Dans les bottes de Jean Charest

- 13 novembre 2012

L’ASSÉ, l’association étudiante la plus radicale, menace d’organiser une grève générale pour exiger la gratuité scolaire…

 

On parle de 20 000 étudiants dans la rue…

 

Jean-François Lisée va-t-il applaudir la démocratie étudiante? Pauline Marois va-t-elle sortir ses casseroles? Pierre Duchesne va-t-il appuyer les carrés rouges? Et si les grévistes bloquent les entrées des cégeps et des universités, le gouvernement va-t-il appeler la police?

 

Hâte de voir ce gouvernement chausser les bottines de Jean Charest….

 

Quelque chose me dit que ça va être savoureux…

 

Déjà, Martine Desjardins condamne l’ASSÉ pour ne pas vouloir se présenter au sommet de l’éducation , en disant que les absents ont toujours tort!!!!

 

Or, il y a déjà eu un sommet sur l’éducation…. et les assos étudiantes l’avaient boycotté!!!!

 

C’est drôle de voir tous ces gens changer leur fusil d’épaule maintenant que le PQ est au pouvoir…

 

 

Abonnez-vous à cet article

152 commentaires

  1. Anne H. dit :

    Il y a une partie des étudiants qui ont eu ce qu’ils voulaient. Par contre la partie la plus radicale veulent tout et tant pis pour les pauvres qui leurs paient leurs études. Oui j’aimerais les voir en grève, ne serait-ce pour voir comment le PQ et son partie va agir. Est-ce qu’ils vont allé dans la rue? J’en doute voyez-vous parce qu’ils sont au pouvoir. Mais j’aimerais ça voir comment ils vont agir devant des étudiants qui cassent et qui bloquent tout. Après ça ils ne pourront tout de même pas dire que c’est la faute de Jean Charest.

  2. claude M. dit :

    Blanc bonnet , bonnet blanc,

    «  »Liberez nous du Pé.cul »" avant qu’il ne soit trop tard. «  »Un ptit pas en avant, 3 pas en arrière… saluer votre compagnie, tout le monde danse et tout le monde paye » ,ou presque..

  3. Cecil P dit :

    Il y a des choses qu’il faut redire si souvent, ça en serait comique si ce n’était pas carrément déprimant. Une de ces choses, c’est que les étudiants avaient boycotté le sommet sur l’éducation parce que les sujets qu’ils voulaient aborder ont été bannis par le PLQ et par les représentants des universités. Le boycott était une mauvaise stratégie, mais les options étaient limitées après un tel bâillon.

    Pour le reste, la comparaison PQ/PLQ est boiteuse, parce que le PQ, lui, va faire preuve d’un peu plus que simplement de l’indifférence et du mépris. Le PQ, lui, va au moins consentir à rencontrer les étudiants et à leur parler.

  4. Romanichel dit :

    J’espère que les députés du PLQ ainsi que ceux de la CAQ n’iront pas s’abaisser jusqu’à porter le carré rouge à l’assemblée nationale , ou d’aller frapper sur des casseroles afin de se faire du capital politique car cela déstabiliserait le gouvernement qui fait maintenant face à la dure réalité de s’ètre attaché les mains avec des étudiants qui ne savent que faire de la démocratie.

  5. Nicolas dit :

    M. Martineau,
    Seule l’ASSÉ avait boycotté ce «sommet», les autres assos l’ayant quitté après avoir réalisé de quelle mascarade il s’agissait. D’ailleurs, ce «sommet» d’une seule chose semblait bien n’être qu’un exercice de légitimation de décisions déjà prises, le document préparatoire contenant des questions telles que «Quels principes doivent guider la hausse des frais?» Difficile de croire qu’il s’agissait d’un moment de concertation où toutes les options étaient sur la table et que des assos pour le gel ou la gratuité pouvait y participer de gaieté de coeur!

  6. Pierre K. Malouf dit :

    Vous posez de bonnes questions. Je pense pour ma part que la minute de vérité ne va pas tarder. Le gouvernement a beau raser les murs (Pierre Duchesne se fait tout plat !) et essayer de ménager la chèvre et le chou, la confrontation entre le PQ et les apprentis révolutionnaires de l’ASSÉ aura lieu. Il y aura des manifestations, la police va devoir protéger les personnes et les biens, il va y avoir de la casse et Mme Marois va devoir passer du rouge au vert. Fini le tataouinage !

  7. marc dit :

    Je ne sais pas ce qui va se passer dans ce dossier mais il y a une chose que je sais, le PQ ne va pas faire exprès de laisser pourrir le dossier pour se faire du capital politique auprès de sa base plus conservatrice. En ce sens, ça ne peut qu’être mieux que ce qu’on a vu le printemps dernier.

  8. Guy Brousseau dit :

    Eh oui, comme les temps changent.!!..voilà ou nous mène le populisme,,, (coups de casserole svp)…Toujours plus, on ne veut plus le gel mais la gratuité scolaire…fallait-il s’attendre à autre chose madame la première ministre Paupuline 1ière…???

  9. Ne pensez-vous pas qu’il existe des «groupes obscures» qui ont infiltré les associations étudiantes? Quand on observe le comportement de tous les évènements étudiants qui se sont produits jusqu’à maintenant, il est évident qu’il y a des gens qui ont des intérêts de démolir le système et de provoquer un cahot immense. Hélas, dame Marois et le Péku se sont montrés d’une naïveté incroyable en appuyant la démarche étudiante avant le déclenchement des élections. À mon idée, les Pékistes vont le payer cher cet appui avec des tits careaux coloriés. Le présent Gouvernement va rire jaune bientôt et nous autres, les cons de contribuables, nous ne sommes pas au bout de nos peines avec cette curieuse graine de société nouvelle.
    Gilles Pelletier, Québec

  10. Jango Fett dit :

    Merde, je viens de lire Martineau et me voila encore en overdose de démagogie comme Guillaume Wagner…

    J’veux d’la Bud sti!

  11. André Félix Delisle dit :

    MA PRÉDICTION :
    Si l’ASSÉ rassemble plus de 100 personnes pour leurs manifestations, ce sera un miracle, et si plus de 30 % des manifestants sont de vrais étudiants, ce sera un autre miracle. Les policiers n’auront aucune difficulté à encadrer ces anarchistes, Mme Marois n’aura pas à lever le petit doigt, et ce billet de Richard Martineau se retrouvera aux oubliettes.

  12. Olivier Pilon dit :

    J’adore cet article . On devrait retrouver cet article partout. Vous avez très bien résumé la réalité. Es que c’est la rue qui gouverne ou bien le gouvernement ? À ce que je sache on a pas voté pour Québec Solidaire.

  13. Richard Ortie dit :

    Il ne faut pas tomber dans les pièges des « Sommets » de l’Éducation. Autant les libéraux que les péquistes utilisent ça pour gagner du temps et ne rien faire. Vous vous souvenez du Sommet de l’Éducation en 1996 en plein gouvernement Bouchard? Il est encore sur les tablettes. Il n y a pas de volonté politique pour faire de changements.

  14. Daniel Pilon dit :

    Vous parlez de 20000 étudiants dans la rue. Les 300000 autres y vont faire quoi?

    Je ne suis pas toujours d’accord avec les carrés rouges. Mais je pense que la gratuité scolaire serait une avenue à explorer.

    Les futurs médecins, dentistes, vétérinaires, avocats, notaires, ingénieurs, pourraient, etc. pourraient rembourser une parti des frais de scolarité, lors de leurs premières années de travail. Pourquoi refuseraient-ils ce genre d’entente. Ils devraient avoir emplement les moyens de rembourser. Oups, j’ai oublié les profs, et les fonctionnaires.

  15. aventurier dit :

    Oh ne vous en faites pas , ca va être facile pour la Marois, elle va tout leur donner la gratuité , car ce n’est pas son argent mais celle des payeurs de taxes elle s’en fout tu pas juste un peu des contribuables , elle tout ce qu’elle recherche c’est le prestige et de faire la grosse vie et continuer d’emplier des millions avec son mari C.Blanchet

  16. L'Imprévu dit :

    J’espère que le gouvernement va faire une loi spéciale et leur envoyer des polices leur taper sur la tête !!!

    hi hi hi !

  17. Sylvain Latulippe dit :

    Si vous avez hâte de vcoir ce qui se passera en espérant que ce sera savoureux, c’est peut-être la preuve que vous ne vivez que par les conflits, par le malheur des autres et la polémique. D’ailleurs, c’était quand la dernière fois que vous avez émis un commentaire positif ? Comme le disait Churchill, « il n’y a que les petits esprits pour aimer les conflits au point de les souhaiter et de les alimenter ».

  18. L'Imprévu dit :

    @ André Félix Delisle

    Vous avez entièrement raison. Je pense la même chose que vous. M. Martineau s’énerve encore sur le dos des étudiants. C’est du gros show, de la part de M. Martineau et de la part de l’ASSÉ.

    Les étudiants sont rentrés à l’école, leurs frais sont gelés. L’immense majorité va rester tranquille et va garder ça comme ça. Seuls QS et ON vont essayer de se faire des amis chez les étudiants.

    J’ai super hâte que la CAQ et le PLQ renverse le gouvernement pour avoir de nouvelles élections. Je suis prêt !

  19. Pape du Rap dit :

    Et une autre dose de capital de sympathie pour Richard Martineau sur le dos des étudiants!

  20. Jean-Yves Gobeil dit :

    Je ne comprend pas pourquoi l’ASSÉ ne va pas aller directement au but, au lieu de « un petit pas à la fois ».

    Qu’ils arrêtent de niaiser et qu’ils demandent immédiatement 35$/h pour étudier et du temps double pour les travaux à la maison. Comme ça, ça va brasser, mais ça va brasser juste une fois !

  21. Alain T dit :

    Vive les casseroles et les carrés rouge! Ce n’est qu’un début continuons le combat. Le PQ va y goûter car maintenant qu’il est au pouvoir, ses amis vont réclamer en plus de la gratuité scolaire un salaire de 30,000$ par année, des diplômes automatiques, repas payé etc…..
    Vive le communisme vive Françoise vive Ahmir et au diable les payeurs de taxes.

    Tant qu’à y être pourquoi pas, moi aussi je veux ma part…..

  22. guyd dit :

    Tout ca $$$$$$$$$$$$$ … pour ne pas perdre la face Martineau ?

    Et les autres ‘ colons payeur de taxe ‘ qui applaudissent !

  23. Jean-Yves Gobeil dit :

    @ L’Imprévu

    - Finalement, tu es plus PQ que carré rouge ! ;)

  24. Jacques Lambert dit :

    France. « Les frais d’inscription pour une année en licence (l’équivalent du bac nord-américain) y sont de 177 euros (233 dollars CAN), contre 245 euros (322 dollars) pour une année de maîtrise. Il faut ajouter à cela les cotisations d’assurance maladie (203 euros, soit 267 dollars) et les frais de «médecine préventive» de 4,57 euros (6 $). »
    Isabelle Nicoud, La Presse, 01 mars 2012

    Allemagne. « Le système allemand est plus qu’enviable : gratuit (plus pour longtemps), son organisation est particulièrement souple. »
    Comprendre le système universitaire allemand, Studyrama.be

    Facile d’imaginer que les jeunes Français et les jeunes Allemands sont des enfants-rois, des bébés gâtés.
    Pourtant, on ne peut pas dire que l’Allemagne, la France, la majorité des pays européens et les pays scandinaves sont des petits joueurs sur l’échiquier mondial. (Hé non, ce ne sont pas des pays «communishtes».)

    On ne peut pas dire non plus que leurs universités produisent des fainéants inconscients de leurs devoirs et de leurs responsabilités envers leur société.

    Mais, bof ! C’est bien plus facile de condamner des Gabriel Nadeau-Dubois (bourse canadienne du millénaire), Jeanne Reynolds (récipiendaire du prix du Lieutenant-gouverneur) que de tenter, ne fût-ce qu’un ti-peu, d’élargir ses œillères.

    Peut-être ont-ils d’autres objectifs dans la vie que de régler la grève de la LNH.

  25. Jean Bourgeois dit :

    Et une autre fois où ce qui est prévu, c’est que l’imprévu déblatère sur M. Martineau. Quand on est pas constamment pas d’accord avec l’auteur de l’article, on peut toujours changer de lecture.

  26. pasquinel dit :

    L’ASSÉ c’est assez si ca dure longtemp les policiers vont encore nous coutés tres chers en millions de dollars a cause des étudiant qui manifestent dans la rue,j’espere que la marouine péquiste va enlever son carreau rouge et ses casseroles et regler le probleme.

  27. martin jacques dit :

    Tu sais richard y a un vieil adage qui dit si tu craches en l air y a de grosses chances que ca te retombes dessus un jour, je pense que mme marois a de grosses chances que c a lui arrive sous peu. Les alliances douteuses pour gagner finissent toujours par se tourner contre toi un jour ou l autre bonne chance mme marois!!!!! En passant hi hi hi hi tous ceux qui contribuent aux fonds de la csn et qui paient en partie pour la defense de gnd je sympatise avec vous autres ce sont des contributions tres tres tres bien investies surtout que gabrielnadeaudubois a beaucoup contribue a ce fond depuis plusieurs annees n est ce pas .

  28. Jippy dit :

    @Marc
    Le PQ a une base conservatrice? J’savais pas…ohohoh!ahahah! MDR
    Sa base: le SPQ Libre = CSN

  29. Jean-Yves Gobeil dit :

    @ Jacques Lambert

    Malheureusement, vous êtes en retard de 6 mois. Le sujet que vous apporter a été débattu sur ce blogue dans le passé. Et tout vos arguments ont été réfutés ! Je ne rembarquerai pas là-dedans, tout comme la plupart des gens sur ce blogue.

