Duchesne au PQ

- 4 juillet 2012

C’est confirmé : l’ex-journaliste de Radio-Canada Pierre Duchesne fera bel et bien le saut au PQ.

Pas étonnant : sa couverture de la crise étudiante semblait avoir été écrite par l’attaché de presse de Pauline Marois.

S’il avait été chroniqueur, pas de problème. Mais monsieur Duchesne était journaliste dans une institution publique. N’était-il pas tenu à respecter une certaine objectivité?

 

 

Abonnez-vous à cet article

121 commentaires

  1. Pierre Longpre dit :

    L’objectivité de monsieur Duchesne…!

    Monsieur Martineau, croyez-vous être bien placé pour souligner, mettre en évidence, l’objectivité ? D’un tiers journaliste ?

    Je vous suggère de vous garder une petite gêne !

  2. Carol Gagnon dit :

    Vous avez raison ce journaliste n’a pas de leçon d’objectivité à personne. J’ai + confiance à une verrue plantaire qu’à cet individu.

  3. renegars dit :

    Si un chroniqueur trouve des pelliculles il ne devrait pas dire qu’il a trouvé des poux pour moi c’est pas un bon chroniqueur, l’exagération a mauvais goûts

  4. David Jacques dit :

    Et vous monsieur Martineau, il est bien triste de constater que vos chroniques semblent être écrites par l’empire tellement votre acharnement contre les étudiants est obsessif et redondant. Depuis vos chroniques ds le Voir ds le milieu des années 90, je vous ai toujours lu et j’ai (presque) toujours trouvé que vous étiez sensé. J’ai aussi admiré votre combat pour le français.
    Depuis le début de la crise étudiante, vous êtes tombé de bien haut.
    Pierre Duchesne est toujours demeuré impartial. Prétendre le contraire est démagogue et mensonger. En fait, je suis très surpris d’apprendre qu’il est souverainiste tellement je l’ai souvent trouvé cinglant envers le PQ et le mouvemant souverainiste.
    Vous faites du bien petit « journalisme » monsieur Martineau.

  5. guyd dit :

    Pa pire qu’un certain blogeur .. au service de l’Émpire …….. !

  6. Francois Nadeau dit :

    Tellement tanné d’entendre tout le monde bitcher sur cet excellent journaliste parce qu’il va au PQ. Vous devriez féliciter le PQ de pouvoir avoir des candidats de qualités. Faut juste que vous chialer pour chialer, On te metterais un jujube devant la face pis tu chialerais contre.

  7. Boris Slavosk dit :

    Je rêve, vous parlez d’objectivité ?

  8. Pierre Letourneau dit :

    et vous ?

  9. C. Beauchamps dit :

    Cette nouvelle ne me surprends pas du tout. Je ne pourrais dire mais combien de journaliste de Radio Canada, ont fait le saut au PQ. Je peux faire erreur mais 4 ou 5 ….
    Justement Radio-Canada!!! Payé par les contribuables du Canada et du Québec aussi.
    A ne rien y comprendre. Surement de belles promesses de notre chère Pauline, c’est a suivre !!!

  10. JP Bouchard dit :

    Mon cher Richard,

    L’ objectivité journalistique n’ existe plus. La plupart d’ entre eux émettent maintenant des opinions. Leur travail consiste pourtant à rapporter des faits pour que NOUS nous fassions une opinion.

    C’ est plus fort qu’ eux. Il faut qu’ ils ÉVEILLENT le peuple avec leur parti-pris. Ils ont la vérité infuse et veulent nous la rentrer dans la tête.

    La crise étudiante nous l’ a largement démontré.

    Si le PQ prend le pouvoir, la majorité silencieuse va se faire agresser pas à peu près. Tous ces journalistes bien-pensants vont nous marteler leurs opinions à coups de massue.

    Leurs arguments gauchistes commencent à poindre dans l’ horizon électoral. La dictature menace…

  11. Julien dit :

    Tout à fait d’accord avec vous, monsieur Martineau. P. Duchesne était incapable de cacher son parti pris. Il ne lui manquait que le carré rouge.

  12. Carole C. dit :

    Et Paul Larocque et Josée Thibault qui lors de la campagne électorale étaient comme des pitbulls avec Boisclair et des caniches avec Charest?

    Et Jean Lapierre?

    Et Pierre Bruneau et ses manchettes biaisées?

  13. Gaston Grenon dit :

    Monsieur Martineau, vous êtes bien mal placé pour parler d’objectivité journalistique. À votre émission sur LCN, vous avez un seul et unique chroniqueur (Éric Duhaime) qui fait l’apologie de la droite. Pourquoi les gauchistes n’ont-ils pas leur propre chroniqueur ?

  14. Fleur H. dit :

    Oui il aurait du respecter une certaine objectivité. Mais vous avez du constater M. Martineau que point de vue objectivité Radio-Canada en est dépourvu. C’est le cas pour le fait qu’ils sont après tous indépendantistes et péquistes. Pour ce qui est de la crise étudiante, oui on avait l’impression que les Péquistes écrivaient leurs textes. J’ai une question à poser. Vous n’êtes pas sensé rester neutre lorsque vient le temps de parler politique? Si oui Radio-Canada est complètement dans le champ. J’ai arrêté d’ailleurs d’écouter Radio-Canada. Trop de partie pris dans n’importe quel situation.

  15. Céline G. dit :

    Tout à fait exact, les journalistes d’une institution publique, que ce soit à TVA, Radio- Canada ou autres se doivent d’être impartiaux car , malheureusement, il y a beaucoup trop de gens influençables.

  16. Jonny dit :

    Objectivité ?

    Martineau qui fait des leçons d’objectivité, c’est comme Jean Charest qui parle de responsabilité… Ce qu’on peut pas entendre.

  17. Lucide dit :

    Rares sont les journalistes qui se contentent de donner les nouvelles de nos jours. Il faut toujours qu’ils rajouttent leur petits commentaires cyniques ou pire qu’ils distortionnent la nouvelle pour la rendre sensationnel, et tant pis pour les écorchés. Par contre, il y a du bon à ce qu’il fasse le saut, il pourra goûter à sa propre médecine. Qui châti par le glaive péri par le glaive.
    Pour ceux qui ne comprennent pas la différence entre un chroniqueur et un journaliste enlever donc vos lunettes roses. M. Martineau ne fait que tenter d’équilibrer le discours qui penche depuis maintenant beaucoup trop longtemps éxagéremment vers la gauche. Si vous n’êtes pas contents, liser Lisée ou Lanctôt qui s’acharnent sur les gros méchants capitalistes depuis pas mal plus longtemps que Martineau. Quand ce dernier aura écrit 3 livres sur les gros méchants Libéraux en s’acharnant sur un homme qui ne peu même pas se défendre puisqu’il est mort (Bourrassa) et qu’il aura écrit un livre du genre comment nettre la gauche K.O en x étapes, …là et seulement là vous pourrez parler d’acharnement. Encore et toujours deux poids, deux mesures en ce qui vous concernes. Vous me tapez tellement sur les nerfs que (je ne pensais jamais dire ça un jour) je commence à trouver Harper sympathique.

  18. guyd dit :

    Moi j’écoute le canal .. tsé la ! la ! .. ou le messieur qui parlait au ti-minou,pour le faire redescendre de l’arbre la ! la !

  19. Serge B. dit :

    Me font rire les gens qui viennent lire des blogues et qui parlent d’objectivité… si vous venez sur les blogues pour êtres informé objectivement, il y a quelque chose que vous ne comprenez pas.

    je ne dis pas qu’il n’y a pas de blogueurs objectifs, sauf que l’objectivité, ce n’est pas une caractéristique des blogues.

    Le même principe s’applique aux chroniques. Un lecteur ou auditeur avertit sait que le chroniqueur essayera souvent de présenter son opinion sur un sujet. Il est payé pour ça.

