Merci, Claude!

- 24 décembre 2013

Après 18 ans de lutte acharnée, Claude Robinson a finalement eu gain de cause. La Cour suprême du Canada a donné raison au créateur du projet de série télévisée pour enfants Robinson Curiosité.‬

Dans une décision unanime, le plus haut tribunal du pays a conclu que ses droits d’auteur avaient bel et bien été violés par des producteurs sans foi ni loi.

 

UNE VÉRITABLE OBSESSION

 

Il est facile, rétrospectivement, d’applaudir l’entêtement de Claude Robinson. Pendant 18 ans, ce créateur lésé s’est battu comme un véritable forcené, ne comptant ni les heures ni les sous, sacrifiant sa vie personnelle et professionnelle pour une cause complexe à l’issue plus qu’incertaine.

Il y pensait toutes les minutes de sa vie. Une véritable obsession.

« Pour moi, ça passe ou ça casse », m’a-t-il déjà répondu quand je lui ai demandé comment il réagirait si jamais la justice ne lui donnait pas raison au terme de cette interminable saga qui a sucé toutes ses énergies et toutes ses ressources.

Entendez : si jamais je perds, je coule. Ou je me flingue…

Aujourd’hui, on ne peut que saluer son courage, sa persévérance et sa ténacité. Mais je l’avoue bien humblement — et avec une certaine honte, pour ne pas dire une honte certaine : j’ai longtemps été perplexe devant l’entêtement de Claude Robinson pour faire reconnaître ses droits.

Le jeu en valait-il la chandelle ?

Oui, un groupe de bandits l’avaient volé, c’était clair comme le nez au milieu du visage. Mais cela valait-il la peine de sacrifier les meilleures années de sa vie ?

 

« REGARDER DEVANT »

 

Pendant 18 ans, Claude Robinson n’a pas pu créer. Il s’est battu. Jour après jour après jour.

Ce crime a littéralement « dévoré » sa vie. Il ne parlait que de ça, ne pensait qu’à ça. Ne se levait que pour ça.

En mettant ainsi sa vie en veilleuse, c’est lui (et ses proches) qu’il punissait. Ne se faisait-il pas encore plus mal ?

Tous les jours, les psys le répètent : il faut faire preuve de « résilience », tourner la page, cesser de se gratter le bobo et regarder devant, non derrière…

Claude Robinson n’aurait-il pas mieux fait d’agir ainsi ? D’enterrer sa douleur et de passer à autre chose ?

 

UN GÉANT

 

Claude Robinson n’a pas lâché le morceau, et c’est tant mieux.

Grâce à ce géant, ce sont les droits de tous les auteurs et de tous les créateurs canadiens qui sont mieux protégés.

Il ne s’est pas découragé, n’a pas baissé les bras, n’a écouté que le sentiment de profonde injustice qui, chaque jour, lui tenaillait le ventre…

Devant Claude Robinson, je me sens tout petit.

Je n’aurais jamais eu cette foi, cette force morale.

Je me serais écrasé, comme trop de victimes de crimes. J’aurais capitulé, en me disant que chaque jour passé à revivre mon drame était un jour ensoleillé pour ceux qui m’ont volé.

J’aurais dit : « À quoi bon ?  À quoi ça sert de se battre contre des Goliath multimillionnaires quand on n’est qu’un petit David ? »

Claude Robinson s’est battu pour nous tous. Il a mis sa tête sur le billot pour le bien de tout le monde.

Sa victoire est notre victoire. Merci, Claude !