  30. L'Imprévu dit :

    @ Jean-Yves Gobeil

    Tout à fait !!! En réalité je suis PQ sur toute la ligne mais je me garde une marge pour critiquer. Moi ce que je trouve le plus triste, et je vais encore me faire accuser de m’attaquer à ce brave M. Martineau, c’est que toute cette histoire de grève étudiante n’était que de la poudre aux yeux.

    Soyons sérieux.

    Tout le monde sait très bien que la crise étudiante a été montée de toute pièce par un Jean Charest en déroute. Il n’y avait aucune logique là dedans. De tout temps, les gouvernements passent leurs lois impopulaires en début de mandat et donne des bonbons en fin de mandat. C’est toujours comme ça. Sauf que là, c’était le contraire !!!! Pourquoi ? Charest avait 3 ans pour augmenter les frais étudiants et il ne l’a pas fait et là, tout d’un coup il se réveille !

    En plus de ça il a tout fait pour faire avorter les pseudos échanges et il en a rajouté en riant des manifestants. Il a tenu son congrès à Victoriaville, juste à côté d’un terrain vague non gardé rempli de pierres et de briques. Voulez vous rire de moi ?

    Et le bon M. Martineau a pataugé dans cet étang corrompu (hi hi hi ) jusqu’aux genoux. Et là il revient avec les étudiants !

    M. Martineau, si vous êtes un tant soit peu capable d’analyse vous vous devez de regarder les événements dans leurs contextes. Vous ne pouvez comparer la crise étudiante du printemps dernier avec les revendications de l’ASSÉ parce que le contexte politico-social a complètement changé.

    Mais il faut être capable d’analyse pour faire cette réflextion.

  31. Serge B. dit :

    J’ai hâte que Marois organise un sommet sur les finances publiques et « négocie » avec les contribuables…

  32. Alain Simard dit :

    Les profits de Québécor sont en baissent, relevés que par Vidéotron. Hum! Si je continu à lire autant de démagogie, ici, devrais-je me débarrasser de mon abonnement Vidéotron en signe de représailles? Et ça Churchill y aurait réfléchis!

  33. Réjean Asselin dit :

    Charest et son gouvernement ont provoqués a des fins électoralistes les étudiants avec une hausse des frais de scolarité beaucoup trop élevée . Les trois associations étudiantes ont affronter ce gouvernement de la honte avec raison . Le gouvernerment de la honte et le Parrain de de ce gouvernement se sont fait sortir par les électeurs écoeurés des odeurs nauséabondes qu’ ils dégagaient ! .

    Le PQ nouvellement élu a aboli la loi 78 , une écoeuranterie libérale , et il y’ aura un sommet sur l’ éducation . Une augmentation du coût de la vie sera demandé par le gouvernement Marois aux étudiants concernant les frais de scolarité . Donc , le PQ a fait un bon bout de chemin pour accommoder les étudiants . Pas de provocation , pas de mensonges , pas d’ attitude paternaliste et méprisante comme l’ ex-PM Charest aimait bien abuser !

    Si une SEULE association d’ étudiant , l’ASSÉ , veut provoquer et écoeurer la population alors que les deux autres se comporteront en personnes responsables je ne crois pas que cette-fois ci une grande partie de la population se rangeront derrière eux ! Et avec raison !

  34. Jean-Yves Gobeil dit :

    @ Serge B

    Je vous appui !

  35. Jean-Yves Gobeil dit :

    @ L’Imprévu

    Je vous ferez remarquer que je n’ai jamais fait d’allusion à vos critiques envers Richard Martineau.

    Vous dites: « Tout le monde sait très bien que la crise étudiante a été montée de toute pièce par un Jean Charest en déroute. » – Si la crise étudiante a été monté par Jean Charest, les étudiants sont très naïf, car ils ont sauté dedans à deux pieds joint.

    Vous dites: « En plus de ça il a tout fait pour faire avorter les pseudos échanges et il en a rajouté en riant des manifestants » – Moi qui croyais que c’était les représentants des assos qui avaient reniés leurs propres signatures ! Ils avait les plus grands bonzes syndicals pour négocier avec eux !

    Vous dites: « En plus de ça il a tout fait pour faire avorter les pseudos échanges et il en a rajouté en riant des manifestants. » – Et moi qui croyais que c’était les étudiants qui riaient de la population payeuses d’impôt.

    Vous dites: « Et le bon M. Martineau a pataugé dans cet étang corrompu (hi hi hi ) jusqu’aux genoux. Et là il revient avec les étudiants !  » – J’ignorais que les revendications et menaces de l’ASSÉ étaient une réplique à un article de Richard Martineau ! Lisez le journal et regardez l’heure du communiqué de l’ASSÉ et l’heure du blogue de Richard Martineau. Je crois que les étudiants reviennent d’eux même.

    Vous dites: « Vous ne pouvez comparer la crise étudiante du printemps dernier avec les revendications de l’ASSÉ parce que le contexte politico-social a complètement changé. » _ Oui, avec les Libéraux, ils demandaient le gel et avec le PQ, ils demandent la gratuité. Une chance que ce n’est pas QS qui est au pouvoir.

  36. Alain Mallette dit :

    L’ASSÉ….

    Quelle bande de pleurnichards qui n’a qu,un seul but;écoeurer le peuple.Meme les autres assos étudiantes ne peuvent les blairer!C’est vous dire….

  37. lemoutongris dit :

    quand on cède aux terroristes, ils en veulent toujours plus. Après la gratuité, ça sera le salaire étudiant. Après ça, un droit de regard dans la gestion des universités. Après ça, qui sait?

  38. Alain Mallette dit :

    Les carrés rouges n’avaient pas la faveur du publique malgré un gouvernement impopulaire.Maintenant que Pauline Marois leurs a donné tout ce qu’ils voulaient et encore plus,ce n’est pas suffisant.
    Gageons que si ils manifestent trop violament,ils auront encore plus la population contre eux.C’est ASSÉ le braillage au détriment de la population.

  39. Dominique Lavoie dit :

    J’espère que ce n’est pas 20,000, mais la gang au grand complet qui va sortir. Incluant ceux qui ont été floués et qui ont perdu leur dernière année grâce à la lâcheté du PQ. Sortons le maïs soufflé et assoyons-nous confortablement. On va rire! Allez les étudiants: so-so-so, flanquons ça dehors ce gouvernement de vire-capots incompétents-là!

    Moi, voir la Marois patiner et se planter, ça n’a pas de prix comme dit une pub célèbre.

    Excellent timing, juste comme la madame va tenter de nous filer son budget entre les dents. On va couper dans la santé mais augmenter le nombre de places à $7 en garderie. Entre autres stupidités. Encore plus de fonctionnaires syndiqués avec des contrats en béton. (injure gratinée impubliable)

    J’me peux pu!

  40. Pat L. dit :

    @ Serge B J’ai hâte de voir les contribuables « négocier » les mises à pieds de leurs >500 000 employés fonctionnaires. Ça ça va être intéressant à suivre, surtout qu’à part ces + de 500 000 employés, je ne suis pas sûr que le reste de la population a toute la santé nécessaire pour manifester, par exemple une infirmière s’occupe de combien de personnes âgées ou alitées?

    Les autres travailleurs n’auront pas le temps de s’occuper de ça, trop occupés à gagner leur croûte et payer les salaires des remployés restants. Les jeunes bien gardés dans les garderies, à moins qu’on les lâches lousse dans la rue en renvoyant la gardienne de cpe…

    Ouin plus j’y pense, moins vos paroles sont crédibles. Si les gens comme vous pouviez faire quelque chose, vous l’auriez déjà fait, mais vous vous êtes bien « accommodé » de ce système, donc il sera très difficile pour vous de vous en extraire ou de vous en départir. Surtout que plusieurs « toléraient » la corruption sans aucune réaction, c’est très révélateur ça.

  41. audrey dépault dit :

    @ Réjean Asselin

    Au printemps, 30% des étudiants étaient en boycott. Et sur ces 30%, 70% étaient de la CLASSE, aujourd’hui ASSÉ. Donc, 30% des boycotteux étaient représentés par la FECQ et la FEUQ. Ceux-là ne voulaient que le gel, et Mme Marois leur a concédé.

    Mais les revendications des 70%, soit ceux de l’ASSÉ sont toujours non résolues et ils peuvent continuer le combat. Ils n’ont plus GND pour les enflammer, mais ils ont une bonne expérience de lutte. Et ils savent que le Gouvernement Marois est prêt à tout pour les satisfaire.

  42. guyd dit :

    Mais de ca, Martineau n’en parlera pas ….

    En dépit des transactions controversées du passé,les universités montréalaises ont toujours de l’appétit en matiére immobliére. Elles ont acquis récemment deux propriétés et ont vendu une troisiéme en octobre ……………..

    L’Université de Montréal a payé prés de 7 millions de dollars pour un vaste batiment vétuste contenant de l’amiante,qu’elle songe a démolir …..

    U de M a payé 6 650 000 $ pour un batiment industriel a la fin du mois dernier. Le vendeur,la famille Albert Doueck a fait une bonne affaire puisque l’immeuble est évalué a 2 669 100 $ selon la Ville de Montréal ………

    L’Université de Sherbrooke …………….. (une autre folie) ……….

    André Dubuc . La presse. 13 nov 2012

  43. magiterre dit :

    J’ai l’impression qu’il y a les memes groupes de personnes d’avant les élections derriere eux.,les Kadir,les syndicats, et ceux qui ne sont pas étudiants et qu’ils ont trop d’agressivité a libérer,c’est innacceptable.On verra bien comment Marois va agir elle qui aime tellement les étudiants,apres avoir tout donné aux étudiants,ils (étudiants) refusent toutes discutions raisonnables et ce en taxant les pauvres citoyens,il faut que les problemes avec ce groupe d’étudiants cessent et que l’on fasse l’éducation de ces jeunes gens, étant donné que leurs parents n’ont pas réussis.

  44. Jocelyne dit :

    Autant tout leurs donnés ce que L’ASSÉ veut. Et qu’ils brisent tout à Montréal. De cette façon poupou pourra vivre le même carnage qu’elle a fait vivre au PLQ. Et pourra aller taper avec les casseroles. Un peu de frustration de ma part., En ne souhaitant pas de mal à personne. Je fais partie des gens qui n’ont pas choisi le PQ et je subis toutes les incertidtudes de ce maudit gouvernement.Et en passant sur poupouline. Qui lui a payé son chateau qu’elle possède avec son mari.? Et devons rester muet. Je fais partie des gens silencieux qui en marre et du raz de bol de toutes les niaiseries du maudit gouvernement PQ qui rient des citoyens qui travaillent pour avoir un travail honorable. En payant nos maudites taxes à chaque achat, impôsition, etc. Vraiment je suis écoeuré de toute cette merde politique PQ.

  45. Dhmo dit :

    S’ils ne sont que 20 000, j’ai bien hâte de voir quels cegep et/ou association étudiantes vont être en grève. On était plus de 200 000 à avoir voté la grève pour la manfi du 22 mars… Ah! Ce cher Martineau…. Toujours en train de dire n’importe quoi… Selon les dire de Martineau et de sa clique. Il y avait 200 000 étudiants qui bloquaient le pont Champlain le printemps derniers… LOL.

  46. Jocelyne dit :

    Vous allez surement mieux dormir vous avez eu la chance de reparler de la greve étudiante comme ca du vous manquez

    Martine Desjardins condamne l’ASSÉ elle a le droit ….elle n’a pas nécessairement la vérité absolument …elle a fait et fait du bon travail mais parfois dans la vie d’etre radical peut-etre un avantage

  47. Gilles Caron dit :

    Quand j’entend les gens redire encore et encore que le départ des libéraux a été provoquée par la crise… j’ai envie de faire une crise. Les Libéraux étaient sur leur 3e mandat !! La chance qu’ils soient ré-élus étaient MOINS que minces. Même s’il n’avait pas eu le printemps minable, la chaise musicale électorale aurait quand même eu raison d’eux lors de la dernière élection.
    Alors cessez de dire que ce sont les étudiants avec leurs revendications qui ont débarqués les Libéraux !

    Cela dit… moi aussi j’ai très hâte de voir Pauline aux prise avec un conflit étudiant… des manifestants… des revendications.

  48. ian_senechal dit :

    Ici à Québec, nous vous soutenons Richard. Bravo et ne lâchez pas.

    Ian Sénéchal, Québec

  49. David Ouellette dit :

    Le dossier des frais de scolarité sera peut-être le tendon d’Achilles du PQ.

    Nous devrions nous inspirer de la Talmud afin de prendre de bonnes décisions concernant les frais de scolarité.

  50. André Dupuis dit :

    Les deux cibles préférées du mépris de Martineau dans le même article…. Toute une aubaine! L’assé, ces étudiants, ces jeunes (tous les jeunes finalement selon le ton généralisant du chroniqueurs) et Le PQ, ces syndicalisssss, séparatissssss, gauchissssssss sont les pires affaires qui peuvent arriver au Québec selon l’auteur. Pendant ce temps, le capital sauvage, nous fraude, nous appauvri, ne paie pas d’impôt, se sauve avec nos richesses mais jamais un mot la dessus. Pathétique. C’est certain que c’est plus facile d’écrire sur le dos des jeunes (beurk! qu’ils nous écoeurents) que sur celui du vrai pouvoir qui nous appauvri sans cesse (voir étude du recul du Canada dans son indice de développement humain au cours des 10 dernières années). Tape IDH sur ton ordi, ce ne sera pas trop forçant.

