Le mystère Jean Charest

- 7 janvier 2013

Chaque année, la journaliste Barbara Walters consacre une émission spéciale aux « personnalités les plus intrigantes de l’année ».

Si je reprenais son idée, ma personnalité la plus intrigante, la plus mystérieuse et la plus énigmatique de 2012 serait sans contredit Jean Charest.

 

UNE OFFRE HONORABLE

 

Si Jean Charest a perdu (de peu) les dernières élections, ce n’est pas tant à cause des allégations de corruption et de conflit d’intérêt qui entachaient son gouvernement, qu’à cause de la crise étudiante et de l’adoption de la loi 78.

Or, ironiquement, c’est sur ces deux dossiers que l’ex-premier ministre avait le moins de choses à se reprocher!

Comme l’a démontré le fiscaliste Luc Godbout, un spécialiste respecté qui ne penche ni d’un bord ni de l’autre, l’offre du gouvernement (une hausse revue à la baisse, plus une bonification du système de prêts et bourses) était généreuse. Elle aidait bel et bien les étudiants défavorisés et ceux issus de la classe moyenne.

Comme plusieurs manifestants le demandaient, on faisait payer davantage les riches pour aider les plus pauvres.

Quant à la loi 78, elle allait beaucoup moins loin que la plupart des règlements municipaux déjà en vigueur dans les plus grandes villes du monde.

Il ne s’agissait pas, comme l’ont répété à tort les joueurs de casseroles, d’empêcher les étudiants de manifester, mais de connaître leur parcours pour empêcher les dérapages — ce qui (à moins d’être un casseur masqué du Black Bloc) tombait sous le sens.

 

CACHÉ DERRIÈRE SES MINISTRES

 

Bref, lorsqu’on mettait l’émotion de côté et usait un peu de sa raison (denrée rare à cette époque d’hystérie collective et de pétage de coche généralisé), on se rendait compte que, sur ces dossiers, Jean Charest n’avait pas à rougir.

L’ex-premier ministre aurait pu s’adresser à la population, et expliquer clairement et calmement l’offre présentée par son gouvernement et les raisons qui l’avaient amené à adopter la loi 78. Il aurait eu l’appui de la population — surtout qu’en dehors du 514, on regardait Montréal comme on regarde un mononcle qui, après une soirée trop arrosée, monte sur la table et baisse ses culottes devant les convives.

Mais il ne l’a pas fait. Il a préféré se cacher derrière ses ministres et laisser les chroniqueurs et éditorialistes faire la job à sa place.

Pourquoi? Fouillez-moi.

Comme disait Churchill à propos de la Russie, cet homme est un mystère enveloppé dans une énigme.

S’il avait regardé les électeurs dans les yeux et expliqué sa position, Jean Charest aurait peut-être remporté ses élections.

Bref, l’ex-premier ministre n’a que lui à blâmer s’il a mordu la poussière…

 

 

 

Abonnez-vous à cet article

44 commentaires

  1. le nationaliste dit :

    encore…….zzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz

  2. Stevest dit :

    Vous oubliez que les seuls rares occasions que Jean Charest a parlé à la population concernant la crise, c’était pour torpiller l’entente de principe intervenu à la table de négociation et pour ridiculiser le mouvement étudiant avec un humour…douteux…

    Je crois que si ça n’avait été du piètre leadership de Marois, la CAQ n’aurait pas été aussi populaire et Charest aurait vraiement mordu la poussière… Le PQ serait majoritaire aujourd’hui…

  3. Julie Bouchard dit :

    Je suis tout a fait en accord avec vous. Comment un politicien aussi expérimenté a pu être aussi maladroit. Ca prouve qu’il était déconnecté de « la rue »

  4. Marc Ouimet dit :

    Pas d’accord avec vous. C’est la crise étudiante qui a sauvé les libéraux de l’anéantissement. Et normalement, le PQ aurait dû former un gouvernement majoritaire dans le contexte de pourriture que l’on avait.

    Charest a été diabolique car il a défendu une politique pertinente et rigoureuse en fin de mandat.

    Bien des gens n’ont pas apprécié la violence et l’intimidation des exaltés et auront voté libéral ou pour la CAQ. C’est mon cas. Pour la première fois de ma vie, j’ai voté contre le PQ, mais dans mon cas pas pour les libéraux.

