Payée à ne rien faire

- 29 octobre 2012

Hier, j’écrivais qu’on devrait aussi s’intéresser aux contrats touchant les technologies de l’information. Pourquoi le gouvernement donne autant d’argent à des firmes privées alors qu’il a ses propres spécialistes et experts ?

Ça m’a valu un courriel très intéressant d’une retraitée de la RAMQ.

« J’ai dû partir de là parce que mes supérieurs ne me donnaient pas de travail de la journée et aimaient mieux engager des consultants pour faire la job à ma place, dit-elle. J’étais technicienne en administration avec un salaire annuel de 42 000 $. Tous les deux jours, j’allais voir ma gestionnaire pour savoir si j’allais enfin avoir du travail car les journées étaient longues à ne rien faire.

« Je trouvais épouvantable que la RAMQ paie un consultant deux, trois fois mon salaire. Ma gestionnaire me disait qu’elle voulait des yeux nouveaux pour faire le travail. Or, cet homme ne connaissait rien à la RAMQ.

« Après six mois, on a cessé de faire appel à ce consultant et on m’a demandé de reprendre le dossier. J’ai fait la job en cinq jours. »

« C’était la même chose dans les autres ministères.  Quel gaspillage d’argent public… »

 

 

Abonnez-vous à cet article

61 commentaires

  1. Alain L dit :

    Ayoye..méchant témoignage. Mais pourquoi ej ne suis pas surpris de ces mégapoles d’État?

  2. Jean-Yves Gobeil dit :

    Primo, la fonctionnaire ne gagne pas 42 000$/année, mais environs 80 000$ (fond de pension, assurance, maladie, 5 semaines de vacance …). Donc, le tech de l’externe gagnait beaucoup moins qu’elle !

    Secondo: Le tech de l’externe a-t-il fait 0% de la job ou bien 90%, ce qui fait que fonctionnaire n’a fait que finaliser ?

    La question que je me pose est: Pourquoi le gouvernement se vire-t-il vers le privé si ses techniciens (avec leurs jobs à vie) sont si bon que ça ?

    Morale: Le gaspillage n’est peut-être pas là ou on le pense ! :D

  3. JoBlow dit :

    Preuve que ce n`est pas toujours la faute des employées. Imaginez avec la comission Charbonneau tout l`argent gaspillé

  4. L'Imprévu dit :

    M. Martineau.

    Si vous lisez les textes qui vous sont soumis, vous sauriez que je déplore ces situations depuis longtemps. Je vous ai déjà dis que le public était envahi par le privé, les consultants, les formateurs, les conseillers. La plupart du temps, d’anciens cadres à la retraite qui se sont recyclés avec l’aide des cadres actuels qui les embauchent. Je ne suis pas surpris par ce que dis cette dame.

    C’est partout pareil. Partout. Les gestionnaires ont de l’argent à gaspiller à la pelletée, mais coupent dans les services dès que l’on essaie de réduire leur budget. Ils ameutent ainsi la population, qui se plaint qu’elle ne reçoit pas assez de service.

    Le gaspillage a été partout. L’introduction du privé dans le public est une plaie. Dans la santé, vos lecteurs ont souvent accusé Pauline Marois du manque d’infirmière (en répétant comme des perroquets les mensonges de Jean Charest) mais on oublie de dire que les infirmières se sont créés des entreprises privées et sont sorties du réseau, créant un manque de personnel. Ces « agences » reviennent ensuite donner des services à plus grands frais. Les orthophonistes, physiothérapeutes, ergothérapeutes, etc. ont toutes délaissé le réseau public pour partir leurs bureaux en privé, et reviennent donner des services comme contractuels à grands frais.

    De plus, elles décident également de leurs horaires, leurs périodes de vacances, leurs conditions. Plus de niaisage avec l’ancienneté et les contraintes.

    Demandez aux journalistes de votre journal de demander la liste des services contractuels dans le réseau public et vous allez tomber en bas de votre chaise, non seulement par l’ampleur du système mais aussi et surtout par l’inutilité des services donnés.

  5. Alain Mallette dit :

    Maudite bureaucratie!On est pire que l’ancienne URSS.

