L’effet Purell (extrait)

- 3 février 2013

L’autre jour, j’ai demandé à un pédiatre pourquoi autant d’enfants souffraient d’allergies.

« On ne les laisse pas manger du sable, m’a-t-il répondu. Avant, les enfants se salissaient quand ils jouaient, et ça leur permettait de développer des anticorps.

« Maintenant, dès qu’ils ont un peu de saleté sur les doigts ou sur le bord de la bouche, on les nettoie. Regardez ce qui se passe dans les parcs. Toutes les mères ont leur flacon de Purell et se précipitent sur leurs enfants dès qu’ils mettent leurs mains dans le sable… »

 

TROP PROPRES ?

 

Bref, trop, c’est comme pas assez.

À force de vouloir être propre, on finit par développer de sales maladies, qui sont pires que les bibittes qu’on voulait combattre.

Question quiz : pourrait-on étendre cette analyse à la société au grand complet ?

Prenez le financement des partis politiques. Afin de lutter contre l’influence indue de certaines personnes trop généreuses (et trop intéressées), on veut abaisser les dons que les individus peuvent faire aux partis politiques à 100 $.

Vous imaginez le nombre effarant de soupers spaghetti et d’épluchettes de blé d’Inde que ça va prendre pour qu’un député ou un ministre puisse financer sa campagne, avec un tel plafond ? Alors que de moins en moins de gens donnent de l’argent aux partis politiques ?

Ils ne vont faire que ça. Ils vont serrer des mains du matin au soir et du soir au matin. Même Denis « The Energizer » Coderre n’y arriverait pas.

 

Texte au complet sur le site du Journal de Montréal

 

 

 


 

Abonnez-vous à cet article

23 commentaires

  1. Pierre-Luc Tremblay dit :

    Lorsque j’étais jeune, ma mère nous laissait jouer abondamment dehors et nous salir. Évidemment, lorsque nous revenions avec des trous dans les vêtements, on se le faisait dire. Mais elle n’était pas du genre à se précipiter sur nous avec du purel. On se lavait dès qu’on rentrait à la maison.

    Nous avions un petit chalet en plein bois où nous recevions souvent la famille extérieure. Un jour, ma tante qui est une infirmière qui est obsédée avec l’asceptie est venue avec mes cousines. Elles les bourraient d’anti-biotiques, de purrel, de crème solaire à toutes les 5 minutes. Nous prenions toujours l’eau d’une source naturelle pour notre consommation personnelle et bien sûr mes cousines en ont bu. Elles ont été malades comme çi elles avaient ingéré du poison. Pourtant, il n’y avait rien de plus naturel et propre qu’une eau de source des montagnes. Nous, n’avons jamais eu le moindre malaise.

    À partir de ce moment, je me suis rendu compte que l’obsession des bactéries pouvaient conduire à des points de non-retour…

  2. Le rancunier dit :

    Toutes les mères ont leur flacon de Purell…Faut pas exagérer quand même!

    En fait, les enfants sont moins allergiques qu’il y a 30 ou 40 ans! « Faire un lien entre le salissage et le développement d’anticorps » est de la fabulation et traduit une méconnaissance absolue des mécanismes de développement des défenses naturelles chez l’humain.

    On n’a qu’à consulter les ouvrages spécialisés en infectiologie,

  3. TiteLouve dit :

    Une infirmière « obsédée de l’asepsie » dit Richard, ou bedon fait-on encore références à ces fonctionnaires de la santé qui devraient comprendre qu’on ne se balade pas en autobus avec son uniforme de travail faute de balader des infections nosocomiales en même temps, la vraie plaie des hôpitaux.
    Mais qu’on joue au caporal de l’hygiène à la maison ?
    Je travaille en santé, jamais joué avec ce risque.
    Jamais empêché la progéniture d’en prendre au jardin non plus.
    Le ou les problèmes ne sont pas là…

  4. Guy Baker dit :

    Aujourd’hui ….. on veut présenter une Société très aseptisée et tellement « propre » mais dans les faits, cé comme un Tombeau.

    On entretient l’Extérieur à un point tel qu’il sera tellement Propre et Net et Étincelant … mais à l’intérieur, tout n’est que Corruption et Pourriture …. mais … l’Apparence est sauve … jusqu’au prochain Scandale … un Société de « Sépulcres Blanchis ».

