Les tartuffes (extrait)

- 18 octobre 2012

Les tartuffes

 

Qu’on se le dise : les ministres péquistes ont beau défendre l’école publique dans leurs discours, lorsque vient le temps de choisir dans quel système ils vont envoyer leurs enfants, les membres de la garde rapprochée de Pauline Marois mettent leurs idéaux théoriques de côté et optent majoritairement pour l’école privée.

Gaétan Barrette ne pouvait être un ministre de la Santé crédible à cause de son indice de masse corporelle. Mais Pierre Duchesne et Marie Malavoy, eux, peuvent être d’excellents ministres de l’Éducation, même s’ils envoient (ou ont envoyé) leurs enfants à l’école privée.

Il y a un mot pour ça : double standard.

« Je n’ai pas à respecter la règle qui s’impose à vous… »

 

PROTÉGER LE PEUPLE

 

C’est comme l’apprentissage intensif de l’anglais en bas âge : c’est bon pour l’élite, mais pas pour le peuple.

Mettez le peuple en contact avec la langue anglaise trop tôt, et il en perdra son latin. Il est trop faible, trop influençable, trop fragile…

Mais pas l’élite.

L’élite, elle, a des habiletés, un savoir-faire, des connaissances, elle peut marcher et mâcher de la gomme en même temps sans s’accrocher dans ses lacets.

Si ce n’est pas condescendant, je me demande ce que c’est…

 

Texte au complet sur le site du Journal de Montréal


Abonnez-vous à cet article

117 commentaires

  1. L'Imprévu dit :

    Après les tarfuffes…. le Martineaudage

    Bon encore dans le petit martineaudage ce matin. On va rectifier certaines choses. Le programme au PQ est voté en congrès. Les dirigeants se réfèrent aux valeurs des membres du PQ. Ils ne votent pas tous en bloc et il peut y avoir certaines divergences de vue. Ça n’empêche pas l’expression d’une pollitique commune.

    Le PQ n’a pas dit qu’il était contre les écoles privées. Marie Malavoy s’est exprimée sur le fait que certaines écoles privées sélectionnent leurs élèves. Par conséquent ils se targuent de bonnes performances.

    Il y a une réflexion à faire sur le sujet. Que Pierre Duchesne ou Marie Malavoy aient envoyé leurs enfants dans une école privée n’est pas une honte. C’est légal. C’est leur droit. Ils ne prônent pas la fermeture des écoles privées à ce que je sache.
    C’est ce genre de commentaire qui fait que vous êtes tellement insidieux dans vos réflexions. Je me demande…… n’auriez vous pas un fond un peu narcissique ?

  2. L'Imprévu dit :

    C’est drôle….. je ne me souviens pas avoir lu un billet sur la fermeture de Gentilly II ni sur la mine Jeffreys. J’aimerais ça savoir si vous avez appuyé la politique péquiste sur ces sujets.

    À ce que je vois quand vous êtes d’accord avec une politique péquiste vous écrivez plutôt sur les films que vous avez aimé et sur d’autres inepties semblables. Ça vous serait sans doute trop difficile de dire publiquement que vous appuyé une mesure péquiste.

    Heureusement que nous vous connaissons bien !

  3. L'Imprévu dit :

    ooopppps « appuyez » au lieu d’ »appuyé » bien sur !

  4. Doom dit :

    Bon texte,

    Mais au fait;

    Y a t’il des peuples assez niaiseux pour être obligé de se faire des lois pour ne pas texter au volant ?
    De se mettre une date pour mettre ses pneus d’hiver ? etc…
    Non pas beaucoup je crois…

  5. Poêle dit :

    « Si ce n’est pas condescendant, je me demande ce que c’est… »

    C’est du péquiste…

  6. Desjardins M. dit :

    J’ai remarqué qu’ils et elles pouvaient parler des deux côtés de la bouche.

  7. Ben dit :

    Michel Hébert as tu perdu sa job?
    Denis Copderre dit qu’il lui manque des outils?Lui manquerait il de l’argent?Peut être.Ca tombe mal ces temps ci pour les politiciens.

    Je crois que les politiciens,vedettes et certains journalistes envoient leurs enfants au privé pour éviter à leurs enfants toute sorte de critiques et de commérage sur la place public.
    Ce n’est pas la raison pour laquelle vous envoyez votre enfant au privé,vous Martineau?

  8. Fred dit :

    @Doom

    La plupart des pays d’Europe oblige les pneu d’hivers (à différente date et/ou conditions climatiques) et au Québec, on n’est pas mal les dernier à avoir interdit le texte au volant.

  9. andré michaud dit :

    Peu importe si la ministre fait monter les frais au privé, les députés seront assez riches pour mettre leurs enfants au privé et profiter d’un meilleur encadrement pour leurs enfants…car ils ne sont pas contre l’éducation à deux vitesses! Ou alors seulement en principe, et pour les AUTRES.

  10. Guy Baker dit :

    Il y a cette nouvelle Aristocratie, bien dirigée par l’Oligarchie des « sages », qui en fin de compte, n’est que le rétablissement de la Noblesse et de ses Privilèges.

    Le Système Féodal Moderne qui permettra que l’Hommage rendu à la « bonne » Personne, rendra accessible au Privilégié le Monde Merveilleux de la Caste Élitique.

    Ça saute au yeux comme « ça’s’peut pas ».

    Pour ce qui est du « bon p’tit Peuple », il ne suffit que de le tenir occupé.
    Panem et Circenses,comme le disait si bien les Romains.

    Afin d’éviter que le « P’tit Peuple » ne réfléchisse trop on le divertira avec « dé tonnes de Festivals », gratuits et on le tiendra aussi dans la plus ( en autant que cé possible ) complète Dépandance de l’État en toutes choses. ( allocations de ci et de ça, etc )

    Puis, puisque l’État contrôle aussi l’Éducation, de la Garderie jusqu’au Diplôme, on s’assurera que l’Idéologie de l’État soit très bien enseignée et comprise par le « bon p’tit peuple » et là, ce sera avec le « vent dans les voiles », que l’Oligarchie aura les mains libres pour jouir de sa Position.

    Bien sûr, voyons donc, cette Caste Élitique appelée à une Destinée Supérieure, sera « contrainte » ( pour assurer la Relève ) à sacrifier leurs « beaux principes » et à « contre-coeur », à envoyer leur Progéniture dans les Établissements de la Haute Sphére et de la Connaissance et de la Formation.

    MAIS « … de toutes façons, cé pour que le « bon p’tit Peuple » en profite bien .. voyons donc.

    Sans parler de Religion, ces paroles de Jésus résument tellement bien la Situation.

    Les rois des Nations les maîtrisent, et ceux qui les dominent sont appelés « bienfaiteurs ».
    Qu’il n’en soit pas de même pour vous.
    Mais que le plus grand parmi vous soit comme le plus petit, et celui qui gouverne comme celui qui sert.

    Faut admettre que « celui qui sert » maintenant, ne se sert que pour lui-même.

    Beaucoup proclament leur bonté,
    Mais un homme de Confiance et Intègre, qui le trouvera ?

  11. Je dirais que c’est encore du petit imprévudage tellemnt tu es perdu.. Calme toi un peu prend une petite pills et dors quelques temps.

  12. Que le grand cric me croque dit :

    La position du parti québécois est bien claire, les écoles privées peuvent-elles accepter plus d’élèves HDAA (élèves en difficultés d’apprentissage) ? On ne parle pas d’élèves en GRANDES difficultés d’apprentissage qui ne peuvent être intégrés dans les classes régulières, mais plutôt d’élèves en difficultés (identifiés HDAA) qui peuvent être intégrés dans les classes régulières.
    L’école privée est une aubaine pour ceux qui ont à coeur l’éducation de leurs enfants et TOUT LE MONDE a le droit d’en profiter. Même si on profite de l’aubaine, il est sain de se questionner ; peut-on en demander un peu plus aux écoles privées? Le parti québécois a entièrement raison de QUESTIONNER la population à savoir; l’école privée doit-elle en faire plus envers les élèves HDAA (élèves en difficultés d’apprentissage) si elles veulent avoir leur ENTIÈRE subvention (60%)? Il y a 2% d’élèves HDAA au privé comparativement à plus de 20 % au public.

  13. L'Imprévu dit :

    D’ailleurs, je tenais à m’excuser de mon continuel acharnement sur vous .. c’est juste que j’ai pas encore digéré votre mépris envers les étudiants lors de la crise … Soyez patient avec moi svp, ma crise personnelle va passer un moment donné

    Tu fais du bon travail quand même Martineau et merci de ta patience!

  14. Alexandre B. dit :

    Pourquoi tu ne cites pas Mme Marois qui, elle, a envoyé ses enfants à l’école publique? Ah ouin, ça détruirais ta thèse du complot…

  15. ID Ologie dit :

    Le débat sur le privé vs. le public se trompe souvent de cible, et tombe souvent dans des arguments démontables qui sont avant tout issus plus du cœur que de la tête.

    Les écoles publiques manquent de ressources. C’est criant et c’est évident. Peu importe si ce manque de ressource est dû à une mauvaise administration (Commissions scolaires) ou non, la réalité est que sur le terrain, les ressources ne sont pas présentes. Le réflexe de certains est de dire « coupons les subventions du privé pour redonner au public! ». D’accord, mais comme plusieurs parents qui envoient leurs enfants au privé n’auront plus les moyens de payer la totalité du coût, l’état devra alors financer 100% du coût de leur éducation dans le régime public, ce qui est plus. On pense aller chercher plus d’argent, mais ça va nous coûter plus cher en bout de ligne.

    Aussi, pourquoi s’offusquer de la préselection des élèves au privé (et à l’international aussi tant qu’à y être, qui est public)? Ne nous sommes-nous jamais demandé pourquoi les élèves ont plus de ressources au privé qu’au public? À la base, le coût total de l’éducation par élève, sans subvention, devrait être similaire partout. Donc, je répète, pourquoi cette différence en ressources? Je m’aventure dans une tentative d’explication…

    Corrigez-moi si je me trompe, mais je crois que les écoles privées ne sont pas rattachées aux commissions scolaires. L’argent du gouvernement, si c’est le cas, va directement à l’école, qui le gère selon ses besoins. Donc non seulement l’école décide où va l’argent, mais elle n’a pas à investir de l’argent pour accommoder une intégration d’élèves ayant divers niveaux d’aptitudes. Cet argent peut donc servir à bonifier les ressources fournies aux élèves. Autre point, comme l’école est privée, elle doit générer des bénéfices (profits), ce qui incite donc l’administration à gérer de façon performante. Pas de place au gaspillage éhonté.

    (suite dans un prochain message)

  16. Germain Comeau dit :

    Il semble que Monsieur L’Imprévu est bien prévisible.
    Sa partisanerie l’amène à être bien aveugle.
    Bien de ses commentaires en défense de ses idées sont largement plus erratiques que ceux de Martineau.

    L’école privée est une aubaine pour le gouvernement qui ne paie que 60% de la facture pour l’éducation de nos enfants. Madame Malavoy préférerait payer 100% pour ces mêmes élèves dans le réseau public.
    L’admission des enfants en difficulté d’apprentissage dans le privé demanderait des ressources qui sont déjà là dans le réseau public. Pourquoi payer en double ?
    L’approche de les intégrer avec les élèves les plus doués est une autre forme de nivellement par le bas.
    Pourquoi nous conduit-on toujours à naitre que pour un petit pain. On a encore peur de la richesse ?
    Il faut tellement pénaliser ceux qui ont acquis des biens à la sueur de leur front pour permettre aux plus faibles d’avoir tout en ne faisant que des efforts minimum. C’est injuste !