    Par contre, quand on écoute le bulletin de nouvelles à Radio-Canada ou n’importe quelle autre média, c’est pour être informé objectivement. Or, à voir le nombre de journalistes qui font le saut en politique (Drainville, Duchesne, St-Pierre, Deltell, …) on est en droit de se questionner à savoir si ces gens nous informaient objectivement. Le journalisme ne doit pas servir de porte d’entrée à la politique.

  20. demenagus dit :

    Et vous, Monsieur Martineau, quand est-ce que vous joignez les rangs du parti libéral ?

    « Pas étonnant : sa couverture de la crise étudiante semblait avoir été écrite par l’attaché de presse de Pauline Marois. »

    Et dans votre cas, on aurait dit que votre couverture de la crise étudiante a été écrite par Jean Charest.

  21. Rachel Hamel dit :

    M. Martineau est un chroniqueur et non pas un journaliste dans une istitution publique tenu à l’objectivité comme il dit.

    Il ne faut pas confondre une chronique d’humeur à une analyse rigoureuse, rationelle comme en font Alain Dubuc, André P ratte par exemple ou comme auraitt dû en faire Pierre Dufresne dans ses dernièrses apparitions à RC.

    Le chroniqueur d’humeur est souvent accusé de populisme mais il rejoint une frange de la population que les éditorialistes ne rejoignent pas.

    On a beau dire ! Richard reçoit sa dose d’insultes, mais cherchez un journaliste du Journal de la Presse qui
    reçoit autant de réactions à ses articles. A sa façon, il est une sorte d’éveilleur ….qui laisse personne indifférent.

  22. Louis Francoeur dit :

    Pierre Duchesne est l’un de ces nombreux péquistes à se croire plus purs que les autres alors qu’aucun de leurs adversaires politiques ne s’est abaissé à un tel manque d’éthique.

    Comme vous dites monsieur Martineau, 2 mois avant de démissionner, il reprenait sans vergogne le discours politique de Pauline Marois en se drapant de l’objectivité journalistique. Un autre de la trempe de Drainville qui est atteint de la pire des corruptions, la corruption morale.

  23. roger h dit :

    À propos de l’objectivité des médias et de leurs journalistes , la firme Influence communications a fait une analyse des contenus de 4 quotidiens… (le journalisme, pas les chroniqueurs) le type de couverture et la fréquence de couverture,

    Voici les résultats:

    «  »" »" »"Entre le 15 février et le 9 juin 2012, % des pages couverture des quotidiens qui ont fait mention du conflit étudiant.

    C’est le Journal de Montréal qui a le moins couvert le conflit avec moins de la moitié de ses unes, alors que les autres quotidiens y ont consacré une place sur le deux tiers de leurs pages couverture.

    • La Presse : 74,5 %
    • Le Devoir : 73,5 %
    • The Gazette : 73 %
    • Le Journal de Montréal : 42 %

    à propos de la violence:

    Le rapport souligne par ailleurs que Le Devoir est le quotidien qui a présenté le plus de manifestations pacifiques. Le tiers des unes de ce journal sur le conflit étudiant montraient des photos de manifestations pacifiques, contre 17 % qui présentaient de la violence.

    Le ratio est inversé dans le cas du Journal de Montréal, le quotidien qui a le plus tablé sur la violence.

    Quant aux photos utilisées sur les pages couvertures de quotidiens, elles représentaient le plus souvent des manifestations pacifiques (26 %). Des signes de violences se retrouvaient sur une page couverture sur cinq (21 %), aucune photo dans 21 % d’entre elles et des leaders étudiants dans un peu plus de 5 %.

    Pendant toute la période analysée, Le Journal de Montréal n’a pas mis en une de photos de leaders étudiants, souligne aussi l’étude d’Influence Communication. «  »" »" »" »" »" »"

    en résumé , sur le plan journalistique, (objectivité) tant sur le type de couverture (Le J de MTL a pls tablé sur la violence, alors que les 3 autres , non) que la fréquence de la couverture… semblable dans 3 médias (entre 73 et 74 % ) et beaucoup moins dans le J de Mtl (plus de 30 % de moins)

    quebecor a été très différent, en parle moins, mais insiste…

  24. roger h dit :

    Quant à l’objectivité de Pierre Duchesne et de Radio-Canada, il n’y a aucun problème

    De Radio Canada sont sortis au cours des dernières années 2 ministres libérales (Christine St Pierre et Marguerite Blais) et une gouverneure générale du Canada ( Mikaelle Jean)

    il y a aussi eu 3 péquistes (Drainville, Archambault et à venir Duchesne)

    aucun problème là il me semble

    C,est peut-être ailleurs qu’il y a des problémes (surreprésentation, ou omnireprésentation des libéraux canadianisants)

  25. audrey dépault dit :

    Cela ne me surprend pas. De plus en plus, ces présences à l’écran étaient de la propagande péquiste. Par les sondages, le PQ a une certaine chance de prendre le pouvoir. Il ne veut surement pas se retrouver à l’Assemblée nationale sur les sièges de l’Opposition. Mais il peut tout de même avoir le même sort que Bernard Drainville. S’il se présente vraiment dans le comté de Borduas, c’est une forteresse péquiste, ses chances sont de bonnes à excellentes.

  26. Danièle dit :

    Oui, il était tenu d’être objectif, les journalistes sont là, pour rapporter la nouvelle et ce M. Duchesne affichait ses couleurs et vous M. Martineau, vous êtes un chroniqueur qui aime provoqué, qui aime lancé des dicussions. J’aime votre côté provocateur.

  27. Marc Desbiens dit :

    Triste que l’on ne soit pas capable de différencier un chroniqueur d’un journaliste ,

  28. magiterre dit :

    Madame Marois a fait une autre erreur ce lundi a l’émission de Pénélope elle a affirmé qu’elle ne savait pas que Monsieur Duchesne joignait les rangs du PQ.Comme chef de son parti et chef de l’opposition, c’est pas fort.Pourquoi qu’elle joue a l’autruche???????

  29. Ivan Champetier dit :

    Mais oui et après? Qu’il y aille au PQ ce bonhomme!
    Le PQ n’en aura pas moins fait son temps!
    Et puis,il est peut-être un très bon tapeur de casserole! Puisqu’il semble qu’ils vont pouvoir en taper encore plusieurs années!

  30. l gagne dit :

    On ne se leve pas un matin et on décide de se joindre a un parti politique. On mijote cette décision pendant une certaine période de temps et on en discute avec les instances du parti qui nous intéresse. Quand on est journaliste parlementaire et qu’en plus on est journaliste analyste a des émissions a caractere public comme Les Coulisses du Pouvoir, on se place en conflit d’intéret. C’est ce qui me dérange avec l’annonce de Pierre Duchesne. Comment peut-on etre neutre et objectif quand on négocie son avenir politique en meme temps? Et apres cela, ces memes journalistes ne cessent de nous répéter qu’ils ont un code d’éthique a toute épreuve. Au moins une chose de bon sera sortie de la ‘crise étudiante’. Elle nous aura ouvert les yeux sur certains professeurs dans nos écoles et sur la vraie nature de certains journalistes.

  31. L'Imprévu dit :

    Quelle horreur ce matin ! Vous vous permettez de critiquer l’objectivité de M. Duchesne ! C’est certain que de votre point de vue, toute objectivité vous apparaît comme du parti-pris.

    Vous faites vraiment pitié. Et vous allez venir brailler que tout le monde vous lance des pierres. Vous en lancez à tout le monde vous même !

  32. shoshan dit :

    @ tous ceux qui comparent l’objectivité de Martineau vs celle de Pierre Duchesne, relisez bien le billet : « S’il avait été CHRONIQUEUR, PAS DE PROBLÈME. Mais monsieur Duchesne était JOURNALISTE … »

  33. shoshan dit :

    …Martineau est un CHRONIQUEUR, pas un JOURNALISTE…

  34. Mario dit :

    Un journaliste se doit d’être objectif. Un chroniqueur peut être suggestif alors. Mais il ne doit pas déformer les faits pour les associer à ses pensées…

  35. Il y a beaucoup de blogueurs dans vos blogues M. Martineau qui ne semblent pas avoir la capacité de faire la différence entre un journaliste et un chroniqueur comme vous. De plus ces blogueurs semblent aussi être incapables de débattre sur le sujet de votre chronique, vos écrits, vos pensées et vos opinions, mais en revanche ces mêmes blogueurs sont des maîtres pour vomir sur votre personne. M’enfin, ne lâchez pas.