  6. Franc Laplante dit :

    Ça c’est un problème qui mériterait pas mal plus d’explications. Effectivement, ça coûte de grosses sommes aux contribuables pour peu ou pas de résultats. En chiffres absolus, ce sont des milliards, en terme de proportions, sur les 70 MM$ de budget provincial incluant la dette (déclaré, allez voir comment on reporte des dépenses hors de l’année fiscale …), on parle globalement d’impact sur 10 à 25% du budget. Vite dit, je sais que ça peut paraître délirant, de la fabulation. Hmmm… think again !

    L’informatique concerne la gestion de l’information. La gestion, efficace ou inefficace, de l’information est un élément stratégique dans le fonctionnement des affaires publiques, … et de combien d’autres choses. Mais passons.

    Pour être plus concret, parfois effectivement le personnel interne peut faire les choses beaucoup plus efficacement. Mais parfois, c’est exactement le contraire. Par contre, les « grosses firmes » qui ramassent les contrats pour ces grands systèmes font un travail horrible (pendant que certaines firmes plus petites font une sacrée bonne job). Ces grosses firmes ont des taux de réussites de 1 sur 3 : 2 sur 3 des projets qu’elles entreprennent foirent complêtement. Ceux qui réussissent ne font souvent pas vraiment ce qui était prévu.

    Imaginez qu’un pont sur 3 ne s’écroulent pas en fin de construction et que ceux qui tiennent ne sont utilisables que quand il fait beau, 1 jour sur 2 … Ou 1 viaduc sur 3, ou 1 édifices sur 3 au centre ville. Que penseriez-vous des ingénieurs dont la responsabilité est de faire tenir tout ça debout ? Ou votre réseau électrique dont le 1/3 seulement fonctionnerait de façon intermittente ? Pourtant, les grosses boites informatiques ont des performances de cet ordre.

    En passant la complexité des systèmes produits par les ingénieurs (structure, mécanique, électricité) est plus grande, tout bien considéré. Sandy en fait la démonstration ! La complexité n’est pas une excuse.

  7. Deric Caron dit :

    Franchement, tout le monde sait que les gens ont tendance a se vanter, et soyont honnête, les fonctionnaires sont atroces. Je suis persuadé qu’ils avaient engagés un consultant parce que la madame était pourrite et qu’elle a juste finalisée la job…

  8. Gate dit :

    Elle a dû avoir un burn out, faire une job en cinq jours cette pôvre fonctionnaire avec sa retraite dorée. C’est n’importe quoi son témoignage, du gaspillage il y en a autant dans le privé que le public. Des incompétents il y en a partout et ce qui complique encore plus les choses ce sont les syndicats qui protègent tout ce beau monde là. Ma conjointe est dans le milieu de la santé et c’est aberrant de voir à quel point certains fonctionnaires se pognent le beigne et tout cela avec la protection du syndicat. De belles grosses retraites dorées ces fonctionnaires qui coutent un bras un jambe et bientôt la tête des contribuables.

    Elle a fait la job en cinq jours, j’aurais bien aimé voir cela! N’importe quoi.

  9. « Payée à ne rien faire »

    Ouin ben il y a ben des gens qui sont payé…..à voler leur méchant employeur….à passer leur temps à bloguer. Une commission d’enquête sera intéressante sur ce sujet. Mais non!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!. Pas moi…..c’est mon méchant employeur qui me donne un revenu le coupable………..

  10. Nous sommes tous coupables de voler et d’abuser de la générosité de notre société. Ceux qui disent le contraire sont les vrais coupables et abuseurs/profiteurs.

  11. On s’en fout du gaspillage d’argent de la collectivité. Ce qui est important c’est de se fermer la gueule et de continuer à voter souverainiste ou fédéraliste. Voter pour un gouvernement provincialisme c’est d’un ridicule total. Donc continuons de la sorte.

  12. D.Laprade dit :

    @ Jean Yves Gobeil 20 33,
    je crois que vous poussez un peu fort sur les bénéfices marginaux. Si la dame fait 42,000/année elle n’a tout de même pas 38,000/année en bénéfices.C’est certainement un bon pourcentage mais non à hauteur de 90%. Pour le reste de votre texte, j’ai tendance à être d’accord avec vous.

  13. Line Merrette dit :

    Qu’est-ce qui prouve que vous n’avez pas inventé ça de A à Z?

    Inventer des histoires de toutes pièces, ça s’est fait au New York Times, à CNN, au Globe & Mail (faux gréviste d’Occupy inventé par Margaret Wente)…

    Alors c’est très possible au J de M!

    Je vous défie de me publier!