  17. ID Ologie dit :

    (suite de mon précédent message)

    Donc, en examinant tout ça, est-ce que la bonne voie à prendre serait (encore) de niveler par le bas, et de taper sur la tête du privé pour diminuer ses ressources aux élèves et l’amener au même niveau que le réseau public? Ou bien plutôt tenter d’améliorer le réseau public en le remontant au niveau du privé?

    Quelques idées qu’on pourrait appliquer au public :

    - Au lieu de tenter d’intégrer les élèves « enrichis » avec ceux demandant plus de soutien, pourquoi ne pas faire des classes adaptées? Plus d’élèves par classe pour ceux ayant moins besoin de support, et moins d’élèves par classe pour ceux qui en ont besoin.
    - Si les commissions scolaires ne doivent pas être abolies (comme souhaitait la CAQ), il reste qu’elles devraient être soumises à une profonde réforme. La structure actuelle favorise le gaspillage, et séparer l’administration des ressources sur le terrain n’est pas une bonne idée. Actuellement, si une école a besoin par exemple d’un orthopédagogue et que la Commission décide qu’elle engage un psy pour toutes les écoles, alors c’est ça le « deal ». Les Commissions scolaires devraient devenir une pourvoirie de services pour les écoles, et non des administrateurs.

    Certaines têtes bien pensantes disent que dans la vraie vie, les « forts » ne sont pas séparés des « moins forts », et que l’école devrait refléter ça pour bien préparer les jeunes à la vie en société. Je comprends ce point, mais il faudrait alors décider ce que nous voulons. Est-ce que l’école devrait être un lieu d’apprentissage, ou un lieu de socialisation? L’un n’exclut pas l’autre, mais un seul des deux doit être la raison principale de la fréquentation d’une école.

    D’ailleurs, apprendre à vivre avec les autres… n’est-ce pas le travail des parents d’enseigner de bonnes valeurs à leurs enfants? Une école devrait avoir, avant tout, une vocation académique. Concentrons-nous plutôt sur cet aspect. Non?

  18. Sylvain Wong dit :

    Sacré Péquistes ils sont tellement drôle avec leurs idées de Gauche..semi-comuniste

    mais bon ils ont pas eu le pouvoir depuis lontemps alors ils sont comme un chien dans un jeux de quilles.

    Toujours du populiste de bas étage en sur le dos des riches et de ceux qui ce prive, pour l’éducation de leurs enfants,

  19. JP Bouchard dit :

    Écoles privées…écoles publiques…

    Lesquelles sont responsables de la dégradation du français?

    Je suis certain que les jeunes qui sortent des écoles privées parlent et écrivent un très bon français.

    Alors, le PQ veut simplement sauver la face du système scolaire public en imposant des élèves moins doués au privé.

    Pourquoi ne reconnait-il pas l’ échec du réseau scolaire public???

    Pourquoi ne reconnait-il pas que le fait de mélanger les plus et moins doués est une erreur.

    La cause de l’ échec lamentable du public? Trop de fonctionnaires et bureaucrates et pas assez de talent chez les enseignants.

    I faudrait que l’ Imprévu ressorte son carré rouge et devienne professeur.

    Ainsi, même le dernier des cancres deviendrait un Einstein.

  20. steven dit :

    Voici un extrait d’une entrevue donnée par Madame la première ministre à Sophie Durocher et Claude Fortin dans Salut les Amoureux.

    Aînée de cinq enfants, Pauline Marois a grandi dans un milieu modeste à Saint-Étienne-de-Lauzon, village de la rive sud du Saint-Laurent, en face de Québec. Son père était mécanicien dans un garage de Québec. Tous les enfants de la famille ont fait des études universitaires, ce qui comptait beaucoup pour les parents.
    Pauline Marois a choisi d’étudier en service social. Elle raconte que c’est la fréquentation du Collège Jésus-Marie, institution privée pour jeunes filles, qui lui a fait prendre conscience des injustices sociales et lui a donné envie de se battre pour les moins nantis. En 1969, à l’âge de 20 ans, elle épouse Claude Blanchet, avec qui elle aura quatre enfants.
    En parlant d’elle et son conjoint Claude Balanchet elle dit’: Nous vivons ensemble des expériences très stimulantes, dira-t-elle de lui. Moi, j’étais plutôt de gauche, assez critique de la société et des gens bien nantis, mais peu engagés dans la collectivité…….Je l’avais mis au défi pour qu’il sorte de son monde un peu conservateur et capitaliste.

    N’oublie pas de bien lire….institution privée……nantis et capitaliste.

    En passant il faut garder à l’esprit que le PQ a été élue avec moins de 35% des votes pour arracher 54 Sièges alors que les libéraux que l’on disait fini à cause de Johnny boy ont obtenue 50 sièges. Alors avant de parler au nom des tous les Québécois faudrait que la madame se souvienne que plus de 50% des Québécois ne lui font pas confiance pour être majoritaire.

  21. JP Bouchard dit :

    Idéologie dit :

     »Certains pensent que dans la vraie vie, les forts ne sont pas séparés des faibles » …FAUX!

    Sauf peut-être chez du personnel syndiqué…

    Autrement, les employeurs cherchent toujours  »les meilleurs » candidats à un poste. Et c’ est normal.

    Dans la vraie vie, il y a des forts et des faibles. Chacun sa place.

    Même l’ école privée ne pourra jamais faire des forts avec des faibles.

    Mais si le privé était géré comme le public, il arriverait à faire des faibles avec des forts…

    L’ Éducation et la Santé au Québec sont des systèmes pourris, innefficaces et improductifs…dépassés…

    Le résultat de 30-40 ans de règne péquiste et libéral.

  22. Paul Gagnon dit :

    Plusieurs excellents commentaires jusqu’à présent sur ce sujet qui me tient à coeur car j’aurai à faire des choix prochainement sur privé ou public pour mes enfants.

    Je trouve la situation très injuste de ne pas avoir la liberté de choix pour l’éducation de mes enfants. Avoir la liberté de choix et j’opterais pour le choix le plus sensé et objectif : j’enverrais mes enfants dans le privé et en éducation anglaise! un point c’est tout! Je veux donner la meilleure des chances à ma progéniture dans un monde ouvert, global et en concurrence. Je veux donner la meilleure des chances à ma descendance. Est-ce le rôle de l’État d’imposer la fierté de parler français et d’être fier de nos origines.. NON! C’est le rôle des parents.. C’est mon rôle. Laissez-moi la liberté de choisir…. Laissez-moi la liberté.

    ah, je parlais d’excellents commentaires, toutefois notre clown résidant, L’Imprévu, l’échappe encore aujourd’hui à ce que je peux voir… constance, cher individu caché sous un pseudonyme, constance…

  23. Que le grand cric me croque dit :

    @JP Bouchard 10h24

    Je ne suis vraiment pas d’accord avec vous. Achetez-vous une autre planète, juste pour vous et je crois que serez heureux.

  24. Jim Brindle dit :

    Je suis entièrement d’accord avec vous . Tout ça , est bon pour l’élite , dont fait partie le PQ , mais pas pour les cruches , dont fait partie le reste de la population . Quel est le but véritable du PQ ?. Procéder à la guettoïsation du Québec , pour une main mise totale sur sa population , et en faire une République renfermée sur elle même , et tout en français , ou un territoire outre-mer (colonie) de la France . Mme Marois , il y a 70% de la population qui n’ont pas voté pour vous et vos cabrioles politiques . Mme Marois , arrêtée de quêter des Ni Ni et des Na Na par çi et par là . Comme Québécois je me sent réduit à un ittinérant en quête d’un toit et de bouffe pour que ma famille survivre .

  25. Michèle dit :

    @ JP Bouchard dit :

    18 octobre 2012 à 10 h 24 min

    Idéologie dit :

    ”Certains pensent que dans la vraie vie, les forts ne sont pas séparés des faibles” …FAUX!

    Sauf peut-être chez du personnel syndiqué…

    Autrement, les employeurs cherchent toujours ”les meilleurs” candidats à un poste. Et c’ est normal.

    Dans la vraie vie, il y a des forts et des faibles. Chacun sa place.

    Même l’ école privée ne pourra jamais faire des forts avec des faibles.

    Mais si le privé était géré comme le public, il arriverait à faire des faibles avec des forts…

    L’ Éducation et la Santé au Québec sont des systèmes pourris, innefficaces et improductifs…dépassés…

    Le résultat de 30-40 ans de règne péquiste et libéral.« 

    Vous m’enlevez les paroles de la bouche!

    Maintenant que le dégât est fait bien comme il le faut dans notre beau système d’éducation public, ils essaient de se faire sortir de leur marasme par le privé. Désolée, mais si des parents peuvent envoyer leur enfant au privé pour qu’ils puissent avoir une meilleure chance, bien go go go et j’espère bien que le gouvernement actuel n’ira pas leur pourir la vie outre mesure. Et c’est le même phénomène pour notre système de santé d’ailleurs.

  26. Marie-A. dit :

    ID Ologie dit :
    «Les écoles publiques manquent de ressources. C’est criant et c’est évident. Peu importe si ce manque de ressource est dû à une mauvaise administration (Commissions scolaires) ou non, la réalité est que sur le terrain, les ressources ne sont pas présentes»

    Ben voyons donc. Il y a des ministères comme cela (Affaires sociales, éducation) qui sont sans fond. Donnez-leur encore plus de millions et ils seront toujours «en manque de ressources»….. et le pire c’est que beaucoup de monde croient cela!

    Je connais relativement le monde de l’éducation et il y en a de l’argent versé là-dedans. De plus en plus. Certaines commissions scolaires en donnent plus pour les élèves en difficulté d’apprentissage, pas mal plus au détriment de d’autres services comme la réparation des bâtiments, par exemple, et d’autres probablement un peu moins quand même malgré les sommes versées par le ministère. Des petits groupes, il y en a souvent beaucoup. Des classes à 8 à 10 élèves, des classes à 12 élèves, des classes à 18 à 20 élèves au secondaire, etc. Des montants supplémentaires sont régulièrement versés aux institutions en soutien aux élèves, en soutien aux enseignants. Mais il manquerait de ressources selon certains…. un gouffre sans fond que je vous dis!

    Il doit y avoir de l’aide financière également pour les élèves qui n’ont vraiment pas besoin de ces ressources. On les oublie trop souvent car on les considère comme des « privilégiés» en partant! C’est malheureux. Des parents l’ont compris et désirent en faire le plus possible pour eux : privé, éducation internationale, sport-art-étude.

    On parlait de certains ministres qui envoient leurs enfants au privé…. savez-vous que beaucoup d’enseignants et de directions d’école du secteur public également ??? C’est comme de mordre la main de ceux qui nous nourrissent! Et pourquoi donc pensez-vous ?

  27. Paul Gagnon dit :

    Que le grand cric me croque dit :
    18 octobre 2012 à 10 h 52 min

    « @JP Bouchard 10h24

    Je ne suis vraiment pas d’accord avec vous. Achetez-vous une autre planète, juste pour vous et je crois que serez heureux. »

    Vous êtes comique! JP Bouchard a tout dit vrai. Vous croyez vraiment à ça, tous les êtres humains main dans la main et chantant dansant? C’est utopique. Vous ne pourrez changer la sélection naturelle et la loi du plus fort. vous rêvez éveillé. Il est douillet votre nuage? En vous souhaitant une belle vie….

