Il y a un an: la belle vie…

- 20 mars 2013

Il y a un an, j’envoyais mon fameux tweet sur la sangria et la belle vie.

 

AUCUN regret!

 

Protester contre une hausse des frais de scolarité en mangeant dans un resto hyper cher qui vend des macaronis au fromage à 18 DOLLARS, je trouve cela toujours aussi gonflé… Je réécrirais la même chose aujourd’hui!

 

Si tu as de l’argent pour manger dans un resto snob d’Outemont, tu as de l’argent pour investir dans tes études et ton avenir!!!!

 

Moi, je viens d’un milieu très pauvre (Verdun, près de Pointe St-Charles, une des villes les plus pauvres au Québec), je demeurais chez mes parents, je travaillais, je mettais de l’argent de côté et je me suis payé des études universitaires…

 

Je me suis relevé les manches… Et je ne mangeais pas du macaroni au fromage à 18 dollars, croyez-moi, mais du Kraft Diner!

 

Il me semble que si tu es assez riche pour pouvoir te payer des lunchs dans un resto snob d’Outremont, au lieu de lutter contre TOUTE FORME DE HAUSSE (comme le faisaient les carrés rouges), tu devrais peut-être dire: que ceux qui en ont les moyens paient…. Non?????

 

Pourquoi un ouvrier payé au salaire minimum devrait payer pour qu’un gars devienne médecin et fasse full cash????

 

Tu veux étudier en médecine? Paies!!!!! Ça te sera remis au centuple…

 

Personnellement, je suis POUR la modulation des frais de scolarité selon les départements… Les étudiants en médecine et en droit, par exemple, paient plus chers que les étudiants en littérature scandinave de la fin du XVIIIe siècle…

 

Mais quelle association étudiante a proposé cela au gouvernement? On luttait CONTRE LA HAUSSE POUR TOUT LE MONDE…. Ce qui est incensé et INJUSTE pour les plus démunis…

 

 

 

Abonnez-vous à cet article

248 commentaires

  1. Francis Olivier Bolduc dit :

    Il y a un an, vous perdiez votre crédibilité de journaliste à mes yeux en favorisant la polarisation des débats, en effectuant de grossières généralisations et en associant les gestes de quelques étudiants à la population étudiante en entière.

    Aucun regret!

    Si t’as l’occasion de tenir une chronique, essaie d’éduquer la population et de l’aider à mieux se comprendre plutôt que de favoriser l’incompréhension mutuelle et l’obscurantisme.

    Francis Olivier Bolduc, finissant en enseignement du français au secondaire

  2. Sylvain Latulippe dit :

    Il faudrait aussi que vous souligniez que vos premiers fait d’armes dignes de mention ont été fait alors que vous étiez au Voir, un emploi existant à l’époque uniquement grâce aux subventions. Donc vous avez attendu que le gouvernement vous subventionne pour manger votre macaroni à 18 $.

  3. Doom dit :

    Aujourd’hui, ils sont encore chez leurs parents à 30 ans…
    La misère ? Connaitrons jamais !!!

  4. Carole C. dit :

    Une question comme ça… ces étudiants « riches », portaient-ils le carré rouge?

    Si oui… était-ce simplement par solidarité avec les étudiants qui n’ont pas les mêmes moyens qu’eux?

    Me semble qu’il y a des sujets plus d’actualité.

    Le muselage des scientifiques par le gouvernement Harper, le nouveau chef du PLQ…

    Vous aimez mieux brasser de la vieille chenoute…

  5. Alain Michaud dit :

    Euh, pour vrai là mr. Martineau… Pouvez-vous être PLUS en manque d’inspiration?

  6. Nelson dit :

    OUI…. »que ceux qui en ont les moyens paient »

    Et ceux qui n’ont pas les moyens, que soient aidés.

    Ne quitte tarifer après diplôme et intégration Marché du Travail.

  7. Johanne Hotte dit :

    Je ne comprends pas cet acharnement à dénigrer les étudiants que vous affichez depuis si longtemps… Il me semble qu’il y a des sujets plus pressants, plus pertinents, moins redondants, ces jours-ci. Je crois qu’un psychologue (ou un psychiatre) pourrait vous aider à comprendre cette fixation que vous avez. Vous me faites penser à un «mononcle» fatiguant qui répète tout le temps la même rengaine… Pathétique, vous êtes tout simplement pathétique!

  8. Mathieuy Bush dit :

    Tous sa a cause du PQ……

  9. Philippe Boucher dit :

    « Moi, je viens d’un milieu très pauvre (Verdun, près de Pointe St-Charles, une des villes les plus pauvres au Québec), je demeurais chez mes parents, je travaillais, je mettais de l’argent de côté et je me suis payé des études universitaires… » – Richard Martineau

    Avez-vous obtenu un diplôme ? Si oui, lequel ? Si non, pourquoi ?

  10. jean Martin dit :

    Je te crois Martineau, et j’ai vécu la même chose que toi. Mais aujourd’hui tu vis à Outremont,avec une gang de péteux, ne t’attends pas à voir des pauvres dans tes petits bistros » IN »,soit conséquent avec tes choix.

    Ou tu vas demeurer à Pointe-Aux-Trembles, ou tu prends ton trou ! La jalousie ne mène nulle part !

  11. Allissia dit :

    Il y a un an, j’étais d’accord avec vous et je le suis encore. Je viens aussi d’un milieu pauvre. Ado, je ne pensais même a l’université, pas a cause des frais, puisque j’ignorais meme ce que ca coutait. Mais je ne me voyais pas etre a la charge de mes parents pendant mes études. Puis, finalement (je résume) j’ai travaillé et étudié en même temps. Je me suis rendue jusqu’a une session de doctorat, mais j’ai laissée tomber après pcq les seules jobs qu’il y avait étaient des pauvres job de chargé de cours. Mais, j’avais eu la prévoyance de faire un bac qui menait a un métier. Donc, je fais encore carrière dans ce métier. Je suis autonome depuis longtemps. D’apres ce que j’ai vu de ce printemps détestable, beaucoup de gens ne méritent pas la chance qu’ils ont.

  12. Mario Lacroix dit :

    Mesquinerie de petit carré rouge. C’est tellement typique de fières à bras surévalué.

  13. Guy Proulx dit :

    Pauvre toi!!! Tu ne lâcheras pas le morceau on dirait… Ce que je trouve de tragique dans tes commentaires sur le conflit étudiant c’est que tu as largement généralisé cette ¨grève¨ comme une injustice à la démocratie populaire. Oui il y a eu des casseurs dans le groupe mais ce pourcentage est marginal.

    Et tu te demandes après pourquoi tu es une victime d’insultes, de menaces et d’intimidations via ton blog et les journaux! Tu es pitoyable à n’en pleurer…

    Et si tu lâchais un peu les étudiants pendant quelque temps pour casser du sucre sur le dos du nouveau chef des Libéraux Philippe Couillard qui veut signer sans tarder la Constipation canadienne (lire Constitution) aussitôt qu’il gagnera les prochaines élections même si des anciens premiers ministres fédéralistes provinciaux tel que Jean Charest et Robert Bourassa n’ont jamais voulu signer ce torchon administratif qui réduit le pouvoir du Québec a presque rien.

  14. Allissia dit :

    J’ai juste oublié de dire que j’habite Ville-Marie. Vous connaissez? C’est l’arrondissement pris en otage depuis le printemps 2012.

  15. Richard Ortie dit :

    Ha ha ha. Martineau revient avec son dîner Kraft!!

    Mais oui! On voit le résultat de son dîner Kraft. Il a manqué de nutriments pendant sa jeunesse… Aujourd’hui il a juste une neurone. Trop tard maintenant.

    Avec sa seule neurone, il fait des beaux copié-collé pour remplir sa  »chronique » quotidienne.

  16. Réjean Asselin dit :

    Monsieur Martineau ! Si vous revenez sur cette histoire ce n’est certainement pas parce que vous êtes en paix avec celle-ci . Votre billet ressemble beaucoup plus au gars qui essai encore une fois de se justifier après avoir fait une bourde qui lui colle à la peau depuis tout ce temps . Bien essayez Monsieur Martineau mais ne vous en faites pas vos fans sur ce blogue vous appuieront à nouveau , C’est fait pour ça des amis . Le problème était que vos amis représentent une faible proportion de la population du Québec , hélas .

  17. Daniel Girard dit :

    Le plus drôle dans cette histoire, c’est que j’ai eu la chance, en Montérégie, de discuter avec des étudiants qui correspondent au même profil socio-économique que ceux qui sont décrits dans ton texte.

    Or ces étudiants reconnaissaient faire partie de la classe de la petite bourgeoisie et se réjouissaient du combat pour le gel des droits de scolarité, un combat qu’ils livraient pour le grand principe de l’égalitarisme et de l’universalité, alors que les études démontrent que les droits de scolarité peu élevés coûtent de l’argent… à ceux qui ne vont pas à l’université.
    Je n’étais pas d’accord avec ces étudiants, mais au moins ils disaient la vérité. Une vérité qui semble déranger, à en juger par la réaction assez viscérale que ton commentaire avait provoqué à l’époque.

  18. le nationaliste dit :

    encore……zzzzzzzzzzzzzzzz

  19. le nationaliste dit :

    Il y a 10ans la guerre en Irak débutait. Martineau se souvient qu’il y a 1 an, il a écrit un tweet.

  20. Carole C. dit :

    Réjean

    Ça fait un brin pédant et narcissique aussi, ce besoin de si souvent parler non pas d’un sujet, mais de comment on a parlé du sujet. :-D

  21. Pierre Marchand dit :

    Tout çà à cause des Libéraux qui ont refusés de dialoguer honnêtement avec les étudiants… bien sur seul les libéraux détiennent la vérité.
    Quoi de plus vil que d’écraser des étudiants pour se faire du capital politique »"seul les libéraux peuvent faire ça!

  22. Allissia dit :

    Je ne comprends pas tous les messages méprisants suscités. Ces gens se retrouvent ici parce qu’ils sont déja barrés ailleurs ou quoi?

  23. Miche dit :

    Vous dites :
    « Moi, je viens d’un milieu très pauvre (Verdun, près de Pointe St-Charles, une des villes les plus pauvres au Québec), je demeurais chez mes parents, je travaillais, je mettais de l’argent de côté et je me suis payé des études universitaires. »
    Je dis :
    « Moi, je viens d’un milieu très pauvre (Ville Jacques-Cartier, une des villes les plus pauvres au Québec), je demeurais chez mes parents, je travaillais l’été pour diminuer le fardeau $ de mes parents!
    J’ai eu des parents qui avaient comme objectif de faire Instruire leurs enfants, « le meilleur héritage » qu’ils puissent nous offrir!
    Ils ont payé les études de nous TOUS, leurs enfants, aux prix de nombreux sacrifices!
    Ce qui nous a permis de vivre sans le BS!
    Oui, au début, du « Kraft dinner » à 50 cents, on en a mangé! Mais ça ne nous a pas fait mourir!
    Alors, Protester contre une hausse des frais de scolarité en mangeant dans un resto hyper cher qui vend des macaronis au fromage à 18 DOLLARS, ça fait ch…!
    Comment en sommes-nous rendus au point de croire que la Société VOUS doit TOUT?
    Vous êtes Où les parents?
    Vous êtes Où les enfants?
    Il serait peut-être temps que chacun fasse sa part, non?

  24. fred1945 dit :

    Il faut se mettre dans la peau d’un carré rouge. Toi, Martineau, l’université t’a permis de monter dans l’échelle sociale. Étant donné que les carrés rouges sont en majorité des fils ou des filles de médecins, d’avocats, ou autres professionnels en haut de l’échelle, ils ne peuvent pas faire mieux que leurs parents. S’ils étudient en sciences humaines, ils seront moins riches que leurs parents. Quels injustice!

    De plus, tu as été habitué à manger du « kraft diner » et à boire de la bière « cheap » quand tu étais jeune. Les carrés rouges, quant à eux, ont été habitués à manger des macaronis à 18 $ par leurs parents et à boire du bon vin. Le coût de la vie d’un carré rouge est beaucoup plus élevé que celui d’un pauvre. Leur vie de privilégié est en fait un fardeau comparativement aux étudiants provenant d’un milieu défavorisé. Penses-tu qu’ils peuvent se mettre à boire de la Molson Dry en spécial du jour au lendemain comme un pauvre ?

    Finalement, la hausse des frais de scolarité aurait touché surtout les familles avec un revenu de 125 000 $ et plus par année alors que les familles qui font moins de 65 000 $ par année ont l’université pratiquement gratuite.

    Quand GND parlait de justice sociale, c’est la justice sociale pour les riches. Ce sont les étudiants riches(les carrés rouges) qui vivent le plus d’injustices dans notre société.

  25. pompier 52 dit :

    A tous les chaleux de ce blog.
    Je ne suis pas toujours en accord avec lui,mais je ne lui lance pas d’injures commes plusieurs d’entre vous Si vous etes tellement frustres de ces ecrits,simplemet pas les lires.Voila votre soupe au lait ne deborderas de votre (CHAUDRON)

  26. Ilyane dit :

    Les militants comme GND (notabene que je peux me tromper), sont souvent des fils et filles de riches qui auraient les moyens de se payer des études, mais qui font carrière dans le syndicalisme. Les gens qui sont sur les prêts et bourses pestent à la fois contre la hausse des frais et les grèves d’étudiants. Parce qu’ils sont entre l’arbre et l’écorce.

  27. Jean-Yves Gobeil dit :

    À la limite, je peux comprendre ces jeunes qui n’ont pas les revenus de travailleurs à temps plein. Mais moi, c’est encore plus le regroupement « mères indignées » qui me faisais rire.

    Étant un maniaque de « chars » comme bien des gens, lors d’un reportage, je m’amusais à regarder derrière ces femmes pour voir leurs véhicules. Je peux dire que je n’ai pas vu beaucoup de Hyundai Accent ou de Toyota Tercel. Parcontre, j’ai vu des Q5, des A4, des MDX et des X3.

  28. Ilyane dit :

    Le problème c’est que ceux qui sont encore fiers d’avoir pu payer leurs études avec leur petit job à 10$ de l’heure ne le pourront plus dans quelques années. Il y a de l’avenir pour le blow-job.

  29. G. Fecteau dit :

    Francis Olivier Bolduc
    finissant en enseignement du français au secondaire»

    à la population étudiante en entière: à la population en entier er er er er er er!!!!!

  30. Jean-Yves Gobeil dit :

    @ Carole C.

    « Une question comme ça… ces étudiants “riches”, portaient-ils le carré rouge?
    Si oui… était-ce simplement par solidarité avec les étudiants qui n’ont pas les mêmes moyens qu’eux? »

    La réponse à votre question est: NON

    Les jeunes sont prêt à tout pour avoir des rush d’adrénaline, après le snowboard, le motocross free style, le bungee, ils ont inventés de nouvelles disciplines comme: le car surfing, le couch surfing et le saccage de Montréal.

  31. Yanick dit :

    Vraiment Martineau, passe à autre chose, tu radotes mon vieux, déjà que ta crédibilité comme journaliste est très sérieusement atteinte…il y a d’autres sujets plus important que tes vieux tweet dont ont se fou royalement. Si tu ne regrette pas, pourquoi tu n’arrete pas de nous casser les oreilles avec ca ?

  32. Marc Tremblay dit :

    Le démagogue-en-chef des médias rides again!

    Il part d’un incident isolé (des carrés rouges en pause gréviste prenant de la sangria) pour décrier tout un mouvement qui a amené 225 000 personnes à manifester le 22 mars à Montréal.

    Martineau n’a pas l’envergure intellectuelle pour comprendre les tenants et aboutissants du printemps érable.

  33. Jean-Yves Gobeil dit :

    @ Yanick

    Vraiment Martineau, passe à autre chose, tu radotes mon vieux, déjà que ta crédibilité comme journaliste est très sérieusement atteinte…(Martineau est éditorialiste et non journaliste)

    il y a d’autres sujets plus important que tes vieux tweet dont ont se fou royalement. Si tu ne regrette pas, pourquoi tu n’arrete pas de nous casser les oreilles avec ca ? (Libre à vous de les lire ou pas, personne ne vous oblige)

  34. Dominique Beaulieu dit :

    « Doom dit : 20 mars 2013 à 19 h 00 min

    Aujourd’hui, ils sont encore chez leurs parents à 30 ans…
    La misère ? Connaitrons jamais !!! »

    J’ai été chez mes parents jusqu’à 38 ans, et ce n’est pas par choix! J’ai bien sûr eu une vie professionnelle avant mes 38 ans, mais tu ne sais jamais quand le couperet va tomber. Le chômage te permet de rembourser tes prêts-étudiants OU ton loyer, mais pas les deux, alors on retourne chez papa et maman.

  35. Dominique Beaulieu dit :

    « alors que les familles qui font moins de 65 000 $ par année ont l’université pratiquement gratuite. »

    Jamais de la vie, t’as pogné ça où?

  36. L'Imprévu dit :

    Encore une fois, M. Martineau, ce n’est pas l’opinion qui a été si dévastatrice…. ce sont les mots utilisés. Mais ça, vous ne l’avez jamais admis.

    Votre passé ne vous donne pas le droit de cracher sur les autres. Vous travaillez pour PKP qui n’a pas été dans la misère très souvent et qui s’est même payé le luxe de militer dans un parti communiste (le PCO) quand il était jeune !

    Vous ne déchirez pas votre chemise sur la place publique pour ça ?

    Aujourd’hui les médecins et les spécialistes refusent de faire un effort supplémentaire. Allez vous nous parler d’eux ?

    Avec le twitt de la sangria vous avez fait un twitt de vous. Aucune réflexion, aucune analyse, aucun sens du jugement dans l’énoncé. Que de la petite merde.

    Et aujourd’hui vous venez nous dire que vous ne regrettez rien. Vous avez écris quelques blogues sur ce que la grève étudiante vous a appris. Mais au fond, vous n’avez pas appris ce qui était l’essentiel.

    Vous avez les deux pieds dans la merdouille jusqu’au genoux et vous continuer à patauger dedans au lieu de vous en sortir honorablement.

    Vous y avez perdu la crédibilité que vous aurez gagné lentement durant toute votre carrière. C’est de ça dont les gens vont se souvenir.

  37. Dominique Beaulieu dit :

    J’étais un carré rouge l’an passé, j’habite en résidence universitaire à 302$ par mois avec la toilette commune, je mange du Kraft Dinner, des oeufs et des oignons sautés, du Paris Pâté sur des biscuits soda … et j’étais contre cette hausse odieuse de 75 % sur 5 ans!

  38. Dominique Beaulieu dit :

    J’ai une bonne bourse de mon directeur en plus des contrats d’auxiliaire d’enseignement donc, je n’étais pas la personne la plus affectée par la hausse, même si j’étais affectée comme les autres. Je ne voulais surtout pas augmenter l’endettement étudiant qui profite aux banques et il était hors de question de payer une cenne de plus alors que les ti namis des Libéraux avaient le nez dans l’auge et qu’en plus le Fédéral gaspille notre argent avec ses bateaux, ses avions et ses aventures guerrières.

  39. Dominique Beaulieu dit :

    « déjà que ta crédibilité comme journaliste est très sérieusement atteinte »

    Martineau n’est pas nu journaliste, c’est un chroniqueur.

  40. C. Fraser dit :

    Cessez de vous donner en exemple, M. Martineau .
    Plein de gens ont payé leurs études. Votre cassette
    est usée ou restée collée … Revenez-en !

    S’ il y a des jeunes qui l’ ont plus facile aujourd’hui,
    je suis bien contente pour eux . Au lieu de les envier,
    pourquoi ne pas les supporter ?

  41. Pierre H. dit :

    Le problème de Martineau, ce n’est pas ses tweets, c’est qu’il est twit !