  51. Mec10 dit :

    Quelle posture gênante pour nos chers élus. J’espère que l’ASSE sera assez stratégique pour simplement rejouer les séquences de Mme Marois aux manifestations du printemps étable. Après ça, faudra-t-il ressortir la loi 78? Si le grabuge recommence, le sommet des gens qui n’ont rien à dire et qui achètent du temps ne servira à rien puisque les principaux revendicateurs seront dans la rue et que le gouvernement ne parlera qu’aux associations complaisantes et peinturées dans le coin.
    Finalement, les minables libéraux n’auront pas pu terminer le travail. Les licheux péquistes sont dans une position intenable et j’ai crainte qu’une bonne partie des électeurs s’amuse à voir cafouiller nos paons comme JF Lisée.
    De toutes façons les syndicats et les associations parrainées par ceux-ci ne manifestent pas l’hiver; il fait plus froid que la ferveur des convictions le permet…

  52. Robert Daoust dit :

    Pemièrement il faudrait un vote secret universel (pour université) ou tous et chacun peux s’exprimer. On verra Un vrais résultat.

    Deuxio: Les médias ne devraient diffuser aucune nouvelle ou images des manifs. Pas de visibilité = aucun effet.

  53. Visionaire dit :

    Attendez un peu….

    Après la gratuité scolaire, ils revendiqueront un salaire pour étudier, avec fond de pension, assurance-vie, salaire et médicaments. Et pourquoi pas un congé « étudiantal » d’un an pour se reposer d’étudier.
    C’est dur pour le cerveau…de réfléchir !
    On pourrait aussi les habiller, les loger et les nourrir aux frais de l’état…tant qu’à y être.
    Et comme point de négociation finale…. une voiture et deux voyages par année payés.
    Après tout…ces jeunes…c’est notre avenir !%&*#

  54. Stevest dit :

    @Daniel Pilon: Vous dites: «Vous parlez de 20000 étudiants dans la rue. Les 300000 autres y vont faire quoi?»
    Comme lors de la dernière grêve, c’est à dire continuer à étudier… N’oublions pas que c’était une minorité qui était dans la rue…

    «Je ne suis pas toujours d’accord avec les carrés rouges. Mais je pense que la gratuité scolaire serait une avenue à explorer.»
    Malheureusement, avec les moyens financiers que nous avons et la dette qui ne cesse d’exploser, nous n’en sommes pas rendu là… Peut-être dans 100 ans, qui sait?

    «Les futurs médecins, dentistes, vétérinaires, avocats, notaires, ingénieurs, pourraient, etc. pourraient rembourser une parti des frais de scolarité, lors de leurs premières années de travail. Pourquoi refuseraient-ils ce genre d’entente. Ils devraient avoir emplement les moyens de rembourser. Oups, j’ai oublié les profs, et les fonctionnaires»
    Seriez-vous alors d’accord pour les enchaîner au Québec et suspendre leur passeport pour être sûr qu’ils rembourseront leur «dette» aux contribuables québécois au lieu d’aller pratiquer ailleur??? J’en doute…

    Faut faire attention de ne pas succomber à l’utopie de la gratuité…

  55. pbrasseur dit :

    Moi tout ce que je sais est que les universités vont être mal financées au Québec. Si on décroche maintenant plus jamais on ne pourra compétitioner avec les « Ivy leagues » de ce monde.

    Au début ça ne paraîtra pas trop et les gens auront quand même des diplômes.

    Mais ne laissez pas ça vous leurrer, les conséquences seront éventuellement gravissimes.

    Peuple de porteurs d’eau vous dîtes?

  56. Jacques Brault dit :

    Je vous en prie , parler moi d’une personne plus équilibré que Charest , il a fait assez de Mer.. au Québec, on a vécu assez de division grâce aux libéraux , le parti des anglos.

  57. Jacques Sébastien dit :

    Après avoir doublé la dette du Québec à plus de 260 milliards $$ et plus de 29 milliards $$ dans les 3 dernières années Bachand et Charest ne se sont jamais vantés de ce merdier financier qu’ils ont laissé au Québécois, et ces mêmes libéraux crient , chialent parce qu’ils est temps de payer!

  58. Sylvain Wongg dit :

    M.Martineau que vous avez raison franchement j’adore vos textes vous êtes toujours sur la cible quand ils s’agit des extremistes des carrés rouges vous avez très bien cerné le problème.

    Mais ne sous -estimer pas la gandeur du Québécois moyen avec la mémoire courte et peu politisé mais qui à une opignion sur tout mais ne lis rien et qui a voté pour un carré rouge au dernière élection.

    Et qui aime mieux payer et encore payer et re-payer que d’avoir de la comfrontation et perde sa partie de hockey ou sa paix social au nom de la gauche qui nous représente depuis des décénies donc nous nous sortirons jamais.

  59. Vous dites souvent des demi-vérités. Les étudiants n’ont pas boycotté la rencontre. C’est Charest qui avait oublié de parlé du vrai sujet et il avait déjà tiré la conclusion. Quand allez-vous être objectif et arrêtez de biaiser un sujet?

  60. Stevest dit :

    @Jacques Lambert : Votre exemple (France, Allemagne) était bon il y a 10 ans… Aujourd’hui, grâce entre autre à un système un peu trop « gratuit », ils font des pieds et des mains pour ne pas se retrouver étampés dans le mur à coté de leurs voisins les grecques…

  61. Ivan Champetier dit :

    Bon,les amis vont se chamaillers entre-eux maintenant!
    Tant que ça n’écoeure pas trop ceux qui veulent vraiments étudiers (¨scabs briseurs de grève¨ selon certains excités anonymes),on pourra en être amusés!

    Déja que les boycotteurs ont failli nous faire avoir encore Charest!

  62. Jean-Yves Gobeil dit :

    @ guyd

    « En dépit des transactions controversées du passé,les universités montréalaises ont toujours de l’appétit en matiére immobliére. Elles ont acquis récemment deux propriétés et ont vendu une troisiéme … »

    Les carré vert (dont je suis) sont contre le gel et encore plus contre la gratuité post secondaire. Mais je n’ai jamais entendu un carré vert dire que les universités étaient super bien administrés ou que les salaires et des recteurs étaient résonables. On est d’accord avec les étudiants sur certain points comme les primes déraisonnables ou comme vous le dites lorsqu’ils s’amusent dans des transactions immobilières.

  63. ID Ologie dit :

    Ça me fait toujours rire quand certains apportent des exemples provenant d’autres pays, ciblant seulement les aspects de ces pays qui font leur affaire, sans parler du reste.

    Oui, ils ont certaines choses que nous n’avont pas ici. Mais nous avons aussi des choses que eux, ils n’ont pas.

    C’est complètement malhonnête, intellectuellement parlant, de comparer certains aspects d’une société à la notre, sans jamais aborder le reste. Une société, un pays, c’est un TOUT, c’est un système où tout est inter-relié, et où on peut également y trouver le reflet et certaines valeurs de cette société. Dans certains pays, par exemple, certains trucs sont plus valorisés socialement qu’ils ne le sont ici, et ça peut se refléter dans la façon de gérer, dans les politiques, etc…

    Agir comme si le monde était un buffet « all you can eat » où on prend seulement ce qui fait notre affaire et on oublie le reste, ça ne marche pas. Tu compare le buffet au complet, ou tu ne compare rien du tout. Oui, leur soupe est meilleure. Mais d’autres choses sont peut-être moins bonnes. Et vois-tu, cette bonne soupe est peut-être liée à cette autre affaire qui est moins bonne… qui se compare mal avec ce que nous avons ici…

    Pourquoi personne ne parle des trucs qu’on aime moins des autres pays? Pourquoi personne ne dit, par exemple, vu que certains pays ont le service militaire obligatoire, donc on devrait l’avoir ici aussi?

    Cessons de comparer les sociétés sur des aspects qui font seulement notre affaire. C’est ridicule, et ça n’a AUCUNE valeur argumentative.

  64. francine gagnon dit :

    Cecil P dit: « Le PQ, lui, va au moins consentir à rencontrer les étudiants et à leur parler. »
    Les Libéraux ont fait mieux, ils leur ont donné des centaines demillions en bonification pour les prêts et bourses.
    Évidemment les pro-pq disent qu’il n’a rien fait. Il n’y avait aucune discussion possible avec eux c’est la gratuité qu’il veulent! En plus Marois bloque la hausse mais leur laisse les centaines de millions de cadeaux de Charest elle avait trop peur ils l’ont sommé de garder cet argent. Le beurre et l’argent du beurre elle aurait pu économiser des millions! Grand bien lui fasse ils vont lui faire goûter dans les prochains jours exactement la même chose qu’ils ont fait depuis mars dernier : Les oreilles bouchées il n’y a aucune discussion possible c’est la gratuité point.

  65. francine gagnon dit :

    @ ID Ologie
    Bravo vous m’enlevez les mots de la bouche! On est fort pour se comparer au lieu de réfléchir un peu. Les québécois n’accepteraient JAMAIS le 1/4 de ce que ces pays font en sacrifice pour avoir leurs services publics. Et de toute façon on a pas la même discipline non plus.

  66. Miche dit :

    On en a tellement « ASSé! »

  67. « Le PQ, ces syndicalisssss, séparatissssss, gauchissssssss sont les pires affaires qui peuvent arriver au Québec selon l’auteur. »

    Pas juste l’auteur, il y a aussi 70% de la population.

  68. karma dit :

    L’ASSE c’est ASSEZ avec vos revendications irréfléchies. Le peuple en a marre de vous et de vos enfantillages. RIEN n’est gratuit dans la vie, ce que vs ne voulez pas payer aujourd’hui pour vous instruire vous le paierez demain ( et même un peu plus avec les intérêts ) quand vs serez sur le marché du travail. L’ASSE est une gang d’irrresponsables boutonneux qui crois que le gouvernement peut imprimer de l,argent à sa guise selon ses besoins….de plus, vous osez demander une enquête sur le comportement des policiers alors que vs avez passé votre temps à les narguer, les insulter, les tournés en ridicule. Moi, j’aimerais bien qu’il y ait un recours collectif contre vous « enfants-rois » qui n’avez aucune considération pour la très grande majorité des québécois et qui avez par vos agissements stupides et enfantins foutu le bordel dans le centre-ville de Montréal pendant des mois, en blocquant la circulation et en mettant ainsi en péril la vie de certains de vos concitoyens qui devaient se rendre à un rendez-vous chez le médecin.

    L’ASSE vous inspirez le mépris d’une majorité de québécois qui en a ras le bol de vos revendications. Apprenez jeunes écervelés que dans la vie il n’y a pas que des droits mais aussi des devoirs. Retournez étudier c’est TOUT CE QUE L’ON VOUS DEMANDE. Quand vs aurez évolués intellectuellement et deviendrez responsables et que vs paierez des impôts comme tout bon contribuable, alors on verra bien si vous tiendrez le même discours en faveur de la gratuité scolaire de vos enfants quand il sera le temps pour vous de payer par vos taxex et impôts les frais inhérents à une bonne éducation.

  69. C'est assez dit :

    et avec tout l’argent des prêts et bourses qu’ils ont reçu, surveillez bien la semaine de relâche du printemps… tous les campus universitaires vont démémager sur les plages de Cuba et de la République Dominiquaine.

  70. andré michaud dit :

    Comme le PQ pour boucler le budget coupe dans la santé, les infrastructure etc…et on a déjà abandonné la hausse des frais de scolarité tout en gardant les nouveaux avantages dans l’aide aux étudiants..je ne vois pas quel bonbons de plus Mme Marois pourrait donner aux carrés rouges?

  71. Daniel Pilon dit :

    @ Stevest

    Il n’y a rien d’utopique à vouloir faire payer les droits de scolarité aux futurs diplomés après qu’ils se soient retrouvé sur le marché du travail. Pour la plupart, ce seront des professionnels et ils ne devraient pas avoir de difficulté à rembourser. Ils pourraient même payer plus que ce qu’ils déboursent en droits de scolarité présentement. Le financement des universités se ferait par ses futurs gradués.

    Vous trouvez ca juste que l’état assume les frais de formation, pour un vétérinaire par exemple, qui se situeraient aux alentours de 40000 dollars. J’ai pris l’exemple d’un vétérinaire. J’aurais pu prendre un médecin, un dentiste ou un notaire, etc. Alors on offre la gratuié aux étudiants universitaires en retour ils nous remboursent une partie des frais investis pour leurs formations. Si certains d’entre eux (une minorité) décident de quitter le Québec, et bien, leur dossier sera entaché d’une dette envers l’état. Les étudiants étrangers défrayent déjà des sommes plus élevés pour étudier ici.

    En passant, vous pouvez faire des études universitaires gratuitement. L’armée Canadienne va se charger d’en payer les frais à la condition de servir 3 ans (si je ne me trompe) après la fin de votre formation. Je ne dit pas qu’il faille faire comme l’armée. C’est juste un exemple.

    Hergé a écrit « On a marché sur la lune », en 1950. C’était utopique.

  72. René Laurent dit :

    Doris Lussier (le père Gédéon) Prof de philo à L’UL de Québec, et grand ami de René Lévesque, disait :

    Les fanatiques.