    En ce qui concerne le sujet je ne peux rien écrire sur celui-ci, car je ne connais pas la personne en question et ni son travail. Je n’écoute pas Radio-Canada.

  36. Richard Ortie dit :

    Martineau utilise un double chapeau. Quand il veut se cacher, il dit qu’il est chroniqueur; quand il veut se montrer, il dit qu’il est es journalistique. Dans tous les cas, son double chapeau porte l’étiquette de Quebecor Inc. Zéro crédibilité.

  37. andré michaud dit :

    Combien de journalistes de radio-canada ne sont pas péquistes? Y en a t’Il même un seul?

    Quand un journaliste de radio-canada est devant mon écran, j’ai toujours cette réalité en tête…pour faire la part des choses..

  38. Carole C. dit :

    Monsieur Martineau

    Vous êtes-vous posé la question concernant Christine Saint-Pierre?

  39. Jim Brindle dit :

    La question n’est pas de savoir qui va oû , mais de se demander si durant cette crise étudiante M. Dufresne et Nadeau-Blouin n’étaient pas déjà des représentants du PQ . Si ce cas s’avèrerait véridique , on pourrait conclure que ces deux personnes ont bafouées l’opinion publique en laissant croire qu’ils combattaient pour la cause des étudiants , mais que dans la réalité , ils travaillaient pour le PQ de Mme Marois dont le but était de faire tomber le gouvernement Charest pour y asseoir sa dignité .

    Tout s’enchaine pour un putsch planifié ; Opportunuité par la cause étudiante , les manifestations payées par les syndicats et appuyés par le PQ et les artistes , les refus d’accepter les offres généreuses du gouvernement , la loi 78 ,la manipulation du public , etc.

    Personnellement , je ne peut que comparer cette situation à de la lâcheté et de l’hypocrisie .

  40. Peterson dit :

    Duchesne subira le même sort que les autres, il deviendra tout à coup incapable de voir la réalité autrement que par le prisme de la ligne du parti. Et s’il tente d’exprimer une opinion personnelle, comme Drainville l’a fait, il se fera remettre à sa place par la cheuffe. C’est ainsi dans tous les partis.

    Ce qui me désole le plus de la politique c’est l’aveuglement partisan qui fait que tout à coup ta capacité d’analyser ce qui est bon pour la population se voit filtré par le prisme électoraliste. Je ne me souviens pas la dernière fois ou j’ai entendu un politicien avouer que le parti au pouvoir a fait quelque chose de bien. Peu importe sa couleur. C’est peut-être ce qu’il y a de plus tragique de la politique, son manque d’objectivité. On a tellement peur de dire la vérité qu’on amplifie les mensonges ou les gaffes dans l’espoir de nuire a l’adversaire. C’est la politique du: « on est moins pire qu’eux ».

    Nous avons cette idée des journalistes qu’ils peuvent analyser froidement une situation ou un enjeu, sans partisannerie, pour faire ressortir les bons et moins bons côtés. C’est ce a quoi je m’attend d’un journaliste. Comment se fait-il qu’une fois en politique on ne le entend jamais vanter les mérites des adversaires?

    La même chose arrivera a Duchesne.

  41. citoyen dit :

    Avis a tous a chaque fois que le Pq fait une annonce c’est mauvais, a chaque fois que Charest fait une annonce c’est négatif a chaque fois que Legault parle c’est une gaffe , je pense que la plupart d’entre vous sont pire que les anarchistes au moins eux ont sait ce qu’ils veullent. En tout cas pour moi Le Pq ne peut pas être pire que les liberaux et la Caq en opposition officille serait la meilleur situation pour le moment au Quebec. Chialeux les Quebecois…

  42. Les politiciens finis se lancent dans les médias journalistiques et les journalistes finis se lancent en politiques (pas tous bien attendu). C’est quand même un phénomène étrange tout ceci. Se pourrait-il que les partis politiques se cherchent des visages connus d’une grande partie de la population pour chercher des votes au lieu de présenter un candidat pas connu, mais qui a toutes les compétences pour faire la job?

    Advenant que ce soit le cas cela veut-il dire qu’il y a un grand nombre d’électeurs qui vont voter pour un candidat seulement parce qu’il reconnait sa face de telle émission ou de tels journaux au lieu de voter pour le programme du parti et de la qualité et capacité du candidat de se parti de bien le représenter et d’être à son écoute?

    Si c’est le cas j’abandonne la politique au Québec, car on avancera jamais et ça ne donnera rien de s’impliquer avec de tels électeurs. On n’est pas sorti de l’espace si c’est le cas.

  43. Peterson dit :

    Col Rouge, les gens votent pour les politiciens qui leur promettent le plus et votent contre ceux qui sont assez responsables pour admettre qu’il faut couper un moment donné. Les élections ne sont que des concours de popularité. Malheureusement.

  44. magiterre dit :

    A quel jeu Mme Marois joue en ce moment elle se contredit a chaque jour au sujet de M.Duchesne, un jour elle dit qu’elle savait et un autre jour elle dit qu’elle ne savait pas qu’il rejoignait les rangs du PQ.,voir ce lundi a l’émission de Pénélope.Elle perd toute crédibilité.

  45. citoyen dit :

    A col rouge

    Les gens sont prets a voter pour un candidat col rouge appuyer par une radio, c’est n’importe quoi la politique, meme elu ce candidat va parler une fois par année et personne ne sera la pour l’ecouter. La facon de faire c,est de vous implique dans un parti, dans un comté en particulier au nom dun parti reconnu et le forcer a rendre des comptes apres. Bouchard et compagnie pas fort la politique tu comprends rien. On a besoin de changement mais pas de cettte facon la. Coup d’épée dans l’eau

  46. Simon Cadieux dit :

    Martineau qui donne des leçons d’objectivité c’est comme Jean Charest qui donne des leçons d’éthique. Ça paraît que le festival Juste pour Rire commence. C’est fou ce qu’on se marre.

  47. SuperGab dit :

    L’Empire???

    Wow!! y faut être  »loser » pas rien qu’à peu près pour utiliser ce mot là en décrivant les corporations. C’est d’ailleurs de cette façon que je dépeindrais vos détracteurs M. Martineau. Des ptite gens  »peureuses », toujours à regarder en arrière et qui donnent des surnoms à tous ce qui fait pas leurs affaires, genre John James, ROC, ROQ et maintenant Empire. Ça leurs donnent leurs ptits air de snobisme, parce que ça prend ça quand t’es artiste ou que tu es fonctionnaire ; tu travailles pas donc faut que t’ais l’air éducationner et plus péteux que tout le monde.

    Ce qui est le plus drôle c’est qu’ils vont venir vous dire quoi écrire, vous insultez, mais il n’y a en a pas un qui soit de la trempe d’un journaliste ou chroniqueur. Vous devez bien rire en les lisants!

    Je suis d’accord avec vous, je ne connais aucun péquiste objectifs et le PQ n’est qu’un parti opportuniste qui a essayer via la complicité des syndicats de faire un push sur le gouvernement Charest. Quand ils se sont rendu compte qu’ils n’avaient pas l’appui de la population ils ont changé leur fusil d’épaule. Belle gang d’hypocrite, désolé Mme Marois mais on va s’en souvenir quand même lors des prochaines élections.

  48. Andre Lemay dit :

    Votez donc pour le P.Q. ou pour le P.L.Q. comme vous l’avez fait pour votre ami Jack au fédéral, à la dernière élection,,,,,
    Ça montre votrer degré d’intelligence et surtout d’informations….
    On serait tellement mieux à Cuba, ou en Lybie,,,,,,
    Vive le Québec libre……
    Bande de CAVES……..

