La gratuité… à une condition

- 17 février 2013

Voici ce qu’on peut lire sur le site Studyrama, qui effectue un survol des systèmes d’éducation à travers le monde :

« L’éducation pour tous étant un principe fondamental du système éducatif finlandais, les études supérieures sont dépendantes de la responsabilité de l’État, et sont donc gratuites.

« Une des caractéristiques des universités finlandaises est la sélection à l’entrée, elle est sévère ! 68 000 demandes pour 28 000 places ! Vous êtes prévenu, pour les intégrer va falloir bosser ! »

 

QUALITÉ VERSUS QUANTITÉ

 

Et si on adoptait ce système, au Québec ?

Oui, l’éducation est gratuite, mais vous devrez avoir de maudites bonnes notes pour entrer.

Au lieu de travailler le soir et la fin de semaine pour payer vos études, vous devrez travailler le soir et les fins de semaine… pour exceller dans votre champ d’études.

L’université deviendrait trop élitiste si on agissait de la sorte ? Et alors ? N’est-ce pas la mission fondamentale des universités : former des élites ? Viser l’excellence ?

Permettre aux plus brillants de la société de développer encore plus leurs talents ?

La Finlande l’a compris : ce n’est pas la quantité d’élèves qui vont à l’université qui compte, mais la qualité de l’éducation qu’ils reçoivent.

En diminuant drastiquement le nombre d’élèves admis dans les universités (et ce, dans tous les programmes, même ceux dits « mous », comme la philosophie, la sociologie et l’histoire de l’art) et en allégeant les classes, on rendrait la gratuité réalisable.

Ça coûterait beaucoup moins cher à l’État de financer le réseau.

 

LE MYTHE DE LA DÉMOCRATISATION

 

Terminé, le mythe de la « démocratisation de l’éducation supérieure ».

L’éducation supérieure est tout, sauf démocratique. En fait ces deux termes sont contradictoires, et devraient se fuir l’un, l’autre tels l’huile et l’eau.

Tu veux aller à l’université ? Alors tu devras bosser !

Pas dans une boutique de vêtements ou dans un resto, mais à la bibliothèque, penché en deux au-dessus d’une pile de livres.

Ce n’est plus l’argent que tu as dans tes poches qui décidera si oui ou non tu vas à l’université, mais les données que tu as emmagasinées dans ton cerveau, ton intelligence, ta culture, ta faculté de faire des liens…

 

LE FRIC OU LES NOTES

 

J’entends déjà les critiques de l’ASSÉ : « Oui, mais les riches grandissent dans un milieu confortable, propice à la réflexion et au recueillement, et peuvent se payer des tuteurs quand ils tirent de la patte dans leurs études, alors que les pauvres couchent à 15 dans un 2 ½, et ont moins accès à la culture, à la littérature… »

Primo : on pourrait permettre à certains élèves « prometteurs » d’entrer à l’université à l’essai.

Et secundo : la vie est inégale. C’est plate, je sais, mais c’est ça. L’égalité absolue ne se réalisera jamais. Il y aura toujours des plus beaux, des plus minces, des plus riches, des plus doués et des plus intelligents.

Vous préférez qu’on discrimine selon le fric, ou selon les notes ?

À vous de choisir.

 

 

AUCUNE DISCUSSION

 

Malheureusement, cette piste de solution ne fera même pas l’objet d’une discussion au fameux Sommet.

Car « excellence » est un mot tabou, au Québec.

 

 

 

Abonnez-vous à cet article

116 commentaires

  1. Pascal dit :

    Tout a fait en accord avec le modèle finlandais et on pourrait ecomises 70 pourcentage des coûts des études supérieures !!! Et clan pour l’assemblée..

  2. Richard Ortie dit :

    Bon sujet Martineau et c’est rare que je le dit.

    J’ai sorti hier soir et faite ma fofolle toute la soirée .. oui oui! moi et on mon conjoint somme sortie. On a eu beuacoup de fun!

  3. L'Imprévu dit :

    Oui, je suis d’accord. On devrait contingenter tous les départements. Et si tu veux étudier pour ta culture personnelle tu pourrais payer un prix, bas, mais un prix quand même.

    Et je dirais une chose. Je suis souvent choqué de voir des étudiants qui partent travailler ailleurs à la fin de leur cours (quand je dis « ailleurs » j’inclue le reste du Canada), Je suis également choqué de voir des médecins choisir de se désaffilier du réseau public pour aller au privé, ou encore pire, faire de la chirurgie esthétique !

    Alors pour tous les étudiants, il devrait y avoir un genre de compte affichant un solde fictif, représentant le coût de leurs études, et le solde diminuerait graduiellement tant que l’étudiant travaille au Québec et paie des impôts. Un départ signifierait automatiquement le recouvrement d’une dette représentant le solde.
    Et pour tous les médecins, l’obligation de fournir un minimum d’heures dans le réseau public sous peine de perdre leur license.

    Le temps des belles intentions devrait être terminé.

    Oui à la gratuité mais assortie d’obligations.

  4. Pierre-Luc Tremblay dit :

    Savez-vous ce qui m’écœure? C’est toujours la jeune génération qui paye pour les réformes et les abus des autres. Il y a eu un gel de 40 ans dans les frais de scolarité (boomers et x en ont profité) et bien faisons tenir tout le poids sur le dos des jeunes.

    Les plus vieux ont eu bien le loisir de profiter des largesses de la société. Maintenant qu’ils ont bien tout engrangé, retirons tout aux jeunes hein c’est tellement facile.

    Cette attitude m’écœure et me rend malade. Je vous lis et vous établissez tellement bien le proverbe: Après moi, le déluge…

  5. Mariette Beaudoin dit :

    Je me demande s’il y aurait quand même des bourses accordées aux étudiants. Il ne faut pas oublier qu’ils doivent payer aussi leur loyer, leur bouffe, leur carte de transport, etc. Ceux qui viennent des régions seraient obligés de continuer à travailler plusieurs heures par semaine pour payer tout ça et ce ne serait pas juste pour eux. Il faudrait penser à une façon de ne pas trop les désavantager, eux et leurs parents qui paient déjà amplement leur lot de taxes et d’impôts.

    Est-ce qu’un emploi d’été peut réussir à combler tous les besoins des jeunes pendant les deux sessions d’études annuelles, même si ça aide grandement ? Je ne le crois pas, à moins d’avoir décroché la timbale chaque été. Et ça, ça tiendrait du miracle, d’autant plus que le coût de la vie augmente d’année en année !

    C’est pour ça que je pense que le privé devrait intervenir en donnant une petite partie des profits générés par la vente de produits indispensables aux étudiants (ordinateurs, livres, fournitures scolaires, etc.). Est-ce que ce serait assez pour accorder des bourses d’excellence pour chacun ? Je l’ignore. Je sais par contre qu’il y a déjà de ces aides financières actuellement, mais c’est nettement insuffisant pour combler tous ces besoins.

    Il faudra donc faire preuve d’imagination pour trouver du financement.

  6. LE PHILOSOPHE dit :

    Je suis d’accord que l’on devrait exiger plus de performances des étudiants et que le coût pourrait être inversement proportionnelle aux résultats scolaires mais l’école devrait mettre plus l’accent sur la créativité que sur la simple assimilation des connaissances. Thomas Édison avait quitter l’école à 14 ans et le nombre de ses inventions ( brevets) dépasse mille .Dans les années 1920 il fut nommé  » l’américain du siècle » ( le XIX s. ) Quand je regarde les Concours Expo-Sciences je suis émerveillé de l’intelligence des jeunes. L’assimilation des connaissances c’est bien, c’est même très bien mais la créativité c’est mieux. Souvent l’école peut tuer la créativité et former des esprits conformistes. La plupart des grands écrivains québécois ne sont pas passés par les départements de littérature car il arrive souvent que trop de connaissances tuent la créativité. Si l’on attend de tout savoir pour créer on ne créera jamais rien.Je sais que Richard ce n’est pas ta théorie , ni celle de Foglia pour vous la solution c’est assis ton cul sur une chaise et étudie moi je remets cette affirmation en doute.  » Rien de grand ne s’est fait sans passion » disait Hegel or le jeune en qui ont fait confiance saura développer sa créativité et ne comptera pas ses heures de travail justement parce qu’il sera passionné.
    Je me souviens en cinquième année le professeur nous avait dit pour devoir faite un projet qui vous intéresse et je n’ai jamais vu une classe travailler avec autant d’ardeur.

    Un professeur de philo à la retraite.
    .

  7. Pierre Letourneau dit :

    Ils n’y a , malheurements pas que le mot  » excelence  » qui soit tabou au Québec , les mots tel  » travail  » ,  » responsabilité  » ,  » jugement  » et le fameux  » GBS  » (gros bon sense) si cher a nos ancêtre le son aussi . Nos usine a BS (science molles , histoires de l’ art etc ) nous coute des fortunes et ne son souvent que le repaire de paresseux et de profiteurs qui n’ amènerons jamais rien de bon a la société . Bien sur ils y as des exeptions , mais rare , trop rare. Déja , d’ouvrir les portes a des métiers d’ avenir , porteur de richesse et de dévellopements serais un grand pas en avant … dans le fond avont nous vraiments besoin 500 nouveau sociologue sur le BS chaque années ? 500 nouveau tricoteux de pantouf en babiche qui vive a nos dépends chaque années ? des médecin la par contre , quelque milliers de plus serais le bienvenue … quoi que , a la vitesse a la quel populine flambe notre argents , parions qu’ont auras plus une cliss de cenne pour les payé……..

  8. fred1945 dit :

    C’est exactement ce que veux les anaristocrates de l’ASSE ! Lorsque l’ASSE parle de justice sociale et égalité, ce n’est pas la justice sociale pour les pauvres mais pour eux. Ces fils et filles d’avocats, de médecins ou autre profession au sommet de l’échelle salariale qui étudie en sciences molles et qui peuplent les instances de l’ASSE savent qu’ils seront plus pauvres que leurs parents.

    Un pauvre qui va à l’université reçoit des bourses et sera plus riche que ses parents alors que le militant de l’ASSE doit payer ses études au complet et sera plus pauvre que ses parents. Quel injustice !

  9. Marc O dit :

    Il ne faut jamais parler de créer des élites au Qc. Même le pire 2 de pique peut espérer obtenir un bacc en sciences des machines à coudre. Le Qc est totalement déconnecté du monde réel. Il faut voir nos universités comme des centres nerveux d’intelligence. Actuellement, les cégeps et universités sont des machines à imprimer des diplômes…style Cuba. Alors, le bacc du Qc vaut quoi: rien de rien. La preuve: bonne chance de te trouver un job aux USA ou en Europe avec ton bacc « Made in Qc ».

  10. jacques dit :

    Excellent texte! La vraie vie, quoi…

    @ 22h19 : « J’ai sorti hier soir et faite ma fofolle toute la soirée .. oui oui! moi et on mon conjoint somme sortie. On a eu beuacoup de fun! »

    J’ai sorti … faite… on mon… somme sortie… beuacoup… : C’est dans quelle langue ça??

  11. sososo dit :

    Responsabilité??

    Loll, L’ordre des ingénieurs du Québec vont sévir contre des ingénieurs qui ont contribuer ILLÉGALEMENT au PLQ et ainsi….ainse qu’au PARTI QUÉBÉCOIS!!

    -Foulard blanc….

    Le PQ à un nommé un Ministre qui ne paient pas ses comptes, ne paient pas ses contraventions, s’est fait arrêter à plusieurs reprises à 260 kmh. À fraudé le gouv.

    -Foulard blanc…

    Le PQ à nommé un Ministre qui à perdu son permis de conduire en raison d’alcool au volant…

    -Foulard blanc….tolérance zéro aux récédivistes disent-ils!!

    Le PQ à un autre député qui à perdu son pemis de conduire en raison d’alcool au volant…

    -Foulad blanc….

    On vient d’apprendre que le Ministre de L’éducation, celui qui supporte les carrés rouge qui bafouent les institutions et lois, s’est fait arrêter à 2 REPRISES avec les facultés affaiblies…

    -Foulard blanc, casserole et carré rouge….

    Là on comprend mieux ce que Marois voulait dire par  »Parfois des lois et des institutions peuvent être bafouer… » elle protège sa click.

    Toute beauté!!

  12. Marc O dit :

    Jacques: tu vois l’exemple de la culture du Québec moderne. Pourquoi corriger son texte ? Pas un grand besoin car un jour, les autres feront des efforts pour me lire.

    Au Québec, tu dois toujours niveler par le bas pour rendre les autres heureux. Astérix ne visait pas de comprendre pour Rome détestait autant les gaulois. Il préférait rester dans son trou et manger comme des cochons.

