La « pitounisation » de la culture (extrait)

- 10 janvier 2013

L’an dernier, suite à un texte du Devoir qui a fait un certain bruit dans le petit monde incestueux des journalistes, on a beaucoup parlé de la « matantisation » des médias — la multiplication des émissions de télé et de radio qui s’adressent spécifiquement aux « matantes ».

 

LES JAMBES ÉCARTÉES

 

Or, aujourd’hui, on pourrait plutôt parler de la « pitounisation » de la culture.

En effet, la pitoune (et son équivalent masculin, le « piton ») est maintenant partout.

Tu veux faire carrière dans le merveilleux monde du showbiz ? T’es mieux d’être sexy et d’avoir « un poids proportionnel à ta taille ». Surtout si t’es une fille.

Avant, il y avait trois domaines qui étaient protégés de la dictature de la pitoune : le country, le jazz et le classique.

T’étais grosse ? Tu pouvais être chanteuse western, chanteuse de jazz ou chanteuse d’opéra.

Or, depuis l’apparition de Shania Twain, de Diana Krall (qui, sur son dernier disque, se déguise en « maîtresse sado-maso ») et des p’tites chinoises qui jouent du violon les jambes écartées avec des bottes de cuir mi-cuisse et une jupe ras le bonbon, la pitoune trône maintenant partout.

Sur la ferme, dans les boîtes enfumées et dans les maisons symphoniques.

 

Texte au complet sur le site du Journal de Montréal


Abonnez-vous à cet article

79 commentaires

  1. Robert Findlay dit :

    RIDICULE.Il me semble que par les temps qui courent tu arrais pu choisir un sujet plus intelligent.

  2. jean Martin dit :

    C’est normal Martineau,prends toi ,par exemple,tu as marié une belle femme.Te serais-tu reproduit avec une grosse laide,j’en doute beaucoup.Tous les pseudos intellos et féministes poussent les hauts cris lorsqu’on voit une belle pitoune dans un commercial.Et bien c’est la vie,quand tu es gros et laid avec des boutons tu as moins de possibilités de carrières,et si tu te reproduis remercie le bon dieu! La vie appartient aux gens beaux et intelligents,c’est la loi de la nature.

  3. Alain Mallette dit :

    Tres déplorable de la part du Deuuuuuvoir de se comporter tel un hautain tribun,Raisons de plus pour ne pas lire un tel canard….et je retse poli.

  4. Ivan Champetier dit :

    Vous n’aimez pas l’image d’un produit? Ne l’achetez pas!
    Ceux qui espèrent vous le vendre réajusteront leurs tir,ou disparaîtront.
    Il n’y a pas que moi qui le dise,Frank Zappa disait la même chose! Si la ¨pitoune¨ et son masculin le ¨gino¨ font vendre,ceux qui en dépendent s’en serviront et c’est de bonne guerre*¨!

    *Expression qui ne veut pas dire que l’on aime qu’il y ait la guerre,en passant.

  5. Daniel Murphy dit :

    Dans l’extrait que je viens de lire, il n’est pas question de Marc Hervieux mais je présume que cette histoire d’affiche de l’opéra de Montréal sur laquelle on montre un mannequin plutôt que les réels artistes est à lorigine de ce billet. Je comprends totalement le ténor de se sentir insulté. Quel manque de respect pour une institution qu’on croyait à tort de grande classe. Quel faux pas !

  6. Guy Baker dit :

    Et faut dire que cé assez surprenant que les Choses ont été dans cette Direction … non pas à cause de la Nature des Choses mais surtout à cause de toute cette Lutte Féministe qui voulait « anéantir » le « Barbie-isme » du « Sois belle et tais-toi ».

    Le Dicton:  « L’Homme propose et la Femme dispose » a toujours connu une Application véritable pour Celle qui savait utiliser la Nature du « Mâle » de l’Espèce dépandant de cette « faiblesse » devant la « Déesse » qui assumait sa Sexualité.

    Non …. le Féminisme et comme « revenu » à présenter l’Image d’une « Pitoune «  ( pour rester dans le contexte ) et ainsi à écarter, ce qui était la raison ( enfin l’une d’elles ) du Combat .. c@d, Juger la femme non pas sur son Look mais sur ses Compétences.

    Faut croire que plus tu veux chasser le naturel et plus il va revenir au Galop.

    Mais je trouve cette Situation comme un Symptôme d’une Société Malade et ce qui est triste, c’est que ce n’est rien pour « arranger » les relations entre les Sexes et pire, c’est encore une Pression de plus, sur les Jeunes Filles … de se conformer à un Modèle, qu’elles ne veulent pas nécessairement et à les engager sur un Chemin
    qui ne serait pas selon leur Convictions et Conscience.

  7. guyd dit :

    Et dire que …. ca ne me fait pas un pli,de connaitre TA pitounisation de la culture(extrait) !

  8. guyd dit :

    Méme les mononcles et les matantes … font semblant de ne pas savoir,de ce dont tu parles !

  9. L'Imprévu dit :

    Avez vous remarqué une chose M. Martineau ? Le journal dans lequel vous écrivez me semble le champion toute catégorie de ce que vous décrivez. Il a grandi avec la fameuse « page 7″. Maintenant, faites un efforts et portez bien attention à ceci: Dès qu’un article porte sur la prostitution ou les bars de danseuses, on va montrer un corps de jeune femme, un pied avec un soulier à talon haut, une jambe….. Toujours toujours toujours. Faites l’exercice de remarquer. À LCN on va en montrer le plus possible, L’image fait vendre. Votre journal ne fait pas exception à la règle.

    La grosseur est une caractéristique bien culturelle. Au Moyen Âge et à la Renaissance seuls les riches pouvaient se payer le luxe d’être gros. C’est devenu un signe de prospérité et de richesse. Les pauvres étaient maigres. Maintenant la roue s’est inversée. Être mince est un signe de richesse, de santé, de bien-être et de beauté. Être gros est appartient maintenant aux pauvres.

  10. Guy Baker dit :

    Et …. rien non plus pour améliorer la Situation des Hommes, qui ne pensent et agissent, qu’en fonction de la réaction physique, qu’éveillera la « Pitounne stimulante».

  11. pierre blanchette dit :

    Magnifique chronique M.Martineau. Pierre Foglia n’a qu’ a bien se tenir car il ne vous arrive pas à la cheville!

  12. L'Imprévu dit :

    @ Ivan Champetier

    Je ne pensais vraiment pas lire des citations de Frank Zappa ce matin sur le blogue de Martineau. Je connais bien le personnage et surtout le musicien pour en être moi aussi un grand fan. Il reste qu’il est une exception dans le merveilleux monde du show bizz et dans le monde de la musique. Même les artistes qui se disaient contre-culturels à cette époque faisaient rapidement un autre genre de vie lorsque l’argent s’est mit à rentrer.
    Les hommes choisissent de belles femmes plus jeunes qu’eux afin de montrer leur jeunesse et leur virilité à tout le monde et les femmes choisissent des hommes riches, sportifs, médecins, ingénieurs, artistes.