  5. Marie dit :

    Je suis tout à fait de votre avis. La seule chose que j’ai toujours reprochée à M. Charest c’est de ne pas être là et de s’expliquer quand ç’est nécessaire. Sa politique était exemplaire en ce qui concerne l’aide aux étudiants et c’est M. Luc Godbout qui l’a très bien démontrée. Ce qui me fait dire que cette petite « révolution » n’avait rien à voir avec l’aide aux étudiants défavorisés. Je ne comprends pas que ces jeunes universitaires se soient bêtement laissés monter la tête par des « leaders » certainement efficace mais… à quoi ça sert de s’instruire si on est incapable de faire la part des choses.

  6. Carré brun dit :

     »…. l’ex-premier ministre n’a que lui à blâmer s’il a mordu la poussière…… »
    c’est peut-etre ce qu’il voulait finalement, il devait etre tanner d’essayer de contenter l’incontentable….. au moins il a l’aimabilité de se faire discret comparé a Pariseau et Landry.

  7. JPR dit :

    Pas d’accord.

    Jean Charest avait déjà perdu toute crédibilité. Il était incapable d’expliquer quoi que ce soit, la population ne le croyait plus.

    Par contre, c’est vrai qu’il n’a que lui à blâmer, pour cette perte de crédibilité. Son bilan total est catastrophique.

    C’est aussi faux de prétendre que c’est une énigme. C’est seulement le chef le plus représentatif d’un parti politique corporatif qui n’a qu’un souci: se faire élire.

    C’est tout simple.

  8. Carole Chouinard dit :

    Mr Martineau bien content que vous prenez avec humour votre caricature au bye-bye…car elle etait vraiment realiste.

  9. écrapou dit :

    J.Charest était surement bien déconnecté pour autant sous-estimer le pouvoir des institutions qui voulaient renverser son gouvernement.

  10. Samuel Prévost-Jacques dit :

    Monsieur Martineau, il est faux de prétendre que la crise étudiante a couté l’élection aux Libéraux… la stratégie des Libéraux a probablement été très payante même. Celle de faire accroire au peuple qu’il votait pour la rue.
    Avec toutes les accusations ,a tord ou a raison, qui pesaient sur le gouvernement Charest, sa position sur le conflit étudiant lui a probablement sauvé les fesses aux dernieres élections…
    Ca et le speech des référendums pour faire peur au peuple, bien sur.

    Vous êtes dur a suivre monsieur Martineau. Vos chroniques sont vraiment de moins en moins pertinentes….

    C’est triste a lire.

  11. seb dit :

    Vous oubliez aussi que la loi 78 permettait à un ministre de dissoudre une association étudiante en lui imposant des amendes colossales. La seule nécessité étant qu’un membre est fait quelque chose de mal.

    Pas sûr que votre syndicat apprécierait d’être rayé de la carte parce que vous avez été condamné au conseil de la presse…

  12. seb dit :

    @Marie

    Le problème est qu’il faut jouer avec les chiffres pour arriver à une telle conclusion. On peut dire qu’un étudiant aurait reçu plus d’aide qu’auparavant sauf que la bonification de cette aide provient de prêts. Un prêt étudiant est une dette qui doit être remboursée plus tard. Je connais de nombreux ex-étudiants qui doivent retarder de plusieurs années des projets comme fonder une famille ou acheter une maison car leur dette est trop importante.

  13. Jim Brindle dit :

    Vous avez raison M. Martineau . M. Charest est celui qui mérite la palme de . M. Charest a été victime d’un coup monté par le PQ et ses maîtres syndicalistes et l’argent de leurs membres pour le couler honteusement avec l’appui d’un petit groupe d’étudiants bien formés et imbus des promesses du PQ et syndicalistes pour une place de choix parmi leurs organisations . Malheureusement , une partie de la population du Québec n’a pas su reconnaitre les avantages accordées par M. Charest aux étudiants en général et préférèrent élirent un gouvernement qui , aujourd’hui ne fait que changer d’idée sans savoir la direction à prendre avec leurs promesses d’hier . Chers étudiants vous n’avez rien gagné , sauf une promesse d’éducation de petite qualité et l’augmentation de vos frais scolaires ne sera pas du passé .

  14. L'Imprévu dit :

    M. Martineau. La Loi 78 faisait bien plus que ce que vous notez. L’obligation de donner son itinéraire à l’avance n’est qu’une goutte d’eau. La loi faisaint bien plus et vous le savez très bien.

