétence…

- 12 novembre 2012

Un vidéo que je trouve absolument savoureux…

 

Une petite leçon de société en trois minutes, inspirée des idées de Ayn Rand… Certains vont dire que c’est trop à droite. Moi, je trouve que ça décrit parfaitement une mentalité, une culture qui nous freine…

 

 

Abonnez-vous à cet article

71 commentaires

  1. Carole Marcoux dit :

    Monsieur Martineau, vous êtes aujourd’hui avec cette petite vidéo qui est du bonbon mon rayon de soleil.
    La « vrai » vie. J’aurais aimé comme fin juste un petit clip de nos deux petits vendeurs 20 ans plus tard.
    Qu’en pensez-vous? Un qui a trouvé son chemin et l’autre qui se demande qui pourraît lui montrer le
    chemin.
    Bonne journée, c’était succulent.

  2. Diane H. dit :

    C’est bon! Caricatural bien sûr mais j’ai bien rit et le message passe….

    Ah ben j’ai hâte de voir combien de commentaires avant que vous vous fassiez *basher* et « expliquer » en quelque sorte que ce n’est pas de « l’imcompétence ». ;)

    …ou vous faire traiter de démagogue…..HAHAHAHA!

  3. ID Ologie dit :

    Ce que je trouve le plus intéressant dans cette vidéo, ce sont les dernières secondes. Les dernières secondes, où le père souhaite que son fils partage ses profits dûment gagnés avec son ami qui n’a rien foutu, et en même temps, lorsqu’il voit le même comportement à plus grande échelle dans le journal (le gouvernement qui s’apprête à sortir du trou d’autres compagnies à coups de milliards sans doutes), alors là, c’est épouventable…

    C’est pourtant la même chose… seulement à des degrés différents…

    C’est un peu comme de punir ceux qui ont du succès en donnant des réconpenses à ceux et celles qui ont été incompétents. Si t’as une compagnie, et que t’es sur le bord de la faillite parce que t’es pas capable de t’adapter au marché, parce que tes dirigeants se payent des bonus outranciers, ou peu importe la raison, pourquoi l’État (lire, nous tous) devrait payer pour ça?

    Excellente vidéo. Ça m’a fait bien rire en tout cas.

  4. Antoine dit :

    C’est l’exemple de nos écoles. Le paresseux réussit ses cours (sans rien faire), obtient l’attention des enseignants alors que celui qui fait tout droit doit l’aider aussi et passe inaperçu.

  5. Alain Mallette dit :

    Superebe video qui résume bien le nivellement par le bas proné par nos gauchistes national. »tu est compétent,discipliné,fonceur,vaillant….mais tu dois partager ta « richesse » avec le sans-coeur d’en face ».

  6. David V dit :

    Diane H me voici!

    Donc, simplement mentionner qu’il existe une différence fondamentale entre « récompenser l’incompétence » et « partager le bien commun », clairement.

    On peur rigoler, certes, mais ne jamais perdre de vue qu’il s’agit là d’humour. Autrement, prendre pour du $ cette vidéo revient aussi à désirer habiter le pays de l’Oncle Sam! Chacun ses goûts!

    Bonsoir. Et je ne vous dérange plus, promis!

  7. MAX dit :

    Cessons de récompenser l’incompétence…

    couper le salaire à martineau…

  8. Francois D dit :

    Dans l’absolue oui c’est plutôt véridique.
    Mais dans la réalité depuis quand être compétent égal devenir riche ?
    Un espèce de rêve de la droite hot-dog: moi je suis compétent moi je mérite un gros salaire et les autres sont tous incompétents, ils auront des miettes.

  9. Alain dit :

    Bonjour M. Martineau. Cette petite vidéo démontre très bien qui des deux réussira dans la vie.

    La paresse et la négligence ne mène à rien dans la vie, à mon avis. Être soigné et méticuleux donne des bons résultats en général.

    Il n’est pas dit que tout travail doit être bien fait ? De là le mot incompétence comme le dit si bien Diane.

    J’abonde dans le même sens que Mme Carole Marcoux quand elle dit :

     » J’aurais aimé comme fin juste un petit clip de nos deux petits vendeurs 20 ans plus tard. »

    :-)

  10. I_Robillard dit :

    Bravo! Ça dit tout.

  11. Sylvain dit :

    Très bon. Maintenant il devra en remettre une partie à son voisin (redistribution des richesses via l’impôt).

