Et Dieu se fit homme (extrait)

- 8 novembre 2012

Dans Bailout, un livre explosif qu’il a publié en juillet dernier, Neil Barofsky (un Démocrate pur et dur qui a appuyé financièrement la campagne d’Obama) brosse un portrait extrêmement dommageable de son ancienne idole.

Il explique pourquoi il se sent lui aussi floué, abandonné…

 

L’AMI DE WALL STREET

 

Barofsky était responsable du contrôle de l’utilisation des fonds publics accordés aux banques américaines. Quand Obama a décidé de verser des gonzilliards de dollars aux grosses banques pour les sauver de la faillite, c’est Barofsky qui devait s’assurer que ces sommes colossales étaient utilisées à de bonnes fins.

À de nombreuses reprises, Barofsky a demandé à Obama d’imposer des conditions aux bonzes de Wall Street qui recevaient cet argent :

« Oui, on vous donne de l’argent provenant du Trésor public, mais vous devez nous garantir que vous n’utiliserez pas ce fric pour vous graisser la patte, vous remplir les poches et vous accorder de généreux bonis… »

Or, devinez quoi ? Obama a toujours refusé d’imposer ce genre de conditions aux banquiers ! Résultat : les responsables de la crise ont pigé dans le plat de bonbons pour continuer de pouvoir rouler en Rolls et de voler en jet privé…

C’est ainsi qu’AIG, un géant de l’assurance, a profité de l’aide du gouvernement pour verser des bonis de 42 millions de dollars à ses cadres ! Alors que leur entreprise venait d’essuyer des pertes de… 99 milliards !

 

Texte au complet sur le site du Journal de Montréal

 

 

 


Abonnez-vous à cet article

50 commentaires

  1. serge moreau dit :

    ça n’as pas beaucoup d’importance avec ces montant là,seul le résultat positif valait la peine ,ils n’en était pas au change de poche

  2. Que le grand cric me croque dit :

    M. Martineau,

    Vous parlez des États-Unis d’Amérique. En fait de logique sociale, on est loin de la perfection. Un seul homme ne peut changer les forces en présence en un seul mandat (même pas en deux). Mais vous avez raison, personne n’est Dieu, ni M. Obama, ni M. Lévesques. Il faut être patient, être réaliste et choisir le moindre mal. Choisir ce qui fait avancer le plus la société vers nos valeurs personnelles.
    L’éducation est une des clés importantes pour changer certaines valeurs de notre système capitaliste. Je reste capitaliste, mais je trouve anormal que pour plusieurs gens (souvent les plus influents), le plus grand plaisir dans la vie, c’est d’accumuler le plus d’argent possible. Le but dans ma vie et le bonheur, ce n’est pas de mourir avec le plus de millions possibles collés sous l’oreiller. Le bonheur, c’est bien plus que ça.
    Pour moi, le bonheur, cette chose étrange, c’est faire 80 kilomètres en vélo avec sa blonde, faire de la musique, aimer son travail, faire de simple voyage, voir un beau spectacle, un bon repas, partager et encourager nos jeunes.
    Mais d’ici là, je le répète, il faut être patient, être réaliste et choisir le moindre mal. Choisir ce qui fait avancer le plus la société vers nos valeurs personnelles. Il n’y aura pas de Dieu pour aider les hommes à reconnaître le bonheur.

  3. JP Bouchard dit :

    Pas surprenant..!

    Trois conseillers d’ Obama proviennent de « Golman-Sachs », la banque la plus secrète et la plus croche au monde.

    Alors Martineau…vous avez vu un Dieu en Obama???

    Me semblait que vous étiez athée..!

    Ce n’ est pas parce qu’ il est social-démocrate qu’ Obama ne représente pas aussi la haute finance vous savez.

    Comme Marois et Hollande…

    Et si Jésus devait revenir sur Terre, il ne serait certainement pas politicien.

    C’ est plus Romney qui représentait Dieu dans cette élection. Vous errez dans vos comparaisons.

  4. ID Ologie dit :

    Ce que je trouve ironique, et certains autres chroniqueurs pensent un peu la même chose, c’est cet engouement au Québec pour Barrack Obama, alors s’il est effectivement « le moins pire » entre lui et Mitt Romney, il est plus proche, dans les actions prisent par son gouvernement, du parti libéral du Québec dans ses principes, un parti critiqué sans gêne par ces mêmes gens qui admirent Obama.

