Liberté d’expression: grands et petits combats

- 31 janvier 2013

Le 8 février prochain, le documentaire Le prix des mots sortira en salles à Montréal et à Québec.

Produit par l’ONF et réalisé par Julien Fréchette, ce documentaire tourné sur une période de trois ans nous raconte les démêlés judiciaires d’Alain Denault, un journaliste indépendant qui, en 2008, a publié Noir Canada, un pamphlet-choc sur les activités douteuses de certaines sociétés minières canadiennes en Afrique.

 

POURSUITE-BAÎLLON ?

 

Le livre de Denault (qui affirme que certaines entreprises minières ont été impliquées dans des activités illégales, voire même meurtrières, au Congo et en Tanzanie) n’était même pas disponible en librairie que la compagnie minière Barrick Gold a tenté d’en empêcher la publication en envoyant une mise en demeure à la maison d’édition, Écosociété.

Lorsqu’Écosociété a décidé de ne pas obtempérer et de lancer le livre quand même, Barrick Gold a répliqué en poursuivant l’éditeur pour cinq millions de dollars, une somme colossale pour la petite entreprise.

Le bras de fer juridique entre les deux parties a duré trois ans et demi, et s’est conclu par une entente à l’amiable entre David et Goliath.

 

UN DROIT GALVAUDÉ

 

Alain Denault a-t-il commis des erreurs dans son livre ? A-t-il tourné les coins ronds ? Avait-il raison de condamner les agissements de Barrick Gold ?

Franchement, je ne le sais pas.

Mais une chose est sûre : il était tellement convaincu qu’il avait raison d’écrire ce qu’il avait écrit et d’affirmer ce qu’il avait affirmé qu’il a décidé de ne pas plier les genoux et de se rendre devant les tribunaux pour défendre ses droits.

En regardant le film de Julien Fréchette, on se rend compte à quel point l’expression « liberté d’expression » est galvaudée, à notre époque.

En effet, pour chaque Denault qui se bat comme un diable dans l’eau bénite pour revendiquer le droit d’exprimer des choses essentielles et importantes pour notre démocratie, combien d’artistes brandissent le sacro-saint drapeau de la « liberté d’expression » pour avoir le droit dire des niaiseries ?

« J’ai le droit de dire que telle comédienne est moche », « J’ai le droit de dire que telle chanteuse est grosse », « J’ai le droit de dire qu’on devrait assassiner tel chroniqueur », « J’ai le droit de dire que telle journaliste est une salope », etc.

 

VOMIR DES INSULTES

 

Wow, quelle grande, quelle noble utilisation de la liberté d’expression, les amis !

C’est important, pour vous, la liberté d’expression, chers artistes ?

Eh bien, utilisez-la pour dire des choses qui en valent la peine. Soyez dignes du droit que vous revendiquez.

Le jour où un humoriste ou un rappeur risquera la prison pour avoir dénoncé une injustice ou attaqué une multinationale, je lèverai mon chapeau.

Mais si c’est juste pour vomir sur des vedettes, permettez-moi de rester assis.

 

VIOLENCE GRATUITE

 

C’est comme les films de Rémy Couture.

Ce créateur d’effets spéciaux qui tripe sur les films sanguinolents et hyper violents a le droit de s’exprimer, nul ne le conteste.

Mais ça ne lui tenterait pas d’utiliser son grand talent pour filmer autre chose que des viols dégueulasses qui se terminent dans le sang ?

À quoi ça sert de se battre pour la liberté d’expression si l’on n’a rien à dire ?

 

 

 

Abonnez-vous à cet article

46 commentaires

  1. Simon dit :

    « C’est comme les films de Rémy Couture.

    Ce créateur d’effets spéciaux qui tripe sur les films sanguinolents et hyper violents a le droit de s’exprimer, nul ne le conteste.

    Mais ça ne lui tenterait pas d’utiliser son grand talent pour filmer autre chose que des viols dégueulasses qui se terminent dans le sang ?

    À quoi ça sert de se battre pour la liberté d’expression si l’on n’a rien à dire ? »

    ===============================================

    Il y a assez de violence comme ça dans la vraie vie, ce n’est pas nécessaire d’en rajouter au cinéma.

    Mais il faut croire que certains aiment ça…

  2. Doom dit :

    Il y a un paquet de tes lecteurs (détracteurs) à qui fait le chapeau !!!

  3. Guillaume dit :

    Je peut comprendre a quel point c’est décourageant de voir les gens s’exprimer ainsi sur différent point, mais se demander a quoi ça sert de défendre un droit parce qu’il est mal utiliser par quelques-un est un petit peu trop cynique a mon gout. Surtout que vous une des plus grande gueule du Québec et que l’on vous demande régulièrement de vous excuser pour des propos qui on blesser des gens. (Pas que je pense que vous devriez vous excuser la, les gens bénéficierait de s’endurcir aux opinions différente des leurs)

    Je trouve également que vous êtes un peu fermé d’esprit en demandant a Mr. Couture d’utiliser *ses* talents comme *vous* le voudriez, alors que régulièrement je vois des gens de mon entourage dire que les personnalité comme vous (et même souvent citant vous en particulier comme example) devrait utilisiez leur place publique de [Inérerez ici la façon qui plaît au plaignant].