  49. yo93 dit :

    Est-ce que M. Alain Dubuc, André Pratte, Mme Lysiane Gagnon qui écrivent dans la Presse sont objectif?
    Est-ce que M. Martineau, Duhaime, Aubin, J.J. Samson, sont objectifs.
    Beaucoup de journalistes de Radio-Canada et TVA ont perdu de leur objectivité en interviewant les leaders étudiants.
    L’objectivité est un plat qui se mange froid.
    Les esprits échauffés pendant la crise étudiante ont fait déraper l’objectivité.

  50. Guy E. Trépanier dit :

    Pierre Duchesne au PQ.

    Verrons-nous Paul Larocque au PLQ?
    Verrons-nous Michel Hébert à la CAQ?

    Où verrons-nous un jour Richard Martineau?
    Au PLIQ (Parti Libertarien Indépendantiste du Québec)
    avec comme chef un dénommé Régis Labeaume…

  51. Ben dit :

    C’est pas croyable comme il y a des jaloux parce que le P.Q a réussi un bon coup.Il ne faut pas taper sur le candidat parce que votre parti a de la difficulté à recruter d’excéllents candidats.

    Le P.Q a vraiment une équipe du tonnèrre comme au temps de René Lévesque.

    Félicitation au P.Q

    Mr Martineau vous n’êtes pas chanceux le P.L.Q ne vous a pas recruté.Peut être une autre fois.

  52. Ben dit :

    @Magiterre,C’est que Mme Marois ne savait pas ce que serait sa réponse à Mr Duchesne.
    Quand vous écoutez,écoutez comme il faut.

  53. Ben dit :

    Je viens de penser à quelque chose.Mr Hébert est un journaliste parlementaire et ne se gêne pas pour nous monter s son penchant libéral et le fait qu’il ne peut sentir Mme Marois.Pourtant personne n’a émis de critique sur les journaux de Mr Péladeau.Pourquoi c’est si grave pour Mr Duchesne et que c’est correct pour Mr H.

  54. Gilles A dit :

    À tous ceux qui disent que Richard n’est pas un journaliste mais un chroniqueur.
    Je me suis permis de vous mettre sa biographie que vous trouverez ici en haut.

    «Ce natif de Verdun (qui a déjà été nommé « l’Un des Cent Canadiens de l’avenir » par le magazine Maclean’s et « L’une des Cent personnalités qui font bouger le Québec » par l’hebdomadaire français L’Express) a publié ses premiers textes à l’âge de 18 ans. De L’Actualité à Maclean’s en passant par Châtelaine, Courrier International et l’édition canadienne du Time Magazine, plusieurs publications ont eu recours à ses services comme journaliste ou columnist.

    Auteur de trois essais (La Chasse à l’éléphant, Pour en finir avec les ennemis de la télévision et Le Buffet, co-écrit avec Jacques Godbout), Richard Martineau a dirigé l’hebdomadaire Voir pendant six ans. Il écrit une chronique régulière dans les magazines Elle-Québec et InfoPresse.

    Depuis 1998, il co-anime Les Francs-Tireurs, l’une des émissions-phare de Télé-Québec. En 2001, il remporta d’ailleurs le Prix Gémeau du Meilleur animateur pour une émission à caractère social.

    Journaliste pour deux documentaires (une biographie du journaliste sportif Guy Émond et un portrait de la célèbre famille de boxeurs Hilton), il participe à plusieurs émissions de télé, en plus d’animer « Martineau », l’émission matinale du week-end à la station de radio montréalaise 98,5 FM.»

    Par 2 fois il est écrit qu’il est journaliste. Les septiques sont confondus.

  55. Sylvain Latulippe dit :

    Que l’on soit journaliste ou chroniqueur, l’honnêteté intellectuelle définit ce que l’on est. Un chroniqueur ne peu omettre des faits ou ne favoriser qu’un seul côté de la médaille sans que l’on puisse remettre en question son intégrité intellectuelle, sinon, il ne devient qu’un propagandiste.

  56. Toémoé dit :

    Martineau, ressaisis -toi et reprends des forces, car on vient d’annoncer que Jean-François Lisée serait candidat dans Rosemont.
    On est dans l’objectivité d’une réalité qui ne peut plus t’échapper.
    L’ été promet d’être chaud, et Vive le Québec Souverain qui en naîtra bientôt!

  57. audrey dépault dit :

    Le PQ accuse les libéraux de corruption, mais ils sont prêts à s’acoquiner avec les syndicats. Syndicats qui sont à l’origine du boycott étudiant. Syndicats qui sont à préparer par l’entremise des associations étudiantes, leur stratégie pour prendre le contrôle des élections à venir. Syndicats qui vont utiliser tous les moyens à leur disposition pour faire élire le PQ. Comme récompense, retrouver leurs privilèges que le Gouvernement Charest a osé leur enlever.

    Et M. Duchesne a déjà été partie prenante dans cette stratégie. Est-ce qu’il faudra faire une Commission d’enquête sur ce déni de démocratie.

  58. Elyse dit :

    En quoi est-il plus tenu que vous d’être objectivif?
    Être journaliste d’opinon ou croniqueur qui passe son temps a le donner ne soustrait en rien a la responsabilité envers les lecteurs, auditeurs, et/ou télespectateurs.
    Vous êtes très mal placer pour critiquer.

  59. Jippy dit :

    Honte? Ce mot là a-t-il encore un sens au Québec (des pénis à l’air)? Tout est à va « l’eau »(pour ne pas dire « c…r »)!
    Où il y a de la gêne, y a pas de plaisir! , comme disait l’Autre.
    Un front de boeuf ou de beu?
    Le moindre sens du commencement du début de l’ombre de l’Éthique aurait commandé d’attendre 2 ans, tout comme les ex-politiciens doivent le faire lorsqu’ils veulent se recycler en lobbyistes.

  60. Jippy dit :

    @Carole C.
    Pour autant que je sache, Mme St-Pierre ne couvrait pas la politique Québécoise!

  61. Gaston Grenon dit :

    « andré michaud dit :

    Combien de journalistes de radio-canada ne sont pas péquistes? Y en a t’Il même un seul? »

    Je ne saurais dire exactement combien, mais je peux vous assurer (pour en avoir cotoyer plusieurs)
    que la très vaste majorité des journalistes qui s’intéressent à la chose politique sont souverainistes.
    Quiconque fait ses devoirs correctement et se renseigne le moindrement sur la situation politique
    du Québec arrive à la conclusion qu’un Québec souverain est la seule et unique issue pour l’avenir
    du Québec. Ceci dit, je puis vous assurer également que j’ai vu des journalistes souverainistes
    (couvrant la scène politique provinciale) rapporter la nouvelle de façon très objective. Se permettant
    même de taper sur le P.Q. lorsque nécessaire. Je vous avouerai que mes convictions souverainistes
    ne me permettraient pas d’agir de la sorte. Bravo aux journalistes capables d’agir ainsi.
    la sorte

  62. Vérité dit :

    @Peterson.
    Entièrement d’accord avec vous.

  63. Vérité dit :

    Il est évident que le conflit étudiant a reçu une couverture médiatique biaisée qui a servi les intérêts des partis d’opposition, des séparatistes, des syndicalistes et de la gauche révolutionnaire dont la plupart des journalistes appuient les causes. On a entendu parler que de çe qui se passe à Montréal. Quel journaliste ou média a pris la peine de rencontrer le vrai peuple travailleur à l’extérieur de l’isle? De poser les vrais questions, de tenter de savoir ce qu’il pense de la crise? Bien plus simple de faire un reportage à quelques pas de chez soi et de rapporter du sensationalisme à son patron.

    Même chose pour la couverture du forum sur le francais où M.Charest a pris la parole. Pas de couverture. Çà aurait donné de la visibilité positive au premier ministre, alors on s’abstient. Bien plus facile de couvrir la x ième manifestation de casserole même si elle n’attire plus que 30 ou 40 personnes et n’apporte plus rien au débat.