  13. Antoine dit :

    En accord, à 100 %. Voilà notre problème en éducation. On ne veut pas comprendre que l’égalité n’existe pas, que ce soit sur le plan génétique ou sur le plan économique ou sur le plan social. Toutefois, on peut valoriser l’égalité des droits et des opportunités. On met une armée de spécialistes au primaire pour essayer de donner toutes les chances aux élèves défavorisés, on propose des voies différentes au secondaire, bien établies, et on contingente à l’université. Sinon, c’est toute la formation qui en prend un coup. Le MELS diminue ses attentes et le Québec péréclite.

  14. Ivan Champetier dit :

    J’ai bien peur que ce ne soit pas ce que voulaient dire les partisans de la gratuité mur a mur!
    Eux ont plutôt l’air de dire que les études supérieures doivent être accèssibles a qui en fait la demande,sans conditions! C’est ce que les discours de la CLASSE donnaient a comprendre,ceux que j’ai entendu du moins.
    Dans ce deuxième cas,je pense entrer a l’Université et y achever ma vie! Quand j’aurai gradué de quelque-chose,peu importe le temps que ça dure,je commencerai une autre discipline. Il y a tellement de choses que je veux apprendre si tout est gratuit!
    Je ne sais pas qui paierait,mais pas moi en tous cas. Moi je veux étudier et que tout soit gratuit!

  15. Jonathan dit :

    Excellent modèle, de plus en Finlande le service militaire est obligatoire, les jeunes aime se comparer aux pays d’ont la scolarite est gratuite mais beaucoup de ces pays ont le service militaire obligatoire. ca calmerait les ardeurs des petits anarchistes qui veulent tout gratuit et rien payer.

  16. émile lafreniere dit :

    L’augmentation des frais de scolarité est justifiée.Quand on veut atteindre un objectif il faut y mettre l’effort.Je ne connais personne qui viendra nous remttre de l’argent lorsque les études seront finies et que les gos salaires rentreront dans le porte-monnaie.
    Il me semble qu’investir sur son plan de vie vaut certainement plus qu’un investissement sur un bungalow.
    Pourtant personne ne vient nous aider a payer le notre.
    Alor un effort les jeunes,vous n’aurez que moins de dettes collectives plus tard.

  17. Pierre Letourneau dit :

    @ LE PHILOSOPHE

    Que de bon sense et de sagesse , sans être totalement d’ accord avec vous , je suis aussi d’ avis que l’université , sous sa forme actuels est un éteignoires d’idez et de dévellopement . J’ai connue un jeune autodidate d’a peine 30 ans , déja plusieurs fois millionaires , qui travail dans le domaines de la sécurité informatique comme consultent et le monde entier est son terrain de jeux .Je lui est demander quel formation il avais , il ma répondue qu’il n’avait pas terminer son secondaires et que tout en travaillant il  » étudiait  » de vielle technique passé date pour passé ces examins et ainsi s’acheter un diplome , pas par néséssité , juste comme ca , comme passe temps. Au royaume des taxe et impots , quand ont voie nos diplomé du HEC  » réusir  » toujours a faire des déficites et mêtre notre Québec en faillite , ces a ce demander si ont ne serais pas mieu de confier ces responsabilité a des gens qui arrive a survivre avec un chèques de 600-700 dollards par mois eux au moins a défaut d’être diplomé de nos grande école ,…. son compétents.

  18. Richard Ortie dit :

    Jacques,

    Ha ha. Il y a un semi-analphabète qui est en train de poster de commentaires sous mon nom.

    Tant pis pour lui. Il a besoin d’identité.

    Concernant la chronique martinienne, pour moi le meilleur système d’éducation est celui de Cuba: gratuit, profond, social. C’est pourquoi les services de santé à Cuba sont les meilleurs au monde. L’étudiant fait son université gratuitement et après il s’engage en quantité et qualité avec son peuple. Rien à voir avec les trous de c… de médecins sous le système capitaliste. La gratuité est important pour engager tout le monde dans l’amélioration d’une société. L’individualisme capitaliste amène directement à l’échec où nous rendus.

  19. Bernard Roy dit :

    Le public se laisse berner par tous les stratagèmes politiques des Gouvernements en place qui n’appliquent jamais ce qui est bon pour la population, mais ce qui peu leur donner plus dévotes aux élections.
    Il est temps de responsabiliser les jeunes, de les inviter à s’assumer, avant de demander aux autres de leur donner le biberon.
    Ces étudiants qui trainent depuis trop longtemps dans les Universités avec des coefficients d’intelligence à peine supérieurs à un singe devraient se faire guider énergiquement hors du gâteau de miel.

  20. Dominique Tremblay dit :

    PLT à 00H48

    Vous réalisez que les jeunes du futur vont écrire exactement la même chose à votre sujet dans 20-30-40 ans?

    Tous les gouvernements passés ont été trop lâches ou trop incompétents pour augmenter régulièrement et de façon raisonnable, les frais de scolarité à l’université. Ce qui vous permet de déblatérer une fois de plus contre les boomers. Aimeriez-vous que les jeunes du futur blâment « la gang de gays » qui nous ont mis dans le trouble en ramassant tout ce qui est possible de ramasser en ne laissant rien du tout pour les autres?

    Un peu de modération et de réflexion dans vos commentaires cher monsieur!

    Les gouvernements contemporains sont tout aussi lâches que ceux de « mon jeune temps ». Encore plus celui de Pauline Marois qui vient d’acheter les profs de CEGEP au tarif de 31 millions pour qu’ils ne boycottent pas le sommet voué d’avance à l’échec!

    De l’argent au Québec, il en a toujours circulé. En abondance. Même aujourd’hui avec la quantité astronomique de taxes. Ce sont des conneries comme celles citées au paragraphe précédent et dont le PQ a toujours eu le chic, qui nous mettent collectivement dans la merde!

    Visez donc la bonne cible!

  21. Denise proulx dit :

    Gratuité sans condition,Il faut être vraiment taré pour être contre la gratuité scolaire.

  22. Dominique Tremblay dit :

    sososo

    N’oubliez pas que le PQ sait aussi remercier ses « amis ». En plus des nuls en place dont vous parlez, on paye le gros salaire à un cegepien et on ouvre les bras à une étudiante perpétuelle, anarchiste, bornée, prônant l’illégalité.

    L’autre lui ben, il est avec les syndicats, tout aussi péquistes.

    30% de la population a élu cette crasse….

    Pas un matin ne passe, quand je lis les journaux, que je ne devienne noire de rage à lire les nouvelles bonnes idées de Marois et sa clique….

    Ça va prendre quoi pour que le monde se réveille et mette ça dehors une bonne fois pour toutes?

  23. Marc O dit :

    Pourquoi ne pas appliquer le modèle de la Colombie ? Tu as trois options: l’État va payer pour toi, si tu acceptes de redonner un nombre X d’année de services pour l’État (retour sur l’investissement); tu peux aller à l’école et refuser de travailler pour l’État ensuite – 50% d’une taxe supplémentaire sur ton salaire pour 5 ans (retour à la société); ou tu peux racheter tes études (payer tes études) selon un montant que tu connais à l’avance sur une période X. 3 options qui offrent des portes pour tous et toutes. Avec l’option 1, tu deviens un presque fonctionnaire – sans les droits syndicaux – et tu accules un bagage que tu peux vendre ensuite aux employeurs.

  24. Daniel Pilon dit :

    @ Pierre Luc Tremblay

     » Les plus vieux ont eu bien le loisir de profiter des largesses de la société. Maintenant qu’ils ont bien tout engrangé retirons tout aux jeunes, hein c’est tellement facile ».

    Heu, désolé mais Martineau suggère de leur DONNER la gratuité des droits de scolarité. Le PQ n’a pas augmenté ces mêmes droits et a même bonnifié le régime de prêts et bourses.

    Que veut-tu de plus? Que les 65 ans et plus leurs fassent une haie d’honneur à chaque matin?

  25. jean Martin dit :

    @Richard Ortie

    Je partage entièrement votre point de vue. Nos petits capitalistes à la gomme,CAQ ,RLQ,Bachand etc etc,,,,auraient intérêt à regarder du côté de Cuba de temps à autre,ils apprendraient ce qu’est une vraie société.

  26. Ivan Champetier dit :

    ¨pour moi le meilleur système d’éducation est celui de Cuba:¨ (Richard Ortie)

    Pour vous peut-être,mais pour le reste de la planète c’est infiniment plus discutable! Vous qui suggèrez d’imiter Cuba,doit-on comprendre que vous suggèrez également d’imiter son industrie carcérale ou la torture est courament pratiquée*? D’après la ¨très capitaliste¨ Amnesty internationale.
    Quelle sont les techniques médicales si innovatrices d’origine communistes,s’il est permis de vous poser la question? En passant,on dit qu’il est bien difficile de se procurer des médicaments,a Cuba.
    Et si le communisme est,a ce que vous avez l’air de dire si supérieur au capitalisme,pouvez vous nous parler de la musique,du cinéma et de l’art en général,de la technologie tout domaines confondus,pour se limiter a cela,qui originent de ces régimes si fantastiques? J’ai hâte de savoir tout ce qu’on leurs devrait.
    Question,¨Qu’attendent-ils pour nous surclassers?¨.Ça en fait des années et des régimes communistes qui passent.
    J’ai connu bien des gens qui ont vécus sous le communisme,contrairement a vous a coup sur,et eux ne m’ont pas parlé de toute vos merveilles! Comment se fait-il?
    L’individualisme capitaliste est bien meilleurs que la médiocrité socialo-communiste,de toutes évidences.

    Enfin,puisque c’est si merveilleux a Cuba,qu’attendez-vous pour y aller? Ils seraient sûrement heureux d’acceuillir quelqu’un qui comprend si bien la supériorité de leurs système politique (tellement bon qu’il n’y a même pas d’élections).Tous vos problèmes seraient règlés,non?

    *Vous devez être un partisan de la ¨matricule 728¨,ce qui est la norme dans la féroce police Cubaine,si vous êtes un tant soit peu conséquent avec ce que vous écrivez.

  27. Daniel Pilon dit :

    @ jean Martin et Richard Ortie

    Vous avez entièrement raison, les médecins cubains ne sont pas des trous de c…. Toutefois, on ne peut pas en dire autant des dirigeants de ce pays.

  28. ID Ologie dit :

    @ L’imprévu,

    « Alors pour tous les étudiants, il devrait y avoir un genre de compte affichant un solde fictif, représentant le coût de leurs études, et le solde diminuerait graduiellement tant que l’étudiant travaille au Québec et paie des impôts. Un départ signifierait automatiquement le recouvrement d’une dette représentant le solde. »

    Pour une fois, on se rejoint sur un point, M. L’imprévu. D’ailleurs, moi, ce qui m’écoeure, c’est que plusieurs s’opposeraient à une telle mesure, citant notamment qu’elle serait trop compliquée à réaliser. Je m’excuse, mais si des compagnies de cellulaires mineures sont capables de rouler avec un concept de la sorte afin de financer l’achat d’un vulgaire téléphone intelligent, ça ne doit pas être si ardu que ça à mettre en place, non?

    Mais une idée de la sorte serait décriée par des tas de gens. Il faut comprendre que pour plusieurs, la moindre allusion à une dette ou responsabilité envers les coûts de leur éducation est une horreur sans nom. D’ailleurs, c’est souvent l’un des points qui revient constamment de la part des tenants du gel ou de la gratuité, le fait que l’étudiant termine ses études avec une grosse dette. Cette façon de faire, aussi logique soit-elle, n’est en fait qu’une « institutionalisation » de la dette des étudiants. Pas sûr que ça passerait.

    La réalité de l’enseignement supérieur « gratuit », est que la plupart des gens qui citent divers pays en exemples oublient de mentionner que la gratuité viens souvent soit avec le contingentement, ou sinon, soit avec un déficit de qualité de l’enseignement.

    La gratuité PEUT être offerte à coût nul actuellement, si on contingente les programmes. Et je partage cette opinion qui dit qu’il serait préférable de contingenter selon les notes, et non selon l’argent.

  29. ID Ologie dit :

    @ jean martin,

    « …auraient intérêt à regarder du côté de Cuba de temps à autre,ils apprendraient ce qu’est une vraie société. »

    Je pense qu’il y a des milliers d’expatriés cubains qui aimeraient avoir l’occasion de discuter avec toi sur ce sujet-là.

  30. Richard Ortie dit :

    Torture à Cuba?

    Complètement faux.

    À Guantanamo oui, Mais ça c’est les EU.

    Le meilleur système de santé est à Cuba. Parce que le meilleur système d’éducation est à Cuba. Ce sont des faits. La propagande capitaliste ment toujours par rapport à Cuba et les imbéciles répètent.

  31. magiterre dit :

    Ces chers étudiants,ce n’est pas la majorité qui veulent la gratuité.L’ASSE veut tout avoir sans faire le moindre effort

    et pourtant il fonctionne comme une entreprise: cotisation des étudiants a cette association augmenté a $10.00.