    Les gens on plein de choses a dire, a montrer a exprimer, de plusieurs façon et souvent les messages qu’ils on à passer son laid, brutal et sans retenue. Ce n’est pas toujours des bon communicateurs qui les ont a dire ces chose là non plus. Mais la liberté d’expression c’est pas juste au monde qui on une tribune journalistique, bien que ça en soit une importante, c’est aussi au gens qui savent moins s’exprimer, autant que ça peut être dure a regarder, une section de commentaire de blogue., je pense que couper tout droit de s’exprimer aux gens moins qualifié c’est aussi pire que de le couper a vous Mr. Martineau.

    En ce qui a trait de mal utiliser les tribunes d’expression qu’on as pour injurier les autres de façon gratuite, je suis d’accord que c’est une mauvaise chose qui peut ternir l’image même de la liberté d’expression.

  4. jean Martin dit :

    Martineau dit :

    À quoi ça sert de se battre pour la liberté d’expression si l’on n’a rien à dire ?

    Dans ton cas c’est vrai !!!! çà ne sert à rien …..

  5. ID Ologie dit :

    J’ai lu un article ce midi qui traitait du « patent trolling », principalement aux États-Unis, dans lequel on décrivait un stratagème qui rejoint un peu le sujet des poursuites baillons.

    Pour ceux qui ne sont pas familiers avec cette manière de faire, le « patent trolling », c’est quand une compagnie se sert principalement de brevets absurdes afin d’éliminer du marché sa concurrence. Et encore pire, c’est qu’il y a des compagnies dont la seule source de revenus est le « patent trolling ». Ces compagnies achètent des brevets, et elle fait son l’argent en poursuivant quiconque, croit-elle, viole les droits de ce brevet.

    Bref, la similitude, c’est que les tribunaux sont devenus, malgré eux, la façon privilégiée aujourd’hui de faire taire ses détracteurs lorsqu’ils deviennent une menace pour la compagnie.

    Comme Monsanto le fait tout le temps avec quiconque ose prétendre que ses produits son nocifs. Comme Apple et Samsung le font constamment l’une envers l’autre pour des détails frivoles frôlant le détail anodin et sans importance.

    On a transformé les tribunaux, non pas en instruments de défence des droits, mais bien en façon de faire taire les gens.

    Un triste constat.

  6. jean Martin dit :

    ID Ologie

    Les moyens ont peut-être changés,mais le but premier d’une entreprise capitaliste,à part la maximisation de ses profits,est de devenir un monopole et cela en éliminant toute concurrence.La liberté d’expression n’existe pas dans ce monde sauvage et inhumain .

  7. Pierre Letourneau dit :

    @ID Ologie

    En effets , mais ce n’est pas d’hier , ici même y as de ca 40 ans , j’ai été poursuivi par un compétiteur fabriquant la même piece de machinerie que moi et dans les fait la cours a statué que c’étais lui qui me copiais , car j’avais tout les papier et patente de conceptions dument daté et enregistré , avouer qui faut quand même avoir du front. Un jour la cour devras faire le tri des causes , un peux comme a l’hopital et nos urgence ces temps si.

    Pour ce qui est de la liberté d’ expressions , je crois que ces un bien très précieux , qu’il faut que l’ont protège avec ardeur , mais aussi dicernement.

  8. Martin dit :

    Et t’es qui exactement pour dire aux gens comment utiliser leur liberté? T’es qui pour déterminer le bien du mal? Crois-tu que ton sens du bien et du mal est plus adéquat que ceux qui font dans ce que toi, personellement, t’aimes pas?

    Au début de ce billet, j’croyais qu’on avait droit à un billet impartial, rapportant du bon vieux « food for thought ». Mais le « vibe Martineau » est vite arrivé dans ce billet.

    Qu’est-ce que le « vibe Martineau »? C’est lorsqu’un de tes billets commence de façon objective, pour progressivement venir qu’à avoir comme unique but de servir tes convictions et ton petit agenda personnel sous la prétention de chronique pseudo-pensée critique. Tu te demandes pourquoi Marc Labrèche t’imite en faisant référence à des « juifs musulmans syndiqués »? Pour te citer: « Poser la question, c’est d’y répondre ».

  9. Pierre dit :

    Bon article M. Martineau,

    À : ID Ologie,
    Très bon commentaire.

    J’ai lu ce livre ‘ Noir Canada’ qui est très bien écrit et très documenté. Quand on fait des choses douteuses dans des pays pauvres et en soudoyant les dirigeants, on ne veut pas que celà se sache. On fait rédiger des contrats par des GROSSES firmes d’avocats au Canada dont Montréal. Des contrats blindés pour les cies et au grand détriment des populations de ces pays. C’est un livre à lire si on peut le trouver. La réputation de ces cies est un oeil noir pour le Canada.

  10. jean Martin dit :

    @Pierre,

    Je n’ai pas lu votre livre,mais il me semble curieux que de grandes multinationales aient besoin de contrats blindés pour exploiter les populations des pays pauvres.En général, ces pays déroulent le tapis rouge pour les accueillir.

  11. jean Martin dit :

    @ Pierre Létourneau,

    Votre expérience est triste,mais c’est cela le système capitaliste,le plus faible ne survit pas,peu importe s’il a raison.

    Si vous vendez des hot-dogs,et qu’un concurrent ouvre un resto à côté du vôtre, avec des hot-dogs aussi bons,il va falloir à ce moment là trouver un autre moyen de se démarquer.