    Il est plus facile de briser un atôme qu’un préjugé, disait Einstein.
    S’il est une engeance difficile à supporter, pour qui n’a pas la patience des saints, c’est bien celle des fanatiques. Défendent-ils une opinion, qu’elle soit religieuse ou politique, vous les voyez toujours les masses en l’air, l’écume à la bouche, la broue dans le toupet, les sourcis dans le front, grimper dans tous les rideaux et excommuniquer du monde raisonnable, tous les malheureux qui n’ont pas le bon sens de partager leurs certitudes et leurs préjugés.
    Le fanatisme est le chiendent de la culture. Là où il pousse le mieux, c’est dans le champ de l’ignorance, fertilisé par le fumier épais du parti-pris dogmatique et sectaire, le fanatisme croît comme de l’ivraie.
    Le fanatisme est une maladie de l’esprit. C’est une variété de l’épilepsie intellectuelle qui donne à ses victimes cette pernicieuse mentalité d’écorchés-vifs, qui ren la discussion impossible avec eux, sur quelques sujets que ce soit. Leurs propos ne sont que des grimaces de l’esprit cynique. La passion aveugle leur tient lieu de raison. Avec leurs idées ils font toujours une religion. Tout devient dogme dans ce qu’ils penses. Ils ressemblent à ces intégristes qui se sont donné comme mission de monter la garde autour de LEUR PAYS, pour empêcher les chrétiens d’en sortir, et les incroyants d’y entrer!… Ils confondent les idées-forces avec les idées fixes, la fidélité avec l’entêtement, l’ordre avec l’intolérance.
    Le malheur, c’est qu’on en trouve souvent parmi les défendeurs des meilleures causes. Ce qui peut arriver de pire à une bonne idée, c’est d’être défendue par des sectaires. On a le droit d’avoir un idéal, de l’entousiasme quand on croit à une idée, mais on a pas le droit d’être fermé à tout ce qui n’est pas elle. Comme disait Lord Dewar : Les cerveaux, c’est comme les…

  73. Jim Brindle dit :

    Pour ceux qui croient que l’éducation est gratuite ailleurs , je vous conseille d’y aller voir de votre personne , au lieu de vous fier à la parole de n’importe qui . Vous remarquerez que les voitures et autres gadgets sont plutôt rares chez ces étudiants .

    Nos petits écoliers aux carrés rouges , exigent , que nous travailleurs , et grands pourvoyeurs de frics , se dénuent un peu plus , pour que vous tous , puissiez poursuivrent des études de qualité sans un effort de votre part . A l’issue de vos études , vous serez des médecins , avocats , hommes d’affaires , Etc . nous allons devoir des sommes astronomiques pour vos consultations , sans égard aux sacrifices que nous avons du faire pour votre éducation .

    J’ose espérer que Mme Marois et son parti , subissent les mêmes affronts que l’ont a accordés à Charest . A moins que Mme Marois offre à ces étudiants , un salaire non imposable , et la protection des syndicats .

    Le fossé de la ruine se creuse de plus en plus , et seuls les fans du PQ applaudissent les yeux fermés . L’enfer na jamais été aussi proche .

  74. Jean-Yves Gobeil dit :

    @ ID Ologie

    En France, l’université est gratuite. Désolé pour vous ID Ologie, mais cela fait de bien meilleurs laveurs de vaisselles qu’ici ! ;)

  75. Dominique Lavoie dit :

    « Martine Desjardins condamne l’ASSÉ elle a le droit ….elle n’a pas nécessairement la vérité absolument …elle a fait et fait du bon travail  »

    Parlant de TRAVAIL, il serait peut-être temps que cette Tanguy, à 30 ans passés, songe à s’en trouver un vrai!

    Question de savoir c’est quoi, payer des taxes et des impôts pour des glandeurs!

  76. Sylvain Wongg dit :

    Bravo à @ ID Ologie

    je suis d’accord avec vous sauf pour la question des boomers et des syndicats que vous défendez bec et ongles.

  77. Stevest dit :

    @Daniel Pilon,

    Vous voyez, sur votre exemple de service militaire, je vous rejoins… D’ailleur, c’est aussi une condition dans certains pays adulés par les demandeurs de gratuité, mais qui serait prêt à servir dans l’armé chez nos valeureux carrés rouge?? Certe une minorité aussi , non?

  78. mm dit :

    Oui , je souhaite qu’ils manifestent et fassent du grabuge pour que la reine Marois y goute elle et ses valets . Elle essaie de tout passer le manque d,argent sur le PLQ. mais que fait-elle maintenant elle donne à droite elle donne à gauche …pas grave les contribuables vont payer et elle , elle s,en fiche avec ses millions . Elle nous prend pour des cons . Le plus vite possible ..DEHORS le PQ . fini leur reigne. Elle oublie qu’elle a passée à un cheveu de perdre ses élections .Là , la porte lui aurait été montrer assez par les belles-mères …très bientôt ça arrivera….

  79. Alain dit :

    @ Daniel Pilon

    Petite clarification sur les frais remboursé par les Forces Canadiennes. Le temps de service obligatoire est de 2mois de service pour 1 mois d’étude. Mon ex-conjointe, infirmière dans les FC, avait une dette de 9 ans envers l’Armée. De plus, les frais en cas d’échecs sortent de vos poches.

  80. « Le fossé de la ruine se creuse de plus en plus , et seuls les fans du PQ applaudissent les yeux fermés . L’enfer na jamais été aussi proche . »

    À toutes les fois qu’un péquiste, bouge, ouvre sa bouche ou prend une décision politique et socialiste j’applaudis les yeux grands ouverts, car à chaque fois ils enfoncent un clou de plus dans leur cercueil et au dernier clou ils disparaîtront à tout jamais.

  81. ID Ologie dit :

    @ Sylvain Wongg,

    C’est drôle que vous voyez en mes propos une défense des syndicats… Car même si je reconnais qu’ils ont été d’une grande utilité pour le Québec pendant plusieurs décennies, aujourd’hui, je ne crois plus qu’ils sont aussi légitimes. Dans certains cas, sûrement, je ne le nie pas. Mais dans plusieurs cas, ils ne sont pas une solution, mais plutôt une partie du problème. Le syndicat, dans plusieurs cas, devient un élément clé d’un rouage qui fait qu’un employé n’a plus beaucoup de motivation à donner le meilleur de lui-même. Quand ta sécurité d’emploi est garantie, on s’entend que la plupart des gens ne feront pas un plat de grand chose, n’ayant rien à craindre.

    Remarquez, c’est bien dans la vie d’avoir une attitude zen, sauf que quand, par exemple, ton service d’autobus municipal est un vrai foutoir, où les horaires sont plutôt des suggestions approximatives, et où on fait passer 2 ou 3 autobus vides dans ta face pendant qu’on se les gèle dehors, c’est vraiment le fun d’avoir un controlleur « zen » qui dit à tout le monde de rester calme et de ne pas s’énerver, c’est pas grave si vous arrivez 30 minutes plus tard parce qu’on est pas capables de s’organiser… Évidemment, on parle ici d’une compagnie syndiquée, qui a le monopole du transport pour la ville, donc sans concurrence en plus…. Imaginez! Quand ton entreprise est la seule qui offre un service, t’as aucune raison de te surpasser. Et quand tes employés en plus, n’ont aucunement peur de se faire mettre dehors, ils n’ont aucune raison de donner le meilleur d’eux-même non plus…

    Mais bon… pour revenir au sujet… je ne comprends pas pourquoi vous pensez que je me porte à la défence des syndicats. Ou des boomers. Je ne défend personne. J’essaie de regarder une problématique d’un angle moins « biaisé ». Les jeunes qui accusent les boomers se trompent de cible. Les boomer n’y sont pour rien. On leur a vendu du rêve, et ils l’ont acheté. Les jeunes sont…

  82. Steve Harvey-Fortin dit :

    Les québécois ont-ils une loi culturelle qui les unis selon la base religieuse, culturelle et historique qui les identifie ? Sont-ils en mesure de s’unir pour progresser sur le plan social et démographique de ce qu’ils sont vraiment ? Peuvent-ils vraiment concourir à un avenir meilleur sans toujours être divisés sur le plan des idées ? Ont-ils une loi universelle qui peut les diriger dans la jurisprudence du raisonnement des choses afin de pouvoir établir un consensus raisonnable pour prendre les bonnes décisions pour une majorité ? Ont-ils vraiment une base culturelle qui se fonde sur une vérité absolue de ce que serait sensé être un peuple selon une loi culturelle qui les obligeraient à être plus fort et plus libre ?

    La liberté à laquelle ils aspirent ou à laquelle ils prétendent appartenir fait-elle d’eux des gens meilleurs sur le plan humain et social ? Bref, ont-ils une loi meilleure qui les confondent avec d’autres nations sans que pour autant ils soient toujours divisés sur le plan des idéaux ? La démocratie à laquelle ils appartiennent fait-elle d’eux de meilleurs citoyens qui aspirent à une plus grande liberté d’émacipation comme peuple. Ou faut-il qu’à chaque fois que l’on doivent évoluer en tant que peuple qu’on se fasse mettre des bâtons dans les roues par d’immondes détracteurs qui assoient leur argumentaire sur la peur et l’envie de voir un peuple progresser au point de pouvoir demander l’aide dont ils ont besoin pour continuer de progresser entant que société distincte ?

  83. Marc Pelletier dit :

    @ Chantal Lafond,

    Sommet pour sommet : ne pensez-vous pas, avec la position actuelle du gv. et avec Léo Blouin pour arbitrer les débats, si débats il y a, que les dés sont pipés à l’avance ?

    Je m’interroge à savoir si les recteurs des différentes universités y assisteront : en effet, le PQ et les associations étudiantes ont déjà tiré leurs conclusions, sans trop d’éclairage, il faut en convenir car l’idéologie leur suffit !
    N’est-ce pas ce que l’on peut décrire comme  » Gouverner au pif « , en vue des prochaines élections !

  84. Que le grand cric me croque dit :

    Malgré le désir ardent de M. Martineau (y aurait-il un peu de vengence la dessous?), il n’y aura pas 200000 étudiants dans la rue le 22 novembre. J’ai terminé mes études depuis longtemps, j’étais carré rouge et pour l’indexation des frais de scolarité, mais pas nécessairement pour la gratuité. Contrairement à M. Martineau, je me souviens très bien que, quand j’étais jeune les conditions d’accès aux études étaient bien meilleures qu’aujourd’hui ($500 par année, comme M. Martineau d’ailleurs).

    M. Martineau oublie volontairement que la majorité des jeunes était pour le gel ou l’indexation des frais de scolarité.

    Malgré tout, cela ne m’offusque aucunement que des jeunes revendiquent la gratuité scolaire, même si dans les conditions actuelles, je crois que l’on ne peut se le permettre. Nous rêvions d’un monde meilleur, et nous avons créé un monde de corruption, alors laissons nos jeunes rêver, peut-être réussirons t’il mieux, eux.

    Les bottes de M. Charest ne sont pas du tout les mêmes. Elles sentent la corruption et le mépris envers nos jeunes.
    À la toute fin, ce qui fera toute la différence, c’est le contraste entre la surdité du gouvernement précédent et l’écoute du gouvernement actuel (forum sur l’éducation en février).
    Voilà ce qui devrait aider à combler l’immense fossé, que le gouvernement précédent et certains chroniqueurs se sont amusés à creuser à des fins électorales entre nos jeunes et une partie de ma génération.

  85. Daniel Pilon dit :

    Alain et Stevest,

    Loin de moi l’idée de vouloir calquer le programme des FC. L’armé, n’était qu’un « mauvais » exemple… peut-être.

  86. Diane H. dit :

    Oui je vous donne raison sur une chose, le grand Cric….

    Il n’y en aura pas 200,000 dans les rues le 22 novembre, ils annoncent trop froid! ;)

    ET pas non plus cet hiver, encore plus glacial pour faire des manifs trop longues et nombreuses!

    Mais « watch out » au printemps dès le retour du beau temps.

    J’ai ben hâte de voir la « stratégie » de Pôline Première….ah ben non voyons, elle va TOUT leur donner!

  87. ID Ologie dit :

    @ Que le grand cric me croque,

    Je ne veux pas défendre l’indéfendable (Jean Charest), mais j’aimerais savoir c’est quoi pour vous, le mépris. Vous dites que les bottes de Jean Charest sentent la corruption et le mépris envers nos jeunes. Qu’est-ce donc pour vous le mépris?

    On jase là…

    Dire non à quelqu’un, est-ce automatiquement du mépris? On traite de l’intransigeance du gouvernement envers les étudiants parce qu’il restait sur ses positions, alors que les étudiants, eux, faisaient exactement la même chose en ne voulant pas, eux non plus, céder d’un pouce. Mépris dans un cas et pas dans l’autre?

    À en entendre certains, le mépris, c’est l’affaire uniquement des autres… Autant le gouvernement que les étudiants sont à blâmer dans cette crise. Tous deux sont responsables de ne pas avoir voulu rien entendre. Chaque partie blâmait l’autre de camper sur ses positions. Et dans les deux cas, ils avaient raison.

    Alors qu’est-ce qu’on a fait? On a changé le parent qui dit non, pour un parent qui dit oui. Papa dit non, alors on va voir maman pour essayer d’avoir un oui. Plusieurs critiquaient le gouvernement Charest pour avoir pipé les dés d’avance avec sa « consultation » sur les frais de scolarité, mais c’est pourtant EXACTEMENT la même chose qui se passe avec le PQ. Les dés sont pipés d’avance, mais dans « l’autre sens ». Pourquoi piper les dés d’un bord, c’est mal, mais de l’autre, c’est bien?

    Facile. C’est toujours « bien » quand ça nous avantage. Et toujours « mal » quand ça nous désaventage.

    J’aimerais que le forum sur l’éducation soit une véritable réflexion sur l’enseignement. Mais au lieu de ça, tout comme le forum libéral était pour « établir les paramètres de la hausse », celui du PQ sera pour « établir les paramètre du gel ». On va parler d’argent. Et l’éducation, l’enseignement, sera évacué du débat…. C’est triste.