 

 

Abonnez-vous à cet article

43 commentaires

  1. Ivan Champetier dit :

    Bravo a Monsieur pour sa tenacité.
    Moins bravo au tribunal qui a l’air de dire que Robinson dit vrai et que les autres sont des fripouilles,mais que Robinson devra se débrouiller pour se faire rembourser malgré cela.
    Et si les autres ne le paient pas (prétextants ce que vous voudrez,ils trouveront bien)?
    Encore du zigonage interminable (et cher) dans les tribunaux?
    Pas sur que les droits des auteurs se soient tellements améliorés suite a cette histoire.moi!
    Je le souhaiterais et je suis de coeur avec Claude Robinson.
    Mais quand on voit toutes les ressources légales dont disposent les malfrats avec ce systême dit « de justice » par ceux qui en vivent grassements sur la bête des « justiciables »,et qu’il faut toute cette odyssée pour se faire dire qu’a la fin,a nous de voirs si les filous veulent bien nous payers ce qu’ils nous doivent.
    Victoire morale certes,mais ou est l’argent dû?

  2. Denis Vézina dit :

    Je me joins à vous M.Martineau pour saluer le courage de cet homme qui s’est battu pendant deux décennies pour faire valoir ses droits. Pas de doute que cette cause hypermédiatisée fera dorénavant jurisprudence en matière de droit d’auteur pour déterminer en autres la valeur des dommages punitifs en telle matière. Malheureusement, M.Robinson n’a pas été le premier et ne sera pas le dernier à devoir se battre comme un diable dans l’ eau bénite pour recouvrer une parcelle de dignité contre une machine vorace avec des moyens illimités. Quand Goliath n’est pas une corporation, elle peut prendre la forme par exemple d’un État ultra puissant et bureaucratisé à l’extrême contre un David qui est un simple citoyen ne recevant pas nécessairement la même attention médiatique qu’un Claude Robinson mais qui défend une cause tout aussi noble.

  3. Jean Martin dit :

    Incroyable ,le gars a perdu sa santé pour se battre contre un système pourri, digne des libéraux.Des avocats sans scrupules se sont acharnés sur lui,j’ai honte de notre système et société qui deviennent de plus en plus immorales.

    Un gars aussi talentueux que Robinson a passé la moitié de sa vie à se battre contre des bandits,alors qu’il aurait pu créer des choses extraordinaires. Tout cela est relié à la corruption et la tricherie que les libéraux ont implanté dans notre société.

    Ceux qui votent encore pour eux devraient avoir honte !!!

  4. Pasi Cave dit :

     » Robinson n a pas été mangé Cru….soé  ».

  5. le nationaliste dit :

    C’est une question de principes. Et pour M Robinson, les principes sont solidement ancrés en lui. Et je crois qu’il devraient être un exemple.

  6. Pierre letourneau dit :

    Malheureusement , ils est impossible pour nous de baissé les bras devant ces minable crapules .

    Si tu le fait , ces nous tous qui perdons , car eux se crois invincible par la suite et le carnage continue .

    Le calme reviendras le jours ou nous aurons tous compris ce simple fait .

  7. Yvette Lapierre dit :

    Je partage entièrement votre opinion M. Martineau

    Claude Robinson, chapeau!

  8. Jean L dit :

    Bravo Monsieur Robinson.

    Plusieurs disent que c’est la victoire de David contre Goliath. Effectivement on entend souvent ce genre de commentaire, mais comme je dis aussi, combien de David, Goliath a tué.

    Je connais un couple qui suite à une erreur médicale, la femme n’a pu jamais retourner travailler à cause de complications neurologiques. Ça fait plusieurs années qu’ils sont en procédure dans une poursuite contre le médecin et si ce n’était pas qu’ils aient une maison en garantie pour emprunter l’argent pour payer tous les frais juridiques qui sont exorbitants, ils n’auraient pas été capable de se payer des avocats.

    Si cette situation leur serait arrivée dans leur début de vie de couple, ils n’auraient pas pu poursuivre parce que aucune banque ne leurs aurait prêter l’argent.

    Imaginez toutes ces poursuites qui n’ont pas lieu à cause de telle situation. S’embarquer dans une poursuite, c’est se mettre la main dans l’engrenage,surtout pour la classe moyenne qui n’ont pas accès l’assurance juridique gratuite.