    C’est la vie. Nous venons tout juste de sortir des cavernes. Ne l’oublions pas. La génétique n’a pas évolué aussi rapidement que la société et la technologie.

    Bien dommage pour les féministes ! Lise Payette et Françoise David ont du pain sur la planche !

  13. ID Ologie dit :

    Je pense que personnellement, on se trompe de cible légèrement. Oui, les médias, les publicitaires, les annonceurs, devraient avoir une certaine responsabilité, mais le plus grand coupable, c’est nous.

    Si cette « pitounisation » existe, c’est parce que ça fait vendre. Parce que ça plait à certains, parce que qu’on achète. Si personne n’achetait, est-ce que l’on continuerait à voir ce phénomène? J’en doute fort. Donc qui est le plus à blâmer? La publicité est probablement le reflet le plus direct de notre société. Et non l’inverse.

    Mais ce n’est pas non plus seulement une question de marketing. Ce comportement se transpose aussi à un niveau personnel. Si la publicité, la mode, ou n’importe quoi d’autre a une influence sur nos « idéaux » personnels, c’est peut-être plus par désir d’appartenance à un groupe, une catégorie d’individus, qui cache peut-être un certain malaise profond chez certaines personnes, incapables d’accepter ce qu’elles sont vraiment. Il y a une certaine détresse, et souvent, lorsqu’il y a détresse, une personne va se jeter sur ce qu’elle croit être la solution à ses maux. Et si l’un de ces maux et lié à l’acceptation des autres, normal qu’une personne va se jeter sur ce qu’elle pense être la solution la plus « visible ». Et cette solution, ça reste le physique et l’attrait sexuel. J’invente rien, cette façon de penser existe depuis que l’homme existe, il semblerait.

  14. Jim Brindle dit :

    Le monde entier ou presque , est dans sa période de déclin , et tout comme d’anciennes civilisations , plusieurs pays et races disparaitrons sous l’effets de cette corruption du cerveau qui ne peut reconnaître que la beauté physique d’une personne versus les trésors cachés et combien utiles d’un laideron (e) .

  15. Eric dit :

    T’as le don de me faire rire et pleurer en même temps…

    Le coté drôle de ceci…

    Ça parait même pas dans ma face.

  16. Ivan Champetier dit :

    ¨Les hommes choisissent de belles femmes plus jeunes qu’eux afin de montrer leur jeunesse et leur virilité à tout le monde et les femmes choisissent des hommes riches, sportifs, médecins, ingénieurs, artistes.¨ (un ¨Imprévu¨)

    Bon je ne suis pas certains que les cavernes y fassent grand chose,au fond,même s’il n’est pas inexact que ça ne fait pas si longtemps que l’on en est sortis!
    Moi je pense que les hommes choisissent des femmes belles et jeunes pour eux longtemps avant de penser aux autres et les femmes qui correspondent a ces critères ne veulent pas donner ça a des pauvres mecs sans le sou et sans beauté particulière!

    J’aimes bien Zappa,qui est une classe a part, mais je ne suis quand même pas un grand fan!
    Quant a Lise Payette (au téléromans a la platitude lamentable) et Françoise David,je pense qu’elles ont fait leurs temps!

  17. le nationaliste dit :

    Lorsque je dis que Martineau n’a aucune logique. Il a écrit en décembre à propos de Rousseau que « Parce que parler, c’est facile. Tout le monde parle, tout le monde a des idées, tout le monde sait comment régler les problèmes de l’univers… Mais prêcher par l’exemple, c’est une autre paire de manches » Chronique « les presbytes ».

    Vous dénoncez ici ce que vous appelez la « pitounisation » alors que vous travaillez pour une entreprise qui diffuse occupation double, le banquier, émissions pleines de pitounes, sans comptez toute la publicité. On vous a vu à la soirée mondaine du grand prix lieu où la pitoune est reine. Vous aimez cela.

  18. le nationaliste dit :

    @l’imprevu

    « Bien dommage pour les féministes ! Lise Payette et Françoise David ont du pain sur la planche ! »

    Elles sont dépassées. Maintenant ce sont les pussy riots et les femens qui prennent la relève.

    Les femens qui se déclarent « ni putes ni soumises » alors que la porte parole est péripatéticienne de métier.

  19. Pascal dit :

    Je crois que le pire mal qui ronge notre société c’est le jugement des autres. D’où les pitouneries.

    Ceux qui s’en font encore avec des phrases comme « Qu’est-ce que les voisins vont penser », « Qu’est que mes ami(e)s vont dire », « Qu’est-ce que mes collègues vont penser de moi », « Qu’est-ce que le ti-jésus va en penser? », etc.

    Le fameux jugement… relique des religions Chrétiennes et pire chose qu’il soit arrivé pour l’émancipation de la race humaine face à l’autorité.

    Rien de mieux pour contrôler

    Bye
    P

  20. Daniel Olivier dit :

    Monsieur « M »,

    Ce n’est pas de voir tant des gens tout nue que je trouve le plus pervers et qui m’énerve le plus mais le double discours que vous les énervés de la liberté d’expression tel que toi Richard, les féministes ou les homosexuelles ont.

    Vous vous insurgez contre la sexualisation du monde des artistes un jour mais vous prenez la part du défilé de la fierté gaie un autre jour surtout des gens comme toi Richard pour pas te mettre le lobby à dos.

    Votre logique va dans tout les sens.

    On impose à nos enfants de 7 ans de voir des hommes et des femmes nues avec des trucs sado-maso durant le défilé de la fierté gaie si ont à le malheur de croiser la mauvaise rue durant le festival. On nous dit que j’ai juste à fermer la télé si je n’aime pas voir du tout nue mais dans la rue en plein jour quand j’ai besoin d’allez chercher ma fille à la garderie sa m’agresse directement. Ca m’empêche de vivre et ça traumatise ma fille parce que ce n’est pas le genre d’éducation que je donne à ma fille.

    Vous nous forcez à vivre presque en campagne mais ça m’empêche de vire en ville parce que je ne veux pas que ma fille soi isolé ou niaiseuse non plus. Le vivre et laissez vivre il est ou et la ligne rouge est ou ?

    Ca m’agace, c’est hypocrite, malhonnête et sa fourre (mélange) tout l’monde c’est le cas d’le dire.

    Branchez-vous! Si vous voulez vivre tout nue dans la rue dites-le mais dites le clairement et j’agirez en conséquence.