  32. francine gagnon dit :

    Daniel Pilon dit « Le PQ n’a pas augmenté ces mêmes droits et a même bonnifié le régime de prêts et bourses »

    Heuuuuuu c’est Jean Charest qui a donné les bonifications au système des prêts et bourses du Québec, pas la Marois, elle elle a permis aux jeunes de garder les centaines de millions en cadeau (qui avaient été instaurés au cas où il y aurait une hausse) comme il n’y en a pas eu 100% de la population ne veulaient pas laisser ces bonbons aux enfants parce que les contribuables aimeraient bien ravoir leur argent qu’ils ont donné sur leur chèque de paye mais la poline a décidé que OK pas de hausse et gardez l’argent des contribuables québécois pôves ti-pit..avec les bourses supplémentaires vous pourrez aller au Springbreak en floride. Vivement une autre électrion qu’on décr…ces incompétents.

  33. ID Ologie dit :

    @ Richard Ortie,

    « La propagande capitaliste ment toujours par rapport à Cuba et les imbéciles répètent. »

    La propagande socialiste et communiste ment toujours par rapport au capitalisme et les imbéciles répètent. ;)

    On peut jouer à des jeux imbéciles de la sorte. Mon papa est plus fort que le tiens. na na na na. C’est un fait.

    Ce sont des comportements dignes d’enfants de la maternelle.

    « Ce sont des faits » est probablement la phrase la plus utilisée par des gens qui, visiblement, ne savent pas ce qu’est un fait, confondant leurs opinions ou interprétations pour des faits.

    Moi je suis tanné des gens qui accusent tout le monde de mentir parce que ça ne fitte pas avec ce qu’ils veulent croire. Je m’excuse, mais quand une personne commence à idéaliser une dictature (quand bien que ses citoyens sont bien éduqués et qu’ils aient un bon système de santé), alors là, il n’y a vraiment aucun espoir de discuter logiquement.

    Une dictature, ça reste une dictature. Un dictateur, aussi bien intentioné soit-il, ça reste un dictateur. Si vous êtes prêts à sacrifier votre liberté pour avoir l’école gratuite et des soins de santé (suposément) meilleurs, et bien pas moi.

    Une personne prête à sacrifier un peu de sa liberté pour plus de sécurité ne mérite ni l’une, ni l’autre.

  34. Michel Germain dit :

    Exactement Mr. Martineau,

    L’idéal serait.. la gratuité, mais un accès limité aux « meilleurs » étudiants… et surtout mettre fin aux cours bidon comme l’archéologie et tout ce qui fini en ie…

    Mais on est au Québec ici, on ne recherche pas le meilleurs candidat mais juste acheter des votes.. et il y aurait tout un levé de boucliers pour venir nous dire que c’est discirminatoire, que comme dans la police, pompiers, a la fonction publique, a la STM ect…. qu’il faut un pourcentage d’étudiants qui reflète la populaiton,,, pour tant de personnes « méritantes » il faut tant de personnes de couleurs, tant de femmes, tant d’andicapés, et tout le reste….
    Automatiquement retour à la case départs… plus facile de vivre avec la discrimination entre les riches et les pauvres…

    Mais bien essayé… pareil.

  35. Max dit :

    @ Jonathan: vous avez raison mais pas convaincu qu’un petit bébé embourgeoisé gâté pourri de la gogauche-caviar du Plateau tel que GND ou autres communistes en herbe qui traîne en sciences molles de l’UQAM à 25 ans vont faire de bons militaires… Déjà niveau sang-froid, intelligence et discipline… Pour poursuivre, la gratuite scolaire à la Finlandaise avec obligation de résultat et contingeants augmenteraient cettainement la valeur d’un diplôme québécois mais nous depabarasseraient aussi d’une méchante gagne de poils grévistes de l’ASSE (en majorité médiocres étudiants) qui n’auraient pas droit aux portes des universités. Mais on rêve en couleur car au Québec ou les moeurs et le systeme est parasité par 40 ans de socialisme, on déteste l’excellence et on jalouse la réussite.

  36. Joey Tortorino dit :

    Excellent! Comme ça on garanti l’accessibilité à tous qui ont des notes tous en diminuant les coùts pour l’état !!!!

    Quelle bonne idée! On élimine la notion d’élitisme économique pour laisser la place à l’élitisme intellectuel.

    Sauf qu’en France, l’état se retrouve dans des université vétustes par faute d’investissements…

    Alors il faut se poser la question, en agissant de cette manière ne fait-on que repousser le problème à plus tard? les coûts continuerons d’augmenter et de toute façon l’état devra réinvestir dans les infrastructures universitaires.

    Et puis ce serait un rééquilibrage des responsabilités dans la société. On ne peut avoir que des diplômés universitaires sans personne pour faire le travail.

    Les jeunes peuvent bien blâmer les boomers mais ils en ont profité largement également. Leur niveau de vie dépend directement de la dénatalité. Les boomers ayant plus d’argent disponible par enfant ils ont pu leur offrir une chambre à eux seuls, vivre dans une maison au lieu d’un logement, les voitures, les voyages, les i-bébelles, les jeux vidéos sans avoir à partager avec 10 autres enfants.

    Ben les boomers, c’est ça qu’ils ont subi avant d’en arriver à leur statut actuel. Alors les jeunes, seriez-vous prèts à passer par le même chemin pour avoir le même résultat ou si vous ne voulez que le résultat ?

  37. jean Martin dit :

    @ID Ologie

    C’est facile de dire qu’il n’y a pas de liberté à Cuba.Si les américains avaient accepté de négocier avec Cuba,au lieu de les faire crever de faim,et de les menacer des les envahir continuellement, quand ce n’était pas la CIA qui essayait d’assassiner Castro,et bien il n’y aurait peut-être plus de dictature à Cuba

  38. Daniel Pilon dit :

    @ Francine Gagnon

    Vous avez entièrement raison. « Il faut rendre à César ce qui appartient à César ». C’est Jean Charest qui avait effectivement proposé ces bonifications qui furent rejetées par les assos étudiantes.

    Merci de le rappeler.

  39. jean Martin dit :

    Dans un monde idéal et non politisé,on devrait revoir nos priorités. Premièrement, il faut rappeler à nos valeureux caquistes, libéraux, RLQ et autres,que l’éducation est un investissement au même titre que construire un barrage hydro-électrique,ce n’est pas une DÉPENSE. Capitch les amis. Par contre, la santé est une dépense,c’est gratuit et personne ne remet en question ce modèle.Quant tu opères 3 fois un ti vieux de 70 ans pour le coeur,çà coûte au dessus de 100,000$, pour quelqu’un qui ne rapporte plus un sous à l’état.Alors qu’INVESTIR dans un étudiant cela rapporte beaucoup sur 40 ans à 50 ans. La gratuité est beaucoup plus efficace pour l’éducation qu’elle ne l’est pour la santé. Si vous ne comprenez pas cela,retournez à l’école faire un cours d’économie 101.

  40. Ivan Champetier dit :

    ¨Torture à Cuba?

    Complètement faux.¨ (Richard Ortie)
    C’est tout ce que vous avez trouvé? Vous avez peût-être 5 ans d’âge mental,mais pas nous!

    La propagande communiste (de Cuba et d’ailleurs) ment toujours et les imbéciles sont ceux qui espèrent qu’on les croits malgré des preuves accablantes du contraire!
    Cuba torture et c’est prouvé par Amnesty internationale.

  41. Richard Ortie dit :

    C’est vrai. Cuba est une dictature du prolétariat pour le prolétariat. Ils n’ont jamais nié cette réalité.

    Le Québec, par exemple, est une démocratie de la bourgeoisie pour la bourgeoisie. Ici, ils ont toujours nié cette réalité.

    N’est-ce pas, Champetier?

  42. Katleen dit :

    Daniel Pilon dit :
    18 février 2013 à 10 h 36 min
    @ Pierre Luc Tremblay

    ” Les plus vieux ont eu bien le loisir de profiter des largesses de la société. Maintenant qu’ils ont bien tout engrangé retirons tout aux jeunes, hein c’est tellement facile”.

    Heu, désolé mais Martineau suggère de leur DONNER la gratuité des droits de scolarité. Le PQ n’a pas augmenté ces mêmes droits et a même bonnifié le régime de prêts et bourses.

    Que veut-tu de plus? Que les 65 ans et plus leurs fassent une haie d’honneur à chaque matin?

    Je suis tellement en accord avec M.Pilon ??
    Je sais pas quel âge vous avez M.Tremblay, j’en ai 42, je suis allée à l’école jusqu’au bout, j’ai payé mes études toute seule comme une grande, j’ai travaillé quelques 3 jobs en même temps et je suis PAS MORTE, je suis DÉBROUILLARDE MAINTENANT, contrairement à bien des gens!!!!!!!

    Qu’on arrête de blâmer les « vieux » si on veut changer le monde, faut commencer par son attitude en premier et après on aura le droit de chialer…
    La problématique première est que nous vivons dans une société de consommation ACCOTÉE, et que nous vous « tout tout » tout de suite…. Nos vieux ont travaillé et si on regarde, on peut voir dans les grands magasins, y’a beaucoup de têtes blances qui travaillent, et je suis certaine que ce n’est pas tous par plaisir qu’ils y sont…
    J’ai deux petites filles, une de 7 et l’autre de 8, les deux veulent un IPOD car « tous leurs amies » en ont un… Et moi, je ne veux pas qu’elles en aient un et elles en auront pas non plus, elles devront travailler pour s’en mériter un, et c’est pas demain la veille!!!!! Dans la vie, rien n’est gratuit, c’est comme ça, travaille pour et tu en seras beaucoup plus fier!

    Et je suis en accord avec les propos de M. Martineau au sujet de la gratuité… Tu le veux ta gratuité, alors, tu n’as qu’à travailler pour…
    Bonne chance!!!

  43. Katleen dit :

    M. Jean Martin,

    de ce que je lis, la vie d’un « ti-vieux » est pas importante car il rapporte pas??
    jean Martin dit :
    18 février 2013 à 12 h 47 min
    Dans un monde idéal et non politisé,on devrait revoir nos priorités. Premièrement, il faut rappeler à nos valeureux caquistes, libéraux, RLQ et autres,que l’éducation est un investissement au même titre que construire un barrage hydro-électrique,ce n’est pas une DÉPENSE. Capitch les amis. Par contre, la santé est une dépense,c’est gratuit et personne ne remet en question ce modèle.Quant tu opères 3 fois un ti vieux de 70 ans pour le coeur,çà coûte au dessus de 100,000$, pour quelqu’un qui ne rapporte plus un sous à l’état

    Ben coudons…. si cet homme a travaillé toute sa vie pour payer les études à ses enfants, on en fait quoi alors??
    Calvince, j’ai 42 ans, je travaille, et j’ai eu plus de 15 opérations pour mon coeur… et devinez quoi Monsieur Jean Martin, je suis bien heureuse d’être en vie!!!! Je sais que j’ai coûté cher à l’état, mais si c’est comme ça que vous pensez, ouffff… PAS FORT…..
    Un enfant malade, ça rapporte rien, les parents ont une allocation familiale et il est à l’hôpital à se faire soigner….

    Désolée, mais ce propos m’a beaucoup touchée… J’aime mieux payer mes études et payer celle de mes enfants (si ça n’en vient qu’à ça et avoir la gratuité dans les hôpitaux…)

    Merci.

  44. francine gagnon dit :

    Oufff Jean Martin que dites-vous là!!!! Castro EST la dictature incarnée au service des Soviets, il a bien changé depuis le reversement de Batista, comme quoi n’importe quel homme devient pourri quand il est question de pouvoir!! Mettez pas ça sur le dos des américains s’il-vous -plait, relisez l’histoire de Cuba. Il est riche à milliards Fidel et son peuple crève de faim! C’est gratuit parce que s’ils décèlent que t’es bon en science tu vas en médecine, t’as pas le choix mêm si t’aimes pas ça. Tu fais ton service militaire, voyons-donc prôner et admirer le système communiste et la dictature militaire, franchement!!! Demandez aux milliers de Cubains qui tentent de sortir du pays à chaque année ce qu’ils en pensent avant d’enscenser une dictature que tout le monde veut fuir!.
    Même sa fille veut plus rien savoir de son père, sa mère a été envoyée dans les campagnes pour la faire taire car elle détestait ce que son fils était devenu sans parler du Che qui avait été condamné à mort et emprisonné par son meilleur ami parce qu’il n’admettait pas la nouvelle personnalité ni le changement de cap de Castro après ses rencontres avec l’Union Soviétiques pour leur pétrole en blâmant les USA de ne pas lui en fournir alors qu’il avait lui-même expatrié les raffineries américaines de Cuba!