    Au Québec, les patients victimes d’erreur médicale sont très mal choyés car ils n’osent pas s’embarquer contre ces grosses machines. Mais encore une fois, merci Monsieur Robinson, même si ce n’est pas dans le domaine médical, votre victoire est une source d’inspiration pour le citoyen ordinaire.

  9. Julien117 dit :

    Il lui aura fallu 18 ans pour obtenir justice, et s’endetter jusqu’au cou. Devoir attendre 18 ans c’est en soi un déni de justice. Notre système de justice est pourri et ce sont les juges qui le maintiennent ainsi en permettant appel sur appel, report de la cause et report de la cause sans égard au justiciable. Tout est prétexte pour retarder la cause. 18 ans ! Lui, le justiciable, ça lui coûte une fortune pendant ce temps-là. Il n’a pas un généreux fonds de pension auquel il ne contribue pas une cenne. Il n’est pas juge, lui. Mais le système enrichit les avocats et ne perturbe pas la sérénité des juges qui sont inamovibles. Pourquoi changer ? Misère.

  10. Réjean Asselin dit :

    Cette homme s’est battu contre des voleurs qui avaient les moyens de l’écraser financièrement . C’ était la bataille du simple citoyen , artiste et créateur , contre la merveilleuse entreprise dirigée par des rénégats qui ne pensent qu’au cash et aux profits faramineux . Après 18 ans il devra encore se battre pour récupérer les sommes qui lui ont été accordées la Cour Suprême . La justice a t’elle été rendue !!!! En partie seulement ! Les pui$$ants et les entreprises touveront toujours le moyen de faire durer des situations semblables car ils ont le fric de leurs bords . Tu  » use  » la victime a la codre et tu passe a autre chose . Il y’a plusieurs multinationales d’impliquer dans ce dossier ne l’oublions pas et ce n’est certainement pas la justice et la morale qui alimentent les dirigeants de ces entreprises .

    Peut-être que ce jugement aura un certain impact en terme de juri-prudence entre les créateurs et les prédateurs de l’industrie mais une chose demeure , le simple citoyen sera toujours une petite souris entre les mains des profiteurs et des prédateurs industriels et commerciales .

    Business as usuel !!!!!

  11. Steve Harvey-Fortin dit :

    De quel droit la cour suprême s’arroge t-elle le droit de décider quelle cause elle peut entendre ou pas devant son instance ?

    Lorsque vous êtes la dernière barrière entre l’injustice et la justice comme autorité, vous êtes supposé entendre toutes les causes qui se présente à vous comme dernier recours.

    Nous pouvons dire que M. Robinson a été très chanceux que cette cour accepte d’entendre sa cause car sans cela il n’aurait eut d’autres recours possible pour lui.

    Lorsqu’on vous vole votre travaille, vos idées et votre carrière comme on vole l’innocence d’un homme qu’on accuse injustement d’un crime qu’il n’a pas commis, il ne reste plus qu’une solution, soit accepter l’inacceptable ou se battre. Si vous acceptez l’inacceptable c’est que vous n’avez plus de dignité ou que cela ne vous dérange pas et que vous pensez qu’un jour il y aura un retour éventuel de la justice providentielle en votre faveur. Il me semble qu’il y a des choses qu’on ne peut pas laisser passer et d’autres qui nous dérange moins peut-être. Pour M. Robinson il semble que le fait de s’être fait voler l’empêchait de continuer de travailler parce qu’il avait le sens de la justice. La seule chose que je déplore dans cette affaire est que M. Robinson ait dû attendre 18 ans pour obtenir justice. La justice est-elle à ce point si onéreuse pour qu’il faille à un homme attendre si longtemps ? Personnellement, je considère qu’il y a eut de la mauvaise foi dans cette affaire et qui s’il aurait fallu que M. Robinson décède avant d’obtenir justice c’est qu’il n’y aurait pas eu de justice. Lorsque la justice est une affaire d’argent elle floue bien des gens.