    Oui, il a définitivement plus de charisme que Jean Charest (qui en avait autant qu’un pot de peinture au latex semi-gloss), mais est-ce qu’on s’entend que c’est étrange de voir la gauche applaudir l’élection d’Obama, alors que dans les faits, il est pas mal moins « à gauche » que ce que la plupart pensent? C’est plus un parti de centre qu’un parti de gauche, ou même de centre-gauche.

    Remarquez, comparé aux républicains, un parti visiblement de droite, c’est évidemment mieux. Personnellement, j’applaudi plutôt la défaite de Mitt Romney, que l’élection d’Obama, si vous voyez ce que je veux dire.

    Je peux évidemment comprendre aussi qu’Obama ne l’a pas eu facile lors de son premier mandat, avec tous les problèmes dont il a hérité.

    Mais je me pose la question. Que la majorité des québécois de gauche le supporte (au lieu de le considérer simplement comme « le moins pire »), je trouve ça étrange. Soit ils ne sont pas au courant de ce qu’il a fait de « moins bien », ou qu’ils ne veulent tout simplement pas le savoir. Dans plusieurs cas, si un républicain aurait fait la même chose (avec Wall Street entre autres) on l’aurait lynché sans réfléchir…

  5. guyd dit :

    Richard ou la politique pour les nuls !

    Le jour ou la chambre des représentant(Républicaine) cessera de torpiller .. tout les projets de lois des Démocrates, peut-étre que le peuple Américain pourra voir la lumiére,au bout du tunnel.

    Et tu pense qu’une campagne électorale Américaine de 6 milliards … se fait avec des dons de 1.00$ par les électeurs toi ?

  6. Steve Harvey-Fortin dit :

    Nous vivons à l’ère de la malversation et de l’escroquerie. Et s’il est vrai que nous nous rapprochons de la fin en ce qui concerne le système humain sur la terre alors le mépris de la loi ira en augmentant et de scandal en scandal. On ne peut plus faire confiance à personnes maintenant.

  7. L'Imprévu dit :

    C’est Luc Lavoie, à LCN, qui expliquait que les Démocrates sont plus à gauche que les Républicains mais qu’ils demeurent encore plus à droite que tous nos partis politiques au Québec. Il est donc normal de trouver en Obama un homme de droite, comme nous en connaissons ici.

    Maintenant, pourquoi fustiger Obama et ses liens avec les grandes banques américaines et ne pas fustiger François Legault et ses liens avec son ami et co-fondateur de la CAQ Charles Sirois ? Charles Sirois est le co-fondateur de la CAQ, président du conseil d’administration de la CIBC et promoteur du maintien des évasions fiscales légales par le biais des filiales étrangères.

    Pourquoi vous intéressez vous tant aux Démocrates américains plutôt que nos CAQuistes Québécois ?

  8. J. Tremblay dit :

    Vous ne savez pas encore que les politiciens sont les marionnettes des pouvoirs financiers?

    Ce sont les oligarques qui dirigent, ici, comme ailleurs.

  9. Marco dit :

    Y-a-t-il une différence entre les rois des années 1500 et les Présidents d’aujourd’hui ? La corruption était présente avant et elle l’est encore aujourd’hui. Le système capitaliste est l’exemple d’un monde qui oblige les gros à manger les petits. Je vois la gauche qui griche des dents mais elle est dans le même système. Les gens aiment avoir des intérêts à la banque. Ils aiment voir nos gouvernements fonctionnés, etc. Pourtant, il faut des $$$ pour faire des $$$.

  10. jacques voisine dit :

    Voila encore une proposition du PQ qui va trainer en longeur on a bien vue la pauvre Pauline qui a heriter d’un cadeau empoisonne des etudiant et ses 2 ministres qui ont aucune experience et aucune competence pour prendre ca en mains pauvre peuple on a pas fini de payer un sommet qui tiennera pas la route encore une fois ils vont devoir reculer encore le depute junior va s’appercevoir que c ‘est plus dure et complexe que de se promener dans les rues de diriger

  11. bombardier dit :

    jacques voisine retourne voir dans le haut de la page et relire le sujet d’aujourd’hui.

  12. Charles Deleon dit :

    M.Martineau facile après. Vous me faites penser un peu au fan du canadien…quand il y a lancer au but et compte
    yai yai yai
    Si il compte pas ..boo woo il aurait du passer.