  12. Jean L dit :

    Je suis aussi étonné pour l’attrait des gens pour ce genre de film mais ayant un fils gradué en cinéma et qui est quelqu’un de très (non violent) je peux vous dire qu’il en est très friand.
    Ce qu’il aime, c’est de s’imaginer comment les maquilleurs s’y sont pris et comment ils ont dû s’y prendre pour les scènes.
    Malheureusement, bien sûr, il y a quelques tordus qui eux ne voient ça de la même manière.

  13. Pierre Letourneau dit :

    @ jean Martin

    Vous avez mal lue je crois , j’ai gagner ma cause , mon compétiteur tantais simplement de me nuire et prenais une chance en me trainant en cour , ce qu’il ne savais pas ces que j’avais tout les brevets , ces d’ailleur grace a cette cause et mon intégrité que j’ai pue remporté par la suite de très bon contrat avec des firme allemande et pue faire prospéré cette entreprise durant 30 ans , jusqua 80 emploie très bien payé a l’époque .

  14. le nationaliste dit :

    « combien d’artistes brandissent le sacro-saint drapeau de la « liberté d’expression » pour avoir le droit dire des niaiseries ?(…)Le jour où un humoriste ou un rappeur risquera la prison pour avoir dénoncé une injustice ou attaqué une multinationale, je lèverai mon chapeau. »

    Ca me rappelle votre intervention ridicule avec Dieudonné. Vous ventiez la liberté d’expression occidentale comme le droit de dire que Jean Charest est un mangeux de marde qui mange du vomi. Jour après jour vous utilisez la liberté d’expression pour dire des bêtises, tout et son contraire. Cette liberté d’expression vous l’utilisez pour gagner votre vie. Commencez vous même à être un Denault avant de dire des saloperies sur les artistes et Rémy Couture. Donnez donc l,exemple, vous qui critiquiez J.J. Rousseau comme un donneur de leçons qui ne prêche pas par l’exemple au sujet de l’éducation des enfants.

    Incroyable. J’aurais honte d’écrire autant de propos contradictoires.

  15. marcianeau dit :

    “combien d’artistes brandissent le sacro-saint drapeau de la « liberté d’expression » pour avoir le droit dire des niaiseries ?(…)Le jour où un humoriste ou un rappeur risquera la prison pour avoir dénoncé une injustice ou attaqué une multinationale, je lèverai mon chapeau.”

    Quand même incroyable, aucune référence aux animateurs de radios-poubelles qui usent de l’expression « liberté » à journée longue contre les artistes qui eux sont de toutes les causes: Souveraineté, sans-abris. Mont-Orford, Centraide, cancer su sein, la Romaine, maladie de ci et de cela, concert ou spectacle bénéfique, etc. Tandis que la droite fout rien, parasite les ondes et les pages éditoriales.

    Démagogie vous dites?

  16. L'Imprévu dit :

    La liberté d’expression a le dos large. Bien des fois on m’a demandé de quitter le blogue de M. Martineau. Pourquoi ? Parce que je ne cadre pas dans l’idéologie politique dominante du blogue, c’est à dire la CAQ. Si on parle de liberté d’expression, ça devrait être vrai pour tout le monde.

    Ici, Mathieuy Bush, JP Bouchard, Le nationaliste, Jean Martin, Réjean Asselin, Pierre Létourneau, Diane H, Diana, ID Ologie, moi-même, et les autres, devraient tous pouvoir s’exprimer dans le respect. Mais voilà. Dans le respect ça veut rien dire. Ce sont les autres qui manquent de respect, Ce n’est jamais soi.

    Plusieurs fois, M. Martineau est venu se plaindre du traitement qu’il recevait de la part d’individus ou de groupes. Mais moi j’ai toujours dis que, hormis les menaces disgracieuses, les commentaires des autres à l’égard de M. Martineau étaient aussi valables que les siens. Je considère M. Martineau comme un des plus arrogants et des plus provocateurs de tous les blogueurs, chroniqueurs et éditorialistes au Québec. J’en lis un grand nombre,

    Il est un peu normal que ceux qui se ressemblent se rassemblent. Et ils se rassemblent ici.

    Alors une fois de temps en temps, M. Martineau essaie d’éteindre le feu qu’il allume lui même en jouant les moralisateurs, les vierges offensées, les justiciers.

  17. jean Martin dit :

    @Pierre Létourneau

    J’ai très bien compris votre point.Vous avez gagné contre votre compétiteur.Bravo!C’est parce que vous étiez le plus fort,peu importe les avocasseries,votre détermination a fait de vous un vainqueur.Cela est l’essence même du système capitaliste,que l’on soit pour ou contre.

  18. G. Fecteau dit :

    31 janvier 2013 sur Dreuz.info
    «Il fait bon vivre dans le monde libre. Sur Fox News, Dennis Miller, dans l’émission de Bill O’Reilly, the O’reilly factor, a déclaré, à propos de l’envoi d’un singe dans l’espace par l’Iran :

    Les musulmans voudront aller sur la lune le lendemain du jour où les juifs y installeront une « colonie » israélienne, ils soutiendront que la lune a toujours été à eux parce qu’elle est sur leurs drapeaux et que les juifs la leur ont volée. »

    O’Reilly, unanimement considéré comme très modéré, a répondu : « ce doit être un singe musulman »

    Et Miller a conclu : « s’il était chrétien, il serait en prison »

    A quand sur France 3 ?»

    Radio-Canada et LCN????