  12. papajohn dit :

    Jean Martin dit :

    24 décembre 2013 à 22 h 35 min

    Incroyable ,le gars a perdu sa santé pour se battre contre un système pourri, » digne des libéraux. »

    Mais quel Hos… de crétin ! sur ces 18ans , les pquistes ont eu le pouvoir durant 9ans comme les libéraux , qu’ont-ils fait pour M. Robinson?

  13. sososo dit :

    Jean Martin, décidément pour 2014 je te souhaite une année moins noir…je te souhaite de trouver une vie, un hobby et une JOB! Lâche pas le meilleur est à ta porter…si tu le veut.

  14. francine gagnon dit :

    Le gars va mourir avant de voir un cent noir, il a l’air abattu, on le devine. C’est pas fini!!!!! ça peut encore prendre des années, les avocats vont prendre la plus que très majoritaire part (il doit les payer) et il aura les grenailles. Oui c’est beau de tenir tête mais à quel prix?

  15. Réjean Asselin dit :

    Evidemment il faut s’attendre a ce que les insignifiants qui ont une érection aussitôt qu’ils entendent les mots  »profits et entreprises  » traitent Claude Robincon de crétin . Pour eux , des dirigeants d’entreprises c’est sacrés et l’idiot dans cette histoire c’est la victime .

    Business as usuel !!!!

  16. Jean Martin dit :

    sososo dit :
    25 décembre 2013 à 12 h 44 min
    Jean Martin, décidément pour 2014 je te souhaite une année moins noir…je te souhaite de trouver une vie, un hobby et une JOB! Lâche pas le meilleur est à ta porter…si tu le veut.

    J’aimerais bien ,mais je ne peux pas,qui va me remplacer sur le blogue ?

  17. Miche dit :

    MAINTENANT, le plus écœurant?
    Monsieur Robinson doit se BATTRE pour aller chercher SON argent LUI-MÊME !
    Je propose de renommer le Ministère de la Justice pour le ‘Ministère de l’INJUSTICE » !
    Complètement aberrant!
    Il n’existe pas de mots pour exprimer mon écœurement!
    Il est évident que les juges et avocats sont du cote des délinquants et des bandits a cravate!
    Qu’ont fait le PQ et le PLQ pendant 18 ans de lutte acharnee pour Claude Robinson?
    RIEN!!!

  18. Jean Martin dit :

    @Miche

    Ce n’est pas tant la faute des juges,que la culture de la corruption implantée par le PLQ. C’est une culture d’entreprise qui méprise les citoyens.

  19. Guy Proulx dit :

    Notre système de justice EST UNE ABERRATION!!! Pourquoi cela a t’il pris 18 ans avant de se régler??? Nommez-moi des personne qui aurais put se battre pendant autant de temps dans les cours de justice contre des multimillionnaires de la pire sorte???

    Maintenant qu’il a gagné il doit de nouveau se battre pour se faire…payer. Dites-moi où est la justice là-dedans??? Les compagnies impliquées dans ce vol vont pouvoir de nouveau étirer les procédures jusqu’à ce qu’il abandonne ou qu’il meure tout simplement.

    Je lui lève mon chapeau à ce bonhomme. De mon coté j’aurais craqué bien avant cela.

  20. Jean Martin dit :

    @papajohn

    Salut mon pote,as-tu hâte d’aller voter pour ton idole, l’imam flop Couillard ! héhé……

  21. Guy Proulx dit :

    @Miche

    La Justice et la politique sont deux entités distinctes. L’une ne peux se mêler avec l’autre dans tel ou tel cause. Si le PLQ et le PQ se serait mêlé de l’affaire alors la cours va être obligé de déclarer un vice de procédure et Mr Robinson aurait put tout perdre.

    Mais il est vrai que ce genre de cause fait réfléchir. Moi, être à la place des partis politiques, j’aurais mis en place des lois et des procédures pour encadrer et protéger les droits d’auteur. De plus on devrait mettre un frein à ces débiles d’avocats qui s’amusent à étirer les procédures et aux juges qui ne cessent de les autoriser.