    Peu importe la Loi, ils sauront la contourner dans leur Ingéniosité au Mal …..

  5. pompier 52 dit :

    quel antibiotique ??? devrait ont prendre pour pouvoir passer au travers de toutes ces ordures qui ce deversent a la commission Charbonneau,ne pas oublier que nous sommes les victimes !!

  6. ginette gazaille dit :

    C’est vrai que les allergies sont beaucoup plus nombreuses qu’il y a vingt ou trente ans. La trop grande aseptisation est peut-être une des causes. D’autres préconisent que c’est la plus grande pollution. On a assez peur de la maladie, qu’on court à l’urgence au moindre malaise. Elles peuvent bien être engorgées.

    C’est un peu comme en politique, on a assez peur de se faire rouler, qu’on soupçonne tout le monde de malversations. Des malversations existent, des allergies aussi, mais ce n’est pas mur à mur. On ne peut pas se prémunir de tout, il faut accepter un certain risque et ne pas devenir paranoïaque.

  7. Réjean Asselin dit :

    Les militants du PLQ doivent être en santé pas pour rire !!!!

  8. Steph dit :

    Pour les contributions politiques, j’aurai mis la contribution à 1000$. Sauf que j’aurais interdit les dons directs à un parti et que chaque personne donnant de l’argent serait inscrite à une liste publique. Tous les dons seraient remis à l’Assemblée Nationale qui verrait à redistribuer cet argent aux différents partis au prorata des votes, par exemple. Ce qui veut dire que sur 1000$, il pourrait en aller 250 à la CAQ, 250 au PQ, 250 aux libéraux, une centaine aux autres petits partis et le reste en fond de roulement. On serait sûr que les dons seraient un peu plus désintéressés puisque l’argent donné n’irait pas en entier au parti visé mais servirait aussi à ses adversaires politiques.

  9. Marc O dit :

    Nous voulons créer l’effet  »blanc » dans notre société. Il faut que le gouvernement s’occupe de tous et chacun sinon, la société sera pas propre. Voici , le résultat: un monde lent; pas performant; caché de la vérité et tellement crotté que le noir devient la couleur primaire.

  10. Bénédictine Lapriêre dit :

    La lutte du bien contre le mal,des bons contre les méchants.Le bien gagnera toujours car l¨humain a une conscience.

  11. Pierre Laroche dit :

    Cette idée de fou aussi de se laver les mains aprês être allé aux toilettes.

  12. ID Ologie dit :

    Il y a une certaines paranoïa qui s’est installée au sein de la population en général. Nous sommes tous devenus un peu hypocondriaques à force de se faire marteler par tous ces professionnels de la santé dans les médias qui nous disent que nous devrions tous manger bio, mettre de la crème solaire FPS 350, se brosser les dents 6 fois par jour et se laver les mais à chaque fois qu’on touche à n’importe quoi.

    Les journaux sont remplis de cas où des gens n’ont « pas vu venir » la maladie et nous martèle constamment que si ça avait été diagnostiqué avant, peut-être que la personne aurait eu une chance. Ce qui fait que nous sommes devenus tous un peu paranos et hystériques, et qu’à la moindre douleur au ventre, on se garroche à l’urgence afin de vérifier qu’on a pas le cancer. Après tout, avant de se sentir malades, on se sentais tous très bien! Je me sens bien présentement, mon dieu, ça doit être suspect!!!! Tous ceux qui sont décédés avaient tous un point en commun, avant leur décès, ils étaient tous en vie. Donc si vous êtes en vie, faites attention, on ne sait jamais!

    Pourquoi pensez-vous que les urgences sont pleines à craquer et que toutes les cliniques médicales sont « complètes pour la journée » à peine 3 minutes après leur ouverture chaque matin? Le vieillissement de la population y contribue, oui, mais quand on se garoche là au moindre petit malaise, c’est normal que tout soit plein, partout…

  13. Carole C. dit :

    Même si la corruption existe depuis toujours et SANS DIRE QUE LE PQ EST BLANC (car les Libéraux aiment bien nous accuser de ça…), on a donné un petit coup de Purell en foutant les Libéraux dehors on dirait…

    Lapresse:

    La part des honoraires versés aux firmes de consultants et de génie-conseil sur les contrats annuels de travaux routiers du ministère des Transports du Québec (MTQ) a augmenté en moyenne de presque 40% au cours des neuf ans du gouvernement libéral de Jean Charest, par rapport au régime précédent.
    Selon des données obtenues par l’Association professionnelle des ingénieurs du Québec (APIGQ) en vertu de la Loi sur l’accès à l’information, le MTQ versait une moyenne de 98 795$ en honoraires pour chaque tranche de 1 million de dollars investis en travaux routiers entre 2000 et 2002. Ces honoraires ont représenté en moyenne moins de 10% de la valeur des contrats routiers attribués par le MTQ durant cette période.