  21. Lily dit :

    Je n’ai rien contre les belles femmes mais est-il nécessaire de jouer la «pitoune»? La dignité fait aussi partie de la beauté. Une belle femme élégante se fait remarquer et n’a pas besoin de s’abaisser. Elle n’en saura d’ailleurs que plus belle. Je pense que les «stars» ont aussi des responsabilités face à ces dérapages et devraient cesser d’exploiter (ou de céder) la carte de la provocation. Et surtout elles pourraient devenir de bien plus beaux modèles à imiter pour les petites filles qui grandissent. Mais pour cela il faut une conscience sociale qui est trop souvent bien loin de leurs soucis.

  22. L'inculte dit :

    Cela commence très jeune. Je me souviens que déjà à la petite école on enviait les gars qui  »sortais » avec la plus belle fille de l’école. Même si elle étais une petite conne superficielle. Au secondaire personnellement je ne m’arrêtais pas beaucoup à ça, mais les pitounes sortais avec les douchebags. Des relations bâties sur la superficialité et sur la réputation. Des vrais concours de popularité. En vieillissant beaucoup ne se sont jamais vraiment sortis de cette mentalité puérils. Dans les bars la  »pitoune » (pas nécessairement la plus jolie personne) va recevoir un raz de marée de shooter gratos. C’est une question de pitounerie (Ptite jupette et maquillage à profusion)..

    C’est comme toutes ces femmes qui se teint les cheveux blonds. Je suis tellement écoeuré de cette mode. Anyway.. La ‘belle » femme qui sort avec le gars riche .. Ceux qui se ressemble, s’assemble. Alors, les pitounes peuvent bien tous aller avec les gars riches. Cela fait le ménage du niaisage pour ceux qui recherche plus que le plastique.

  23. ID Ologie dit :

    @ Le nationaliste,

    « Vous dénoncez ici ce que vous appelez la “pitounisation” alors que vous travaillez pour une entreprise qui diffuse occupation double, le banquier, émissions pleines de pitounes, sans comptez toute la publicité. On vous a vu à la soirée mondaine du grand prix lieu où la pitoune est reine. Vous aimez cela. »

    Cool de savoir votre opinon sur le messager. (Tout le monde le sait de toute façon, ce n’est pas nouveau).

    Pourrait-on par contre, avoir votre opinion sur le message?

    C’est ironique, dans un sens, que l’on parle d’un sujet touchant la superficialité, et que plein de gens décident d’attaquer le messager au lieu du message, ce qui est, dans un sens, jouer le jeu du superficiel (mettre tout sur le contenant, rien sur le contenu)…

  24. Gilbert Laurier dit :

    Moi aussi je crois que c’est tout simplement inc… (extrait)

  25. Sly dit :

    Il me semble que tout fut dit sur le sujet dans les années 70 et 80 et pourtant ça revient encore. Nous perdons notre précieux temps (la vie est courte). Nous sommes censés être pourvus du libre-arbitre. C’est donc, à nous de faire l’éducation des générations à venir sur le sujet de l’hypersexualisation et des stéréotypes…

    Cessons de reprocher mers et mondes aux médias et à la société en général. Le sexe c’est vendeur parce que l’on est… acheteurs et parcque l’on élève d’autres acheteurs du même fichu produit parceque l’on sait pertinement que ce qui faire tourner le monde c’est l’argent et … le cul et que l’on veut tellement plus pour nos descendants que ce que l’on a eues.

    Le jour ou l’on se prendra vraiment en main et que nous ferons l’éducation de nos decsendants de façon réfléchie et logique ça virerera de bord mais, tous cela commence par nous et chez nous point à la ligne…
    Prochain sujet je vous pris…La famine dans le monde…les guerres…l’imbécilité collective…des solutions je vous pris ????

  26. Alexandre B. dit :

    @ID Ologie

    Quand le contenant est contaminé, ya de fortes chances que le contenu le soit également.

    Ceci dit, pourquoi s’en prendre à ceux qui nous le font remarquer? À entendre certains, faudrait se faire faire la morale constamment par quelqu’un qui dit faites ce que je dis, pas ce que je fais et ce, sans jamais rien dire.

    Parlant de contradictions ou hypocrisie, je me demandes si Martineau va dénoncer avec autant de vigueur l’entrevue de M. Bain à Claude Poirier sur les ondes de son réseau comme il l’avait fait quand CJAD avait fait une entrevue semblable.

  27. Martin Gélinas dit :

    @ L’Imprévu …

    s’il te plait, change de pseudo …

    Il ne te va pas du tout … tu est le plus prévisible de tous! ….

    pauvre toi.

  28. andréas dit :

    ((Les femens qui se déclarent “ni putes ni soumises” ))

    encore a basher sur les FEMEN

    J’ai une très mauvaise nouvelle pour toi
    Les FEMEN sont arrivé au Canada et sont en préparation pour un FEMEN QUÉBEC
    Prends ton mal en patience parce que bientôt elles vont se rendre dans les piscines publiques
    Elles, elles vont le régler le problème
    Nous devons tous encourager les FEMEN
    Elles sont courageuses et déterminées

  29. André dit :

    Ce n’est pas qu’au Moyen-Âge que la corpulence donnait une image positive. Je lis présentement un roman égyptien se déroulant vers 1925. Un homme ou une femme maigre était fort mal vu, un signe de basse classe sociale. Et il y a encore aujourd’hui des sociétés où c’est encore le cas – là où le cable ne se rend pas, probablement.

    Musique classique: ridicule, on voit que vous n’y connaissez vraiment rien. Les artistes lyriques québécois les plus en vue et les plus acclamés sont plu du type Aunt Jemima que Twiggy: Marie-Nicole Lemieux, Karina Gauvin, Par exemple. Marc Nervieux par exemple n’en a rien à foutre qu’un mannequin le remplace sur les affiches. Il veut sa photo ‘bien en chair’ et pas un paquet d’os pour le représenter. En passant, avez-vous vu l’affiche en question? Le mannequin qui représente le personnage de Hervieux dans l’opérette que Marc chante est une vraie horreur. J’aime mieux les bajoues de Hervieux que le look vampire gothique que les brillants ‘concepteurs’ de cette pub ont adopté.

    Et l’excellente pianiste canadienne Angela Hewitt, lauréate de multiples prix internationaux: elle est mince, mais pas belle du tout. Vraiment pas. Mais quelle noblesse dans ses gestes et son visage! Laissez-faire les petites chinoises prénubiles que vous semblez tant remarquer, eles sont l’exception qui confirme la règle. Croyez-moi, en musique classique le talent fait encore vendre.

  30. le nationaliste dit :

    @Andreas

    Je ne suis pas surpris de voir que ce phénomène se répandre tout autour de la planète. Elles sont commandités par la société de consommation. C’est tellement facile de taper sur l’église. Elles n’ont aucun discours intelligent..rien que du sensionalisme.

    Je n’ai pas besoin de prendre mon mal en patience. Rien ne me surprend maintenant. Des hystériques nues qui s’attaquent à l’église, des ourang-outans brulés vifs pour sauver l’huile de palme, l’affaire Turcotte, la tuerie Newtown…les Femens vont-elles nous libérer de tout cela ? L’occident est en décadence.