    On demande au peuple de ne pas se faire justice eux-mêmes mais de faire confiance à la justice. Malheureusement elle vient encore de se tirer dans le pied. C’est un mauvais message a envoyer au peuple.

  22. Miche dit :

    @Guy Proulx:
    C’est exactement ce que je disais:
    Qui aura l’ HONNÊTETÉ, le COURAGE de changer les LOIS débiles qui encouragent la DÉLINQUANCE?
    Surement pas les juges (anciens avocats) et avocats qui s’en mettent plein les poches les uns, grâce aux autres !
    Il faut que ça vienne de la VOLONTÉ d’un GOUVERNEMENT!
    Mais voyez-vous, nos  »bons gouvernements » se FOUTENT totalement du  »bon citoyen » une fois qu’ils sont élus!
    Le  »bon citoyen » est la principale ressource naturelle pour remplir les coffres du  »Trésor » , pour compenser leur propre ignorance, leur incapacité, leur incompétence a gérer les VRAIES ressources naturelles telles:
    Le fer, l’acier, l’énergie hydro-électrique, éolienne, la bio-masse etc…
    On se croirait en 1789, ou les paysans se sont révoltés contre la Monarchie française qui se payait la  »Grosse VIE » sur leur dos!
    La Monarchie a fait place a la DÉMOCRATIE, MAIS avec des siècles de distance,
    La DÉMOCRATIE est REDEVENUE une sorte de Monarchie:
    Nos  »bons élus » jouissent tellement d’un bon salaire, de voyages payés, de bénéfices marginaux etc…qu’ils se foutent TOTALEMENT du  »simple citoyen » !
    1789!
    Plus ça change, plus c’est pareil l!!
     » Changez de côté , vous vous êtes trompés !

  23. normand duval dit :

    D’accord avec vous a 110%, monsieur Martineau. C’est le Nelson Mandela des auteurs createurs du Quebec. Souhatons-lui de toucher son DU dans les plus brefs delais. MERCI Claude Robinson. En en effet je leve les yeux quand je vous regarde. Bon succes.

  24. Miche dit :

     »Tout le monde le fait; fais-le donc’ …
    Les Politiciens et ceux qui gravitent autour ne changeront JAMAIS…
    SAUF:
    S’ils s’ impliquent dans le même ESPRIT que les MEILLEURS médecins, infirmièr(e)s, enseignants, éducateurs, plombiers, électriciens, maçons, etc…
    Il FAUT développer une culture de l’ HONNÊTETÉ vis-a- vis tout le monde!

  25. pierrebertrand dit :

    La justice est a l’image de nos minables politiciens, car les lois sont votés par le parlement de manières a favorisés nos corrompues et nos voleurs a cravates.

    Bravo Monsieur Robinson et bon courage car la bataille n’est pas terminé , car il reste a faire appliquer le jugement.

    Merci Monsieur Robinson , car vous êtes un exemple de courage et de fierté.

  26. Steve Harvey-Fortin dit :

    Le message qu’on envoie à la société est que si vous vous faite flouer ou voler ne faites pas de vague parce que les procédures vont s’éterniser longtemps.

    C’est comme ça à la CSST, SAAQ lorsque cela fait trois ans que votre dossier traîne parce qu’ils veulent que vous laissiez tomber l’affaire. Ainsi, ils n’auront pas à vous payer même si vous y avez droit.

    Si vous êtes accusé d’un crime que vous n’avez pas commis et que vous vous êtes fait torturer en prison par des détenus, n’essayez même pas de tenter de poursuivre l’État après avoir été blanchi. Car cela vous prendra toute votre vie et vous ne toucherez pas une cenne noir du gouvernement. Vous aurez le temps de mourir dix fois d’un cancer avant d’avoir obtenu un jugement.

