Les presbytes (extrait)

- 3 décembre 2012

Daniel Breton, l’ancien ministre de l’Environnement, luttait contre la pollution mais cochonnait son environnement immédiat (son logement était jonché de détritus et de bouteilles vides).

C’est ce que j’appelle un « presbyte ».

Quand c’est le temps de parler des grands enjeux, tout est clair, mais pour ce qui est de sa vie personnelle, tout est flou.

Faites ce que je dis, pas ce que je fais.

 

PAROLES, PAROLES…

 

Des presbytes, il y en a partout.

Le philosophe Jean-Jacques Rousseau était le roi des presbytes. Célèbre pour ses essais sur l’éducation, ce grand penseur était un père exécrable qui a abandonné ses propres enfants et ne s’en est jamais occupé.

Quand c’était le temps de dire aux gens comment élever leurs enfants, Rousseau multipliait les conseils savants. Mais quand venait le temps de s’occuper de sa propre progéniture, c’était silence radio.

Voilà pourquoi j’aime ce que les Américains appellent le « character issue ». Juger une personne non par ses paroles, mais par ses actes, par la façon dont elle se comporte, par les décisions qu’elle prend dans la vie quotidienne, par sa manière dont elle met ses théories en pratique.

Parce que parler, c’est facile. Tout le monde parle, tout le monde a des idées, tout le monde sait comment régler les problèmes de l’univers… Mais prêcher par l’exemple, c’est une autre paire de manches.

 

Texte au complet sur le site du Journal de Montréal


Abonnez-vous à cet article

26 commentaires

  1. pasquinel dit :

    breton devrait meme démissionner comme député.

  2. Réal Iste dit :

    Ça me fait justement pensé à un certain………Gabriel Nadeau-Dubois !!!!

    Un grand penseur qui disais a la ministre comment organiser son porte-feuille pendant que le pauvre ti-gars n’était même pas capable payer son logement…

  3. louis dremine dit :

    En bon français, on dirait:  » cordonnier mal chaussé » ou encore  » charité bien ordonnée commence par soi-même ».

  4. Daniele dit :

    Cela peut arriver a tout le monde d’avoir des moments difficile dans la vie mais tout bon citoyen qui veut préserver sa réputation et son nom, négocie une entente avec ses créanciers.
    Ce M. Breton est élu depuis le 4 septembre, pourquoi n’a t-il pas entrepris des démarches pour payer ses contraventions et ses loyers impayés.
    A t-il oublié qu’en étant ministre, son passé serait scrutés à la loupe. Une personne qui n’a pas d’argent pour payer son loyer, comment faisait-il pour payer 500 bouteilles de vin.
    Il a bien fait de démissionner, ce n’est vraiment pas un exemple a donner.
    Les propriétaires de logement sont aux prises souvent avec des mauvais payeurs, ou des gens qui laissent leurs appartements dans un état lamentable, une malpropreté a ce point qu’on se demande, comment faisait-il pour vivre ici, alors quand c’est une personnalité connue ou un ministre, c’est encore plus mal vue dans la population.

  5. émile lafreniere dit :

    Breton ne méritait tout simplement pas un poste de ministre.Je ne sais pas ou M’arois avait la tete cette journée-là mais il me semble qu’elle avait suffisamment d’information sur lui pour ne pas le nommer.
    De plus son comportement lors de cette réunion publique du BAPE était déja suffisant pour ne pas le nommer.
    Mais il faut reconnaitre qu’une personne qui aspire a etre premiere ministre et se permet de jouer de la casserole devant le comité électoral d’un adversaire ne donne pas l’exemple.
    Alors le jugement de Marois est parfois réellement de travers.
    Comme vous le dites si bien M. Martineau,un gars incapable de garder un logement propre en plus de ne pas le payer ne mérite absolument pas qu’on lui permette de décider pour nous.
    Un gars incapable de se trouver un job ne serait-ce qu’au salaire minimum n’a pas cherché tres fort a mon avis.Personne ne lui a demandé de consacrer 24 heures par jour de sa vie a contester.

  6. Guy Grenier dit :

    Les pires presbytes de la terre, ce sont les chroniqueurs à la con toujours près à avancer n’importe quoi sur la base du premier ragot lancé par un pilier de taverne (genre: une de mes connaissances vient de me dire qu’un cegep va fermer 2 jours en appui aux palestiniens, ou il y avait 5000 bouteilles de vin dans l’ancien appartement de Daniel Breton!)