  12. Michel B dit :

    Bravo M. Martineau
    Quel belle leçon… au Quebec, on voudrait juste que chacun fasse sa part…mais notre maudit gouwernement veut absolument subventionner l’incompétence…c’est dans leurs gênes de politicailleurs.
    C’est très savoureux et une fidèle image de plusieurs commerces au Qc.

  13. Pierre Desaulniers dit :

    Tellement vrai. Le problème chez nous c’est qu’il y en a trop qui attendent que le voisin crée la richesse pour enfin la partager. Le problème c’est que les créateurs finiront par se lasser et lever les feutres.

  14. Monic dit :

    Là M. Martineau, je vous reconnais mieux.

    Cessons de «cautionner» l’incompétence et cessons d’accorder une tribune à ceux qui vivent sous «la loi du moindre effort»

  15. Georges Allaire dit :

    Si on ne récompense plus l’incompétence, comment voulez-vous que certains milliers d’étudiants se retrouvent au cégep sans étudier ? :-)

  16. Pierre E Lavoie dit :

    Excellent vidéo Mr Martineau, ça m’a fait rire… ».même en deuxième vitesse »

  17. Michel Cloutier dit :

    Tres drôle, mais ça ne reproduit pas tout-a-fait la réalité.

    Dans la ‘vraie vie’, le type a 75 cents se serait proclame ‘victime’ de, ben, je ne sais trop quoi, anyway il est interdit de remettre en question quoi que ce soit quand il s’agit d’un victime, même auto-proclamée. Bon, la victime aurait revendique réparation pour les injustices passées, présentes et futures, réelles ou imaginaires commises a son égard, aurait exigé des mesures d’affirmative action, et le 50 cents n’aurait eu d’autre choix que de casquer et se la fermer.

  18. John Lespagnol dit :

    Tellement dla demagogie en effet on voit la simplicité raiecurante des droitistes tellement pas torchant jsais pas comment vous faites pour aderrer a un discours de démagogie autant peu fiable et non franc. vous faites ca pour les mauvaises raison les boys.

  19. Richard Guimont dit :

    Et le père qui, comme le gouvernemaman, suggère à son fils « travaillant » de partager ses gains avec le « loser »…Ce serait drôle si ce n’était pas la réalité.

  20. Richard L dit :

    Ben oui, Richard. C’est ça.

  21. Le vidéo est fantastique…je suis dans le domaine de la traduction, alors c’est excéllent!

  22. guyd dit :

    Un finira travailleur manuel, et l’autre en …. Vincent Lacroix !

  23. Ivan Champetier dit :

    Il y a la vraie droite (souvent forts crétins) et ce que les go-gauchistes* classifient ¨a droite¨! Soit l’immense majorité des gens qui ne souscrivent pas aveugléments a leurs lubies doctrinaires!

    Je me suis posé plusieurs questions en regardant ça (d’ordre techniques surtout),mais en gros ce n’est pas mauvais!
    Gages-t’on qu’il va y en arriver un pour parler de démagogie et que ce sera lui-même un roi de la démagogie?

    *Plus que souvent identiques a la vraie droite!En dépit de leurs interminables bavardages intempestifs.

  24. TiteLouve dit :

    Franchement c’est aussi caricatural qu’une pub des années 50-60 qui aurait dénigré le manque de finition du travail des noirs vs celui des blancs en promettant aux premiers l’échec total de leurs efforts. Ou une ménagère de la même époque qui n’aurait pas compris que le Kraft dinner et le sucre faist des gamins en bonne santé.
    Ici non plus, malgré le progrès supposé des mentalités détachées de la dictature des médias, on ne juge pas tant sur la démarche individuelle que sur des inégalités en terme d’entourage et d’accompagnement faute de choses inhérentes à des détails qui de toute évidence seraient trop encombrants pour creuser le sujet d’une chronique-express. Car il n’y a ni psychologue ni sociologue ici pour mettre un frein à ce genre de concentré d’information bidon sans fondement utile,. Sinon pour celui qui les diffuse et engrange le fric de son patron en créant de la nouvelle, une p’tite vite, pas de conséquences.
    Bad point Rick.

  25. Que le grand cric me croque dit :

    Allez M. Martineau, faîtes votre coming out et dites-nous franchement que vous êtes libertarien. Ça va vous faire du bien…

    En passant, vraiment simpliste cette « leçon » de société pour les nuls. Mais, je dois l’admettre, ça cadre bien dans la tradition de vos chroniques.

  26. Kim dit :

    Dans le futur:
    Ti-cass à la mairie de Montréal, El Cravato à la tête d’un empire en construction.

  27. Dominic M dit :

    Dommage, nos péquistes ne comprendront pas, c’est dans la langue du diable!