  27. papajohn dit :

    voila le beau dilemme de la gauche. les gauchistes veulent que le gvt graisse a mort la culture avec toute sortes de subvention, mais quand l’argent de nos impôts sert a bypasser un auteur, la c’est la faute au gvt! alors la solution simple et la moins couteuse pour nous tous , fini les subvention , un simple crédit d’impôt aux investisseurs qui croit aux artistes et qui investissent dans des projets prometteurs car le gars ou la fille a du talents

  28. Pierre letourneau dit :

    A tous ceux qui se demande pourquoi 18 ans , pour réglé ce litige , simple réponse , $400. l’ heurs en moyennes .

    M. Robinson a gagné contre des crapules , mais quand n »est ils des frais d’ avocats x 18 ans X $400.00 l’ heurs .

    Qui vas encaissé le pactole dans cette cause déjà ? Que resteras t’ il a ce courageux Monsieur ?

    Des solutions ? Et pourquoi pas des frais fixe , chaque cause te coute X , chaque cause gagné de rapporte Y et chaque cause perdu te donne Z …… Ou tiens des litige financier , ta droit si tu gagne a X% , si tu perd a Y% .

    Parions que des cause se réglerais dans un temps recors . Hors cour pour beaucoup.

    Business as usuel !!!! Dit notre bouffon national ……… Et la justice est rendu une Business , il est justement la le problème .

    Combien d’ avocats son député péquistes et libéraux déjà ?

  29. Jean L dit :

    Un scénario digne d’Hollywood.

    Bien sûr si jamais c’est le cas, ça sera un petit québécois mais un AMÉRICAIN qui sera le héro.

    Bravo Monsieur Robinson, vous êtes un héro pour tous ceux qui vivent des injustices et qui à tort ou à raison n’ont pas été devant la justice… inabordable..

  30. Marc dit :

    Cette affaire prouve « hors de tout doute raisonnable » (lol) que la loi c’est une grosse « gamike » d’argent inventée par les riches pour protéger les riches. Au civil, le petit citoyen risque de ruiner sa vie et la vie de sa famille, comme M. Robinson, s’il ose s’attaquer à une grosse compagnie qui dispose d’une armée d’avocats payés à l’année. Au criminel, celui qui a commis un petit délit mineur est pratiquement certain d’être condamné alors que les vrais criminels crapuleux s’en tirent avec des sentences bonbons. Les seuls qui se remplissent toujours les poches sont les maudits avocats.

  31. Illyanne dit :

    C’est dommage qu’on aie jamais l’impression que les lois puisse être appliquées a moins qu’il y ai un gugus qui y laisse sa peau ou sa maison. Pourtant, les lois contre le plagiat existent. Pendant ce temps, les juges et les avocats jubilent, parce qu’ils ont laissé courir pendant des années, sachant que les deux parties se ruineraient en avocats jusqu’au verdict final. Tous des pourris.
    Les psys : prend ta petites pilule tout va aller bien, ou comment faire accepter l’esclavage a l’esclave.

  32. Illyanne dit :

    Morale de l’histoire : les psys et les avocats travaillent pour les gros bonnets ou du côté du patronat. Pas de surprise.

  33. P. Méthot dit :

    Il ne faut pas oublier que le PLQ n’a pas été le seul gouvernement au pouvoir en 18 ans Jean Martin!!!

  34. francine gagnon dit :

    Steve Harvest-Fortin: Si vous êtes accusé d’un crime que vous n’avez pas commis et que vous vous êtes fait torturer en prison par des détenus, n’essayez même pas de tenter de poursuivre l’État après avoir été blanchi.

    Pourquoi faudrait faire payer les contribuables? Si vous vous êtes retrouvez en prison, c’est que la police (que vous aimez tant) avait de fortes présomption contre vous, poursuivez la police pas les contribuables.