  42. Réal Nadeau dit :

     »Pauvre GND »
    Tel est le titre de la chronique de R.Martineau de ce mercredi.
    Fidèle à lui-même dans sa tendance à diaboliser Gabriel N.D.
    Il parle de l’entrevue que Gabriel a donnée, il y a deux semaines à Télé-Québec (Franc-parler).
    J’ai visionné le vidéo.
    Au tout début de l’entrevue, Richard Martineau disparaît à la course comme pour montrer sa répulsion devant GND:un vrai geste de clown ! Heureusement que ce n’est pas lui qui a mené l’entrevue.: il aurait été  »brûlé » par son parti-pris contre ce jeune et le associations étudiantes.
    Dans cette vidéo, Gabriel est à la hauteur de lui-même: très brillant,très lucide ,libre et capable de beaucoup de nuances sur le conflit lui-même et d’esprit critique.Un jeune Québécois dont on doit être fier!

  43. C.Fraser dit :

    Cessez de vous citer en exemple, M.Martineau ! Plein de
    gens ont payé leurs études. Votre cassette est usée ou restée
    collée. Revenez-en !

    S’il y a des jeunes qui l’ont plus facile que nous l’avons eu, je
    suis bien contente pour eux. Au lieu de les envier, pourquoi ne
    pas les supporter ?

  44. bombardier dit :

    J’aurais aimé qu’un journaliste et un caméraman se tiennennent à l’aéroport dès le début de la semaine de relâche afin de faire un reportage sur certains étudiants qui manifestent pour la gratuité scolaire alors qu’ils sont capable de trouver des sous pour allé passer une semaine dans le sud. Il faut s’entendre, il ne faut pas mette tous les étudiants dans le même panier, mais très surprenant de voir la quantité de jeunes s’envoler vers le sud alors que beaucoup de Québécois n’ont pas les moyens de le faire et qui pourtant sont taxé pour payer une partie des études de ses étudiants et que ses mêmes étudiants demandent au gouvernement que la population soient encore plus taxé pour avoir complètement la gratuité scolaire. Avant de terminer au cas ou , oui j’ai vu des jeunes que je connais qui portent le carré rouge et qui sont allé dans le sud pendant la semaine de relâche.

  45. Mariette Beaudoin dit :

    Comme vous, je viens d’un milieu modeste. J’en ai mangé souvent, du Kraft Dinner et du beurre d’arachide pour me payer des études. Il y avait d’autres étudiants qui avaient un mode de vie beaucoup plus agréable que le mien, dans ce temps-là aussi.

    Étaient-ils pour habiter dans un trou à rats pour me montrer leur solidarité ?

    Tant mieux pour eux s’ils avaient les moyens d’étudier confortablement !

    Mais au moins, je pouvais étudier, ce qui n’était pas le cas de plusieurs jeunes de la génération qui me précédait. Il y en avait beaucoup qui devaient entrer chez les religieux pour pouvoir le faire. Je suis très croyante, mais j’ai bien vu que, pour plusieurs d’entre eux, cela ne convenait pas du tout. Il y a eu du progrès depuis ; il ne faudrait quand même pas retourner en arrière.

    Monsieur Martineau, pourquoi ne pas être retourné voir comment les étudiants de Verdun vivent ? Que se passe-t-il dans le cas des étudiants habitant en région ? Combien y en a-t-il qui travaillent plusieurs heures ou vont dans les banques alimentaires pendant leurs études ? Combien abandonnent parce qu’ils sont trop épuisés ? Combien de jeunes n’ont jamais même pu finir leur secondaire et encore moins s’inscrire aux programmes d’études dites supérieures, faute d’argent ? Combien ne peuvent pas rembourser leurs prêts et bourses, faute d’avoir trouvé un emploi stable ?

    Des chiffres et des faits, svp.

    J’aimerais bien que vous fassiez avec vos confrères journalistes des reportages là-dessus dans le Journal de Montréal ou aux Francs-Tireurs. Je suis certaine que ce serait éclairant pour tout le monde.

  46. Berrekla Kamel dit :

    Je crois qu’il faut faire la différence entre les jeunes provenant des milieux plus défavorisés et ceux provenant des milieux aisés Mr Martineau.

  47. Miche dit :

    Aujourd’hui :
    On dirait que les étudiants sont maintenant une catégorie à part :des êtres seuls au monde, comme des orphelins, complètement démunis, avec leurs iphone, ipad, toute la itechnologie, ordis, Internet, le Câble, les voyages etc…mais trouvent trop cher leurs frais de scolarité….
    Ont-ils des parents ces pauvres petits?
    Si oui, que font ces parents pour venir en aide à leur éducation?
    Comme bien des gens que j’ai connus, il était plus important de se procurer un cinéma-maison à 5000$, un ordi dernier cri, toute la technologie « in », une roulotte, un véhicule neuf, des voyages…
    Mais les frais de scolarité : « Ouash! Bien trop cher! »
    Ils dédaignaient à payer les frais de scolarité de leur enfant, sauf que quand cet enfant a terminé ses études, il gagnait plus cher que ses 2 parents réunis…à 25 ans!
    C’est quoi la « joke »?
    Pensez-vous que seule, la Société doit tout payer à votre place?
    Tout le monde doit faire sa part!
    Comme le dit un proverbe chinois :
    « Pour se nourrir, tu ne donnes pas seulement un poisson à un homme : tu lui apprends à pêcher »!
    L’Education est le plus bel héritage que des parents puissent offrir à leur(s) enfant(s)!
    A ceux qui diraient que les parents ne sont pas tous fortunés, et bien, Aujourd’hui, tout étudiant talentueux,désireux de poursuivre des études supérieures, pourra le faire avec tous les moyens mis à sa disposition! Il n’y a plus d’excuses!
    Ne nous faites pas pleurer avec les frais de scolarité!
    Que nous ayions des enfants ou pas : assumons les conséquences!

  48. André Dupuis dit :

    Tous les étudiants mangent du macaroni au fromage à $18.00 à Outremont. Il n’y a que Martineau qui a travaillé fort. Ïl est plus facile de croire que de réfléchir¨. Voilà la devise de la droite et des admirateurs de … chose là.

  49. C.Beauchamp dit :

    Bravo M. Martineau

    Il y a tellement de sujets et tout a coup , les petits carrés rouges ne veulent plus en parler ! Ils croient que l’on a oublier NON.
    Je ne peux croire que du jour au lendemain tout est oublié………Est-ce que les marchands a qui vous avez fait des domagent oublient?
    Pensez au autres, tout augmente donc arretez de faire des victimes , faites des études sur la vie de gens qui sont pauvres, qui ont travailler toute leur vie et qui doivent payer pour vous !!!!
    Comme vous dite Bombardier c’est incroyable les voyages qu’ils se permettent, j’ai déjà vu le Spring Break Vacation (fautes en anglais je m’en excuse)……C’est affreux de voir les voir agir de la sorte et de se payer cela!

  50. magiterre dit :

    Vous avez bien raison M.Martineau Mes parents eux aussi en ont arraché et travaillé dur pour nous payer des études.Le luxe on ne connaissait pas ca.Mais aujourdhui j’apprécie ce que j’ai meme si je ne vis pas dans la luxure et qu’est ce que ca donne la luxure ???

  51. David Bouchard dit :

    Moi je trouve tellement ca gonflé des blancs contre le racisme…. C’est presque aussi indécent que des riches contre la hausse des frais de scolarité….

    Serieux, si tu ne crêve pas de faim dabs la rue, pourquoi tu serais contre la faim dans le monde?!?!

    Perso j’ai jamais compris pourquoi des blancs ont été contre la traite des noirs, eyye t pas vendu comme esclave veux tu ben pas chialer!

  52. Alain Mallette dit :

    Parfaitement d’accord avec vous M.Martineau.

  53. Elkay dit :

    Oh les méchants démagogue ! C’est qu’ils sont partout ! Vous insérez une vie, de force, dans la bouche de tous les carrés rouges, comme c’est beau. Un jour vous allez comprendre que vous étiez dans le tort depuis trop longtemps.

    De plus, le nombre de Sophisme decerné dans cette série de commentaire  » IS TOO DAMN HIGH « 

  54. Marco dit :

    Cher Richard Martineau,

    J’ai un problème:

    mes amis manifestent et je les appuie complètement,

    mais MON PÈRE EST RICHE EN TABARNAK!!!!!

    Je fais quoi, moi LÀ LÀ?????

    Merci d’avance.

  55. Alexandre Lavallée dit :

    De toute façon, la valeur d’une prise de position ne dépend pas de la valeur d’un compte en banque… Même un étudiant qui serait millionnaire aurait le droit de protester contre la hausse des frais de scolarité s’il estimait que cette mesure nuit à son idéal de société!

    Quand un « anti-étudiant » emploi le raisonnement de la Sangria (ou du macaroni au fromage!), le plus souvent, je crois qu’il projette ses propres tendances égoïstes (« C sur que tou l’monde veu plus d’argen! ») sur les étudiants. Pourtant, ces derniers témoignent souvent d’une prise de position beaucoup plus argumentée et plus profonde qu’un simple « j’veux payer moins! ».

    D’autant plus que plusieurs des manifestants en étaient à leur dernière ou avant-dernière année d’étude! Ils se battaient pour le futur, par pour eux-mêmes.

  56. Genevieve dit :

    Ha! Martineau! Le journal de Montréal!

    Avec des études universitaires on pourrait espérer une logique un peu plus nuancée; manger dans un restaurant du quartier outremont, qu’il soit luxueux ou non, et lutter contre une hausse des frais de scolarité, ou encore, pour une éducation gratuite, sont deux faits complètement différent. Un point c’est tout.

  57. Félix-Antoine Tremblay dit :

    Changer ses articles après les avoir publiés, du grand journalisme Richard…

  58. Simon Douville dit :

    et encore un autre pavé dans la flaque déjà énorme du débat inutile Gauche Caviar Vs. Droite Kraft Diner. Beaucoup de dogmes et de marques de ponctuations pour crier si peu. Impossible sera le dialogue.

  59. Encore martineau qui parle du conflit sur la hausse des frais de scolarité, même si celui-ci a eu lieu il y a un an !

    L’actualité de cette semaine ne manque pourtant pas de sujets importants à aborder !

  60. Larry dit :

    Martineau à t’écouter, je pense que l’on devrait élever une statut Place Gamelin et demander au nouveau pape François de commencer ton procès pour ta béatification

  61. Maxime Grondin dit :

    Le principal problème dans ce que vous critiquez est que vous semblez considérer l’ensemble des êtres humains comme étant égoïstes en laissant croire que les étudiants qui luttaient le faisaient pour eux-mêmes.

    En vérité, nous avons vécu en général une situation paradoxale où les manifestants étaient souvent aisés et ils luttaient pour que les personnes en difficulté financière ne subissent pas la hausse, pourtant il n’est pas rare que ce sont ces derniers qui s’opposaient bien souvent au mouvement étudiant.

    La hausse n’aurait eu qu’un impact complet après 5 ans, elle aurait donc touché très peu ceux qui manifestaient en général mais plutôt les étudiants futurs, donc c’est un peu réducteur de dire qu’ils manifestaient pour leur porte-feuille à eux!!!

  62. Sofia dit :

    La vrai modulation équitable et juste, c’est les impôts! Les médecins, avocats, etc vont en payer des tonnes d’impôts! La modulation aux études c’est filtre INJUSTE qui va décourager les pauvres d’étudier dans les domaines chers. C’est pourquoi les étudiants n’en veulent pas de cette idiotie!

  63. guyd dit :

    Moi, je viens d’un millieu trés pauvre …. (martineau)

    … et maintenant tu vis intellectuellement au-dessus de tes moyens(Dany Laferriére) …..

  64. CK dit :

    Moi, (moi,moi,moi,moi, pas les autres ils s’arrangeront avec leurs troubles, moi),

    Je fais partie des étudiants ayant milité contre la hausse des frais de scolarité.

    Je suis aussi une personne privilégiée dans mes moyens financiers. Je suis capable de me payer de la sangria.

    Seulement, je juge que ce n’est pas une raison suffisante pour me déresponsabiliser par rapport à la société et aux générations futures. Ma position par rapport aux frais de scolarité a été longuement réfléchie et je ne connais personne qui porte le carré rouge et qui n’a pas fait cette réflexion.

    Je suis également étonnée que le sujet revienne, M. Martineau après que vous soyez devenu la tête de Turc de cette lutte. Sachez du moins que cette maintenant célèbre phrase illumine mes journées à chaque fois que je tends à faire autre chose que de vivre dans une boite en carton dans le fin fond d’une ruelle. Vous avez créer une toute nouvelle expression québécoise qui j’espère ne disparaîtra pas de sitôt, elle m’amuse à chaque fois.

    Une carrée rouge qui écrit sur un ordinateur : la belle vie!

  65. Jasmine Boucher dit :

    Vous savez lorsque l’on est millionnaire et que l’on envoie nos enfants dans des garderies à 7$ on devrait se garder une petite gène par rapport à se prononcer sur des questions de proportions. Et si vous pensez que les jeunes d’Outremont sont représentatif du reste de la province et bien vous êtes royalement déconnecté.

  66. Rachel N dit :

    Étant donné que vous savez tout, Monsieur Martineau, vous me voyez surprise par votre utilisation d’un mot qui, à ma connaissance, n’existe pas.
    Il s’agit là du terme « incensé ».

    Mais comme j’imagine que vous considérez l’idée d’utiliser un vulgaire vérificateur d’orthographe bien au-dessous de vous, laissez-moi donc vous éclairer: le terme exact est « inSensé ». Avec un « S », comme dans « snob », « sectaire », « supérieur » ou « suffisant ».

    Pour quelqu’un qui aime donner des leçons, ça ne vous ferait peut-être pas de mal d’en recevoir une, pour changer un peu. D’autant plus qu’elle pourrait vous servir, étant donné qu’on vous paye pour écrire vos « Sottises ».

  67. Platon dit :

    Réponse à Bombardier:

    Apres 6 années d’université, je ne suis pas encore allé dans le sud :-( comme beaucoup de gens, étudiants où pas! Je rembourses mes dettes. Ainsi, chaque semaine des milliers de chômeurs prennent l’avion à travers le Canada pour le sud, et personne n’est indigné? (Je précise qu’ils ne sont pas payé pour cette semaine, mais avec quel argent ils partent alors?) Si les chômeurs on le droit de prendre des vacances, pourquoi pas les étudiants? Dans les deux cas, ils recoivent de l’argent de nos cotisations.

    On oublie parfois que l’éducation est la richesse d’une société. Ce n’est pas parce que vous n’allez pas à l’université que vous ne bénéficiez pas de l’investissement fait par l’État dans l’éducation.

    Par ailleurs, Martineau c’est pas parce que tu as eu la vie difficile (comme beaucoup de gens) que notre prochain doit lui aussi en arracher, voir même être égorgé…tu manques de profondeur, en plus de radoter!

  68. Francois P dit :

    @ Magiterre,
    La luxure c’est bon même pour les pauvres !!!

  69. Christian dit :

    Ce que j’aimes de votre chronique ( bien qu’aussi pathétique qu’il y a un ans mis a part le delicieux ajout de la reference au macaronie au fromage et de l’utilisation plutôt étrange des lettres majuscules), c’est que vous mentionner a qu’elle point vous avez due faire des sacrifices pour payer vos études universitaires… En 1984 alors que les frais de scholarité etait au plus bas niveau dans l’histoire du Quebec… Good job Martineau, donc si je comprends bien votre resonnement, les jeunes ont raison de s’insurger contre cette hausse puisqu’ elle leur imposent encore plus de sacrifice…
    Lorsque tu dis que les étudiants sont contre toute forme de hausse, a part le fait que tu generalises un brin, tu ne trouves pas t’on resonnement un peu réducteur ? Moi je connais tout plein d’étudiants qui sont pour la hausse du salaire minimum, pour une hausse d’impot des institutions bancaires, pour une hausse des redevances minières,pour une hausse du tarif préferenciel d’hydro accordé aux alumineries et aux minières… Bref ils sont pour un paquet de hausses…
    Les etudiants, tout comme le reste de la classe moyenne, en a marre de payer des hausses de ci et de ça alors que l’impot des entreprises diminue d’années en années, que les banques font des profits records, que les politiciens et leurs amis des firmes de genie conseil et de la mafia s’en mettre plein les poches… Mais vous ne comprenez plus grand chose a cette classe moyenne, dans votre confortable maison d’outremont il est facile de croire que vous parler pour le vrai monde, mais en essayant de le diviser, de monter les different groupes de la population les uns contre les autres vous ne demontrez qu’une chose, votre mepris pour la classe moyenne en generale.

  70. Roger Thibodeau dit :

    La belle vie… de démagogue que vous menez, M. Martineau.

  71. Vincent dit :

    C’est bourré de fautes… Une relecture avant de poster serait peut être judicieux avant de publier la prochaine fois.

    (Je préfère critiquer le contenu plutôt que la forme d’ordinaire, mais là c’est tout sauf professionnel)

  72. marc bernard deserranno dit :

    il ya 1 an! vous étiez mon Twit!! je ne comprend pas trop cette haine face à notre si belle et nouvelle génération de jeunes qui s’oppose à un système qui s’en va tout droit vers un cul de sac. ?

  73. LE PHILOSOPHE dit :

    @ à
    Marco,

    Si ton père est riche en tabarnak et que tu veux aider les autres tu dois aider ceux qui en ont le plus besoin et non appauvrir les pauvres pour donner encore plus aux riches.

    Richard depuis que tu as choisi la CAQ je suis souvent en désaccord avec toi mais je ne t’insulterai jamais comme trop de lecteurs font. Les gens devraient discuter de ton idée de fond, ici:  » les petits salariés devraient-ils payer pour les études des riches? » ( c’est ce qui arrive si l’on met la gratuité des études pour tous ) mais ton style provocateur( que j’aime je dois dire) déclenche des réactions émotives chez plusieurs et le débat va dans toutes les directions.On accuse de radoter, d’être de droite, de faire des fausses généralisations etc. etc.

    Il y a toujours deux dimensions dans une affirmation philosophique la dimension logique : est-ce vrai ou faux ce que l’on affirme et la dimension émotionnelle: qu’est-ce que cette affirmation me fait émotionnellement ?
    Chacun de nous devons éclaircir pour nous-mêmes ces deux questions si l’on veut progresser. Quand une idée provoque une forte émotion négative ( colère, haine ) il est rare que l’idée gagne si juste soit-elle.
    Un professeur de philosophie à la retraite qui s’amuse à vous lire.

  74. sososo dit :

    Pour aider à comprendre une certaine synergie au Québec…

    Taper sur google: Arsenault, Accurso, Blanchet

    Michel Arsenault, de la FTQ
    Tony Accurso,….besoin de détail?
    Claude Blanchet, conjoint de Pauline Marois

    Y’a de bon article aussi sur la manipulation du mouvement syndiquale sur le printemps minable de l’an dernier.

    Enlever vôtre  »foulard blanc » placer sur vos yeux par le PQ et donner vous la peine de lire.

  75. alain l dit :

    Rétrospectivment, on a vu et lu dan sles médias que la majorité des apyeurs de carrés rouges étaient effectivment des gens bien natis: Journalistes, avocats, artistes, commentateurs et nombreux chroniqueurs. beaucoup de gens qui trouvent normal de faire une «Révolutiön» le ventre plein. C’est facile de faire la moral et de Révolutionner quand tu es déconecté du vrai monde et d’un salaire normal de 32 000/an !

    Pour les autres carrés rouges plus jeunes et non riches: un beau brainwashing et manipulation des centrales syndicale qui avaient simplement envie de se venger du Gouvernement qui pour une fois, avait mis ses culottes contres les syndicats (interdiction de placement).

  76. sososo dit :

    Je rejouterai ceci, sortez de vôtre microcosmos de blogue un peu et aller vous renseigner un peu.

    Si on ne cesse de vous pointer à droite, c’est peut-être parceque l’on veut pas que vous regardiez à gauche….