  19. Doom dit :

    Les procès seraient juste l’affaire des méchantes compagnies capitalistes qui veulent étouffer la compétition ?
    Ah oui ? Vraiment ? Et que dire de la SAQ qui a engagé un des plus prestigieux avocat avec notre argent, pour défendre son monopole face à un possible recours collectif ? Ben non hein ! C’est pas la même chose !
    N’importe quoi !!!

  20. Réjean Asselin dit :

    Pour un journaliste d’enquête qui fait un travail important comme Alain Denault combien de petits chroniqueurs , potineurs et démagogues utililsent leurs tribunes pour fesser sur les gens , les artistes et les groupes qui ne partagent pas leur idéologie , leur allégeances et leurs philosophie ?

    Vous faires un détour pour vous en prendre aux artistes M. Martineau . Pourtant le journaliste que vous donnez en exemple est a des années lumières des petites chroniques démagogiques de beaucoup de potineurs du JdM et de La Presse ! Ne vous en déplaise ! Ce n’ est pas une coutume chez la majorité des chroniqueurs et des commentateurs de la petite droite , autant sur le Net , a la radio ou a la télévision , de dénoncer les entreprises délinquantes . Par contre chialer contre les artistes et les syndicats alors là pas de problèmes .

    Des artistes qui utilisent leur liberté d’expression c’est comme les journalistes , il y’en a de très bons , des moyens et des nuls !

  21. l'Inspecteur Gadget dit :

    Je ne comprends rien dans votre propos Martineault ! Vous partez d’un postulat à première vue objectif sur la liberté d’expression et le journalisme d’investigation et vous virez tout de suite à 180 degrés pour nous faire la leçon sur la diffamation de personnes ou de journalistes qui se trouve être une question de droit … comme s’il faudrait l’immunité pour la gloire de pacotille de certains !

    tout d’abord l’opinion publique ici n’a souvent que très peu de réference et encore moins de soutien en matière d’objectivité journalistique pour pouvoir juger ou prendre position; blackout total sur nombreux sujets de société, politiques et économiques..! on a une libérté d’expression muselée qui ferait rougir de honte les cousins d’europe à titre d’exemple primaire !

    les citoyens sont en droit d’exiger aujourd’hui des dizaines de commissions d’enquêtes sur le journalisme tel qu’il se pratique ici depuis des lustres, à commencer par la formation et les aptitudes de pseudos journalistes, puis sur leur intégrité supposé, et sur les secrets bien gardés de voir ces  »vedettes » habiter nos écrans sans jamais voir de relève…, et bien entendu surtout sur le contenu de leur exposés minables ! petit exemple sur RDI : la journaliste vedette qui présente le JT depuis 5 siècles sur cette chaîne délabrée ne fait pas de journalisme ou de l’information, mais plutôt de la démagogie quant c’est pas de la propagande sur tel ou tel sujet, puis enchaîne sur d’autres gabégies tout aussi insupportables :)

    c’est très simple ! les médias et beaucoup de pseudos journalistes d’ici appartiennent à une autre époque ils ont plus 50 ans de retard sur la nôtre, et ne sont rien d’autre que de serviles salariés soit de la fonction publique, soit de boîtes médiatiques jouissant de monopoles ridicules et contraires aux droits démocratiques ! au mieux, ils feraient de bons commis à la propagande pour tel ou tel groupes d’intérêts, au pire, on se les tapera encore…

  22. Jean martin dans l’affaire de Létourneau, je te relis et je crois que non seulement tu as mal lu, mais tu ne comprends vraiment rien. Ouffff!

  23. Minona dit :

    Le but des boursuites-bâillon est de ruiner l’adversaire en frais de court et de l’intimider pour le faire traire.

    Mihai Claudiu Cristea, éditeur et rédacteur en chef du mensuel « Les immigrants de la Capitale » est poursuivi actuellement par un couple d’origine tunisienne pour son article intitulé «Le voile intégral est de retour à Québec/Choc visuel et stupeur au Marché aux puces de Ste-Foy», publié en juin 2012 (la femme du couple est la femme en niqab qui a inspiré l’article, qui ne nommait pourtant personne). M. Cfristea avait proposé au couple un droit de réplique qu’il a refusé après l’avoir initialement accepté. Il risque maintenant de perdre son journal. Il a fait un appel à tous pour pouvoir payer ses frais de court.

    Pierre Lacerte, auteur du blogue « Accommodements Outremont », est poursuivi par trois membres de la communauté hassidique d’Outremont pour « harcèlement » et « propos diffamatoires » parce que depuis 2003, il monte un dossier pour dénoncer les nombreuses violations des règlements municipaux (notamment en matière de stationnement) de la communauté hassidique. Il prends des photos, il publie des articles, etc. Les plaignants lui ont dit qu’ils retireraient leur plainte s’il supprimait son blogue.

    Le plus grand danger pour la liberté d’expression ce serait de prendre l’habitude de nous auto-censurer pour ne pas incommoder certaines communautés. Parce que le silence peut facilement devenir la nouvelle « norme ».

    J’espère que la loi anti-SLAPP dont le Québec s’est doté en 2009 (projet de loi 9) n’est pas qu’une décoration et qu’elle a suffisamment de dents pour sévir. Avec cette loi, ce sont ceux qui initient une poursuite-bâillon qui risquent d’être sanctionnés.