  7. Alexandre B. dit :

    Encore la comparaison boîteuse entre le désordre dans l’appartement de M. Breton et l’environnement. On va tu voir chez vous M. Martineau si ya pas une paire de bobette sale sur le plancher de votre chambre à couché, ça pourrait peut-être expliquer le type de chronique que vous faites. Tant qu’à faire dans l’analogie boîteuse…

  8. C’est vrai, Daniel Breton aurait du laver son logement avec du Windex et désinfecter avec des produits chimiques. Ils sont étranges les environnementalistes avec leurs jardins crasseux pleins de vers de terre et leur compost plein de vidanges. C’est pas propre ! L’écologie, ça devrait sentir bon !

  9. Paul Gagnon dit :

    @ Guy Grenier…

    Votre nom, monsieur, trahis un peu votre groupe d’âge et devrait conséquemment refléter expérience, discernement, jugement et gros bon sens…

    Toutefois, votre commentaire ici y enlève une bonne trentaine d’année. ça vole pas haut.

  10. Franko dit :

    Pour se lancer en politique à l’époque de nos grands-parents, ma mère me raconte qu’il fallait être propriétaire et libre d’hypothèque. Cela démontrait à quel point une personne savait gérer ses affaires. Ce n’est malheureusement plus le cas aujourd’hui et regardez comment sont géré les affaires et ce, dans tous les paliers gouvernementaux!

  11. L'Imprévu dit :

    Et vous ? L’aveuglement volontaire ça existe aussi ! Rappelez vous, dans vos belles années étudiantes ou lorsque vous étiez à « VOIR », vous n’avez jamais côtoyé des gens impliqués dans leur communauté à tous points de vue et qui ont eu des démêlés avec la « justice » ? Loyers impayés, contaventions impayées, trucs du genre ?

    Maintenant vous avez réussi, bravo. Vous côtoyez les grands de ce monde. Lucien Couchard, François Lefault, et les autres. Vous portez des jugements sur les gens. Moi j’ai connu plein de gens à cette époque qui avaient fait ce genre de choses et ça n’enlève rien à leur valeur.

    Du mémérage. Comme d’habitude. Je ne dis pas, si Breton conduisait un Hummer, s’il jetait ses pneus usés dans la rivière ou s’il possédait une méga-porcherie.

    Encore du mémérage de vieille fille. Comme d’habitude.

    Tiens ! Parlant d’aveuglement volontaire: Le petit Trudeau a dit que les canadiens avaient les armes à feu dans leur ADN. Vous n’en parlez pas ? Vous ? Un grand souverainiste de droite ? Pourtant vous riez des péquistes pour bien moins que ça !

    La CAQ laisse tomber sa demande sur la Commission Parlementaire sur Breton. Vous n’en parlez pas ? revirement de capot comme d’habitude. Eux qui cherchent tant la vérité….. soudainement ils ne la veulent plus ?
    Vous n’en parlez pas ?
    Ben non. Ce que Breton a fait il y a 25 ans est bien plus drôle !

  12. JP Bouchard dit :

    Franko…

    Vous avez entièrement raison sur la qualité des députés d’ aujourd’ hui.

    Je suis un sympatisant actif de la Coalition et je dois avouer que le fait qu’ il y ait eu une douzaine de

    candidats caquistes qui avaient fait faillite m’ a grandement secoué.

    Il n’ y a rien de criminel à faire faillite mais….Ça ne donne pas une bonne image.

    Quand on est élu pour gérer un État (ou une province) , il faudrait montrer patte blanche.

    Comment veux-tu gérer un État correctement si tu n’ arrives pas à gérer tes finances personnelles???

    J’ espère que la CAQ va serrer la vis aux prochaines élections.

    Les Breton de ce monde n’ ont pas d’ affaires à la tête d’ un ministère.

  13. Gros Ripopo dit :

    Le parti québécois est le parti que j’ai appuyé depuis plusieures années voir décennies. Je suis très décu que ce parti qui devrait a mon avis donner l’exemple, est permis a ce M. Breton de devenir député et surtout ministre. Comment cette femme pour qui j’ai tellement de respect a pu laisser cet individu s’infiltré parmi les élus. Elle doit savoir que l’image est très importante en politique et que le passé de ses députés refait toujours surface surtout s’il est nommé ministre. Elle devrait se trouver une bonne excuse plutôt que d’excuser son ancien ministre. En politique, on ne doit pas juste être blanc mais donner l’apparence d’être blanc.