    Franchement qui savait vraiment quoi faire quand il a prit le pouvoir et même aujourd ‘hui y a t-il quelques chose vraiment à faire poiur remettre l’économie mondiale sur les rails OU est ce plutot l’économie OCCIDENTALE.qui est blessée sinon à mort ,très gravement.

    Toute les sociétés se batissent lorsque quelqu’un commence quelques chose de nouveau ou d’innovateur et qui marche et les autres suivent et ca se monte idée par idée et l’ensemble s’améliore.

    Mais généralement quand les sociétés tombent c’est l’ensemble qui s’effondre avec fracas.

  13. Normand dit :

    Quand même bizarre de voir que vous accordez plus d’importance aux propos de Neil Barofsky sur Barak Obama et qu’ici au Québec, vous n’ayez pas oser accorder beaucoup d’importance aux révélations de Marc Bellemare à propos de Jean Charest. On dirait que ça prend toujours un livre pour vous faire comprendre.

  14. Fabien dit :

    Et alors, monsieur Martineau ? Vous auriez préféré que les Républicains l’emportent mardi ? Pollution et conflits à l’étranger à gogo ? J’ose espérer que non.

    Les Républicains avaient-ils parlé d’imposer des conditions aux banquiers ? Et même s’ils l’ont fait, auraient-ils vraiment tenu parole ?

  15. L'Imprévu dit :

    @ Charles Deleon

    Comme vous avez raison. Je pense exactement ce que vous écrivez. L’amérique et l’Empire Britannique se sont bien peu souciés de ce qu’ils causaient au monde. Les ponctions sauvages des richesses naturelles dans les pays du tiers-monde ont enrichis l’occident pendant longtemps. Maintenant le monde change. Les règles ne sont plus les mêmes.

    Les Américains ont pris beaucoup de temps à changer et à s’adapter. Souvenez vous de tous ceux qui snobaient les petites voitures japonaises dans les années 70 au lieu de comprendre qu’ils ne pourraient bientôt plus rouler dans leurs gros Chrysler et Chevrolet 8 cylindres 4 barils.

    Moi je ne suis pas très optimiste quand je vois l’imbécilité de nos dirigeants qui carburent au court terme. Ils s’imaginent qu’il faut absolument développer l’économie, dépenser, consommer quitte à s’endetter. Mais s’endetter a une fin. On y approche.

  16. pasquinel dit :

    ce que dit steve harvey on ne peut plus faire confiance a personne a totalement raison,la corruption existe partout sur la planete.

  17. Réjean Asselin dit :

    Pauvre Monsieur Martineau ! La défaite de la droite autant au Québec qu’ au Etats-Unis est très dure a avaler pour nos petits liberatiens du Québec ! Malgré ses défauts Obama demeure celui qui devait gagner pour le bien de son pays , de l’Amérique du Nord et même de la planète au complet !

    Entre un démocrate qui fera son possible en essayant de gouverner pour l’ensemble de SA population et un créationiste milliardaire qui aurait gouverné pour ses amis , pour les entreprises et le monde des affaire$ et pour les illuminés du Saint-Esprit de race blanche et bien nantis et un ti-peu racistes sur les bords , je préfère le premier avec ses déficiences !

    Evidemment les  » hommes de Dieu  » républicains n’ ont pas de déficiences EUX ! N’ est-ce pas Monsieur Martineau !

  18. Julien Dalcourt dit :

    Et Dieu se fit homme, Martineau pense à Noel faut croire. Et moi qui le coyait athée.

  19. Christopher Murray dit :

    Avis à tous et toutes,

    Le 14 novembre prochain, à 12h30, se tiendra une assemblée générale de grève. Considérant qu’il y aura vote de grève, tous les étudiants et étudiantes sont vivement encouragés à participer. Voici l’ordre du jour suggéré par vos représentants et représentantes de l’exécutif:

    · Ouverture

    o Constatation du quorum

    o Praesidium

    o Adoption de l’ordre du jour

    o Adoption du dernier procès-verbal

    · Plan d’action

    o Grève Mondiale

    o Sommet sur l’éducation

    o Revendications

    · Varia

    · Fermeture

    Du 14 au 22 novembre se tiendra la Grève Mondiale contre la marchandisation de l’éducation et en solidarité avec les mouvements étudiants du monde entier. La marchandisation de l’éducation est une tendance mondiale qui vise, entre autre, à assujettir les contenus des programmes d’éducation aux règles du marché et aux besoins du secteur privé. La formation de citoyens et citoyennes doit privilégier sur la formation de travailleurs et travailleuses et c’est pourquoi nous invitons tous les membres à venir se prononcer sur cet enjeu. Il sera également question du sommet sur l’éducation et de nos positions en prévision de ce dernier.