  31. le nationaliste dit :

    @ ID Ologie

    J’ai déjà donné mon avis sur un autre blogue de ce journal. Je rappelle que je viens ici entre deux mégots de cigarettes, que je ne suis pas payé. C’est un pur divertissement que ce blogue.

    Mon avis sur le sujet. Je n’aime pas l’hypersexualisation, le superficiel, la marchandisation de tout. C’est complètement dépassée….et vous ne me verrez jamais dans une soirée mondaine à siroter du mousseux en compagnie de bourgeoises ou au Newtown parce que c’est à la mode et jouer les m’as-tu-vu.

  32. le nationaliste dit :

    @ ID Ologie

    Si je parlais du contenant, je parlerai de bien d’autres choses qui sont inutiles. Je parle du contenu du messager.

  33. andréas dit :

    ((L’occident est en décadence))

    Je te l’ai déjà dit et je te le redis

    Du vrai Tariq Ramadan

    Tu as bien étudié tes leçons

    L’Occident c’est la lumière de l’ humanité
    Elle n’est pas parfaite, mais cherche toujours à s ‘amélioré.

    les FEMEN s’attaquent a l’église?
    tiens donc
    l’église est parfaite?

  34. L'Imprévu dit :

    Tiens !!! Faites donc un petit jeu amusant. Regardez LCN et TVA pendant une journée. Comptez le nombre de femmes qui présentent les nouvelles (au sens large…. météo, économie, sports, politique etc).
    Et de ce nombre, calculez le nombre de femmes qui ne répondent pas aux stéréotypes de beauté nord américains.

    Ensuite calculez le % de présence féminine répondant aux stéréotypes. Vous devriez être pas tellement loin du 95 %.

    Est ce que M.Martineau aurait le courage de dénoncer ses collègues féminines ?
    Je ne pense pas. Money makes the world go around…..

  35. Martin dit :

    Belle dénonciation, Martineau.

    L’ironie de la chose demeure que tu sois le représentant de la même boîte qui produit Occupation Double, un produit étant le poster child du même phénomène que tu dénonces.

    C’est l’hôpital qui se moque de la charité, je trouve.

  36. le nationaliste dit :

    @ Andreas

    Non mais s’attaquer à l’église c’est chose faite. Elles n’ont rien inventées les pauvres petites.

    L’occident lumière de l,humanité. Pas actuellement en tous cas. L’occident a brillé à travers l’église aussi.

    Et ne vous appropriez pas les grandes avancées de l’occident. Êtes-vous Bach, Newton, Hugo ?

  37. mario nc dit :

    @ daniel olivier

    votre commentaire est tres pertinent.dans les dents mon richard!!!tu parle comme jean chretien des 2 cotées de la bouche pour attirer l attention!

  38. le nationaliste dit :

    @Andreas

    Je vous laisse en paix avec les hystériques nues. Amen !

  39. Serge dit :

    Ah…la beauté…la nudité…
    Glorifiée.. par tous les grands artistes de ce monde et de l’antiquité!
    Quoique amplement dévoilé dans l’antiquité…..pourquoi ne pas retourner à nos racines??
    Un spectacle de L’OSM avec danseurs et danseuses nues!
    Ah… quel délice!
    Ben..pas sûr!! LOL

  40. Serge dit :

    ..suite
    Pour ce qui est des Divas…..pas sûr!!! LOL

  41. Jean Bourgeois dit :

    Martineau, je vous respecte car contrairement à votre ami Lagacé, ceux qui ne sont pas d’accord avec vous ont droit de parole. J’envoyais un courriel ce matin à Lagacé concernant ces supposés interviews menés auprès des libéraux qui veulent en prendre la chefferie en lui disant que jamais il ne pourra pondre un bon papier sur les libéraux tellement son jupon dépasse. Il ne m’a pas publié et ne doit pas le faire avec ceux qui sont en désaccord avec lui. Il laisse cependant passer les commentaires de flagorneurs qui ne pensent comme lui. Bravo pour votre courage à publier même ceux qui ne sont pas d’accord avec vous et je vous dis encore bravo de pouvoir travailler avec ce genre d’individu aux Francs Tireurs..

  42. phildragonbleu dit :

    Si c’était le cas on n’aurait jamais connu adele.

  43. G. Fecteau dit :

    Je suis contente que Marc Hervieux ait réussi à faire plier l’Opéra de Montréal.
    Ça montre qu’il est authentique et qu’il entend se faire respecter dans toute l’intégrité de sa personne et ainsi redonner ses lettres de noblesse à l’Opéra (en passant que je n’aime pas, pitoune ou piton – trop pompeux, l’opéra même s’il s’agit d’un grand art -): pas besoin d’avoir le physique d’un mannequin pour chanter, surtout de l’opéra!
    À mon avis, pour tout chanteur ou toute chanteuse, on devrait considérer en premier la voix quitte à arranger le physique de la personne à son avantage par la suite. Je déteste les excitées à moitié hystériques – et je suis généreuse – , belles ou pas comme Madonna, Lady Gaga (très pitounes) et les autres de ce genre – du côté des chanteurs masculins, c’est pareil – . Et même Céline Dion, elle m’énerve royalement quand elle commence avec ses sparages à se garrocher sur le dos sur la scène. Pas besoin de ça pour faire un bon spectacle.

    Il me semble que le masculin de pitoune, ça ne devrait pas être piton mais pitou ouaf ouaf!!! Avis aux éditeurs de dictionnaires des régionalismes et des canadianismes!!

  44. sososo dit :

    Jean Bourgeois, entièrement d’accord avec vous pour Lagacé…pendant la danse de beacon des pseudo-étudiant j’ai subit le même sort…il aime filtrer son site, le courageux.

  45. le nationaliste dit :

    @G Fecteau

    En effet, bravo pour Marc Hervieux.

  46. Alain L dit :

    Tient GUYD & l’IMPRÉVU
    sont toujours là, payés par on ne sait qui pour ramener toujours leurs dire à «être contre Martineau», peu importe ce qu’il écrit…

  47. Alain L dit :

    Qui veut du «laid» dans a vie? personne! Ça se retrouve même dans produits maraîchers dans les super-marchers! Pour les médias visuels..les payes sont tellement grosses et les gens font la files alors quand tu as du choix, le boss prends la plus belles.C’est la vie.

  48. TiteLouve dit :

    @G.Fecteau: Marc Hervieux ne chante pas si bien dans son registre d’origine. Si vous le classez en musik popu quelque chose,je vous passe la main et gardez-le pour vous, de grâce !

  49. TiteLouve dit :

    Vous dites cela simplement parce que vous n’avez pas maîtrisé votre problème de bedaine et une image de mononcle à TV ? À 50 ans à peine ?