  45. jean Martin dit :

    @Daniel Pilon et Francine Gagnon

    Cela a pris au moins 2 à 3 mois, avant que Charest et son valet Bachand ne bonifient le régime des prêts et bourses.Déjà les étudiants étaient furieux avec raison,car on pénalisait fortement les plus pauvres.Toute l’approche de la hausse des frais sous Charest, n’a été que de l’improvisation et de l’incompétence crasse. C’est cet ignoble gvt qui a été la cause des troubles du printemps.

  46. S Pellerin dit :

    Gratuité sans condition,Il faut être vraiment taré pour être contre la gratuité scolaire. (Denise). Ce genre de propos n’a pas sa place. Primo : il n’y a pas de gratuité scolaire, l’école coûte cher. Il s’agit plutôt de déterminer qui la paie et avec quel pourcentage. Et lorsque celui qui en bénéficie ne paie pas, d’une manière ou d’une autre, il y a gaspillage des fonds publics. Le débat se doit d’être plus large sur la place de l’université, son accessibilité, sur son excellence, sur sa place dans la société etc.

  47. Pierre-Luc Tremblay dit :

    Dominique Tremblay:

    Vous pouvez parler tant que vous voulez les faits parlent d’eux-même. 40 ans de gel de frais de scolarité dont les Boomers ont profité. Maintenant que les jeunes veulent une certaine équité, là nous vous voyons arriver nous traiter de gras durs et d’enfant-gâtés… Bizarre quand le gel vous touchait personnellement, vous n’étiez pas si arrogant et pressé de dire aux autres que la société ne devrait pas payer pour vous…

    Bizarre de vous voir avoir milité dans les années 70 pour toutes les causes qui vous semblait juste mais interdire par la suite ce geste aux jeunes en les traitants de mini-stalline et de réactionnaire.

    Bizarre que vous êtes les premiers à dire que les jeunes sont tellement bien dans la société mais nous n’avons pas droit à tous les avantages sociaux, régimes de retraites en or et protection syndicale dont vous avez profité et dont vous avez enlevé l’accès aux jeunes par les clauses orphelins. Aujourd’hui, nous nous retrouvons avec des emplois sans sécurité, souvent à contrat, sans avantages sociaux et sans protection.

    Vraiment plus je lis ce que vous dites, plus je me rends compte que vous êtes tellement prompt à juger les autres et êtes à l’aise de retirer des avantages dont vous avez profité mais que vous ne voulez jamais vous regarder.

  48. Pierre-Luc Tremblay dit :

    Joey Tortorino:

    C’est vrai que vos parents ont fait de grands sacrifices pour vous offrir une belle vie. Qu’est ce qu’ils ont eu en retour? Un placement général dans des CHSLD sans jamais de visite de votre part (l’abandon des aînés par leurs enfants les boomers est documenté et recensé par des centaines d’études du ministère de la famille et des travailleurs du milieu de la santé). Et tout d’un coup nous vous voyons arriver juste avant leur mort pour confirmer l’héritage.

    C’est comme ça que vous avez traité vos parents. Vous êtes très à l’aise également de juger vos enfants. Bref tout le monde est imparfait et horrible sauf vous…

    Voici un petit mot de Jean-Marc Léger:, président de Léger Marketing – la plus importante firme de sondage au Québec – interpelle la population : « Chers boomers, ce n’est pas parce que vous n’avez pas réussi à changer le monde que vous devez empêcher les jeunes de réussir à leur tour. » Récapitulant des années à entendre la population dénoncer l’égoïsme, l’indifférence et l’égocentrisme des jeunes générations, il commente le plus récent sondage de popularité des étudiants en grève : « Et vous, que souhaitez-vous ? Retourner à vos vieilles habitudes dans le confort et l’indifférence. Vous trouvez cette grève très sympathique pourvu que votre quiétude dodo-métro-boulot ne soit pas bouleversée. Et vous voulez les écraser pour que tout revienne comme avant. Eh bien, chers boomers, vous n’avez rien compris de ce mouvement. Les jeunes ne veulent pas porter le fardeau de vos erreurs. Ils ne veulent pas payer pour vos dépenses somptuaires, vos régimes de pension exagérés, votre mentalité défaitiste et vos indécisions chroniques. Pour une fois que les jeunes se lèvent, il faut les écouter, il faut les comprendre et il faut les encourager. On crée des enragés et on les empêche de mordre. Ne les brisez pas et donnez-leur une chance de réussir là où vous avez échoué

  49. Pierre-Luc Tremblay dit :

    jean Martin:

    vous avez tout à fait raison. Je suis entré à l’université en 2005, là exactement où Jean Charest coupait 200 millions dans l’aide financière aux études. Il a reculé mais a quand même diminué l’accessibilité. Moi et pleins d’autres étudiants ont souffert de ses énormes compressions et avons tiré le diable par la queue. Résultat: J’ai du travaillé 40 heures par semaine pendant mes études à temps pleins 5 cours par session.

    Qu’est que cela représente? Des cours jusqu’à 18h et travail jusqu’à 22h ou l’inverse travail jusqu’à 17h et des cours jusqu’à 21h. TOUS LES JOURS!!!! Pendant 4 ans. Mes résultats en ont souffert et j’ai du faire des sacrifices sur mes performances scolaires seulement pour pouvoir survivre.

    Je ne pardonnerai jamais à Jean Charest tous les dommages qu’il a fait à l’éducation et aux étudiants. Ensuite venir nous dire qu’on se roulait sur l’or et l’abondance (MCGill et Concordia, là sont les étudiants riches qui se roulent dans l’abondance).

  50. Richard Ortie dit :

    La fille de Fidel Castro a toujours dit qu’elle aime le luxe. Et à Cuba il n y a pas de luxe. Elle veut le capitalisme pour Cuba, c’est pourquoi Fidel a rompu avec elle.

    Bonne décision, Comandante!

  51. Charles Deleon dit :

    C’est pas mal ce que j’ai soutenu aux carrés rouges entêtés pour la gratuité. OK mais d’abord on prend les meilleurs et les ceux qui justement ont pas d’affaire là ne seront plus à lk’université ce qui laissera les studieux et les doués entre eux et ca va se mettre à fonctionner comme c’est supposé. De plus je suis certain qu’on sauverait de l’argent donc on pourrait augmenter la compétence et la reconnaissance des diplômes des université du Québec

    MAIS ce que la classe veut s’est de la soviétisation, des diplômes, des diplômes des diplômes pour commander des salaires plus haut peuy importe la compétence et la qualité du travail offert par ces diplômés hors normes,

    Puis faudrait revoir le model des cegep qui s’est accaparé des métiers qui pourraient très bien être enseignés en moin d’un an ou un peu plus d’un an. ils se sont accaprés des métiers et en rajoutant de la philo, du francais et autres babioles pas nécessairement reliés au métier ils ont bati de nouveaux court,

    Par exemple , Est ce que cà prend vraiment 3 ans de CEGEP pour former un possiblement futur policier. Ils savent même pas si ils vont être engagés et même après le CEGEP ils doivent passer par Nicolet. C’est en plein le genre de métier dont une grande partie s’apprend dans la rue.à quoi ca sert à l’étudiant d’avoir des court d’.equètes poussés si il a une chance sur dix de s’y rendre et qu’au mieux ce sera dans 7-8-10 ans. Son cour ne sera plus à date et il aura oublié la moitié de ce qu’il aura appris. Pourquoi l’état paye des courts comme cà ? laissons les villes qui les engagent payer pour leur formation en temps et lieu. Ainsi il n’y aurait que les étudiants qui seront déjà admis et ils auront à ce moment les courts les plus récents.

    Les gardiennes d’enfants…ont les gardes nos enfants à la maison sans avoir eut de court. ca prend tu un court si avancés que cà?…oui pour justifier des salaires pour des jobs inventés par le PQ.

  52. Marc O dit :

    Les gens qui demandent la gratuité devrait y penser deux fois. La gratuité sera payée par qui ? Vous, les jeunes avec les taxes. Vos parents avec des taxes et impôts. Vos familles, etc. La gratuité est un mite politique.

  53. jim brindle dit :

    Vive la Finlande et vive ce concept ou les études ne dépandent pas de l’argent des parents mais du travail de tête des étudiants qui veulent réussir . Dehors les paresseux et les plaignards de toutes sortes , il n’y a pas de place pour les manifestations . L’école c’est pour apprendre et vous donner la meilleur éducation possible et un avenir de prospérité .

    Au Québec , rien n’a changé depuis que Charest à démissionné devant l’absurdité des demandes étudiantes et le rejet des propositions sensées du gouvernement . Aujourd’hui , Mme Marois , qui de ses battements de tambours /cassorolles et se son petit carré rouge , à encouragée ces étudiants dans leurs réclamations absurdes et insensées , est confontrée à résoudre le même problème quelle a promis de resoudre si elle était élues . M. Charest avait raison , le coût de la gratuité est astronomique . Mme Marois reconnait ce fait et doit faire face à la réalité . Ce faire élire par des promesses mensongères sont un manque de respect et de dignité .

    Vivement un gouvernement qui appliquera le système d’éducation Finlandais et qui ne cèdera pas devant les carrés rouges et les batteurs de casserolles .

  54. Ivan Champetier dit :

    Il est comique Ortie! Mais enfin,qu’il profite de la liberté de paroles de la démocratie,inhérente au capitalisme.
    Ce n’est pas chez son idole qu’il pourrait s’exprimer de la sorte. En fait,il n’aurait même pas l’internet (une autre inventions des vilains bourgeois capitalistes).
    Il y en a encore trois,des Cubains qui ont fuits leurs pays pour se réfugiers chez les vilains bourgeois du Québec,il y a a peine 3 mois,(une équipe sportive venue en tournois ici). Ils ne se rendent pas compte de leurs félicités.

    Voila votre chance! Allez-y et profitez de votre grand bonheur prolétarien. Personne ne vous retient ici.

  55. JP Bouchard dit :

    PLTremblay…

    Je suis un boomer et je n’ ai pas échoué.

    Mes deux filles (28 et 34 ans) n’ ont pas échoué.

    Elles ont déjà plus que ma femme et moi avions à leur âge.

    Vous avez échoué!!!

    De là toute votre rancoeur envers vos ainés.

    Mais vous déplacez le problème.

    Au lieu de vous blâmer vous-même, vous blâmez l’ autre génération.

    Certains jeunes ont des problèmes causés par leurs trop grands rêves et leur incapacité à les réaliser.

    Leur incapacité à faire les efforts nécessaires.

    Comme à l’ université. Beaucoup y vont mais ne finissent rien. Trop de travail.

    De l’ argent englouti sans résultat. Pathétique.

  56. Pierre-Luc Tremblay dit :

    Jp Bouchard:

    je suis seulement solidaire de beaucoup de mes semblables qui ont buché comme des malades. C’est la réalité si vous ne voulez pas la voir tant pis pour vous. Vous ne connaissez pas ma vie vous ne savez même pas ce que je fais comme carrière et vous vous précipitez à dire que j’ai échoué mmmm

    J’adore vos dons de voyances j’espère qu’ils vous servent bien.

    je n’apporte que des faits. Vous pouvez très bien tenté de tirer sur le messager mais les faits demeurent… Tant pis pour vous si vous vivez dans l’inconscience ou l’incapacité d’assumer les actions de votre générations.

    J,ai quand même réussi à obtenir un baccalauréat en communication ainsi qu’une majeure en gestion des ressources humaines dans les temps normaux avec 40 heures de travail et 5 cours par session sans que mes parents me donnent un sous car je viens d’une famille pauvre. Vous pouvez m’insulter tant que vous voulez, vous ne pouvez pas m’enlever mon courage et mes efforts pour me sortir d’un milieu social dont je ne suis pas responsable.

  57. jean Martin dit :

    @M.Gagnon

    Pauvre madame Gagnon,les cubains envient les états -unis ,mais ils ne savent pas qu’ils sont bien mieux à Cuba. Le pauvre cubain qui arrive aux États-Unis,n’a plus rien,pas de terre à cultiver ,pas d’assurance santé ni d’éducation.Saviez-vous qu’il y a 40 milliards d’américains qui n’ont aucune assurance -santé,ni privé,ni publique.Cest la misère qui les attend. Y a juste le papier de toilette qui sera plus abondant pour eux !!

  58. Pour l'éducation dit :

    En Finlande, le service militaire n’est pas obligatoire pour étudier à l’université ?

    Si c’est le cas, je crois que nos universités seraient à court d’étudiants.