    Ce n’est pas à cause de l’itinéraire que l’ONU et la Commission des droits et libertés se sont inquiété de cette loi et vous le savez très bien.

    Encore de la démagogie.

    Encore du maquillage pour faire oublier le véritable esprit de la Loi.

    Vous oubliez de dire que cette loi responsabilisait les organisateurs des manifestations pour les troubles qui pouvaient survenir.

    Vous oubliez qu’elle responsabilisait les professeurs qui devaient faire tout ce qu’ils pouvaient pour donner leurs cours,

    Vous oubliez de dire qu’elle imposait des conditions impossibles à réaliser pour les organisations étudiantes menaçait de les priver de leurs cotisations.

    Vous oubliez de dire qu’elle donnait des pouvoirs exeptionnels et carrément dictatoriaux à la ministre de l’éducation.

    C’est ça de la démagogie M. Martineau. Quand le Bye bye vous dit que des démagogues on en a trop au Québec c’est ça qu’ils veulent dire.

    Jean Charest a manqué un rendez vous important. Il aurait pu faire une loi spéciale qui suspendait les cours et reportait la poursuite en septembre, après des élections. Juste ça, ça aurait été correct. Mais il a voulu en profiter pour régler ses comptes avec les étudiants et leurs leaders.

    Mais ça,…… vous oubliez d’en parler.

  15. G. Fecteau dit :

    «S’il avait regardé les électeurs dans les yeux et expliqué sa position, Jean Charest aurait peut-être remporté ses élections»

    Je crois que M. Charest en avait plus que marre de la politique. Il a perdu, il a sacré son camp et il a bien fait. Je n’ai pas voté pour lui, mais je ne suis pas non plus en peine pour lui. Jean Charest est loin d’être un deux de pique et des jobs payantes et valorisantes, il peut en avoir tant qu’il veut et ce, même sur la scène internationale -n’en déplaise à tous ceux qui ont tout fait pour le rabaisser -. Il a tiré sa révérence avec dignité et il doit être bien débarrassé!!!

  16. Marc Tremblay dit :

    Je ne comprend toujours pas pourquoi Péladeau continue de payer Martineau.

    Ce « donneur » d’opinion est tellement démagogique et « rétrécisseur » de sens qu’il nuit à la crédibilité du Journal

  17. magiterre dit :

    Il a quand meme réussi a faire élire un gouvernement minoritaire.

  18. Charles Deleon dit :

    Tout comme Marc Ouimet je pense que si le PQ n’est pas au pouvoir confortablement et si Charest a passé proche de garder le pouvoir c’est uniquement la faute du PQ et de sa gang d’anarchistes d’extrémistes syndicaux et du trop grand nombre d’instable qui font parti de ce parti tel ces nouveaux croyants du dogme vert avant tout.

    Ce sont eux qui ont fait peur aux gens et encore plus lorsqu’ils sont allés appuyés les anarchistes dans la rue.

    La crise étudiante a agit comme révélateur sur l’immaturité des mouvements syndicaux, des profs d’universités et de cegep de la région de Montréal et sur ces polititiens péquistes près à créer le caos en tous cas à le laisser aller pour espérer gagner égoistement une petite élection.

    Mme Marois et ses penseurs n’ont rien fait pour calmer la crise, bien au contraire alors ils ont perdu leur crédibilité pour administrer un gouvernement et ils n’ont pas cesser de faire des conneries dès leur élections ce qui nous démontre encore plus la petitesse de plusieurs d’entre eux dont le plus sauté s’était pourtant retrouvé ministre.Ou Mme Marois n’a pas de jugement non plus ou elle n’avait qu’un pauvre choix .

    Mais je vous accorde un point m.Martineau c’est que Charest n’a pas vendu la solution à la crise étudiante qui était pourtant très généreuse mais défendue uniquement que par un homme indépendant .

    Charest a mal joué mais si il jouait aux échecs avec deux coups d’avances je crois que la reine du PQ, a été piégée dans un coin et elle sera bientot mise en échec et matt . Un autre gouvernement libéral reprendra le pouvoir.