    Nous vous y attendons nombreux et nombreuses!

    sa la pas rapport mais si tu vois sa Richard tu peu comprendre que la neutraliter dans les ASSociation etudiante est nulle.

  20. Serge dit :

    @Réjean Asselin dit :
    Ah….Réjean!!
    Buy US Act: Grâce à M. Obama!! Des milliers de bons emplois perdus au Québec!°
    Passeports aux frontières!! Grâce à M. Obama!!
    Désolé de vous l’apprendre mais l’argent n’a jamais eu d’odeur et encore moins de couleurs!

  21. Serge dit :

    @Christopher Murray dit :
    Merci de nous apprendre qu’on fait affaire avec une Internationale Communiste!
    Ce que certains savaient déjà!
    GND n’a-t’il pas été reçu comme un héros…dernièrement en France par le parti Communiste!
    Alors, me semble qu’on a un choix à faire!
    Curieux …mais d’autres ont sacrifiés leurs vies pour que nous n’ayons pas à faire ce choix…et ce même en Chine communiste!
    Facile de se tenir debout devant un tank!!
    Moins facile de se tenir debout devant GND!

  22. Frédéric Collin dit :

    J’aime bien Romney mais moins le boulet qu’il traîne avec lui,

    Pourquoi le Thea Party ne ce formerait pas un tier parti plutòt que de nuire au républicain?

  23. René Laurent dit :

    Obama ou Romney, peu importe leur philosophie économique, c’est Georges W. Bush qui a pipé les dés en mettant une date limite aux impôts des plus riches. Çà fini le 31 décembre 2012. Fini les guerres à l’étranger (2014), pour les USA.
    Cette action va avoir un effet néfaste sur l’économie de nos deux pays. La classe moyenne américaine devra combler ce manque-à-gagner dans les coffres de l’état, en payant plus d’impôts, donc deviendra moins consommatrice, et comme nos exportations canadiennes, donc québecoises, vont prendre la différence des deux quotients du libre échange, et se traduira par une augmentation du taux de chômage canadien, comme le Québec représente 23.4% de toute la population du Canada : Plus de monde, égale, plus de victimes !
    Vive le Québec LIIIIIBRRRRE !

  24. ID Ologie dit :

    @ L’imprévu,

    « Maintenant, pourquoi fustiger Obama et ses liens avec les grandes banques américaines et ne pas fustiger François Legault et ses liens avec son ami et co-fondateur de la CAQ Charles Sirois ? »

    Parce qu’un être sensé, intelligent et mature, juge quelqu’un sur ses actions, et non sur des trucs hypothétiques. Les subventions données par Obama aux banques américaines, qui allait contre l’opinion et la volonté d’autres membres de son parti, ça, c’est une action commise, et documenté par plusieurs de ses proches (et anciens proches) du président. Pour la CAQ (sans vouloir la défendre), ceux qui la critiquent attaquent le messager, au lieu du message, parce que pour l’instant, comme la CAQ est un jeune parti, il n’y a pas grandes ACTIONS à critiquer… autre peut-être que son programme ou les promesses électorales faites, qui sont généralement du grand n’importe quoi électoraliste, tous partis confondus (ce qui n’est pas une raison pour ne pas les critiquer non plus).

    Si Jean Charest dit que 2+2=4, va-t-on critiquer cette affirmation parce que ça vient de Jean Charest? Si on veut attaquer le message, cessons de viser le messager, et visons… évidemment… le message! Une affirmation ou une action doit être jugée selon ses propres mérites, et non selon le mérite de ceux et celles qui l’on énoncé. Logique argumentative 101.

  25. S. Perras dit :

    Banques d’Amerique ou de l’Europe en chute LIIIIBRRRE! Oui attachez vos ceintures flechés !

    L’Euro plonge, le dollar plonge et même les discours de la haine du capital (travail humain) plonge.

    Encore une bonne raison de marcher dans la rue et lever les poings contre soi-même!

    Il n’y a plus rien dans les coffres. Fini les chèques. Au travail et debout…mais où?

    L’égalité reste dans le monde imaginaire académique. Produire demande plus qu’un effort intellectuel à la mode.