  28. fredgatineau dit :

    J’ai très apprécié. Merci. La différence entre la compétence et l’incompétence. Mais vous allez être critiqué c’est certain. Bonne soirée

  29. Renaud Roy dit :

    C’est pas trop de droite, c’est trop simpliste…

  30. J-M Carrier dit :

    Amusant, voire, convainquant a priori… J’avoue ne pas avoir lu le roman ou vu le film Atlas Shrugged, mais je ne suis pas sûr qu’il soit si clair que sauver les banques est un concept de gauche ou même de droite! Mais pourtant, il m’apparaît clair que c’est Obama, icône de la gauche aux États-Unis, qui a été pris avec tout le trouble de la crise financière. D’ailleurs, il y a quelques années à peine quand les Républicains laissaient tomber les lois et barrières réglementaires qui empêchaient les banques de prendre autant de risque qu’elles le souhaitaient (séparation des activités d’investissement et de dépôt et de crédit), tout le monde s’entendait pour dire que les banques sauraient s’autoréguler, ne plus reproduire les erreurs du passé, améliorer leur productivité. C’est ce qu’elles ont fait (temporairement bien sûr!): et elles (les banques, leurs dirigeants et leurs actionnaires) ont empoché les profits comme jamais auparavant!!! Tout le monde a profité d’un effet de richesse qui malheureusement pour la majorité s’est avéré passager, surréaliste et s’est dégonflé au rythme d’une bulle immobilière dont on ne s’est pas encore remis. Qui pensez-vous a conservé ces profits ? Ceux qui se sont retirés à coup de parachutes dorés, de bonus mirobolants, ou ceux qui ont perdu 80% de la valeur de leur maison et ont été obligé de retourner vivre chez leurs parents le temps de se refaire une santé financière et donc n’ont pas les moyens de payer de toute manière…

  31. Zdax dit :

    Excellent ! Ah ! La facilité !
    L’un qui arnaque en se foutant de tout comme de sa première couche.
    L’autre qui prend à coeur sa limonade avec du vrai citron.

    Cependant, comme je ne comprends pas l’anglais, se pourrait-il que je sois dans le champ ?
    Je n’ai pas compris l’intervention du père à la fin.

    Merci à une âme charitable de me remettre sur le droit chemin si je me suis égarée dans mon interprétation visuelle.

  32. Renaud dit :

    Si c’était aussi simple ce serait vrai, malheureusement ça ne l’est pas.

    Et puis vous insinuez quoi avec  »une mentalité qui nous freine »? On a une mentalité de médiocrité au Québec? C’est plus à ce niveau là que les gens seront (sont) pas d’accord avec vous.

  33. Steve Stevenson dit :

    «Cessons de récompenser l’incompétence»

    En effet, cessons de vous payer et de vous offrir des tribunes.

  34. An-Nizab dit :

    « Inspiré des idées de Ayn Rand »
    Bon, ca y est. On comprend le problème a Marti asteur.

  35. Alain Thomas dit :

    ‘onsieur Martineau, de quel côté êtes vous issue sur cette rue..?

  36. frank dit :

    quand j’étais jeune .
    j’étais pas bon a l’école et pas très travaillant.
    aujourd’hui adulte je suis a mon compte.
    je travaille seul depuis 23 ans.
    la vidéo est drôle .
    mais pas tous ta fais vrais,pour tous le monde
    j’ai vieillie,la maturité aussi,
    en plus le ti gars aurais baisser c’est prix dans la vrai vie

  37. Glenn dit :

    Un bon portrait de nos elus a .75c

  38. Julien Higgins dit :

    Très bon! :)

    J’ai encore espoir que les gens se réveillent et qu’ils comprennent que ça serait payant d’être bien organisé et fier…

    Merci d’avoir partagé!

  39. pasquinel dit :

    un bon vidéo pour les jeunes qui vont le regarder.

  40. Réjane Baril dit :

    La preuve que les parents sont responsables de l’éducation de leurs enfants. C’est ;a eux à montrer comment faire , de donner des méthodes, de responsabiliser.

  41. Sylvain Plamondon dit :

    Très bon, ça veux tout dire, la vraie vie, excellant, les jeunnes devrais voir cette petite vidéo!

  42. Gabrielle L-D dit :

    Parlant de culture de l’excellence, notez que vidéo est un nom féminin. Ainsi, on devrait plutôt parler d’une vidéo savoureuse. L’usage du dictionnaire n’est pas réservée aux vendeurs et vendeuses de limonade; les chroniques démagogiques méritent aussi d’être rédigées convenablement.