  59. Miche dit :

    La situation finlandaise PEUT être un couteau à 2 tranchants :
    D’une part, si on requiert l’EXCELLECE (denrée rare) ici, au Québec:
    On pourrait MANQUER de professionnels pour occuper des emplois de toutes sortes!
    D’autre part :
    La CORRUPTION, vous connaissez? Des parents fortunés ou même des étudiants pourraient « ACHETER » leurs NOTES!…
    Et même si on décidait de payer les études à une éLITE, il faudrait des règles strictes :
    Tu exerces ta profession AU Québec pour au moins 10ans;
    Pour les médecins, Tu exerces dans le système PUBLIC pour au moins 15 ans;
    En passant, il y a certains pays offrant la gratuité et qui songent à REVENIR à la NON-gratuité!
    Quand on y pense bien, la révolution tranquille a permis à TOUS les étudiants, PAUVRES ou RICHES d’accéder à des études SUPERIEURES!
    Dans un parcours scolaire NORMAL, un étudiant devrait sortir de l’université vers 22-23 ans.
    A cet âge, souvent, l’étudiant VEUT s’affranchir de ses parents :
    Pour ce faire, il peut choisir d’étudier à Sherbrooke au lieu de Montréal, où ses parents lui offrent gîte et nourriture… gratos!
    ET Pourquoi pas changer de branche?
    Pourquoi pas fonder une famille?
    C’est QUOI tu VEUX comme ETUDIANT?
    ETUDIANT = ETUDIER!
    Selon moi, TOUT est question de PRIORITES!
    Tu veux te payer une année sabbatique?
    Grand bien te fasse! Mais l’argent que tu prends pour le faire ne servira pas à tes frais de scolarité!
    Pourquoi l’ensemble des travailleurs,payeurs d’impôts et de taxes DEVRAIENT PAYER pour TOI?
    Vous CRACHEZ sur les baby-boomers, mais ces baby-boomers ne l’ont PAS eu facile !
    Tu étudies, tu assumes tes responsabilités et viendra la suite!
    Tu veux te payer du bon temps?
    Tu as des résultats médiocres?
    Payes tes études!!!

  60. francine gagnon dit :

    @ PLT
    Je pense que vous êtes frustré de ne pas avoir eu d’aide (des autres évidemment) vous avez dû travailler etc..on l’entend souvent cette cassette. Je suis du milieu de l’éducaiton et je connait des jeunes qui ont fait leur cours de médecine en restant dans une chambre, leur fellows d’actuariat à 5 dans le même apart. ont tiré leur cell au bout de leur bras, pas de char, pas d’internet (presse-café quand ils en avaient besoin) bien sûr il faut se PRIVER monsieur, Vous en voulez à la génération précédente parce que vous n’avez pas le « guts » de faire ce que certains de VOTRE génération font, se PRIVER. Arrêtez de toujours blâmer les autres ne vous en prenez qu’à vous-même. Si vous travailliez 40 hres par semaine c’est pour payer quoi bondieu?? une session cûte au plus 1600$, l’appart. restez 5 dedans le temps de vos études, vendez votre char, jetez votre cell, mangez du baloney comme on a fait, que sais-je. Les contribuables, les voisins n’ont pas à vous faire vivre!! Les seuls qui auraient dü en mettre de coté pour vos études ce sont vos parents, en fait c’était leur DEVOIR de le faire , blâmez pas ceux qui ont eu la chance d’avoir des parents qui se sont sacrifiés pour payer leurs études, ne jalousez plus les autres, prenez-vous en main! Les boomers ne vous ont rien volé, vous n’avez rien et vous allez vous faire dire la même chose dans 10 ans de la nouvelle génération, c’est plus la gratuité qu’ils vont vouloir, c’est le diplôme sans étudier sans payer!! On a rien pour rien dans la vie et y a rien de gratos. Même si JC coupait 200 millions ça c’est pour ceux qui doivent emprunter et ils sont une minorité à demander des prets et bourses, la majorité des étudiants n’empruntent pas à la banque pour leurs études, Pourquoi vous leur en voulez??

  61. francine gagnon dit :

    Miche vous avez parfaite ment raison, impossible de demander à des étudiants québécois d’avoir uen colone vertébrale aussi rigide que les étudiants finlandais, c’est un combat perdu d’avance.

  62. francine gagnon dit :

    Jean Martin
    Même si ça a pris 4 semaine pour faire la 1ère bonification,îls l’ont rejetée en masse mais par contre ils ont une peur bleue maintenant que poline leur enlève car le sujet va être au sommet…ces bonificatins étaient en prévision d’une HAUSSE, primo: il n’y en a plas, Deusio: Charest est parti. Les contribuables eux son FURIEUX que les étudaitns aient gardé LEUR argent!!!!! qu’ils redonnent cet argent aux contribuables ils n’y ont pas droit! y a pas de hausse. Les étudiants n’ont pas à avoir le beurre pis l,argent du beurre.

  63. jean Martin dit :

    @Katleen,

    Il faut être logique dans la vie.Pourquoi la santé devrait être gratuite alors qu’on veut faire payer les étudiants ? Si on fait payer 10% du coût des études aux étudiants,et bien on devrait faire payer 10% du coût des médecins aux malades.Mais nonnnnn ,madame, il ne faut surtout pas parler de cela,c’est un sujet tabou au Québec.Quelle farce !!

  64. francine gagnon dit :

    Jean Martin
    Pourquoi vous déménagez pas à Cuba si on y est TELLLEment mieux que dans un système démocratique?? C’est franchement du n’importe quoi vous allez faire rire de vous. Allez dire aux Cubain qu’ils sont mieux sous a dictature militaire, aux Vietnamiens qu’ils sont mieux avec Ho chi Min aux Cambodgiens que Polpot était ben fin qux Syriens que Bachar est le plus grand! non mais vous êtes un troll ça s’peut pas en 2013 penser comme ça. Pouvez ben être péquiste y a que votre genre qu’ils peuvent manipuler.

  65. Daniel Pilon dit :

    @ Jean Martin et même pour vous PLTremblay

    Je pense de plus en plus comme vous. En effet, après 65 ans on ne rapporte plus à la société?. La chambre à gaz serait une bonne solution pour ce groupe d’âge. Comme on parle de gratuité scolaire, on pourrait récupérer leurs RRQ pour payer les droits de scolarité.

    Heureusement que nous ne sommes pas dans un système totalitaire, sinon cette idée serait surement mise de l’avant.

    M. Tremblay votre histoire ne me trouble pas du tout. Les étudiants n’ont que 3 ou 4 années d’efforts à faire pour se sortir de leurs petites misères. Y a pleins gens qui feront des efforts toutes leur vie et qui seront au salaire minimum sans espoir de voir leur sort s’améliorer. Vous avez bûcher pendant 4 ans, eh bien bravo. J’espère que c’est profitable pour vous.

    Je connais une femme (monoparentale)qui a fait ses études universitaires tout en prenant soin de son enfant de un an. Elle était sans le sou, logait dans un sous-sol et elle vivait de prêts et bourses. Je ne l’ai jamais entendue se plaindre. Contrairement à vous, elle n’a jamais blâmée la société pour l’état dans lequelle elle vivait. Au contraire elle était très heureuse de pouvoir bénéficier de l’aide de l’État. Aujourd’hui, elle gagne bien sa vie elle regarde son passé d’étudiante et me dit que c’était quand même de belles années.

    Je suis persuadé que plusieurs étudiants ont vécus ce type d’expérience sans en vouloir à toute la société.

  66. Pierre-Luc Tremblay dit :

    Francine:

    Bon encore une déconnectée de la réalité. Savez-vous combien coûte un logement à Montréal? Savez-vous combien coûte seulement le matériel scolaire universitaire? Quoi vous pensez que je ne me suis pas privé? Je n’avais pas de voiture. Je prenais le métro. Un cellulaire j’en avais pas. Vous êtes tellement de mauvaise foi c’est hallucinant.

    Si il y a une chose que les boomers n’ont pas fait c’est se priver. Souvenons-nous seulement des conditions d’emplois offertes à vous et aujourd’hui… Le diplôme universitaire et collégiale n’était souvent même pas demandé. Vous avez été des milliers à n’avoir qu’un secondaire 5 et moins encore et vous faire engager dans des grosses boîtes syndiquées. Vous avez grimpé naturellement dans l’entreprise et aujourd’hui vous demandez pour la même maudite job que vous faisiez un baccalauréat aux jeunes et au cinquième de votre salaire.

    Vous dites que vous vous êtes privé? Les clauses orphelins ne venez pas me dire que c’est comme ça que vous vous êtes privé… S’engraisser dans des superbes conditions de travail en retirant les avantages aux jeunes dans l’entreprise pour être sûr de ne rien perdre… Ça c’est de la générosité et de la responsabilité.

    Je ne suis pas frustré. Je suis juste fatigué de vous entendre dire que nous avons tout eu alors que vous avec eu les meilleures conditions du millénaire et ensuite nous traiter de mini-stalline, de paresseux, de stupides, de flanc-mou et de pas de colonne…

    C’est l’ingratitude et l’égoïsme qui me fait sortir de mes gonds et surtout le manque d’empathie. On s,en fou que les jeunes n’aient pas nos conditions ce qui est important c’est nous qu’ils s’arrangent… Et en plus il faudrait s’excuser d’exister et de réclamer un peu de ce que vous avez eu…

    Ne pas avoir les mêmes avantages que nos parents c’est une chose. Se faire descendre et insulter par dessus le marché par ceux qui ont tout eu c’est vraiment encore pire.

  67. jean Martin dit :

    @Francine Gagnon,

    Promenez-vous dans la campagne cubaine,comme je l’ai fait,il n’y a personne là -bas qui se sent opprimé. La seule chose est qu’ils envient nos biens matériels,ils ont tout le reste,de la nourriture,de l’éducation.des soins de santé,du soleil ,de la convivialité et surtout,surtout un taux de criminalité pratiquement inexistant. Allez dans le little Havana en Floride,c’est le quartier le plus pauvre et le plus criminalisé des U.S.

  68. Pour l'éducation dit :

    Pour comparer des systèmes d’éducation de pays différents, il est obligatoire comparer tous les éléments sociaux et économiques de ces pays.

    C’est ainsi que les revendicateurs de la gratuité scolaire ne peuvent exiger le modèle finlandais tout en niant le service militaire obligatoire.

  69. Pierre-Luc Tremblay dit :

    Francine:

    Vous les boomers avez bien profité du gel des frais de scolarité pendant 40 ans? Pourquoi vous trouvez qu’il serait injuste que les jeunes en bénéficie également alors que vous étiez si heureuse de pouvoir avoir cet avantage?

  70. Pierre-Luc Tremblay dit :

    Daniel Pilon:

    Oui les années d,université sont difficiles. Mais si en sortant les conditions ne sont pas avantageuses cela créé un certain sentiment d’injustice. Je suis heureux de mon emploi et de mes conditions mais cela n’a pas toujours été le cas et je vois tous les jeunes qui m’entourent et c’est vraiment révoltant de voir ce qu’on leur offre.

    Trouvez-vous juste qu’un jeune entrant comme adjoint administratif (ce n’est qu’un exemple vu de mes yeux ceci n’est pas mon domaine) gagne 16$/h sans REER ni assurances alors que l’autre adjoint administratif de 58 ans, est à 30$/h 3 semaines de vacances, contribution de l’employeur au REER, assurances complètes et sécurité d’emploi?

    À chaque fois que j’ai posé cette question à un boomers syndiqué il a toujours levé les épaules en disant Qu’est-ce que tu veux que je te dise c’est la vie!

    Sans aucun remords on voit les ravages que les boomers ont fait dans les milieux d’emplois où ils ont de superbes conditions de travail mais qui regardent les jeunes gagner le cinquième de leur salaire pour le même emploi sans se sentir un peu mal de ne pas avoir essayer de leur léguer un peu.

  71. jean Martin dit :

    @Daniel Pilon

    Vous dites :

    Je pense de plus en plus comme vous. En effet, après 65 ans on ne rapporte plus à la société?. La chambre à gaz serait une bonne solution pour ce groupe d’âge. Comme on parle de gratuité scolaire, on pourrait récupérer leurs RRQ pour payer les droits de scolarité.

    Mais c’est épouvantable de parler ainsi contre les vieux.Mais quelle sorte d’homme êtes- vous donc, un caquiste , un RLQ ….

  72. jean Martin dit :

    @Pierre-Luc Tremblay

    Je doute que madame Gagnon réponde à votre question,mais vous touchez un bon point.Les boomers l’ont eu facile, avec le gel des frais. Maintenant, ils se foutent que les jeunes payent plus pour leurs études,ils se concentrent sur la gratuité de la santé car ils sont vieillissants. Dans le fonds les boomers n’ont fait que profiter de gratuité par dessus gratuité,et aujourd’hui ils viennent faire la morale aux jeunes. Belle exemple de solidarité sociale.