  88. Jacques Sébastien dit :

    À lire les commentaires du troupeau libéral seul la mafia avait le pas! et le parrain

  89. Dominique Lavoie dit :

    « Nous rêvions d’un monde meilleur, et nous avons créé un monde de corruption, alors laissons nos jeunes rêver, peut-être réussirons t’il mieux, eux. »

    Avec les syndicats qui tirent les ficelles, permettez-moi de douter que côté corruption, ça change.

    Au moins, nous savions la définition du mot « effort ».

  90. Christian dit :

    Haaaaaaa !!! Donnez leur dont toutes aux jeunes ,,, la droit de vote a 16 ans,,, la gratuiter scolaires,,,, un salaires avec abris fiscaux pour étudier,,, la carte avec des rabais comme ceux de l,age d’or,,, un rabais sur les iphones et des deux spring break par années avec hôtels fournis,,. mais le coûts de ces conneries, la vue que la majorité Péquiste désire donner a tous ces chouchous ce qu’ils veulent alors que cela soit enlever sur leurs taxes et impôts et que le gouvernement laissent les autres en paix avec ces foutue niaiseries irresponsable

  91. Yépas Content dit :

    Moi je n’ai rien contre la gratuité scolaire, mais il va falloir abolir certain service comme .les garderies à $7.00,
    les congés parentaux , le système de santé gratuit,
    Le petit cochon est vide CAL…… c’est pas compliqué faut faire un choix à un moment donné.
    Regardez ailleur dans les autres pays et la corruption est partout pas juste ici , les riches font de l’argent sur le dos des pauvres partout , au états-unis en france en espagne en afrique en angleterre partout partout partout.
    C’est un choix qu’il faut faire avoir tout tout tout gratuit c’est impossible et le système parfait ? moi j’en connais pas
    et vous ?

  92. Carole C. dit :

    Ça faisait du bien de ne plus entendre parler de Jean Charest.

    Monsieur Martineau, je trouve que vous manquez de subtilité pour un gars dans votre position… Quand on est placé comme vous pour influencer le monde, me semble qu’on devrait réfléchir un peu plus avant d’écrire.

    Vous ne vous rappelez pas que Jean Charest mettait TOUS les étudiants dans le même sac, donc les extrémistes avec ceux qui étaient simplement contre une hausse exagérée des frais de scolarité?

    Je pense que le PQ fait la différence entre les extrémistes et les autres, et je pense qu’il est plus ouvert que le PLQ.

    Vous ne vous souvenez pas que les négociations étaient BIDON et que Charest a jeté de l’huile sur le feu en espérant se faire du capital politique?

    En tout cas, si les étudiants les plus extrémistes veulent aller dans la rue… qu’ils y aillent. Ils sont MINORITAIRES et n’auront pas la population derrière eux. Ils reviendront bien vite à la réalité: la gratuité scolaire n’est pas envisageable pour le moment. Alors il n’y aura que QS pour aller taper dans les casseroles…

  93. Jean-Yves Gobeil dit :

    @ Dominique Lavoie

    Vous m’avez fait rire. En vous lisant, je me suis souvenu d’un Gaston Lagaffe qui éternuait à chaque fois que Fantasio disait le mot « effort ». Gaston Lagaffe comme beaucoup de québecois était allergique au mot « effort ».

    Je travaille dans un centre de formation professionnel et ici aussi, les étudiants ont des frais. Drôle, je ne les ai jamais vu avec un carré rouge ou dans la rue avec des casseroles !

  94. Carole C. dit :

    Monsieur Martineau

    « Or, il y a déjà eu un sommet sur l’éducation…. et les assos étudiantes l’avaient boycotté!!!! C’est drôle de voir tous ces gens changer leur fusil d’épaule maintenant que le PQ est au pouvoir… »

    Au-delà de ce genre de petits trucs faciles… quelles sont les RAISONS du boycott du sommet libéral, et pourquoi les étudiants en général ne veulent pas boycotter le sommet organisé par le PQ?

    C’est peut-être pas « drôle » de voir ces gens changer leur fusil d’épaule s’ils ont des raisons de le faire… mais au lieu de vous y intéresser, vous ne faites qu’effleurer superficiellement le truc pour servir je sais pas quoi… votre propre haine envers le PQ et les étudiants?

    Vous tenez un BLOGUE, vous n’êtes pas qu’un simple participant qui peut écrire n’importe quoi…

  95. Jean-Yves Gobeil dit :

    @ Yépas Content

    Je vous trouve patient d’essayer d’argumenter avec des PEquistes. C’est une perte de temps. Vous pouvez facilement prouver que le cochon est vide, ils ne veulent pas le voir. Ils amènent toujours des arguments style:

    John James Charest avait un gouvernement corrompu – L’éducation c’est important – Ils vont payer de l’impôt plus tard – Les riches exploitent les pauvres – Vous payez ben pour les hôpitaux, pourquoi pas pour les étudiants – Les pauvres ont aussi le droit d’aller à l’université – En France, c’est gratuit – etc…

    Remarquez que jamais ils ne répondent jamais directement à la question: « Avec quelle argent ? »

    Oui, si nous avions des surplus budgetaires, je serais le premier à descendre dans la rue pour que l’éducation soit gratuite à tout les niveaux. Mais je vis au Québec en 2012 et les coffres sont vides !

  96. émile lafreniere dit :

    Et en avant la musique avec pipoline a la casserole pour manifester avec les étudiants.Elle est en train de tout leur donner mais ce n’est pas assez.J’ai bien hate de voir a nouveau Pipoline avec sa casserole essayer bien inhabilement de jouer du couvert.
    Si elle a besoin d’un cours pour apprendre mon petit fils attend juste d’etre nommé professeur de casserole pour l’honorable pipoline.Ca ferait seulement une nomination ridicule de plus depuis la prise du pouvoir par le p.cul

  97. Jean-Yves Gobeil dit :

    Je viens de tomber sur le c… Voici ce que je viens de lire:

    « Assimiler la grève étudiante à un boycottage a créé une crise sociale, croit le ministre de l’Enseignement supérieur, Pierre Duchesne. Il songe à changer la loi pour accorder aux étudiants le droit de grève, ce qui leur permettrait d’empêcher leurs confrères d’assister à leurs cours. »

  98. Michel Desmarais dit :

    Les pseudos-étudiants-révolutionnaires-anarchistes ont toujours existé.
    Dans le passé, les médias faisaient preuve de rigueur et ignoraient ces abrutis…
    Maintenant des syndicats (CSN surtout) et des parti politiques (PQ, QS et OQ) ont choisi d’utiliser ces petits abrutis en manipulant les médias (généralement syndiqués et proches du PQ).
    Tout le monde a embarqué, la grand messe de TLMEP a porté et les moutons ont suivi.

    Ce mouvement étudiant, tout comme le Tea party chez nos voisins du Sud, n’existe pas. C’est une pure fabulation des médias et de ceux qui tirent les ficelles pour des gains politiques.
    C’est un minuscule groupuscule dont la présence médiatique est artificiellement amplifiée, ce qui porte une partie de la population à emboiter le pas et à croire que le mouvement existe.

    Les gens de la rue sont des crétins à casseroles qui ne comprennent pas les enjeux et ne savent même pas pourquoi ils sont là. Genre la foule du Centre Bell… des abrutis qui crient au génie quand l’équipe locale participe aux séries de fin de saison, comme 80% des équipes, sans se rendre compte que l’équipe est minable et n’a aucune motivation à s’améliorer puisque ces mêmes abrutis achètent 100% des billet disponibles.

    Faut même pas chercher à comprendre ces gens là, l’effort est inutile. Il faut les ignorer.
    ils boycottent un service qui leur est offert au quart du prix moyen en Amérique du Nord…
    Faut vraiment être con.

  99. François Gravel dit :

    Pauline Marois et son ministre de l’Enseignement supérieur auraient avantage à lire l’essai de Denis Tillinac intitulé «Considérations inactuelles» et plus particulièrement le petit extrait que voici, on ne peut plus pertinent dans le contexte du «printemps érable» :

    «Les vicelards hors d’âge qui rôdent à la sortie des collèges ont à voir avec ces politiciens qui racolent la « jeunesse » en louant sa « générosité », en légitimant son « malaise », en avalisant ses « indignations ». Prémunis-toi de cette drague de bas étage. La jeunesse est un état, pas une vertu — et pas non plus une infirmité telle qu’on doive dire amen à tous ses desiderata comme on fait avec les êtres débiles, pour les empêcher de brailler. » (Paris : Plon, 2012, p. 109-110).

  100. Elyse dit :

    Dans les bottes de John James Charest ?

    Deux point important!
    Je ne croix pas Mme Maroi assez sotte pour aller insulter les étudiants comme m. Charest et vous l’avez fait.
    Il y a aussi les vrai discussion entre le gouvernement et les associations qui auront lieu au sommet de l’éducation, la non plus je ne croix pas le PQ assez stupide pour aller faire semblant de négocier.

    C’est deux point fond que la situation sois, oui, similaire mais aussi différente!

  101. Carole C. dit :

    ID Ologie

    Je vous ai répondu hier mais on n’a pas édité, je ne sais pas pourquoi.

    « Dire non à quelqu’un, est-ce automatiquement du mépris? »

    Ce n’est pas dire non qui est méprisant.

    Mais rappelez-vous l’attitude du gouvernement Charest.

    Faire semblant de vouloir négocier, c’est méprisant.

    Sortir d’une séance de négociations en disant que les étudiants ont perdu et le gouvernement a gagné, c’est non seulement stupide et pas diplomate dans ce genre de situation, mais c’est méprisant (et ça prouve que le PLQ ne voulait que gagner son point pour se faire du capital politique).

    Mettre tous les carrés rouges dans le même sac que les casseurs parce qu’on sait qu’on n’aura pas leur vote de toute manière, c’est méprisant, c’est agir avec partisannerie. Et c’est une autre preuve que Charest n’a jamais été le PM de tous les Québécois mais a toujours agi avec son petit maudit casse de chef de parti.

    Faire des farces plates sur les étudiants dont on se débarrasserait en les envoyant chercher des jobs dans le nord pendant que ça brasse dehors AU MÊME MOMENT, c’est méprisant.

    Etc., etc.

  102. Carole C. dit :

    Jean-Yves Gobeil

    Le PQ ne veut pas la gratuité, il veut le gel avec indexation au coût de la vie…

  103. Stevest dit :

    @Daniel Pilon: Sur votre affirmation: «Hergé a écrit “On a marché sur la lune”, en 1950. C’était utopique» je vous réponds: Peut-être dans l’imaginaire des enfants de l’époque mais pas dans l’esprit des scientifiques et des gouvernements de l’époque…
    Si vous faites une petite recherche sur le sujet, le programme spatial américain a débuté dès la fin de la deuxième guerre mondiale, soit en 1945, alors que les USA se sont approprié la technologie allemande de leurs missiles V2 pour cette application… Sans compter que les russes ont envoyés des satellites en orbite des les années 50. Or, on peut penser qu’Hergé a pu être documenté (si peu soit-il) sur le rêve américain de marcher un jour sur la lune… Bien que plusieurs n’y croyaient pas à l’époque, ce n’était pas que de l’abstrait…

    Mais le parallèle avec la gratuité scolaire est boiteux: Il est utopique de croire que l’éducation peut être gratuite dans ce sens où aucun acteur de ce système n’est bénévole… Donc, quelqu’un doit payer et, évidemment, on se tourne vers le payeur d’impôt qui est déjà surchargé en taxes et en impôts de toutes sorte. De plus, nous sommes pris avec une méga dette qu’il faudra un jour ou l’autre payer. Le travailleur actuel ne peut se permettre d’ajouter à son fardeau fiscal pour le caprice d’une minorité d’étudiants… Oui, bien sûr, dans un monde imaginé par Hergé, la gratuité serait une très bonne idée, mais dans la pratique nous n’en sommes pas là… Faut agir de façon responsable pour ne pas payer plus tard… Donc, selon moi, la solution ne peut être drastique comme accorder la gratuité dans un avenir proche. Nous devons d’abord faire le ménage dans l’administration, couper dans les doublons décisionnels dans l’organigramme de l’éducation ET de la santé et simplifier le système au complet. Ensuite payer la dette. Ensuite on pourra parler du luxe de la gratuité… On en a pour au moins 100 ans… ;)

  104. Danièle dit :

    @ID Ologie

    Très bon commentaire. Les 2 partis restaient sur leurs positions, les Libéraux ont tentés d’alléger le fardeau des frais de scolarité en bonifiant les prêts et bourses et permettent au plus démunis d’avoir accès aux études supérieures mais le PQ et QS ont contribués a ce que les étudiants refutent cet offre en étant avec eux dans la rue.
    N’importe qui sur la planète se doutait que si les manifestants gagnaient contre un gouvernement que les choses en resteraient pas là car cela veut dire manifeste et tu auras tout ce que tu veux.
    Le PQ a organisé un push avec les centrales syndicales afin de prendre le pouvoir.
    Moi, c’est comme ca que je je percois. Un chef d’état qui descends dans la rue pour manifester avec des étudiants, contre un autre chef d’état, j’appelle ca, une opportuniste.
    Depuis que Mme Marois est au pouvoir, elle ne cesse de réclamer la coopération des partis de l’opposition, pourquoi ceux -ci coopéraient-ils avec elle.
    On voit ce que cela a donner, elle a tout donné aux étudiants afin de ce faire élire et maintenant que l’Assé demande la gratuité, comment va t-elle s’y prendre si le bordel reprends a Montréal, je crois qu’elle a une patate chaude dans les mains, on verra, comment elle va s’en sortir.
    Jean Charest et les Libéraux avaient raison de dire qu’il ne faut pas céder a la rue sinon se sera ingouvernable.
    @Jean-Yves Gobeil
    Ce que vous dites là, c’est le boute du boute. J’en reviens pas, espérons que cette loi sera rejeter par l’opposition si toutefois, la loi n’est pas voter par décret.