  26. L'Imprévu dit :

    @ Idéologie

    Ouin….. Logique argumentive 101….

    En fait les « actions » comme vous dites peuvent être de plusieurs ordres. Pas besoin d’avoir été au pouvoir pour poser des actions. Le fait de prendre position est une action. Défendre des idées c’est une action. Ces actions peuvent être critiquées autant que l’application d’une loi. D’ailleurs ils ont également posé des actions concrètes en appuyant des lois de Jean Charest. De plus, votre définition d’un jeune parti ne tient pas la route plus qu’il ne faut. La CAQ est issue de l’ADQ qui existe quand même depuis le début des années 90.

    Moi je ne pense pas que nous devrions laisser n’importe qui nous diriger juste parce que nous ne l’avons pas essayé et qu’il est nouveau. Si on pense ça, on devrait collectivement vouloir donner sa chance à Québec Solidaire et à Option Nationale. Pourquoi les écarter si on ne les a pas essayer ? La réponse est bien simple. On ne veut pas les essayer à cause de leur programme.

    Idem pour la CAQ.

  27. ID Ologie dit :

    @ L’imprévu,

    Évidemment, pas besoin d’être au pouvoir pour prendre position ou poser des actions. Sauf qu’il faut savoir que justement, rien n’est blanc ou noir dans la vie. On peu être d’accord ou pas avec une mesure ou une idée, ça c’est pas un problème. Là où il y a un problème c’est lorsque les gens prêtent des intentions et « décident » des raisons qui se trouvent derrière une action ou une prise de position. Dans notre tête, on prend souvent des raccourcis intellectuels pour « penser » qu’une idée ou une décision est mauvaise. Par exemple, dire qu’une idée vient de la CAQ, donc elle est mauvaise. (On pourrait dire les libéraux ou le PQ, ou QS, peu importe). Comme j’ai déjà dit, une idée doit être jugée sur son propre mérite, et non celui de la personne qui l’émet.

    Si nous ne sommes pas d’accord avec une idée, alors nous devons démontrer pourquoi et l’expliquer. SAUF qu’il faut aussi être conscient que nos explications peuvent ne pas résister à l’analyse des autres, et ce, pour toutes sortes de raisons. Et à la vraie base de tout ça, il y a les convictions profondes de chacun qui sont pour plusieurs, inébranlables, et qui justement viennent souvent teinter nos propos et qui retire toute objectivité de notre argumentation. Il faut savoir mettre ça de côté pour être capable d’analyser objectivement un fait. Sinon, nous devons reconnaître que notre propre analyse est fidèle à nos opinions, mais probablement pas à la réalité…

  28. L'Imprévu dit :

    @ Idéologie

    Vous portez bien votre pseudo. Je diffère de votre philosophie dans son essence même. Vous dites:
    « Il faut savoir mettre ça de côté pour être capable d’analyser objectivement un fait. Sinon, nous devons reconnaître que notre propre analyse est fidèle à nos opinions, mais probablement pas à la réalité… »

    Mais qu’est ce donc « la réalité » ? Si je prends un crayon dans mes mains et que je le laisse tomber par terre, nous nous entendons tous pour dire qu’il va tomber. C’est vrai dans tous les pays et ainsi que dans toutes les époques. C’est une réalité objective et scientifique. Mais dans la politique, la sociologie, l’économie qui peut parler de la « réalité » ? À moins de s’octroyer le Gros Bon Sens il n’y a pas de réalité intrinsèque. Je ne pense pas qu’il existe une réalité objective et tangible des sciences sociales, mais uniquement des points de vue et des opinions. Chacun peut bien être convaincu d’y voir une réalité mais ça demeure un point de vue.

    Et je suis d’accord avec vous pour dire qu’une idée doit être jugée à son mérite. Je n’ai pas de problème avec ça, mais je mets un « bémol » à l’idée de mérite puisqu’elle n’est pas objective non plus. On ne peut, par exemple, dire que, de façon certaine et objective le Plan Nord, la Souveraineté, la Loi 78, le Socialisme sont « bons » pour les Québécois.

  29. Marc Pelletier dit :

    M. Martineau,

    Obama n’avait pas plus les mains libres lors de son premier mandat qu’il ne les aura au cours des 4 prochaines années :

    Le Sénat etait alors majoritairement démocrate et il le demeure.

    Le Congrès était alors majoritairement républicain et il le demeure.