  43. Diane H. dit :

    David D., merci de votre commentaire respectueux! :-)

    Cela fait changement de certains ici (qui ont bien le droit d’avoir une opinion contraire!) qui ne se gêne pas pour te rabaisser et t’insulter….

    J’ai dit que c’était caricatural, alors bien sûr exagéré comme vidéo mais cela m’a bien fait rire également.

    Clairement, moi je vois l’incompétence dans le comportement du garçon qui coupe sa limonade d’eau, qui laisse les dégâts faits par lui se faire probablement nettoyer plus tard par sa mère….qui joue à ses jeux vidéos alors que le client est clairement devant lui en attendant du service, qui charge plus cher un produit qui ne le vaut pas.

    Bien évidemment le papa du compétent arrive et voit l’autre qui boude et est triste parce qu’il n’a presque pas fait d’argent. Il ne semble pas avoir vu tout ce que son fils a fait comme effort et il le félicite presque indifféremment en lui rappelant de partager avec l’autre « pauvre petit »….ça me fait penser que ce vidéo atteint diablement sa cible! ;)

    Je pense que le jeune compétent n’aura aucun mal à partager un peu de son bien pour aider ceux qui manquent de citrons pour faire une limonade ou n’ont clairement pas la maison, l’espace pour faire leurs ventes, ou même pas de parents assez aimants pour les encourager.
    ….mais j’ose espérer qu’il gardera ses sous au lieu de les donner à l’incompétent. :)

  44. Cocio_16 dit :

    En même temps, l’autre ptit gars, est-ce qu’il à un père qui arrive en Ferrari le soir pour lui montrer l’exemple ?

  45. Ivan Champetier dit :

    ¨Franchement c’est aussi caricatural qu’une pub des années 50-60 qui aurait dénigré le manque de finition du travail des noirs vs celui des blancs en promettant aux premiers l’échec total de leurs efforts¨ (pas de nom)

    -Quelle est cette supposée publicité des années 50-60 invoquée ici?On veut des noms de produits! Cette personne ne regardait assurément pas la télé dans ces années-la pour affirmer de telle gratuités? Parlant d’informations bidons!
    -Ben oui,c’est caricatural! Je vais vous faire une révélation,alors mieux vaut vous asseoir! C’est voulu!

  46. Que le grand cric me croque dit :

    M. Martineau,

    Que pensez-vous de certains chroniqueurs polémistes qui donnent leurs opinions sur les bases de la simili information diluée et incomplète ? Ces mêmes chroniqueurs s’amusent à voir les ravages causés par leurs opinions diffusées sur leurs tribunes privilégiés. Probablement, qu’ ils sont payés trop chère pour leurs services.

    Cela me fait penser à un des deux gamins, mais pourtant ça marche pareil !!!

  47. Stevest dit :

    Je suis 100% d’accord avec le principe derrière ce vidéo: Si tu veux réussir dans la vie, tu te dois de faire des efforts. C’est peut-être simpliste, mais c’est une vrai piste de solution. C’est peut-être droitiste, mais ça prend de bons principe de droite pour balancer la gauche extrême qui a tendance à niveler vers le bas et, par la même occasion, nous inciter à tous ressembler au jeune lambieux à 75¢.

    @Dominic M: C’est de la généralisation aveugle que vous faites et j’en suis la preuve: Je suis un péquiste et j’aimerais donc que ce principe soit mieux inculqué dans notre société.

    Ce vidéo est peut-être léger, mais il démontre bien ce qui se passe dans nos usines… De par mon expérience, j’aurais au moins huit pages d’exemples à écrire sur ce sujet (je vous les épargne… :) )

    @Richard Martineau: «Moi, je trouve que ça décrit parfaitement une mentalité, une culture qui nous freine…»
    Bien que je sois d’accord avec vous sur ce sujet en partie, il faut éviter de généraliser! Nombre de québécois ont comprit que pour survivre à la mondialisation des marchés et donc à la concurrance déloyale des économies émergeante, il faut rationaliser (couper dans les bonus superflus, par exemple), s’améliorer continuellement (Kaisen, 5S, Kanban, ect…) innover et surtout être rigoureux dans ces trois principes!