  14. émile lafreniere dit :

    Le parti québécois de jour en jour nous prouve qu’il n,a plus de lecon a donner a qui que ce soit.Avec ce qu’on entend aujourd’hui concernant la nomination d’André Boisclair comme délégué général a New-York en passant par un poste de sous-ministre pour lui assurer une généreuse pension a vie et un salaire au dela de 160000. tout ca fait a la cachette est inconcevable.
    Comme le dit M. Bernier professeur en éthique ceci ne s’est jamais vu au Québec.
    Il n,y a pas longtemps Marois nous calculait les nominations faites par Charest au cours des neuf ans de pouvoir.Eh bien il n’y en pas faite de cette facon.De plus il faut regarder les nominations qu’elle a faite depuis le l4 septembre,nominations des petits amis a des postes qui auraient demandé plus de compétence.
    Mme Marois n’est plus en position de parler de collusion et de corruption.Remarquez bien l’empressement qu’elle a manifesté a admettre ses fréquentations au 357C.Elle n’a pas crié au scandale concernant Line Beauchamp contrairement a ce qu’elle aurait fait avant le 4 septembre.
    Quand elle a vu que les enqueteurs disposaient de listes de ce genre,elle s’est empressée de déclarer que ce n’était pas grave.Elle aimait faire de la démolition sous le couvert de l’immunité parlementaire,maintenant elle fait ce qu’elle dénoncait.

  15. Andrée2 dit :

    Réal Iste dit :
    4 décembre 2012 à 1 h 31 min
    Ça me fait justement pensé à un certain………Gabriel Nadeau-Dubois !!!! Un grand penseur qui disais a la ministre comment organiser son porte-feuille pendant que le pauvre ti-gars n’était même pas capable payer son logement…

    IL Y A DES DISTINCTION À FAIRE ENTRE UN POLITICIEN ET UN ÉTUDIANT

  16. Miche dit :

    Une seule phrase :
    « Les PAROLES s’envolent, mais les ACTES restent »!!!
    On prêche par l’exemple!!!

  17. Jean-Yves Gobeil dit :

    @ Andrée2

    « IL Y A DES DISTINCTION À FAIRE ENTRE UN POLITICIEN ET UN ÉTUDIANT »

    Je suis en désaccord avec cette affirmation. Ils dirigent le gouvernement (les étudiants, les syndicats, les environnementalistes et les politiciens), donc, ils sont tous dans le même panier !

  18. Jean-Yves Gobeil dit :

    Ce texte pourrait aussi s’appliquer à sa majesté Pôline avec André Boisclair !

    « Faites ce que je dis, pas ce que je fais. »

  19. marc dit :

    Que le gars ait eu des difficultés à payer son proprio, ça peut arriver. On ne peut pas empêcher tous le monde qui a déjà été en problèmes financiers de s’impliquer dans la vie politique.

    Que le gars ait laissé un paquet de boutelles debière dans l’armoire, so what? Ça change pas grand chose. Je serias curieux de fouiller dans le fond du garage d’une couple de journalistes pour voir de quoi ça a l’air.

    Par contre, rouler à plus de 200 kmh démontre un manque flagrant de bon sens. Et avoir fait des fausses déclarations au chômage, ce n’est pas acceptable pour un ministre. Donc je suis content qu’il s’en aille.

    Mais pour Marois, c’est facile de la critiquer après coup pour cette nomination. Toutefois, elle a choisi un gars qui connait bien le milieu pour s’occuper de l’Environnement. En termes de compétences, y’a pas un récent ministre de l’environnement libéral qui lui va à la cheville probablement. Donc il ne faudrait pas exagérer dans le déchirage de chemise. Des fois, les meilleures décisions ne donnent pas de bons résultats.

  20. G. Fecteau dit :

    «par les décisions qu’elle prend dans la vie quotidienne, par sa manière dont elle met ses théories en pratique».

    Phrase mal construite, M. Martineau: le dont ne s’applique pas ici. Il aurait fallu dire: par la manière de mettre ses théories en pratique.

    Quant à Jean-Jacques Rousseau, je n’ai jamais compris pourquoi on écoutait les théories sur l’éducation d’un type aussi irresponsable!