  28. Pascal Gauthier dit :

    Merci M. Martineau d’avoir dit tout haut ce que bien des gens pensent tout bas.

  29. Joey Tortorino dit :

    Demader plus aux écoles privées ça voudrait dire faire payer plus aux parents dont les enfants n.ont pas ce type de problème. C’est directement demander à ceux qui n.ont pas de problème à subventionner de leur poche ceux qui en ont. Et n.oubliez pas une chose, il y a les frais de base au privé et les frais particuliers pour élèves en difficulté…

    Oui ils peuvent y aller mais à un coùt supplémentaire, plus les frais pour des professuers privés au besoin à 50$ de l’heure…Rien n’est gratuit au privé. Si votre enfant a des difficultés, vous devrez en payer le prix et s’il ne rencontre pas les standards de l’école et ne passe pas ses cours…..out. Il n’y a pas deux règles au privé. idem côté comportement, violence drogues et problèmes de comportement avertissement puis…..out…

    La ministre a parlé de l’accessibilité mais pas de la continuité…nuance.

  30. Joey Tortorino dit :

    @JP bouchard

    Je travaille aux ressources humaines et vous avez tout à fait raison. Sur toute la ligne.

    Ceux qui pensent que les écoles internationales sont aussi bonnes que le privé, vous faites erreurs car pour nous les recruteurs, le public ou l’international, c’est du pareil au même. Tout nivelé par le bas.

    Si vous êtes du privé avec de bonnes notes, vous serez toujours plus intéressant pour un recruteur. Le reste est noyé dans la masse.

  31. Joey Tortorino dit :

    Couper les subvention dans le privé c’est créer une nouvelle classe de « super élites » Exactement le contraire du but visé.

  32. Paul Gagnon dit :

    @Joey Tortorino

    Vous dite : « Couper les subvention dans le privé c’est créer une nouvelle classe de “super élites” Exactement le contraire du but visé. »

    …Vous aviez un dart et que par quelques mots, vous avez touché le ti-point rouge. 100 points pour vous.

  33. Lucille de longueuil dit :

    Avec le PQ, nous sommes présentement une gang de pantins qui se fait tirer les ficelles par une gang d’Incompétent,
    de tetes enflées, de girouettes (Marois compris)…. Un jour c’est oui et le lendemain NON…. attention Pauline a déja
    tout chambardé les ministeres qui lui ont été désignés…. maintenant elle nomme des incompétents a des ministeres
    trop importants pour eux….. Nous sommes présentement dans le jus apres seulement 45 jours du Parti PQ….
    attention a vos décisions le PQ *vous n’etes pas trop trop majoritaire meme pas du tout….. il faut réfléchir avant d’agir….

  34. Lorsque M. Comeau traite l’imprévu de «partisanerie volontaire» il se prend pour qui au juste.

    N’est-il pas lui-même partisan?

    IL faudrait bien cesser d’affubler les blogueurs de toutes sortes de qualificatifs blessants
    lorsque l’on n’est pas sois-même blanc comme la futur neige qui ne saurait nous tomber
    dessus comme un mauvais texte.

    Bien sûr nous ne répliquons pas ici à monsieur Franchement.

    Tous nous savons que la langue du Québec, donc, des québécois, est le français.
    Le français d’abord.
    Le sondage de ce matin le confirme. S’il y avait des élections demain, le PQ serait
    réélu et fort probablement majoritaire.

    Alors, le bla bla des chroniqueurs patentés, hein!

    Réjean Grenier

    Tous nous savons ou il crèche.

  35. ID Ologie dit :

    @ Marie-A.

    « Je connais relativement le monde de l’éducation et il y en a de l’argent versé là-dedans. »

    J’en connais un brin moi aussi, pour avoir plusieurs membres de ma famille travaillant dans ce milieu. Le problème n’est pas le manque d’argent VERSÉ par le ministère, mais bien le manque d’argent REÇU par les écoles. Car non, ces montants ne sont pas identiques. Peut-être que l’on devrait regarder ce problème de plus près? Qu’est-ce qui se trouve entre le ministère de l’éducation et les écoles… voyons, réfléchissons un peu… ;)

    Quand je dis « en manque de ressources », je ne parle pas de l’argent investi par le ministère. Le manque de ressources est concret, dans les écoles. Quiconque connaît des gens dans l’administration d’une école sait très bien que les budgets sont difficiles à boucler. Que les écoles ne peuvent se permettre tout le support professionnel aux élèves qu’ils auraient besoin, et qu’ils doivent donc s’arranger avec des services aux élèves coupés et souvent insuffisant pour les besoins. Quand on est rendu à vérifier si notre budget nous permet de faire une nouvelle couche de peinture dans un local, qu’on est rendu à fouiller sur Kijiji pour acheter du mobilier… vous ne pensez pas qu’il y a un problème?

    Au Québec, on aime la bureaucratie lourde. Et je ne pense pas que l’éducation échapper à cette notion.

    Mais probablement qu’au gouvernement, on va se dire qu’on va créer une poste d’observation du système d’éducation pour trouver des solutions. En d’autres termes, instaurer plus de bureaucratie pour trouver comment régler notre problème de bureaucratie… et misère…

  36. Charles Deleon dit :

    J.P.BOUCHARD ..le résultat de 40 ans de règne péquiste et libéral…devrait plutot être ……

    ,,,,,,,,40 ans de régne des lologues fumeux de potte.

    …. ils ont des diplômes universitaires chose. scusez.

    Pour un politicien ca devient difficile de passer par dessus des diplômés universitaires mêmes si ils sont tous formés dans le même moules avec les mêmes défauts. les journalistes aussi aiment `cà appuyer des lologues avec des diplômes ou ce qui se fait dans d’autres pays…ce qui se fait ailleurs est toujpours mieux que chez nous..ouah ouah ouah.

  37. guitarboyled dit :

    Je me demande ce qui a bien pu favoriser ce transfert vers le privé… Est-ce que les québécois sont soudainement tous des gros riches?

    On se souviendra qu’il y a quelques années le PQ nous a fait un autre beau cadeau…

    La Politique ministérielle pour l’adaptation scolaire annonçant l’intégration massive des élèves nécessitant une attention particulière dans les classes régulières, sans pour autant doter les enseignants des outils ni du soutien conséquents pour relever ces nouveaux défis.

    - Problème de violence
    - Problème d’apprentissage
    - Problème d’attention
    - Problème d’intégration

    Pas de troubles!

    On met tout ce beau monde dans la même classe que votre fils ou fille.

    Désolé mais le prof ne pourra plus consacrer de temps à votre enfant. Il sera entre autre trop occupé à compenser pour les parents qui sont moins responsables que vous.

    Pourquoi une telle décision du PQ?

    Les statistiques démontrent que ce sont les pures laines unilingues francophones la masse du problème dans nos écoles. On va donc niveler tout le monde vers le bas pour donner une chance à nos colons!

  38. Ivan Champetier dit :

    Moi qui suit un partisan de l’expression francophone ,trouve ¨tata¨ l’obsession de certains parents de vouloir que leurs jeunes aillent dès la première année a des cours intensifs d’anglais* comme si le contraire allait en faire des cancres, et suis contre le principe des écoles ¨privées¨ subventionnées!! Je pose une question:
    ¨Qu’en est-il des écoles privées du reste du Canada et d’ailleurs dans le monde qui ne reçoivent pas d’argent public pour fonctionner?¨
    Et une deuxième,
    ¨Si les écoles privées nous font tellement économiser,a en croire certains,ne devrait-on pas avoir que des écoles privées?¨
    Cela dit,on en revient a ce que dit mme El-Grably-Lévis dans son article ¨Les diktats de la gauche-caviar¨,ou elle mentionnait cet état de faits!
    C’est bon pour le prolétariat,mais pas pour les dirigeants!

    *Apprenons leurs le français comme il faut d’abord,ça on ne peut compter sur personne d’autres pour

  39. Marie-A. dit :

    Id Ologie dit:
    «Peut-être que l’on devrait regarder ce problème de plus près? Qu’est-ce qui se trouve entre le ministère de l’éducation et les écoles… voyons, réfléchissons un peu…»

    Effectivement. Mais j’ajouterais également pour vous, qu’est-ce qui se trouve entre la commission scolaire et la base, les élèves ? ;-) Souvent des fonds inutilisés pour le soutien aux élèves, qu’on met de côté au cas, pour ajouter certains services qui n’apportent pas une valeur ajoutée au soutien des élèves en difficultés, pour certaines sorties «éducatives», pour supporter certains parents qui n’ont pas les moyens de payer les effets scolaires de leur enfant, etc. Tout n’est pas pour les élèves en difficulté dans les écoles, ça va de soi. Et même si on donnait plus, pas sûre qu’une bonne proportion irait envers eux. Il y aurait tant, toujours à faire. La peinture, équipement, réparations dans les écoles font partie d’un budget à part, avec limites, plutôt gérés par les organismes scolaires par soumission…. et non les écoles, à moins que la décentralisation aille jusque là dans certains milieux. Autant les écoles que les commissions scolaires ont une certaine latitude, très valable d’ailleurs, avec l’aide des parents impliqués dans divers comités. Mais on blâme toujours le ministère, par contre.

  40. johanne dupery dit :

    sur se qui concerne le debat des ecole prive et public au nom de la souveraineter le pq veux faire mal au ecole prive ,car nous savons tous que la plupart des professeur publique son souverainiste et une organisation pq allor pauline veux faire plaisir a ses amie sindicaleux ,ses a son avantage a pauline marois de nous couper du monde exterieur et le seul moyen et de nous handicaper le pluse possible et nous limiter a communiquer en nous privant d un cours anglais adequat meme si nous meritons tout autant que les autre pays de la metrisser ,la haine que le pq a envers les anglais demontre un partie radicaliste et haineux ils sont dort de croire que nous voyons pas son jeux ,les message twitter que vous montrer son trier et souvent a l avantage du partie pq demontre tres bien l empleur de la machine pequiste occupe au travers certaine emmission,ok la lanque francaise suposser la lanque quebecoise et puis ses juste un pretexte nous vivont dans une secte pequiste et un jours j espere on sera sauver de cette machine malsaine pour nos enfants car maintenant vienne manipuler nos enfant jusqu au berceau.vous ete inquiet pour l avenir du pq car vous avez tres bien que les sondage du partie liberal est cacher et le monde le dise pas pour vous faire plaisir car vous etes pequiste arrette la .meme si vous aprouver pas au moin j ai dit se que j avais a dire,

  41. mike Edoin dit :

    Avec les Malavoy , Lisée et cie , on n`a pas fini d`en voir des vertes et des pas mures , on va se rendre compte que l`idéologie politique et le dogmatisme ne font pas toujours bon ménage avec la réalité , présentement , certains ministres péquistes trébuchent dans les fleurs du tapis et madame Marois devra les «  coacher «  elle devra se mettre au boulot au lieu de de jouer les grosses madames a Paris , cerains députés péquistes ont de la difficulté a cacher leur haine de tout ce qui est anglais , ils oublient que Lévesque et Parizeau maitrisaient l`Anglais a la perfection ,

  42. Que le grand cric me croque dit :

    Paul Gagnon
    18 octobre 2012 à 11 h 18 min
    vous avez dit;
    ….Vous croyez vraiment à ça, tous les êtres humains main dans la main et chantant dansant? C’est utopique. Vous ne pourrez changer la sélection naturelle et la loi du plus fort. vous rêvez éveillé. Il est douillet votre nuage? En vous souhaitant une belle vie….