  48. Ivan Champetier dit :

    Je me souviens d’une époque ou je travaillais a la vente de fruits et légumes au kiosque d’une amie! Il y en a qui auraient eu intérêt a regarder ça! Ils auraient sûrements boudés étant donné la mentalité de ces gens!
    Chose plus certaine encore,ils auraient chiâlés si on leurs ¨avait donné a eux, du service aussi pourri,!
    Je me demande ce que diraient ceux qui trouvent cette pub ¨simpliste¨,si on leur servait une limonade en sachant que le serveur a bu dedans ( et mieux encore serait allé aux toilettes sans se laver les mains avant de leurs préparer leurs boissons)!

  49. Julie Parenteau dit :

    Démagogique, le mot est faible. Drôle? Pas au sens où vous et la plupart de vos lecteurs l’entendez.

    Drôle parce que tout le long de cette vidéo, jusqu’à la partie où l’argent fait son entrée sur la table, je me disais : Wow! Le réalisateur s’est trompé, il a inversé les costumes… Je ne sais pas pourquoi, mais celui qui travaille fort, qui prend la peine de presser ses citrons et de chercher les mots dans le dictionnaire, c’était GND, et tous les autres étudiants qui ont réellement à coeur leurs études et la qualité de leur éducation, qui y mettent de réels efforts… Et l’autre petit garçon, c’était peut-être un étudiant qui n’a que des C ou des D à l’université mais qui ne pense qu’à passer ses cours – sans interruption par la grève, évidemment – pour gagner de l’argent le plus vite possible, sans égard à la qualité de son diplôme et sans jamais chercher dans le dictionnaire (ni même savoir comment on fait).

    Gagner de l’argent, M. Martineau, vous devriez savoir que ce n’est pas un signe de compétence! Beaucoup de vestons-cravates sont l’incarnation même de l’incompétence. L’habit ne fait pas le moine, c’est bien connu.

    Tout ce que vous faites, avec cette vidéo, c’est véhiculer, comme toujours, de fâcheux stéréotypes qui ne contribueront en rien à une réelle réflexion sur des phénomènes bien plus complexes que ce que vous tentez de faire croire à vos lecteurs.

  50. Ivan Champetier dit :

    ¨Je ne sais pas pourquoi, mais celui qui travaille fort, qui prend la peine de presser ses citrons et de chercher les mots dans le dictionnaire, c’était GND, et tous les autres étudiants qui ont réellement à coeur leurs études et la qualité de leur éducation, qui y mettent de réels efforts…¨ (Julie Parenteau)

    Vous en parlerez au bonhomme qui a dû courrir après lui, au point de devoir le poursuivre,pour ses loyers impayés,madame!
    Du reste,que savez-vous des notes des étudiants qui eux,voulaient étudiers au lieu de se faire imposer le boycott par la nette minorité étudiante? Ils vous ont montrés leurs relevés de notes?

  51. Julie Parenteau dit :

    M. Champetier,
    Je travaille dans le milieu universitaire, j’ai étudié aussi longuement et côtoyé toutes sortes d’étudiants. Des travaux universitaires, j’en ai lu beaucoup! Et des conversations entre étudiants qui se font part de leurs résultats, j’en ai entendu beaucoup aussi! Donc je me considère assez bien placée pour affirmer ce que j’affirme, ça ne sort pas de nulle part.

    Concernant GND, eh bien vous êtes bien naïf de croire toute cette histoire de loyer impayé… On a fait tout un bateau de cette histoire, qui n’est pas sortie pour rien dans les médias au moment précis où elle est sortie. GND avait payé son loyer, son propriétaire (un Libéral, peut-être?) a voulu entacher sa réputation (et du même coup, se faire payer une deuxième fois!). À moins que l’argent ait tout simplement été volé par quelqu’un d’autre… Je laisse le bénéfice du doute au propriétaire, quand même. Ce sont des choses qui arrivent, c’est arrivé à un ami de se faire voler l’argent son loyer et de devoir le payer une deuxième fois.

    Non, je n’ai pas de preuve, pas plus que vous n’en avez, d’ailleurs (là-dessus, nous sommes à égalité). Mais j’ai peut-être plus de bon sens par contre… Car un leader étudiant aussi en vue, qui donnait des entrevues chaque jour, qui représentait avec tant de force le mouvement étudiant, se serait-il réellement permis de ne pas payer son loyer au risque de faire perdre en crédibilité tout un mouvement? Ça, c’est absolument improbable.

  52. Stevest dit :

    «Je ne sais pas pourquoi, mais celui qui travaille fort, qui prend la peine de presser ses citrons et de chercher les mots dans le dictionnaire, c’était GND» -Julie Parenteau

    Eh boy!!! Avez-vous un poster de lui dans votre chambre, tant qu’à y être???