    En comparaison, les sommes consacrées aux services de consultants ont représenté 13,7% de la valeur totale des contrats routiers du MTQ réalisés entre 2003 et 2012. Durant cette période, la part relative des honoraires professionnels versés par rapport aux travaux routiers s’est élevée à 136 873$ par tranche d’un million de dollars investis en construction par le MTQ. C’est une hausse de plus de 38% par rapport à la période 2000-2002.

  14. Carole C. dit :

    (suite)

    Dans une entrevue à La Presse, le président de l’APIGQ, Michel Gagnon, a estimé que l’évolution inégale des dépenses annuelles de construction et d’honoraires professionnels au fil des années soulève des questions «qui devraient peut-être intéresser la commission Charbonneau», au moment où se multiplient les témoignages établissant des liens entre les firmes privées de génie-conseil et le financement des partis politiques provinciaux.

    M. Gagnon a relevé en particulier les données de l’exercice financier 2003-2004, qui coïncide avec l’arrivée au pouvoir des libéraux, élus le 14 avril 2003. Cette année-là, la part relative des honoraires professionnels a soudainement bondi de 101 452$ à 124 192$ pour chaque tranche d’un million de dollars investis dans la construction.

    Si le reste vous intéresse, allez lire sur le site de La Presse…

  15. Pierre Laroche dit :

    Savez-vous que moins on se lave plus on attire le sexe opposé et pour cause nos hormones les excite.Les hommes qui ne se lavent pas ont plus de chance avec les femmes,l¨odeur hormonal.Dieu l¨a voulu ainsi.

  16. Carole C. dit :

    Pierre Laroche

    Moins on se lave plus on attire le sexe opposé?

    Chus pas d’accord! :-D

  17. Dédé dit :

    Pierre Laroche dit :
    4 février 2013 à 12 h 52 min
    Savez-vous que moins on se lave plus on attire le sexe opposé et pour cause nos hormones les excite.Les hommes qui ne se lavent pas ont plus de chance avec les femmes,l¨odeur hormonal.Dieu l¨a voulu ainsi.

    COMPLÈTEMENT DÉGOÛTANT. L’odeur de quelqu’un de malpropre ne m’excite pas, cela me répugnent et je ne suis certainement pas la seule.

  18. Charles deleon dit :

    Les polititiens n’ont qu’à faire comme dans le temps, du porte à porte et de la rue.
    Des assemblées dans des salles communautaires ou parroissiales.
    Ca apporterait un peu de sous à ces salles qui en ont besoin.Ca les rapprocheraient du peuple .
    Ca limiterait les ONÉREUSES DÉPENSES dans les médias.
    C’est là que le gros de l’argent se dépense pour pas grand chose.

    Cà donnerait aux journalistes déjà en place la chance de se faire valoir…après tout ils sont là pour quoi ?

    Il est temps de changer lla philosophie américaine du « Think big » faudrait aussi que le peuple qui se plaint de malversations politiques participent aux nouvelles règles du jeu et délaisse leurs téléromans ou leurs games d’hockey à TiV.

    De toute façon 85 % des gens ont déja leur idées de faites avant les élections.
    Puis les 15 autre % se décident sur n’importe quoi comme un homme souriant qui marche avec une canne ou un chef politique qui à la télé sur un coup de bluff place son adversaire devant une inconnue de dernière minute et qui se retrouve sans réponse exacte à donner puisque que le le coup de bluff était une pure invention.

    Pourtant malgré les rectifications dans les jours suivants nos 15 % de tatas ont fait des gorges chaudes parce que Landry pouvait pas répondre.C.’,est n’importe quoi. ET ce sont ces idiots qui la pluparts du temps renversent ou appuient les gouvernement. On se rappelle de Charlie Brown, des Yvettes,
    L.avidité des médias a inventer ces situations débiles.