  73. riouxrejean dit :

    Oui je vous ai lu on veut des élections pour mettre qui le dr Porter Legault associe avec kadir hello on s`en va chez Mr le mur dettes et crasses salut

  74. Daniel Pilon dit :

    @ Pierre Luc Tremblay

    Trouvez-vous juste qu’un finissant en médecine vétérinaire, 2 ans de cégep et 5 ans d’université, se fasse offrir 30 dollars l’heure?. Qu’une hygiéniste dentaire, 3 années de cegep, se voit offrir plus de 30 dollars l’heure?. Qu’une personne ayant suivit un cours, payé par le gouvernement, durant une période de 1 an et demi, recoive 35 dollars l’heure en débutant?. Et les policiers et les pompiers? On vit dans un monde d’offre et de demande. Il faut faire le bon choix. En passant, ce sont tous des emplois qu’occupent des jeunes.

    Vous savez, dans les années 70, Bourrassa s’est fait élire en promettant de créer 100000 emplois. Le taux de chomage était quand même assez élevé entre 1970 et 1982.

    1970 – 7,9%
    1975 – 8,8%
    1977 – 10,3%
    1980 – 9,9%
    1981 – 10,4%
    1982 – 13,8%

    Donc, les « boomers » l’ont pas toujours eu facile. Cela ne veut pas dire qu’ils l’ont encore facile aujourdhui. Je pense plutôt que ce sont des gens habitués à se démerder.

  75. Pierre-Luc Tremblay dit :

    Daniel Pilon:

    Vous ne répondez pas à la question… Je me répète :Trouvez-vous juste qu’un jeune entrant comme adjoint administratif (ce n’est qu’un exemple vu de mes yeux ceci n’est pas mon domaine) gagne 16$/h sans REER ni assurances alors que l’autre adjoint administratif de 58 ans, est à 30$/h 3 semaines de vacances, contribution de l’employeur au REER, assurances complètes et sécurité d’emploi?

    Trouvez-vous cela juste? Merci de répondre

  76. Pierre-Luc Tremblay dit :

    Daniel Pilon:

    Je parle de même emploi pour deux générations différentes. Je ne compare pas un comptable avec un policier.

    Je parle d’un adjoint administratif de 28 ans et d’un autre adjoint administratif dans la même compagnie de 57 ans…

    Deux types de conditions de travail aussi éloignées n’est pas normal.

  77. jean Martin dit :

    @ P-L Tremblay

    Obstine toi pas avec Pilon,il est bouché bien dur,comme tous les boomers. Il dit n’importe quoi. Il sort des taux de chômage qui n’ont rien à voir avec le sujet. C’est un siphonneux de fonds publics,il devrait remercier les jeunes de payer tout pour lui. Je suis sûr que c’est un fonctionnaire retraité ,gras dur,fonds de pension mur à mur,et il vient déféquer sur notre jeunesse.En termes clairs c’est un voleur .

  78. Daniel Pilon dit :

    @ Pierre Luc Tremblay

    Pour répondre à votre question, je dirais , si vous avez raison, que ce n’est pas juste. Moi, dans ce cas là je changerais d’entreprise à la première occasion, où de domaine d’emploi. On est pas coulé dans un bloc de béton, la vie nous offre plusieurs opportunités. Faut juste oser.Souvent, lorsqu’on débute un emploi on voudrait obtenir les mêmes avantages que celui qui a 20 ans de carrière. Faut faire sa marque.

  79. Dominique Lavoie dit :

    PLT,

    les messages de Dominique Tremblay sont de moi. Lapsus vu que je m’adressais à vous.

    Que je vous rassure tout de suite: la méchante boomer que je suis a fait comme pas mal de ses contemporains: elle est allée travailler de bonne heure et s’est mise à payer des impôts de bonne heure aussi. Ce qui ne m’a pas empêchée de faire une bonne vie, la réputation des études universitaires étant plus que surfaite. Il y a plein d’universitaires au chômage et plein de plombiers et de secrétaires qui roulent leur bosse.

    J’ai aussi payé pour les fonds de pension de mes parents et grands-parents qui n’y avaient pas du tout contribué. Et pour l’assurance-maladie à laquelle ils n’avaient pas contribué non plus. En plus de payer pour moi.

    J’estime donc avoir fait plus que ma juste part et tout votre éternel chialage contre les boomers n’y changera rien: faites comme nous: bougez-vous le derrière et allez chercher ce que vous voulez dans la vie au lieu de brailler. Et comme nous, payez. Comme on a payé pour les infrastructures et pour tous les beaux filets sociaux que NOUS ne voulions pas parce que nous avons été capables de nous débrouiller sans, contrairement à vous qui en profitez et largement.

    Les moins de 40 ans chialent le ventre plus que plein. Ils n’en ont jamais assez et se retrouvent les plus endettés parce qu’ils veulent tout tout de suite et de préférence aux frais des autres, sinon chick-a-chick!

    Désolée, je n’embarque pas dans votre « guilt-trip ». Je ne vous dois strictement rien et je ne regrette absolument pas de profiter de ce pour quoi j’ai payé pendant de longues années et que je paye encore, cette fois-ci sans en profiter, notamment un foutu médecin de famille, des routes qui ont du bon sens, du service quoi!

    Vous aviez l’air tout ému que je prenne la défense des gays sur un autre fil… Je dois avoir plus d’humanité et de cœur que vous n’en avez! Je plains vos parents.

  80. Ivan Champetier dit :

    ¨Promenez-vous dans la campagne cubaine,comme je l’ai fait,il n’y a personne là -bas qui se sent opprimé.¨ (Jean Martin)

    J’ai déja vu des gens qui n’avaient aucune idée de ce que c’est que de vivre en dictature,communiste particulièrement,mais vous,vous les battez tous!
    Pensez-vous sérieusement qu’ils seront assez fous pour aller vous dire ce qu’ils pensent vraiment pour que la police rapplique aussitôt pour leurs apprendre a garder leurs opinions pour eux?Si oui,vous êtes a plaindre au dela de tout ce qui s’imagine.
    Qui leurs dit que vous n’êtes pas un des nombreux espions qui déambulent pour aller informer la police sur les éléments ¨réactionnaires pro-bourgeois¨? Vous ne vous l’êtes pas demandé deux secondes?

    Bien sûr les Cubains se tiennent tranquilles la-bas!Hormis le peu a voler qu’il y a, ils n’ont pas comme ceux de Miami,le recours a un avocat quand par malheur ils se font arrêters!La police Cubaine va la ou elle juge bon,les mandats de perquisitions n’ayant pas cours dans ce pays! Ils peuvent te tapocher au gré leurs bon vouloir,il n’y a aucuns recours possible. Vous essaieriez de violer la loi dans de telles condition, vous?
    Pensez un peu avant d’écrire.
    En passant,l’argument du soleil la,pas fort. les démocraties du coins dont la Floride,ont tout le soleil qu’il leurs faut eux-aussi. La féroce dictature des Castro n’y est pour rien dans ce cas.

  81. Daniel Pilon dit :

    @ jean martin

    Mon dieu johnny vous vous surpassez…

    Je tiens à vous remercier du fond du coeur pour tout ce que vous payez pour moi. Ca me gène un peu de profiter de toute cette richesse, sachant que ca vous met dans la merde. Désolé, comme tout les boomers, je vais mourrir un jour et vous laisser la place (vide), vous croyez?. Heureusement que les jeunes ne pense pas tous comme vous. On parle de gratuité pour les jeunes. Et vous, vous parlez de « déféquer ».

    @Pierre Luc Tremblay

    Vous au moins vous avez de la classe.

  82. Miche dit :

    Sans oublier ces Eternels étudiants qui NE SAVENT pas ou ne VEULENT pas prendre position comme CITOYEN sans la SOCIETE!…

  83. Jean-Yves Gobeil dit :

    « En diminuant drastiquement le nombre d’élèves admis dans les universités (et ce, dans tous les programmes, même ceux dits « mous », comme la philosophie, la sociologie et l’histoire de l’art) et en allégeant les classes, on rendrait la gratuité réalisable. »

    - Donc, si on prend seulement les meilleurs, l’université pourrait être gratuite !
    - Mais si on prend seulement les meilleurs, l’ASSÉ n’aurait plus de membres, donc plus personne pour exiger la gratuité !

  84. Mike_O dit :

    Arrête de pleurer, Pierre-Luc.

    Oui, il y a des choses dans la vie qui sont injuste.
    La comparative entre les 2 personnes pour le même emploi est bidon. Les salaires et les avantages vont avec les années d’expérience dans le marché de travail. Tu va surement dire, oui mais mon ami à un bac et l’autre juste son secondaire 5. Quand tu es en poste, ton diplôme n’as plus d’importance juste l’expérience de travaille. Le bout de papier que tu reçois quand tu finis tes études, il te sert seulement à trouver un job à ligne point. Pis ce n’est pas vrai que la gel des frais scolarité était maintenu depuis 40 ans parce qu’il as eu une augmentation dans les années 90.

    Une chose que tu dois réaliser c’est que le marché de travail d’aujourd’hui est très différent qu’il y a 40 ans. Il y a une inflation des diplômes, il y a plus des mondes avec des diplômes qu’avant et il y a moins d’emploi qu’avant à cause de la technologie. Ex. agent technique a la ville de Montréal, une poste qui prends seulement un DEC, bien la majorité sont des universitaires dans c’est poste la. Et pout les poste de dessinateur qui sont envoie de disparition à la ville de Montréal, il y a beaucoup qui ont des DEC et BAC pour faire le job de quelqu’un qui a juste besoin d’un DEP.

  85. Pierre-Luc Tremblay dit :

    Dominique:

    Vous ne faites pas la différence entre les droits humanitaires dont vous êtes remplie et c’est tout à votre honneur et les conditions générationnelle.

    Mes plus grandes valeurs profondes sont l’honnêteté, l’égalité et la justice. Que les gays aient les mêmes droits que les hétérosexuels pour moi cela va de soi et vous étiez d’accord avec moi.

    Égalité et justice cela doit s’appliquer aussi aux jeunes vs leurs parent

  86. Jean-Yves Gobeil dit :

    Toujours le même discours de nos amis gauchistes !

    - C’est à cause des Baby Boomer si…
    - C’est à cause des Libéraux si…
    - C’est à cause de John James Charest si…
    - C’est à cause des CAQuibants si…
    - C’est à cause de Legault si…
    - C’est à cause des riches si…
    - C’est à cause des corporations si…
    - C’est à cause des libertariens si…
    - C’est à cause des capitalistes si…

    J’adore vos arguments :D

  87. Carl dit :

    @Pierre-Luc Tremblay

    La realité a changé avec la mondialisation, ca a une influance sur les emplois , les conditions et les salaires. sauf peut-être sur ce qui n’est pas exportable ou qui ne peut pas se faire à distance, les métiers traditionnel, plomberie, électricité, menuiserie, …
    C’est pour ca que je suis contre la gratuité scolaire, personnelement je gagne très bien ma vie mais si c’etait à refaire, je ne mettrais jamais les pieds dans une université.
    Vous êtes en col`re contre les decisiond du gouvernement? cessez de vous inscrire et passez au technique et au DEP, vous allez gagner plus et plus tôt. (à moins de faire medecine bien sure)

  88. Frankenstein Eichenbaum dit :

    Je suis pour une fois d’accord avec vous. Mais vous avez trop tendance à en rester au stade du reproche décourageant, culpabilisant pour vos ouailles, comme jamais les curés catholiques ne le furent nonobstant votre avis. Quand on dénonce une porte sur l’enfer, il faut aussi en ouvrir une sur le ciel. Les pays de gratuité universitaire sont plus nombreux qu’on pense, parfois même ils sont assez modestes, mais ils exigent beaucoup plus en retour des étudiants, et souvent imposent des filières et des périodes de service peu rétribué. Vu que le Québec se veut un morceau d’Europe du Nord en Amérique, pourquoi ne pas choisir une solution mitoyenne où l’étudiant bénéficiaire de gratuité devrait aller dans les domaines réellement en demande sociale (ex : médecine familiale, génie minier) et s’engager à exercer les premières années un emploi non de son choix (médecine en région, développement du Nord). Cependant que l’étudiant désireux d’étudier des matières de pur loisir pour lui (arts, sociologie) ou alors d’ouvrir tout de suite un cabinet pour une clientèle huppée (médecine esthétique, ingénieur à la ville) devrait quant à lui être au régime financier régnant aux USA.

    Ma devise est « pas de liberté sans responsabilité, pas d’égalité sans réciprocité, pas de fraternité sans respect des frontières ». J’ai hurlé cette solution tout le long du printemps érable et les purs sarcasmes que j’ai reçus en retour m’ont fait vite penser qu’il s’agissait d’un événement monté. On ne me fera plus croire au mythe de 1968 à savoir que les étudiants sont l’avant-garde en matière de progrès social, avant cette date les marxistes eux-mêmes jugeaient plus justement qu’il s’agit du secteur le plus individualiste et le plus corruptible de la société.