  24. Minona dit :

    Oups, petite faute de frappe: « le faire taire », pas traire! :D

  25. Pascal dit :

    La liberté d’expression est un sujet clos depuis des lustres, tout comme l’avortement !! on y revient pas

    Ça vient avec son lot de positif et de négatif, c’est pas grave. Ce n’est pas non plus deux poids deux mesures avec la liberté d’expression, sinon ce n’est plus la « Liberté d’expression ». Il faut endurer les insultes, injures et les dérapages, c’est un moindre mal pour ne plus se retrouver fusillier ou en prison pour un oui ou un non.

    Tant qu’il n’y a pas de meurtre, de viol ou de vol, ce n’est pas si important. Et en plus, la majorité du monde est poli et n’utilise pas cette liberté jusqu’à ses limites, ce n’est qu’une minorité, alors… En quoi ce que dit un journaliste, un chroniqueur ou un humoriste est-il important? Ce ne sont pas des physiciens ou des médecins quand même. Pour ma part, ils font parti d’aucune élite respectable.

    Endurcissez-vous! Le matriarcat ne vous fait pas.

    Bye
    P

  26. Pierre Letourneau dit :

    Autre m’en dit , la liberté d’expressions ces bon si ces pour faire de la propagande gauchiste , mais de la merde si ces pour faire de la propagnande droitiste ou centriste , ces bon si les journaliste font lapologie des chiqueux de babiche , mais de la merde si ces pour parler des problème économique , ces bon si j’aime ca , mais pas bon si j’aime moins ou pas …… hum et la liberté de lire , de voir ou d’entendre du gros n’importe quoi , ont en fait quoi , ces aussi un droit non ?

    @ L’Imprévu
    Vous savez , vous me faite bien rire quand vous accusé M.Martineau de soutenir la CAQ et que son blogue est Caquiste mur a mur , rien n’est plus faut . De 1 , Martineau est ouvertement libertarien , donc la CAQ est pour lui un parti d’extrême gauche , de 2 , sur ce bloque , ils y as plus de caribou au mètre carré qu ‘en Ungava et au convention du PQ , de 3 a par moi et 1 ou 2 autre très peu ont le courage de ce confronté avec un troupeau de cariboux-enragé-haineux qui salisse s’en relache le povre qui ose réfléchir avant de voté , alors encore une fois rien n’est plus faut .Moi je vous aprécit beaucoup , car vous ête un des rare gauchiste avec qui ont peu avoir une conversation inteligante , sans tombé illico dans le pipi-caca comme , ces bien domage 80% , de ceux qui sévisse sur ce blogue. J’aimerais d’ailleurs vous entendre sur les preuve , irréfutable , de corruptions au PQ (voir Lalonde a la CC ) allez vous , comme Asselin, rendre vos oeillères et passé au ON ou QS , ou simplement nier et parler d’autre chose jusqua ce que les gens oublier (2-3 jours au plus ) ?

  27. ID Ologie dit :

    @ Jean Martin,

    Je crois que vous vous méprenez. L’entreprise capitaliste en elle-même n’est pas automatiquement de nature à toujours « vouloir plus ». Ce qui créé ce phénomène n’est pas le capitalisme, mais l’être humain. En résumé (très bref), si une entreprise doit faire toujours plus d’argent, c’est pour satisfaire ses actionnaires afin d’éviter qu’ils vendent leurs titres et que la compagnie perde toute sa valeur et fasse faillite. Et ces actionnaires, pourquoi ils en veulent plus? Parce que ces actionnaires sont financés par nos RÉERs, par nos placements, par nos fonds de pensions, qui sont gérés par des gestionnaires à qui on demande, NOUS, que nos placement rapportent.

    C’est très facile de blâmer le système capitaliste quand ce n’est pas tant le capitalisme en lui-même qui est à blâmer que l’avarice propre à l’être humain en général.

    Parce que la plupart des entreprises qui évoluent dans ce système capitaliste, sont des petites et moyennes entreprises, et laisser sous-entendre que toutes ces dernières ont le rêve latent de dominer le monde et de transpirer de l’argent à ne plus savoir quoi en faire, c’est plutôt insultant.

    C’est un système complexe. Il est trop facile de blâmer « le système » pour tout ce qui ne va pas dans le monde, au lieu de vraiment tenter de comprendre pourquoi les choses sont ce qu’elles sont. Parfois, on se rend compte que ce n’est pas tant le système qui fait que tout va mal, que les humains eux-mêmes à l’intérieur de ce système.

  28. Yvon Lévesque dit :

    ET dire que ces gens-là ont aussi le droit de voter!!!!

  29. jean Martin dit :

    @Daniel Bertrand

    Lâche tes Ouf! mon ti clown ,et explique donc intelligemment ce que tu veux dire si tu en est capable ,ce que je doute.

  30. ID Ologie dit :

    @ Jean Martin,

    …(suite)…

    Le « coupable » s’il faut absolument en trouver un, c’est probablement plus ce syndrome que nous avons TOUS de toujours en « vouloir plus pour notre argent ». On considère ça normal de toujours chercher le meilleur « deal », c’est-à-dire de toujours tenter de trouver plus, ou l’équivalent, pour moins cher. C’est la principale raison pourquoi les grandes chaînes de magasins à grandes surfaces sont populaires, pourquoi l’achat par internet est souvent privilégié (à cause des prix plus bas généralement), pourquoi les « magasins à 1$ » fonctionnent bien, et pourquoi les compagnies transfèrent leurs production ailleurs en exploitant de la main d’oeuvre bon marché. La raison derrière tout ça, c’est NOUS, qui demandons TOUJOURS d’en obtenir plus pour notre argent.