    M. Gagnon
    On dirait le verset 38 de la secte des libertariens.

    J’ai effectivement une belle vie, même si j’enseigne à des enfants doués et des enfants en difficulté dans la même classe et j’adore ça, c’est un défi de plus. Mais il y a une réalité difficilement contournable. Si tu as une classe avec 10% d’élèves en difficulté et 90% d’élèves réguliers ou fort, les 90% élèves réguliers ou fort, vont tirer les plus faibles vers le haut. En opposition, si tu as une classe avec 30 ou 35% d’élèves en difficulté, ils vont tirer les plus forts et réguliers vers le bas.
    On ne changera pas, il y aura toujours des plus forts et des plus faibles, mais la réflexion porte plutôt sur; est-ce qu’on peut demander aux écoles privées d’accepter plus d’élèves HDAA (élèves en difficultés d’apprentissage) pour avoir leur entière subvention?

    En terminant M. Gagnon,
    Votre vision du monde, elle est d’une tristesse…

  43. Alain M. dit :

    Moi je me rends compte d’une chose, c’est que ce gouvernement semble se rendre compte que finalement, gouverner n’est pas si facile. Il semblait beaucoup plus efficace dans l’opposition. À les entendre avant leurs élections, ils semblaient tous avoir la solution à tous les problèmes. Maintenant, bizarres, ils découvrent que les gens chialent même après eux! Outrage!!! L’image de Jeanne D’Arc sur son cheval semble se ternir.

    Autant Charest ne voulait pas négocier avec personne, autant Marois revient sur toutes les décisions prises par ces ministres. Pas certains que ce soit vraiment mieux. Une bonne chose, nous ne verrons certainement pas de manifestation sous son régime. Elle change d’idée tellement vite que les manifestants n’auront même pas le temps de sortir dehors.

  44. Soffa dit :

    « Il faut tellement pénaliser ceux qui ont acquis des biens à la sueur de leur front pour permettre aux plus faibles d’avoir tout en ne faisant que des efforts minimum. C’est injuste ! »

    Non ce n’est pas injuste, c’est la gauche.

    Ahhhhh le centre à bien meilleur goût.

  45. ID Ologie dit :

    @ Ivan Champetier,

    ¨Si les écoles privées nous font tellement économiser,a en croire certains,ne devrait-on pas avoir que des écoles privées?¨

    J’ose à peine imaginer la confusion des idées qui a mené à une telle question.

    Si un parent a les moyens de payer plus pour l’éducation de ses enfants, il le fait. L’État paye 60% de sa facture. Si jamais on aboli ces subventions, la plupart des parents (sauf les ultra-méga-riches) n’auront plus les moyens d’envoyer leurs enfants au privé, et l’enverront donc au public, où le gouvernement payera non plus 60% de la facture, mais plutôt 100%.

    Ceux qui ont plus d’argent, donc, payent plus que ceux qui en ont moins. N’est-ce pas un principe qui nous tient à cœur au Québec? Que ceux qui ont les moyens payent plus?

    Mais si nous voulons trouver des pistes de solution afin d’améliorer notre système publique, nous devrions peut-être regarder justement les différences entre une école publique et une école privée, et voir en quoi ces différences affectent la « performance » de l’école. Commençons par identifier le véritable problème, et ensuite travaillons à améliorer ce qui doit être amélioré, au lieu de tenter de niveler par le bas tout ce qui fonctionne mieux, par jalousie (si j’ai pas les moyens d’envoyer mon enfant au privé, alors personne d’autre ne le fera!!! Justice!!!) :/

  46. magiterre dit :

    Moi je suis pour que l’on apprene le plus de choses aux enfants en bas ages et meme l’anglais ici je parle de culture.Et c’est moins stressant pour les étudiants parceque les livres sont presque tous en anglais a l’université.

  47. « Donc, en examinant tout ça, est-ce que la bonne voie à prendre serait (encore) de niveler par le bas, et de taper sur la tête du privé pour diminuer ses ressources aux élèves et l’amener au même niveau que le réseau public? Ou bien plutôt tenter d’améliorer le réseau public en le remontant au niveau du privé? »

    Votre deuxième option demande un certain effort et est en quelque sorte contre-productive pour la souveraineté. En contrepartie votre première proposition demande aucun effort, tous les imbéciles, les paresseux, les débrouillards, les fonceurs, les surdoués seront tous également mal instruit et unilingue rien de plus constructif pour la souveraineté, un peuple unilingue francophone ignorant prisonnier sur une petite île dans un océan anglophone bouffeur de petit bébé francophone.

    ——————————–

    Et puis le PQ et sa Marois je m’en fou. Il n’y a seulement que 30% de la population qui supporte leurs niaiseries et qui se mettent à genoux devant eu pour obtenir une mamelle. Finalement ça ne fait que représenter les séparatistes et les siphonneux de mamelles de notre système. Il n’y a rien à paniquer. Laissons les faire leur spectacle, les rideaux fermeront bientôt et ils disparaîtront pour un autre 10ans.

  48. francine gagnon dit :

    @ Paul Gagnon, vous dites: »sujet qui me tient à coeur car j’aurai à faire des choix prochainement sur privé ou public pour mes enfants »

    Je vous suggère le programme international (Bac international ou BI) au public. Vous ne manquerez pas votre coup, plusieurs langues, obligation de jouer au moins 1 instrument de musique, échange avec d’autres pays , voyages etc le tout très abordable en ce qui concerne les voyages au U.S.A., Canada. Il y a une sélection très strict par contre en ce qui concerne l’intelligence et la capacité d’apprendre et d’assimiler de l’enfant des matières à une vitesse supérieure de celle du régulier. Il apprennent l’anglais en 2 ans (les 5 années de secondaire en anglais compensées en 2 ) à la troisième secondaire ils rajoutent une troisième langue). Cette sélection se fait par des examens multiples. Renseignez-vous, il y a une vieille joke des étudiants du PIB: Quand t’es refusé au PIB va au privé ils vont te prendre, tu payes:) Au PIB la monnaie d’échange est l’intelligence. Il y a aussi les écoles publiques sport-études . De plus ces écoles ont une discipline et un encadrement qui n’envient rien au privé.

  49. émile lafreniere dit :

    Connaisssez-vous un péquiste qui n’a pas deux versions pour chaque chose.?Les discours péquistes sont toujours l’un pour leurs partisans et l’autre pour les québécois

  50. guitarboyled dit :

    À suivre la logique de plusieurs ici…

    Si tu as les moyens de contribuer à la société c’est une preuve que t’es assez riche pour te débrouiller sans elle!

    Ma copine er moi maglré des salaires moyens payons

    35,000$ en impôt
    5000$ en taxes municipales
    1000$ en taxes scolaires
    2000$ en assurances médicament et taxe santé
    etc.

    Nous travaillons 50h semaine donc pas le temps d’aller à l’hopital lorsque nous sommes malades… c’est le doc privé à 85$/visite.

    Maintenant disons que l’État alloue 4000$/étudiant au secondaire… vous dites que parce que nons optons pour le privé on ne devrait pas y avoir droit?

    Vous êtes sérieusement malades!

  51. @Paul Gagnon,

    Je vous souhaite avec toute sincérité bonne chance pour votre liberté de choisir l’éducation pour vos enfants.

    Mais si on laisse faire ce gouvernement, nous n’aurons plus aucun choix possible (déjà présentement nos choix sont très limités) en ce qui concerne nos enfants. Ils auront tous une éducation médiocre et ils parleront et écriront uniquement le québécois et en bonus ils seront tous endoctrinés pour la souveraineté.

  52. Serge dit :

    Ah…le privé et le publique!
    On tourne en rond depuis dès décennies!!
    Solution ben simple pourtant!!
    Pourquoi ne pas créer des écoles privées qui s’occuperaient seulement des enfants en difficultés d’apprentissages!
    Sûr qu’ils auraient de meilleurs résultats!!

  53. Pat L. dit :

    Tu sais Richard, le problème c’est qu’une fois qu’à l’école on a appris tout ce qu’il y avait à apprendre, on se rend bien compte du temps qu’on nous y a fait perdre.

    Tiens moi je suis tellement rendu fort en informatique que je sais reprogrammer un vieux fédéraliste pour qu’il devienne souverainiste. Tiens voici une partie du code en primeur pour toi:

    1input « Vieux fédéraliste corrompu »
    2 input « prixvariable$tring »
    3 If « Vieux fédéraliste corrompu » < prixvariable$tring(ici je met l'alphanumérique pour l'utilisation du rançais, parfois ça fonctionne!) or if "Vieux fédéraliste corrompu" = prixvariable$tring then go to line 1721050205031209021805 else goto 2

    1721050205031209021805 print: " Québec Libre!"

  54. Serge dit :

    …suite
    me demande s’il y a ce genre d’école hors Québec??
    Et vous?
    Bon… faut peut-être comprendre l’anglais pour le savoir!

  55. Joey Tortorino dit :

    A ceux qui disent pas d’anglais en première année c,est comme si vous disiez à des parents, un anglophone et un francophone, que leur enfant n,est pas capable d’apprendre les deux langues alors que c,est complètement faux.

    J’en conncais plein et leur enfants sont totalement et parfaitement bilingues.

    Autre chose à ne pas oublier

    On a pas les moyens d’abolir les ubventions au privé car si on le faisait on aurait un protrait identique à l’Ontario où 1.5% des enfants vont au privé. À ce niveau au Québec c’est 110,000 enfants qui passeraient du privé au public. Comme il en coute 10,000$ par an par enfant au réseau public et que le privé ne recoit que 6000$ pour chaque enfant (fiancement à 60%) c,est 4000$X110,000 enfant c’est 440millions par an de plus que nous devrions dépenser pour les acceuillir. On a pas les moyens….

  56. ERICK dit :

    Rien n’est plus vrais! Mais encore il y a des biens pensants sur ce blogue qui vont défendre ce double standard de la part de nos dirigeants. Comme Al Gore qui possède 20 maisons de 14 appartements qui devient militant écologiste et nous alerte du réchauffement climatique. Comment d’énergie la construction, le chauffage et la climatisation des ses multiples résidences exigent ils? Bono qui blâmait Paul Martin pour ne pas donner assez à l’Afrique a déménager sa compagnie d’Irlande en grande difficulté financière pour sauver de l’impôt!! Mais ce n’est pas grâve car lui c’est un artiste. Al Gore est pour sa part un démocrate.

  57. Serge dit :

    M’en contrefous que mon enfant parle le français, l’anglais,,,ou le Klingon!
    Tout ce que je souhaite ..c’est qu’il soit heureux et qu’il se développe au meilleur de ses capacités! Si réduites soit-elles!
    Et si la seule façon de le faire progresser c’est dans une école privée, au Québec et même hors pays!
    Me semble que je devrais avoir le libre choix!

  58. Serge dit :

    @ERICK dit :
    Merci pour votre commentaire
    Oui le diable est démocrate!
    Présume que Staline n’avait pas de nombreuses Dachas!
    Présume que Mao vivait dans une hute
    Présume que Pol Pot couchait à la belle étoile
    Présume qu’Imin Idi Dada était un bon garçon!
    Présume que Fidel vit dans une tente!
    Présume que vous avez oubliez qu’à eux seuls tous ces gentils ont massacrés plus d’un milliard d’hommes de femmes et d’enfants! Car ils n’étaient pas des démocrates!
    Que vous vouliez vivre sous ces régimes…soit c’est votre droit!
    Mais ..voyez-vous ce n’est pas le mien

  59. pasquinel dit :

    Le parti québéquois et la marois ont écoeuré les québécois,selon un sondage 60 pourcent des québécois sont écoeurés du gouvernement minoritaire et de la maniere qu’ils administrent les contribuables,marois démissionne étole.