    Le seul changement que l’on peut souhaiter, c’est que l’expérience qu’Obama a acquise, lors des dernières années, en tentant de  » tricoter « , sans trop de succès, avec les républicains du Congrès, puisse lui être utile lors des prochaines années.

  30. ID Ologie dit :

    @ L’imprévu,

    Je trouve ça agréable que la discussion s’élève enfin! ;)

    Vous dites « Mais dans la politique, la sociologie, l’économie qui peut parler de la “réalité” ? À moins de s’octroyer le Gros Bon Sens il n’y a pas de réalité intrinsèque. »

    Là où on diverge, ce n’est pas sur cette phrase, avec laquelle je suis parfaitement en accord. Là où on diverge probablement, c’est dans la façon de voir tout le reste qui découle de cette affirmation. Vous dites que tous sont convaincus d’y percevoir une certaine réalité, mais que ça demeure un point de vue. Mon problème, c’est que pour plusieurs, cette « réalité » perçue devient une certitude sur laquelle tout un raisonnement est basé, et non plus simplement un point de vue.

    J’aimerais poser une question… Qu’arrive-t’il si on construit un bâtiment de plusieurs étages et que l’étage du bas s’effondre? Normalement, tout le reste vient avec. C’est pareil avec les opinions. Si on attaque la prémisse de base, si tout notre argumentaire et nos croyances sont basés là-dessus, tout va s’effondrer. Et ça nous mène où? Ça nous mène à des gens qui sont prêts à tout pour défendre leur « réalité » parce qu’ils sont conscient que sans ça, tout le reste « prend le bord ». Et ça leur tente pas de se faire dire qu’ils ont tort. Avoir tort, pour plusieurs, c’est synonyme d’être « pas bon ». Va falloir qu’on change nos mentalités.

    Si à la place, on construisait un bâtiment en agrandissant la superficie à l’horizontale, si une section s’effondre, le reste continue de survivre. Nos opinions devraient être construites de la même façon. Nous devrions éliminer l’attachement que nous portons à nos prémisses de base qui sont des CROYANCES et non des faits. Nous devrions commencer par justement admettre que certaines « sciences » ne sont pas exactes. Et cesser de construire par-dessus constamment, comme si c’était un fait.

  31. Sylvain Wongg dit :

    Tout ceux qui voient Obama dans leurs soupes et leurs rêves les plus foux sont influencé par les médias Québécois qui en ont que pour Obama Obama Obama

    Quand tu trip sur la gauche et que tu déteste les riches et bien voilà ce qui se passe.

  32. Richard L dit :

    Richard, laisse : la politique américaine est trop complexe pour toi.

  33. Marc Pelletier dit :

    @ ID Ologie,

    Suite à vos propos et à vos échanges avec L’imprévu, je rêve au jour où nous aurons collectivement, au Québec, un peu plus de convictions et un peu moins de certitudes.

    Comment peut-on se camper, soit dans le noir, soit dans le blanc : n’y a-t-il plus de place pour la nuance ?

    Mais peut-être que ce rêve est utopique.

    Est-ce qu’une ligne de parti peut nous empêcher, à ce point, de raisonner par nous-mêmes ?

    Faute de leaders inspirants, se pourrait-il que seules les idéologies véhiculées par les partis inspirent les québecois ?

  34. Charest, Jean dit :

    Qbama est un pelleteux de nuages et les Quebecois adorent ca ce genre de politicien

  35. Marc Pelletier dit :

    @ Charest, Jean,

    Et vous, comment vous décrivez-vous ?

  36. C.Beauchamp dit :

    Gros sujet ca donne la tribune libre a l’Imprévu lolllll

    Allez vous parler des manifestations , du refus de l’augmentation des frais scolaires?

    Des opérations médicales qui seront retardés?

    Je respecte ce qui ce passe au Etats-Unis mais ici il y a encore un probleme Sa Majestée, va tout donner aux étudiants et pendant ce temps les gens en attente d’opération, sont payés par la CSST, la SAAQ et Co. C’est de l’argent sortie de nos poches. Mais souvent nécécittes des soins, j’approuve.

    Ce qui veux dire nous tous les contribuables qui payons 80% de leur frais scolaire et ca ne suffit pas !!!

    Incroyable canceller des opérations pour avoir leur votes encore !