  50. Samuel Legendre dit :

    C’est l’évolution humaine. Nous évoluons en mettant l’accent sur l’image. Nous évoluons selon le goût de l’homme (le gars). L’image de la beauté rime avec santé et prospérité. Être en santé, c’est avoir le physique musclé et svelte. Avoir tel % de gras, tel tour se taille, tel poids santé…

    Il est normal que les femmes à un ceraine époque étaient appréciés grosses et bien dodues puisqu’elles devaient rester à la maison pour s’occuper de la maison, des enfants et de préparer de la bonne nourriture cuisiné pour son chère marie. C’est pas la maigrichonne qui pourrait faire tout ça.

    Maintenant, les femmes sont libérés, libertines, vont au gym, ont un « vrai » travail et prépare de la bonne bouffe au micro-onde…

    C’est ça évoluer…sinon faisons comme certains pays. La femmes couverte de la tête au pied et « reste à la maison ma « belle », dehors il n’y a que la tentation (des hommes).

  51. S. Perras dit :

    L’ Hypersexualisation des fillettes.

    La désensibilisation des joueurs virtuellements assassins ou pornophiles.

    Les pitons. Les pitounes. Les pittes.

    ‘Bing Bang rentre dedans…tant pis pour l’imprudent!’

  52. David Lemieux dit :

    J’ai lu la version complète de votre billet, M. Martineau, et je comprends votre point de vue.

    Néanmoins, concernant l’album d’Angèle Dubeau, je crois que vous avez tort. Personnellement je trouve même que c’est une excellente initiative. Même s’il s’agit d’un autre exercice de séduction, celui-ci a tout le moins le mérite de passer par le vrai talent musical plutôt que le tape-à-l’oeil. C’est bien la preuve, à mon sens, que « la grande musique n’a pas honte d’elle-même », contrairement à votre prétention.

    Les morceaux tels qu’ »Angry Birds » ou « Tetris » sont surtout présents comme un clin d’oeil pour faire sourire les amateurs. L’album contient de « vraies » compositions, telles que « Chrono Cross / Chrono Trigger », « Secret Of Mana » et « Final Fantasy », qui méritent d’être (re)découvertes.

    Il est intéressant de savoir que dans le cas de « Final Fantasy » cela fait plusieurs années déjà que le compositeur, le japonais Nobuo Uematsu, présente ses oeuvres orchestrées devant public. Et avec raison: elles sont tout simplement magnifiques, que l’on soit amateur de jeux vidéos ou non. Le spectacle « Distant Worlds: Music from Final Fantasy » se promène un peu partout dans le monde en ce moment-même. Il a fait sa première apparition en province le mois dernier, à la Place des Arts, devant une salle comble.

    Faites-vous une faveur et écoutez l’album de Mme Dubeau au complet. Aussi, allez faire un tour sur Youtube et faites une recherche pour « Distant Worlds ».

    Vous verrez bien vite que ça n’a rien à voir avec tous les bruits qu’on peut entendre dans une arcade.

  53. Richard Ortie dit :

    Martineau, tu devrais écrire pour Le Devoir afin d’améliorer sa qualité au niveau du contenu et de la rédaction. Tu perds ton temps au J de Mtl.

  54. Lucasd dit :

    Pourquoi les gens prennent votre chronique au 1ier degré et se plaisent à « tirer sur le messager »?? Bande de soupe au lait pseudo intellos!! :-)

    Concernant votre extrait, il existe une réalité maintenant pour tout produits. Tout est un « produit » vendant, vendable et qui doit rapporter donc faut le commercialiser. Et peu importe l’ère, la belle gente féminine accoquinée à un produit sa se présente bien et ca toujours fonctionné donc normal que ca soit encore au gout du jour. Beaucoup de gens montent aux barricades pour dénoncer ce fait mais désolé rien n’y change tant que les acheteurs sont stimulables et stimulés… Et à ce que je sache, la beauté et la plastique est plutôt dénoncée par les féministes dépourvue d’attraits physiques vendant et vendables. Que voulez vous, dans une société de commercialisation, les belles sont adulées et désirées et les laides sont sympathiques et tolérées. Les « grosses » talentueuses sont tout de même reconnues à leur juste valeur pour leur talents brute, mais malheureusement peu désirées. Pour les pitons, c’est un peu la même chose, un parfait crétin à la plastique parfaite trouvera preneuse plus facilement qu’un riche bedonnant de 300lbs qui lui devra malheureusement magasiner et se résoudre à payer.

    Ces faits ne sont pas reconnus uniquement dans notre ère de consommation, mais depuis la nuit des temps. La beauté est vénérée et vénérable.

  55. G. Fecteau dit :

    TiteLouve dit :
    10 janvier 2013 à 21 h 40 min
    «@G.Fecteau: Marc Hervieux ne chante pas si bien dans son registre d’origine. Si vous le classez en musik popu quelque chose,je vous passe la main et gardez-le pour vous, de grâce !»

    En tout cas, s’il est jugé assez bon pour chanter à l’Opéra de Montréal, sa voix doit bien être à la hauteur! Et qui êtes-vous pour vous prononcer là-dessus? Une diva!!! J’en doute!

    Certainement que je vais le garder pour moi et vous laisser avec votre «musik popu»?? En passant qu’est-ce que ça mange ça en hiver???

  56. Lucasd dit :

    P.S, je n’allait jamais aux concerts mais depuis que les petites asiatiques jouent du violoncelle les jambes écartées avec des bottes jusqu’aux cuisses j’y suis accroc! Je ne vais pas au bars de danseuses nues, ce n’est pas bien vu, un concert c’est tellement plus « class ».
    Ma blonde s’en est achetée des grandes bottes ca lui va comme un gant!!
    Elle n’est pas asiatique mais elle est blonde avec de beaux yeux bleus et a une poitrine 34B. Ca va tellement bien avec ma Mercedes!! :-)

  57. le nationaliste dit :

    @Alain L

    « Qui veut du «laid» dans a vie? personne!  »

    La question n’est pas là. Est-ce qu’on a besoin d’une jolie femme en bikini pour vendre n’importe quoi ? Et entre le laid et la pitoune il y a tout un monde.

    @Guy Fecteau et tite louve

    La question n’est même pas d’aimer Hervieux ou non. Les vedettes des opéras ne figurent même pas sur les affiches. C’est ridicule. Un film dont l’acteur principal est woody Allen et que celui-ci serait représenté sur une affiche par un mannequin serait tout autant ridicule.

    Je suis un grand connaisseur de la musique classique et je possède pratiquement toute la collection Deutsche grammophon. Cette compagnie a pris une tournure de marketing qui me répugne. Les albums sont désormais souvent noirs (alors que la musique classique est riche en couleurs) et certaines artistes sont représentées presqu’en pitoune. Ca ne saurait tardé que certaines sopranos ou pianistes seront en bikini pour vendre leur disque.