  60. Serge dit :

    ..suite @ERICK dit :
    Pendant que nous écrivons ces lignes,,,des milliers d’immigrants de toutes nationalités travaillent corps et âmes pour s’offrir une vie décente et ENRICHIR leurs familles!
    Alors que nous considérons qu’être riche c’est anti-démocratique!!
    Non ..mais faut le faire!!!

  61. guitarboyled dit :

    À part pour une petite clique du plateau emballée par sa capacité à conjuguer et quelques vieux de la vieille, qui malgré 60 ans d’immigration, ont toujours peine à accepter ce qui diffère… qui sont les péquistes?

    On a la gang qui se met chaud à la St-Jean
    On a la gang qui s’est mis chaud à la soirée victorieuse du PQ au Métropolis
    On a la gang qui s’est mis chaud le soir du dernier référendum
    On a certains peureux en région qui s’imaginent que leur trou est la plus belle place au monde
    On a les décrocheurs yes no toaster
    On a les artistes et journalistes en quête de gloire
    On a la gang qui vandalise les pancartes électorales des autres partis année après année
    On a les assister sociaux et les chômeurs professionnels qui blâment leurs déboires sur les autres
    On a quelques jeunes emballés par l’idée d’une révolution (étudiants en sociologie, étudiants en science politiques, étudiants en arts plastiques, etc.)
    Est-ce que j’ai oublié un groupe? Je ne crois pas

    Marois nouvelle magistrate du Québec et maintenant diplomate internationale voudrais que nos enfants fassent partie de ce beau monde sans quoi elle sait qu’elle n’aura jamais leur vote!

  62. Serge dit :

    @Pat L. dit :
    Suggère :1721050205031209021805 print:  » homme libre de ses choix »

  63. Serge dit :

    Désolé d’envahir le site ..mais certains commentaires m’horripile au plus haut point!

  64. Réjean Asselin dit :

    Encore de la petite propagande futile et redondante !

    La majorité des gens de gauche et de centre-gauche dont je suis ne sont pas CONTRE l’école publique mais CONTRE des subventions aux écoles privés avec l’argent des contribuables au détriment de l’école publique qui en a grandement besoin . Que les personnes qui ont les moyens payent pour envoyer leurs enfants à l’ école privé je ne vois pas de problèmes en autant qu’ ils en assument les frais . Le PQ est le seul gouvernement depuis des lustres a vouloir rectifier la situation et voila que nos petits bourgeois sont en mode  » panique  » encore une fois . Impossible de toucher aux mieux nantis sans déclancher une crise de bazinette !!!!

    La majorité des  » hystériques  » qui chiâlent contre les actions du PQ sont les premiers a nous pisser dans les oreilles le concept de  » l’utilisateur payeur  » mais quand ils peuvent se téter une subvention ou deux a même la mamelle de l’ Etat ces mêmes individus se ferment la trappe et encaissent le fric !

    Deux poids deux mesures pour nos bons petits libertariens de la droite québécoise . Capitaliste a l’ os et socialiste quand ça fait leur affaire !

  65. Réjean Asselin dit :

    @serge

    Assez envahissant merci ! Moi aussi certains commentaires m’ horriple a commencer par les vôtres !

    Et SVP lâchez-nous avec vos Staline , vos Mao et vos Idi Ami Dada ! Nous ne sommes plus en 1950 pour faire peur aux enfants de la sorte ! Le bonhomme sept heure c’est du passé !

    Franchement !

  66. Charles Deleon dit :

    guytarboyled..désolé vous avez oubliez les organisations syndicales de la csn, ftq et les prinpales associations étudiantes universitaires qui ont obtenues leurs lettres de noblesse par RDI cet été. ET les verts.
    Tous ensemble ils pourraient être 42 %, mais pas de danger il y assez de coupe jarrets dans les rangs péquisses pour se faire hari quiri tous seul.

    Soyez sans crainte aux prochaines élections selon la comission Charbonneau ….on aura un gouvernement majoritaire CAQ ou libéral.

    J’en reviens pas que j’en suis a souhaité un gouvernement libéral…j’en suis même gêné quand je me regarde le matin en me rasant mais la honte d’avoir été péquiste pendant 30 ans..non en fait avant c’était pas des anarchistes caractériels communistes comme aujourd’hui.On est mal pris en salamant.

    Notre problème c’est qu’eux ils respectent la démocratie juste quand ils sont au gouvernement. Sinon les lois votées sont des lois injustes et ils ont des plug à l’ONU hahahahah.

    ils nous enverront des casques bleus comme cà on reposera nos polices…

  67. Monic dit :

    Quand la population comprendra-t-elle que la scolarisation d’un enfant au privé coute 60% de ses frais à l’état et que si on envoie le même enfant au public, il en coute 100%!

    Qu’est-ce qui coûte le plus cher à l’état? Privé ou public?

    D’autre part, le fait d’être refusé au privé si on n’a pas de bons résultats reflète tout à fait ce qui se passe dans la vraie vie: on n’est pas accepté à l’université si on n’a pas la scolarité requise et on n’obtient pas un emploi pour lequel on est pas qualifié. Va-t-on aussi s’élever contre ces règles?

    Avec peu de moyens, j’ai réussi à envoyer mes enfants à l’école privée, ce qui leur a permis de se scolariser…sinon ils auraient décroché car se faire tabasser sur la cour de récréation n’était pas la meilleure façon pour les motiver.

  68. Réjean Asselin dit :

    On peut être contre un financement publique pour l’ école privé sans pour autant être CONTRE les écoles privés mais voila une nuance a ne pas faire quand on est en mode  » propagande  » anti-péquiste en permanence comme c’ est le cas avec M. Martineau .

    Nos citoyens de la petit droite du Québec sont assez  » bipolaires  » face au fric . Ils sont contre l’intervention de l’ État quand ça concerne les autres mais très  » ouverts  » quand ça LES concernent . Le concept  » d’ utilisateur payeur  » si cher leur principes est très élastique . Capitaliste a l’os et socialiste quand ça fait leurs affaires ! L’ amphithéatre de Québec payé avec les taxes des citoyens pour loger une équipe de hockey  » privé  » de millionnaires c’ est  » OK ti-gi dou  » pour nos libertariens . Des écoles privés dont une grande partie est payé par l’ État c’ est  » OK ti-gidou  » pour nos individualistes notoires .

    Devant les crises de bazinnettes de nos petits bougeois bien dodus Pauline Marois a été obligée de reculer dans le dossier du réajustement fiscale des mieux nantis ! J’ espère qu’ elle tiendra son bout pour les autres projets .

  69. lagentefeminine dit :

    Les memes regles pour tout le monde. On doit cesser de subventionner les organisations et subventionner les parents selon un pourcentage de la vraie facture et seulement pour les services qui sont dans le programme. cest a dire en français, en immersion français, lapprentissage de langlais langue seconde peut etre finance a sur un maximum de 50% de la facture dansles ecoles privees, les garderies, les camps de jour et dans les classes a lexterieur des heures normales. Minimalement les enfants doivent etre exposes pour etre eligible aux subventions a 20 heures en français par semaine. Donc une école qui donnerait tout ces cours en anglais les parents ne pourraient etre subventionnes. Par contre si les enfants recoivent plus de 20 heures de cours en français peut importe les matieres ils sont éligibles a la subventions sur la partie en français sur 100% de la facture et sur la partie en anglais sur 50% de la facture. La subvention est determinee selon un pourcentage des revenus des parents pour des maximum de montant selon une tarification qui ser etablie et soumis a lindicide du cout de la vie.

  70. lagentefeminine dit :

    Les differences sont majeures au prive les utilisateurs sont consideres comme des clentss et recoivent des services si on est pas satisfait on peut sattendre a etre entendu et voir sajuster le tire quon demande des cours appuis ou quon fasse une plainte etc Au public comme pour tout ce qui est public ce sont les syndiques qui menent lutiisateur meme sil est de fait payeur et cleint nest pas considere hors si vous faites une plainte elle nira pas plus loin que le bureau du syndicat et le prof restera en fonction sans avis ni evaluation peut importe les raisons. Pour les demandes de developpement de services oubliez ca ils ne sont pas la pour repondre aux besoins des usagers comme donner des cours apres les classes en mathematique avances et en sciences ainsi rien ne change.
    On doit reformer le systeme deducation. Faire 3 sessions avec une de 13 semaines (plus une semaine de conge au milieu et 2 pour celle de lete) avec 3 semaines de conges entre chaque session (ou leleve peut reprendre une matiere en intensif ou aller dans un camp de jour ou en vacances). Cet horaire du prescolaire (prématernelle 3-4ans temps plein obligatoire) jusqua luniversite. Ainsi ceux qui decident de les garder a la maison auront des objectifs dapprenissages claires et devront prendre les moyens pour les atteindre.Fini les retards a lentree et les difficultes qui sacculent. 2 sessions sur 3 seront obligatoires sur une base annuelle et les cours a distance seront disponible avec monitorat que ce soit:lecole a la maison, lecole a distance ou dans les institutions, lenfant pourra choisir sont rythme. En ayant des programmes basés sur 2 demi-annes et un session consolidation selon les besoins. Les eleves pourront aller a leur rythme selon leurs besoins et ceux de leur famille (voyage et travail a lexterieur du pays). Du prescolaire a luniversite leleve aura un moniteur pour assurer un cheminement adhequat et dappointer laide necessaire. Un eleve qui dit quil naime pas lecole a besoin daide.

  71. Alain M. dit :

    @ Mr. Asselin

    Je trouve particulièrement drôle votre façon de cracher sur tout ceux qui osent critiquer la duchesse Marois. Surtout qu’après une toute petite recherche de 30 secondes, on trouve rapidement ce petit bout de texte écrit par vous-même il y a de cela quelques mois à peine qui va comme suit:

    ‘Au PQ c’est la désolation la plus pénible. Même en ayant voté pour Pauline Marois et ayant accepté contre mon gré la stratégie de la gouvernance souverainiste, dès les premiers pas de Pauline Marois comme chef du PQ j ai réalisé qu’elle chaussait des souliers beaucoup trop grands pour elle et que le pire serait à venir. Même au lendemain de la dernière élection provinciale j’ai été profondément déçu de la performance du PQ devant un Charest qui était déjà au plancher et une ADQ complètement effondré ! Depuis ce jour le mauvais choix de Pauline Marois continue de faire des ravages dans le parti et seul un changement de chef pourrait redonner un peu de vigueur au plus grand parti souverainiste du Québec depuis 1976′

    Comment dites-vous cela déjà? Ah oui, double standard c’est ça?

  72. Sylvain Wong dit :

    Les péquistes 8 ans dans l’opposition … et de vrai amateur.

    J’imagine qu’ils ont pas eu assez de temps pour se préparer au pouvoir à force de dire noir quand le gouvernement dis blanc.

    Au prochaine ils vont pouvoir se reposer un autre 8 ans…hihihih de vrai incompétant, qui improvisent et se rétract.

  73. dlbgt dit :

    Le PQ au pouvoir,l’histoire se repete….on parle de la langue francaise,la couleur des souliers de Mme Marois,la langue francaise,ce que mange Mme Marois pour dejeuner,la langue francaise,les ecoles privees qui est un peche mortel,encore un peu de langue francaise pendant que la province s’enlise toujours un peu plus dans toutes sortes de problemes economiques.Il ont surement fait leurs etudes en Grece !!