  35. jacque dit :

    Il faut féliciter et reconnaitre la tenacité et le courage de Claude Robinson. C’est une éclatente victoire sur les crapules
    qui lui ont volé et violé son oeuvre. Toutefois nous sommes encore une fois devant la preuve qu’il n’existe pas de justice au Québec. Le cas de Monsieur Robinson n’en est qu’un parmi tant d’autres. La justice chez nous est une farce monumentale, et ça fait l’affaire des avocats, des juges et des politiciens de toutes les couleurs.
    Ça prendrais une enquête style Charbonneau pour nettoyer la soue à cochons, mais ça permet aux impliqués de facturer
    et de refacturer. C’est payant de remettre les causes et n’allez pas croire que ces gens de peu de scrupules vont demander d’améliorer un systême pourri qui somme toute fait leur affaires. Vive L’INJUSTICE

  36. Gilles Guibord dit :

    Claude Robinson est un héros.

    La Cour suprême a été obligé de trancher pour lui; parce que Claude n’a pas eu la malchance de crever ou d’être dans l’incapacité de continuer le combat. Mais ce n’est pas fini pour lui. Les crapuleux et leurs avocats ont-ils enfin compris? Je l’espère. L’injustice a des limites.

    Ce n’est pas David contre seulement Goliath, mais aussi contre le système d’injustice. Je ne mets pas la faute sur les juges; mais sur le système judiciaire, protégé par les politiciens, pas seulement le PLQ. Le PQ a 45 ans et cette cause a 18 ans. On dirait que le système ne peut pas reconnaître d’injustice, si ça donne des gros revenus aux avocats. Qu’a fait le Barreau pour défendre le public qui dans cette cause s’appelle Robinson. Aucun gouvernement, d’Ottawa ou de Québec, n’a mis sa machine administrative pour prendre parti pour la victime. Les entreprises fautives, ont-elles reçues des subventions ou autres aides des services gouvernementaux durant cette période? Nous ne devons plus laisser la politique aux politiciens.

    Je ne pense pas que c’est notre victoire. C’est la sienne; mais il est notre héros.

  37. ghislaine fortin marois dit :

    J’admire M. Robinson: quel courage!

    Beaucoup disent: « Mais à quoi bon tout cela? Il n’avait qu’à encaisser la perte et continuer à vivre! » après on se demande pourquoi la corruption, la collusion sont devenues des fléaux. Les bandits s’en donnent à cœur joie….

    Je suis en production acéricole (sirop d’érable). Après une grosse perte aux mains du syndicat de l’UPA au début de 1990, nous avons refusé leur nouvelle « patente » d’agence de vente en 2002: une presque faillite suffisait. Depuis plus de 10 ans, poursuites, mises en demeure, menaces tellement que le huissier est maintenant un grand ami de la famille conséquence de ses très nombreuses visites lol!!

    Nous croulons sous les abus de procédures de ce syndicat monopole de l’UPA. Leur système est non rentable et provoquera des faillites mais qu’à cela ne tienne, les avocats de ce syndicat ne chôment pas à $500.00 de l’heure…et poursuivent tout ce qui bouge. On fait quoi alors? On s’écrase et on subit? NON, nous continuons notre combat pour la liberté d’association!

    En attendant, les contribuables épongent les pertes énormes de toutes les faillites à la sauce UPA par le truchement des subventions pour « aider » les pauvres producteurs égorgés par leur syndicat monopole.

    Le gouvernement dans tout cela? La carpette parfaite pour que ce monopole s’essuie les pieds dessus!!

  38. Steve Harvey-Fortin dit :

    @ francine gagnon

    Parce que ce sont les contribuables qui paient la police par leurs taxes alors si vous êtes reconnu innocent après avoir été incarcéré injustement, vous avez droit à être indemnisé. Même si la police avait de fortes présomptions sur un individu qui a été incarcéré injustement cela ne justifie pas le droit à l’erreur sur la personne. La justice existe pour les citoyens honnêtes et intègres aussi.

    Et d’ailleurs, ce n’est pas seulement la police qui accuse un individu mais aussi l’État par l’entremise de son procureur qui représente l’État et son ministère de la justice. Donc, poursuivre la police revient à poursuivre l’État en même temps.

    Allez donc vous documenter sur l’affaire Réjean Hinse.