    Tant pis pour nous, mais le PQ n’est plus un parti crédible et fiable mais un ramassis d’idéalistes, dogmatiques et d’égoistes. Personne n’est là pour servir le peuple mais bien pour le rentrer dans un enclos selon d’anciens besoins et de nouveaux dogmes modernes loin d’être réaliste.
    ,
    Si le prochain gouvernement est libéral Charest aura gagné la game.

  19. Dhmo dit :

    « Il ne s’agissait pas, comme l’ont répété à tort les joueurs de casseroles, d’empêcher les étudiants de manifester, mais de connaître leur parcours pour empêcher les dérapages — ce qui (à moins d’être un casseur masqué du Black Bloc) tombait sous le sens. »

    Petite erreur par contre. Le plus gros problème de cette lois vient du fait que les organisateurs étaient rendu responsable des dérapages. Ce qui veut dire que si un idiot ou quelqu’un qui n’aime pas votre cause, votre manifestation décide d’infiltré votre manif, d’utiliser la méthode black bloque et faire un peu de casse, et se sauver. C’est l’organisateur qui est responsable… Alors toutes manifestations, quelqu’elles soient, étaient devenu trop dangereuse. En ce sens, la loi 78 exagérait… C’est pour cela qu’après la loi spécial, personne « organisait » officiellement et bien entendu personnes donnaient de parcours, de peur d’être tenu pour l’organisateur.

  20. A. Arcand dit :

    Charest s’était fait élire sur fond de fausses promesses d’une ré-ingénierie de l’État, de réduction de la fonction publique, de promesses (non tenues) pour les urgences, de mensonges sur la Caisse de Dépôt et de laisser-faire dans tous les dossiers ….

    La population est montée aux barricades dans presque tous les dossiers… que ce soit les gaz de schiste, la centrale du Suroît, la privatisation du Mont-Orford et la Commission d’enquête sur la corruption sur fond de crise étudiante mal gérée … sans parler des collecteurs de fonds dans son entourage et des apparences douteuses quant à la nomination des juges …

    La dette du Québec a quant à elle augmenté de plus de 40 milliards$ sous les libéraux …

    Tant qu’à la loi 78, elle a été décriée par l’ONU, Amnistie Internationale, la Commission des droits de la personne, le Barreau, le PQ, Québec Solidaire et même le Caquiste-en-chef qui a finalement nuancé sa position après avoir voté en faveur de cette loi rétrograde …

    Le vrai mystère à percer c’est de savoir comment Charest a pu tenir si longtemps malgré toutes les magouilles libérales et le bilan pourri de Charest !

  21. François 1 dit :

    Je me suis posé exactement les mêmes questions que vous et je n’ai trouvé aucune réponse.

    La position révisée des Libéraux était pleinement justifiée et surtout, elle était équitable pour tous.

    Il aurait été relativement facile de l’expliquer à tous les Québécois; toutefois, l’image de Jean Charest avait tellement été salie (injustement!) par les étudiants en sciences molles que sa crédibilité s’en trouvait entachée.

    Pas facile de solutionner cette énigme Charest…

  22. Elyse dit :

    Se qu’il ne faut pas lire!

    « une hausse revue à la baisse, plus une bonification du système de prêts et bourses »

    Une baisse ou voyez-vous une baisse, quand il y a des années de hausse de plus, au total la hausse était plus haute, Vous et votre fiscaliste avez besoin d’une calculatrice. De plus, tout les pays qui ont utiliser une bonification des prêts et bourses pour contrer une hausse se sont retrouver avec un baisse drastique d’étudiants pendant des années, en fait, ils ne se sont pas encore remis!

    Pour ce qui est de la loi 78, si elle était aussi peu un affront pour nos droits, pourquoi dans les villes donc vous parlez ces lois sont contesté? C’est sur que prendre comme exemple Genéve qui parce qu’elle acceuille l’ONU et doit accepté les représentants de tout les pays même ceux qui bafoue tout les droits humains et engendre une colère chez ceux qui connaissent et/ou on vécu la situation, c’est logique pour vous, mais pour moi, puisque c’est lois sont la pour portègé des représentant de dictature. Des voleurs et des assasins qui ce cache derrière le pouvoir et bien sur derrière les lois qu’il ont fait pour faire taire leur opposant. La judiciarisation d’un conflit politique est une étape de la transformation d’une démocratie en dictature. Ce que Charest a essayé de faire.