  74. G. Fecteau dit :

    «Il y a un mot pour ça : double standard.

    Je n’ai pas à respecter la règle qui s’impose à vous… »

    Très bien dit! Vous auriez pu ajouter, l’hypocrisie de la gauche, mais tout le monde le sait maintenant – le matraquage de la notion suivante a fait son effet – : l’hypocrisie c’est pour la droite, la gauche est vertueuse, a le coeur sur la main et aime tout le monde, mais surtout les pauvres. (Quand ça fait son affaire)!!!

  75. francine gagnon dit :

    @ dlbgt
    ahahah je suis d’accord. J’ai un ami qui est parti à 17 ans du québec pour vivre au Royayme-Uni, il dit que lorsqu’il est parti à 17 ans, ça parlait au québec exclusivement de la langue, la souveraineté. Il est revenu pour quelques jours et a 62 ans maintenant, il disait « ils parlent encore de la langue, de la souveraineté, les gens que j’ai rencontrés hier jeudi parlaient de la langue et souveraineté, ceux que j’ai rencontré aujourd’hui parlent de la langue et souveraineté et ceux que je vais rencontrer demain parleront de la langue et souveraineté. Une chance que je reste pas longtemps  » S,il revient à 85 ans ils vont encore parler de quoi vous pensez?? Donc son idée est faite: les québécois sont trop incompétents pour la faire leur souveraineté, grands parleurs petits faiseurs, ils parlent, parlent, parlent..zzzzzzzzzzz.Heureusement pour la majorité de la province ils ne se seront JAMAIS capable de la faire. Qu’ils contineuent de parler..zzzzzzzz

  76. JP Bouchard dit :

    Le débat ici ne devrait pas être un débat politique comme le PQ essaie de faire.

    C’ est un débat d’ efficacité organisationelle et pédagogique, point.

    Je travaillais pour une grosse entreprise en aéronautique. À force de grossir, cette entreprise est devenue innefficace.

    Alors elle a commencé à transférer certaines de ses activités en sous-traitance et elle est devenue plus efficace

    Quand une entreprise devient trop grosse, elle se BUREAUCRATISE et perd de l’ efficacité.

    Même chose pour les ministères de la santé, éducation, transports etc.

    Les écoles privées sont meilleures tout simplement parce qu’ elles sont mieux gérées.

    Il y a des élèves forts au public comme au privé.

    Mais s’ ils sont mal encadrés, leurs notes périclitent.

    Les écoles privées semblent attirer plus des profs plus talentueux…Pourquoi???

    À mon avis, il faudrait peut-être privatiser l’ Éducation au grand complet…Ou, à tout le moins, en privatiser la gestion.

  77. mbr dit :

    au lieu de se lever le matin et dire …..je vais travailler …….je vais etre responsable………je vais m.eduquer « prive ou pas« ……je vais reussir………on a ce genre de conversation ………j.ai un peu voyager et je n.ai jamais vu une societee avoir aussi peur de reussir…….avoir aussi peur d.etre responsable……..le niveau de conversation est tellement debilitant au quebec que ton psy te dit de sortir du quebec pour un temps pour aller mieux

  78. Jean-Francois Picard dit :

    Donc lorsqu’on devient ministre péquiste, on n’a plus de libre arbitre, on doit entrer dans le rang et accepter le programme en bloc c’est bien ce que vous dites (tout en pourfendant les fanatiques avec une obsession hystérique de la même voix)? Est-ce que Agnès Maltais a le droit d’écouter de la musique en anglais? Est-ce que Bernard Drainville a le droit d’aller visiter Ottawa? Est-ce qu’on peut être péquiste et penser que le no-fault est une mauvaise chose?

    D’un autre côté .. si Amir Khadir agit selon ses principes et accompagne les étudiants dans la rue .. il est fustigé.

    Quand le PQ a mis en place la modification des tables d’imposition, on a déchiré sa chemise .. quand il a reculé, on lui reproche de ne pas respecter ses engagements.

    Damn if they do damn if they don’t …

    Vous qui aimez les citations en v’là une : « Plus la communication est rapide, plus la réflexion est courte »

    Ces cochonneries de blogues …

  79. L'Imprévu dit :

    M. Martineau

    Je vous rejoint sur bien des points. Vous avez raison de vous abattre sur le PQ pour son départ cahoteux. J’ai toujours dis que je suis un péquiste critique et que je n’approuve pas du tout ce que fait Pauline Marois, ni ce qu’elle a fait dans le passé. Je n’ai jamais apprécié Marie Malavoy ni Agnès Maltais. J’appréciais Nicolas Girard, Véronique Hivon et Louise Beaudoin.

    Je reste souverainiste et je ne me retrouve pas dans Québec-Solidaire qui est encore plus tartuffe que le PQ, ni Option Nationale, qui divisie le mouvement plus qu’il ne le renforce. Je ne me retrouve pas dans la CAQ bien que j’apprécie François Legault plus que Pauline Marois. Mais sa position ni ceci et ni cela ne tient pas debout. C’est de la foutaise.
    Je ne serai jamais Libéral non plus.

    Alors je reste péquiste critique et j’espère le départ de Pauline Marois et son remplacement par un vrai leader. Mais en attendant je n’ai pas le choix. La défaite du PQ sous Pauline Marois ne me ferait pas pleurer et la victoire de la CAQ ne me ferait pas tomber en dépression non plus.

  80. Charles Deleon dit :

    Trés rigolo sur le blogue.
    La plupart de ceux qui sont contre la subvention de 40 % à l’école privésont ceux qui défendaient les carrés rouge et l’université subventionnées à 83 %.et qui la veulent gratuite.

    On a ici des parents près à débourser 40 % des frais..
    Et on a des gens qui veulent même pas payer leur 17-25 % de frais à l’iuniversité.
    Moi en tant que payeurs de taxes, sans demander que ce soit un utilisateur payeur à 100 % j’aimerais ca que les universitaires payent 40 % de leur frais comme à l’école privé ca leur couteraient au moin $8,000. par an et il n’y aurait plus de problème de financement universitaire.

    Cà laisserait de l’argent au ministère de l’éducation pour engager du personnel compétent ( sans doute des diplomé universitaire) pour aider ceux qui sont moin doués ou qui ont des handicaps et qui eux n’iront jamais à l’université mais qui auraient au moin une chance de réussir au primaire et au secondaire et de mieux gagner leurs vies honorablement.

    Quand tous le monde fais sa part et tirent en même temps sur la corde, la charge est moin lourde à tirer et l’éducation serait une fierté au lieu d’un privilège pour les doués.

    La tarte aux pommes ca se partage.

  81. L'Imprévu dit :

    @ Jean-Francois Picard

    Probablement un des commentaires les plus brillant ici depuis longtemps. Effectivement M. Martineau et sa bande fustigent les péquistes pour tout mais laissent tout passer à François Legault et à la CAQ.

    Pour vous donner un exemple récent: dès qu’une candidate Caquiste de la couronne nord a été mêlée aux allégations (pour des faits remontant au moment où elle était maîresse de sa ville), M. Martineau a tout de suite écrit un texte sur la présomption d’innocence. Il a passé les 6 derniers mois à accuser les étudiants, Gabriel Nadeau-Dubois etc. et à les condamner sur la place publique mais dès que ça touche à sa sainte CAQ il pond un texte sur la présomption d’innocence et déblatère les mêmes insipidités libérales qu’on entend depuis 10 ans …. genre personne n’est coupable tant qu’il n’y a pas de preuves irréfutables et bla bla bla.

  82. L'Imprévu dit :

    Et après ça il vient pondre un texte sur les tartuffes de péquistes…..

    Tartuffe vous même M. Martineau !

  83. Daniel Pilon dit :

    Une école qui est financée à 60% par l’état n’est pas tout à fait une école privée.

    En passant, pour ceux qui veulent manger du PLQ, le « commisaire » Zambito doit les décevoir grandement. Vous ne vous étoufferez pas avec un bouquet de roses. C’est surtout les municipalités qui semblent être ciblées par ce monsieur.

    Je pense que si le PLQ ne se fait pas plus déplumer que ca, il a de grandes chances d’être réélu dans 18 mois.

  84. Martin dit :

    @ L’imprévu
    Vos propos nuancés de votre dernier commentaires vous rend soudainement plus humain et moins « haïssable ».

    Je ne serai jamais libéral non plus, leurs magouillage est légendaire et ne changeras pas dans ce siècle. J’ai déjà été péquiste, mais le côté dogmatique et extrémiste de certains péquiste m’ont fait virer les talons de ce parti et je n’y remetterai les pieds que lorsqu’il remetterons les pieds sur terre. L’improvisation des ministres de Marois depuis quelques semaines, me laisse croire que ce n’est pas pour demain que cela vas arriver.

    Les propos de Legault me rejoigne en ce sens que je suis souverainiste mais que je considère qu’il y a beaucoup de changement à faire dans la province avant d’accéder au pays.

  85. émile lafreniere dit :

    A Monic: Tres bon commentaire que je partage a 100%.Moi aussi je m’expliquwe mal que les gens ne comprennent pas qu’un enfant a l’école privée coute 40% moins cher a l’état pendant que les parentys continuent a payer leurs impots et taxes scolaires comme tout le monde.
    Mais ne vous surprenez pas ce n’est pas un péquiste qui va venir admettre cela.
    Toutefois notre charmante ministre de l’éducation et le ministre de l’éducation supérieure ne ne sont pas privés et ne se privent pas d’envoyer leurs enfants a l’école privée.Bon pour eux mais pas pour les autres.

  86. Sylvain Wong dit :

    @ L’imprévue

    Vous êtes tellement prévisible….

    M.Martineau à raison de critiquer le PQ ils font preuve d’amateurisme une vrai ligue d’impros qui veux changer ce qui réussi … des jaloux….

  87. Les ministres du PQ avec leurs comportements me font penser à une gang d’enfants qui vont passer du temps chez leur grand-maman Marois.

    En tout cas c’est tout un sacrifice qu’on fait pour sortir Charest de notre politique et je pense que cela en vaut la peine. En boni, on a un gouvernement très divertissant, un peu peureux envers nos concitoyens de langue maternelle autres que le québécois, mais quand même très divertissant.

  88. Que le grand cric me croque dit :

    M. Deleon,
    19 octobre 2012 à 12 h 19 min
    vous avez dit
    …La plupart de ceux qui sont contre la subvention de 40 % à l’école privésont ceux qui défendaient les carrés rouge et l’université subventionnées à 83 %…
    M. Martineau et surtout pas le parti libéral n’ont pas fait la nuance sur les fameux frais universitaires.

    M. Deleon
    Donc patiemment, je vous répète encore une fois.

    Dans plusieurs programmes universitaires, plusieurs étudiants paient déjà PLUS de 50 % des frais de scolarité coûtant.
    En exemple, pour un futur travailleur social, ou travailleur de rue, (pas les plus riches de la société) son parcours universitaire coûte environ $4500 par année. Ils en paie déjà $2200 plus les frais afférents (environ entre $500 et $800). La société paiera le $1800 qui reste. Mais il est vrai que pour un futur médecin il en coûte entre $30000 et $60000 par année.
    S’il vous plaît excluez toujours de votre calcul les frais de recherche universitaire (30% des coûts universitaire), cela ne concerne pas les étudiants. C’est un bénéfice pour l’ensemble de la société, donc qui doit être assumé par l’ensemble de la société.
    Voilà des nuances que les médias de masse (surtout pas M. Martineau) n’ont pas fait lors de la campagne de stigmatisation de nos jeunes au printemps.