  14. Line Merrette dit :

    Vous ne citez aucune source et vous ne donnez aucune preuve…

  15. Dominique Forester dit :

    Au lieu d’avoir des conférences comme des thérapies de rire,ou comment être heureux au travail,pour qu’ils soyent plus productif (ce qui ne semble pas fonctionner),pourquoi ils n’apprennent pas des cours de Maths pour savoir compter à quel point qui nous cri…toute dans l’trou.
    Avec une bonne thérapie de savoir vivre où est ce qu’ils pourraient toute décrotter leur conscience.

    Zambito m’a faite peur quand il disait que 80% des politiciens sont honnêtes.Ça veut dire qui les connaît et les fréquente toutes?!

  16. Steve Harvey-Fortin dit :

    Il faut dénoncer ! C’est tout le problème de la société.

  17. pierrebertrand dit :

    La fonctionnaire (technicienne) du Québec doit surement recevoir un salaire de $500,000.00 par année et une pension de $2 millions par année , si ont veut vraiment dire des imbécilités , de la meme maniére que ceux que je viens de lire avant…………………..

  18. Alain Thomas dit :

    @Jean Yves Gobeil

    Ou prenez-vous que la fonctionnaire gagne 80 000$ au lieu de 42 000$ La lettre vous l’avez lu? Vous connaissez personnellement la fonctionnaire? Ce n’est pas parce qu’on répète un mensonge qu’il devient vrai. Les avantages sociaux ne multiplient pas le salaire par deux. Je vous mets au défi de documenter vos propos non par votre boule de crystal, mais par des données objectives et vérifiables par tous.

    Si la Technicienne du privé gagnait moins, c’est peut-être parce que son patron s’en mettait plein les poches sur son dos.

    Pourquoi le gouvernement se tourne-t-il vers le privé êtes-vous sérieux? Parce qu’il y a des gens qui ont votre manie de dénigrer tout ce qui est travailleur du public et qu’il manque de travailleurs qui ne veulent plus vous servir de souffrent douleur dans certains domaines publics. Parce que de hauts fonctionnaires font des contrats cadeaux en attentes de retour d’ascenseur. Parce que pour être technicienne en informatique ça prend un diplôme collégiale et que pour être premier ministre il n’y a aucun prérequis et que ce sont les deuxième qui décident.

    Vous en voulez une aberration, ma conjointe travaille dans le domaine de la santé, le ministère sous la pression des gens qui trouvent que tout ce qui est public coûte trop cher a décidé d’ordonner des coupes budgétaires. Son employeur a engagé un cadre conseillé au privé qui a décidé de couper les collations des patients. Vu que ce cadre conseillé privé a été capable «d’assainir» les finances de la place de cette façon, il a reçu un bonus équivalent au coût des collations. Les patients eux se plaignent avec raison, mais pas sur les bonnes personnes, on tape sur les fonctionnaires (travailleurs) alors que ce cadre privé a quitté à la fin de son contrat. Avec son bonus en laissant le poids de sa mauvaise décision sur le dos des travailleurs.

    Morale: Le gaspillage n’est réellement pas là ou on le pense !

  19. Eric Perron dit :

    Je suis un consultant informatique et j’offre des services au gouvernement. Au fils des années, j’ai observé que les fonctionnaires travaillent très fort, très bien et sont efficaces! J’ai beaucoup de respect pour eux.

    Toutefois, de temps à autres, il y a des exigences techniques qui dépassent les tâches régulières de ces employés et, de par ce fait, requière des compétences de consultants externes. De plus, il y a également la difficulté de trouver des employés qualifiés pour faire le travail. Par exemple, en ce moment, je suis à la recherche de deux employés pour ma boite – Mais les seuls individus qualifié pour les roles ce présentes en tant que consultants – pas employés!

    Pour la rémunération des consultants « payés deux fois plus cher », considérez ceci : Un consultant travail trois mois, puis demeure sans contrat deux mois avant sa prochaine opportunité. Considérant qu’il doit payer ses médicaments, ses vacances, ses formations, ses assurances, sa comptabilité, etc… je ne vois pas l’avantage financier dans cette affaire. L’avantage consiste principalement à la liberté de choisir son employeur et ses projets. De plus, il faut prendre en compte que rechercher un contrat quand un consultant n’en à pas, cela représente également un travail et des dépenses!