    Mais il y a plus important que vous journalistes avez refuser de divulguer!
    La hausse était en fait illégale!
    Lors que JJC était encore jeune, le gouvernement libéral du Canada a signer des accords internationnaux, s’engangant a aller vers la gratuité scolaire poste secondaire.
    Mais comme c’est pas le premier accord que les dirigents ne respecte pas, il n’est pas étonnant que nous ayons autant confiance en nos politiciens qu’en un vendeur de voiture d’occassion.

  23. Pierre Paul Décarie dit :

    Les rats se cachent comme ils le peuvent!

    La manipulation et le manque d’éthique était les règles du gouvernement Libéral pour manipuler la population pour garder le pouvoir .

    Le résultat est la faillite économique du Québec avec une dette énorme que l’on devra laisser aux générations futures et la perte de services pour la population.

  24. julien117 dit :

    La crise étudiante a sauvé le parti libéral. Il a perdu les élections mais par peine quelques sièges. Tous les sondages montraient que la population approuvait Jean Charest dans la crise étudiante. Crise montréalaise et non provinciale et limitée à 30 % des étudiants de la province. Jean Charest n’a pas subi la dégelée qu’a reçu Gilles Duceppe. La crise étudiante a plutôt empêché Pauline Marois d’être majoritaire. Mais là, aucun mystère. Mme Marois n’a pas de flair politique.

  25. marc dit :

    La crise, qui a eu lieu uniquement à cause de l’huile que le PLQ a mis sur le feu, était un calcul politique très cheap qui a sauvé ce parti d’une dégelée totale aux élections.

    Le PLQ a perdu après 10 ans de déficits (méchant « parti des finances »…), 0 solution concernant le système de santé, des résultats désastreux en éducation et un paquet d’allégations de corruption.

    Le conflit étudiant et le Plan Nord (beau coup marketing pour dire que le gouvernement va financer des projets anciennement financés par le privé) n’auront pas suffit pour sauver Charest et c’est très bien. Dommage toutefois que le PLQ n’ait pas payé plus cher sa gestion affreuse de la province durant près de 10 ans, preuve que les calculs politiques de leurs derniers mois au pouvoir n’étaient pas mauvais.

  26. Jay B. dit :

    Le mystère de Jean Charest? Être un arriviste, mais de façon hypocrite. Voila le mystère de jean Charest

  27. Réjean Asselin dit :

    Faux !

    Charest s’est servi de cette crise pour faire oublier ses trois mandats exécrables comme Premier Ministre du Québec et SURTOUT pour camoufler les odeurs nauséabondes de corruption qui enveloppait ce gouvernement . La crise étudiante aura été une alliée du gouvernement corrompu libéral . Charest a TOUT fait pour faire déraper cette crise en espérant une remontée dans les sondages qui lui donnerais un petit coup de pouce lors de la campagne électorale qu’il déclancha AVANT les témoignages accablants de la Commission Charbonneau ! Et il avait vu juste car le PLQ après les élections a vu sa popularité baisser a un rythme d’enfer et même avec des débuts difficiles du gouvernement péquiste les libéraux continueront de descendre dans les sondages .

    Au lieu de faire son petit arrogant face aux étudiants en se réfugiant derrière les tribunaux plutôt que d’ effectuer sont travail de PM du Québec , Charest aurait du  » diminuer  » le niveau de % de l,augmentation plutôt que de jouer au plus fin avec des subtilités comptables hypocrites avec l’aide de ses complices anti-carré rouges .

    L’augmentation était trop grosse et la diminuer aurait été le geste d’un gouvernement responsable mais nous sommes une majorité de québécois ne croyant pas une miette a l’honnêteté et le sens des responsabilité de ce gouvernement corrompu ! Faut le faire , dilapider des sommes astronomiques et demander par la suite une augmentation ridicule aux plus jeunes de notre société !

    Bye Bye John James , même les électeurs de Sherbrooke n’ étaient plus capables de te blairer !

  28. Normand dit :

    Vous voulez savoir pourquoi Jean Charest a toujours eu le réflexe de se cacher derrière ses ministres. Écoutez la suite de la commission Charbonneau dans quelques semaines et vous aurez une partie de la solution. On a eu un beau préambule avant les vacances des fêtes. Le meilleur reste à venir…

  29. Pierre Letourneau dit :

    Le mystère de Jean Charest …… LOL .