  58. Yolande Roy dit :

    On veut voir du vrai monde! Pas des robots !

    Tout çà est lié à un phénomène de robotisation de la société. La « Photoshopatisation » des visages et des corps. L’effet animation par ordinateur: des effets spéciaux tellement gros et laids et souvent ridicules des « blockbusters » américains.

    Ces affiches de l’Opéra de Montréal représentent des robots directement sortis d’un Musée de cire ou du film « I robot » d’Alex Proyas, des poupées Barbie et Kent, tous sortis du même moule, des visages figés, sans expression aucune et donc sans humanité. Ouache !!! Et le marché des vedettes est tellement saturé de niaiseries que pour sortir du tas, certains et certaines font dans l’élu-cul-bration du corps pour essayer de se vendre. Bravo à Marc Hervieux d’avoir le courage de nous sortir de toute cette merde !

  59. Michele dit :

    @ L’inculte

    je suis tellement d’accord avec vous, il y a plein de bonnes et belles femmes qui ne sont pas des « pitounes » mais qui n’ont aucun regard masculin car c’est pas asse sexe pour eux, la petite grosse est consideree comme une pauvre connasse qui prend pas soin d’elle, mais est-ce que quelque part quelqu’un peut penser que le probleme de la petite grosse est simplement soit un probleme hormonale ou thyroidien et qu’elle fait tout son possible pour essayer de controler cet aspect physionomique, mais hey c’est pas le standard masculin, ca n’empeche pas qu’elle est une bonne personne avec des bonnes et belles valeurs et peut apporter plein de chose dans la vie et la societe, mais non elle n’est pas asse sexer pour l’oeil de l’homme qui prefere avoir la pitoune dans son lit que la fille qui est reflechie et independante, la societe est mal faite et je trouve cela triste pour les generations a venir

  60. Michel Légaré dit :

    Oui , mais ce serait quoi la solution, on émet des commentaires pertinents d’autre,qu’ils ne le sont pas
    .Pour ma part je crois que le respect entre les humains est très déficient ,et cause d’ égoïsme et d’ individualisme ,je le sais parce que moi-même suis un peu comme cela . Je crois que tout le monde a droit à sa chance dans la vie malgré ce qui précède . Merci à tous

  61. Réjean Asselin dit :

    Dans les années 70 le mouverment féministe avec l,aide des syndicats et des groupes sociaux ont fait faire des pas de géants a la société concernant l.image de la femme objet , l’hyper-sexualisation et la poronographie . La génération X qui a suivie s’est mise a faire des cacas nerveux sur tout ce que les babyboomers avaient accomplis . Rien de bons avaient été fait selon cette génération par la précédente . Les syndicats étaient une invention de Satan ! Le mouvement féministe une gang de folles et les groupes sociaux des téteux de subventions .

    Depuis , la prolifération des  » niaiseries  » comme Occupation Double , Star Académie et autres patentes basés sur le superficielle et sur le paraître revient en force .

    Ce qui est le plus fascinant dans cette histoire est que ce sont des gens de la génération X comme Monsieur Martineau qui viennent maintenant jouer aux offensés devant cette montée du superficielle comme la tivi réalité et autres inventions ridicules des dernières décennies . Les même qui aiment bien ridiculiser les syndicats et les groupes de femmes pendant qu’une majorité de jeunes compulsent sur le paraître , le statut social , le compte en banque et la consommation excessive !

    Quelle hypocrisie !

  62. TiteLouve dit :

    @G.Fecteau: comprenez-moi, je ne suis pas quelqu’un qui tire des conclusions à la légère. J’aime la musique classique depuis toujours sans élitisme, et mes parents qui l’aimaient aussi étaient pauvres (dans ma petite enfance on l’écoutait même parfois en famille sur les 78 tours hérités des grands parents). Ensuite j’ai fait mon éducation toute seule et grâce à mes amis, j’ai même pu côtoyer de vrais artistes de la scène musicale dans les 20-30 ans de ma jeunesse bohème à Paris (américains, norvégiens, français, argentins etc..). Je vous le concède, ça met la barre un peu haut.
    J’ai payé l’année passée l’équivalent de 3 heures 1/2 de mon salaire pour assister à l’Opéra de Québec à une représentation magnifique ou cependant le ténor vedette a manqué la note (et le jeu de scène) plus d’une fois tandis que tous, le chef de choeur et son équipe, l’orchestre et son chef, l’autre tête d’affiche (magnifique soprano d’origine grecque) avaient livré la marchandise en toute grâce. Le professionnalisme sans raccourcis des uns a éclipsé les à peu près d’un autre.
    Quand Marie-Nicole Lemieux, merveilleuse Diva du répertoire classique d’un Québec pur laine commet un enregistrement plus popu, j’achète car elle me fera sourire et vibrer, alors que son art me ravit là et ailleurs, plus et autant dans les classiques. Quand Alain Lefebvre ose défendre au piano un compositeur Québécois de génie trop mal connu (André Mathieu) en enregistrant enfin ses oeuvres, si belles et interprétées de si juste façon, je m’ouvre totalement à ses envies de vulgariser auprès de moins nantis que nous tous la beauté de la musique car il le fera avec brio, forcément, comme le reste.

    La pitounerie n’est pas exclusivement un trait féminin autrement dit, et ce sera ma conclusion. Je vois ça plutôt comme la métaphore asexuée de celui ou celle qui rampe au ras du sol pour obtenir quelque chose en autant que le client soit heureux. Richard ici, ou les amateurs de Marc H. chantant de la…

  63. Jose Ferreira dit :

    De nombreux commentaires intelligents ont été écrit sur ce blog. A mon avis dans de nombreux domaines culturelles le talent est abondant et c’est maintenant hyper compétitifs. A talent égal et avec une belle personnalité la belle femme plantureuse gagnera sur la grosse moche. De même le bel homme musclé en plus gagnera sur le laid bedonnant.
    Cela est injuste. Peut être, selon les cas. Que voulez vous le monde est ainsi fait. Certains ont tout pour eux d’autre n’ont rien. Faut faire avec et avec philosophie. Mais nous pouvons tous améliorer notre sort en travaillant la dessus. J’ai entendu ce commentaire suivant fort utile et pour la plupart d’entre nous «  No expectations no deceptions« 
    Quant aux émissions de TV comme occupation double ou la belle pitoune et le beau gino insignifiants sont consacré comme modèle idéal sont la pour rester. Il y a un grand public tout aussi insignifiant pour ces émissions. Si comme moi vous n’aimez pas, j’ai un truc changer de chaine. C’est efficace et facile a faire.

  64. stéphane dit :

    Est-ce Micel-Ange aurait dû faire sa statue de David avec un David gros, laid et chauve ? Je ne crois pas.
    Est-ce Da Vinci aurait dû peintre une Mona Lisa grosse, laide et boutonneuse? Je ne crois pas.
    Tout dans la vie se doit d’être beau. La nature est ainsi. Les fleurs sont belles, les paysages sont beaux, les animaux sont beaux, tout est beau. L’humain ni fait pas exception, et c’est très bien ainsi.