  64. Réjean Asselin dit :

    J’ ai écouté les reportages sur les manifestations a RDI et Pierrre Duchesne a fait un travail tout a fait remarquable a comparer a beaucoup de journalistes et commentateurs hystériques envers les étudiants et les méchant  » communistes  » du Québec .

    De plus monsieur Duchesne n’ aurait aucune difficulté a faire un travail supérieur aux Tomassi , Courchesne , Saint-Pierre , Beauchamp , Normandeau , Whissel et autres libéraux de se gouvernement de la honte que nous endurons depuis plus de 9 ans !

  65. Carole C. dit :

    andre michaud

    Et Christine Saint-Pierre?

    Et Raymond Saint-Pierre qui a littéralement sauté de joie quand le NON a repris l’avance en 1995?

    Et Josée Thibault qui était douce avec Charest et pitbull avec Boisclair dans sa couverture de la campagne électorale?

    Et du côté de TVA et LCN, un libéral notoire comme Jean Lapierre comme ANALYSTE POLITIQUE… Ou quand à LCN on consulte Proulx, ex adéquiste, comme analyste… Ou quand Martineau prend le « brillant et objectif » Duhaime pour donner ses opinions… Ça, ça ne vous dérange pas j’imagine?

    Les journalistes et analystes sont aussi des citoyens, ils ont des opinions politiques et ils ont le droit de vote. L’important c’est que leurs opinions ne transparaissent pas.

    Curieusement, on met en doute l’objectivité des journalistes péquistes mais pas celle des journalistes libéraux!

    Personnellement, quand Saint-Pierre est passée chez les Libéraux, je n’ai pas été surprise, ça paraissait qu’elle était fédéraliste jusqu’au trognon.

    À l’inverse, quand Drainville a fait le saut au PQ, j’ai été très étonnée, je ne l’aurais jamais pensé souverainiste!

    Charest qui dit qu’il doute de l’éthique de Duchesne… C’est comme de dire que si un journaliste est péquiste, on peut automatiquement douter de son « intégrité »… mais pas s’il est libéral?

    Je vais dire comme Simon Cadieux (et comme j’ai écrit sur le blogue de Michel Hébert), s’il y a quelqu’un en ce moment qui est mal placé pour parler d’éthique, c’est bien un libéral comme Jean Charest qui, on l’a vu entre autre lors de la commission Bastarache, a l’éthique qui rime avec élastique…

  66. Miche dit :

    Depuis plusieurs annees, il est malheureux de constater que les lecteurs de nouvelles ne sont plus des lecteurs de nouvelles mais des commentateurs et ce, quelque soit le poste de television (francophone).
    Il est tres desagreable de voir ce meme lecteur couper constamment la parole a un politicien qui essaie d’expliquer son point de vue, de telle sorte que lepoliticien interviewe n’a pas eu le temps de s’expliquer completement et up!, on passe a un autre sujet!
    Je crois qu’il n’y en n’a plus d’objectivite…

  67. Jules Mailloux dit :

    Je ne suis un fan inconsidéré de personne, mais l’opportunisme politique dont fait preuve M. Ducnesne est assé frappant. Quant au J de M, c’est le J de M point à la ligne, sensationnalisme à outrance, mais si on aime pas on achète pas la convergence. Le seul que j’ai vu exprimer le point de vue de la majorité silencieuse c’est Martineau, il est sorti du grand village, probablement à ses frais, et à transmis l’opinion du 5 millions de Québécois qui ne vivent pas près du Plateau.

    Faudrait demander aux portes paroles de la Classe qui les finances, je doute que le PLQ ou PKP soient du groupe, mais PQ et CSN sont pas à l’abris.

  68. Antoine dit :

    1. L’on peut passer de journaliste à chroniqueur dans un journal. Richard Martineau travaille dans un journal appartenant à des capitaux privés.

    2. Radio-Canada est une société d’État et elle se doit d’ête neutre et objective.. je sais que cela sonne faux..
    Radio-Canada est comme la tour de Pise..elle penche à gauche… Je finance cette boîte et elle ne respecte pas mes opinions … mais c’est toujours fait de façon subtile…

    3. L’éthique journalistique de Pierre Duchesne est scandaleuse. Il était le journaliste neutre et objectif de la colline parlementaire à Québec.. Faut le faire! Dans le passé, l’ADQ a mangé une claque plus d’une fois dans ses reportages biaisés..

  69. Carole C. dit :

    Jippy

    Que je sache, un parti pris fédéraliste peut quand même être observé… et confirmé!

    Regardez cette phrase de Martineau:

    « Pas étonnant : sa couverture de la crise étudiante semblait avoir été écrite par l’attaché de presse de Pauline Marois. »

    Et quand les couvertures semblent avoir été écrites par l’attaché de presse de Charest, je suppose que c’est pas grave.

    Fallait être, comme Martineau, entièrement et complètement contre les étudiants pour être « objectifs »?

  70. Carole C. dit :

    En tout cas, faut avoir du front pour parler d’éthique quand on est le chef du PLQ.

    Charest nous a toujours pris pour des cons.

  71. Carole C. dit :

    Oups, mon commentaire de 10h14 était un complément à une réponse à Jippy qui semble avoir été perdue dans les limbes…

    Jippy, je vous disais qu’un parti pris fédéraliste était évident chez Saint-Pierre, n’oubliez pas que « Ici Christine Saint-Pierre à Ottawa » couvrait le Bloc et les partis fédéralistes.

    Et est-ce que Charest a mis son intégrité journalistique en question?

    Quand il se fait lécher par Paul Larocque, est-ce qu’il remet son intégrité en question?

  72. Carole C. dit :

    Dites… les gens qui pensez que tous les journalistes radio-canadiens sont souverainistes, pensez-vous que tous les journalistes de TVA sont fédéralistes?

    Et si oui… qu’en pensez-vous?

  73. audrey dépault dit :

    @ Carole C.

    Mme St-Pierre, ça paraissait qu’elle était fédéraliste jusqu’au trognon……
    Est-ce une tare d’être fédéraliste. D’après les souverainistes, ils ne sont pas des vrais québécois. Dans le type de couverture qui était la sienne, elle n’avait pas le même droit de réserve auquel M. Duchesne aurait dû s’astreindre. Certaines de ses interventions aux « Coulisses du pouvoir » m’ont estomaquée, sans parler de celles lors des manifestations étudiantes.

    Et il donne sa démission au moment ou on parle de campagne électorale. C’est pratiquement le même scénario que celui de Bernard Drainville. Le PQ veut tellement le pouvoir, il lui est dû, mais les sondages ne le proclament pas gagnant. Pourtant avec tout le climat qui sévit en ce moment au Québec, il devrait être l’alternative. Mais non il n’y a rien de gagner. Alors le PQ est prêt à toutes les manigances (syndicats, étudiants…) pour atteindre leur objectif.

  74. Carole C. dit :

    « Petite » correction Jippy: Saint-Pierre n’a pas été seulement à Ottawa, elle a été correspondante à Québec aussi.

  75. yvan rochon dit :

    A Lucide et Igagne: Vous avez tous les deux d’excellents commentaires.
    Je rajoute ceci:Effectivement antérieurement les lecteurs de nouvelles nous donnaient la nouvelle et nous pouvions en faire notre idée par la suite.Maintenant un lecteur de nouvelles c’est quelqu’un qui lance un gros titre autant que possible néfaste au gouvernement et qui fait une entrevue de facon agressive le plus possible avec la personne interrogée.Souvent en coupant la parole pour etre certain de ne pas etre déstabilisé.
    En ce qui concerne Radio Canada pas besoin d’écouter longtemps pour déceler que ca sent le P.Q. a plein nez.

  76. Carole C. dit :

    Le PLQ dépose une plainte en déontologie.