  89. Frankenstein Eichenbaum dit :

    J’ai vécu à Cuba, j’ai tenu à y vivre un certain temps dans la population et non comme touriste, j’ai dû pour ce faire me remémorer tous les cantiques marxistes qu’il était d’usage de chanter à Paris dans les années 60-70, si bien que je fus félicité… La réalité, c’est que la misère matérielle, alimentaire surtout, avoisine souvent celle d’Haïti, que je connais aussi via beaucoup d’amis. La réalité, c’est que le système de santé en principe gratuit ne procure aucun soin matériel, seulement des conseils et d’assez bons diagnostics. Les cliniques sont en ruines et le patient doit lui-même apporter tout son nécessaire, sa literie, et surtout ses médicaments, disponibles seulement sur le marché parallèle… La réalité, c’est que l’université en principe gratuite comporte moins de places pour moins d’enfants du peuple que sous Batista, qu’il faut faire partie d’un réseau plus ou moins interlope pour y accéder, et que ses diplômés honorifiques honnêtes travaillent tous dans l’hôtellerie plutôt. La réalité, c’est que Cuba, surtout depuis la chute de l’URSS, est géré exactement comme une seule et vaste plantation privée dont les employés seraient affermés pour la vie, ce n’est pas très différent de ces petits pays d’Amérique centrale qui sont la création d’une seule compagnie fruitière qui décide de tout et même de la religion. Les gens chantent des hymnes marxistes avec enthousiasme parce que sur le strict plan musical ce sont de beaux spectacles effectivement et qu’il n’y a guère d’autres festivals de masse. Une personne sur deux me disait rêver d’être de l’autre côté de la mer et je leur répondais systématiquement « qu’est-ce qui vous dit que le monde capitaliste vous donnera le niveau de vie de la Floride et non pas celui d’Haïti, qui est encore plus proche et plus semblable? » (ce qui est vrai) ce qui m’a fait particulièrement bien voir des autorités.

  90. JP Bouchard dit :

    PLTremblay demande

    : « Trouvez vous ça juste 16$ de l’ heure pour l’ adjoint …. »

    Oui. Il s’ est envoyé dans un domaine où il y a trop de candidats.

    Les jeunes aujourd’ hui veulent tous avoir la belle job alors il y a trop de candidats dans certains domaines.

    C’ est comme en Chine ou aux Indes…trop de monde = salaires très bas.

    Il devrait aller dans un autre domaine.

  91. Pierre-Luc Tremblay dit :

    JP Bouchard:
    Vous mélanger tout et vous ne lisez pas jusqu’au bout

    J’ai dit trouvez vous a juste qu’un jeune entrant comme adjoint administratif gagne 16$/h sans REER ni assurances et sans vancances alors que l’autre adjoint administratif dans la même compagnie de 58 ans, est à 30$/h 3 semaines de vacances, contribution de l’employeur au REER, assurances complètes et sécurité d’emploi? Anyway

    Sur une note plus positive, je remercie d’avance tous ces boomers qui croient à la jeunesse, qui nous encourage sans nous juger et nous descendre, qui nous donne la place que nous méritons et qui nous servent de mentor, qui donnent leur première chance aux finissants et qui croient en leur potentiel. Vous n’avez pas idée comment vous faites la différence dans la vie d’un travailleur dans la vingtaine. Les modèles positifs c’est ce qu’il nous faut, et pour ceux qui sont concernés, je lève mon chapeau et vous suis reconnaissant :)

  92. Miche dit :

    Dans les années 30 et plus, à cause de la CRISE, ont institue le « SECOURS-direct » pour les FAMILLES qui ne peuvent plus suffire à NOURRIR 6-8-10-12-14-16-18 BOUCHES!
    Vous dites que j’exagère? NON, PAS du TOUT!
    Dans les années 50, très difficiles encore, des Baby-boomers voulant venir en AIDE aux personnes VRAIMENT dans le BESOIN instituent le BS!
    Malheureusement, ce système a dérapé :
    Les Partis politiques, en MAL de de VOTES ont vu une « MANNE » pour se faire élire :
    PLUS on DONNE, PLUS on se fait élire!…PQ aidant avec les années …
    Disons les VRAIES CHOSES :
    De nos jours, si tu fais partie d’une famille de1-2-3 enfants et que tu as le câble,internet, TON iphone TON ipad, le cinéma-maison des jeux vidéos etc…;
    Si à 16 ans tu peux CONDUIRE, t’ACHETER une auto, PAYER ton PERMIS, ton certificat d’immatriculation , tes pneus, ton essence, mais que tu te PLAINS de NE pouvoir te faire instruire GRATUITEMENT, tes parents et toi, vous êtes « fuckés »!
    Quand tu as l’âge de faire tout ça,Tu es MEMBRE à part entière d’une SOCIETE et
    TU dois, comme CITOYEN y CONTRIBUER!
    TU ne n’attends pas que les autres PAIENT TES frais de scolarité en plus deTON Loyer, TON Électricité, TON Transport, !
    Étudiant ou Pas… TU CONTRIBUES!!!
    Tu veux t’instruire OUI ou NON?
    Établis tes PRIORITES en tant que citoyen RESPONSABLE!
    Tu peux CRACHER allègrement sur les Baby-boomers qui ont voyagé a pied, en autobus, en métro, pendant leurs études parce qu’on NE pouvait vivre AU-DESSUS de nos moyens!
    La SOCIETE, c’est PAS ta carte de crédit!!!
    Comme on dit : « T’as des organes?…Organise-toi »!

  93. translucide dit :

    P.L TREMBLAY 0H.48
    Cher ami vous dite que ca vous rend malade
    oui moi aussi je suis sur que vous souffrez
    d’une jalousitttte aigue tres aigue
    faite vous soigner ca presse

  94. Martineauno dit :

    Encore un bel exemple du mépris typiquement martineauséeux: J’entends déjà les critiques de l’ASSÉ : « Oui, mais les riches grandissent dans un milieu confortable, propice à la réflexion et au recueillement, et peuvent se payer des tuteurs quand ils tirent de la patte dans leurs études, alors que les pauvres couchent à 15 dans un 2 ½, et ont moins accès à la culture, à la littérature… » Martineau n’est pas capable d’argumenter intelligemment, alors il faut qu’il verse dans la caricature. C’est vraiment déplorable.

    Ensuite, la finale: « Malheureusement, cette piste de solution ne fera même pas l’objet d’une discussion au fameux Sommet. Car « excellence » est un mot tabou, au Québec ». En effet, cela ne sera pas discuté au sommet. Non pas parce que ce mot est tabou au Québec, mais parce que les dés sont déjà jetés; le sommet n’étant qu’une opération de relation publique pour donner l’impression que le PQ remplit une promesse électorale. C’est le cas, mais pour mieux faire avaler l’indexation

  95. translucide dit :

    P.L.T. 18H.40
    Bien oui c’est normal
    au lieu de chiale d’etre frustre et de jalouser les fameux
    BOOMERS
    lui Y TRAVAILLE
    ET IL EST HEUREUX ENPLUS
    ce qui est tres positif pour LUI
    et son entourage ce qui fait qu’a bout de
    ligne il est gagnant

  96. Pierre-Luc Tremblay dit :

    Miche:

    Bon voilà notre Ginette Gazaille nationale qui change de nickname pour faire valoir ses opinions. Votre façon agressante de mettre des majuscules partout pour faire valoir votre point pour facilement vous a trahi. J’arrêté de lire après deux lignes vos structures de phrases tout croche me donne mal à la tête.

    Translucide:

    Encore Ginette Gazaille alias Miche… encore des majuscules partout. Avez vous besoin tellement de vous prouvez que vous changez de nom pour aller chercher des appuis? Pathétique.

    Je suis contre les injustices et pour l’équité voilà. Si la justice vous dérange, allez vivre au Texas vous allez en voir de la belle justice expéditive.

  97. Claude. L dit :

    La gratuité à l’université ce serait comme un party à bar ouvert.Lorsque la boisson est gratuite les gens boivent comme si Molson fermait le lendemain.Ce serait le même scénario avec certains étudiants,surtout dans les concentrations dites molles.Ils auraient 40 ans et seraient encore assis sur les bancs d’école.J’en connais qui en sont à leur troisième bac,mais c’est papa,un baby-boomer qui paie.Alors on aime mieux étudier que de travailler.Avant ca prenait du coeur au ventre pour travailler,maintenant on demande des diplômes et certains de ces diplômés pensent en savoir plus que celui qui est en poste depuis 10 ou 15 ans.Malheureusement vos parents ne sont plus là pour vous dorloter vous les enfants-rois

  98. Pierre-Luc Tremblay dit :

    CLaude:

    Après vous avoir lu, les gens viendront chialer que certains jeunes sont tannés de l’attitude des boomers… Vous courez après votre perte avec votre attitude mesquine et méchante

  99. Ivan Champetier dit :

    ¨Les gens chantent des hymnes marxistes avec enthousiasme ¨ (un inconnu parlant de Cuba)

    En effet,mieux vaut pour eux d’en donner l’impression.La police,assurément mieux financée que le système de santé, surveille. Rien qu’a voir la vie ordinaire,imaginez les prisons.
    Et il y en a chez nous pour appeller ça ¨une république socialiste¨.

  100. Daniel Pilon dit :

    @ Pierre Luc Tremblay

    Il faut reconnaitre que le commentaire de Claude L.(0h41 min.) est très méprisable envers les jeunes universitaires. Mais il ne faut pas généraliser. Il est faut de croire que tout les boomers pensent de cette facon. Qui vous dit que cette personne est de la génération des boomers?

  101. C'est assez dit :

    Hier soir, j’ai entendu aux nouvelles de RC que plus de 10 000 étudiants français venaient chaque année étudier dans nos universités. Eux qui n’ont pas de frais de scolarité pour aller à l’université pourquoi viennent-ils en si grand nombre étudier chez nous? Et nous, pourquoi payons-nous de notre poche pour faire instruire ces français? Est-ce que 10 000 étudiants québécois vont étudier dans les universités françaises chaque année? J’en doute!

  102. papajohn dit :

    désolé pour toi PLT mais Claude et Miche ont totalement raison et je te certifie que tout ceux qui ont au dessus de 45 ans ont exactement cette vision de nos faux pauvres jeunes , eux l’ont été pauvre et savent très bien a quoi ça ressemble la pauvreté.contrairement aux jeune de moins de 30 ans . les entre deux soit les 30 a 45 ans eux ca va dépendre du milieu familliale et de l’éducation plusiueurs vont se rappeller du UNE voiture par famille , alors si Dad te prête son char c’est qu’il fait confiance en maudit et ne brûle pas sa confiance car la prochaine fois ou tu vas conduire ce sera TON char. LA voiture c’était le moyen de transport pour le gagne-pain de famille complète. Maintenant c’est pour une famille de deux adultes et un enfant trois voiture une moto , une motomarine, un chalet, 8 télévisions 5 ordi 2 tablettes et ca vient braillé de pauvreté.
    le printemp passé la gang de mongol qui cassaient les vitrines et brulaient des chars de citoyens complètement victime inocente de cette fausse rébellion . Le même scénario, mais en 1972! C’était pas la police qui sortait pour casser la gueule au petit baveux qui brisait un char de la famille , c’était le père qui en camisol et pentoufle qui aurait ramasser le jeune morveux et laisse moi te dire que le jeune après une maudite bonne claque derrière la tête était bien mieux de se la fermer sinon les coups pleuvaient jusqu’a rédition du coupable . la police c’était encore pire mais elle était respectée a cette époque, maintenant ce sont de petits chiots qui pisse a terre en se fesant cracher dessus et retenus par la queue par des moumoune qui sont plus politiciens que haut-gradés et c’est domage . car il ne font pas ce que les gens qui paient des taxes s’attende d’avoir pour leurs taxes , soit la prpotection du citoyen et de la propriété privée.

  103. Ivan Champetier dit :

    ¨Ça coûterait beaucoup moins cher à l’État de financer le réseau.¨ (Richard Martineau)

    Oui,mais a nous?
    Est-ce que l’état en profiterait pour procèder a l’impérieuse nécéssité d’assainir ses finances et de sa conséquence,nous faire payer notre vraie ¨juste part d’impôts¨ donc beaucoups moins que maintenant?
    Connaissant le goût des gouvernements pour le gaspillage et le mépris naturel de biens des gens de la fonction publique pour l’argent des contribuables (que malgré leurs discours en parlant avec mépris,ils demandent abondament),il est permis d’être sceptique.
    Les seuls qui en ont parlé,c’est la CAQ pour l’instant. Le feraient-ils dans l’éventualité ou ils seraient au pouvoir?
    Excellente question!

  104. Daniel Pilon dit :

    …il est « faux » de croire plutôt que « il est faut ». Commentaire de 9h32 min.