  65. depardieu dit :

    La femme est la CATIN de l homme.

  66. G. Fecteau dit :

    TiteLouve
    «La pitounerie n’est pas exclusivement un trait féminin autrement dit, et ce sera ma conclusion.»

    Personne n’a dit que c’était un trait exclusivement féminin. Pitoune vs piton dans le texte de R. Martineau.

    «Je vois ça plutôt comme la métaphore asexuée de celui ou celle qui rampe au ras du sol pour obtenir quelque chose en autant que le client soit heureux.»

    Que voilà une phrase bien construite!! C’est vrai qu’il y en a qui sont faciles à contenter quand on considère le popularité d’une émission aussi «conne» qu’Occupation Double. Là pour faire plus «glamour», ils sont même rendus en Californie, sous les cocotiers!

    «Richard ici, ou les amateurs de Marc H. chantant de la…»

    On dirait que votre conclusion reste en supens……ici…! À part cela, il me semble que vous êtes assez connaissante dans ce domaine même si je n’approuve pas votre commentaire précédent concernant Marc Hervieux qui a fait des études très poussées en musique: Diplômé du Conservatoire de musique de Montréal, de l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal ainsi que du Advance Role Preparation Studio du Florida Grand Opera à Miami. Il doit sa formation à des professeurs de chant aussi prestigieux que Sylvia Saurette, Diana Soviero, Ermano Mauro, César Ulloa et Gerald Martin Moore.
    C’est ce qu’on dit dans sa biographie. Avec un tel bagage, ce qui est naturellement tout à son avantage, je ne pense pas que de simples amateurs de belle musique classique ou popu – pour employer votre expression!!! – soient vraiment en mesure de juger de ses performances ou de la qualité de sa voix! Sans vouloir vous offenser!

  67. Nancy Duchesneau dit :

    M.Martineau,

    Vous venez tout juste de vous réveiller, où bien d’ouvrir les yeux?

    La pitoune ne sera plus nécessaire que lorsque la société masculine aura atteint une maturité sexuel. C’est à dire d’avoir la capacité de ne plus baver devant une belle fille aux seins bien remontés et au derrière attrayant, où bien de trouver plus épanouissant de faire l’amour à une vrai femme en chair et en os plutôt que de se masturber frénétiquement devant un écran d’ordinateur ou en regardant des magazine imprimés. Lorsque la race mâle sera libéré de ses dépendances sexuelles perverses et bien les femmes cesseront d’être utilisées comme appât.

    Autrement dit, lorsque le poisson cessera de mordre et bien l’appât ne sera plus nécessaire.

    Ça semble bien drôle et inoffensif de parler de pitounes. Qu’en est-il du viol des femmes à l’échelle mondiale et ce depuis l’histoire de l’humanité? Comme femme et mère de quatre fille, moi je trouve que c’est à la foi inquiétant et à pleurer.

  68. Andrée dit :

    @Stéphane
    D’accord avec vous au sujet de la beauté. Ce qui m’agace c’est l’attitude de certaines beautés: genre danseuses de poteau, entraîneuse de bar… c’est l’accent mis sur la génitalité chez nos chanteuses (Madonna, Britney Spears, Rihanna et cie).

  69. Réjean Asselin dit :

    @Nancy Duchesneau

    Donc si je résume votre pensée la femme objet est avant tout une victime des méchants hommes immatures ??? Auparavant je vous l’accorde mais plus MAINTENANT . Ce sont les jeunes femmes elles même qui ridiculisent le mouvement féministe et ses batailles passées .

    Personnellement la femme autant que l’homme est responsable de cette réalité. Si les jeunes femmes refusaient de faire les  » pitounes  » les hommes seraient probablement moins excités .

    Le  » cash  » vite fait , la célébrité et le manque d’éducation ( les parents , hommes et femmes inclus ) sont les principaux facteurs de cette croissance endémique . Le paraître avant l’être , la course à la richesse et la reconnaissance de ses pairs sont devenus ( hélas ) des valeurs sûres !

    Et que dire des communautés religieuses qui voilent leur femmes alors que les hommes de cette communauté reluquent les femmes occidentales en cachette et dans une grande excitation !

  70. Nancy Duchesneau dit :

    M. Asselin,

    Je suis d’avis que l’image de la femme objet est simplement le reflet d’un problème plus profond entre les homme et femme. La pointe de l’iceberg. Vous ne me direz pas que les sociétés n’auraient pas avantage à aborder le sujets de la sexualité entre homme et femme et réfléchir à la violence sexuelle sous toutes ses formes que vivent majoritairement les femmes.

    Comme femme qui a été violée et qui a échappé à un enlèvement par trois hommes en véhicule et en plein jour, moi je vous dis qu’il va falloir un jour y réfléchir. Ce n’est toujours bien pas les hommes qui ont été violés par million depuis le début de l’humanité.

    Non, les hommes ne sont pas des méchants.Mon conjoint est un homme bon et respectueux, comme le sont la majorité des hommes. Simplement il faut admettre qu’il n’est pas normal de trop souvent se sentir en danger simplement parce que l’on est femme.

  71. Réjean Asselin dit :

    Le sexe vend et les vendeurs proposent . Tant qu’ il y’ aura des gens pour alimenter ces vendeurs ( qui eux vendent aux consommateurs ) la roue continuera de tourner . Qui sont les méchants et les victimes dans ce marché ?

    Pas de clients pas de vente !

  72. G. Fecteau dit :

    Nancy Duchesneau
    «Simplement il faut admettre qu’il n’est pas normal de trop souvent se sentir en danger simplement parce que l’on est femme»

    Je sympathise énormément avec ce que vous avez vécu, mais pour ma part, je ne me suis jamais sentie en danger parce que j’étais femme: et je ne suis pas plus laide ni plus belle qu’une autre, juste dans la moyenne; si je vous racontais la tonne d’imprudences que j’ai faites – dans le temps – vous n’en croiriez pas vos oreilles ni vos yeux!!. Et pourtant, il ne m’est jamais rien arrivé de dramatique ou de tragique. Mon bon ange devait veiller sur moi!!! Et Dieu merci, je suis tombée sur du bon monde, et croyez-moi, du monde j’en ai côtoyé et rencontré de toutes les sortes!! Je suis même allée dans un pays en guerre un moment donné!!