  105. Stevest dit :

    @Jean-Yves Gobeil: J’ai eu la même réaction que vous ce matin en apprenant ça…
    Remarquez que ce ne serait pas une si mauvaise chose si cette loi donne le droit de lock-out par la même occasion au gouvernement vis-à-vis des étudiants ;)

    Je suis pour le droit d’association. Cependant, ce n’est pas l’éducation proprement dit qui fait rouler l’économie, mais le résultat après, lorsque les jeunes deviennent adulte et se mettent à travailler et payer leurs impôts. Je n’ai jamais compris la nécessité pour des étudiants d’être « syndiqués » alors qu’on ne peut pas vraiment les « exploiter » lorsqu’ils sont dans leur salle de cours à apprendre un métier ou une carrière qui ne leurs ont pas été imposés…

    Accorder le droit de grève aux étudiants, qui, sans vouloir offusquer, ne sont pas tous encore assez matures pour calculer l’impacte de leurs gestes, serait une très grave erreur du PQ… Mais ça prouve au moins qu’au PQ, il n’y a pas qu’une ligne directrice et que les débats à l’interne sont permis…

  106. ID Ologie dit :

    @ Carole C.

    « Faire semblant de vouloir négocier, c’est méprisant. »

    On pourrait dire exactement la même chose des fédérations étudiantes, dont certains représentants avaient affirmé qu’ils n’allaient pas là pour négocier, mais pour exiger. C’est exactement ce que je disais quand je faisais référence au fait que les deux parties sont aussi coupables l’une que l’autre dans toute cette histoire. Cessons de démoniser l’une ou l’autre, ou de glorifier l’une ou l’autre. Nous assistions à deux « têtes de mules » qui ne voulaient rien entendre. Toutes les solutions du gouvernement impliquaient une hausse, et toutes les solutions des étudiants pelletaient le fardeau fiscal à d’autres. PERSONNE ne voulait négocier quoi que ce soit.

    « Sortir d’une séance de négociations en disant que les étudiants ont perdu et le gouvernement a gagné, c’est non seulement stupide et pas diplomate » …

    Avez-vous pensé que peut-être était-ce seulement une question de perception? Effectivement, c’était extrêmement maladroit, et sentait l’amateurisme et l’arrogance à plein nez (chose qu’on ne devrait jamais attendre d’un gouvernement), mais le mépris, c’est vous qui l’avez perçu, ce qui ne signifie pas pour autant que c’est le sentiment du émis par les membres du gouvernement. Sinon, c’est d’agir comme si on savait ce que les autres pensent, et à moins d’être télépathe, je vois ça comme une forme d’arrogance.

    « Et c’est une autre preuve que Charest n’a jamais été le PM de tous les Québécois mais a toujours agi avec son petit maudit casse de chef de parti. »

    Avec tout le respect que je vous dois, madame, AUCUN gouvernement n’a jamais été le gouvernement de tous les québécois. Un gouvernement gouverne toujours selon ce qu’il CROIT être bon, et comme ceux qui n’ont pas voté pour lui peuvent être en désaccord, il ne peut pas gouverner pour TOUS les québécois. Clamer le contraire, c’est démontrer sa propre partisannerie.

  107. Que le grand cric me croque dit :

    @ID Ologie

    M. ID Ologie, par mépris, j’entend la campagne gouvernementale (amplifier par certains médias, il est vrai), « nos jeunes ne veulent pas payer leurs juste part, des enfants gâtés, on ne négocie pas avec la violence » (pourtant pendant les 13 premières semaines aucune violence et pourtant aucune négociation de la part du gouvernement). Malgré 305000 jeunes en grève, 200000 personnes dans la rue, toujours aucune négociation de la part du gouvernement. Cette surdité est pour moi une forme de mépris envers nos jeunes.
    Le mépris, c’est cette désinformation, quand le gouvernement incluait les frais de recherche, dans ce fameux 17 % des frais de scolarité (les étudiants n’ont pas à supporter ces fameux frais de recherche).
    Le mépris, c’est cette désinformation, quand le gouvernement généralisait la facture à l’ensemble des étudiants, quand on sait que dans certaine programme ou faculté, les étudiants paient déjà 70% de la facture quand d’autres paient à peine 4% de la facture (médecine, médecine vétérinaire etc).
    Le mépris, c’est ce fameux 50 sous par jour. Pourquoi le gouvernement n’a t’il pas aussi montré l’autre coté de la médaille. Indexer les frais de scolarité, tout en augmentant le financement des université et ainsi maintenir le modèle québécois, aurait coûté en moyenne moins de 1 sous et demi par jour par contribuable.
    C’est l’ensemble de la société qui profite d’avoir de bons diplômés universitaires.
    Le mépris, c’est tous ces ministres libéraux qui ont profité du modèle québécois d’accès aux études supérieures à $550 par années, (frais afférents inclus) et qui veulent faire payer nos jeunes $5000 par année tout en laissant entendre qu’il sont une génération d’enfants rois.

    Je suis plutôt optimiste, et je crois plutôt que le forum sur l’éducation sera une véritable réflexion sur l’enseignement. J’espère que ce forum sera une véritable dialogue, comme notre discussion et non pas une campagne de dénigrement et de…

  108. francine gagnon dit :

    Carole C dit: quelles sont les RAISONS du boycott du sommet libéral, et pourquoi les étudiants en général ne veulent pas boycotter le sommet organisé par le PQ?
    Il n’y en avait pas de raisons ma chère dame. Le gouv. devait parler du dégel des frais scol. et ils se sont tous levés et sorti ensemble parce que ce qu’ils veulent c »est la GRATUITÉ combien de fois faudra-il le dire?? Aucune discussion possible ni avec les péquistes ni avec personne. Ils sont en grève depuis hier et Pierre Duchesne va y goûter lui aussi à la médecine des associations. La gratuité point final. Alors arrêtez de dire que les libéraux n’ont rien fait, ils leur ont donné au dessus de 300 millions de cadeaux (qu’ils ont gardé d’ailleurs) même s’il n’y a plus de hausse. Ces cadeaux étaient en prévision d’une hausse, ils ont gardé le beurre et l’argent du beurre et apèrs ce sont eux qui hurlent que les boomers sont des profiteurs, qu’à cause des boomers ils sont dans le trou ces povres petits? Foutaises!

  109. francine gagnon dit :

    Carole C: Le PQ ne veut pas la gratuité, il veut le gel avec indexation au coût de la vie…

    Donc le pq veut une hausse, indexer au coût de la vie N,est pas un gel!!!!!!! C’est juste dit d’une autre manière. Les étudiants veulent LA GRATUITÉ POINT

  110. JP Bouchard dit :

    Gratuité…gratuité…

    Bien hâte de voir, avec les compressions qui s’ en viennent, comment le PQ va appliquer la gratuité.

    Et même, comment il va appliquer le gel…une autre forme de gratuité.

    Cette social-démocratie à outrance ne passera pas l’ étape du prochain budget.

    La récession mondiale nous a rattrapé.

    Il faut commencer à vivre avec les moyens qu’ on a.

    Le PQ est à la mauvaise place au mauvais moment.

    Mais pas pour très longtemps.

    Il ne pourra pas improviser indéfiniment.

    Le réalisme socio-économique va lui rentrer dedans.

  111. Carole C. dit :

    francine gagnon

    CERTAINS étudiants veulent la gratuité. Pas la majorité! Pourquoi généralisez-vous comme ça?

  112. Carole C. dit :

    ID Ologie

    Je n’ai jamais vu un PM porter aussi rarement son chapeau de PM et ne porter que son chapeau de chef de parti.

    Et j’en veux pour preuve, entre autres, que lorsqu’il a annoncé la Commission Charbonneau, au lieu de le faire à toute la population officiellement, il l’a faite lors d’un congrès partisan.

    Et de mettre tous les étudiants dans le même sac que les casseurs, c’était très partisan aussi!

    Et vous mettez vous-même tous les étudiants dans le même sac en prétendant qu’ils ne voulaient pas négocier.

    Nadeau, peut-être, mais Blouin… Il avait l’air deux fois plus mature que Beauchamp et Courchesne quand il commentait les négociations… :-D

  113. ID Ologie dit :

    @ Que le grand cric me croque,

    Dans ce que vous avez dit, je ne perçois pas nécessairement, comme vous, le mépris. Parce que si par exemple, jouer sur les chiffres pour faire passer ses idées comme étant valables, les associations étudiantes sont alors aussi méprisantes. Si la désinformation, c’est le mépris, alors les associations étudiantes sont aussi méprisantes.

    La vérité, et ce, depuis que l’humain existe, c’est que lorsqu’il est question de défendre un point, la fin justifie les moyens. Et ce, peu importe qu’on soit jeune, vieux, à droite, à gauche, etc… Pouquoi voyons-nous la désinformation de nos « ennemis » comme un crime ou simplement du mépris, alors que notre propre désinformation elle, n’en est évidamment pas? Deux poids, deux mesures?

    Exemple: Autant les études de l’institut économique de Montréal (que la gauche aime tant critiquer, et avec raison dans plusieurs cas) que celles de l’IRIS (souvent cité par les étudiants) sont biaisées. Les premières à droite, les autres à gauche. Dans les deux cas, les études de ces organismes sont faites pour prouver une idéologie que les tenants veulent démontrer dès le départ et non de brosser un portrait juste et impartial d’une situation.

    « Je suis plutôt optimiste, et je crois plutôt que le forum sur l’éducation sera une véritable réflexion sur l’enseignement. »

    Nous sommes mal partis pour ça. Très mal même. Même depuis le début de la crise, il n’a jamais été véritablement question d’éducation.Tout discours en est un d’argent et rien d’autre. On a eu ce qu’on veut, le reste « on s’en sacre ». Pitoyable. Nous avons besoin d’une réforme majeure en éducation au Québec, et ce, dès le niveau primaire. Malheureusement, on s’enligne encore pour parler de frais universitaires et de gratuité, alors que le véritable enjeu de l’éducation, il n’est pas là. C’est extrêmement triste.

  114. G. Fecteau dit :

    Dominique Lavoie
    «Parlant de TRAVAIL, il serait peut-être temps que cette Tanguy, à 30 ans passés, songe à s’en trouver un vrai!

    Question de savoir c’est quoi, payer des taxes et des impôts pour des glandeurs!»

    Bon! Martine Desjardins a quand même enseigné 5 ans à la Faculté d’éducation de l’université de Sherbrooke. Elle s’est mariée en 2011 et j’ose espérer qu’elle ne reste pas chez ses parents. Elle n’est donc pas une véritable Tanguy (j’ai appris ce que ça voulait dire hier soir :-( – on en apprend tous les jours!!!!
    Ce que je reproche le plus à ces étudiants-là, c’est d’en demander toujours plus, d’étudier toujours plus – elle fait un doctorat en ce moment – ; je ne suis pas contre les études, mais bon sang, de là à passer son temps sur les bancs de l’école, à brasser dans les médias et virer la société à l’envers à force de revendications, y a une limite. Ils devraient penser un peu plus à ceux ou celles qui n’ont pas les moyens de «brasser la cage» – la MAJORITÉ silencieuse au Québec et ailleurs!

  115. andré michaud dit :

    Comment peut-on prendre au sérieux la revendication de la gratuité, c’est exiger le PARASITISME TOTAL !!! Les jeunes qui revendique le parasitisme total sont de très mauvais citoyens, des gros trip de nombril!!

    Le débat doit se faire sur quelle part l’étudiant doit payer pour SES études, et SES choix ?

  116. ID Ologie dit :

    @ Carole C.

    « Négocier », ça veut dire céder un peu sur ce que l’on désire, et que l’autre fasse de même, afin d’arriver à un juste milieu, un terrain d’entente.

    AUCUNE des propositions faites par les étudiants ne sacrifiait quoique ce soit de leurs demandes. Tout ce qu’ils proposaient, à chaque fois, c’était une nouvelle façon d’aller chercher plus d’argent dans les poches d’autres personnes. Ce n’est pas ça, négocier.

    Je vais faire une précision aussi. D’accord, ce n’est pas tous les étudiants qui ne voulaient pas négocier. Mais les représentants des associations étudiantes, qui sont censés représenter les étudiants, eux, ne voulaient pas négocier.

    On est d’accord sur le fait que le gouvernement Charest a probablement été un des pires que le Québec n’ait jamais connu. Sauf qu’à un moment donné, il faut sortir sa tête du trou de sable partisan dans lequel on s’est mis pour avoir un regard objectif sur une situation.

    On peut regarder ça avec un certain détachement et dire que la situation se résume à deux parties qui, avec leurs « têtes de mules » respectives, ne voulaient rien savoir de la position de l’autre.

    Ou on peut regarder ça en prenant position pour l’un ou l’autre des camps, et servir un discours partisan comme quoi seulement l’autre était de mauvaise foi…

  117. Daniel Pilon dit :

    Stevest,

    Je sais très bien qu’il n’y a rien de gratuit. C’est la raison pour laquelle je faisait un parrallèle avec l’armé. Il est possible d’avoir une formation universitaire au Québec « gratuitement » et avec salaire. Toutefois vous êtes redevable aux FC pour un certain temps de votre vie.