  77. pasquinel dit :

    Les manifestations étudiants écoeurent beaucoup les commercants et les automobilistes ensuite la corruption,la mafia et les gangs de rue a Montréal,cette ville devient de plus en plus inhabitable.

  78. Dominique Beaulieu dit :

    Concernant la sangria et le macaroni au fromage à 18 $ Monsieur Martineau, avez-vous demandé à ces personnes de s’identifier avec leur carte étudiante pour vérifier que c’était bien des étudiants?

  79. Nancy Bouchard dit :

    Mon cher Martineau, au minimum, quand tu nous ponds des articles de 300 mots, tu pourrais au moins t’assurer qu’ils ne contiennent pas de fautes. ‘Paies!’ ‘incensé’???

  80. Rick dit :

    La modulation… Pas sûr. Quand c’est peu cher, tu encourage un comportement malsain. Est-ce qu’on veut encourager les gens à étudier en littérature scandinave de la fin du XVIIIe siècle et les décourager d’aller en médecine? Offre et demande, Ça devrait être l’inverse, les Bac en littérature scandinave de la fin du XVIIIe siècle devraient être plus cher que médecine et avocat car les perspective d’avenir sont faible et médecin tu es sûr à 100% de travailler et nous en avons grandement besoin.

    Comme leur fameux principe de gratuité, Si c’est pas malsain ça!

  81. Elyse dit :

    Votre arrogance est vraiment sans borne!

    L’année dernière vous avez généraliser une situation de quelques étudiants a tout les étudiants et insulté au passage beaucoup de gens et pas juste des étudiants. Lorsque de ces personnes insulté vous ont retourné l’appareille en généralisant vos propos a votre femme et en manifestant devant votre maison se qui a déranger vos enfants vous avez dénoncer la situation sans jamais prendre consience que vous avez simplement la retour de vos actes. Une généralisation de vos actes a l’ensemble de votre groupe famillial.

    Tien une information intéressante! Vous, vous êtes rester chez vos parents lors de vos êtudes. La, je dois avouer que je me demande si vous faites exprès pour dire des ânneries ou pour vous le québec s’arrête au banlieu de la métropole? Comment un étudiant fait pour habiter chez ses parents si ils habitent en Abitibi ou au Saguenay car malgré votre façons de penser les cours poste secondaire dans les régions sont limité et il faut souvent que les étudiants s’exilent pour terminer leurs études.

    Encore une fois vous auriez du réfléchir a vos propos avant de l’ouvrit. Encore une fois vous généralisé et en plus vous êtes fière de le faire!

  82. Jean Bourgeois dit :

    Comme il y a un an, vous allez vous attirer la mitraille de tous les petits carrés rouges. Qui a dit que dans la vie, il n’y a rien qui se perd et rien qui se crée. Moi, je pense qu’il y a une fausseté là-dedans. Car la valeur du diplôme a sans doute beaucoup baissé.

  83. Martine Colette dit :

    Justement M. Martineau, la société vous a échappé mais il n’est pas trop tard pour les autres. On peut encore les sauver.

  84. Elyse dit :

    Tien j’ai des questions pour nos anti-carré rouge

    Pourquoi les américains blancs ont-ils criminaliser l’exclavage?
    Pourquoi certain combatte la faim et la pauvreté dans le monde?
    Pourquoi certain combattre la violence et l’exploitation des enfants?
    Pourquoi des personnes se donnent-ils la peine de combattre pour des causes qui n’ont rien a voir avec eux?

    Je vais vous donner quelque indice.
    Altruisme, justice, égalité, consciense social

    Toutes les choses qui manque a Martineau car il est devenu le larbin de ses patrons qui eux ne veulent pas payer plus et n’investise pas non plus. Et rapeller moi dans quel cartier vivent les Martineau? A oui, le même cartier que JJC. C’est loin de la valeur moyenne des maisons des Québecois ça. C’est sur que c’est pas ses enfants qui craingne ne pas pouvoir aller a l’université fautes d’argent. Papa portefeuille a penser a tout!

  85. Creg Leroux dit :

    @Dominique Beaulieu

    En effet, un journaliste pose les vraies questions. M. Martineau, son fun c`est de regarder le monde s`engueuler pour des conneries.

    Il est juste frustré de s`avoir fait baiser en payant le gros prix pour son éducation pour finalement se rammaser à faire du copier-coller dans une collone d`un journal et d`un site web.

  86. Steph dit :

    À lire ces propos, je crois que M. Martineau fait partie de ces gens d’une autre génération qui ont eu de la misère et qui en leur for intérieur jalousent ceux qui l’ont plus facile aujourd’hui. En effet, pour eux, vouloir se faciliter la vie c’est être paresseux ou lâche. À les entendre il faudrait faire exprès pour se donner de la misère pour accomplir quelque chose uniquement parce que ceux qui l’ont fait avant eux en ont eu.

    De plus, si il vient d’un milieu très pauvre comme on dit, pourquoi, dans ses chroniques en général, dénigre-t-il les petits pauvres qui cherchent à s’en sortir?

  87. Vincent Roy dit :

    1) les gens que tu as vu sont peut-être plus nantis mais combattent pour ceux qui le sont moins car ils ne sont pas ‘selfish’ ;
    2) kraft ‘diner’, c’est en fait kraft ‘dinNer’ car c’est un terme anglais. Faut croire que tu n’en as pas assez mangé…

    Tu penses à quoi ce matin, ‘moi aujourd’hui je fais réagir les gens!’ ?
    Bravo, ça marche, demeuré.

  88. Jean L dit :

    Monsieur Martineau, ça ne vous tente pas de changer de CD de temps en temps.

    Cessez donc de toujours taper sur le même clou, pleurnichard.

  89. Ugo G dit :

    M MArtineau, qu’avez vous créer dans la dernière année ? A vous lire tout va mal (certes), les gens on tort de se révolter, ceux qui le font sont tous des foutteurs de troubles, et autres commentaires plus ou moins pertinents.

    Je redemande donc, M MArtineau qu’avez vous créé? Vous avez rendu binaire des evenement complexe (du genre pour ou contre les carrés rouges), vous stigmatisez des groupes… vous avez essentiellement contribué a stérilisation des débats par vos propos rempli de sophismes douteux et de comparatif sans lien.

    Si au lieu de créer de la polémique vous exposiez des pistes de solutions sans chercher a tout prix a rendre les choix binaires vous seriez déjà plus pertinent dans le paysage publique québécois parce que vous y contribuiez.

    Vous ne construisez rien, vous détruisez, vous segmentez, vous divisez.

    Tous ont droit a leur opinion et de les exprimer, certes, mais quand on a votre visibilité, ca vient avec des responsabilités. Ces responsabilités sont : informer justement, éduquer sur les sujets complexes et justifier son opinion, nuancer de sorte que le publique voit toute les facettes d’un sujet pour ensuite etre en mesure de faire un choix et de le défendre.

    Les gens comme vous qui travaillent activement a l’abrutissement des gens, et qui critiquent sans être constructifs, sans éduquer et justifier leurs propos NE MÉRITENT PAS DE TRIBUNE PUBLIQUE.

  90. Martin dit :

    C’est quand il écrit des stupidité du genre que je réalise que Martineau est PAYÉ pour véhiculer une idéologie qui fait l’affaire de ses boss plutôt que de nous donner des opinions personelles. Dans le fond Martineau, y’é mois supide que ce que les gens pense. Ou pas.

  91. Alexandre B. dit :

    Comme j’ai lu ailleurs sur le Web:

     »Ben d’accord avec Martineau.
    Sert à rien de supporter les Amputés de guerre, j’ai pas perdu de jambe.
    Sert à rien de supporter Mira, j’suis pas aveugle.
    Sert à rien de supporter les AA, j’bois pas.
    Sert à rien de supporter les étudiants dans misère, j’capable manger au restaurant. »

    Une vraie belle logique! Après on se demande d’où viennent ses opinions politiques…

  92. Diane H. dit :

    Bon monsieur Martineau, en dedans de vous, vous faites bien de ne pas regretter vos dires malgré la polémique que cela a soulevé.

    Cependant, votre réaction en écrivant encore et toujours là-dessus prouve que vous semblez regretter quelque peu vos paroles quand même?

    Je vous critique rarement mais écrire ce billet cette fois-ci….c’était de trop.

  93. josianne dit :

    Quand j’étais jeune des jobs dans ma ville y en avait pas beaucoup. J’ai pas cumulé bien des sous à laver de la vaisselle. on était 4enfants. Je suis tombé enceinte par accident à ma première année universitaire. j ai travaillé 25heures et plus par semaine pour arriver. Je vous rapelle je suis enceinte puis j allaite, doncje ne bois pas et je ne sors pas à n’en plus finir. Alors venez me dire que les prets et bourse suffisent. Si vous voyez que l bourgeoisie présumée manifester c’est que les autres sont entrain de travailler bien plus qu’il est sain quand on est aux etudes.

    Je fais maintenant un 2eme bac, je travaille beaucoup dheure et lassume en entier car c’est mon choix. mon conjoint gagne bien sa vie aussi. Alors si j’ai envie daller manger un macaroni à 18$ même si je suis entièrement solidaire a mes camarades je le ferai. La grève ne marrangeait pas dans ma situation familiale, mais je l’ai supporté car on doit faire des sacrifices quand on veut offrir une meilleure société à nos enfant, quand on se regarde pas le nombril, quand on ne pense pas à nous mais ceux qui seront là dans 3ans 5ans ou 10ans

  94. Nathaniel dit :

    Vous êtes tellement bon monsieur Martineau.

  95. nancy duchesneau dit :

    M. Martineau,

    Sous entendez-vous que tous les jeunes qui sont contre la hausse sont riches?

    La modulation des frais de scolarité, n’est pas une bonne solution. Cela risquerait d’exclure des jeunes brillants mais pauvres. Justement la médecine est un bon exemple. Il est bien préférable et souhaitable de pouvoir se faire soigner par un médecin qui a pu se consacrer entièrement à ses études, plutôt que par un autre qui a du travailler 30 heures semaine en plus d’étudier. Qu’en pensez-vous? On ne peut atteindre l’exellence dans un domaine qu’en s’y consacrant entièrement!! Un jeune qui doit travailler en même temps qu’étudier et couper du someil ne peut devenir un exellent médecin!! Surtout si en plus il est obligé de se nourrir de Kraft dinner!! Est ce si difficile à comprendre?

    L’éducation c’est l’affaire de tous. Pour continuer avec l’exemple de médecine: un médecin paie beaucoup plus d’impôt et de taxe que la majorité de la population. Alors même le petit salarié bénificiera des gros impôts payé par le médecin réinjectés dans la société et ses infrastructures. Vous n’avez qu’à calculer la différence entre ce qu’il en coûte pour étudier comme médecin et les taxes et impôts prélevés sur un gros salaire de médecin. Faut être de mauvaise foi pour ne pas vouloir voir les choses sous cet angle.

    L’éducation c’est un investissement pour toute la société.

    Vous ne regrettez rien! C’est votre affaire! cependant vous me permettez de comprendre une chose. C’est à cause des humains bornés comme vous que les sociétés évoluent que très, très, très lentement. C’est pour vous laisser une chance de vous adapter.

    Pour ma part la seule modulation des frais de scolarité avec laquelle je serais en accord se serais qu’elle soit calculée fonction des résultats scolaires.

  96. Jean-François Rathé dit :

    Autre commentaire d’une grande lucidité (mmm mmm). Martineau, l’«Histoire» humaine se souviendra de vous, mais pas pour les raisons que vous souhaitiez peut-être. Mononcle qui radote? Oui, parfaitement!

  97. nancy duchesneau dit :

    M. Martineau

    Êtes-vous commandité par kraft???

  98. Guy Raymond dit :

    M. Martineau, un an plus tard, vous n’arrivez toujours pas à concevoir que même des étudiants aisés financièrement peuvent avoir été contre la hausse de l’an dernier, par simple souci d’égalité? La notion du partage, ça vous dit quelque chose? Pour croire que les gens portaient le carré rouge seulement parce que eux-mêmes ne voulaient pas payer, il faut être borné. Des tas de gens portaient le carré rouge même si leurs études sont finies depuis longtemps, et même s’ils n’ont pas d’enfants. On pouvait être contre la hausse tout en étant riche comme vous, M. Martineau. Ça s’appelle avoir le sens du partage.

  99. Jay B. dit :

    Franchement, on s’en fou de votre tweet d’il y à un an! Est-ce pertinent de fêter le premier anniversaire de votre tweet pendant que nous avons la confirmation que Montréal est dirigé par la mafia? La réponse est non pour les gens lucides et de oui pour les nombrilistes à grand égos comme vous.

    La seul chose que ce tweet à eu d’utile, c’est de nous confirmer que vous êtes un humain sous-développé avec aucun sens du discernement et aucune capacité à avoir une argumentation solide…

    Pathétique.

  100. Christine Simard dit :

    Pourquoi Monsieur Martineau, ne pas vouloir de meilleures conditions de vie pour les futures générations? Pourquoi devrions-nous vivre dans la misère, seulement car VOUS, vous l’avez été? Je vis dans une famille où mes parents payent car mon frère a des difficultés d’apprentissage, où (heureusement) ils payent pour mes études du mieux qu’ils peuvent et où ils payent toutes les haussent que cette société nous impose. Si vous souhaiter vivre dans une société où les gens avec moyennement d’argent ne peuvent plus se gâter une fois de temps en temps et se payer du luxe, alors continuer comme ça. Continuer de « brainwasher » le cerveau des gens comme vous le faites si bien parce que c’est tellement plus facile de blâmer et condamner les méchants étudiants que d’accuser les dirigeants au pouvoir de tout les milliards de dollars qu’ils nous ont volé. Pourquoi ne pas parler du VRAI PROBLÈME, Monsieur Martineau? Les gens doivent se rendre compte que ce qui est diffusé dans les médias n’est, pour la pluspart, que des grosse paroles salent subventionnées par le gouvernement.

  101. Alexandre dit :

    Je vous lis depuis tout à l’heure et j’ai été choqué par certains propos tel que celui de
    monsieur beauchamps quelques messages plus haut. Laissez moi vous dire que lorsqu’on ne
    S’y connait pas sur la cause étudiante et tant qu’à dire n’importe quoi , et bien on dit rien. C’est complètement
    Riddicule vos propos et vous en particulier M. Beauchamps, vous me montrez bien en quoi la propagande dégagée par le journal de Montreal fonctionne incroyablement sur une population pas éduquée! C’est très triste de se faire dire ça
    Et surtout par un population qui a eu tout cuit dans le bec( les baby boomers)

  102. Ilyane dit :

    Miche

    Raisonnement misérabiliste

    l’avortement : c’est le fait d’égoistes qui veulent se payer leurs iphone, ipad, toute la itechnologie, ordis, Internet, le Câble, les voyages cinéma-maison à 5000$, un ordi dernier cri, bla bla…y a tu d’autre chose à rajouter batinse ?

    les gens qui ne veulent pas payer les frais de scolarité de leurs enfants : c’est le fait d’égoistes qui veulent se payer leurs iphone, ipad, toute la itechnologie, ordis, Internet, le Câble bla bla bla

    On apprend à l’université justement que ce genre de raisonnement est l’apanage des gens qui mettent totalement la responsabilité de son avenir sur les épaules de l’individu et déresponsabilisent totalement la société. Si on était tous des agriculteurs et fiers de notre culture de gros bras et de misère, je serais d’accord, mais la société a comme… évolué. S’entend ?
    On peut-tu justement être autre chose que des banques à cash pour la moindre formation de passeur de moppe ou de surveillant de stationnement ?

  103. Ilyane dit :

    suite Miche

    Z’avez pas remarqué que se moucher nécessitera bientôt un doctorat en infectiologie ? Quoiqu’on en dise.. . les formations à gogo, il y a quelqu’un qui fait de l’argent avec ca ! C’est sans compter le “remplissage” de l’enseignement à tous les niveaux, qui peut être comparé à celui de la saucisse : on ne sait pas ce qu’on achète et le contenu est sans valeur. Voire nuisible.

    C’est une partie du problème. L’autre, c’est les lâches qui ne s’attaquent pas aux gros profiteurs du système, c’est à dire les recteurs qui empochent les revenus à la pocheté, les banques qui s’engraissent avec les étudiants. C’est plus facile de penser comme vous le faite et de s’attaquer à l’individu, plutôt que de vous révolter contre le “système”.

  104. Antimartineau dit :

    Il y a un an: le mépris…

  105. Thierry Demers dit :

    Vous n’êtes pas qu’issu d’un milieu pauvre économiquement, mais intellectuellement aussi.
    Je suis bien d »accord avec vous qu’il faudrait augmenter les frais de scolarité pour tous car quand on regarde vos résultats suite à de dures années de labeurs … ben augmentons les frais au plus vite pour que n’arrivent jamais sur le marché du travail des dîplômés de votre calibre.

    La solidarité n’est pas synonyme d’épaisseur du porte feuille. Seul les nouveaux riches et arrivistes sont profondément égoîstes.

  106. sososo dit :

    M.Martineau, vous savez…..la CLASSÉ est tellement fier d’avoir manipuler et jouer avec les cancres suiveux de la rue, de s’être payer la tête de nos journalistes gauchiste, que moins de 12 mois après le printemps minable, voilà qu’ils viennent de pondre un beau livre sur leur supercherie…en décrivant bien candidement comment ils ont jouer avec les suiveux à carré rouge, rouler dans la farine Léo et Martine….mis un beau bonnet d’âne sur la tête de Pierre Duchesne( misère, Ministre de L’éducation).

    Encore aujourd’hui, nos cancres réalisent même pas qu’ils étaient que de petit pantin à ficelle.

  107. safahkiri dit :

    Vous avez entièrement raison, et je continue de payer pour leur lunch…..

  108. Ilyane dit :

    suite MIche

    quand on dit qu’on est né pour un petit pain…et des jeux. Hin Régis !

  109. JP Bouchard dit :

    Bon….et revoici les étudiants…!!!

    Câline Richard, laisses-les donc étudier, ils en ont grand besoin.

    Ex: Francis Olivier Bolduc, « finissant en enseignement du français » qui fait une grosse faute de français relevée par G Fecteau ci-haut.

    Et qui ne voit même pas la faute d’ othographe à Martineau ( incensé s’ écrit inSensé ) (dernière ligne)

    Un futur prof de français incompétent ce F.O.B.

    ET…Regardez la nouvelle ce matin : les médecins refusent de couper un peu dans l’ gras pour aider leurs

    amis et bienfaiteurs péquistes du PQ à atteindre le déficit Zéro…

    Des sans-coeur! Ils ne pensent qu’ à leur poche.

    Et vous voulez que nous payions leurs études au complet???

    MICHE…Vous avez teeellleeemmmennntt raison!

    Ils ont toutes les possibilités de financement à leur disposition mais en redemandent encore…

    S’ tie de bébés-gâtés!

    Et comme vous dites…Parents irresponsables!

  110. Anis Azzoug dit :

    Des étudiants riches qui se battent pour l’éducation gratuite pour tous, je trouve plutôt que c’est porteur d’espoir. Pas nécessaire d’être pauvre pour avoir des idées de changement.
    Et on vous a sûrement déjà répondu que médecins et avocats paieront plus d’impôts (vous savez, l’impôt, ce truc qui s’adapte à votre niveau de vie), alors inutile de les décourager et/ou de nuire à leurs études pendant qu’ils sont encore jeunes et sans-le-sou. À moins, bien sûr, que vous teniez vrm à enrichir les banques avec des intérêts (vous savez, l’intérêt, ce truc qui quitte les poches du contribuable sans rejoindre le trésor public).

    Je ne suis pas le premier à vous répondre ça, mais vous vous accrochez à cette sangria comme une tique. Je vous conseille humblement d’enlever vos oeillières.