  20. MC dit :

    @Jean-Yves Gobeil
    Pour votre information, les salaires des fonctionnaires du Québec sont disponibles sur le site du Secrétariat du Conseil du trésor et oui une TA fait 42 000$ par année puisque même un professionnel ne fait pas 80 000$.

    Des consultants, oui tous les ministères et organismes du Québec en engagent à des coûts exorbitants et pour peu de résultats, car effectivement, ils sont des yeux nouveaux qui ne connaissent rien aux processus internes et à la culture interne, alors ça donne jamais rien de bon, mis à part la déstabilisation, la démobilisation et l’insécurité des employés de l’interne. et @Gate : oui je la crois qu’elle fait la job en 5 jours, car j’ai vu cela souvent, le réseau, l’expérience et le savoir font la différence dans n’importe quel emploi. @Deric Caron et @Gate : oui il y a des fonctionnaires paresseux, mais sachez que la majorité ne le sont pas, c’est comme dans n’importe quel milieu, on retient juste le mauvais côté des choses. Moi je suis une fonctionnaire depuis 6 ans, je suis payée pour 35 hrs de travail par semaine et j’en fait bcp plus, parce que je crois à mon organisation, je crois que mon organisation fait la différence auprès de la population et sachez que nous sommes plusieurs fonctionnaires à penser ainsi, mais malheureusement pas tous, ce qui représente une infime partie.

    Les jugements et le mépris viennent de l’ignorance. Faites des recherches, renseignez-vous et vous verrez que cela est la pure vérité et vous cesserez de critiquer méchamment les employés du gouvernement.

  21. Réjean Asselin dit :

    @J.Y. Gobeil

    Votre jugement est encore en mode  » bitchage  » car le salaire de la fonctionnaire continuait de lui être payé même si c’ était une personne de l’extérieur qui faisait le travail . Bien sûr a vos yeux la fonctionnaire était incompétente, paresseuse et profiteuse tandis que la personne du privé était efficace , compétente , dévouée et bon marché !

    Cette tendance a abaisser les uns pour rehausser les autres est tout ce qu’ il y’ a de plus démagogique et malhonnête mais nous n’ en sommes pas aux premiers exemples de ce genre chez nos militans anti-syndicalistes de la petite droite du Québec .

    J’ imagine que ( selon votre perception contaminée ) la corruption dans la construction n’ est le fait que des méchants syndicats et que la mafia et les gens qui l’ entoure n’ auront été que des  » victimes  » des malversations de ces derniers !

  22. pasquinel dit :

    Le Québec s’en va en faillite comme la Grece,c’est rendu écoeurant.

  23. pbrasseur dit :

    C’est un anecdote qui ne veut rien dire, de plus on a qu’un coté de la médaille. D’habitude dans le secteur public les gestionnaires ne sont que trop content de trouver un employé compétent et motivé…

    Dans le secteur public les gestionnaires engagent des consultants parce qu’embaucher un employé permanent signifie que vous aurez à la payez jusqu’à la fin de ses jours (la majorité de ceux ci sans travailler). Même si sur le coup le taux horaire est supérieur c’est beaucoup plus rentable avec un consultant,

    De plus un consultant est beaucoup plus facile à gérer, s’il fait du mauvais travail on peut s’en débarrasser, avec un employé régulier oubliez ça, ils ne sont même pas évalués (mais reçoivent quand même leur bonus à la fin de l’année)

    Par contre pour les attributions de contrat faudrait voir, mais c’est ça le « modèle québécois »…

  24. Stevest dit :

    En fait, le prooblème est répendu dans l’ensemble de la fonction publique…

    Au MTQ par exemple, il y a un budget d’opération d’alloué à chaque garage pour l’année. Si ce budget n’est pas dépensé en entier à la fin de l’année, celui de l’année suivante sera amputé de l’ordre du montant excédentaire… En théorie, c’est une bonne pratique de gestion qui est sensé faire réduirer les coûts, mais en pratique, le MTQ dépense le budget au complet pour ne pas se faire couper. Résultat: Des camions en parfait état s’en vont sur le chemin de l’encan et on remplace la flotte avec des camions neufs…

    Ça fonctionne ainsi dans plusieurs ministère. Ça exploque peut-être pourquoi la RAMQ paie pour des sous-contractant privé en payant leurs propre employés à pratiquement rien faire… Et c’est connu que lorsqu’une compagnie privé fait affaire avec l’état, il en profite en montant les honoraire et en prenant son temps…

    Cela dit… Pour ce qui est de ce que la dame écrit, j’en prends et j’en laisses… Faire le travail en cinq jour? Depuis quand un fonctionnaire est-il pressé de terminer sa job, surtout lorsqu’il sait qu’il n’aura pas d’autre ouvrage à faire pendent longtemps??