    Oui, on parle ici de consommation, que je compare aux comportements des grandes entreprises cotées en bourse, parce que c’est LE MÊME COMPORTEMENT à la base. Toujours en vouloir plus pour notre argent. Et ce comportement, il est partagé par pas mal TOUT LE MONDE. Ce qui fait que c’est ce comportement qui « drive » le système. Ce n’est pas à cause du système en tant que tel.

    Et c’est facile de dire que de changer le système pour rendre ça impossible serait la solution. Sauf que ceux qui ont essayé, ont tous lamentablement échoué.

    Si on veut changer ça, c’est la nature humaine qu’il faut changer. Pas le système.

  31. François Richer dit :

    Par définition, la liberté d’expression inclut le droit de dire des « niaiseries ». La raison est simple: une « niaiserie » n’en est pas une en soi: elle est « niaiserie » aux yeux de quelqu’un… L’Église trouvait que les écrits de Jacques Prévert étaient remplis de « niaiseries », et mettait ses livres à l’index.

    Si ça ne vous dérange pas, M. Martineau, je préfère décider moi-même ce qui est une « niaiserie » à mes yeux, plutôt que de vous confier à vous, ou à tout autre organisme, le soin de le décider à ma place…

  32. Guy Baker dit :

    La Liberté d’Expression ….. est le Corollaire Logique de ce que la Démocratie se doit d’être.

    Si l’Autorité ( Cratie ) est au Peuple ( Démo ), il est naturel que le Peuple s’exprime et pour que le Peuple s’exprime, il lui faut une Tribune.

    Mais il faut admettre que tout est compartimenté dans les Médias … TV, Presse, etc … ou bien dans les quelques Partis Politiques qui existent ….. ET … et ce « ET » n’est pas négligeable, il faut aussi l’Argent nécessaire pour « faire rouler la barraque ».

    Ce qui revient à dire que si l’Expression est, en principe, accessible à Tous, dans la Réalité, seuls ceux qui en ont vraiment les Moyens vont pouvoir se faire entendre …. et ce, dans les « moyens de Communications Légaux » et acceptés.

    Donc, la Machine de Propagande d’une Idée quelconque se doit d’être approuvée par les Riches et Puissants et ce, par le biais de LEUR Institutions.

    La PlutoCratie et l’Oligarchie est donc le vrai Pouvoir derrière la Démocratie du « bon p’tit Peuple », occupé à « joindre les 2 bouts » ou à profiter des « pains et des Jeux » disponibles.

    Si tu vas à l’Encontre du Courant Officiel, et ce sans encourager la Révolution ou l’Anarchie, tu seras « Ennemi de l’État », un Danger pour la Stabilité de l’Ordre établi.

    Rien de nouveau sous le Soleil, les arguments du genre: Danger pour la Sureté Publique, Troubler la Circulation Publique, Nuisance Publique, etc seront toujours-là pour inciter le « Mouton » à suivre un Courant qui lui est « proposé » comme une « offre à ne pas refuser ».

    Juste à lire un des 4 Évangiles pour comprendre comment Jésus ( quoique l’on puisse en penser ), un Homme « sans le sou », a fait trembler l’Establishment « Politicaux-Religieux » de Son Époque … et ce, seulement en pratiquant le Bien sous toutes ses Formes.

    On a bien l’Illusion d’être Libre mais dans un Encadrement de plus en plus limité et qui doit plaire à « l’air du temps » Officiel.

  33. jean Martin dit :

    @ID Ologie

    Vous faites une excellente analyse de la voracité de l’être humain à toujours en vouloir plus.Ceci étant dit,cela n’a pas toujours été le cas.Dans les années 40-50, il n’y avait pas cette course effrénée à la consommation.Les femmes étaient à la maison,il n’y avait qu’un seul salaire par famille et les magasins grandes surfaces n’existaient pas. Soudainement,on a vu apparaître au petit écran le marketing de masse,et les gens se sont alors créés de nouveaux besoins, jusque là inconnus. Mais la courroie de transmission de ce phénomène est sans contredit l’accès au crédit facile,phénomène qui est train de détruire la société,

  34. Minona dit :

    L’Union européenne, de concert avec l’Organisation de la Conférence islamique et l’Union africaine, sont en train d’élaborer une Convention internationale pénalisant le blasphème et les insultes aux figures religieuses.

    Une telle convention confèrerait aux religions un statut spécial qui les rendrait intouchables et donc impossible à critiquer. Tout porte à croire que les adeptes des différentes religions n’auraient qu’à prétendre que telle parole, article, reportage, pièce de théâtre ou œuvre d’art insulte leur sensibilité religieuse pour que l’objet de leur critique soit considéré comme effectivement insultant.

    Les pays occidentaux n’ont toutefois pas attendu avant de s’auto-censurer. Lu sur le site de l’Observatoire de l’islamisation:

    « La BBC a coupé un passage d’une pièce de théâtre sur les crimes d’honneur dans la communauté musulmane afin d’éviter «de déformer potentiellement la position de la majorité des musulmans brittanique à l’égard des crimes d’honneur» »

    (« La BBC censure un extrait d’une pièce de théâtre sur les crimes d’honneur »)

    « Monseigneur Robert McManus (photo) dirigeant le diocèse de Worcester dans le Massachusset a signifié à l’islamologue Robert Spencer, auteur d’ouvrages importants sur l’islamisme, qu’il n’est plus le bienvenu à une journée de conférence intitulée Catholic Men’s Conference.