  111. JP Bouchard dit :

    Et Alexandre qui dit…

    Une population qui a eu tout cuit dans l’ bec ( les bébés-boomers)

    Pauvre imbécile…Compares la situation socio-économique d’ il y a 50 ans ans avec celle des enfants-rois d’

    aujourd’ hui et tous leurs programmes sociaux! Tu vas voir qui est le plus gâté!

    Dire n’ importe quoi et se croire…

    Anyway, the wind blows….

  112. Sabin Farley dit :

    Monsieur Martineau, vous manquez de courage.

    Pour quelqu’un qui monte sur les tribunes (généralement pour entendre votre propre voix) afin de dénoncer ce qui VOUS semble impensable, vous manquez de courage.

    Le courage de quitter un employeur qui fait de juteux profits en étalant sur 8 pages :
    - la misère humaine;
    - les atrocités les plus sordides (avec photos si possible)
    - les faits divers les plus insignifiants
    - les dossiers «exclusifs» (qui d’autre fouille les ordures) et souvent incorrect (DG de Montréal quelqu’un?)

    Vous êtes un maître de l’indignation (certaines conditions s’appliquent…)

    Vous qui n’êtes pas capable de pondre un article sans utiliser le mot «merde», l’odeur commence à être pestilentielle autour de votre personnage.

    Il est loin le temps où nous vous lisions (avec plaisir ) au journal Voir.

  113. mick dit :

    Je ne suis plus étudiant. En fait, j’ai fréquenté seulement le cégep pendant 1 session et demi. L’an passé en voyant que les frais de scolarité pour des études universitaire bondissait en hausse, je n’ai pas eu d’autre choix que d’être en désaccord. Pourquoi? Parce que le coût de la vie ne cesse d’augmenter sans pour autant que les salaires le soient. Mes parents ont fait des pieds et des mains pour que ma soeur ait la chance de pouvoir aller à l’université et de voir que les frais augmente les rend furieux. Pourquoi? Parce qu’au bout du compte, c’est obliger la société moins bien nantis de dire au revoir au études post-secondaire et de devoir faire des métiers issu de DEP (pas que je soit contre ce fait mais l’intelligence ne proviens pas de la grandeur sur porte-feuille!). Et de voir que que VOUS, M. Martineau, vous vous obstiner avec des jeunes allant sur une terrasse, boire une bière ou de la sangria, manger un bon plat tout en arborant le carré rouge, vous les catégorisé comme étant des jeunes ÉTUDIANTS qui profite de l’argent qu’ils ont pour manger follement au lieu de le garder pour leurs études. Sachez ceci mon cher, j’ai 24 ans, j’ai un emploi et juste au cas, j’ai arboré le carré rouge, en buvant une bière sur une terrasse en mangeant un bon morceau de steak pour un coût total de 35$. Donc au lieu de catégoriser les jeunes portant un carré rouge comme étant des étudiants, ALLEZ DONC FAIRE VOTRE JOB DE REPORTER ET POSER DES QUESTIONS AU LIEU DE GLOBALISER LE TOUT.

  114. Antoine Gadbois dit :

    Est-ce qu’il y en a vraiment qui croit ce qu’il écrit dans ce texte là? Est-ce que vous aimez réellement le journal de Montréal? (okay c’est pas le jdm mais un de ses chroniqueurs)

    Il commence par expliquer qu’il mange dans des restaurants chic qui vend du macaroni au fromage à 18$..

    Ensuite, il dit carrément : »Si tu as de l’argent pour manger dans un resto snob d’Outemont, tu as de l’argent pour investir dans tes études et ton avenir!!!! »

    Attend… donc, si moi j’ai assez d’argent (j’ai 45 ans, je passe à la télévision, j’écris dans le journal), c’est alors évident que le jeune de 20 ans a assez d’argent pour payer ses études, ça ne marche pas!

    Ensuite, il dit : »Pourquoi un ouvrier payé au salaire minimum devrait payer pour qu’un gars devienne médecin et fasse full cash???? »

    Premièrement, il est pourri en français, deuxièmement, si un médecin gagne 200 000$ par année et paie en impôts 29% au fédéral + 25.5% au provincial, ça fait 54.5%… 109 000$ d’impôts en 1 an?

    Combien de temps est-ce que ça va prendre pour le gars au salaire minimum à payer la même quantité d’impôt? Voyons-y… Disons 10$ au salaire minimum, 2000 heures par années, 20 000$ par année.

    Le gars qui gagne 20 000 par année va payer 15% d’impôts au fédéral et 16% au provincial, 31% d’imposition, ça fait 6200$ d’impôts. Divisions 109 000 par 6 200 et on obtient : 17,8 ans!

    Il prendra 18 ans au gars au salaire minimum pour payer autant d’impôt qu’un médecin en 1 ans. En attendant, le médecin a payé (18 * 109 000) 1 962 000$ en impôt

  115. JP Bouchard dit :

    Nancy Bouchard,

    inSensé, oui…je l’ ai relevée.

    Mais c’ est quoi la faute dans  » Paies!!!???

  116. Louis Pariseau dit :

    Alors c’est interdit de soutenir une cause de la classe sociale quand on est riche? On n’a pas le droit de porter le carré rouge si on est pas un étudiant affamé sans le sous?

    Que vous ayez généralisé grossièrement une fois, c’est déjà quelque chose. Qu’en un an, vous n’en ayez rien appris et affichiez la même idiotie grotesque, ça me désole pour vous.

  117. le nationaliste dit :

    « Les étudiants en médecine et en droit, par exemple, paient plus chers que les étudiants en littérature scandinave de la fin du XVIIIe siècle… »

    « cher » est invariable. Il n’y a pas de « s ».

    « Ce qui est incensé et INJUSTE pour les plus démunis… »

    « incensé » est un mot qui n’existe pas. Il faut l’écrire « insensé ».

  118. jacques dit :

    Encore les insultes et grossièretés des anti-Martineau de ce blog. Aucun contenu valable de leur part. Je ne comprends pas pourquoi ils persistent à venir sur un blog de quelqu’un dont ils détestent absolument tout. Il doit y avoir un fond de masochisme là dedans, j’imagine.

    J’étais et je suis toujours en accord avec vous sur ce point, M. Martineau. Et après en avoir vu et entendu autant de la part de ces endoctrinés complètement coupés de la réalité depuis un an, nous sommes de plus en plus nombreux à être d’accord avec vous.

    @ Francis Olivier Bolduc
    Pourquoi as-tu changé la forme de « vous » à « tu » dans 2 paragraphes? Ton « t’as » fait cheap aussi, avec ta « population en entière », OUF! Comme futur prof de ‘franssa’, ça promet!

    Une suggestion ici : Il faudrait limiter le nombre d’interventions chez certains (Ils sont trois, et tous vont les reconnaître ici). Au bout de vingt fois la même rengaine, on en peut plus. Vous n’avez pas de vie à part ce blog? Allez dehors de temps en temps, il fait beau, et essayez de vous trouver un job en passant, c’est bon pour le moral… et pour le porte-feuille!

    Allissia, merci pour vos propos justes et sensés.

  119. Daniel Pilon dit :

    « Tu veux étudier en médecine? Paie!!! Ca te sera remis au centuple…

    L’année dernière, GND avait souligné le fait que c’était plus onéreux pour l’État de former un médecin, un dentiste ou un médecin vétérinaire. Il trouvait injuste qu’un étudiant en médecine paie les mêmes frais qu’un étudiant en philo par exemple.Il a vite arrêté dans parler quant ont lui a fait remarquer que les plus démunis, ni auraient pas accès, ou devraient s’endetter énormément pour devenir médecin.

    Selon Foglia, (11février 2013)

    « C’est le genre d’idée qui allume tout le monde. Génial. Faire payer les riches, bien sûr, suffisait d’y penser: 10000$, 15000$ au lieu de 2000$? S’en foutent, sont riches. Et anyway, avec le fric qu’ils vont faire après, vont rembourser leurs prêts en une semaine et demie. »

    « Dans ce système-là, le seul petit problème, c’est les pauvres qui voudraient devenir médecins, dentistes, vétérinaires, optométristes et qui n’ont pas 10000$ ou 15000$. Tant pis. Qu’ils aillent en littérature, en musique. C’est bien, aussi, la flûte à bec. Mal pris, tu peux en jouer dans le métro. »

  120. le nationaliste dit :

    @JP Bouchard

    Vous avez vous aussi votre lot de fautes de français :

    On doit écrire :

    laisse-les

    orthographe

    sans-coeurs

    bébés gâtés

  121. À lire la majorité des commentaires, on comprend pourquoi le Québec glisse tranquillement vers le tiers monde.

  122. JP Bouchard dit :

    Thierry Demers dit:

    « Seuls les nouveaux riches et arrivistes sont profondément égoïstes »

    En effet.

    Comme les médecins à qui nous avons payé des études et qui refusent l’ effort de solidarité demandé par le PQ

    Pauline la naïve!

    Elle pensait que ses petits amis du système de santé l’ aideraient par solidarité.

    Ils ont dit NON!

    Alors Pauline va aller couper chez les plus démunis qui n’ ont pas la possibilité de dire NON!

    Et dire que nous devons payer 200$ pour financer les gros salaires des médecins et les agences de santé!

    Claude Castonguay, le père de l’ ass. mal. a bien raison dans sa sortie ce matin…Il faut abolir soit le ministère ou soit les agences.

    Trop de chefs, pas assez d’ indiens!

    C’ est François Legault qui a raison en tous points…Couper les agences de santé.

    Castonguay le confirme.

  123. Vortex dit :

    Évidemment, TOUS les étudiants mangent dans des restos SUPER CHER.
    Évidemment, AUCUN n’étudiant n’a fait les mêmes efforts que vous, surtout pas dans un monde qui coûte plus cher que dans votre temps.
    Ah généralisation quand tu nous tiens…

  124. jim brindle dit :

    @sososo 21 mars 12h13 : On ne pourrait décrire mieux que vous les maguinances planifiées de GND et de ses amis syndicalistes sous le son du tembour de Mme Marois . Cette mascarade n’avait pour but que de faire tomber le gouvernement Charest . La preuve n’est que trop visible ; les frais de scolarité vont augmentés et le PQ à donné à GND une place de choix dans son équipe .

  125. Francis Frégeau dit :

    Vous aimez les majuscules? Ce ne sont pas elles qui nous convaincrons que vous avez raison et que votre opinion vaut la peine d’être exprimé.

  126. Guillaume C. Lemée dit :

    Bon yeu, t’es tellement insignifiant qu’on n’a même pas besoin de te ridiculiser: tu le fais tout seul!

    J’ai beaucoup ri. Continue ton beau travail.

    GCL
    Montréal

  127. mick dit :

    j’ajouterais ceci:

     » Les jeunes d’aujourd’hui aiment le luxe, méprisent l’autorité et bavardent au lieu de travailler. Ils ne se lèvent plus lorsqu’un adulte pénètre dans la pièce où ils se trouvent. Ils contredisent leurs parents, plastronnent en société, se hâtent à table d’engloutir des desserts, croisent les jambes et tyrannisent leurs maîtres. Nos jeunes aiment le luxe, ont de mauvaises manières, se moquent de l’autorité et n’ont aucun respect pour l’âge.
    À notre époque, les enfants sont des tyrans. »
    Socrate, 470-399 av. J.C

  128. Ilyane dit :

    Mais quelle association étudiante a proposé cela au gouvernement? On luttait CONTRE LA HAUSSE POUR TOUT LE MONDE…. Ce qui est incensé et INJUSTE pour les plus démunis…

    Peut-être que les étudiants en médecine qui rendront leur gros frais de scolarité au CENTUPLE sont en forte minorité par rapport à ceux qui s’endettent.
    Quand à moduler les frais… faudrait s’attaquer au « remplissage » qui pourrit le système, tant public que PRIVÉ (tsé les cours qui servent à rien au collège CDI, pour donner un exemple, et qui font partie des frais de scolarité faramineux).
    PAYER LE GROS PRIX ne garanti pas la qualité, au contraire.

  129. Ilyane dit :

    Tsé, j’y ai été à l’école privée au secondaire. Il y avait un professeur d’informatique qui était sourd comme un pot et qui n’entendait donc pas les étudiants qui lui posaient des questions. Son cours consistait à faire taper des lignes de programmation dans DOS (sur un écran noir). Quelqu’un qui débutait avec les ordinateurs n’avait aucune chance de passer ce cours. Je n’ai rien, mais rien compris à ce cours. Bien devinez quoi ? J’ai eu mon 60 % !
    Motus bouche cousue.
    Et mes parents ont continué à payer…
    L’ÉCOLE PRIVÉE :
    Si tes parents ont du cash et accordent de la valeur à l’éducation, les professeurs te mettent dans la classe des « bons » et s’occupent de toi.
    Si tes parents ont moins de cash et d’éducation, on te met dans la classe des cancres et on te laisse dessiner pendant les cours.
    J’ai tu le droit d’écrire : FRAUDE ?

  130. nancy duchesneau dit :

    Jay B,

    J’aime votre commentaire. C’ est vrai qu’il s’accorde beaucoup d’importance le M. (nombril) Martineau pour célébrer son Pathétique tweet!

  131. Daniel Dumont dit :

    Votre passage sur la littérature scandinave m’a fait pensé au Petit Nicolas et Monsieur Mougeboum.

  132. Jane dit :

    Si vous êtes né dans un milieu si pauvre, pourquoi n’est-vous pas capable d’écrire Kraft Dinner correctement? Il me semble que vous devez en avoir mangé assez pour vous en souvenir non ?

  133. nancy duchesneau dit :

    Sososo’

    Les cancres de l’autre camp, ne sont -ils pas les pantins à ficelle sous hypnose du lobby du patronat?? Ce lobby n’a -t-il pas avantage à souhaiter qu’une masse de la population n’ai pas les moyens de se payer des études, afin de pouvoir justifier payer cette masse à salaire de crève faim?

  134. nancy duchesneau dit :

    Sabin Farley,

    J’aime votre commentaire. En lisant plusieurs des commentaires comme le votre, je réalise que M.Martineau, en matière de réflexion, n’arrive pas à la cheville de plusieurs de ses lecteurs.

  135. Céline dit :

    Monsieur Martineau,

    Je ne sais pas si vous vous étiez relu il y a un an, mais cette année, cette relecture aurait été plus que bénéfique…Il y a au moins deux fautes de français dans ce court article. Peut-être que le Kraft Diner altère les capacités des journalistes à écrire dans un français exemplaire?

  136. Steve Harvey-Fortin dit :

    Ce n’est pas parce que vous M. Martineau vouas viviez dans une pauvreté crasse que tous les jeunes d’aujourd’hui et la société sont obligés de vivre dans une pauvreté absolue pour parvenir à faire des études supérieures. La société est sensée avoir évoluée depuis votre temps et par la même occasion la qualité de l’enseignement ainsi que la qualité de vie moyenne de la société.

    Mais nous sommes tellement reclu comme société que dès que quelqu’un semble réussir facilement, notre fondement culturel de l’enfoncement ressort pour mieux mettre des batons dans les roues. Oui nous sommes des insécures de la réussite parce que dans notre tête poiur réussir il absolument en passé par le chemin le plus difficile et en baver pour que l’on aient l’impression que nous avons réussi quelque chose. Ça c’est la pensée négative du BS qui nous fait dire que en tant que petit peuple francophone colonisé en amérique du nord nous devons souffir plus que les autres au nom de je ne sais quel complex d’infériorité. Nous sommes des jaloux parce que nous sommes des peureux devant la réussite des autres. Quel fardeau supplémentaire faudrait-il mettre sur le dos des étudiants en plus de la promiscuité ? Un ouvrier doit payer une certaine forme de compensation afin que quelqu’un puisse étudier et devenir médecin parce que la société en a besoin même si cette société est d’ordre corporative (discriminante). L’objectif suprême n’est pas de faire ‘full cash’ comme vous dite mais d’encourager la réussite de ceux qui aspire à faire quelqu chose de bien dans la société comme citoyen. Il y a déja trop longtemps que l’on exploite les étudiants en leur faisant mirroiter le côté de l’argent du matérialisme capitaliste comme motivation personnelle à souffrir au delà des limites imposé par un système d’enseignement vexatoire. Votre société crasse nivelle par le bas afin de mieux exploiter la masse qu’elle encourage à suivre son exemple. Alors M. Martineau ne venez pas vous plaindre…

  137. Félix Schneller dit :

    M. Martineau,

    Tout d’abord, il y a une erreur dans votre texte. Le verbe payer à l’impératif de la deuxième personne du singulier s’écrit «paie».

    En ce qui concerne votre argument («Pourquoi un ouvrier payé au salaire minimum devrait payer pour qu’un gars devienne médecin et fasse full cash????»), il faut souligner que tout le monde bénéficie d’un haut taux de diplomation en médecine, car en plus d’augmenter l’offre (ce qui a pour effet de diminuer le prix du service rendu), il payera plus d’impôt. C’est sans mentionner que les entreprises devraient être très redevables d’avoir une population en santé et éduquée à leur disposition comme source de travailleurs et de consommateurs. Si je n’utilise pas la route, est-ce que je vais me plaindre de payer pour elle? Non, parce que tout ce que je consomme passe par elle. C’est la même chose pour l’éducation d’un médecin ou d’un ingénieur.

  138. nancy duchesneau dit :

    M. Martineau,

    Ce qui est triste quand on prend la peine d’y penser, c’est que si vous continuez comme ça, vous allez causer du tord à votre progéniture. Si vous continuez comme ça, ils finiront par avoir honte de dire que vous êtes leur père. Ne serait-ce que pour s’éviter les insultes et les débats qu’ils ne leurs appartiennet pas.

    M.Martineau,vous êtes le pire ennemi de vous-même et de ceux qui vous aiment.

    Allez donc consulter! L’objectif de la longue vue dans laquelle vous observez le monde, semble rétrécir de plus en plus.

  139. Nick dit :

    Pourquoi ne pas réduire drastiquement le nombre d’étudiants dans les programmes qui n’offrent pas le plus d’emplois? Pourquoi pas 20 plutôt que 120 en science politique. Je le sais, j’y ai fait mes études. Des fois j’ai l’impression qu’un singe pourrait y accéder. C’est tu moi qui est vieux ou bien avant, dans les années 90, c’était plus difficile d’y aller. Mais oui c’était plus difficile. Années après années, les recteurs ont tout fait pour augmenter le nombre d’étudiants pour avoir plus de fric des gouvernements. Ça nous donne maintenant des milliers d’étudiants qui accèdent mais qui ne finissent pas leurs études. Et nous on paye comme des couillons.

    De nos jours n’importe qui peut entrer à l’université. Et je vous parle pas des étudiants libres. Je paye le plus d’impôts en Amérique du Nord pour des gens sans talents qui entrent à l’université. Pendant ce temps Pauline coupe les garderies et les vieux au bs.

    Et pourquoi pas couper les bs de 18 a 50 qui n’ont pas d’enfants? C’est dur leurs vies. C’est certain, ce sont tous des victimes du système. Ils ne travaillent surtout pas au noir en plus de leurs chèques.

    C’est plus facile de laisser tout aux étudiants.

  140. Maeztro von Lugner Klausermannspitzwegendorfentag dit :

    « Pourquoi un ouvrier payé au salaire minimum devrait payer pour qu’un gars devienne médecin et fasse full cash???? » Parce que , M.Martineau , ca prend un médecin qui fais full cash pour te sauver les fesses quand tu pogne le cancer a 35 ans parce que tu flambe ta maigre paye dans des cigarettes, parce que tes enfants veulent peut etre pas etre ouvriers au salaire minimum et etre exploités comme tu l’as été, ou simplement parce que ce n’est pas l’ambition de tout le monde de finir sa vie ignorant tout en prétendant tout connaitre et vouloir imposer son avis a tout le monde , comme bien des ouvriers qui ont été payé au salaire minimum et qui sont maintenant a la retraite… et peut etre aussi , M.Martineau ,que ca ne vous a pas traversé l’esprit que, la contribution d’impots du Médecin « full cash » permet de payer plus de futur médecin, ingénieurs, scientifiques, avocats , pompiers, policiers qu’un simple ouvrier payé au salaire minimum….