    A l’image de la fourmit , ayant engranger des  » faveurs  » et de l’argent sale durant dix ans M.Charest n’a qua en profité maintenant , rien de plus compliquer . Il a utilisé les étudiants pour faire ré-élir ces ti-namies rien de plus , mais c’étais écrit dans le ciel qui ce pousserais avec le beurres et l’argents du beurre. Quand on regarde ce que Sagard a fait comme pond d »or a Rousseau ( pour le remercier de les avoir  »débarassé d’actions toxique  » ) engager ouvertement un mec qui viens de flambé 40 milliards , faut le faire , imaginer , maintenant notre despote JJ,Charest quand il reviendras de ces très longue vacance , le mystère vous dites ? Ces d’avoir votté pour ca et de remetre ca avec Qween populine , ca ces un vrai mystère . ;)

  30. émile lafreniere dit :

    A mon avis M. Martineau,l’énigme ce n’est pas tellement Jean Charest mais plutot le comportement de la population lors de la derniere élection.Une population qui appuie le gouvernement pour la hausse des frais de scolarité a plus de 60% et une population qui appuie la loi 78 a plus de 60% mais qui vote pour une joueude casserole c’est bien plus cela l’énigme.
    Une population qui s’est laissée embobiner par les allégations faites en chambre sous le couvert de l,immunité parlementaire qui pourtant n’ont jamais mis M. Charest impliqué directement ou indirectement dans quoi ce soit.
    Une partie de la population comme on peut le voir ici dans certains blogues qui ne reve que de voir M. Charest sali par la commisssion Charbonneau sera peut etre surprise que les vrais corrompus ne sont pas ceux qu’on pensait.
    Que ce soit dans un parti ou l’autre,il pourrait toujours subvenir des dérapages de certain,mais rien n’assure que le chef en soit au courant.
    Malheureusement la population de nos jours comdanne sans preuve.
    Je ferai remarquer a ceux qui jalousent le salaire de premier ministre qu,a mon avis c’est un salaire completement ridicule qui n’arrive meme pas a égaler ceux de plusieurs hauts fonctionnaires..Exemple Boisclair délégué général a New-york avec en plus beaucoup plus d’avantages que le premier ministre.
    Alors sur ce point que ce soit Charest,marois ou un autre votre argument salarial ne tient pas.

  31. Michel Germain dit :

    Arrive un moment dans la vie ou même les plus arrogants et corrompus de la société ne sont plus capable de regarder les honnêtes gens dans les yeux… tout simplement.
    Tu fais tes valises pour une ile de banane… et tu part au plus vite.

  32. francine Gagnon dit :

    @ Elyse, vous dites:De plus, tout les pays qui ont utiliser une bonification des prêts et bourses pour contrer une hausse

    Pouvez-vous nous les nommer s.v.p?

  33. Ivan Champetier dit :

    Cette Barbara Walters a un sens aigü de la mauvaise analyse! Dans les faits c’est exactement la crise étudiante et cette loi 78 qui ont faillis nous faire avoirs encore l’équipe Charest!

  34. A. Arcand dit :

    Champetier

    Pour votre info: ’60 % des répondants se disent en désaccord avec loi spéciale 78 restreignant le droit de manifester.’ Sondage, mai 2012

    Je ne vois pas pourquoi cette loi aurait failli nous faire avoir l’équipe Charest …. Les anglophones et les allophones votent massivement pour les libéraux peu importe leur bilan …. le mystère est enfin éclairci … ;)

  35. émile lafreniere dit :

    A lire les commentaires de certains assidus,je ne crois pas que les blogues vont etre enrichis.Ce ne sont certainement pas les commentaires de ceux qui n’ont pas d’opinion autre que corrompus,voleurs,ti-amis ect qui vont enrichir les débats.

  36. michel asselin dit :

    Comment un homme »Jean Charest  » qui gagne seulement 165000 par année peut se payer une maison d’un million de dollards à westmount ,un chalet de 300000 et d’envoyer ses enfants dans les meilleurs universitées d’oeurope ? Il vient d’une famille modeste ,,donc pas de fortune familliale,,sa femme aussi ,,elle fait du bénévolat. Un premier Ministre Corrompue ,qui dirige le parti le plus corrompue de l’histoire du québec ,,et nos Elvis Gratton Nationals votent pour celà.