    Les islamistes ont appelé, avec la complicité d’un journaliste du Boston Globe, à intimider le diocèse en lui envoyant des messages faisant passer Spencer pour un horrible « islamophobe ». »

    (« USA: l’évêque de Worcester annule la venue de Robert Spencer pour satisfaire les islamistes »).

  35. sososo dit :

    Des députés péquiste traîte d’incompétent le Ministre Y-F Blanchet….parachuté par Marois!
    +
    (Louiseville) Tout simplement découragé par le résultat des dernières élections dans Maskinongé, par l’entrée au pouvoir chaotique du Parti québécois et par ce qu’il appelle «la bureaucratisation de la permanence nationale du PQ», l’exécutif du Parti québécois dans Maskinongé, (huit personnes) vient de démissionner en bloc.
    -Radio-Canada

    Et on est repartis dans une nouvelle ronde de spectacle de clowns!!!

  36. Aryhell dit :

    Concept très important:

    Ce qui ne semble pas important pour M. Martineau peut l’être pour quelqu’un d’autre…

    La liberté d’expression n’est pas juste si les opinions sont les même que les votres…

    Remy Couture aime le gore, c’est son droit… Il n’y a rien d’illiégal de badigeonner une femme de latex et de ketshup pour la filmer…

    De dire d’une personne obèse qu’elle est grosse n’est pas de la ridiculisé, c’est la vérité.

    Mais on est au québec, toutes vérités blessante ne doit par être dites.

    Vomir des fausseté sur les musulmans comme M. Martineau l’a fait pendant plusieurs mois, c’est ce qui devrait être interdit…

    C’est mon opinion, mais comme elle n’est pas celle de la majorité, je devine que je devrais me taire…

    Pathétique!!!

  37. ID Ologie dit :

    @ Jean Martin,

    Le crédit facile a sûrement aidé, c’est clair. Mais je ne crois pas que c’est l’élément principal. Un accélérateur, peut-être. Mais pas le déclancheur. Je ne crois pas que l’on puisse mettre le doigt exact sur ce qui a transformé notre société à ce point, mais plusieurs facteurs combinés y ont sûrement contribué, et parfois, ce n’est pas toujours ce que l’on peut penser. Parfois, ça peu paraître anodin, ou même bénéfique, et finalement, ça devient un poids qui tire la société vers le bas.

    Je crois principalement qu’un de ses éléments a été le concept de la bourse telle que nous le connaissons aujourd’hui. L’idée de base était plutôt intéressante. Offrir à plusieurs personnes de posséder une partie d’une compagnie et d’en profiter, c’était pas bête. Les gens pouvaient investir dans les entreprises dans lesquelles ils croyaient, comme si on décidait de prêter de l’argent à un ami pour qu’il démarre son commerce. Mais bien sûr, à plus grande échelle. Sauf que ce système n’avait pas prévu une chose : le facteur humain. Et l’humain est extrêmement mauvais pour faire des choix. Il est influencable, irrationnel, et une simple décision anodine peut créer un effet boule de neige et entraîner des faillites. D’où cette course éfrennée à la « performance » des titres afin d’éviter de tout perdre… Cette même course, qui fait que c’est justement à cause d’elle qu’on risque de tout perdre…

    Plusieurs choses sont parties avec des intentions louables. Y compris plusieurs aspects du système dans lequel on vit. Sauf que quand ça dégenère, il est souvent trop tard pour réparer les dégats… malheureusement.

  38. ID Ologie dit :

    @ Jean Martin,

    Autre facteur… ça a l’air anodin, mais le fait que dans les années 40 ou 50, l’espérance de vie était pas mal plus courte, et les gens ne prenaient pas nécessairement leur retraite dès 65 ans, ce qui implique qu’il était probablement possible de « piler de l’argent » pour ses vieux jours et espérer en avoir assez en se fiant à l’épaisseur de notre matelas. ;)

    Aujourd’hui, c’est impossible si on ne « place » pas notre argent afin de le faire fructifier. Si on arrête de travailler à 65 ans, on peut s’attendre facilement à vivre de 20 à 30 ans de plus. Ça prend une quantité d’argent BEAUCOUP plus grande qu’à l’époque de nos parents ou grands-parents. Alors à moins de mettre 50% de ton salaire en banque pendant 30 ans ou plus, il sera impossible d’y arriver si on veut maintenir notre niveau de vie. Il faut donc trouver des moyens de « faire » plus d’argent, et ce moyen ce sont les placements. Que ça soit des REERs ou des placements à la bourse, des fonds de retraite, peu importe. Et ça entretient les engrenages d’une roue qui tourne sans fin… Tout ça parce que la science trouve de nouveaux moyens de nous faire vivre plus vieux.

    Combiner ça avec tous les autres aspects qui semblent anodins mais qui ont un lien, et on se retrouve avec une énorme machine presque imprévisible que personne ne peut vraiment arrêter, ni même comprendre totalement, tellement il y a de facteurs qui l’influence.