    Non mais ça prend-tu du front quand t’as aucune éthique toi-même! 8-O

  77. Toémoé dit :

    Le Parti Québécois est un parti qui va changer le statut du Québec, de province à celui de Pays.
    M. Duchesne est le bienvenu et il en digne.
    Nous espérons bientôt M. Lisée…
    Cette fois, la jeunesse et les ténors de la gauche , feront toute la différence dans les prochaines années à venir.

    Vive le Québec Libre.

    Charest est en maudit, il porte plainte !!!
    Ha! Ha! Ha! Ha! Ha!
    Libérez-nous des Libéraux

  78. Serge B. dit :

    Intéressant… la venue de Duchesne avec le PQ semble créer des remous.

    Duchesne produira-t-il au PQ un « effet Rebello » similaire à ce qui s’est produit quand Rebello à joint les rangs de la CAQ?

  79. Jippy dit :

    @Carole C.
    Sauf erreur, avant de faire le saut en politique, elle était en poste à Washington.
    Nonobstant tout ceci, je crois qu’un Journaliste Télé, à cause de la puissance particulière de ce média, devrait attendre 2 ans (période de réserve) avant de faire le saut en politique, surtout si c’est dans « l’arène » qu’il couvrait!
    Ça devrait s’appliquer automatiquement, peu importe les partis et les personnalités. Rigueur oblige quand on est journaliste et qu’on claironne bruyamment, sur un ton tonitruant, les écarts à l’Éthique (qui consiste simplement à se servir de son jugement avec le minimum de bon sens).

  80. Jippy dit :

    Duchesne (et Lisée?): 2 peureux qui s’en vont dans des comtés ultra-protégés comme Stéphane Dion au fédéral.
    Des fois, ils sont meilleurs que nos humoristes, nos apprentis-politiciens spécialistes du « nananne » jusqu’à ce qu’il n’y en ait plus! Auquel cas on s’empressera de quitter le « Bateau Collectif » des Affaires publiques (Parlement)…avant que le mécontentement généralisé (pas la petite gang des hurluberlus de GND) n’éclate.

  81. C. Beauchamps dit :

    @ Toémoé

    Wow quel éveil Toémoé, penses tu devenir millionnaire si ca se produit.
    Penses plutot aux inconvénients que ca peux apporter. Oups je vais au NB , Ontarion faut pas oublier mon passeport.
    Que le francais soit respecter ici parfait, mais l’anglais apporte une culture de plus.

    Tu es passé date avec ton vive le Québec libre, ok changement de parti s’il le faut mais on en veux plus de ton

    Vive le Québec Libre.

    M. Charest a raison de porter plainte c’est tout a fait son droit !!!
    Ha!Ha!Ha!Ha!Ha!
    Libérez nous de Pauline, elle a vendu son domaine en passant le sais tu?

  82. guyd dit :

    Tout le monde *sait que les Québécois aiment mieux les vendeurs d’auto-usagés et les avocats que …. les journalistes !

    *sarcasme

  83. robert laplante dit :

    Pis Gerard Deltell, il était a la tribune parlementaire de Québec et quand il est devenu candidat pour l’ADQ et qu’il a quitté TQS personne n’a remis en doute son intégrité, en tout cas pas monsieur Martineau.

  84. P.Mercier dit :

    @Carole C. dit :
    6 juillet 2012 à 10 h 14 min
    En tout cas, faut avoir du front pour parler d’éthique quand on est le chef du PLQ.

    Charest nous a toujours pris pour des cons.

    Mme Carole revoyer l’étihique de tous les partis oubliez pas le PQ. Ca vous changerait les idées, vous verriez que si Jean Charest nous a pris pour des fous il n’est pas le seul……..il y a eu des scandales au sein du PQ chère dame!!!

  85. Carole C. dit :

    P. Mercier

    Un Whissel qui démission pour conflit d’intérêt, un Tomassi pour trafic d’influence, une Courchesne qui fait elle auss du trafic d’influence (blâmée mais pas « démissionnée »), des manières « post it » de nommer les juges révélées par Bastarache, deux ministres qui font des « lapsus » en disant que les compagnies ont le droit de donner, Charest lui-même qui donne des contrats de pub sans appel d’offre, qui reçoit un salaire secret pendant des années, la ministre Vien qui fait du chantage au financement contre des nananes dans son comté, deux vice-premières ministres qui démissionnent. Un parti qui ne gouverne jamais pour tous les Québécois mais seulement en fonction de lui.

    Ben oui. On a vu ça au PQ.

  86. Carole C. dit :

    yvan rochon

    Avez-vous vu Josée Thibault à Radio-Canada agir en pitt-bull avec Boisclair et en caniche avec Charest?

    Avez-vous vu Raymond Saint-Pierre SAUTER DE JOIE quand le nom a repris l’avance?

    Il y a des fédéralistes à Radio-Canada figurez-vous!

    Mais j’imagine qu’eux, ils sont tous parfaits et objectifs, comme de bons libéraux.

  87. Carole C. dit :

    audrey

    Une tare?

    Ne mélangez pas tout de grâce.

    On remet en question l’objectivité de Duchesne parce qu’il est péquiste.

    Je fais remarquer que Saint-Pierre n’était certainement pas objective lorsqu’elle couvrait la politique à Ottawa et à Québec en tant que fédéraliste pure et dure.

  88. Éric B-C dit :

    Si un député dont le parti est au pouvoir salue un ami d’enfance qui a réussi dans la vie et qui effectue des contrats avec le gouvernement, les journalistes appellent à la suspicion, il y a présomption de corruption. Mais lorsqu’un journaliste passe dans un clan politique du jour au lendemain, il serait impossible qu’il n’ait jamais véhiculé ses idées dans ses reportages?
    Foutaise, il y a des prêtres pédophiles, des médecins abuseurs, des politiciens corrompues, des banquiers voleurs, je ne croies pas que les journalistes aient le monopole de la vertue, n’en déplaisent les indignées du parti québécois qui se réclament de la même vertue et n’acceptent aucune critique.

  89. Gilles A dit :

    Une des raison pourquoi le PLQ porte plainte.

    « Pas étonnant : sa couverture de la crise étudiante semblait avoir été écrite par l’attaché de presse de Pauline Marois.» Richard Martineau.

    Tu vois mon Richard la puissance d’un journaliste. Pour le PLQ, Puisque Martineau l’a dit. C’est vrai.

  90. roger h dit :

    Est-ce que le 24 février Pierre Duchesne, Alain Saunier et J F Lisée ont été victimes d’une purge politique à Radio Canada ?

    Le 24 février Simon Jodoin écrivait que Radio-Canada semblait mener une purge car le directeur de l’information, Alain Saunier était limogé, le correspondant parlementaire perdait son poste (Pierre Duchesne) , de même que Jean François Lisée.

    Jodoin écrivait: »" »" »" »" »"Je suis loin d’être un adepte de la théorie du complot… Mais croire ici simplement à une simple suite de hasards et de coïncidences serait carrément naïf.
    Doit-on croire que les compressions annoncées à la Société d’État ne seront pas qu’économiques? Coupera-t-on, aussi, dans les idées, dans l’information et l’analyse politique?
    (….)Hier on apprenait le congédiement d’Alain Saulnier, directeur de l’information à Radio-Canada, c’est aujourd’hui Pierre Duchesne, correspondant sur la colline parlementaire à Québec qui serait rétrogradé.(…)

    Que se passe-t-il, donc…? En 24 heures, Alain Saulnier a été remercié, Jean-François Lisée a été retiré du panel politique du jeudi soir au Téléjournal et maintenant Pierre Duchesne, un journaliste d’expérience, doit laisser son poste. Il ne s’agit pas ici d’un simple mouvement de personnel. Le poste de correspondant parlementaire et d’analyste politique est d’une importance capitale, surtout lorsque les planètes s’alignent pour une élection qui sera sans aucun doute une lutte serrée à trois joueurs. »

    La question que Jodoin pose est donc simplement y a-t-il eu une purge à Radio-Canada, et n’est-ce pas cette purge elle-même qui a mené Duchesne et Lisée à plonger en politique.