    Je me suis inspiré de ca pour suggérer que l’état pourrait payer les cours aux étudiants universitaires. En retour les coûts reliés à la formation seraient remboursé après les études. Les citoyens n’auraient pas à payer pour les études des universitaires. Je crois que GND, lors de la grève étudiant, trouvait qu’il était injuste que tout les étudiants aient les même frais à payer. Car le coût de formation est différent d’une faculté à l’autre et que le finissant en médecine ou en médecine dentaire, retire un salaire plus élévé que celui des sciences politiques par
    exemple.

    Ainsi, tous auraient accés aux études universitaires. À condition qu’ils nous remboursent une fois rendu sur le marché du travail.

    Mais c’est une utopie. D’accord, je l’accepte…pas besoin de me réécrire un roman.

  118. ID Ologie dit :

    @ Stevest,

    Intéressant comme proposition, sauf que fait-on du discours qui dit qu’un finissant « commence sa vie professionnelle » avec une dette de plusieurs milliers de dollars? Personnellement, je ne vois pas le problème, ayant dû rembourser une dette d’environ 15,000 dollars pendant que je travaillait quand même pour un salaire minable, et je suis pas mort, loin de là.

    Mais il reste que c’est un argument pour plusieurs. Personnellement, je trouve ça un peu arrogant, car qu’on le veuille ou non, l’éducation a une valeur financière car il faut payer les professeurs, le personnel, les ressources, l’entretient des locaux, etc, etc… Donc la question doit être posée… Qui doit payer pour ça? Je pense qu’il est correct d’exiger que l’état (nous tous) payons une partie. Même la majeure partie, s’il en est. Sauf que les PREMIERS bénéficiaires de ces formations, ce sont les avocats, les médecins, les ingénieurs qui feront de plus gros salaires que plusieurs d’entre nous.

    Certains diront « mais les gros salaires payent plus d’impôt, justement! », ce à quoi je répondrai : oui, mais ils payent déjà cet impôt, actuellement, en plus des frais de scolarité qu’ils ont payé. Si on enlève ces frais, il va y avoir un manque à gagner, SAUF si on augmente leurs impôts encore plus pour compenser.

    Donc dans un sens, on pourrait ajouter un impôt « universitaire » à ceux qui ont été à l’université, en fonction du nombre d’années de fréquentation. Afin de compenser pour la « gratuité ». On étale les frais dans le temps, une fois l’université quittée.

    Mais, ça ne fonctionnera jamais, car plusieurs veulent la gratuité, mais aucun fardeau fiscal additionnel… :(

  119. Stevest dit :

    @Daniel Pilon:… HAhaha!! Désolé, je ne voulais pas vous donner l’impression d’écrire un roman… Par contre, je déteste voir des interventions d’une seule ligne généralisée sans être soutenu par un peu d’argumentaire… alors je ne le fais pas… ;)

  120. Stevest dit :

    @ID Ologie: Je suis d’accord avec vous, mais le problème est encore plus complexe…

    Même si nous imposions ce genre d’impôts universitaire (ce qui revient à dire que les étudiants vont payer à crédit leurs études…) Que va-t-on faire des éternels indécis (et Dieu sait qu’il y en a…) qui changent de branches sans se rendre à terme, des gens qui viennent étudier au Québec et qui repartent avec le savoir sans en faire bénéficier notre société qui elle a payé, des québécois qui profitent de l’éducation abordable du Québec pour aller chercher des salaires plus compétitifs en Ontario ou dans l’ouest canadien ou même aux USA… Serons-nous capable de récupérer ces sommes? Aurons nous les lois adaptées et applicable dans ce sens? Je compatis avec ces gens qui se ramassent avec une dette de 10 000$ à 40 000$, mais d’un autre coté, pourquoi le travailleur qui gagne ça, 40 000$ par années devrait se faire taxer pour le choix d’un autre qui veux être, disons, architecte?

  121. Alain dit :

    @ Stevest

    ‘Que va-t-on faire des éternels indécis (et Dieu sait qu’il y en a…) qui changent de branches sans se rendre à terme’

    Là-dessus, 100% d’accord. Personnellement, je serais en faveur de quelque chose du genre ‘ un seul diplôme financé’. Si t’en veux d’autres, tu payes 100% de la facture. J’en ai justement une dans mon entourage, elle est présentement en train de faire son 3e BAC. Bien entendu, elle est totalement contre toute forme de hausse. Et n’allez pas dire qu’elle ne rapporte rien à la société! Ses connaissances sont un atout majeur pour tout le monde selon elle. Mais elle ne travaille dans aucun domaine dans lesquelles elle a étudié…Pendant ce temps, on nous demande de faire un peu plus d’effort….

  122. francine gagnon dit :

    @ Stevest, vous dites: Que va-t-on faire des éternels indécis (et Dieu sait qu’il y en a…) qui changent de branches sans se rendre à terme, des gens qui viennent étudier au Québec et qui repartent avec le savoir sans en faire bénéficier notre société qui elle a payé..

    Sachez que vous ne payez rien pour les étudiants étrangers, ils ne bénéficient pas du prix plus que bas que paient les québécois. Ils ont bien le droit de retourner chez eux sans faire profiter la société québécoise de leur savoir, ils ont payé entre 15000 et 30000 pour 3 sessions multipliez ça par 3 ou 4 ans selon le BAC,, ils ont payé un service qu’on leur a donné, ben ils nous doivent absolument rien. J’vois pas pourquoi vous en êtes offusqué. Les indécis ça par contre je vous approuve , que voulez vous s’ils payaient le plein prix entre 15000 et 30000 pour 3 sessions ben ils changeraient pas d’idées mais comme ça coûte juste 1600 par session (gelé pendant encore des années et des années) et gelé depuis des années et des années…

  123. Dominique Lavoie dit :

    « G. Fecteau dit :
    15 novembre 2012 à 11 h 05 min  »

    D’accord avec vous: un moment donné, les études PAYÉES PAR D’AUTRES, ça va faire.

    Elle a travaillé? Un gros 5 ans? Youppi! J’ai trouvé ce gentil texte qui la cite:

    «Je suis une fille au jour le jour. Si on m’avait dit, il y a deux ans, que je serais à la tête de la FEUQ durant le plus grand mouvement étudiant du Québec, j’aurais trouvé ça très drôle. Ma famille, mes amis et même mes anciens directeurs de maîtrise sont très étonnés, car ce n’était pas du tout dans mes aspirations. Je ne suis pas très carriériste, c’est pourquoi je ne sais pas ce que je vais faire après mon mandat. Je n’ai pas de plan défini.»

    Au jour le jour, pas carriériste, pas de plan défini. Qu’est-ce qu’elle fout à l’université alors? Elle se pense dans un club Med? Pas grave, on continue d’étudier pareil! Pourquoi pas! Ça coûte des peanuts pour bibi et les payeurs de taxes se tapent le reste!

    Ma définition d’un/e Tanguy, c’est un/e parasite qui vit chez popa-moman jusqu’à un âge avancé. J’étends ça aux éternels étudiants « qui n’ont pas de plan défini » et qui se baladent de maîtrise en maîtrise, jamais finies, comme dans un buffet à volonté.

    Tab….! À 30 ans, il y en a qui ont trouvé le moyen d’être médecins. Il serait grand temps que la madame se déniaise et qu’on cesse de payer des cours à des étudiants à vie, incapables de se brancher et qui font la belle vie aux frais des contribuables.

    Je vais de ce pas écrire au PL et à la CAQ pour les supplier de nous débarrasser de Marois mardi prochain. Cette femme et son équipe d’inconscients doivent disparaitre à jamais de la scène politique québécoise.

  124. Charles Deleon dit :

    Moi ce que j’en comprend c’est que l’assé a une position intellectuel pour encore annoncer une grève générale.
    Ce que j’ai entendu d’Une étudiante du CEGEP de Valleyfield c’est que la grève de JUSTE une semaine serait pour contester les AMENDES.

    Ce que je comprend c’est que tous est organisé d’avance.
    On va encore faire de la désynformation auprès des étudiants en général.
    Créer de la confusion.

    QU’on veut partir un autre mouvement politqiue.
    Le PQ est prêt à tous laisser passer, EN AUTANT qu’il revoive de la pression pour tous donner par semblant d’obligation. Et on les entendra nopus dire que c’est la faute à Charest si les étudiants sont hors de contrôle.

    En même temps les étudiants en grêve servent de fiers à bras pour augmenter l’incertitude sociale , l’anarchie et le PQ va faire passer SON budsget et ses projets aux deux autres partis
    qui ne pourront qu’avoir le mauvais bout du baton car le PQ va tout saboter ce que les autres voudront bien faire.

    Le PQ agis maintenant dans la même manière que le parti Nazi qui alimentait la population allemande avec des ragots et des coups de force , qu’il faisait et il accusait ses adversairesde les avoir faits.

    Un parti politique complètement dominés par un mouvement syndical qui utilisent des jeunes qui n’ont pas de responsabilité et qui sont prêt à acheter un futur plus enviable et en plus les présentent comme des héros incompris qui seront plus tard remerciés par les plus vieux qui sont présentement aveugles.

    10 % des étudiants vont saboter les études et la vie des autres . La dedans 5 % d’illusionnés et 5 % qui savent que de toutes f^¸cons ils réussiront même pas leurs études.

    La qualité de l’enseignement est un concept manié par tous mais qui n’a aucunne valeu rpour les associations étudiantes qui sont sur un power trip et encore moin le PQ et la CSN qui eux aussi sont sur un power trip.

    Les perdants seront encore une fois la majorité des étudiants et les citoyens qui…

  125. G. Fecteau dit :

    Dominique Lavoie
    «Je vais de ce pas écrire au PL et à la CAQ pour les supplier de nous débarrasser de Marois mardi prochain. Cette femme et son équipe d’inconscients doivent disparaitre à jamais de la scène politique québécoise.»

    Très bon votre commentaire précédent. J’admire votre détermination, votre aplomb et votre combativité; je trouve judicieux que vous écriviez au PL et à la CAQ. Vous devez avoir beaucoup d’énergie!!!! Ce qui me manque bien souvent!

  126. Serge dit :

    Parfaitement d’accord avec la gratuité!
    Mais tu devras suivre la formation imposée par l’État…selon les besoins du peuple! Et non selon ton bon plaisir!
    Tu devras par la suite donner 2 ans de ta vie soit en service civil ou en service militaire obligatoire après ton CEGEP….ou 5 ans de ta vie après tes études universitaires!
    Voilà une solution juste et équitable pour tous!!
    Me semble que çà existe ailleurs…..ou que çà existait ailleurs!
    Curieux que notre bon parti communiste du Québec n’offre pas cette solution!!
    Bon …il se peut que tu ne puisse pas choisir la formation que tu désires! Il se peut que tu ne puisses pas devenir avocat et par la suite médecin!
    Mais vois-tu….ce ne sera plus à toi de choisir!
    Le peuple choisira pour toi selon ses besoins!
    Allez….votons tous pour la gratuité!

  127. Serge dit :

    …suite
    ne voyez-vous donc pas que vous êtes en voie de sacrifier votre liberté de choix pour une question de piastres!!
    En tant que seul payeur de vos études…bien sûr qu’il m’appartiendrait de choisir dans quel domaine vous devriez étudier!
    Bien sûr qu’il m’appartiendrait de contingenter et même d’abolir certaines formations!
    Pensez-y …..pensez-y bien!
    Vous n’avez pas idée de se qui se passerait si le peuple pouvait réellement choisir en fonction de ses besoins de finissants d’études post secondaire!
    À moins que le modèle que vous proposez vous plaise!
    Voyez simplement comment l’État gère la petite enfance!!
    Ben …maintenant c’est à votre tour!

  128. Réjean Asselin dit :

    @Serge

    Lachez- nous avec votre service militaire ! Ce n’ est pas parce que vous avez été  » endoctriné  » et  » formaté  » par l’ armée canayenne que cela est souhaitable pour la majorité des québécois ! Ce n’ est pas tout les individus qui veulent devenir de bons petits soldats et fier de l’ être !

  129. Réjean Asselin dit :

    Nos valeureux citoyens qui ne peuvent  » imaginer  » la gratuité scolaire pour nos jeunes sont les même qui n’ ont aucune difficultés a voter pour remettre la corruption au pouvoir .

    Avoir de si nobles principes et voter pour Union Montréal ou le PLQ c’ est assez remarquable !

    Les vertueux me font …..c !

  130. Serge dit :

    @Carole C. dit
    Faire la différence entre les extrémistes et les autres n’est pas si évident!
    Personne ne peut nier qu’il y a eu des manifestations d’une brutalité rarement vu au Québec!
    Quand vous voyez une foule tentant d’envahir un immeuble!
    Quand vous voyez dans cette foule des individus masqués!
    Quand vous recevez des projectiles de toutes sortes passant de pavés aux billes de billards!
    Quand vous voyez des gens détruire la propriété d’autrui !
    Quand vous voyez que  »du monde ordinaire » sont blessés par ces même projectiles!
    Quand vous même êtes blessée et que malgré tout vous tentez d’intervenir pour protéger les personnes et le bien public!
    Comment vous sentiriez vous si on demandait une Commission d’Enquête sur vos agissements?
    Curieux que personne ne demande d’Enquête publique sur:
    a)L’implication des syndicats envers les associations étudiantes
    b)Sur la présence de groupes anarchistes lors de ces manifestations
    c)Sur la présence et l’implication de groupes communistes lors de ces manifestations
    d)Sur l’infiltration de groupes communistes et anarchistes dans les associations étudiantes!
    Me semble que çà ferait une superbe Commission d’Enquête!!
    Non!!!