  141. ID Ologie dit :

    M. Martineau, c’est vrai que ça peut être intéressant de faire une rétrospective de tout ça, sauf que de rebrasser les mêmes arguments, au lieu d’élargir le débat à quelque chose d’un peu plus grand, c’est selon moi, tout aussi crasse que tous ces étudiants que vous dénonciez qui ne voyaient pas plus loin que le bout de leur portefeuille.

    On chiale, on gueule, mais on dirait qu’on se complait à faire du sur place. Comme si, aussi abysmal que ça puisse paraître, on ne pouvait exister qu’à travers les conflits, qu’à travers les empoignades, et que la seule façon d’exister, c’est de faire exprès pour faire perdurer ce conflit.

    Vous parlez de modulation des frais? Parfait. Parlez-nous alors plus en détail sur les raisons pourquoi vous pensez que c’est une bonne idée, autre que des généralités. Est-ce que cette méthode aurait des potentiels de conflits avec autre choses? Développez un peu, au lieu de servir les mêmes arguments remâchés ad nauseam.

    Et concernant le reste de votre billet, vous pourriez cesser de faire du sur place. Si vous voulez qu’on parle des jeunes et des différences entre la génération actuelle et les précédentes, c’est parfait, mais élargissez donc un peu le débat à des questions plus profondes. Oui, votre anecdote du restaurant et des macaronis à 18$ reste peut-être un point de départ pour une plus grande réflexion, mais bon dieu, qu’on la démarre cette réflexion au lieu de s’accrocher à ce point de départ.

  142. Réal Nadeau dit :

    M.Martineau,
    Vous êtes bien conséquent avec vous-même!
    Vous partez d’un cas particulier pour généraliser et discréditer la cause étudiante. pas fort comme logique!
    J’ai lu votre article d’hier dans le Journal de Québec : »Pauvre GND ».
    J’ai regardé le vidéo auquel vous faisiez allusion.Au tout début, lors de la présentation ,vous avez manifesté de la répulsion au seul nom et Gabriel Nadeau-Dubois en vous sauvant à la course. Quelle pitoyable comédie de clown!
    Heureusement que vous n’étiez pas l’animateur de l’entrevue:vous auriez perdu toute crédibilité.
    Au contraire,Gabriel est resté à la hauteur de lui-même:brillant, clair et très lucide dans l’analyse du conflit étudiant 2012.

  143. Steve Harvey-Fortin dit :

    Jesus mangait avec les collecteurs d’impôts qui étaient considérés comme des pécheurs au yeux des juifs parce qu’ils perçevaient l’impôt pour César. Cela lui a valu la réputation de ‘glouton’ mais ce n’est pas pour autant qu’il ne faisait pas ce qu’il devait faire. Idem pour les étudiants, pourquoi ne pourraient-ils pas se gratifier de leur réussite en mangeant dans un bon restaurant pour souligner le fait ? Pourquoi devraient-ils toujours être en sueur froide pour ce qui est de la subsistence quotidienne ? Est-ce que le fait qu’un étudiant soit pauvre valorise mieux sa réussite que celui qui est mieux nanti ? J’ai l’impression qu’on veut en mettre plus que le client en demande sur le dos des étudiants et que c,est très mal vue de réussir au Québec comme citoyen car plus il y a de pauvres et plus on contrôle mieux la situation.

    Très bon fondement chrétien au Québec de vivre comme des martyrs de la culture catholique romaine pour mieux fouetter les gens et les générations futures.

  144. Luc Desnoyers dit :

    Et si ces étudiants qui mangeait du macaroni à 18 dollards portait le carré rouge pour être solidaire parce qu’ils savent, eux, qu’on a pas tous les mêmes moyens et des parents en avant de nous autres pour tout payer ? Et si ces étudiants avaient réaliser que hausser les frais de scolarité diminuerait le taux d’inscription, qui diminuerait le taux de diplôme qui lui diminuerait les futurs impôts collecté ? Et si ces étudiants ont pousser un peu plus loin leur réfléxion sur lasociété d’aujourd’hui au lieu d’essayer de généraliser comme vous le faites ? Moi je serait fier des ces étudiants à votre place car je me dirait que l’argent à pas corrompus tout le monde en fin de compte…

  145. Roxanne dit :

    Bon. Si on se met à penser comme ça, je pense que MON argent que JE ramasse de PETITE PERSONNE TROP INDIVIDUALISTE QUI MANGE AUTRE CHOSE QUE DU KRAFT DINNER, je devrais m’exiler et cesser de contribuer au système de santé, parce qu’après tout J’AI PAS ENCORE LE CANCER???? C’est complètement stupide cette manière si individualiste de penser. La santé, est-ce que c’est monnayable? Non. Est-ce qu’on devrait laisser crever les vieux parce que nous les jeunes on est encore en santé? Non. Alors je pense que ça devrait être la même chose pour l’éducation. On paie tous pour quelque chose dont on ne bénéficie pas encore, mais au final, les futurs médecins, ingénieurs, avocats de ce monde vont devenir d’excellents contribuables pour les services publics de TOUT LE MONDE. Alors arrêtez votre discours du moi moi moi moi moi moi, parce qu’un jour ces très chers étudiants crasses (du moins, ce que vous en pensez), vont payer pour vos soins quand vous allez chier dans une couche.

  146. Delphine dit :

    Ayez un peu de respect pour la ponctuation, de grâce. Il ne faut qu’un seul point d’exclamation à la fin d’une phrase, qu’un seul point d’interrogation à la fin d’une phrase interrogative.

    Ah, là, là!

  147. L Drolet dit :

    Croyez-vous vraiment que Martineau prend le temps de tous vous lire?! ;)

  148. ERICK dit :

    Vos commentaires était parfaitement pertinent à ce moment comme il l’est aujourd’hui. S’il faut s’autocensurer pour réussir comme journaliste, on n’est pas loin du régime soviétique. J’irais plus loin que vous ou plutôt dans une autre direction concernant la modulation de frais de scolarité selon le programme d’enseignement. Le gouvernement ne devrait pas offir autant de programme dans des domaines ou il n’y a pas de débouché. À quoi ca sert d’avoir des disciplines comme l’antropologie,sociologie,sexologie, philosophie, danse, sculture….dans lesquelles il n’y a pas de travail. En allemagne on forme des ingénieurs et c’est pour ca que ce pays a été pendant longtemps le plus grand exportateur sur la planète. Quand quelqu’un fait un bac en art avec une spécialisation en fusain, il va s’endetter, se frustrer de ne pas trouver de travail et ensuite parasiter le système et sûrement manifester contre le capitaliste et compagnie..

  149. Nat dit :

    LOL , il y a un an, il vous a tous provoqués et un an plus tard..vous le lisez encore..Vous devez aimer…j’imagine en tout cas le sujet pogne encore et encore très fort!! Avez-vous déjà calculé le temps que vous perdiez à venir chialer sur un blogue?? hahahaha :D

  150. guyd dit :

    Il y a un an, j’envoyais mon fameux twett sur la sangria et la belle vie.

    Moi Richard Martineau déclare le 20 mars 2013 .. jour férié(sauf pour les carrés-rouges) !

  151. Fantaisies dit :

    Bien d’accord avec vous Mr Martineau, Les hautes études ça doit rester pour les riches… et normal que ça se perpétu des parents riches a leurs enfants qui deviendront encore plus riche.

    Ma fille veut aller en médecine… elle est bonne mais juste « bonne » alors ça sera difficile pour elle de se faire accepter… il y a trop de compétion pour y arriver, si on pouvait « tasser » le « petit peuple » ca laisserait plus de place pour ma fille… plus le prix est haut… moins de monde et plus de place pour ma fille… moi j’en ai du cash.. en masse.

  152. Enseigner dit :

    « et je me suis payé des études universitaires… »

    Pas besoin d’un post doctorat pour casser du sucre sur les autres dans une chronique. N’importe lequel singe peut faire votre job. C’est plutôt ceux qui vous embauchent qui sont snob et demandent un diplôme pour flatteur leur égo. À vous lire, on voit bien que la connerie bardée de diplôme existe.

  153. Enseigner dit :

    « Et je ne mangeais pas du macaroni au fromage à 18 dollars, croyez-moi, mais du Kraft Diner! »

    Vous voulez faire un concourt de misère pour vous attirer un capital de sympathie ?
    Je mange du gruau avec du lait en poudre dedans et je mange du riz blanc avec une cuillère de margarine.

    Pour moi, le Kraft Dinner coûte trop cher !!!

  154. jean Martin dit :

    @L,Drolet

    Croyez-vous vraiment que Martineau prend le temps de tous vous lire?!

    Mes commentaires oui,les autres je ne sais pas !

  155. Enseigner dit :

    Il y a un an, la belle vie … J’espérait que c’était une chronique sur la météo.

    Il y a un an, la belle vie … le soleil, le ciel bleu, la chaleur d’été, la neige toute fondue. Pas comme cette année avec la neige partout, le pelletage, le frette.

    Mais non, il nous lâche pas avec son sangria, ses iPhones et ses macaronis. Et bien, si ça peut vous faire plaisir, Monsieur Martineau, personne ne mange de macaronis à $18 sur des terrasses cette année, trop frette et trop de neige. Êtes-vous content maintenant ?

    Allez-vous nous la ramener l’année prochaine puis l’autre année ensuite etc. ?

    Vous devriez plutôt vous poser la vraie question, est-ce que les diplômes et le cheminement scolaire sont toujours pertinents de nos jours ? Quelles formations les étudiants devraient-ils choisir ? Ne serait-il pas mieux de choisir une formation en ingénierie plutôt qu’en philosophie ?

    De plus, avec la pénurie de main d’oeuvre dans les secteurs techniques, est-ce que le succès passe nécessairement par l’université ? Ne serait-il pas moins cher et plus payant pour les étudiants d’investir dans un métier qui rapporte ?

    Lâcher les macaronis et la mesquinerie, on veut des vraies questions.

  156. Enseigner dit :

    L’école ENCEL, qui offre des formations de pointe en matière d’opération de machinerie lourde, est un bel exemple d’alternative à l’université.

    Des grutiers d’expérience peuvent faire des salaires de $100,000 et plus par année, même chose chez les chauffeurs d’autobus de l’AMT.

    Ce serait beaucoup plus constructif et utile socialement pour vous d’explorer ces volets que de nous ramener cette historie de macaronis et de terrasses.

    Beaucoup de jeunes vont à l’université, dans des programmes d’études bidon, pour obtenir des diplômes bidon et ensuite faire des petits boulots et ils vont avoir de la misère à payer leurs dettes d’études.

    Il serait mieux pour certains de devenir opérateur de machinerie lourde. C’est le fun et c’est payant.

  157. Ilyane dit :

    nancy duchesneau dit :
    21 mars 2013 à 10 h 58 min
    Sososo’

    Les cancres de l’autre camp, ne sont -ils pas les pantins à ficelle sous hypnose du lobby du patronat?? Ce lobby n’a -t-il pas avantage à souhaiter qu’une masse de la population n’ai pas les moyens de se payer des études, afin de pouvoir justifier payer cette masse à salaire de crève faim?

    Vous avez tout compris. Retour au Moyen Age.

  158. Ilyane dit :

    antaisies dit :
    21 mars 2013 à 12 h 26 min
    Bien d’accord avec vous Mr Martineau, Les hautes études ça doit rester pour les riches… et normal que ça se perpétu des parents riches a leurs enfants qui deviendront encore plus riche.

    Ma fille veut aller en médecine… elle est bonne mais juste “bonne” alors ça sera difficile pour elle de se faire accepter… il y a trop de compétion pour y arriver, si on pouvait “tasser” le “petit peuple” ca laisserait plus de place pour ma fille… plus le prix est haut… moins de monde et plus de place pour ma fille… moi j’en ai du cash.. en masse.

    Il y aura toujours du contingentement, mais l’éducation a deux vitesses est à l’égal d’un système de santé à deux vitesses : une calamité. L’injustice actuelle est que le système d’éducation actuelle FAVORISE les enfants nés de parents scolarisés, qui vont s’impliquer directement dans les leçons et devoirs de leur enfant. Ces enfants-là ont très souvent des parents provenant de milieux aisés. L’éducation actuelle n’a pas la fonction d’éduquer: elle est d’abord et avant tout une machine à reproduire les CASTES socio-économiques. Les perdants se transforment en consommateurs « idiots ».

  159. Ilyane dit :

    Enseigner dit :
    21 mars 2013 à 12 h 55 min
    L’école ENCEL, qui offre des formations de pointe en matière d’opération de machinerie lourde, est un bel exemple d’alternative à l’université.

    Marvellous ! Tu sais comment ca coûte les cours de pelletage de garnotte ? T’es riche ? Tant mieux pour toi !

  160. Ilyane dit :

    Durée d’un cours de coiffure secondaire professionnel : 2 ans
    Pose d’ongle et manucure : 1 à 2 ans.

    Coudonc, ils leur donnent-tu des cours de biologie moléculaire et de chimie tant qu’à y être ?

  161. Jonathan dit :

    @ Tous ceux qui parlent des parents… vous êtes hors débat… et justement, là est tout le problème, on considère le revenu parental pour déterminer si l’étudiant à le droit au prêts et bourses… Moi j’y ai pas eu droit et je n’avais qu’un minimum d’aide parentale… donc j’ai emprunté à la banque et j’ai 40000$ de dettes. Oui je l’ai fait, mais je souhaite certainement que le système soit révisé pour qu’un étudiant que ça fait 8 ans qui n’habite plus à la maison soit considéré autonome… lâchez mes parents, ils font ce qu’ils peuvent… Pis si vous voulez que les étudiants payent, modulez, mais faites payer une fois sur le marché du travail par un prélèvement direct sur la paye. Donc un médecin va payer 100$ par semaine pendant 10 ans et un gars en science sociale va en payer 10$ par semaine (j’ai fait aucun calcul)… mais qu’on fasse payer après, pas avant, m’semble que c’est simple… pis scrappez le programme de prêts et bourse au complet… mais qu’on arrête d’engraisser les banques… Pis du kraft diner c’est dégueulasse, pour 5$ on peut faire 4 portions de macaroni au légumes ben meilleur…

  162. germain dit :

    Personne n’a encore compris que les niesseries de la Marois ont pénalisés des milliers d’étudiants qui n’avaient justement pas les moyens de perdre leur temps.

  163. jerome dit :

    Monsieur Martineau,
    Payer à l’impératif, deuxième personne du singulier : Paie

  164. sososo dit :

    Enseigner,….ouais!!

    Quel est la bouer de secour du gouv. Marois présentement….le plan Nord$$$$, que ça plaise où pas aux gauchistes, souverainistes, carré rougistes, séparatistes, anarchistes, pseudo-étudiantistes, environementalistes, onsencalisse….

    Pas l’art plastique, pas la philo, pas les sciences sociales, les sciences molle, pas la musique….tapisez tant que vous voulez vos mûrs de papier sans réel valeur….

    Après la réthorique, y’a la réaliter et c’est pas pour rien que même le gouv. Péquiste met BEAUCOUP et beaucoup d’éffort et espoir sur le plan nord!

  165. Patrice dit :

    Je suis dans le domaine de l’éducation depuis plus de 25 ans, j’en connais des étudiants. J’en connais plusieurs qui manifestaient l’an dernier et qui portaient le carré rouge! Toutefois je n’en connais aucun qui mange du macaroni à 18 DOLLARS. Il doit en exister car vous sembler en connaître, mais ils doivent être très minoritaires et non représentatifs de la population étudiante!
    Bonne journée!

  166. Vincent Lassonde dit :

    J’ai toujours été impressionné par le fait que vous, homme de grande connaissance et d’une culture générale somme toute de loin supérieure à la moyenne, vous vous rabaissiez à vendre votre plume et vos idéaux à un journal démagogique, favorisant l’obscurantisme, la culture de masse, le nivellement par le bas et toutes sortes d’autres infamies que la société québécois ne semble pas encore en mesure d’expurger ( et ce, même en considérant la Commission Charbonneau, ce n’est pas peu dire!) De surcroît, lorsque vous vous annoncez comme le porte-parole d’une digne tranche de la société, muette, conformiste, vaillante et inspirante (les traditionnels « payeurs de taxe »), vous nous sortez des absurdités dignes des beaux jours propagandistes de la Pravda alors soviétique:
    « Personnellement, je suis POUR la modulation des frais de scolarité selon les départements… Les étudiants en médecine et en droit, par exemple, paient plus chers que les étudiants en littérature scandinave de la fin du XVIIIe siècle… »
    Or, ce choix de société repose sur la méritocratie, elle-même essentielle au fonctionnement d’une économie capitaliste et ce, dans le but avoué qu’une part de la population ne s’accapare par la main-mise sur les voies d’accès aux métiers que vous décrivez comme « FULL CASH ».
    Pour conclure, j’aimerais bien continuer à critiquer votre article, mais les sirènes de ma réussite académique m’appellent car oui, les étudiants ne font pas que beugler dans les rues pour de minables idéaux de « carrés rouges »: ils participent à la création du savoir de demain.

  167. ID Ologie dit :

    @ Roxanne,

    « Alors arrêtez votre discours du moi moi moi moi moi moi, parce qu’un jour ces très chers étudiants crasses (du moins, ce que vous en pensez), vont payer pour vos soins quand vous allez chier dans une couche. »

    Je comprend votre raisonnement et votre colère. Sauf que, j’aimerais simplement, histoire d’ajouter au débat, apporter quelques points.

    Nos parents et nos grand-parents payaient plus que nous pour leurs études post-secondaires. Dans les faits, les coûts de l’éducation post-secondaire n’ont pratiquement jamais cessé de décroître depuis plusieurs décennies, en dollars constants. De plus, les générations d’avant n’avaient pas droit à toutes ces bourses et prêts auxquels les étudiants actuels ont droit. L’université n’a jamais été aussi accessible au Québec qu’elle ne l’est aujourd’hui. Je suis entièrement d’accord pour dire qu’il était odieux de mettre le fardeau d’un rattrappage des coûts de plusieurs générations, sur le dos d’une seule. Et sur ce point, on peut très bien comprendre la colère des étudiants.

    Mais l’ironie dans tout ça, c’est de voir une génération accuser ses parents d’être une génération du moi-moi-moi, alors que ce qu’ils veulent, au fond, c’est d’avoir la chance d’obtenir un diplôme afin de pouvoir perpétuer, eux aussi, la même attitude au final. Quand ces jeunes seront des membres actifs de la société, ça sera eux qui chialeront contre le « salaire étudiant » qui sera probablement la prochaine affaire dans 30 ans… et qui diront « dans mon temps… » et qui passeront pour des sales individualistes parce qu’ils refuseront que le gouvernement augment leur impôts à 75% de leur salaire…

    Personne n’est contre l’idée de la gratuité (à part certains illuminés de la droite). Le problème se situe sur comment la financer d’une façon juste et équitable pour TOUS. C’est pas un débat aussi simple qui se règle avec un axe des « bons » et des « méchants ».