  39. Steve Harvey-Fortin dit :

    Le fait que vous soyez obligé de vous battre pour faire reconnaître vos droits dans une affaire quelconque est déjà une injustice.

    Prenez le cas d’un homme qui s’est battu pendant dix ans contre la CSST et qui a eut gain de cause. Cet homme a déclaré que le fait qu’il ait dû se battre pendant dix ans lui avait causé un préjudice moral et psychologique, et il réclamait une deuxième indemnité pour ce préjudice. Parce que s’il avait été reconnu d’emblé pour son accident il n’aurait pas eut à se battre en étant dans son droit légitime.

  40. Gilles Guibord dit :

    @ ghislaine fortin-marois (26 déc à 20h45)
    Ceux et celles qui se défendent contre les orgnisations qui devraient défendre leurs membres est une grande injustice. Celle-ci est québécoise et nos représentants élus regardent ailleurs pour ne pas voir.

    Bonne et Heureuse Année, santé, bonheur et succès au combat!

  41. Prise de bec dit :

    En réponse à
    ghislaine fortin marois dit : 26 décembre 2013 à 20 h 45 min

    Très juste propos autant pour M Robinson que l’UPA. Cela fait des années que j’écoute les récriminations des agriculteurs contre l’UPA et à force de lire les commentaires et ce qui s’écrit j’ai finalement réalisé que l’UPA est aussi pire que la FTQ. Les syndicats ont eu leur raison d’être lors de leur implantation mais maintenant, ils exploitent le filon en prélevant des cotisations de leurs membres et en imposant leurs diktats. Tous les agriculteurs aux prises avec l’UPA ont toute ma sympathie. Ils devraient toujours publiciser le mauvais sort que leur fait l’UPA, ils n’en auront que plus d’appui. Les jeunes qui veulent s’établir sur une ferme devraient s’informer du monopole de l’UPA avant de franchir le pas.

    Pour M, Robinson, j’ai suivi les procès et les remises tout au long de ces années en souhaitant qu’il ne lâche pas. Je suis tellement fière que ce soit un gars de chez-nous et je suis convaincu que même si M, Robinson restera probablement avec très peu d’argent dans cette histoire qu’il referait la même chose. J’admire ces gens plus haut que nature qui au lieu de constamment se plaindre et rechignez a préféré faire face à l’adversaire. Ah que je suis fière de lui, il a toute mon admiration. Hélas, cela me fait également réalisé l’échec du système judiciaire ; 18 ans pour la finalisation d’un procès. Il y a de sérieuses questions à se poser et je pense sincèrement que l’appellation devrait changer. Que la partie adverse réussisse à autant reporter un procès c’est à se demander sur quel bord penche la justice.

  42. Mariette Beaudoin dit :

    Des milliards de fois bravo, monsieur Robinson.

    J’espère aussi que ceux qui ont eu les mêmes problèmes avec Cinar pourront récupérer leur dû. Il y a eu au moins onze causes semblables contre eux ces dernières années. Et c’est sans compter les artistes comme Hélène Desputeaux, la mère du personnage de Caillou, qui ne pouvait les poursuivre devant les tribunaux parce qu’elle n’avait pas les reins assez solides. Je croise les doigts que justice sera rendue aussi dans les cas comme le sien.

    Maintenant, il faudrait qu’il y ait plus de cours de créativité et des plaisirs innombrables à créer pour espérer un petit peu que le commun des mortels ne pense pas à voler les oeuvres des autres. J’ai entendu dire à la radio qu’il y a beaucoup de gens et d’étudiants qui empruntent les idées des autres sur Internet sans donner les références. La lutte au plagiat, ça commence à la maison et à l’école.

  43. J. Tremblay dit :

    18 ANS!!!! C’est de la crosse royale, rien de moins. Bravo à Monsieur Robinson! Ça c’est un homme de principe.

    Quand est-ce que la pourriture va arrêter de gangréner la société???

    Cliss que je suis écoeuré des bandits!!! Pas vous???

Laisser un commentaire

 caractères disponibles