  25. Stevest dit :

    @ Gates:

    Je suis plus ou moins d’accord avec vous… Oui les syndicats protègent même les pires employés, mais s’il ne le font pas, l’employé peut poursuivre son syndicat et le résultat est le même… Le syndicat doit soit le défendre, soit lui payer un avocat pour qu’il se défende!

    Et du gaspillage, il y en a forcément moins au privé que dans le publique… Une compagnie privé ne peut survivre en tolérant du gaspillage et si c’est le cas, elle s’expose à disparaître… Le publique, c’est l’employeur qui imprime les billets verts… alors ils en profitent! Le problème est que ces gens ne voient pas plus loin que le bout de leur nez: L’Europe presque au complet est une très bonne exemple de ce qui pourrait arriver ici si on ne gère pas mieux les deniers publiques…

  26. Gian Carlo dit :

    Monsieur Martino, si vous voulez qu’on vous traite pas de démagogue, il faudrait faire un effort et aller chercher la version de sa gestionnaire ou du consultant en informatique. Je suis sur que chaque parti vois le bon sens de son cote. Mai vu de l’extérieur, si le consultant n-a pas pu faire un job qui durait 5 jours dans une mois disons, c’est toujours la faute de ceux qui ont commence le travail. Qui n’ont pas bien documente le système qui n’ont pas fourni le bonnes spécifications. Les consultants font 90% de leur temps du reverse engineering. Le Quebec souffre d’une maladie grave. Toute le monde veut être gestionnaire, mais rendu la, personne ne fait la job. C’est pour ça que la méthodologie Agile a été largement embrassée au Québec, ca nous vas a ravir: « La fonctionnalite dans l’avion » le moto de Agile, mais si t-as pas ce qu’il faut pour atterrir, ça veux juste dire avoir une vision a court terme.

  27. Denise dit :

    Ceux qui critiquent ici ne savent pas ce que la job de fonctionnaire implique. N’oubliez pas que les professeurs, les infirmières, les aide-malades dans les CHSLD sont des fonctionnaires. Y a aussi celui qui reçoit les bêtises des citoyens quand ce sont les haut-fonctionnaires qui prennent de mauvaises décisions. Y a parmi les fonctionnaires, vos nièces, vos frères, vos voisins… ils s’occupent de la météo, des pêches et océans, de la vie culturelle de votre pays et province, il y a ceux et celles qui soignent et s’occupent des vétérans et des militaires, il y a les fonctionnaires affectés à l’entretien des bureaux et hôpitaux du gouvernement et j’en passe.

    Et vous me direz que tout ce monde se pogne le beigne? Pourquoi vous acharnez-vous sur les fonctionnaires et ne regardez-vous pas ceux que vous avez élus et qui sont bien pire?

    En passant, une secrétaire administrative NE GAGNE PAS $80,000 par année quoi que vous en pensiez.

  28. mike Edoin dit :

    Cette histoire ne fait aucun doute a mon esprit , on a qu`a jeter un coup d`oeil sur la table de concertation sur la sécurité routiere ou quelques personnes dont monsieur de Konink se sont vus offir une fiole par l`ex ministre Boulay et ca dure depuis au moins 4 ans , alors qu`il y avait des fonctionnaires a la SAAQ qui auraient pu remplir ces memes fonctions , ce meme phénomene existe au sein de certaines grandes entreprises , ca fait penser au policier de la SQ qui est payé pour rester chez lui depuis 10 ans alors qu`il pourrait remplir certaines fonctions , on aurait besoin d`ùn régiment de Sheila Fraser au Québec …..

  29. Jeune investisseur dit :

    Pour avoir déjà travailler comme consultant auprès de la Ville de Montréal, d’Hydro-Québec et du Ministère de l’Agriculture, je peux vous assurer que la forte majorité des fonctionnaires travaillent vraiment très fort. En plusieurs années, je n’ai pas souvenir d’avoir vu quelqu’un se pogner le beigne. Et personnellement, avec le salaire qu’ils font souvent, surtout au provincial, je ne changerais jamais de place avec eux. Gagner 80,000$ par an? Après 15 ans peut être si vous êtes un spécialiste.