    La seule chose que GND a fait est de mépriser et contourner nos lois, sans aucun respect pour nos institutions, les élus, les juges et le reste de la population. La cause qu’il représentait était noble au départ, mais c’est grâce à lui si la population s’est viré de bord. Vous, les carrés rouge, devrait lui en vouloir de vous avoir fait perdre votre crédibilité et d’avoir ainsi nuie à votre cause. Résultat: GND fera face à la justice paiera. Il comprendra ce qu’est être un citoyen responsable et ce que cela comporte…

  53. Stevest dit :

    @Julie Parenteau: Votre deuxième commentaire vient m’éclairer sur la réponse que je vous ai faite, donc…

    Je n’aurais pas dû vous dire: «Vous, les carrés rouge, devrait lui en vouloir de vous avoir fait perdre votre crédibilité et d’avoir ainsi nuie à votre cause» mais bien: «Vous, les employés syndiqués dans le millieu universitaire qui ont appuyé les carrés rouge par pur allégeance syndicale», devriez lui en vouloir de vous avoir fait perdre votre crédibilité en même temps que la leur et d’avoir ainsi nuie à leur cause…
    Mille excuses…

  54. Julie Parenteau dit :

    Je n’ai pas appuyé les carrés rouges par pure allégeance syndicale, mais par conviction. En passant, je travaille dans un établissement universitaire qui n’a pas été en grève. J’ai donné tous mes cours. Ça ne m’a pas empêchée d’aller manifester (sans rien casser et sans insulter personne).

    Non, je n’en veux pas à GND et non, je n’ai pas de poster de lui dans ma chambre. J’ai utilisé son identité dans mon exemple parce que c’était facile, tout le monde le connaît… Mais j’aurais pu en nommer bien d’autres, plus ou moins jeunes, plus ou moins vieux…

    Je ne sens pas du tout que le mouvement a perdu de la crédibilité. Vous dites cela parce que vous le regardez de l’extérieur, avec les oeillères de vos préjugés et avec un écran entre vous et la réalité. Et les chroniques de M. Martineau pour vous conforter dans vos positions.

  55. Doom dit :

    Ce vidéo rejoint ce que je pensais de la droite et de la gauche.

    Reste juste que celui qui vend sa limonade .75 cents demande des redevances à celui qui la vend .50 cents.
    Ou bien qu’il se syndique et demande une augmentation de sa limonade avec, pourquoi pas, un prix plancher ?

    La gauche c’est pour les faibles. Ceux qui sont pas capables.
    Puis au Québec il y en a des tas de faibles qui ne sont pas capables…

  56. Ivan Champetier dit :

    Mme Julie Parenteau
    Si je suis naïf,je me console en pensant qu’il y a pire que moi,en regardant votre affirmation a l’effet qu’il ne faut pas de compétence pour gagner de l’argent!

    A lire votre dythirambie a l’égard de votre GND*,on en arrive a se demander pourquoi il ne s’est pas préoccupé de demander un reçu! Ça aurait réglé l’histoire d’un coup!
    Il est douteux que le propriétaire (peût-être ¨libéral¨ et peût-être pas) se fût lancé dans des poursuites intempestives,sachant tous les frais et démarches que ça implique,sans compter le recours en dommage et intérêts que ça pourrait impliquer si la demande ¨foire¨,comme on dit! Ce dont un avocat compétent aura averti notre propriétaire!
    Vous avez peut-être plus de bon sens,comme vous en avez peut-être moins aussi!
    Pour revenir a notre sujet,quelle limonade achèteriez-vous,vous? Sachant ce qu’il faut savoir!
    Celle du p’tit gars soignée,ou celle de ma préparation citée plus haut?

  57. Lucy B dit :

    Le p’tit gars à 75 sous, on connais pas son milieu de vie familial, son éducation, peut-être que celui à 50 sous agirait pareil s,il était dans les mêmes conditions… peut-être?
    Faut pas juger trop facilement les comportement des gens.
    Aussi, si on se met dans la réalité, je mettrais le père dans le rôle des dirigeants… c,est lui qui récolterait la moitié de l’argent, donnerait 25 sous au voisin et garderait le reste !

  58. Doom dit :

    Anyway, quand on est un peuple de faibles, il y a intérêt de punir celui qui vend sa limonade à .50 cents plutôt que de se forcer à réussir comme lui. C’est bien plus facile de chiâler que de travailler…

  59. Pat L. dit :

    L’histoire ne dit pas si le vendeur de jus de citron a récupéré assez pour se payer de nouveaux citrons…
    La location de la table, de quoi payer son loyer…

    Moi aussi je suis capable de vendre le bien d’autrui Richard, c’est facile, tu vas prendre le bien pendant que l’autre est distrait, ensuite tu l’affiches sur un marché que les autres ne verront probablement pas ou loin d’où ils se trouvent, et là tu regardes les enchères monter…

    Dis est-ce que tu as toi aussi entendu parlé de la FIPA?