  89. mathieuy Bush dit :

    Vous oubliez que 32 % de non scolarisé on voter pour P.Marois.

    A la Prochaine.

  90. Rick dit :

    Dites moi quelqu`un est-ce que les universités acceptent les étudiants en difficultés académique? Doit-on faire une demande pour être acceptée. Je vous pose la question à ceux qui questionne le privé.

    PQ=nivelement pas le bas.

  91. Rick dit :

    Ne vous en faites pas Mr Martineau la gauche n`accepte pas la critique. Elle fulmine lorsque se sent critiquée ou attaquée. My way or the highway.

  92. steven dit :

    La belle PaAuline qui veut brasser la cage au école privé..Elle qui est allé au privé lorsqu’elle était jeune fille. La belle Pauline qui s’en prends à l’anglais langue de travail et internationale mais qui ne parle pas l’anglais. En plus elle refuse de donner des entrevues en anglais. Pourtant elle se targue d’être la première ministre de tous les Québécois voulant rallié la polulation en prônant la tolérance et le dialogue. Les anglais du Québec résident au Québec, paient des impôts et des taxes de toutes sortes sont donc des Québécois. Alors pourquoi ce manque de respect envers une partie de la population? Parce que leurs votes ne sera jamais acquis au PQ on oublie de faire preuve de tolérance et d’ouverture de dialogue? Ce n’est pas ce que je m’attends d’une première ministre. Une attitude fermé et intransigeante qui ne peut que ramener le Québec à un statut de bourgade et non un statut de province qui rayonne sur la snène internationale. Quand tu veux brimer la choix de langue et d’éducation de ton peuple c’est que tu veux les tenir dans l’ignorance et la dépendance de ton idologie mesquine afin d’assouvir tes intérêts personnel de monarche à en venir.
    Vive les penses petits.

  93. Moi dit :

    Les péquistes ressembles à une gang de clown. Ils sont complètement connectés de la réalité. Très cool! Je veux dire très froid!

  94. L'Imprévu dit :

    @ Mathieuy

    Je fais parti des 32 % des non scolarisés comme tu dis.

    1 Alors comme il y a beaucoup de non scolarisés….. je te suggère de mettre un « S » à ton « non scolarisé » (c’est à dire un S à la fin….. au cas où tu penses qu’il y a déjà 2 S dans le mot et que c’est suffisant. « Non scolarisé » devient « non scolarisés »

    2 Ton « on » est du verbe avoir et devrait s’écrire « ont »

    3 Ton « voter » le participe passé du verbe « voter » utilisé avec l’auxiliaire « avoir ». Il est toujours invariable s’il n’est pas suivi d’un complément d’objet direct, ce qui est le cas. Alors « voter » devient « voté »

    Je suis peut être un non scolarisé mais pas illettré !

    Sans préjudice.

  95. Réjean Asselin dit :

    @Alain M

    J’ ai mentionné ici sur ce blogue pendant la dernière campagne électorale que je voterais pour le PQ et NON pour Pauline Marois . Je n’ ai pas de double standard et je commente toujours avec mon nom véritable . dDonc je ne me cache pas derrière un simple prénom ou un pseudonyme .

    Je suis déçu de la performance du PQ avec Pauline Marois comme PM car elle semble reculer devant les hystériques de la petite droite du Québec mais je préfère ce gouvernement péquiste a celui de John James Charest que nous avons endurés pendant plus de neuf années . Et ne me parlez pas des petits affairistes de la CAQ !

    La différence étant que je ne me comporte pas comme la majorité des fans libéraux ou caquistes qui semblent INCAPABLES de la moindre petite critique envers leur gourou respectif ! Ou leur Parrain !

  96. guitarboyled dit :

    Vous devez tous avouer que ce thème est très représentatif des péquistes. Ça revient toujours à… On préfère être dans le fond du baril mais au moins on est dans nos affaires avec notre monde. Bref la mentalité de petit village de 1900 tranquille.

    J’ai beaucoup voyagé et de véritables injustes j’en ai vu partout dans le monde. Mais des gens qui s’attaquent continuellement à ceux qui ont réussi alors que les mêmes opportunités leurs sont offerts… Je n’ai jamais vu ça ailleurs! Ce phénomène existe uniquement chez les pures laines.

    Je pose donc les questions…

    Est-ce que les péquistes sont jaloux?
    Est-ce que les péquistes sont communistes?
    Est-ce que les péquistes veulent niveler vers le bas pour favoriser le petit peuple unilingue pure laine qui vote PQ peu importe les enjeux politique?

    On pourrait croire que les péquistes ont besoin d’antidépresseurs et non d’un référendum.

    Est-ce qu’un acheteur compulsif est heureux et rassasié au lendemain d’un achat important! Non, il est prêt à retourner au magasin carte de crédit en main. Est-ce que tous les péquistes vont être au nirvana au lendemain d’un oui? J’en doute fort…

    - Le West Island va toujours être anglais
    - Montréal et ses banlieues vont toujours être multiethniques
    - Le Québec va toujours devoir accueillir des dizaines de milliers d’immigrants pour compenser le faible taux de natalité
    - Nos voisins de tout part vont toujours être anglophones
    - Le besoin de parler la langue internationale va être tout aussi important

    De son côté le Canada suite à une séparation risque fort de mettre la hache dans tout ce qui est francophone. Dépenser des millions pour 1/4 de la population c’est une chose… mais si les francophones restants représentent uniquement 1/20, pas sûr qu’ils vont maintenir le bilinguisme (plus imprimé que parlé j’en conviens).

    On peut pas dire que les péquistes on a coeur le français tout comme on peut pas dire que les cartons rouges ont a coeur les…

  97. Réjean Asselin dit :

    Pas croyable ! Mathieuy Bush de ce blogue qui parle des non scolarisés ??????

    Faut le faire !!!!!

  98. Ils sont en train de devenir fous avec la langue française. En dehors de Montréal, qui est une ville multiculturelle et où toutes les langues sont entendues, le français est la langue parlée, mais la super brillante Malavoy veut l’imposer au CPE.Imaginez le bambin de 6 mois ou plus entendre une langue qu’il ne connait pas……il faut vraiment chercher des
    bébittes ailleurs que dans sa tête.Je n’en reviens tout simplement pas de l’amateurisme de ce gouvernement avec leur chef en tête.Ce n’est pas tout de se péter les bretelles d’être la première femme élue au Québec il faut pouvoir l’assumer.Elle a déjà été ministre sous le gouvernement péquiste et qu’a-t-elle à son actif?RIEN de constructif.
    Pourquoi aller en France leur parler de la souveraineté alors qu’elle sait bien qu’ici ce n’est plus d’actualité.Il me semble qu’il y a plein d’autres problèmes à régler.Je suis certaine que plusieurs ministres envoient leurs enfants à l.école privée et même les envoient en stage aux USA ou en Ontario pour parfaire leur anglais.La majorité doit rester ignorante et unilingue pour être mieux contrôlée.

  99. Alain M. dit :

    @ Réjean Asselin

    Ahah! Encore un autre qui chiale sur les noms/pseudos des gens. Je ne sais pas quand les gens de votre généragtion vont finir par comprendre que peu importe si vous portez ici le nom de Réjean Asselin, rien ne prouve que c’est bien votre nom. Je ne comprend pas le principe de ‘se cacher’ que vous utilisez. La seul place où je suis caché, c’est à la même place que vous, derrière mon écran. Le nom, on s’en fou, on ne se connait pas de toute façon.

    Pour ce qui est de la critique, je me permets de tous les critiquer, pour la simple et bonne raison que présentement, aucun parti provincial ne me rejoint. Jamais je ne serai assez partisan pour voter pendant 30 ans pour le même parti. C’est pour moi une attitude tout à fait ridicule. Présentement, les gens critiquent le PQ parce que c’est lui qui est au pouvoir. Me semble que c’est évident pourtant.

    Pour ce

  100. Alain M. dit :

    @ Réjean Asselin

    oups, cliquer à la mauvaise place.

    Pour ce qui est de la méchante droite, venant de votre part, je ne le prends pas trop mal pour la simple et bonne raison qu’il semble que tout ceux qui ne pensent pas comme vous sont pour vous des gens de l’extrême droite. J,en viens donc à la conclusion que vous devez être de l’extrême gauche, parce qu’il n’y a que dans cette position que l’ont peu voir tout le monde à notre droite.

  101. Réjean Asselin dit :

    @guitarboyled

    Mathieu Bock Côté a un terme qui correspond pleinement a votre discours arrogant envers les québécois de souche :

    Le Ticounisme .

     » Le ticounisme consiste à se moquer de tout appel à la grandeur et à se complaire dans tout ce qui est petit . Le  » ticounisme  » consiste à tirer vers le bas tout ce qui est québécois  »

    En ce qui me concerne le  » ticounisme  » est très proche du colonisé , celui qui déteste ses semblables tout en admirant les autres !

    Beaucoup voyager n » est pas un remède contre l’ insignifiance !

  102. guitarboyled dit :

    @Réjean Asselin

    Certains québécois de souche mon Réjean! Faut pas généraliser.

    On ne va pas se faire accroire que parmi la gang à Pauline il y a des anglais et des immigrants (autres que les quelques philosophes et révolutionnaires).

    Tout comme dans nos rues cet été, il n’y avait ni anglais et ni immigrants (autres que les quelques philosophes et révolutionnaires).

    Si tu ne veux pas assumer la réalité mon Réjean ce n’est pas mon problème!

    Sur les 100,000 BS morbide 10 ans et plus au Québec, est-ce que t’es surpris d’apprendre que 99% sont des unilingues francophones de souche ou est-ce que ça aussi ça te choque?

    Et les statistiques démontrent que le taux de décrochage est de 40% à 60% chez les garçons unilingues francophone de souche… Alors qu’il est moins de 10% chez les anglophones et les immigrants.

    Mais selon Pauline et probablement toi… Le problème c’est les anglophones et les immigrants!

    Continue de penser que tout est beau dans ta cours mon Réjean! C’est ça qui va faire avancer le Québec!

  103. Steve Harvey-Fortin dit :

    L’élite défend la culture de masse qui appartient à l’Identité québécoise mais elle se réserve le droit de faire exception à la règle. Il me semble que ce n’est pas trop compliqué à comprendre puisque depuis la nuit des temps même les rois et les monarques faisaient de même.
    Laissez à la masse identitaire ce qui appartient à la masse identitaire selon sa culture.

  104. André P. dit :

    ‘DOUBLE STANDARD’.

    Un bel anglicisme… Édifiant quand le sujet est l’éducation…

    En français c’est ‘ Deux poids, deux mesures’. Une fois de plus Martineau aurait intérêt à engager un correcteur d’épreuves.

    Sans commentaire, vraiment.

  105. guitarboyled dit :

    @Réjean Asselin (Part II)

    Le discours que nous critiquons tous ici aujourd’hui est propre aux unilingues francophones de souche.

    Est-ce que tu vois des anglais ou des immigrants chialer au sujet des frais de scolarité et des subventions aux écoles privés?

    Moi je n’en vois aucun… À part pour Amir Khadir qui soyons honnête représente une clique de 2% principalement composée de pures laines.

    Je ne suis ni raciste ni dégradant envers mon peuple.