    D’ou viennent les nombreuses promesses faites par les partis politiques. Ca prend juste un tatas sur 10 citoyens pour acheter des promesses et ont se retrouvent tous dans la merde jusqu’au cou.

    Dans n’importe quel système politique , il ya des plus et des moins et le notre je pense est le moin pire.
    Éloigner le financement politique des cies et le rapprocher des citoyens.
    Que les ciyoyens fassent leur part aussi au lieu de juste se plaindre.

  19. le nationaliste dit :

    C’est vrai. Plus on désinfecte moins on développe d’Ac et surtout plus on rend les bactéries résistantes aux désinfectants et produits nettoyants. Mais M Net nous vend toujours cette idée d’une propreté exemplaire.

  20. jim brindle dit :

    Minimiser les dons aux partis politiques par une loi , est contraire à la liberté de choix des individus et non un moyen efficace d’empêcher la corruption ommniprésente dans tous les sphères de notre société .

  21. rosie35 dit :

    Avec la télé, la radio, facebook et twitter, les policitiens n’ont vraiment plus à nous empoisonner le paysage avec des pancartes électorales qui ne servent à rien. C’est pas parce qu’on voit la face d’un candidat,verrat ou honnête, qu’on va voter pour lui.

    Une vieille méthode qui n’a plus sa place.

    Pour les hommes ou les femmes qui puent en ne se lavant pas, c’est vraiment écoeurant. Moi ca m’attire pas pantoute. Bien au contraire. Le gars qui a écrit ca doit avoir une peur bleue du savon.

  22. le nationaliste dit :

    @ID Ologie dit :

    « Il y a une certaines paranoïa qui s’est installée au sein de la population en général. Nous sommes tous devenus un peu hypocondriaques à force de se faire marteler par tous ces professionnels de la santé dans les médias  »

    Tout à fait d’accord.

    Je reviens de la pharmacie et il y avait une petite affiche purrell : « se laver les mains c’est contagieux  »
    Vous avez raison de dire que beaucoup de professionnels de la santé nous dictent comment agir pour être en bonne santé. Mais il y a beaucoup d’erreurs ou d’approximation qui circulent.
    Par exemple, le Listerine, j’ai la surprise de vous dire que ca ne fonctionne pas. Je l’ai testé au laboratoire. Ca ne fait rien. Le mieux, c’est toujours de se rincer la bouche avec une eau très salée.
    Tous les alicaments contre le cancer. C’est certain que si vous noyez une colonie cellulaire dans sa géloce avec du thé vert, il est probable que ces cellules cancéreuses prolifèrent moins. Mais le thé vert est absorbée dans un organisme beaucoup plus complexe et organisé qu’une gélose. Le thé vert, et dès son entrée en bouche, subit plusieurs réactions chimiques.
    Une étude suggérait que la carotte était bonne contre le cancer du poumon. Mais les tests cliniques, sur des humains, ont montrés le contraire.
    Bref, il vaut mieux ne pas prendre tout cela pour une vérité absolue. Il y a du vrai, mais il y a du pas sur du tout.

    J’avais lu un article d’un magazine pour femme dont le nom m’échappe. Le titre était : les protéines essentielles.
    Il affirmait que les protéines essentielles doivent être obtenue par l’alimentation. Une erreur énorme scientifiquement. Ce sont certains acides aminés, dits essentiels, que l’on doit obtenir par notre nourriture.

    Pour la santé, ce qui est certain, c’est qu’il faut faire de l,exercice et ne pas fumer. Ca c’est vrai. Et puis, à part la santé, il y a aussi le plaisir de vivre. Et vivre c’est prendre des risques. Ce n,est pas de demeurer dans une pièce…

  23. Cette section liste les formations politiques dites « régionalistes », terme vague utilisé par la presse et les institutions chargées des élections pour caractériser les partis ou candidats régionalistes, autonomistes ou indépendantistes. Cette section liste également les partis politiques locaux, c’est-à-dire les représentations locales de tendances nationales. Ils peuvent être affiliés ou associés à des formations métropolitaines, ou peuvent être des scissions de fédérations locales comme, par exemple, dans les DOM-TOM.

Laisser un commentaire

 caractères disponibles