  131. Jean-Yves Gobeil dit :

    Je tiens a félicité le syndicat des Ambulanciers de Chaudière-Appalache pour leur lettre envoyé à leur bureau chef de la CSN dans laquelle ils disent être en désaccord que l’argent de leur cotisation serve à défendre GND alors que celui-ci prône la désobeissance civile.

    Comme d’autre avant moi sur ce blogue, même si les libéraux n’ont toujours pas de chef, il faut absolument que la CAQ et les Libéraux votent contre le budget et nous relancent en élection ou former une coalition. C’est l’avenir économique du Québec qui est en jeu et je crois que les amateurs du PQ vont nous mettrent dans le trouble pour les 3 décénies à venir.

    Encore aujourd’hui Daniel Breton donne une ligne directrice au BAPE: Si je suis contre un projet X, je veux un rapport qui me donne raison. Ce n’est plus de l’impartialité, mais de la dictature. Avez vous remarqué depuis quelque temps toute les têtes sautées pour être remplacé par de bon PEquiste !!!

    « Selon le Journal de Québec, M. Breton aurait affirmé devant le personnel de l’organisme qu’il téléphonerait au président du BAPE lorsqu’il serait mécontent d’un rapport. Il aurait aussi demandé et obtenu les numéros de cellulaire des commissaires. »

  132. Serge dit :

    ….suite
    Bof ..ben sûr
    Comme vous avez accepté l’aide de ces groupes..
    Malvenu serait maintenant de vous y opposer!!
    Serez maintenant de gentils syndiqués!
    Communistes ou anarchistes!
    Vous avez vendu votre âme et votre liberté!
    Si tel es votre désir…qu’il en soit ainsi!

  133. Charles Deleon dit :

    Serge pourrait-on rajouter …on va contingenter les cours.

    On accepte aucun étudiant qui n’a pas terminé ses prérequis avec succès.

    On accepte seulement les meilleurs.

    Je gage ma chemise qu’on vient d’enlever la carte d’étudiant universitaire à plus que la moitié des protestataires.

    Je gage ma chemise qu’on a plus besoin d’augmenter les frais avec les 25,000 étudiants parasites qui seront plus dans le système qui retardent les autres étudiants . qui sabotent la vie des autres étudiants parce que vue qu’eux ne voient pas leur avenir positiviement, ils n’ont que le seul intéret d’écoeurer les autres et les empêcher de résussir,.
    Ils s’inventent une cause mystique pour nous faire croire qu’ils sont de bien bonnes personnes et des visionnaires
    comme ca, en créant le chaos et en gardant le plus de personnes en échec possible , ils sont pas différent et ca parrait moin qu’ils sont des nuls.

  134. Jean-Yves Gobeil dit :

    @ Charles Deleon et Serge

    Je continue dans votre ligné:

    - Tu échoues ton test de français, tu n’entres pas à l’université !

  135. Jean-Yves Gobeil dit :

    @ Charles Deleon

    Désolé, j’auraus dû lire votre texte au complet. Je répète la même chose que vous, désolé :(

  136. Dominique Lavoie dit :

    « Jean-Yves Gobeil dit :
    15 novembre 2012 à 19 h 34 min  »

    J’ai fait mieux que ça: J’ai retiré la totalité de mon argent du Fonds de Solidarité FTQ quand j’ai eu vent des petites crises de divas lorsqu’on a voulu serrer la vis au placement syndical. Je ne finance pas les bandits ni les terroristes.

    Placé ailleurs! On devrait tous en faire autant.

  137. Jean-Yves Gobeil dit :

    @ Serge

     » contingenter et même d’abolir certaines formations »

    Il faut bien y penser avant d’abolir – Philosophie – Il y a beaucoup de compagnie d’entretien ménager qui manque de personnel ! :D

  138. Serge dit :

    @Jean-Yves Gobeil dit :
    Tiens..quelqu’un qui se tient debout!
    Mérite mon admiration et mon soutient!
    Bravo
    Aimerait savoir combien de syndiqués sont de cette avis?
    Aimerait savoir combien d’argent les centrales syndicales ont détournées pour appuyés les étudiants!
    Aimerait savoir si les travailleurs auront un remboursement pour tous les frais dédiés à la cause des étudiants..autobus..logistique..etc.
    Ah ..j’oubliais….je ne le saurai jamais!!
    Les étudiants seront maintenant syndiqués!
    Que de belles cotisations à venir !!
    Oui….
    On a frappé le Klondike!!
    Qui désormais …oserait élever sa voie!
    Qui désormais …oserait émettre son opinion!

  139. Serge dit :

    @Réjean Asselin dit :
    Hummm..vous suggère de prendre une tizane!
    Parlait aussi de service civil!
    Comme par exemple …exigé par de merveilleux pays nordiques que certains adorent comparer au Québec!!

  140. Serge dit :

    @Charles Deleon dit &Jean-Yves Gobeil dit
    Ai longtemps suggéré une vision ..disons plus pragmatique de l’éducation…avons nous réellement besoin de milliers de diplômés Universitaire disons..en admin, en histoire,,, en psy!
    Si nous devions tous assumez les frais des .étudiants…effectivement ..nous pourrions choisir!
    Nous pourrions contingenter certains cours…et même en venir à abolir certains!
    Orienter les formations selon les besoins de notre société!
    Pénurie de main d’œuvre au Québec!
    Manque de soudeurs,,,manque de plombiers…manque d’électriciens..manque de machiniste..manque de menuisiers..etc
    Nos universités sont bardés de diplômés en sciences sociales, en admin ..en psy??
    Ou sont nos ingénieurs, nos génies mécaniques, nucléaires, nos mathématiciens, nps astrophysiciens?
    A bien y penser…Dieu ..que j’aimerais être le seul payeur!!
    Je pourrais-donc choisir ou va

  141. Serge dit :

    ….suite
    Mon argent et le vôtre pour le bien du peuple et non pour l’élite!

  142. Serge dit :

    @Jean-Yves Gobeil dit :
    15 novembre 2012 à 20 h 42 min

    @ Serge

    ” contingenter et même d’abolir certaines formations”

    Il faut bien y penser avant d’abolir – Philosophie – Il y a beaucoup de compagnie d’entretien ménager qui manque de personnel ! :D
    La Philo..c’est une chose …mais comment elle est transmise c’en est une autre…Présume qu’en philo on n’enseigne pas comment Ghandi se purifiait !!
    Sérieux…en tant que peuple….à choisir entre 20ou 30 milles étudiants en admin ou ,entre 10 ou 15 milles en psy!Qui finalement contribueraient moins à la société qu’un plombier!
    Dois avouer que j’aimerais avoir un Ghandi
    Au moins lui savait reconnaître l’humble travail du peuple!

  143. charles deleon dit :

    M.Gobeil et mme Lavoie me semblait que pour sortir un REER du fond se solidarité il y a certaines conditions à respecter.
    C’est vraiment pas comme changer BNC pour BMO ou Desjardins.

  144. Diane H. dit :

    Jean-Yves Gobeil dit:

    « Je continue dans votre ligné:

    - Tu échoues ton test de français, tu n’entres pas à l’université ! »

    Ah bon…!?? Parce qu’ils entrent pareil s’ils échouent le français? :-/

    Ah le maudit nivellement vers le bas!

    Cela me fait penser que la dernière année avant que je prenne ma retraite il y a quatre ans, j’ai entraîné ma remplaçante de vacances qui était étudiante universitaire pour devenir enseignante de français. J’ai appris avec stupeur qu’on n’exigeait que 65% pour l’entrée à ce cours….
    Pas en histoire, pas en sciences, pas en comptabilité, non…. pas plus de 65% pour enseigner à de futurs élèves le FRANÇAIS!
    Ma jeune remplaçante avait un français impeccable mais elle me disait à quel point une bonne partie de ses consoeurs et confrères étudiants avaient un français déplorable…..c’est eux qui vont enseigner à nos jeunes!? Tu lèves la main et t’as à peu près un peu plus de trois chances sur dix d’avoir une mauvaise réponse à ta question à savoir comment orthographier un mot, de la personne qui est censé être la spécialiste dans l’enseignement de notre première langue?
    Je ne comprend pas qu’on ne trouve pas cela « grave du tout », tout ce nivellement vers le bas!

    Alors oui, si on s’en va vers la gratuité, certains secteurs devraient être contingentés et un étudiant qui décide subitement de changer de spécialité et de tout recommencer paierait alors la totalité de son nouveau choix….

    En tant que payeur de taxes et « fournisseur de la gratuité », je crois que le contribuable aurait alors son mot à dire….oh que oui!!

  145. Danièle dit :

    @ominique Lavoie

    Comment avvez-vous réussi a retirer votre argent du fonds de solidarité de la FTQ? J’ai voulu en faire autant, mais on me réponds que tant que je ne suis pas a la retraite ou en manque d’argent, après avoir liquidé tous mes avoirs, ils ne peuvent me donner mon argent.
    Je ne veux pas que mon argent serve a financer quoi que ce soit surtout pas pour GND.
    Est-ce des REER que vous aviez avec la FTQ.

    Merci de me renseigner.

  146. Stevest dit :

    Francine Gagnon:

    Vous avez raison pour les étudiants étrangers, dans la mesure où ils obtiennent un visa pour étudiants et ne viennent que pour ça: alors là, ils défraient à peu près tous les frais et je n’ai rien à dire là-dessus.
    Par contre, ceux dont je traite dans mon commentaire, c’est ceux qui ont compris le système, qui obtiennent leurs citoyenneté (pas trop compliqué à avoir si on est un tantinet patient) et qui profitent après coup de toutes les largesses du payeur de taxe québécois, pour ensuite retourner pratiquer leur métier/carrière ailleur…

    J’aurais peut-être dû être plus claire, milles excuse ;)

  147. Stevest dit :

    @Serge: Sur votre commentaire sur la solution communiste: soit vous êtes sarcastique et là je vous suit, soit vous êtes sérieux et là vous êtes dangereux… ;)

    Je ne crois pas non plus que les étudiants qui demandent aujourd’hui la gratuité seraient prêt à y laisser leur liberté de choix de carrière, eux qui ne veulent même pas s’ajuster au coût de la vie comme tout le monde…
    Je suis d’accord par contre pour réglementer le milieu pour détecter et faire payer les parasites du système… Les « grévistes » étudiants sont vite à dire que c’est la mauvaise administration qui est en cause dans les finances des universités, mais sont-ils prêt à avouer la part de responsabilité des « changeux d’programmes »??

  148. Ivan Champetier dit :

    Si tu échoues ton test de français,pas d’université ou de CÉGEP? Je ne l’ai pas vu,le test,mais connaissant nos fonfons,la méfiance est de rigueur!
    Heureusement il reste le réseau Anglais (eux n’ont pas perdus leurs sessions,que je saches)!
    Je peux vous dire qu’ils sont pas mal plus efficaces que le réseau francophone (pas de zigonnage a l’inutile SRAMM,notament)!
    Le réseau francophone a du plomb dans le c… pour ce que j’en ai constaté! C’est pas avec eux qu’on va inciter les nouveaux arrivants! Encroutés comme il est une honte pour le Québec!

  149. Ivan Champetier dit :

    Certains se disent partisans de la gratuité intégrale pour les études supérieures pour les jeunes!
    Mon questionnement ¨Pourquoi seulement les jeunes? Et les autres eux,qu’ils mangent de la colle?¨

    Moi pour ma part je passerais le restant de ma vie aux études,tous mes frais (hypothèque entre nombreux frais fournis,de toutes façons au point ou j’en suis je paierais bien plus cher pour un misérable Bachelor en location que ce que ça coûte pour ma maison)! Au fond,même pas besoin de performer sous de telle conditions!

  150. Serge dit :

    @Stevest dit :
    Merci d’avoir compris…il se peut qu’il m’arrive parfois d’être un tantinet sarcastique!!! LOL
    Mais se peut-il que certains aimeraient bien se retrouver dans ce merveilleux monde communiste?? Enfin..

    Pour revenir au débat…je pense qu’il est sain pour une société de vouloir réévaluer son système d’éducation, froidement, logiquement sans partisannerie politique!
    Il me semble que la meilleure façon de le faire c’est d’abord d’en évaluer les résultats!
    Quel est le taux de placement de nos finissants?
    Combien de nos finissants.. je ne sais pas moi ..mais qui ont en fait obtenus de bons emplois au Québec dans leurs domaines respectifs en tant qu’océanographes ou encore comme historiens, philosophes ou même en physique nucléaire!!
    Pendant ce temps…tout le monde est en pénurie de main d’œuvre…pas de plombiers, pas de machinistes…pas de soudeurs…etc
    C’est ben le fun d’avoir plein d’ingénieurs, d’architectes etc…mais s’il n’y a plus personnes pour construire…çà donne quoi??
    J’ai souvent mentionné sur ce sujet le très bon reportage de Mme Lise Payette sur le système d’éducation en Allemagne
    Il me semble que çà nous conviendrait parfaitement!

  151. Serge dit :

    …suite
    Me demande pourquoi d’ailleurs ce bon reportage n’est pas rediffusé par nos gentilles chaines d’information continue et sur nos médias sociaux??
    Le timing serait parfait avant notre fameux sommet sur l’éducation!!
    Ah….zut…j’oubliais….c’est un modèle de réussite…..et en plus çà ne vient pas de France!!!

  152. Jean-Yves Gobeil dit :

    Un péquiste me disait hier à propos de gratuité scolaire:

    Lorsqu’on remet les choses en perspectives, payer totalement les frais de scolarité d’un futur médecin ne te couterait pas plus cher que d’acheter une toilette neuve (300 000$)*

    1999 – Toilette (trône) à Pauline !

Laisser un commentaire

 caractères disponibles