  105. jim brindle dit :

    @ Jean Martin et Richard Ortie ; Je n’ai jamais vu autant de Cubains médecins faire du taxi ou fabriquer des cigares . Ces mêmes personnes instruites , comme tous les autres Cubains , n’avaient pas accès , par la loi , aux hotels Cubaines et ni aux produits de luxe ; rouge à lèvres , parfum , bas nylon etc. ) , ce sont les touristes Québécois qui leur en faisaient cadeau en cachette . Pourquoi , tant de Cubains ont illégalement partis de leurs pays pour les USA et ailleurs , surement pas pour le soleil de Miami , mais pour se libérer de la dictature de Castro , élue par lui même , président à vie de Cuba . Rappelez vous des missiles que les Russes voulaient installer à Cuba et qui ont fait demi tour sous l’insistance du Président Kennedy .

  106. ID Ologie dit :

    @ jean Martin,

    Je ne comprends pas votre logique, cher ami,

    —–

    « l’éducation est un investissement […], ce n’est pas une DÉPENSE. »

    « Par contre, la santé est une dépense. […] Quant tu opères 3 fois un ti vieux de 70 ans pour le coeur,çà coûte au dessus de 100,000$, pour quelqu’un qui ne rapporte plus un sous à l’état. »

    —–

    Normalement, il faut avoir de la suite dans les idées. On ne peut pas dire qu’un principe s’applique unilatéralement dans un cas, et qu’il s’applique sélectivement dans un autre. Si on applique ta logique de rentabilité de la santé à l’éducation, un étudiant qui ne termine pas son diplôme, pour lequel on a payé ses études quand même, ne rapportera pas plus de sous à l’état non plus, n’ayant pas le diplôme lui permettant d’exercer une profession plus rentable (donc payer plus d’impôts).

    De même, l’inverse est également vrai. Si on opère un jeune individu, ce qui impose donc un coût à l’État, mais qui au lieu de mourir, il peut retourner travailler et payer des taxes et impôts pour le restant de ses jours, alors il RAPPORTE, c’est donc un investissement.

    La vérité, c’est qu’autant pour l’éducation que pour la santé, certains peuvent être vus comme un investissement, d’autres comme une dépense.

    Si tu es prêts à dire que la santé est une dépense parce qu’investir pour sauver la vie un retraité ne rapporte rien, soit conséquent avec toi-même et admet qu’un étudiant qui n’obtient pas son diplôme est autant une dépense puisque qu’il n’y a, comme pour le « p’tit vieux », AUCUN retour sur l’investissement.

    Et sérieusement, est-ce que tu insinue qu’on devrait laisser crever du monde « qui ne sont plus rentables », mais qu’on devrait payer les études de ceux qui n’obtiendront jamais de diplôme?

  107. nonmercisansfacon dit :

    @PLT

    Peut-être que si vous passiez moins de temps sur le blogue à Martineau vous auriez une meilleure job.

    Par ailleurs c’est normal que quelqu’un avec plus d’ancienneté fasse plus d’argent qu’un jeune, oui, tout à fait normal.

  108. Yépas Content dit :

    À L’imprévu

    Alors pour tous les étudiants, il devrait y avoir un genre de compte affichant un solde fictif, représentant le coût de leurs études, et le solde diminuerait graduellement tant que l’étudiant travaille au Québec et paie des impôts. Un départ signifierait automatiquement le recouvrement d’une dette représentant le solde.
    Et pour tous les médecins, l’obligation de fournir un minimum d’heures dans le réseau public sous peine de perdre leur license.

    WOW je pense que c’est la première fois que je suis entièrement d’accord avec toi.

  109. jean Martin dit :

    @ID ologie

    Je voulais effectivement distinguer une dépense d’un investissement. L’autre aspect que vous touchez est tout aussi important ,soit l’offre d’un bien, que ce soit la santé ou l’éducation.L’offre en éducation universitaire ne doit pas être illimitée. Par exemple, on pourrait donner aux jeunes universitaires une banque d’années ou de cours selon le programme,le concept resterait à être défini, et lorsque cette banque deviendrait épuisée, l’étudiant aurait à débourser un certain montant supplémentaire s’il veut poursuivre. Un contingentement des meilleurs du CEGEP pourrait être aussi envisagé.

    De même ,dans la santé,l’offre ne devrait pas être illimitée. Le même concept pourrait être mis en place,soit une banque pour des consultations ou chirurgies,et après l’utilisateur débourse une partie des frais.

    Par contre, il est clair et je sais que personne ne veut en parler, mais nous n’aurons plus les moyens comme société dans le futur de se payer des chirurgies sans frais à toutes les personnes âgées qui ne produisent plus de revenus de travail.

  110. francine gagnon dit :

    @ Yépas Content: « genre de compte affichant un solde fictif »

    C’est bin beau mais qui vas payer le compte réel?? Les contribuables? les salaires des profs sont dans les frais scolaires ils vont travailler avec un salaire ficif? Je trouve cette idée complètement loufoque et l’étudiant qui n’obtient pas son diplôme que les contribuables vont avoir payé, mettons pendant 2 ans avant qu’il décroche..qui va rembourser à l’État??
    C’est un choix de société que les québécois ont fait la RAMQ, SAAQ, RRQ tout travailleur doit donner sur sa paye un montant pour obtenir les services de l’État. Un étudiant de 25 ans temps plein universitaire ne peut plus embarquer sur les assurances de ses parents, s’il a un travail et gagne + de 14000$ dans l’année (on s’entend que c’est une job de « between ») doit obligatoirement payer à la RAMQ lors de son rapport d’impôt le max 625$ + 200$ de Bachand total de 825$/année et il est étudiant temps plein!!! C’est la loi, Si vous faites le choix de ne pas avoir d’enfant, ça ne change rien au fait qu’une partie de votre paye va partir pour payer 70% du salaire de chaque femmes qui ont décidé d’en avoir un pendant un an (congé parental) et payer la même chose à son chum pendant 6 semaines. En même temps un montant part pour payer la garderie à 7$ de ces enfants et finalement vous êtes tenus par l’État de payer près de 89% de leurs études. De plus vous êtes obligé de donner une partie de votre paye pour celles qui ont de la difficulté à les faires ces enfants (procréation assistée). Vous êtes aussi obligé de payer la RAMQ et une autre partie de votre payer pour la SAAQ, la RRQ le RREGOP etc…finalement tout le monde doit contribuer pour le choix de société qu’on s’est nous-même voté.

  111. francine gagnon dit :

    C’est bin beau que ça soit du fictif pour l’étudiant mais il reste que c’est du réel pour le contribuable!

  112. Claude. L dit :

    Mon attitude n’est pas plus méprisable que celui qui dit que les personnes agées coûtent cher en soins médicaux.La seule justice qu’il y a en ce bas monde c’est que tout le monde vieillit en même temps.Les jeunes d’aujourd’hui sont les vieux de demain.D’ici là j’espères que certains auront acquis la sagesse et qu’ils s’aperceveront que leurs revendications n’avaient aucun sens.C’est malheureux qu’une minorité d’étudiants aient réussi à semer autant la pagaille.Maintenant ils ne veulent plus avoir le droit de grève parce qu’il y a un encadrement qui vient avec.On veut le beurre,l’argent du beurre et la vache qui donne le lait.

  113. Stephan dit :

    Pourquoi ne pas y aller a mi-chemin. 2 suggestions.

    1) A chaque annee on offre un certain nombre de place gratuite selon les notes, et ceux qui ne passent pas devront payer.

    2) On fait payer la premiere annee de BAC a tout le monde et c’est gratuit pour les autres annees selon certaines conditions (notes et un minimum de credits accumulés)

    Mais qu’importe les suggestions, ou il y a de la gratuité, il y aura de l’abus.

  114. Mariette Beaudoin dit :

    @ Le Philosophe,

    Je suis tout à fait d’accord avec vous : la créativité est essentielle pour chacun. D’ailleurs, le conflit vient essentiellement du fait que certains membres de l’élite en manquaient pour trouver des idées de financement. Ça a amené les gens à se battre entre eux. Avait-on besoin de ça ?

    Mais si cela incite plusieurs personnes à réfléchir pour trouver des idées qui amélioreront le système scolaire, c’est déjà ça de pris. Il faut voir tout ça positivement et faire confiance à l’imagination des gens. Même si ça laisse un goût amer, compte tenu des dégâts humains et économiques engendrés par la crise.

    J’ai une pensée pour ces deux étudiants qui ont perdu un oeil. C’est terrible. Ce serait souhaitable si les étudiants et les experts en ophtalmologie se penchaient sur leur cas pour leur redonner la vue. Ce serait un progrès considérable pour l’humanité : imaginez tous ceux qui auraient la chance de revoir sans problème et qui ne le peuvent pas aujourd’hui ! Et ceux-là à leur tour pourraient apporter plus à la société.

    Encore là, pour voir jaillir l’idée de génie afin de les guérir, ça prend de l’imagination et de la passion.

    Et c’est ce qui me pousse à désirer la gratuité afin de donner accès à chacun aux études. Qui sait si un étudiant fauché ne trouvera pas la façon de réparer ces yeux blessés ou de créer quelque chose qui apportera à toute la société un mieux-être ? La mère du docteur Réjean Thomas ne roulait pas sur l’or, mais elle lui répétait : « Ce n’est pas parce que quelqu’un est pauvre qu’il n’est pas intelligent ». Il en était convaincu aussi et regardez ce qu’il est devenu. Pourrait-on se passer d’un esprit aussi brillant, doublé d’une grande compassion pour ses semblables ? Et ce n’est qu’un exemple parmi beaucoup d’autres. La société n’a pas les moyens de laisser passer des Mozart à cause de considérations économiques !

  115. Charles Deleon dit :

    réponse pour… c’est assez.

    Je sais pas si le nombre de 10,000 étudiants français est exact.
    Ce que je sais c’est qu’une majorité d’entre eux viennent étudier ici….POUR APPRENDRE L’ANGLAIS

    C’est la réalité actuelle, la FRANCE s’anglisise.
    C’est la FRANCE qui parle le français. Pas le Québec.
    Le jour ou la langue française sera devenu anglisisé, ce sera le résultat de cette nouvelle langue qui sera la nouvelle langue francaise vivante.
    Le reste sera de l’ancien français donc désuet.

    P.L.Tremblay c’est pourtant simple votre question.
    Tu commences sans expérience ; tu commence en bas de l’échelle.Tu gagnes moin puisque tu continue d’apprendre.
    Tu montes dans l’échelle de l’expérience et tu deviens plus compétent et fiable, tu vaux plus donc tu gagne plus.

    Dans la vie tous est négociations. Tu va au marché et tu choisis ta boite de tomate selon tes propres critères.
    Tu y va pour la marque , ou le goût ou le prix. C’est ton choix.
    La cie qui offre le produit fait de même. Elle fabrique son produi et cherche une clientèle..
    Quans les deux s’accordent et bien tu choisit et achète la canne de la cie X.

    Même chose pour le travail. Tu offres un certain service avec une certaine capacité et fiabilité.
    Le patron a besoin d’un certain genre d’employé.
    Si il cherche un gérant de bureau il va payer plus que pour l’employé du gérant.
    Si il cherche un employé quand bien même tu aurais 10 fois les compétences ce n’est pas ce qu’il cherche.
    Alors il engage pas ou il paye à bas prix une personne qui est trop éduqué ou expérimenté.(risqué)

    Si la personne aime pas le salaire elle est pas forcée d’accepter l’emploi et peut continuer de regarder ailleur.
    Si ailleur les salaires offerts sont pas meilleurs c’est parce qu’il ya trop d’offre.

    En fin des années 60 j’étais étudiant en génie cvil..j’ai réalisé qu’il y avait un surplus d’employé..alors j’ai changé d’option.
    suite….

  116. Charles Deleon dit :

    C’était une erreur d’avoir laissé mon premier choix.
    Si j’avais eut l’expérience de la vie ou de mon père.. ou autre que j’ai malheureusement pas eut . jJaurais su que même si il ya 30 élèves dans la classe il y en a au moin la moitié qui vont pas être bon soit parce qu’il seront pas de bons travailleurs ou pas débrouillards ou pas flexible peu importe.
    Un diplôme n’est certainement pas garantis de compétence.

    Dans mon cas j’aurais du foncer et j’aurais aussi bien réussit comme tous ce que j’ai fait par la suite.

    En passant il ya un grand nombre de cie , dont de très grosses comme des banques qui n’offrent pas de fonds de pension aux nouveaux employés ou d’assurance vies ou médicales. Il faut avoir fait un certain nombres d’années et le salaire augmente avec les années d’expériences comme les fonctionnaires entre autres et les travailleurs de la constructions.

Laisser un commentaire

 caractères disponibles