  168. francine gagnon dit :

    @ Jonathan qui dit: « Moi j’y ai pas eu droit et je n’avais qu’un minimum d’aide parentale »

    C’est que vos parents avaient les moyens de payer vos études et ne l’ont pas fait. C’est pas le problème de a société et oui il ne faut pas lâcher les parents contrairement à ce que vous pensez, ils font ce qu’ils peuvent, le problème avec certains parents c’et que « ce qu’il peuvent » bien souvent revient à « je passe avant les études de mes enfants, je fais mon voyage pis achète mon char ».
    La loi sur l’éducation est très claire, les parents sont obligés de contribuer aux études de leurs enfants. Une grande différence de mentalité avec les immigrants et le Canada anglais par rapport avec le Québec, c’est que eux ils contribuent entièrement aux études de leur enfant, ils ne se privent pas ils se sacrifient! Pour eux à partir de la frontière de l’Ontario et dans l’autre sens à la frontière du NB l’instruction est leur héritage pour leur permettre de fonctionner dans la vie contrairement à la mentalité au québec ou pas grand monde est prêt à se priver pour donner l’argent à l’université, la télé HD est tellement plus attirante! (il y en avait une annonce justement de la femme qui avait acheté une HD et son fils rentre dans le salon en disant qu’il veut faire un médecin et le mari demande à sa femme si elle avait gardé la facture, la télé va retourner au magasin) ça résume ce qu’un parent se doit et est obligé de faire. 20$ par ci par là dans un REER étude au moment de la naissance, pas compliqué mais 10% des parents québécois y pensent contrairement à 58% des parents anglophones et immigrants 85%. Pas dur me semble.

  169. Steph dit :

    Deux petites choses:
    Il est intéressant de voir que les pro-Martineau rabaissent ceux qui ont une opinion différente de la leur et les traitent d’ignorants et de parvenus uniquement semble-t-il parce que justement ils défendent une opinion différente et qu’ils aimeraient leur dénier ce droit en limitant le nombre d’interventions permises par une personne…

    Ensuite, il est faux de juger, comme une personne au moins l’a fait ici, de l’avenir potentiel du Québec en lisant les commentaires de ce blogue. Ceux-ci ne sont l’oeuvre que d’au plus cinquante personnes. Et de plus je ne crois pas que cet échantillon soit réellement représentatif des quelques sept millions de personnes qui habitent le Québec.

  170. Antimartineau dit :

    Vous devriez tous lire l’excellent livre de Michel Seymour, Une idée de l’université. Cela vous convaincra de la nécessité de préserver l’accessibilité des études grâce à des frais de scolarité le plus bas possible (voire même d’atteindre la gratuité scolaire) parce que l’Université est une institution qui contribue au bien-être collectif.

  171. jean Martin dit :

    @Sososo

    Bravo ! Vous commencez à comprendre le gros bon sens,oui vous avez raison le P.Q fait du bon travail,malgré tous les reproches insipides et malveillants des caquistes.

  172. Ilyane dit :

    Id ologie

    Mais l’ironie dans tout ça, c’est de voir une génération accuser ses parents d’être une génération du moi-moi-moi,

    Les parents donnent les bonnes habitudes en bas âge, en plus de mettre la pression sur leurs enfants. Des parents qui se présentent aux réunions de parents à l’école mettent la pression sur les profs (on sait comment cela les insupporte!). Des profs que l’on ne surveille pas c’est comme des gars de la construction sur un chantier : ils « botchent » le travail et empochent les commissions.

    Jonathan

    Pis si vous voulez que les étudiants payent, modulez, mais faites payer une fois sur le marché du travail par un prélèvement direct sur la paye.

    Sacrebleu mon ami ! Tu exige transparence et la preuve d’efficacité de la part des institutions scolaires ? Pire encore, que la formation offerte corresponde aux besoins sur le marché de l’emploi ? Sacrilège !
    Le « travail » de l’étudiant est une responsabilité mais essaye de demander cela de l’autre bord…bonne chance !

  173. sososo dit :

    Le PQ commence à réaliser la réaliter du 60/40….

    Le PQ peut jouer à l’opposition et gagner une élection avec le -40%- de la population qui ne paient AUCUN impôts.

    Mais le PQ doit gouverner et dealer avec la réaliter du -60%- de la population qui eux paient TOUT les impôts.

    À la fin, quand tu ment et bafoue les 2 à la fois….c’est la décote. 68% d’insatisfaction et en hausse constante…

    Pas facile la réaliter…n’es-ce pas!

  174. jean Martin dit :

    @Francine Gagnon

    Vous avez raison que pour bien des québécois le char et le voyage passent avant les études des enfants.Cependant, on peut dire aussi que dans ces familles la « culture » des études n’est pas là et se perpétue de génération en génération.Personnellement,je me prive et j’envoie mes enfants au secondaire privé et au CÉGEP privé,je ne demande rien au gouvernement.Mes parents ne m’ont jamais payé mes études,c’est grâce à mon entourage d’amis,fils de médecins ,avocats,notaires,que j’ai développé de l’intérêt pour les études.

  175. sososo dit :

    jean Martin dit :
    21 mars 2013 à 14 h 18 min

    -Ah tiens la cheerleaders de service du PQ. Tiens j’ai une question pour toi, toi qui sur le blogue sur Khadir, tu enscensait l’homme, Amir Khadir comme un homme droit, grand politiciens, qui dit la vériter….que dit-tu sur Amir Khadir qui dit que le PQ est dans le DÉNI, que le PQ doit arrêtez de mentir, que le PQ doit admettre qu’il sont aussi corrompue que les Libéraux, qu’ils font honte aux politiciens.
    -Toujours d’accord avec le mec???

  176. Dominique Lavoie dit :

    Moi ce qui me fait bien rigoler depuis hier, c’est qu’un valeureux carré rouge a subitement retrouvé des notions de propriété privée et de respect.

    Il n’a pas aimé que les vilains Libéraux lui piquent sa chanson. Hon!

    Péter des vitrines, saccager des bureaux, paralyser le métro, lancer des roches du haut de viaducs sur les voitures en bas, empêcher du monde d’aller travailler ou de se rendre à leurs rendez-vous, c’est ben correct pour la cause, mais touche pas à ma chanson.

    Mesdames et messieurs, vous avez devant vous l’avenir du Québec! Yeah stie!

  177. uniforme dit :

    Mme.Francine.Gagnon 14h 08
    Votre reponse à Jonathan ne laisse pas de marge
    de manoeuvre pour (quelques parents que se soit )
    je trouve que vous manquez d’analises et surtout
    d’experiences PARENTAL face à vos propres
    critiques
    Nous vivons peut etre sur la meme plenete
    mais les problemes et nos vecus sont joliments
    differents les uns des autres
    Je n’ai pas eu la chance monetaire de faire ma
    quatrieme encore moin l’universite
    avec grande raison je n’en ai jamais blâmer mes parents

  178. jean Martin dit :

    @Sososo

    C’est une image qu’il se donne, comme tous les politiciens, il joue le jeu politique.

    En passant, Legault, lorsqu’il était ministre péquiste, savait-il qu’il y avait de la magouille ?

    Transat,sous Legault,a t-elle fait des dons illégaux aux partis politiques ?

    Voyez quand on gratte, on réveille bien des bobos.

  179. jean Martin dit :

    Un salaire de chef de 150 000 $ pour Couillard ?

    On va t’arranger çà ,Doc.

    Bernard Trépanier
    Arthur Porter

  180. Ilyane dit :

    jean Martin dit :
    21 mars 2013 à 14 h 39 min
    @Francine Gagnon

    Vous avez raison que pour bien des québécois le char et le voyage passent avant les études des enfants.Cependant, on peut dire aussi que dans ces familles la “culture” des études n’est pas là et se perpétue de génération en génération.Personnellement,je me prive et j’envoie mes enfants au secondaire privé et au CÉGEP privé,je ne demande rien au gouvernement.Mes parents ne m’ont jamais payé mes études,c’est grâce à mon entourage d’amis,fils de médecins ,avocats,notaires,que j’ai développé de l’intérêt pour les études.

    Et là on a pas encore parlé des honteuses déductions fiscales qui s’appliquent lorsque vous envoyez vos enfants au privé (40 ou 60% de la note, et les taxes, déductibles aussi). À ce prix-là, t’est mort de rire (aux frais des contribuables bien sûr). Oui monsieur muscle !

  181. Ilyane dit :

    Correction

    Monsieur « muscle » !

  182. Réjean dit :

    Le fils our la fille de riche n’a pas besoin de travailler pour payer ses études. Il ou elle peut se concentrer sur son job d’étudiant. Celui ou celle qui vient d’une famille pauvre lui devra travailler en même temps qu’il étudie. Donc les pauvres sont désavantagés au départ, en plus qu’un milieu familial défavorisé ne permet pas de commencer dans la vie avec tous les avantages que connaît celui qui vient d’un milieu de riche.

    Est-ce que c’est si difficle à comprendre ça, Martineau. Vous semblez dire que tous les étudiants proviennent d’un milieu de riche et qu’ils sont donc tous égaux dans la paresse et la belle vie. Et vous les condamnés tous en bloc. C’est de la malhonneteté, de la foutue propagande de droite à marde.

    Est-ce si difficile que ça de réfléchir avant de dire des conneries. Si vous n’avez aucun regret c’est que vous considéré que vous êtes en possession de la vérité absolu et que tous ceux qui ont commenté vos chroniques et les ont critiqués honnêtement sont de parfaits imbéciles. Un petit examen de conscience ne vous ferait pas de tort, mais cela vous en êtes incapable.

  183. francine gagnon dit :

    Univorme qui dit: « je trouve que vous manquez d’analises et surtout
    d’experiences PARENTAL face à vos propres
    critiques »

    Bin non voyez-vous vivant dans le milieu immigrant j’ai payé les 3 université pis pas les moins chères à mes enfants avec un salaire de – 40000$. Les reers études sont entrés dans ma vie 24 hres après la naissance de chaque enfant. Il n’y en a pas de marge de manoeuvres, les parents qui n’ont pas d’argent pantoute y en a pas beaucoup au québec, ceux sur l’aide sociale leurs enfants bénéficient amplement des prêts et bourses et ceux dont les parents gagnent + de 45000$ ou même -35000 peuvent toujours trouver un 20 à mettre dans le reer étude pendant 20 ans. L’université est payée. Très rare les parents qui ne le peuvent. Être parent c’est garder le même frigo parce qu’il marche même s’il « fitte » pas avec le reste de la déco. pendant 28 ans (pas facile je l’admet) la télé (juste une) n’est pas HD ni plasma mais elle marche. Maintenant que les 3 univ. sont payées, là on va se gâter pis on se gêneras pas.,

  184. Pierre-olivier dit :

    Pour ma part, je trouve navrant de privilégié une prise de position ferme, l’aspect pamphétaire de vos écrits, à un effort pour poser de véritable problème (avant de chercher des solutions, de trancher grossièrement, etc.), les re-poser, afin non seulement de placer vos lecteurs devant de tels problèmes, mais aussi pour leur donner en partie les données leur permettant de s’engager dans cette problématisation. Par exemple, l’histoire de la démocratie moderne n’est pas linéaire et sans équivoque, sans choix, sans aveuglement, etc. La conception que vous véhiculez du fonctionnement de la démocratie se construit implicitement sur certains préjugés (au sens large). Le problème d’une critique interne à la démocratie est au coeur de la philosophie américaine dèes ses origines (Emerson, Thoreau, Toqueville, John Dewey, Richard Shusterman, Stanley Cavell, etc.). Il s’agit là de nos pères fondateurs et de penseurs contemporains qui y voient un enjeux absolument central pour la vitalité de la démocratie même. Pour Thoreau, la désobéissance civile n’est en rien incompatible avec les aspirations populaires et égalitaires de la démocratie. Sans être en accord, pourquoi ne pas d’abord chercher à rendre sensible je dirais les principes génétiques et les conditions de possibilités de notre forme de gouvermenent, de notre image de la démocratie (et des choix poser, des enjeux oublié et réactualisé, etc.) sans complaisance, de réinscrire le mouvement étudiant dans un tel problème plutôt que d’en faire des enfants gatés (j’aimerais simplement souligné que le style de vie et la « gestion » du budget d’un étudiant sont symptomatique d’une crise plus profonde – recession et crise du crédit auz USA par exemple – sans y voir là une déresposabilisation). Comme on ne peut pas proclammer l’autorégulation des machés financiers en ignorant que la théorie classique d’Adam Smith s’en remet à une main invisible qui permettra à l’égoïsme des agents économiques, de conduire à…

  185. Enseigner dit :

    @llyane,

    « Marvellous ! Tu sais comment ca coûte les cours de pelletage de garnotte ? T’es riche ? Tant mieux pour toi ! »

    Exactement $47,000 pour un an généralisé avec une spécialité de votre choix.

    Je suis si pauvre que j’ai de la misère à payer l’air que je respire, encore moins une boîte de Kraft Dinner.

    Par contre, si on compare le coût d’un bac et tout ce que ça comporte, c’est comparable aux cours de machinerie lourde, et les pespectives d’emploi comme opérateur de marchinerie lourde sont très avantageuses par rapport à ceux d’un bac en physique par exemple.

    Voilà le genre d’analyse que Martineau devrait faire.

  186. Ilyane dit :

    francine gagnon

    Les reers études sont entrés dans ma vie 24 hres après la naissance de chaque enfant. Il n’y en a pas de marge de manoeuvres, les parents qui n’ont pas d’argent pantoute y en a pas beaucoup au québec, ceux sur l’aide sociale leurs enfants bénéficient amplement des prêts et bourses et ceux dont les parents gagnent + de 45000$ ou même -35000 peuvent toujours trouver un 20 à mettre dans le reer étude

    Je vous trouve bien mal renseignée. Elles sont où vos statistiques que peu de jeunes sont sur les prêts et bourses ? Basées sur la moyenne des salaires bruts familiaux ? Ah bon la famille monoparentale n’est pas une famille ! Cela existe encore une famille monoparentale ? La pauvre bougresse qui ne met pas de 20$ dans le reer étude de ses 4 enfants (vous ne mentionnez pas la fréquence bien sûr) est une sale égoiste, on s’entend. Et les étudiants qui ont eu le malheur de ne pas aller aux études depuis au moins deux ans à TEMPS PLEIN, ou sont parents, ils ne sont pas admissibles (obligatoirement) aux prêts et bourses, vous croyez ? Les critères d’admissibilité sont très larges vous savez… Ah si si, vous aviez oublié! Vous disiez minorité ?
    Il n’y avait pas une étude qui est sortie qui disait que les étudiants qui travaillaient en même temps qu’ils étudiaient voyaient leur rendement scolaire diminuer ? Non, ce n’est pas important la qualité ! Juste des gros “muscles” !

  187. Ceux qui ont dû travailler et manger du Kraft diner et du beurre de peanut pour se faire instruire apprécient ce qu’ils ont aujourd’hui et souvent ce sont les mêmes qui réussissent le mieux .Je ne peux pas croire que nos chers étudiants chialent encore aujoud’hui avec tout ce qu’ils ont gagné.Pour leur faire plaisir Pauline préfère couper dans les garderies et envoyer à la maternelle des petits de 4 ans.Elle sait très bien qu’ils ne descendront pas dans la rue taper sur leurs casseroles et qu’ils ne briseront pas tout.J’ai aidé mes enants mais ils ont commençé à ramasser leurs sous très jeunes et durant leurs vacances ils travaillaient.Je suis fière des adultes responsables qu’ils sont devenus.

  188. Ilyane dit :

    francine gagnon

    j’aime ca des mentalités de même : figé dans le beurre, insoluble et indigeste.

  189. Alexis dit :

    Graphiquement, votre article contient plus de vide que que de caractères. Une parfaite harmonie de la forme avec le fond.

  190. Ilyane dit :

    francine gagnon

    Bin non voyez-vous vivant dans le milieu immigrant j’ai payé les 3 université pis pas les moins chères à mes enfants avec un salaire de – 40000$.

    C’est bien cela : vous venez d’un endroit où on cultive la pensée misérabiliste, tout le monde était pauvre, vous avez foutu le camp pour trouver mieux ailleurs, et vous revenez reproduire ici le même manège avec la même mentalité. Et vous n’êtes même pas capable de vous demander pourquoi vous avez réussi, après tant de privations, à payer l’université à vos enfants. Parce que ce n’était pas cher, comparé à ailleurs. « Épatant ».

  191. bombardier dit :

    @ Roxane

    La vie est une roue qui tourne, on va tous un jour finir par chier dans une couche , Roxane comprise. Même si tu es encore jeune tu peux tombé malade demain matin et être obligé malgré toi de porter une couche et d’après toi qui va devoir la changer ?

  192. Jonathan Coutu dit :

    Triste de voir qu’on peut toujours avoir un opinion pareil. Comme quoi, selon Martineau, les gens mieux favorisés ne peuvent venir à la défense des gens moins favorisés. « laissons les pauvres se défendre eux même, nous les riches on a de l’argent »

  193. Serge dit :

     »La belle vie »
    Chose du passé!
    Doucement, la réalité nous rattrape
    Doucement, le mur se rapproche
    Curieux que personne ne s’en apperçoîenvent
    Prévisions de croissances ..à la baisse!
    Taux d’endettement à la hause!!

    Bientôt ..argent pour les études ..obsolètes!
    Argent pour la survie..obsolètes
    Paralisie totale du Québec ..acquise

  194. uniforme dit :

    Mme.FRANCINE .GAGNON 17 01

    VOUS AVEZ PAYEZ LES TROIS UNIVERSITE
    PIS PAS LES MOINS CHERES À PART CA
    Ben vingt yeinne sus bin comptent pour vous et surtout
    pour vos enfants
    je crois que vous ne serez jamais capable de visualiser
    et surtout comprendre que nous ne sommes pas tous nes egauts

  195. Ilyane dit :

    Einseigner

    Par contre, si on compare le coût d’un bac et tout ce que ça comporte, c’est comparable aux cours de machinerie lourde, et les pespectives d’emploi comme opérateur de marchinerie lourde sont très avantageuses par rapport à ceux d’un bac en physique par exemple.

    Voilà le genre d’analyse que Martineau devrait faire.

    Bien c’est le genre d’analyse qui ne tient pas la route. Si l’étude de la physique, de la philosophie, est moins vitale à court terme ou moins rentable que la formation en médecine, ni l’une ni l’autre ne sont à jeter aux ordures. Pourtant, votre raisonnement est celui d’un poisson qui se jette sur  » l’appat du gain » qu’on lui fait miroiter, dans une conception aseptisée et capitaliste de l’éducation, qui ne profite qu’à une infime minorité des gens qui s’endettent, et qui engraissent les banques.
    Il est où le plaisir d’apprendre pour apprendre, le temps pris à réfléchir à un problème qui ne sera pas nécessairement rentable dans le court terme ? Nulle part : dans un système capitaliste, le temps c’est de l’argent. Et c’est bien le problème du capitalisme, par conséquent de la politique et de l’entreprise dans le capitalisme : la gestion à court terme, qui empêche la science d’évoluer humainement et détruit l’environnement. Nos vies sont devenues des courses à l’efficacité, à la rentabilité. Il est un temps où les gens feront comme dans les films de science fiction, ils se feront poser des parties de corps mécaniques pour être plus efficaces, plus beaux, plus rentables.
    J’ai tâté de la philosophie à l’université, j’ai dû abandonner faute de rentabilité et faute de moyens. J’aurais aimé poursuivre en informatique, niveau certificat ou bac. Or avec les frais actuels, impossible.

  196. jean Martin dit :

    @Llyane

    Vous semblez enragé,calmez -vous un peu.N’oubliez jamais que lorsqu’on inscrit nos enfants à l’école privée,nous continuons en plus à payer nos taxes scolaires des ronds de cuir et pousseux de crayon.

    De plus,en payant le tiers des frais de scolarité, le gvt économise 250 millions par année grâce à nous.

    Lâchez moi le pompon avec vos crédits d’impôts.

    Et c’est le salaire de nos enfants brillants qui seront le plus taxé dans le futur.

    Çà va payer vos changements de couches du CHSLD !!

  197. Julie dit :

    Vous oubliez ceux qui ne pensent pas qu’à eux et qui soutiennent les étudiants les plus démunis, malgré leurs propres moyens financier ou ceux de leurs parents.