    Sa majestée (m minuscule est dans les champs)

  37. Mario Lepage dit :

    Cout’donc Mr Martineau, on s’ennuie de vos articles sur les méchants musulmans et de la vague islamiste au Québec! À court d’idées?

  38. Luc dit :

    Obama a passé une partie de son premier mandat à refaire ce que le gouvernement précédent avait fait de travers par une trop grande dérèglementation axée sur le profit résultant en une immense bulle immobilière. Leihman Brothers a sauté et au grand contentement de qui vous pensez ? Et pour ceux qui dénigrent Obama en l’accusant de son soutien à certaines banques, essayez-donc juste pour voir de tasser une banque comme la Goldman Sachs avec un actif de $850 milliards tout en étant minoritaire à la chambre des représentants……
    Dans son second mandat avec une majorité au Sénat et dans le vote populaire, Obama pourrait avoir un peu moins les mains liés et peut-être que celui-ci pourra alors y aller d’une gestion un peu plus à sa manière. En reportant Obama au pouvoir, je crois que les Américains ont fait preuve de bon sens avec en bonus l’évitement d’une possible et coûteuse invasion de l’Iran ?……..

  39. Jim Brindle dit :

    Dieu créa l’homme , et l’homme créa le bordel dans lequel nous vivons . L’homme meurt et revient avec ses mêmes défaults .

  40. L'Imprévu dit :

    Et les Dieux ? Qui est ce qui les crééent ?

    R: Les médias d’informations. Le « mythe » Obama est pûrement construit par les journeaux parce que les mythes, c’est poétique, c’est merveilleux et ça fait vendre. Ça augmente les cotes d’écoute et ça fait rouler les maisons d’édition. Prenez Lévesque ou Trudeau. 2 grandes figures du siècle passé. Qui en a fait les icônes que nous connaissons ?

    Prenez Legault. Qui est ce qui essaie d’en faire un sauveur ? Devinez qui ? Vous voulez que je vous donne un indice ?

    Or les icônoclastes n’aiment pas que les opposants créent leurs icônes, alors ils essaient de les détruire, comme le veau d’or (vous n’adorerez que moi !). Alors vous, vous adorez l’icône CAQ et vous êtes opposé à tout ce qui peut ressembler à la gauche alors vous détruisez leurs icônes. Un jour c’est René Lévesque le lendemain c’est Obama.

    Vous me faites bien rire avec votre « démocrate pur et dur » Voulez vous me dire ce que ça mange en hiver un « démocrate pur et dur » ? Une petite allégorie pour donner de la crédibilité à ce parfait inconnu. J’imagine que si votre copain est démocrate pur et dur et qu’il est contre Obama ça veut dire que Obama est un démocrate impur et mou ?

    Votre livre soit-disant « explosif » n’a visiblement pas fait beaucoup plus que de la boucane parce que Obama a quand même réussi à se faire élire et avec une majorité quand même significative,

    Bravo quand même pour vos efforts.

  41. C.Beauchamp dit :

    Pas fort votre sujet M. Martineau vous aviez besoin de beaucoup de repos?

    Vous voyez les réponses à votre tribune , si j’étais votre patron je jaserais un ti peu avec vous en passant!

    Vous êtes supposé en tant que chroniqueur nous donner le goût de lire votre article , je lis depuis longtemps mais quel déception cette semaine même si je suis en accord ou désaccord!

    Que pensez vous des proposes de « The Queen of Québec » , Magestée Casserole…….. GEL des frais de scolaritée et retard pour les gens qui sont en attente d’opération chirurgicales? C’est pas intéressant pour vous?

    La classe moyenne, que l’on a entendu toute la semaine et ca touche énormément de gens?

    C’est carrément des propositions pour faire adopter son bujet …….voyons vous l’avez entendu?

    God save Pauline parce qu’avec mon salaire et plusieurs d’entre nous ce sera carrément l’enfer pour que l’on puisse payer ses votes afin de plaire à ses petits polichinels au carrés rouges!

    J’espère que vos vacances sont finis !!!

    Dites pas que j’exagères vous avez 40 commentaires suite à ce sujet!

  42. le nationaliste dit :

    L’Imprévu dit :

    Et les Dieux ? Qui est ce qui les crééent ?
    ————————————————————————–

    Alors quand on pose cette question, les croyants me disent souvent qu’ils ne faut pas la poser. Et on reviens aux questions initiales : est-ce que Dieu peut venir de rien ou comment peut-on concenvoir l’infini et l’éternel. Est-ce censé que quelque chose n’ait aucune commencement et aucune fin ? Et dans le cas contraire, qu’est-ce qu’il y a avant, rien ou des super dieux ? Et ainsi de suite…………….à l’infini.