  60. Doom dit :

    Puis un moment donné, celui qui vend sa limonade à .50 cents et qui réussit bien, se demande s’il n’y aurait pas d’autres ‘endroits’ où il pourrait évoluer selon le sens de ses convictions, qu’il croit légitimes, au lieu de se battre contre des lois et taxes de toutes sortes qui, au final, font vivre celui qui vend sa limonade à .75 cents.

    Très bon vidéo !

  61. Jim Brindle dit :

    Ça ressemble de beaucoup , a un système politique de certains pays de l’est et de l’Asie , pour le partage de la richesse ; 50% de mon rien contre 50% de ton avoir . Un de ces grands pays de l’est , à fait faillite après plusieurs années de ce système politique , qui nous montrait des gens heureux , mais qui cachait la vérité d’une misère noire .

    Tous les raisons sont bonnes pour excuser GND , d’une histoire de loyer impayé et accuser les médias et le propriétaire , (libéral peût être ) , du loyer , d’ entacher sa réputation , ou le vol de l’argent de son loyer . La naiveté à ses limites . Être devenu un leader bien en vue , aux frais des syndicats et de la gauche , n’est pas une authorisation , d’oublier ses devoirs de citoyens , et de défier la justice , par la non-observance des lois . GND à travailler aux intérêts des syndicats et du PQ , contre Charest , et non pour ceux des étudiants .

  62. Ivan Champetier dit :

    ¨Aussi, si on se met dans la réalité, je mettrais le père dans le rôle des dirigeants… c,est lui qui récolterait la moitié de l’argent, donnerait 25 sous au voisin et garderait le reste !¨ (Lucy B?)

    Dans la réalité,comme vous dites,le jeune vous dirait ¨Bon alors,ne comptez pas sur moi! C’est sans intérêt votre idée!¨
    En passant,les jeunes restent dans des maisons semblables du même quartier! Il est dur de croire que leurs conditions sociales,économiques en particulier,soient bien différentes! Le ¨négligeant¨ a même son machin de jeux vidéos ! Pas très indigent tout ça!

  63. shoshan dit :

    Dans la réalité, celui qui vend sa limonade à 75c va baisser son prix à 25c parce qu’il peut se le permettre, vu que son produit est moins cher à fabriquer, le temps de mettre en faillite celui qui fait un produit de meilleur qualité et qui, lui, ne peut pas se permettre de baisser son prix, pour au final finir avec un monopole sur un produit de mauvaise qualité à 50c que le peuple n’aura plus le choix d’acheter.

  64. Ivan Champetier dit :

    ¨Dans la réalité, celui qui vend sa limonade à 75c va baisser son prix à 25c parce qu’il peut se le permettre, vu que son produit est moins cher à fabriquer, le temps de mettre en faillite celui qui fait un produit de meilleur qualité et qui, lui, ne peut pas se permettre de baisser son prix, pour au final finir avec un monopole sur un produit de mauvaise qualité à 50c que le peuple n’aura plus le choix d’acheter.¨ (un Shoshan)

    Ça n’a pas l’air a se reflèter dans la réalité du marché actuel,ce que vous dites! Pas dans les autos,ni dans les ordis,ni dans un tas d’autres domaines que l’on pourraît énumèrer! Il ne faut pas prendre tout le monde pour des pommes!
    Celui qui vend un produit de meilleure qualité peut* faire faire une analyse du produit moins cher pour voir ce qu’il contient (comme des bactéries,dans le cas ou la fabrication serait insuffisament hygièniques)! Hé!Hé!

    *Et dans le cas de la vraie industrie,la font sans fausse honte! Vous pouvez être certains qu’ils ne se laisseront pas mettre sur la paille si facilements!

  65. Lucy B dit :

    « En passant,les jeunes restent dans des maisons semblables du même quartier! Il est dur de croire que leurs conditions sociales,économiques en particulier,soient bien différentes! Le ¨négligeant¨ a même son machin de jeux vidéos ! Pas très indigent tout ça! » (Yvan Carpentier)

    Y a pas juste l’argent qui détermine la façon dont les parents élèvent leurs enfants !