  198. Ilyane dit :

    ean Martin dit :
    21 mars 2013 à 18 h 08 min
    @Llyane

    Vous semblez enragé,calmez -vous un peu.N’oubliez jamais que lorsqu’on inscrit nos enfants à l’école privée,nous continuons en plus à payer nos taxes scolaires des ronds de cuir et pousseux de crayon.

    Ok, le petit entre 200 et 600 $ par année que vous payez en plus de vos taxes municipales ? Arrêtez, vous me faites rire.

    De plus,en payant le tiers des frais de scolarité, le gvt économise 250 millions par année grâce à nous.

    Si c’est si rentable, pourquoi le gvt paie t-il en subventions une grande part du salaire de l’enseignant au privé, en plus de vous faire la « grâce » de vous rembourser 60% du coût de la formation ? Le salariat de l’enseignement au privé, c’est de l’emploi de misère subventionné, rien de la grâce et de la liberté que l’on associe normalement au secteur privé. La subvention par élève est égale à environ 60 % de celle versée aux écoles du secteur public. Ce qui explique que le petit professeur à la pige, le débutant, débutent au privé, et que l’incompétent y demeure.

    Et c’est le salaire de nos enfants brillants qui seront le plus taxé dans le futur.

    Là encore, je ne suis pas économiste, mais il me semble qu’il soit illogique que les plus riches se retrouvent au bout du compte plus pauvres que les pauvres, parce que les « impôts » constituent une espèce de « justice » qui équilibre les revenus entre les riches et les pauvres. Les pauvres sont le substrat de la société, ils paient globalement plus d’impôts que les riches. Vous me suivez ?
    Le 40% d’impôt n’est préjudiciable qu’à la classe moyenne et à la petite bourgeoisie. Et ce 40% d’impôt est théorique. Je n’ai pas inventé les histoires de « paradis fiscaux » et « d’évasion fiscale » dont profitent les plus aisés !

  199. Ilyane dit :

    suite

    Une étude de l’Association des directeurs généraux des commissions scolaires a montré que les écoles privées perdraient 50% de leurs élèves si il n’y avait plus de subventions aux écoles privées.

    La seule qualité que j’accorde à l’école privée pour l’avoir fréquentée, c’est que les problèmes de drogue et de taxage sont infiniment moindres que dans une école publique. Mais ce n’est pas une raison pour abandonner l’école publique. Il y aurait lieu de fusionner les qualités de l’enseignement privé (atmosphère, sécurité, sports) aux qualité de l’enseignement publique (vision, effort), de ne faire qu’une école, publique, ludique et personnalisée.

  200. Ilyane dit :

    École publique : je rajouterais « créativité ». J’y ai vu des choses extraordinaires.

  201. Serge dit :

    Quel débat stérile!!
    Pensez-y…certains en sont rendus à parler de couches,,,de caca etc….
    Typiquement québecois!
    Et on parle d’études supérieures!!!
    J’ai honte! Pas vous?
    Personne ne parle des vrais affaires!!!
    Ben simple: nous sommes l’une des provinces les plus pauvres du Canada et de l’Amérique du Nord!
    Nous refusons tout développement économiques de quelque nature qu’il soit
    Nous sommes au prorata l’un des peuples les plus endettés des pays industrialisés
    Et nous voulons la gratuité partout …mur à mur!
    Me semble que çà marche pas!
    Non?

  202. Serge dit :

    Pensez que vos commentaires ne sont pas lus..analysés..décortiqués partout sur cette planète??
    Détrompez-vous!
    La planéte entiere sait qu’on parle de couche et de caca!

  203. Réal Nadeau dit :

    @Steve Fortin Harvey (21 mars 2013 , 11h.28)
    Je suis très d’accord avec avec votre interprétation des réactions qu’on avait face à l’attitude de Jésus qui savait accueillir les collecteurs d’impôt et éviter l’exclusion.
    D’accord aussi avec le fait que des étudiants fêtent leur réussite.Réaction saine.
    Mais ce qui me fait tiquer, c’est votre conclusion surprenante:
     »Très bon fondement chrétien au Québec de vivre comme des martyrs de la culture catholique romaine pour mieux fouetter les gens et les générations futures. »
    Vous semblez attribuer la réaction de Richard Martineau à ses convictions catholiques.Pour votre information,, je peux vous affirmer que M.Martineau se déclare ATHÉE, à plusieurs reprises., dans ses chroniques. Il n’est en aucune façon représentant de la pensée catholique de respect et de tolérance .Bien au contraire! Cela s’est clairement manifesté durant tout conflit étudiant par ses critiques extrêmement dures envers les Associations étudiantes et leurs porte-parole,ce que vous savez probablement.
    L’Église catholique , comme les autres Églises chrétiennes, malgré ses limites humaines, prêche la charité, le respect de l’autre.Je fréquente cette Église et j’y suis même impliqué. Je n’ai pas du tout envie de jouer au martyr pour être meilleur chrétien ou de souhaiter la pauvreté et l’insuccès à mes concitoyens.
    Je tâche du mieux que je peux,comme vous sans doute, de vivre  »la liberté dans le Christ », comme dit S.Paul. Il affirmait:  »Je sais avoir tout ce dont j’ai besoin comme je sais parfois manquer de tout. » Nul doute qu’il se joindrait volontiers aux étudiants qui aiment parfois,comme vous dites si bien,  » se gratifier d’un bon repas » pour célébrer leur réussite.

  204. Serge dit :

    ..suite
    Voila pourquoi j’ai honte!
    Le jour ou nous parlerons enfin des vrais affaires!
    LÀ ..çà se peux que je serai fier!

  205. Vanessa dit :

    Je ne comprendrai jamais l’insistance des ignorants et des bornés comme M. Martineau, que ceux qui ont de l’argent devraient juste se fermer la gueule.

    Et ne me méprenez pas, je ne suis pas un carré rouge et j’étais contre la grève illimitée, mais le discours répétitif et méprisant envers les étudiants me rend folle de rage. Ceux qui appelle les manifestants des enfants-rois et qui insistent que le fait de posséder un blackberry ou de manger du macaroni dans un bistro à Outremont devrait leur enlever leur droit constitutionnel de militer. Depuis quand il faut être pauvre pour pouvoir être contre la hausse? Selon ce raisonnement, il faudrait aussi souffrir du cancer pour faire un don à un organisme de recherche ou avoir été prisonnier de guerre pour supporter Amnistie internationale.

    Je me souviens avoir eu une intéressant conversation avec une étudiante riche qui était carré rouge et elle m’a dit « Je ne le fais pas pour moi, mais parce que je crois en cette cause. Moi, je n’ai jamais eu de problèmes d’argent, j’avais le choix d’étudier ce que je voulais où je voulais, et même si les frais de scolarité étaient 20 fois plus élevés, je pourrais les payer quand même. Je n’ai rien à gagner personnellement avec cette grève. Je ne milite pas pour moi-même, mais pour ceux qui n’ont pas la même chance que moi. » Bien que je n’étais pas d’accord avec elle sur bien des points, je trouve qu’elle avait les meilleures raisons du monde pour agir. Qui sommes-nous pour ridiculiser sa cause et ses actions juste parce qu’elle a les moyens de manger du macaroni à $18??

    M. Martineau aurait pu choisir des dizaines d’arguments logiques et intelligents pour expliquer son opinion sur le conflit étudiant. À la place, il choisit d’essayer de ridiculiser un mouvement entier sous le prétexte enfantin d’une assiette de macaroni et d’un pichet de sangria. Pour quelqu’un qui se dit un journaliste, ça montre un incroyable manque de respect, de jugement et…

  206. J-S Dupont dit :

    M. Martineau n’a jamais terminé ses études universitaires. Il n’a qu’un DEC. Alors qu’il cesse de se plaindre en disant que sa situation était pire que celle des étudiants d’aujourd’hui quand lui était à l’université. Comme les anglos le disent si bien : It’s getting old!

  207. Vince dit :

    Donc, ont a besoin de médecin, faut qu’il paye le plus possible, ont a aucunement besoin de surpeupler les classe de psycho, faudrais que les tarifs sois au minimum? Et après sa parle mettre les priorité au bonne place…

  208. Annick Guenette dit :

    Pourquoi se donner tant d’importance? Je suis tombée sur vous à la radio ce midi… tant de haine envers tant de gens… j’ai trouvé ça si triste comme ton… pourquoi ne pas essayer de se comprendre à la place? Pourquoi diviser le Québec? Il y a des crétins de chaque côté, à chaque fois. Mais franchement, pourquoi ne pas comprendre que dans Outremont, il y a peut-être des gens riches et solidaires des plus pauvres, des gens qui comprennent la situation globale et qui ont cette opinion que vous, nous n’avez pas? Ou peut-être bien, si vous préférez, qu’il y a des crétins riches du bord des carrés rouges et puis quoi? Il n’y a pas que ça. En faire toute une histoire, tout un plat et en plus, croire que ça vaut la peine de revenir avec ça, un an plus tard…. c’est vraiment triste… Il y a tellement de choses à dénoncer… s’il-vous-plait les journalistes, aidez-nous à dénoncer, comprendre, pas à diviser et mélanger les gens…

  209. ERICK dit :

    Quel perte de temps parler avec un québécois! Comme les francais, des socialistes qui vont toujours trouver une facon de ne pas faire la job et se faire payer quand même. Je sortais avec une fille à l’université qui étudiais en littérature. En plus elle avait du talent pour les études. Pourquoi ne pas étudier dans un domaine ou il y a du travail et lire tout les livres du monde dans ses temps libre! Aujourd’hui elle n’a pas une cent et se plaint de la société dans laquelle elle vit. Je joue de la guitare dans mes temps libres et j’adore ca mais j’ai étudié en administration et je gagne bien ma vie. Mon frère travail pour une minìère en Abitibi et la direction engage beaucoup de Tunisiens et dernièrement ils ont engagés des gens de Côte d’ivoire. Des gros salaires avec de superbes conditions. Tant pis pour pour ceux qui ne sont pas capable de faire des bons choix.

  210. Richard Ortie dit :

     »Il y a un an, j’envoyais mon fameux tweet sur la sangria et la belle vie. »

    _____

    Bien sûr, son « fameux » tweet qui démontre toute la profondeur de l’analyse de Richard Martineau, un chroniqueur surdoué.

  211. Ilyane dit :

    @Steve Fortin Harvey (21 mars 2013 , 11h.28)
    Très bon fondement chrétien au Québec de vivre comme des martyrs de la culture catholique romaine pour mieux fouetter les gens et les générations futures.”

    La pensée misérabiliste mène au désespoir. Nés pour un petit pain.. et des jeux. Oui Régis !

  212. Richard Ortie dit :

    Il faudrait retourner à ton école primaire, Martineau:  »incensé » (!!).

    Mais, ce n’est pas grave: il y a un an, tu as fait ton fameux tweet.

  213. Bertrand dit :

    C’est peut-être votre Kraft Diner chimique qui vous attaque les neurones ?

  214. Guillaume Lahaie dit :

    Moi j’ai pu faire des études parce que le prix était relativement abordable à l’époque. Maintenant je gagne beaucoup d’argent et je peux me payer de la sangria. Ai-je eu tort de porter le carré rouge?

  215. Carole C. dit :

    Monsieur Gobeil

    « Les jeunes sont prêt à tout pour avoir des rush d’adrénaline, après le snowboard, le motocross free style, le bungee, ils ont inventés de nouvelles disciplines comme: le car surfing, le couch surfing et le saccage de Montréal. »

    Quelle généralisation…

    Tous les jeunes que vous connaissez sont comme ça?

    C’est une minorité, ça, pas une majorité!

  216. Carole C. dit :

    Et puis pensez-vous que les générations précédentes n’ont pas fait de conneries du genre « ski bottines » derrière les voitures, etc.?

    C’est juste qu’elles n’avaient pas les téléphones portables pour filmer et Internet pour nous montrer toutes leurs conneries!

  217. Ilyane dit :

    RICK dit :
    21 mars 2013 à 20 h 22 min
    Quel perte de temps parler avec un québécois! Comme les francais, des socialistes qui vont toujours trouver une facon de ne pas faire la job et se faire payer quand même. Je sortais avec une fille à l’université qui étudiais en littérature. En plus elle avait du talent pour les études. Pourquoi ne pas étudier dans un domaine ou il y a du travail et lire tout les livres du monde dans ses temps libre! Aujourd’hui elle n’a pas une cent et se plaint de la société dans laquelle elle vit.

    Tant qu’à faire, fermez les facultés de philo, de socio, de psycho, à la limite de physique, de maths fondamentales, tout a été pensé, découvert, circulez y a rien à voir… tous des chialeux, des pelleteux de nuages, des gratteux de guitares, des poids, des inutiles, des branleux, et des fumeux de pot lol. S’il fallait vous écouter, tout le monde serait aussi sensé que vous et on sauverait beaucoup de sous. Mais peut-être que non finalement. Vous devriez y penser, au moins 2 minutes de votre temps. lol

  218. Jean-Yves Gobeil dit :

    Moi, ce n’est pas tant le carré rouge qui m’exaspere, mais la mentalité qui va avec: La loi du moindre effort.

    Je ne veux pas payer une petite parti de mes études.
    Arrive ensuite la négociation sur ce qui va être enseigné dans le dit cour.
    Ensuite, arrive la négo sur les questions qui seront dans l’examen.

    Toujours du nivellement vers le bas. Voilà ce que représente pour moi, un carré rouge: l’incompétence !

  219. Nathalie dit :

    J’aimerais que Martineau aille dans un restaurant chic où les ti bonsommes d’affaires boivent du champagne à 1000$ … avec des politiciens, maires et avocats et fonctionnaires, c’est eux qui font manger du kraft dinner au monde pas les étudiants!

  220. papajohn dit :

    Guillaume Lahaie dit :

    21 mars 2013 à 21 h 00 min

    Moi j’ai pu faire des études parce que le prix était relativement abordable à l’époque. Maintenant je gagne beaucoup d’argent et je peux me payer de la sangria. Ai-je eu tort de porter le carré rouge?

    OUI, mais maintenant as-tu l’impression d’avoir investis dans ton avenir? vue que tu avoues avoir un bon salaire grâce a ça!

  221. jean Martin dit :

    @ J,Y Gobeil

    Moi, ce n’est pas tant le carré rouge qui m’exaspere, mais la mentalité qui va avec: La loi du moindre effort.

    Tout cela n’est pas du ressort des étudiants,mais des profs et directeurs d’établissements scolaires qui sont devenus des molassons sans colonnes vertébrales.Si les directeurs d’écoles ,de Cegep,étaient imputables,les étudiants marcheraient les fesses serrées au pas de deux.

    Il est là le problème et c’est dans la nature humaine,les étudiants profitent de l’incompétence des responsables de l’éducation et j’en suis très triste.

  222. papajohn dit :

    jean Martin dit :

    21 mars 2013 à 15 h 02 min

    @Sososo

    C’est une image qu’il se donne, comme tous les politiciens, il joue le jeu politique.

    En passant, Legault, lorsqu’il était ministre péquiste, savait-il qu’il y avait de la magouille ?

    tout comme le rôle du petit politisé que tu te donnes! c’es- tu un une image que tu te donnes toi aussi?
    lui Lego peut prétendre qu’a cette époque il ne savait pas et tu ne peux pour l’instant prouver le contraire, alors que toi le zouf de service , TU ES au courant et tu l’admets implicitement que le p-cul s’en fout plein les poches mais toi la guidoune tu continu a chearlerder pour eux en pensant attaquer la crédibilité de Lego c’est la tienne que tu sape . ça fait la gueule enfarinée , le p-cul c’est les plus meilleur , les champions de la santé l’éducation et blablablah , pis cr…e le champion socialiste envoie ses enfants au privé est pas bonne la réforme scolaire de ta papesse marois? une pôvre cloche qui chie sur Duhaime, Marcotte, Maurais, Martineau mais qui , l’hypocrite fait exactement ce qu’eux prônent soi une meilleur sélection des étudiants , une modulation des coûts, école privé , pour la liberté et la qualité d’enseignement , etc Un socialiste qui se tient avec des docteurs , avocat, notaire , la gauche caviar qui se remplis les poches fak tes petites leçon de partage de richesse et chôchialisme

  223. Ilyane dit :

    RICK
    En fait aujourd’hui, je regrette ne pas avoir terminé mon embarrassant bac en philo, pour le plaisir bien sûr, mais aussi parce qu’il m’aurait permis d’atteindre un niveau technique hallucinant, au niveau du métier que j’exerce actuellement. La rhétorique est un art, voyez-vous. Mais vous avez raison, si on considère le niveau de connaissance de la population en général, pas trop exigeante, un ou deux livres compliqués auraient pu faire l’affaire. Le problème réel, c’était les moqueries des abrutis (tel que vous), qui tombent sur un CV où il est mentionné “bac de philosophie”. Et des collègues éventuels aussi (j’ai tellement vu de CV perdus à côté de machines à café)… Que voulez-vous, le bac en philosophie c’est moins “glamour” que le bac en journalisme et tellement moins “réaliste” que le bac en administration… À la place, j’ai préféré poursuivre dans un programme “passe-partout”, et plus à la mode, qui ouvre beaucoup de portes sur le marché de l’emploi, et ne les referme pas (au contraire du bac en philosophie), y compris dans mon métier actuel.
    Je ne fait pas encore dans le salaire à 6 chiffres (sait-on un jour), mes revenus sont bons. Je serais sûrement capable (au contraire de ce que j’ai prétendu plus haut), de me payer d’autres études, le problème est ailleurs. C’est un principe fondamental que les études soient accessibles à tous, comme cela se fait dans d’autres pays, je ne vois pas d’autres obstacles à cet état de fait ici qu’un négativisme mental exacerbé par la médiocratie locale.

  224. Jay B. dit :

    @ Génial votre commentaire Vanessa. Ça en prend plus des gens articulés et allumés comme vous, bravo! :)

  225. Slopies@gmail.com dit :

    Le riche paie déjà plus cher les services de l’État que le pauvre. Devrait-il en plus payer deux fois ?

  226. Elyse dit :

    Je trouve intéressant tout ce débat.

    Personnellement, j’aimerais qu’on réfléchisse. Regardez la vie des étudiants pour vrai…
    Cellulaire, internet et TV à la maison, beaux appartements, vie sociale très active, sans parler des voyages dans le sud que leurs propres parents n’arriveraient pas à se payer…

    Je ne suis pas pour la hausse, mais il faut faire le combat pour les bonnes choses et être conséquent avec ce qu’on fait. Je n’ai pas envie de manifester, quand je vois que la plupart de ces manifestants sont des gens qui vivent gras dur..

    Avez-vous déjà voyagé ? Avez-vous vu ce que les étudiants peuvent faire dans leur pays en voie de développement ? Pensez-vous qu’ils se paient toutes ces gogosses ? Ils se privent……… Ils font des choix qui vont leur permettre d’étudier, ce que nous ne faisons pas ici, nous voulons tout en même temps.
    Je commence à croire que c’est totalement vrai que nous sommes une génération de pourrie gâtée.

  227. Ivan Champetier dit :

    Les poissons ont mordus a l’hameçon,encore une fois!
    Martineau s’amuse avec eux,et ils ne s’en rendent même pas compte.

    Cela dit,il faut être assez fêlé pour se commander un macaroni au fromage a 18$.

  228. jim brindle dit :

    Il est faux de croire que dans notre pays les pauvres ne peuvent fréquenter les universités . Au Québec les étudiants sont des provilégiers du fait que les frais de scolarité sont les plus bas en ce monde à part certains pays socialistes qui prétendent le contraire . Je comprends que les petits fils à Papa n’ont pas à fournir les efforts de travailler pour payer leurs études . Travailler pour payer ses études , est de mon avis , un incitatif de responsabilité pour tout étudiant , de poursuivre sérieusement son éducation et en tirer une très grande satisfaction personnelle .