  39. Miche dit :

    Miche 5
    A mon avis, la LIBERTE d’expression ne veut plus dire « grand chose »!
    C’est certain qu’en pays de régime dictatorial, la LIBERTE d’expression n’existe PAS!
    Tu es contre le système? Tu es banni, on te fout en prison ou on te supprime « tout simplement »!
    Mais en pays « soit-disant » démocratiques, ce n’est PAS seulement le système en place qui te bannit…
    Au Québec, (comme ailleurs)
    La puissance de l’ARGENT: PLUS tu en as, PLUS tu as de chances de GAGNER (Claude Robinson vs CINAR et CIES après 16 ans de LUTTE et c’est pas fini!)
    « Justice à 2 vitesses » : Bandits à cravates et en jupons qui ont RUINé la vie de milliers de personnes et qui s’en tirent à bon compte!!!!
    C ’est aussi et BEAUCOUP le REGARD de la POPULATION :
    Si tu te proclames croyant, chrétien , catholique, (nos racines), on te regarde comme un « déviant, un paria »! T’es mieux d’aller te cacher!
    Mais si tu es un Musulman, un Juif, on te déroule le tapis rouge, avec de beaux accommodements …raisonnables!
    Si le PARTI auquel tu adhères est le PLQ : tu es un écœurant
    Si le PARTI auquel tu adhères est la CAQ: tu es plus ou moins indécis, correct, incorrect…
    Si le PARTI auquel tu adhères est le PQ  : tu es CORRECT!
    Si tu es PRO carré ROUGE, tu es CORRECT!
    Allez donc vous retrouver entre tout ça et DIRE que la LIBERTE d’expression EXISTE???!!!
    Les « Gais  ont leurs droits;
    Pourquoi PAS, tant qu’a y être, le DROIT aux pédophiles d’assouvir leurs besoins sexuels envers des enfants qui seront « fuckés » pour le reste de leur VIE???
    Eux AUSSI ont leurs besoins! Vous ACCEPTEZ ça?
    Il n’y a qu’un pas…
    Que voulez-vous comme SOCIETE?
    SAINE ou  fuckée???
    Une sérieuse réflexion s’impose!!!

  40. Richard Ortie dit :

    Et vous, Martineau? Au nom de la liberté de’expression, vous avez assez insulté les étudiants lors de la crise récente. Heureusement le Conseil de presse vous a blâmé pour ne pas savoir utiliser les guillemets. Malgré votre vaste expérience en liberté d’expression, vous avez toujours utilisé votre tribune pour dénigrer, insulter et mentir par rapport aux syndicats, les musulmans, les étudiants, les artistes… La liste et longue. Vous déformez tout ce que vous touchez.

  41. Natalie G dit :

    @Pascal
    Le matriarcat a rien à voir là-dedans. Les sociétés archi patriarcales sont souvent celles qui mettent le plus de frein à la liberté d’expression.

  42. neo dit :

    Devant tabt d’admiration pour ce cher Denault….. vous devriez aller consulter son ouvrage intitullé  »12 essais pour une pensée critique », notemment le chapitre sur l’idéologie ou il est mention des pauvres personnages de votre accabit; ces feseurs de bruit esclaves des tenants de l’idéologie dominante qui enfouissent la substance philosophique des débats sous l’assourdissant tintamarre de leurs arguments démagogiques prémachés. Tant qu’a utiliser la liberté d’expression pour ne faire que du bruit sans aucun intérêt pour la communauté, vous devriez vous taire, et même aller vous cacher le plus loin possible, ca nous rendrait service. Car comme vous le dites si bien aujourd’hui même…… qui sème le vent récolte la tempête, et ca risque d’être laid quand vous commencerez la récolte.

  43. Ivan Champetier dit :

    C’est le prix a payer pour avoir de la liberté d’expression! Qu’il y en ait qui disent des âneries.
    La liberté d’expression fait en sorte que ceux qui seraient lèsés ont l’option de répliquer eux-aussi.

    Les gens sont dotés d’esprit critiques,a eux de juger.

  44. Ivan Champetier dit :

    ¨Tant qu’a utiliser la liberté d’expression pour ne faire que du bruit sans aucun intérêt pour la communauté, vous devriez vous taire, et même aller vous cacher le plus loin possible, ca nous rendrait service.¨ (pas de nom)

    1) Qu’avez-vous la prétention de connaître dans les intérêts de cette ¨communauté¨ obscure que vous invoquez? Qui sont-ils? Si Martineau devrait se taire,imaginez ce que vous,vous devriez faire! Vous ne vous privez pas de votre liberté d’expression vous-même! Vous ne donnez pas l’exemple (en passant Martineau ne se cache pas,lui).

    2) Qui ça ¨nous¨? Au nom de qui croyez-vous parler? Et si moi (et sûrement nombre d’autres) c’était de ne pas lire des commentaires analogues au vôtre qui me rendait service? Qu’en diriez-vous?

    Drôle de petit bonhomme! Si vous n’avez pas a vous priver de votre opinion,les autres non-plus!

  45. jim brindle dit :

    La liberté d’expression n’est pas un permit pour dire n’importe quoi sur n’importe qui .

  46. piracetam dit :

    Le droit objectif est l’ensemble des règles juridiques obligatoires applicables dans un pays. Ces règles sont établies par le pouvoir régulièrement en place dans le pays et sont destinées au maintien de l’ordre et de la sécurité, et par suite à « préserver les intérêts subjectifs légitimes et de réprimer les intérêts subjectifs illégitimes (Huguette Jones, 2002-03) ». On parle alors plus volontiers du Droit.

Laisser un commentaire

 caractères disponibles