  73. depardieu dit :

    Le dénominateur commun dans tout est le cash $$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$

  74. Mariette Beaudoin dit :

    Je me mets à la place de l’artiste qui a un grand talent, mais dont les attraits physiques ne sont pas ceux qui attirent les regards. Cette personne ne pourra donc jamais gagner sa vie ? Que diriez-vous, lecteurs de ce blogue, si on vous empêchait de travailler toute votre vie ? Si tout le monde devait être confronté à un tel destin, il y aurait une révolution dans les rues ! Vous me direz qu’on peut faire autre chose. C’est vrai. Mais quand on va passer des entrevues et qu’à chaque fois, l’employeur nous dit qu’on devrait exercer le métier d’artiste parce qu’on a ça dans le sang, ça devient frustrant. J’en connais à qui ça arrive. Je trouve ça criminel de confiner quelqu’un à la pauvreté toute sa vie. Et de plus, ça empêche la société de profiter de grands talents pour meubler ses loisirs et être fière d’avoir des artistes d’envergure. Il y a un peintre dont j’oublie le nom qui est mort à 90 ans. Jamais il n’avait été reconnu. Il a fallu qu’il meure pour qu’on expose ses tableaux dans un musée très connu. Cela signifie qu’il avait du talent ! Quel gaspillage ! Et ça continue pour plusieurs, pour des raisons superficielles… C’est à pleurer.

  75. G. Fecteau dit :

    Mariette Beaudoin dit :
    12 janvier 2013 à 22 h 29 min
    «Je me mets à la place de l’artiste qui a un grand talent, mais dont les attraits physiques ne sont pas ceux qui attirent les regards. Cette personne ne pourra donc jamais gagner sa vie ? Que diriez-vous, lecteurs de ce blogue, si on vous empêchait de travailler toute votre vie?»

    Je pense que vous exagérez PAS MALl!! Prenez, par exemple, Susan Boyle, on ne peut pas dire qu’elle ait le physique de Grace Kelly, de Brigitte Bardot – à l’époque – ou de Nicole Kidman. Pourtant elle donne des concerts partout et gagne très bien sa vie – tout en ayant commencé une carrière à 48 ans -. Le talent, la personnalité et l’allure générale comptent aussi pour beaucoup ainsi que le courage et la détermination! Pas seulement le «look» donc!

  76. andréas dit :

    ((Or, aujourd’hui, on pourrait plutôt parler de la « pitounisation » de la culture.))

    Mon Dieu donne-moi la sagesse d’accepter toutes les choses que je ne peux changer a commencé par moi Richard

    Richard, j’ai un bel exemple sur le pourquoi de la pitounisation creé de toutes pièces par les medias journalistes télévisions et toutes la brochette d’information de la planète
    Vu que l, on en parle

    Les FEMEN, cette nouvelle religion qui connaît un succès sans précédent
    Qui les a creé?
    Les FEMEN avant, manifestaient pour le droit des femmes
    personne ne venait à leurs manifestations
    Les medias ont autre chose a faire qu’aider des vraies féministes
    il a fallut qu’une d’entre elles exasperé par l’abandont de tout le monde sur les causes qui elles y croiyaient et avec raison enleve son haut et que par accident un journaliste eût osé ce déplacé
    prends la photo pour que le lendemain tous les medias journalistes et autres se disputent la plus belle place
    Maintenant quand les FEMEN se déplacent
    Les medias, journalistes se battent pour etre la
    Les FEMEN se sont dit
    Oh ben qu’in
    Fallait le dire qu’en montrant nos seins tout le monde va nous écouter
    Et depuis ce jour, le monstre creé par les medias sert la cause de la femme
    Et c’est tant mieux
    Les FEMEN sont en direction des pays comme L’Iran l’Egypte l’Arabie saoudite
    Elles ont une arme redoutable, leurs corps

    la moral de cette histoire

    Le voyeurisme des medias et la pitounisation ne font qu’un
    et c’est pas la fin du monde

  77. Mariette Beaudoin dit :

    @ G. Fecteau

    J’ai participé à plusieurs concours amateurs. J’ai fait aussi à l’université des prestations. Et je connais personnellement plusieurs artistes. Il y a parmi elles des personnes avec un grand talent qui ont du poids de trop ou des particularités physiques désavantageuses. Il y en avait une dont la mère avait eu les fers quand elle a accouché d’elle. Une partie de son visage était très amoché, même après plusieurs chirurgies. Elle chantait super bien et elle avait suivi des cours de chant avec une vedette de la télé. Cette femme lui a dit carrément qu’elle ne devait pas songer à faire ce métier. Il y a quelques semaines, j’ai écouté une émission de Sylvain Ménard. L’invitée était Louise Forestier. Celle-ci s’occupe activement du festival de Petite-Vallée. Elle a dû consoler une femme qui avait du talent, mais qui pleurait parce qu’elle ne pouvait pas exercer ce métier : elle était trop vieille ! Suzanne Boyle a été chanceuse, mais rappelez-vous que les juges la boudaient avant de l’entendre chanter. Ça prend des bons nerfs. Céline Dion a dû elle aussi se faire refaire les dents avant d’entreprendre sa carrière. Il ne faut pas l’oublier. Je ne charrie pas tant que ça. Personne ne connaît tous les artistes qui ont tenté leur chance à Star Académie. Il y en a sûrement eu qui n’ont pas été choisis à cause de leur look, car les organisateurs ont avoué que ça comptait.

  78. andréas dit :

    ben oui
    ben oui

    pis notre Ginette

    Lise Dion

    Martin Deschamps

    c’est quoi?

    nous autre au Québec on regarde le talent d’abord

    et le reste apres

  79. Mariette Beaudoin dit :

    C’est merveilleux qu’il y ait des Martin Deschamps, des Ginette Reno et des Lise Dion dans notre monde culturel. C’est déjà une ouverture. Mais je trouve qu’il n’y en a pas assez. Il faut multiplier les occasions de faire entendre plein de gens qui n’ont pas les attributs physiques parfaits : la vie serait tellement plus festive ! Et les artistes seraient encouragés. Il y en a encore trop qui abandonnent. Heureusement, ça commence à changer. Je pense au projet Étoiles des Aînés parrainé par Claudette Dion : les gens de 65 ans et plus ont maintenant leur Star Académie. Bravo ! J’espère qu’ils auront droit à une émission de télé. Il en faudrait aussi pour les gens de tout âge. J’ai aussi en tête Édith Butler qui a eu un cancer du sein. Elle a dû se faire amputer les deux seins. Sa première réaction ? Elle a sorti son violon et en avant la zizique ! Elle a fait danser tout le monde. J’admire une telle femme. Et je suis contente que les gens l’aient suivie dans son parcours, malgré cette opération affligeante pour toute femme. Je ne sais pas où elle prend toute son énergie, mais elle est un modèle à suivre. Il y en a sûrement d’autres qui existent, mais on ne les connaît pas. Y a-t-il assez de producteurs ? Ce serait une bonne avenue pour recycler les chômeurs qui veulent faire ce métier. Il y a TOUJOURS moyen d’améliorer sans cesse la vie des gens.

Laisser un commentaire

 caractères disponibles