    Autrement dit c’est l’inverse de ce à quoi crient Charest et ses supporteurs

  91. P. Mercier dit :

    P.Mercier dit :
    6 juillet 2012 à 14 h 49 min
    @ C. Beauchamps

    Cadeau à Pauline

    J’ai bien rit , sans vraiment rien a dire au sujet envers les gens de Charlevoix, ils sont merveilleux!!! ….. Il doit surement y avoir de bons donateurs , avec les terres a bois peut etre que le chalet a été agrandi un ti peu! Des artisans aussi donc la nappe doit etre en tissus maintenant!

    Tout ca pour dire que je suis d’accord avec vous, Pauline Marois nous a pris et nous prends encore pour des fous! La corruption au sein du PQ il y en a eu en masse!!!!!! Des lois oubligatoires * fusion des municipalitée* nous a été imposée malgré notre désacord et on paie beaucoup plus en taxe. Les pensions offertes sur un plateau d’argent aux médecins et infirmière, je peux le confirmer il n’y avait pas d’attente dans les hopitaux avant ce si beau cadeau et j’en passe!

    Et wow elle veux la séparation , mais comment ca va fonctionner , est-ce qu’il y a une personne qui peut y répondre…………

  92. William dit :

    Je suis loin de vous trouver entièrement impartial dans vos chronique M.Martineau, D’ailleurs je trouve ridicule cette contreverse autour de M.Duchesne.

    Bonne journée !

  93. A. Arcand dit :

    Les libéraux devraient se regarder dans le miroir avant de donner des cours d’éthique … la CAQ aussi avec ses opportunistes et ses transfuges financés par des bureaux d’avocats .. Duchesne au PQ pèse bien peu dans la balance ;)

  94. Serge B. dit :

    Faut user d’un peu de discernement… c’est certain que tout le monde, même les journalistes, ont des opinions personnelles sur les sujets qu’ils couvrent. Et certains le font sentir plus que d’autres…

    La présumée faute dans le cas Duchesne, c’est qu’il couvrait des sujets politiques, qui plus est pendant une période particulièrement effervescente au Québec, alors qu’il flirtait avec un parti.

  95. Nico d.j dit :

    Journaliste de Radio-Canada, pas surprenant du tout qu’il aille au PQ…ce média est tellement de gauche.

  96. Nico d.j dit :

    JP Bouchard dit :
    4 juillet 2012 à 16 h 18 min
    Tellement évident votre commentaire!!!

  97. Jippy dit :

    Matière à réflexion:
    TVA nous apprend qu’un député bloquiste visait le comté de Borduas en AVRIL. Pauline lui aurait alors dit qu’il y avait quelqu’un d’autre pour qui c’est réservé mais qu’elle ne pouvait l’annoncer (en AVRIL) à cause des fonctions qu’il occupait…Mets-ça dans ta pipe mon Duchesne…Petit snoro va!

  98. Julie Blaquière dit :

    Je ne savais pas ce que vous en diriez mais je savais que vous alliez le commenter et non de façon positive. Moi ma perception c’est que monsieur Pierre Duchesne était beaucoup trop neutre à mon goût pour être un bon candidat politique. Mais que de chagement depuis qu’il a remis son chapeau de journaliste! Ça doit être très difficile pour un journaliste de ne pas prendre parti quand il commente la politique, ne croyez-vous pas Richard? Surtout celle du Québec. En tout cas moi je suis bien contente qu’il ait changé de vocation car juste le courage que ça lui a demandé pour couvrir Victoriaville avec un gouvernement presque festif d’un côté et de l’autre. des jeunes qui se faisaient matraqués et gazés a dû achever de le convaincre que juste « rapporter » les nouvelles n’était plus suffisant pour lui. Bravo monsieur Duschesne! À quand votre tour monsieur Martineau! Un p’tit comté libéral ne vous tenterait pas, il y a malgré tout du bien bon monde dans ce parti!

  99. wahabos dit :

    Vous pouvez relire les chroniques de M.Martineau…il se décrit comme journaliste!

  100. gigi dit :

    S’il avait été chroniqueur, pas de problème. Mais monsieur Duchesne était journaliste dans une institution publique. N’était-il pas tenu à respecter une certaine objectivité?

    Oui et le Parti libéral a déposé une plainte au Conseil de presse du Québec au sujet de sa candidature. La lettre stipule que Pierre Duchesne s’est placé dans un «conflit d’intérêts grave».
    Mais avec ce genre de personnes, c’est comme pour les porteurs du carré rouge parmi les enseignants, la fin justifie toujours les moyens.

  101. A. Arcand dit :

    Le plus drôle c’est Charest qui donne des leçons d’éthique après avoir caché son supplément de $75,000 en salaire de « son parti » (pour ne pas dire « des collecteurs de fonds ») pendant 10 ans et après les ‘post-it’ de Mme Landry sur les dossiers des candidats au poste de juge ! 8-O

    C’est comme Christine St-Pierre (ex-journaliste à R-C) qui a affirmé que le carré rouge de Fred Pellerin c’est de l’intimidation … pour intimider les artistes …

    On croirait que les libéraux se regardent tous dans le miroir pour s’attaquer à leurs adversaires !

  102. lulu011 dit :

    Et alors! Qu’est-ce-que ça peut bien déranger dans votre vie que M. Duchesne soit candidat pour le PQ.? Pour ma part, je vais encore manger mes trois repas par jour donc…

    Seriez-vous envieux M. Martineau? Auriez-vous aimer vous faire proposer une place dans le partie??? Vous avez encore pas mal de croûtes à manger avant d’avoir une proposition de la part d’un partie quelconque, désolé pour vous…

    Qu’est-ce-que sa peu bien faire qu il soit journaliste, mecano ou encore dentiste. Laissons donc la chance au coureur avant de chialer…

  103. Vérité dit :

    Un délai d’attente d’un an serait raisonnable entre le moment où un journaliste laisse son job et celui où il se présente en politique. Même chose pour un politicien qui retourne sur le marché du travail dans une job où il pourrait entrer en conflit d’intérêt avec son ancien poste. Les journalistes sont prompts à dénoncer un politicien qui pourrait être en conflit d’intérêt mais quand ils en ont l’occasion, ils n’ont aucun srupule à le faire.

    Pour ma part, beaucoup de journalistes se permettent des reportages biaisés qui reflètent leurs opinions. Par exemple: si une nouvelle est titrée en grosse lettre en première page:
    42 % des citoyens sont favorables à l’indépendance du Québec,….
    Ce n’a pas le même impact qu’en page 2 du titre suivant en petite lettre:
    58% des gens sont contre l’option indépendiste.
    E pourtant c’est la même nouvelle.
    Ou par exemple, si tu aimes un politicien, tu mets une photo qui le mets à son avantage. Si tu ne l’aime pas, tu mets une photo où il a l’air stupide.

  104. Jules Mailloux dit :

    À Roger H…

    Radio-Canada s’est peut-être rendu compte que ces messieurs étaient un peu biaisés……..Dixit Yves de RBO. Pensez-y!!!!

  105. Réjean Asselin dit :

    A tout ceux et celles qui font la « danse du bacon « devant ce CAS INNACEPTABLE d’un journaliste de Radio-Canada qui OSE joindre le camp du PQ vous me faite rire dans vos réactions des plus démagogiques. Les transfuges du domaine médiatique vers le domaine politique ont été fort nombreux depuis des décennies et dans différends partis politique. Si vous voulez parlez d’un cas d’ éthique des plus spectaculaire faudrait peut-être mentionner Michaëlle Jean qui fut une « grande « souverainiste avouée pendant des année avant que le gouvernement fédéral de Paul Martin a Ottawa vienne lui faire faire la belle avec un beau poste de Princesse du Canada dont la petite madame accepta sur le champ en tombant en AMOUR de façon foudroyante avec les Rocheuses et la Feuille d’ érable . La putasserie a l’échelle 10 en ce qui me concerne. Pierre Duchesne est un souverainiste qui joint les rangs d’un parti politique souverainiste ce qui est fort différend de la madame ci -haut ! Bien sûr nos petits fédéralistes de ce blogue ne parlent pas de ce cas en particulier ….off course !