    En vérité, nous sommes toujours inconsciemment à la recherche de l’absolu. Et il n’y a rien de plus absolu que Dieu.

  43. mathieuy Bush dit :

    Tous sa pour dire que L’Imprévue avait pas grand chose a dire.

    Ou est la prochaine questions. Allo Richard ! ou est tu ! sort de ton chalet et compose.

  44. Jim Brindle dit :

    L’avenir est imprévisible pour tous , et c’est pour cette raison , que durant les élections , les partis politiques units et bien organisés , nous promettent mers et mondes , tout en sachant qu’un rien pourrait tout changer de leurs belles promesses . Dans d’autres partis , oû il y a un semblant d’unité et d’organisation , ont se limite , durant les élections , à défaire les promesses et les activités réalisées par le parti sortant . Ces partis , n’ont pas révélés à la population, les promesses cachées ou inexsistances de leur programme , et ont plutôt jouer , durant l’élection , à la carte de l’improvisation .
    Je crois , que ce dernier parti élue , est un amateur de raccourcis intellectuels de la pensée , pour l’improvisation de promesses additionnelles après leur élection .

  45. guyd dit :

    Vous ne saviez pas m.Brindle que …. les aplaventristes n’aiment pas,lire entre les lignes !

  46. Gilles Ricard dit :

    Saviez-vous que pour plusieurs personnes, le fait de donner naissance à des enfants, c’est une générosité que ces gens font à la société québécoise; je vous fais lire un extrait d’un commentaire que j’ai reçu d’un blog auquel j’ai participé au journal de Montréal sur internet voici l’extrait de ce monsieur; et c’est pour cette raison que la société doit payer par leurs taxes et impôts pour élever et éduquer leurs enfants. Vous trouverez l’intégral de ce blog dans le journal de Montréal rubrique Éducation supérieure Gel des droits de scolarité à coût nul.

    ¨Ceux qui n’ont pas d’enfant aux études,v.g. les célibataires, profitent comme tout le monde de ce que rapportent les ex-étudiants salariés.Ce serait bien normal qu’ils paient leur part pour l’éducation,je pense.
    Les parents qui ont la générosité d’avoir des enfants serient en quelque sorte pénalisés en payant plus cher que les célibataires…Je trouve que c’est une question importante.¨

    À la lecture de ce commentaire, je me pose des question à quoi ça ma servi d’avoir passer près de 50 ans au travail à trimer dur pour gagner ma vie, alors qu’il aurait été si simple que de me faire vivre par le gouvernement.
    Je pense que je ne suis pas normal.

  47. guyd dit :

    A la lecture de ce commentaire,je me pose des questions a quoi ca ma servi d’avoir passer prés de 50 ans au travail a trimer dur pour gagner ma vie, alors qu’il aurait été si simple de me faire vivre par le gouvernement.(Gilles Ricard)

    C’est donc vrai .. que ca vole pas haut,dans ce journal. mdr !!!

  48. Monic dit :

    @Steve Harvey-Fortin dit :

    8 novembre 2012 à 12 h 04 min

    Je vous trouve bien pessimiste. Je crois en l’homme pour la suite. Toujours il s’est montré capable du pire mais du meilleur aussi.

  49. mario dit :

    Et si Dieu se fit homme….

    Pourrait-t-il aider ce (cette) pauvre jeune homme (femme) à arriver à son but ultime???

    « Mathieu Perrault avait à peine cinq ans lorsqu’il est devenu Mathéa. Aujourd’hui âgée de 14 ans, l’adolescente attend avec impatience le moment où elle pourra devenir une «femme à part entière» grâce à une intervention chirurgicale qui lui permettra de changer de sexe. »

    Mon Dieu faites en sorte que le gouvernement paye pour cette opération, quelle tristesse de naître dans le mauvais corps…

  50. stephane Hardy dit :

    Y a que les idiots et les naïfs qui n’ont pas encore compris que les Democrats et les Republicans sont les deux faces du même parti. Il y avait cinq candidats aux élections présidentielles Amécricaines, le saviez-vous? Les Américains non-plus.

    C’est la haute finance qui gouverne ce pays-là depuis 1913.

Laisser un commentaire

 caractères disponibles