  66. papajohn dit :

    « Dans l’absolue oui c’est plutôt véridique.
    Mais dans la réalité depuis quand être compétent égal devenir riche ? » Ok dans son sens absolu NON , mais comme le bon travail est NORMALEMENT récompensé , alors que l’inverse non mais comme nous sommes au QC et qu’ici on répcompense la médiocrité et puni l’excellemnce , il n’est pas surprenant de voir des endoctriné dénoncer la normalité!

  67. papajohn dit :

    Donc, simplement mentionner qu’il existe une différence fondamentale entre “récompenser l’incompétence” et “partager le bien commun”, clairement.

    On peur rigoler, certes, mais ne jamais perdre de vue qu’il s’agit là d’humour. Autrement, prendre pour du $ cette vidéo revient aussi à désirer habiter le pays de l’Oncle Sam!

     » le bien commun » depuis quand le salaire d’un travailleur est-il le bien commun? le salaire d’un homme est la récompense versus son travail et est privé

    « qu’il s’agit là d’humour » si vous voyez de l’humour là, pas étonnant qu’on soit gouverné par une bande de clowns

    « revient aussi à désirer habiter le pays de l’Oncle Sam!  » même si ils ont ré-élu un clown là aussi , j’aimerais tout de même mieux payer du 14-18% d’impot la bas que du 46% ici

  68. André dit :

    Merci Monsieur Martineau, à lui seul, ce vidéo en dit beaucoup justement non seulement sur l’incompétence mais également sur la notion de travail personnel, d’investissements humains, et d’un désir de bien vouloir faire les choses.

    Bien sur, on nous qualifiera de droite, ceux et celles qui accrocheront sur le partage des « richesses naturelles », sur la notion de bien vouloir en donner aussi à ceux et celles qui, sans même s’en apercevoir, sont des incompétents de premier ordre par éternel besoin de demander pour tout, sans y mettre la moindre parcelle d’engagement.

    C’est une leçon qui est, quant à moi, un sens profonds de gros bon sens. Merci du Partage c’est tellement vrai !

    Cordialement,

    André

  69. IrèneYakonowsky dit :

    Monsieur Martineau,

    Tout n’est pas noir ou blanc dans nos sociétés, il y a des zones grises.

    Vous méritez un prix citron…

  70. écrapou dit :

    Moi qui pensait que la régie de la limonade fixerait un prix plancher à 1,50$ le verre pour sauver ces pauvres enfants de la malsaine compétition!

  71. Paul dit :

    Dans la vraie vie, le petit commerçant n’est pas un incompétent : il ne peut pas compétitionner Walmart. Les PME ne sont pas gérées par des incompétents : elles ne peuvent pas survivre à la mondialisation. Le travailleur moyen n’est pas incompétent : il ne peut pas vivre avec 1$ de l’heure comme un chinois. Cette vidéo est « arrangée avec le gars des vues » pour faire passer un vison erroné des choses et faire croire que celui qui en arrache dans la vie n’a jamais fait d’effort. Dans la réalité, la majorité des gens qui en arrachent dans la vie sont des gens qui travaillent à la sueur de leur front pour réussir à boucler leurs fins de mois, qui travaillent au moins aussi fort sinon plus que la personne aisée. Elle n’a juste pas eu la chance d’avoir mieux. Cela dit, avant de m’accuser d’être de gauche, comprenez que j’ai vécu la pauvreté, que ja côtoie des gens pauvres au quotidien, que j’ai eu de la chance et que maintenant je fais partie de la classe moyenne/aisée. J’ai donc une vision lucide du problème. Mes copains et ma famille sont dans la pauvreté et sont tous des travailleurs. La majorité d’entre eux ne seraient pas pauvres si leurs parents avaient eu au moins assez de sous pour les supporter. Certains, comme moi, finissent par se sortir de la pauvreté après s’être privés pendant dix ou quinze ans pour avoir l’argent pour se payer des études et ses comptes… Faire ses études à 35 ans, ce n’est pas optimal et ça rebute bien des gens. Ce n’est ni de la paresse ni de la médiocrité, c’est seulement que la société met à l’écart certains gens parce qu’ils sont nés pauvres. Ce n’est pas de l’incompétence que de ne pas avoir les moyens d’étudier : c’est que les paiements rentrent et qu’on a une famille à nourrir. L’habitus se reproduit et c’est ce que l’on doit casser. À la naissance, tout enfant devrait avoir les mêmes chances et ce inconditionnellement à l’épaisseur du porte feuille famillial. Quand tout le monde a eu sa chance,…

Laisser un commentaire

 caractères disponibles