    Pierre Duchesne a une très bonne réplique face aux déclarations ridicules d’un John James Charest qui OSE prononcer le mot « éthique alors que lui-même traine une odeur des plus douteuse depuis son arrivée au pouvoir. De dire Monsieur Duchesne :

    « Moi je n’ai jamais eu de salaire cachée « et de continuer « Moi je n’ai pas eu de rencontres avec des collecteurs de fonds ayant été arrêté par le police par la suite «

    Et VLAN ! Je l’aime déjà beaucoup ce type !

    PS : Monsieur Yvan Rochon, la mascotte en chef du PLQ, continue de distribuer des médailles aux blogueurs qui font des commentaires qui vont dans la direction de son amour inconditionnel pour le PLQ et de sa haine viscérale pour le PQ ! Du bonbon !

  106. Réjean Asselin dit :

    Je voulais ajoute ceci :

    S’il y’ a un seul mot que les libéraux de Charest devraient s’ abstenir de prononcer c’est bien le mot  » ETHIQUE  » qui représente une  » anomalie  » dans l’ environnement de ce parti politique depuis fort longtemps !

  107. A. arcand dit :

    C’est quand même bizarre que Lisée, candidat dans Rosemont et journaliste à l’Actualité, ne provoque pas une levée de boucliers dans les rangs des libéraux comme celle de Pierre Duchesne, ancien journaliste de Radio-Canada … 8-O

    Bien sûr Lisée c’est pas pareil … tout le monde sait qu’il est souverainiste depuis longtemps …. alors que Duchesne … personne ne le savait … ça ne paraissait pas ….

    Pourquoi alors les libéraux viennent alors prétendre que « ‘ils ont toutes les raisons de croire que le Guide de déontologie des journalistes du Québec et les Normes et pratiques journalistiques de Radio-Canada ont été enfreints » … c’est ridicule !

    Faudrait nous donner au moins un exemple ….

  108. Jim Brindle dit :

    Il est évident que M. Duchesne et Mme Marois etaient depuis un certains temps en discussion pour négocier la présence de ce journaliste au sein de PQ . Quoi de mieux que le comté très péquiste de Bourrassa , pour s’assurer de la présence de ce journaliste très péquiste de Radio Canada , à ce parti . À ce péquiste qui détenait ce comté , Mme marois lui ordonna de démissionner pour faire place à cette nouvelle vedette du jour , et à créer la grogne parmi les membres de ce parti .

  109. JP Bouchard dit :

    Un journaliste est, de nature, un Robin du pauvre peuple exploité par les riches.

    Il ne faudrait pas qu’ il y ait sur-représentation de cette faune dans les partis politiques.

    Sinon nous allons avoir droit à du lavage de cerveaux idéologique pas à peu près.

    Ce que ça nous prend, ce sont des économistes, administrateurs et gestionnaires chevronnés qui peuvent remettre la gouvernance du Québec sur la voie du réalisme socio-économique. .

    C’ est pas d’ idéologie dont les Québecois ont besoin, c’ est de gestionnaires compétents et responsables. et de vérificateurs spécialisés pour surveiller tous les ministères.

    Des journalistes….pour faire quoi à part que du bla-bla???

  110. lulu011 dit :

    L’étique, la transparence, l’intégrité, l’écoute ect. ect. ect. Charest & Cie reprochent aux autres ce que lui même et sa gang ne sont même pas capable de respecté… Euhhhhhhhh! Savent-ils au moins ce que ces mots veulent dire???

    À vous d’en juger… L’effet miroir vous connaissez? C’est ce dont les libéraux souffrent.

    Miroir, miroir, dit moi si j’aurais encore mon trône à l’automne… Mon ti-Jean j’ai ben peur que tu as eu ta chance de te faire valoir mais ta pas sue en faire bonne usage donc ben euhhhh nonnnnnnn t’aura plus ton p’tit bang…

  111. Ben dit :

    Tant qu’à faire aussi bien dire que Michel David est souverainiste parce qu’il a fait le bulletin de fin de session comme il fait toujours à chaque fin de session et il a donné un meilleur bulletin au P.Q qu’aux P.L.Q A chaque ministre ce n’était pas fort,B.C.D et de très bon point aux P.Q des A’ET B.C’est certain,il doit être péquiste.

    Soyons sérieux,qui peut vraiment donner des bons points au P.L.Q ?Certainement pas un journaliste professionnel et compétent.
    Seulement des chroniqueurs du genre Martineau ou on mettrait une poule ou un cochon à la tête du parti et ils voteraient pour, en autant qu’ils soient rouge,OUPS! mais pas le carré rouge.

  112. Jippy dit :

    @William, Julie Blaquière, lulu011, Ben, A.arcand, Réjean Asselin et autres pro PQ:
    Comme Serge B et Vérité l’ont dit: Votre « beau » Pierre aurait dû laisser s’écouler un certain laps de temps (disons 2 ans) avant de « faire le saut comme candidat », suivant le même critère applicable aux ex-ministres avant de faire du lobbying. L’Éthique, c’est pour tout le monde! Surtout quand il s’agit d’une vedette TV qui s’en gargarise… Dans mon livre, le cas de Lisée est bien différent. Tout le monde ou à peu près sait qu’il a été conseiller de notre Lucien National entre 1996 et 2001.

  113. lulu011 dit :

    @ Jippy

    Et alors?

  114. Leon dit :

    Félicitation M.Martineau pour votre chronique de ce matin 8 juillet 2012 sur le comportement de radio canada, le ménage dans ce nid de péquistes et séparatiste devrait commencé le plus tôt possible en changeant la direction (la tête) de ce groupe payé avec nos taxes et qui ne réalise plus leur travail de facon adéquate,dans mon cas radio canada est mis de côté.

  115. A. Arcand dit :

    Jippy

    Des journalistes biaisés qui ont des partis-pris et qui sont encore en poste … il y en a autant à R-C que chez Québécor ou Power Corp .. (La Presse, le Soleil, le Droit … etc … ) ;)

    Faudrait nous expliquer qu’est-ce qu’un laps de temps vient changer dans le cas d’un journaliste ???

  116. Carole C. dit :

    Léon

    Autrement dit, les journalistes ont le droit d’être caquistes et libéraux mais pas péquistes?

    Ce sont des CITOYENS aussi, les journalistes, ils ont des opinions…

    Et à vous lire seuls les péquistes n’auraient pas le droit de travailler! C’est ridicule.

  117. Carole C. dit :

    A. Arcand

    C’est pas compliqué, si t’es pas libéral, t’as pas le droit d’être journaliste. :-D

  118. Mario Gibier dit :

    Pourtant, si on compare aux chroniques complètement partisanes, provocatrices et déconnectées d’un certain chroniqueur du journal de montréal ! Comme si un « chroniqueur » pouvait dire n’importe quoi et provoquer alors que la situation est explosive. Quelle irresponsabilité de certains !!

  119. magiterre dit :

    J’ai toujours trouvé que M.Duchesne était objectif.Et voila que le PQ se cherche des candidats pour la prochaine élection,mais c’est la chef Mme Marois qui passe pas.Le parti Québécois a toulours été un parti a problemes de disputes et meme au pouvoir.

  120. Ben dit :

    C’est curieux que tant de gens savaient que Duchesne était indépendantiste mais personne n’a fait de plainte mais maintenant qu’il s’affirme et s’afiche bien des gens disent (on le savait)bien facile hein après coup.

  121. Jippy dit :

    @lulu011 et A. arcand
    La même chose qu’un lobbyiste, selon moi. C’est sa réputation qui est en cause, dans ce cas précis, en fonction de ses reportages précédant son départ de R-C. Quand on fait un effort pour ne pas comprendre, on réagit comme vous!

Laisser un commentaire

 caractères disponibles