  37. michel asselin dit :

    Les Allophones et Anglophones voterons toujours pour le PLQ ,,même s’ils savent pertinament que le premier ministre ,et ce parti sont corrompues a l’os,,, pourquoi ? Parce qu’ils ont en horreur le Nationaliste québécois,,les véritables racistes sont ceux là,,,

  38. C. Beauchamp dit :

    @ Michel Asselin

    Je suis désolée mais vous parlez de la fortune de Jean Charest. Avez vous vu celle de Pauline Marois, son chateau, son chalet , la pension qu’elle a offerte à vie à son mari à VIE ?

    De toute façon Pauline Marois n’est que de passage elle a échouer dans tous les ministères au sein du PQ….et comme premier ministre, carrément nulle! Elle nous a carrément gacher le système de la santé avec ses pensions anticipées….elle a voulu augmenter les frais des étudiants mais elle a été remplacer par Legaut pour se sauver la face!

    Je suis une Elvis Gratton , je ne sais pas votre âge mais je me souviens des mauvais coups qu’à fait p. marois depuis son arrivée en politique !!!!!!!!!!

  39. marco massico dit :

    @ michel asselin
    Monsieur Asselin parleriez vous de Mme Marois? C,est vrai qu,elle, son mari a un très bon fond de pension, voté par qui? je vous laisse la réponse. M Asselin je crois que ni M.Charest ni Mme Marois n,ont les pattes blanche et aucun des deux ne peut faire la leçon a l,autre.

  40. Elyse dit :

    @ francine Gagnon
    L’Angleterre est celui donc vous trouvez le plus d’info.
    Il y a aussi tout les pays qui ont fait le contraire comme l’Allemagne.
    Et en fesant une recherche sur Google, vous pourriez trouver des pays ou la gratuiter existe et même des pays ou l’on offre des allocations aux étudiants.

  41. marc dit :

    @ Marco Massico,

    C’est très PLQ comme approche : Charest est pourri mais Marios n’est pas mieux…

    Mais en fait, Marois parraît mieux car elle peut expliquer sa fortune, essentiellement dû à la carrière de son mari en parallèle avec une femme qui gagne pas mal plus que le salaire moyen en tant que députée et ministre. Mais Charest, lui, ils viennent d’où ses millions? Il n’a pas fait fortune dans le privé et je ne pense pas que Michou était à la tête de grandes sociétés?

  42. michel asselin dit :

    A tout les elvis gratton de ce blogue ,,la différence entre la fortune de Marois et de Charest est bien simple,,Le mari de la Marois était déjà millionnaire il y a 30 ans ,,Mais l’autre « Le corrompue Charestgnard  » est devenu millionnaire en étant chef du parti le plus corrompue de l’Histoire du québec « en dix ans  » alors arrêtez de déchirer vos chemises sur la fortune de la Marois ,,,mais déchirez vos chemises sur la fortune du plus grand voleur de l’état québécois ,,,Charest

  43. michel asselin dit :

    @ C Beauchamps
    Étant un « Elvis Gratton » enfin ,,c’est vous qui vous définisser comme tel ,,N’avez-vous pas un petit sentiment de « Traitrise  » ou de « Crosseur  » de la Nation,,arrêtez de penser à votre petite personne ,,et étudiez ,pensez ,,enfin réveillez -vous ,calvert ,,Ne voyez-vous pas que notre nation se meurt ,,par manque de connaissance ? Et surtout a cause des Illétrés comme vous ,,,nous « La Nation  » se meurt

  44. marco massico dit :

    @ m.michel asselin.
    Si je ne me trompe M.Blanchet , l,époux de Mme Maroix , devait être dans la jeunne trentaine il y a 30 ans..Millionnaire a cette âge n,est ce pas….bizare..?.Il avait sans doute eu un héritage. De toute façon cela ne me fait ni chaud ni froid, Par contre une pension a vie d,environ 80,000 dollars, pour environ trois année de travaille a la S.G.F ou il n,a pas fait de merveilles cela me déplait un peu, surtout quand on sait que la plupart des Québecois n,ont pas de fond de pension. et pension voté par qui,? je le répète je vous laisse la réponse., En terminant je respecte le choix politique de chaque intervenant sur ce site, mais je dois admettre qu,au point de vue sobriquet les tenant de la souveraineté n,ont pas leur pareil ,

Laisser un commentaire

 caractères disponibles