    Je suis d’avis que les frais de scolarité pour les étudiants de certaines branches comme , la médecine , le droit , etc doivent êtres plus élevés que ceux de moindre importance . Ce manque d’équilibre est injuste si l’on compare le gagne pain de l’un et de l’autre .

  229. ERICK dit :

    @ Ilyane

    Tout à fait, c’est des professions complètement inutile sauf pour les maths et la physique que vous citer dans votre exemple qui se veut sarcastique mais tout de même exact. La physique est nécessaire dans une foule d’application concrète. Cependant plein de programme d’étude dans les sciences humaines ont des taux de placement quasi-nulle. Vous êtes vous déjà levé un matin et chercher les services d’un antropologue dans les pages jaunes. Je ne ni pas qu’une mineur (pas un bac) en philosophie puisse aider a former un esprit. Par exemple un avocat pourrait peut-être possiblement bénéficier de l’apport de la philo pour devenir affiner son argumentaire et devenir un meilleur débateur. Mais « come-on », faire un bac en science po; antropologie, sociologie, études féministes, sexologie…. Ca ne donne rien et ca coûte cher. Le seul bon côté est pour les centrales syndicales qui maintiennent un gros corps professorales et de belles cotisations.

  230. ERICK dit :

    @ Ilyane

    Je voudrais rajouter que je pense moi aussi que les gens ne s’intéressent pas suffisamment à la conaissance. Aussitôt que l’école est finit, on ne lit plus sauf pour des magazines et romans de platitude. J’ai personnellement plusieurs intérêts relié au science fondamentale et je lit un dans mes temps libres ces domaines parceque je suis curieux mais mes études m’ont servit a me permettre de gagner ma vie. Mes intérêts sont mes hobbys et j’aurais été imbécile de faire un bac en paléontologie parcque je collecte des fossiles. Si j’aurais eu les notes, j’aurais choisis la géologie avec de superbes conditions de travail et j’aurais été bien placé aussi pour mon hobby. C’est une question de choix et les gens ne font pas de bons choix et le gouvernement a sa part de responsabilité en offrant ces impasses à ces jeunes naifs et ignorants.

  231. Vincent dit :

    @papajonh

    Suite a mon commentaire:

    Moi j’ai pu faire des études parce que le prix était relativement abordable à l’époque. Maintenant je gagne beaucoup d’argent et je peux me payer de la sangria. Ai-je eu tort de porter le carré rouge?

    papajohn dit :
    21 mars 2013 à 21 h 55 min

    OUI, mais maintenant as-tu l’impression d’avoir investis dans ton avenir? vue que tu avoues avoir un bon salaire grâce a ça!

    ——————————————
    Ce n’est pas tout le monde parmi mes anciens camarades de classe qui ont trouvé un aussi bon travail que moi. Devant cette perspective, s’il avait fallu lourdement m’endetter pour étudier, je ne suis pas sûr que j’aurais pris le risque  »d’investir dans mon avenir ». Je suis convaincu que je n’aurais pas été le seul à être ainsi découragé. Il y aurait donc eu moins de diplômés et la qualité du bassin de main d’oeuvre aurait été affecté dans mon domaine (car en moyenne, on favoriserait plus fortunés au détriments des plus doués).

  232. Jean-Yves Gobeil dit :

    @papajonh

    Investir dans son avenir ?

    Les jeunes n’ont pas le sens des priorités comme leurs ainés:

    Ex.: Donnez 10 000$ à un jeune pour une voiture, il va acheter à 1000$ un Honda Civic 1998 avec 300 000 km, un moteur qui pompe l’huile à tour de bras et une carosserie qui tombe en lambeau. Avec les 9000$ retant, il va acheter un système de son, des MAGS et un aileron au lieu de réparer le véhicule.

    Et on leur demande d’investir un peu dans leur avenir, pour eux, ça ni rime, ni bon sens.

  233. Francis dit :

    C’est certain que si tu manges dans un restaurant snob de Outremont avec du macaroni à 18$, tu peux payer tes études. Je pense que tout le monde comprend ce principe. Par contre, c’est pas parce que tu as le moyen de payer tes études et de manger du macaroni de luxe que tout le monde est dans la même situation que toi. Et ça veut pas dire que parce que t’es le moindrement riche que tu ne peux pas appuyer l’idée que tout le monde aie accès également aux études supérieures. C’est simplement une question de ne pas être égoïste, c’est tu si difficile à comprendre?

    Tu es resté chez tes parents à Verdun pendant tes études? J’imagine que t’as donc étudié à Montréal. T’es pas mal chanceux d’avoir bénéficié de l’avantage de ne pas devoir vivre en appartement pendant tes études, contrairement à plusieurs, qui ont probablement travaillé pas mal plus que toi pour subvenir à leurs besoin parce qu’il n’ont pas une chambre un ville chez papa maman.

    En gros tu chiâles juste pour chiâler. Il y a des arguments qui font du sens qui appuient la hausse. Dommage que tu ne sois pas capable d’en donner aucun.

  234. Sandrine dit :

    Le désir de maintenir de bas frais de scolarités est une idéologie plus qu’une question de moyen. L’idéologie selon laquelle tous ont le droit d’aller à l’école pour se sortir de sa classe sociale, et l’idéologie selon laquelle l’éducation profite à toute la société plutôt qu’à un seul individu. Le concept selon lequel l’éducation est payée par les impôts et les taxes met justement en œuvre le principe que vous défendez selon lequel « ceux qui ont les moyens paient ». Ils paient pour l’éducation qu’ils ont reçue, s’il est tellement vrai que ceux qui vont à l’université font de si gros salaires, et ils paient pour les services qu’ils reçoivent de la part de la population éduquée (médecins, avocats, comptables, etc.)

    Pour ce qui est de la modulation selon les départements, j’aimerais seulement vous signaler que cette façon de faire serait complètement injuste. Je ne sais pas si vous vous rendez compte, mais les cours ne seraient pas modulés selon le salaire prévu à la fin des études, la modulation selon les départements se ferait selon ce qu’il en coûte pour donner l’éducation dans ces domaines. Et là, les résultats seraient très différents de ceux auxquels vous vous attendez. Par exemple, dans des programmes comme droit ou administration, les probabilités de faire de très hauts salaires sont très bonnes. Seulement ses programmes ne coûtent rien à produire, les classes sont très grandes et ils n’ont besoin de payer que le salaire du professeur. Des programmes en sciences ont besoin de beaucoup plus, non seulement les classes sont plus petites, mais il faut des laboratoires avec du matériel poussé. Et quand je dis « sciences », je ne parle pas de médecine. Les frais des études en médecine peuvent être compensés par de bons salaires. Je parle d’études en sciences pures, en chimie, physique, biologie, où les espoirs de faire de hauts salaires sont très faibles, mais où les études sont longues et les professions essentielles pour une société…

  235. Frédéric dit :

    J’ai 40 ans et ne suis plus étudiant depuis belle lurette. Je mange dans des restos chics, prends des vacances l’été, habite un grand appart sur le plateau, conduis une voiture neuve et pourtant, je portais le carré rouge au printemps dernier. Pas parce que je voulais sauver des sous, mais par principe et par solidarité. Peut-être les jeunes que vous avez croisé à Outremont faisaient-ils de même. Qu’en savez-vous? Leur avez-vous adressé la parole, comme tout bon journaliste aurait fait? Ce qui m’énerve de votre discours, c’est que vous ramenez toujours tout à vous: « Je-me-moi ». Si moi j’ai fait ceci, tout le monde devrait faire pareil. Quelle argumentaire… Pour ce qui est de votre fameuse modulation, n’avez-vous pas peur qu’elle écarte les jeunes moins nantis des professions plus payantes? Déjà que des études en médecine sont hyper exigentes au niveau intellectuel, vous voudriez les rendre en plus exigentes au niveau pécunier? Drôle de façon d’encourager les jeunes à devenir médecins… Bref votre argumentaire ne tient tellement pas la route, c’en est navrant. Le Jounal de Mourial et Tivia est surement le seul endroit où pouvez encore vous exprimer. Une chance pour nous tous…

  236. Ilyane dit :

    erick
    @ Ilyane

    (…) Mais “come-on”, faire un bac en science po; antropologie, sociologie, études féministes, sexologie…

    Votre argumentaire est non seulement déficient, mais pitoyable. Le rôle de la philosophie ne se limite pas à améliorer l’argumentaire d’un avocat ou d’un vendeur de char. La philosophie est à la base de toute les sciences que l’on connaît, mathématique, chimie, physique, à part quelques-une comme la physique expérimentale, la biologie. Elle est à la base de certaines conception médicales, psychiatriques. La religion est en quelque sorte de la philosophie, la politique est l’application de certaines théories philosophiques. La philosophie devrait être enseignée comme matière de base dès le secondaire, en complément des cours de sciences. La sociologie, les théories féministes dérivent de théorie philosophiques, d’études expérimentales, et elles aussi devraient être démocratisées et enseignées dès le secondaire.
    @Erick
    Aussitôt que l’école est finit, on ne lit plus sauf pour des magazines et romans de platitude. J’ai personnellement plusieurs intérêts relié au science fondamentale et je lit un dans mes temps libres ces domaines parceque je suis curieux
    RÉPONSE
    Vous n’êtes pas curieux, vous êtes borné et insipide. Vos conversations doivent êtes soporifiques, au contraire des interventions des intervenants qui ici qui font preuve du minimum de sérieux requis pour participer au débat.

    Erick
    C’est une question de choix et les gens ne font pas de bons choix et le gouvernement a sa part de responsabilité en offrant ces impasses à ces jeunes naifs et ignorants.

    Internet permet de connaître le taux de placement par profession. Vous avez raison dans le sens que le cours de technicien en santé animale et d’acupuncteur est offert à grande échelle alors que le taux de placement est presque nul, il n’y a pas d’adéquation entre les besoins sur le marché du travail et l’offre. J’ai écris quelque chose plus haut .

    J.Y…

  237. Ilyane dit :

    J. Y Gobeil

    Déjà mononcle avant l’âge. lol

  238. Jean-Yves Gobeil dit :

    @ Carole C.

    « Tous les jeunes que vous connaissez sont comme ça?

    C’est une minorité, ça, pas une majorité!

    Qui saccageait Montréal à tout les soirs ? La majorité des jeunes ou une minorité ? C’est d’eux que je parlait.

    @ Ilyane

    J’ai appris il y a deux semaines que j’allais être grand oncle pour la première fois, on vieilli, que voulez vous.

  239. francine gagnon dit :

    Iliane qui dit: Elles sont où vos statistiques que peu de jeunes sont sur les prêts et bourses!

    Moins de 125000 demande de prêts et bourses au ministère de l’éducation et + de 500000 étudiants au québec.

  240. Pas étonnant venant de la part d’un « mangeux de… macaronis… » .

  241. Catherine dit :

    Beaucoup de gens ne font qu’attaquer sans même réfléchir….La fille qui disait que parce qu’on était pas d’accord avec les carrés rouges qu’on soit contre combattre la faim dans le monde & autres problèmes… Excuses moi? J’envoie 10% de chaun de mes chèques de paies à des organismes différents à chaque semaine. Si je ne payait pas autant d’impôt pour autant d’imbéciles qui abusent de nos taxes (genre étudiants super riches qui partent en Europe 3 mois par années avec 3-4 voyages dans l’sud entre temps…) J’en enverrais beaucoup plus. Je survis en appartement, je mange normalement je ne me gâte pas trop souvent et j’envoie tout le reste (qui reste environ 10%) aux autres… Alors, pourquoi les gens qui travaille au salaire minimum et peine à SURVIVRE devrait payer plus de taxes pour des étudiants en littérature ou en philo qui ne vont aller nulle part d’autre que d’enseigner la littérature/philo, cercle vicieux… Honnêtement, no offense, mais c’est un peu inutile pour vraiment aider le monde qui crève de faim… Alors les étudiants riches, si vous voulez vraiment aider les étudiants plus démunis, ben aidez-les à payer leurs études au lieu d’aller casser les endroits où plusieurs personnes honnêtes travaillent et peine à survivre depuis 1 an par votre faute. Je n’ai vraiment aucun problème à payer des taxes pour la santé et aider les gens vraiment dans le besoin (genre du monde qui sont malades et ne peuvent travailler, aucun problème), mais justement ceux VRAIMENT dans le besoin il y en a très peu. Trop de monde abuse.

    Catherine – Travailleure autonome

  242. Lea dit :

    Dans la vie, rien n’est complètement noir et rien n’est complètement blanc. Parler à travers son chapeau est une très mauvaise idée; on brasse de l’air pour rien, parce que dans le fond, ce que l’on dit n’a aucune valeur.

    Les gens qui traitent les étudiants (qu’ils soient rouges ou verts) de personnes incapables de gérer leur budget devraient peut-être demander à ces derniers si les sorties qu’ils se paient sont si nombreuses.

    Au printemps dernier, je n’ai pas pris position. Et aujourd’hui encore, je ne peux pas me ranger derrière les carrés rouges, ni les carrés verts.

    Parce que si la grève avait durée deux semaines de plus dans mon département, je ne terminerais pas mon BAC à l’heure actuelle.

    Parce que je connais des gens qui font des mariages arrangés pour soutirer de l’argent au gouvernement et qui sortent tout le temps.

    Mais je connais aussi ceux qui écrasent les opinions des autres. Ceux qui sont incapables de reconnaître qu’il existe d’autres points de vue. Et c’est là que je suis déçue de ma province. Si peu d’ouverture sincère au dialogue. C’est triste dans une société comme la nôtre…

    Et juste comme ça, avez-vous pensé à nos écoles primaires et secondaires? Aux budgets insuffisants. À la qualité de l’air médiocre, car pas assez de budget pour bien nettoyer? Les élèves sans soutien pédagogique? J’ai vu des élèves et des enseignants tomber malade à cause de la médiocrité du système de ventilation. J’ai vu des enfants vouloir décrocher de l’école à 8 ans parce qu’il n’y a pas assez de ressources dans nos écoles pour les soutenir dan leurs apprentissages.

    Si on veut que les cégepiens aillent à l’université, peut-être faudrait-il investir dans notre jeunesse. Et ici, je parle de nos enfants, ceux qui ne savent pas encore ce qu’est une cote R…

    Finalement, je vous dirais M. Martineau, que vous me décevez par vos propos dénués de sens. Vous vous répétez sans toutefois vous remettre en question. Sérieusement,…

  243. Diane H. dit :

    Léa dit:

    « Et juste comme ça, avez-vous pensé à nos écoles primaires et secondaires? Aux budgets insuffisants. À la qualité de l’air médiocre, car pas assez de budget pour bien nettoyer? Les élèves sans soutien pédagogique? J’ai vu des élèves et des enseignants tomber malade à cause de la médiocrité du système de ventilation. J’ai vu des enfants vouloir décrocher de l’école à 8 ans parce qu’il n’y a pas assez de ressources dans nos écoles pour les soutenir dan leurs apprentissages.

    Si on veut que les cégepiens aillent à l’université, peut-être faudrait-il investir dans notre jeunesse! »

    Oui et je dirais même dans notre jeune* jeunesse….et non nécessairement JUSTE pour les universités.

    Je n’en reviens pas lorsque je met un pied dans une école: (et comme mes enfants sont adultes, cela n’arrive que lorsque je vais voter). C’est sale, plein de graffiti, la peinture est due, les murs s’effritent à l’extérieur, le matériel de sport et scolaire est désuet. (je ne sais pas pour les écoles privées cependant…j’espère que les parents payant pour le privé en ont pour leur argent!).

    Et comme vous l’avez mentionné, il y a les (récents) problèmes de ventilation qui rendent nos enfants malades!
    Commençons donc par nous occuper des plus jeunes si on ne veut pas qu’ils décrochent plus tard en leur offrant un environnement sain, respectable et motivant!

    Rendus à l’université, quand on sait que c’est en Ontario que les étudiants paient la moyenne de droits de scolarité la plus élevée au Canada, (selon Statistique Canada), les étudiants inscrits à temps plein au premier cycle déboursent environ 6640 $, tandis que ceux du deuxième cycle en paient 7578 $. Les Québécois sont, avec des droits de scolarité atteignant 2519 $, ceux qui paient le moins en moyenne au Canada pour l’éducation post-secondaire.

    Donc….ils peuvent bien travailler un peu et faire leur part!

  244. Ilyane dit :

    Francine gagnon dit :
    23 mars 2013 à 12 h 20 min
    Iliane qui dit: Elles sont où vos statistiques que peu de jeunes sont sur les prêts et bourses!

    Moins de 125000 demande de prêts et bourses au ministère de l’éducation et + de 500000 étudiants au québec.

    Il est normal que les étudiants du primaire et du secondaire ne fassent pas de demandes de prêt et bourses…

    Statistiques intéressantes :

    Mels.gouv.qc.ca

    Provenance des revenus des universités

    gouverne québec 54%
    gouvern fédéral 14%
    droits de scolarité 12,7%
    autres sources : 19,3%

  245. Ilyane dit :

    Léa dit:
    Je n’en reviens pas lorsque je met un pied dans une école: (et comme mes enfants sont adultes, cela n’arrive que lorsque je vais voter). C’est sale, plein de graffiti, la peinture est due, les murs s’effritent à l’extérieur, le matériel de sport et scolaire est désuet. (je ne sais pas pour les écoles privées cependant…j’espère que les parents payant pour le privé en ont pour leur argent!).

    Et comme vous l’avez mentionné, il y a les (récents) problèmes de ventilation qui rendent nos enfants malades!
    Commençons donc par nous occuper des plus jeunes si on ne veut pas qu’ils décrochent plus tard en leur offrant un environnement sain, respectable et motivant!

    J’ai à me rendre parfois dans les écoles publiques…vous généralisez (pour les graffitis, la désuétude). La ventilation ce pourrait être autre chose.
    Un ami qui a déménagé plusieurs hôpitaux, lorsqu’ils fermaient des étages pour rénovation (St-François d’Assise, Hotel-Dieu, Enfant-Jésus, Chul) a rapporté avoir vu énormément de poussière lorsqu’il déplaçait des appareils médicaux que le personnel d’entretien de l’hôpital était incapable de soulever ou de déplacer. Même chose pour les conduits d’aération (très sales, poussière noire).

  246. Diane H. dit :

    Ilyane, c’est moi qui ai dit ça, pour souligner ce que Léa disait.

    Et j’insiste, les écoles font pitié, comparées à ce qu’elles étaient avant.

    Certains hôpitaux aussi. Pas surprenant qu’on y attrappe des microbes!

    Cela prendrait une grande opération nettoyage et rénovation dans ces lieux publiques où nos gens et nos enfants peuvent tomber malades.

    Me semble que ça urge plus que de donner plus d’argent à nos étudiants universitaires gâtés.

  247. ERICK dit :

    @Ilyane

    On voit encore dans votre argumentaire ridicule sur la philosophie ainsi que vos insultes votre frustration personnelle. Dans le monde du travail d’aujourd’hui on recherche des candidats avec des conaissances concrète qui peuvent être appliqués aux tâches demandés. Vous êtes dans le pelletage de nuages avec votre bac en philo. Je connais votre argumentaire à savoir que vous voyez la philosophie ou la littérature comme une facon de former l’esprit qui pourra ensuite être utilisé dans diverses tâches dans des fonctions futures. Vu ton impolitesse, je me permet de t’associer aux étudiants parasites qui passent une partie de leurs vies à faire 2 ou 3 bacclauréat dans des disciplines qui visent leurs épanouissement personnel plutôt que de devenir un travailleur qui peut contribuer à la société par sa productivité.

  248. Vincent Berthiaume-Comtois dit :

    Je suis personnellement un étudiant en médecine. La raison pour laquelle l’ouvrier devrait payer pour la formation des médecine est évidente. Le médecin versera une somme significativement plus élevée en impôts à l’État que l’ouvrier… Donc, l’ouvrier (et la société en général) en bénéficiera en bout de ligne.

Laisser un commentaire

 caractères disponibles