  21. lalancette dit :

    Breton est mon député.!!!!!!!Il .aux élections ,.il nous a menti …il devrait avoir honte de se comparer aux pauvres du quartier qui sont dans dans la précarité…ils ont pas les moyen de s’acheter du bon vin en quantité..eux!!! et de rouler en carosse a 275 KM .il doit démissionner comme député
    Bye Bye le petite pension doré………

    je vous le dit: les Péquisse…… se payent la traite……Breton, Boisclair,Nicholas Girard etc etc… vite vite vite on pige dans le gateau avant que……

    en plus des taxes rétroactives??? du jamais vu ..attention à vos REER et économies….dormez en paix Revenu Québec Veille sur vos biens ………..bien.

    Vive le bon gouvernement ,vive la république ,vive la guerre des tuques …oups …des drapeaux (c’est ben important cà.)

    merci

  22. G. Fecteau dit :

    Franko dit :
    4 décembre 2012 à 10 h 23 min
    «Pour se lancer en politique à l’époque de nos grands-parents, ma mère me raconte qu’il fallait être propriétaire et libre d’hypothèque. Cela démontrait à quel point une personne savait gérer ses affaires. Ce n’est malheureusement plus le cas aujourd’hui et regardez comment sont géré les affaires et ce, dans tous les paliers gouvernementaux!»

    Oui, mais ça Franko, c’était à l’époque de la Grande Noirceur – vous savez cette sombre époque qu’on cache tellement nous en avons honte – , cette époque,dis-je, durant laquelle la majorité des gens étaient honnêtes, travaillaient fort pour faire vivre leur famille et se sentaient responsables lorsqu’ils accédaient à un poste d’élus; les pauvres ne connaissaient pas Les Lumières – dans tous les sens du terme – tandis qu’aujourd’hui, nos élus et leurs électeurs sont très allumés, brillants, voire même étincelants de transparence, de rigueur, d’honnêteté et de probité. Mais enfin, regardez comme le PQ fait bien les choses, lui !!!!

  23. François Gravel dit :

    Daniel Breton est un de ces militants idéalistes désireux de sauver le monde mais incapables de voir à leurs affaires personnelles. Pas foutu d’organiser sa propre vie mais prêt à organiser celle des autres. Cela peut faire un environnementaliste efficace. Pas sûr cependant que nous ayons besoin de ces gens sincèrement dévoués à la Juste Cause parmi nos dirigeants.

  24. François dit :

    Le PQ disait:on va faire de la politique différemment!!!

    Bien c,est ce qu,ils font:

    Un BUM a l,environnement, j,imagine qu,il voulais des Enveloppes Écologiques rapidement, fraude son loyer, fraude l,impôt, fraude l,assurance chômage!!!

    Un agitateur professionnel , Léo Bureau Blouin, qui laisse son association, deviens le petit chien servant de ma tante Pauline. Le petit Léo viens de faire un voyage a Paris toute dépensés payées par nous les contribuables pour aller rencontrer les socialistes en France. Combien a coûte le voyage on ne le saura jamais. Ce que Léo ne ferait pas pour son enveloppe rouge.

    Mais la palme reviens a la plus blanche que blanche ma tante Pauline avec son cher mari qui nous a pris de l,argent comme contribuable ( SGF) en effet Pauline fait se fait construire une maison dans Charlevoix, la vente se son manoir n,est pas complétée et la elle fait un offre d,achat au St-Régis dans le vieux Montréal pour 3 millions de dollards!!! Des grosses enveloppes bleues anticipées.

    Faut pas oublier André Boisclair qui va se sacrifier pour la cause!!! Retraite en Or!!!

    Alors je pense me partir un commerce de fabrications d,enveloppes bleues.

    Bien oui c,est différent les péquistes passent a la caisse des le départ.

    Vive la République de Banane du Québec

  25. Ivan Champetier dit :

    En tous cas,les 2 propriétaires qui attendent toujours leurs loyers impayés (leurs créanciers hypothécaires attendent-ils,eux?) devaient être ravis de voir ce bonhomme comme ministre!
    Je me demande s’ils voteront PQ!

  26. magiterre dit :

    Breton n’est pas un militant Péquiste il se cherchait une job payante et une retraite dorée,alors qu’il démissione comme député,j’espere que les électeurs de sa circonscription ne voterons pas pour lui aux prochaines élections.

Laisser un commentaire

 caractères disponibles