    J’ai les yeux ouverts et je regarde avec objectivité. Je peux demeurer objectif parce que contrairement aux péquistes, je ne déteste personne moi.

    Un autre indice… Je t’invite à visiter nos universités mais je te le dis tout de suite… si tu veux voir des québécois de souche dirige toi plutôt vers les facultés molles… art plastiques, sciences sociales, etc. Parce que si tu vas en médecine, en biochimie, en ingénierie, etc. Tu risque de t’apercevoir que le taux de pures laines est plutôt faible.

    Au début des années 80 lorsque le gouvernement a décidé de modifier la note de passage de 50% à 60% devine qu’elle groupe d’individu c’est mis à vandaliser les institutions scolaires?

    Je ne crache pas sur le pure laine… je l’invite à ce tenir debout. Mais ce n’est pas en se cachant derrière un nivellement constant vers le bas que ça va se produire. Certains vont devoir lâcher le 2L de pepsi et la poule aux œufs d’or et réaliser que la concurrence est maintenant mondiale et pas juste sur leur étage du HLM.

  106. Steven dit :

    @ Réjean…si tu te penses plus fins que les autres et que tu penses que seul toi dans ta grande sagesse tu possède la vérité absolue alors il ne te reste plus que de passer de la parole aux actes. Mais ta face sur un poteau et va te faire……..élire.

  107. J. Tremblay dit :

    @Réjean Asselin,

    Vous dites : « Je suis déçu de la performance du PQ avec Pauline Marois comme PM car elle semble reculer devant les hystériques de la petite droite du Québec… »

    Pauline Marois n’a pas le choix de faire des compromis puisque le PQ est minoritaire et elle ne veut certainement pas que son gouvernement soit renversé par ces « hystériques de la petite droite ». Donc, elle n’a pas le choix de pondérer si elle veut faire avancer un peu le Québec.

    Ça fait 9 longues années que le Québec recule, c’est pour ça qu’il y en certains qui trouvent que ça va trop vite pour eux…

  108. J. Tremblay dit :

    Je trouve ça tellement niaiseux le concept de la gauche pis de la droite.

    Me semble que le CENTRE c’est l’équilibre, l’intelligence, la logique, non????

    Moi les extrémistes. Pu capable!!!!

  109. Jocelyne dit :

    Vous comprenez bien ce que vous voulez M.Martineau le PQ ne veut pas abolir les écoles privées mais ils voudraient que le plus riches comme vous puissent envoyer leurs enfants au privé meme s’il éprouve de petits troublent d’apprentissage y me semble que c’est simple a comprendre …un dessin avec ca.Car M.Matineau n’est pas encore les plus riches qui peuvent se payer le privé????

  110. Steve Harvey-Fortin dit :

    Au Québec c’est en français que l’on vit et si cela ne plaît pas à certains et bien ils savent ce qu’ils doivent faire. Ils n’ont qu’à aller vivre ailleurs qu’au Québec. Déja que nous devons nous farcir toutes sortes de religion qui nous imposent leur volonté culturelle hypocrite, alors je me demande bien ou cela aura une fin un jour. Nous sommes ce que nous sommes et personne ne peut changer cela à part nous-mêmes et cela même si nous ne sommes pas la plus grande culture qui existe pour certains et que nou sommes trop critique envers nous-mêmes.

    L’anglais n’est que la langue seconde de dépannage au Québec et non la langue dans laquelle nous vivons, nous devons garder notre identité et notre langue à tout prix.

  111. Réjean Asselin dit :

    @guitarboyled

     » Je ne crache pas sur le pure laine ………je peux demeurer objectif car contrairement aux péquistes je ne déteste personne moi  »

    Voila le comble de la démagogie et toute la splendeur de la manipualtion inconsciente !

    Tu ne fais  » que ça  » cracher sur les pures laines cher guitardboyled . Tes ( je vais te tutoyer comme tu le fais allégrement envers moi ) commentaires sur ce blogue respirent le mépris et l’ intolérance crasse envers les pures laine , les souverainistes et les gens de gauche . Et tu as le culot de parler d’ objectivité ???? Regarde dans le dictionnaire ce que le mot en question veut dire avant de l’ ultiliser .

    D’ après toi toutes les communautés culturelles autres que les québécois de souche sont des  » sans péchés  » , de bons citoyens parfaits et tolérants , instruits et pacifics alors que les de souche sont des idiots qui boivent un deux litre de pepsi et jouent à la poule aux oeufs d’or !

    La communauté anglophone ne chiale pas contre les frais de scolarité car elle est trop occupée a chialer contre la loi 101 en ne la respectant pas . La presse anglophone aura a elle seule tellement alimenté la haine pendant la dernière campagne électorale qu’ un  » illuminé raciste  » a tué une personne et blessé une autres en tentant d’ assasiner Pauline Marois .Je t’invite a lire les deux bouquins de Normand Lester concernant l’attitude méprisante des leaders de la communauté anglophone envers le peuple francophone québécois durant les cinquante dernières années . Et que dire du contentu agressif de la presse anglophone canadienne coast to coast devant la vitoire même minoritaire du PQ .

    Y’a des limites à dire n’ importe quoi cher guirarboyled ! En fait serait-tu toi même un membre d’une des communautés francophobes de Montréal ?

  112. karma dit :

    J. Tremblay dit :
    19 octobre 2012 à 23 h 19 min
    Je trouve ça tellement niaiseux le concept de la gauche pis de la droite.

    Me semble que le CENTRE c’est l’équilibre, l’intelligence, la logique, non????

    Moi les extrémistes. Pu capable!!!!

    Je suis parfaitement d’accord avec vous, se définir comme étant de la droite ou de la gauche démontre un esprit borné et dogmatique. Le centre étant l’équilibre que tout être humain devrait recherché puisqu’il pèse et soupèse les idées extrémistes de la gauche ou de la droite et en retire les aspects les moins irritants et les adoptent comme moyens de progresser en société et individuellement. Car qu’est-ce qu’un droitiste? Sinon un individu qui a des idées à la fois révolutionnaires (gauche) et conservatrices (droite) et qui arrivent à concilier ces deux tendances de façons harmonieuses et équilibrées.

    Je n’aime pas non plus les extrémistes et malheureusement (pour la langue) depuis plusieurs années les québécois utilisent dans le langage de tous les jours et à toutes les sauces l’adverbe « extrêmement » de façon abusive . Cet adverbe se définissant  » au plus haut degré » ne devrait être utilisé qu’en de rares occasions car sinon il perd son sens et démontre de la part de son utilisateur un manque notoire d’une pensée équilibrée. Pourquoi ne pas utiliser les mots « beaucoup » « très »? Pourquoi ne pas modérer notre langage plutot que de vouloir épater la galerie en utilant abusivement ce superlatif?

  113. karma dit :

    ….en UTILISANT et non « utilant »,, désolé

  114. Logique dit :

    Doom dit :

    18 octobre 2012 à 8 h 29 min

    Bon texte,

    Mais au fait;

    Y a t’il des peuples assez niaiseux pour être obligé de se faire des lois pour ne pas texter au volant ?
    De se mettre une date pour mettre ses pneus d’hiver ? etc…
    Non pas beaucoup je crois…
    ——————————————————————————————————————————————————

    Niaiseux??????????? Je te l’accorde, non pas parce qu’ils ont fait des lois mais bien parce qu’il à fallu plusieurs victimes avant de mettre vraiment ces lois en pratiques… Il était grand temps qu’ils agissent et tant qu’à moi ce ne serait pas quelques centaine de dollars que ces gens auraient comme amande mais des milliers de dollars et tient toiiiiiiiii… J’peut pas croire qu’ils y à encore des gens assez stupides pour ne pas comprendre que c’est réellement dangereux.
    C’est pas mêlant, des fois je croises sur l’autoroute des gens qui prennent le temps de ce mettre sur le côté pour texter ou téléphoner, parce que OUI il y en à et j’ai juste une envie folle de m’arrêter et leur dire MERCI de comprendre qu’une vie c’est important et combien leur geste me donne espoir parce que je constate qu’il y à encore des êtres humains qui sont responsables et consciencieux… Oufffffff! Ceci fait drôlement du bien.

    Les niaiseux dans tout celà, c’est ceux qui ne pensent qu’a leur petite personne et qui oublie qu’ils ne sont pas seuls sur les routes en plus de ce croirent au dessus des lois…

  115. Elyse dit :

    L’élite est une bande d’égoiste qui n’a de véritable loi le « me myself and i », donc je vous rappelle que vous en faites parti. Remarquer que l’élite Québecoise semble encore penser que pour faire parti de cette élite boiteuse qui n’a du respect que pour elle même, il faut parler anglais.

    Tien j’ai une idée, l’on apprend l’esperanto, une langue conçu pour être facile a apprendre peut importe la langue maternelle.

  116. guitarboyled dit :

    Réjean Réjean Réjean
    Tu es tellement pris dans tes histoires que tu n’y vois plus clair.
    L’unique raison expliquant l’intervention des anglophones durant cette campagne, ici au Québec comme ailleurs au Canada est la provocation du PQ, sans quoi, ils n’auraient pas dit un mot.

    Sentant la possibilité d’une majorité, Pauline a sortie sa liste de Noël en déclarant vouloir…

    - Muscler la loi 101
    - Retirer certains cours d’anglais du primaire
    - Empêcher un élu ne maitrisant pas assez bien le français de pouvoir représenter sa communauté
    - Resserrer les lois donnant accès aux collèges et Cégep anglophones
    - Renforcer l’obligation de parler le français au travail
    - Etc. Etc. Etc.

    Et nouvellement, donner des cours d’histoire sur la souveraineté à nos enfants.

    Coucou! Ça fait plus de 200 ans qu’il y a des anglais au Québec! Ça fait partie du tissu social. Est-ce que vous pourriez arrêter de les percevoir comme de la merde qui dérange? C’est bouleversant de voir un parti politique paranoïaque constamment créer de la division.

    Si je comprends bien, lorsque Pauline va sortir sa liste au fédéral et que le reste du Canada va dire calme toi la malade, tu vas être sincèrement insulté?

    J’espère que tu es assez intelligent pour savoir que la stratégie du PQ est de diviser au maximum afin d’éventuellement justifier un référendum. Tout de même Réjean, tu me semble quelqu’un d’intelligent. Tu les vois venir les charrues? À bien y penser tu es peut-être derrière le volant?

    Les libéraux sont loin d’être parfait mais au moins lorsqu’ils sont au pouvoir, ils n’essayent pas de créer de la division ou de faire du lavage de cerveau. Ils prennent des décisions pour l’ensemble des québécois. Le PQ lui est à la guerre! Il a des ennemis à rabaisser et des alliés à favoriser et chaque décision joue dans ce sens.

    Et je n’ai jamais venté le mérite des communautés culturelles ou des anglophones. Mais au moins, eux ne demande pas un nivellement constamment vers le bas…

  117. Fransou dit :

    Je lis quotidennement les textes de M. Martineau sur ce blogue. Parfois je suis d’accord avec lui et parfois non. Toutefois je trouve ces écrits inspirants. Il ne fait qu’énoncer des faits. Il essai de provoquer des réactions et je ne comprend pas que certaines personnes ne s’en rendent pas compte. Des gens comme L’imprévu critiquent toujours ce qu’écrit M. Martineau. Je me demande pourquoi ils viennent sur ce blogue. Je suis tannée de lire vos commentaires négatifs et prétentieux à son égard. Partez et ne revenez plus si vous n’êtes pas capable de sentir Richard Martineau.

Laisser un commentaire

 caractères disponibles