  30. A. Arcand dit :

    Une  »technicienne en administration » comparé à «un expert en technologies de l’information» ne me semble pas être tout à fait la même chose … si c’est elle qui était payée à rien faire … elle a bien fait de prendre sa retraite ….

    C’est pas avec ce genre de témoignage qu’on va monter un dossier ….

    C’est comme si un niais nous disait que la Commission Charbonneau c’est de l’argent gaspillé …. faut vraiment pas voir plus loin que le bout de son nez … et ne pas savoir compter … alors qu’il y a 30% de collusion et de corruption sur des dizaines de milliards$ en contrats …

    Bien sûr qu’une commission qui met au grand jour la collusion et corruption … ce n’est pas un gaspillage de fonds publics … le gouvernement réagit déjà … et la loi sera amendée bien avant que la commission ne fasse ses recommandations ….

  31. ID Ologie dit :

    Les gens pensent à tort que c’est un problème de gaspillage uniquement propre au public alors que c’est plutôt une façon de pensée généralisée, même dans le monde des affaires privé. Quand une entreprise (publique ou privée) commence à devenir assez grosse pour avoir une couche de bureaucratie bien implantée dans ses rangs, c’est habituellement là que ça dégénère. C’est plus un problème lié à la bureaucratie et à une mentalité imbécile…

    Le problème, c’est que plusieurs entreprises ont TOUTES les ressources humaines nécéssaires pour accomplir un travail, mais aussi imbécile que cela puisse paraître, un employé de l’entreprise a moins de crédibilité auprès des décideurs qu’un consultant externe, qui lui, évidemment, vu qu’il est payé pour ça, il doit savoir bien plus ce dont il parle que le « simple » employé….

    Alors que souvent, c’est le contraire… je parle par expérience, le consultant en sait souvent bien moins que les employés à l’interne…

    « Mais c’est un consultant payé cher, alors il doit le valoir, non?  »

    Et voilà la mentalité qui génère un gaspillage épouventable, autant dans l’entreprise privée, que dans le public. Et c’est ce qui explique que des entreprises finissent par dépensent des centaines de milliers de dollars pour faire réaliser un site web statique où tout changement doit être fait manuellement, à la mitaine et où la migration future vers un meilleur site sera une corvée incroyable.

    « C’est ce que le consultant nous a suggéré, il est payé cher pour ça, alors il doit avoir raison… »

    Et misère….

    Ça peut paraître imbécile, mais quiconque lit la BD de Dilbert comprend très bien le phénomène. Cette BD est malheureusement pas très loin de la réalité de plusieurs entreprises (et de la fonction publique, j’en suis certain).

  32. Ivan Champetier dit :

    Je ne sais pas ce qui se passe a la RAMQ,mais je peux vous dire que ce sont de fichus incompétents au vu de mon expérience avec ça!
    Quel chemin de croix que d’essayer de renouveler une carte expirée avec eux! Même en faisant tout le long et tortueux processus que cela implique,et en faisant vérifier toute leurs cochonneries. par la fonfon délégue du CLSC a cet effet,on trouve moyen que ça n’aille pas encore!
    De la vraie m…

  33. andré michaud dit :

    Pour avoir travaillé 35 ans dans la fonction publique je reconnais ici l’incompétence des gestionnaires qui ne sont jamais imputables.

    J’ai pris ma retraite plus tôt que prévu, car j’aimais mon travail et c’était apprécié des citoyens, mais la gestion était si minable! Inefficacité et gaspillage !

    Le but no.1 d’un gestionaire au public, c’est en bon québécois de ne pas faire de vagues et déranger les sous-ministres. Moi on m’a reproché d’être trop au service des citoyens, trop transparent…alors que mon voisin pouvait cuver son vin, endormi sur sa chaise, sans avoir d’avertissement !!

    il faudrait donner aux employés le droit de dénoncer publiquement les mauvais gestionnaires, au lieu de leur ‘imposer l’Omerta…ça pu l’incompétence dans la fonction publique!

  34. Hey Toila dit :

    M. Martineau, c’est quoi le rapport avec les firmes privées en informatique ? on parle ici d’une commis !! pas d’un programmeur ou technicien informatique, encore moins d’une spécialiste en réseautique !!

    Cette femme devrait profiter de sa retraite dorée en silence… je commence à être tanné de ces chialeux qui ont tout eu ( job, salaire, avantages, belle maison, chalet),qui ont profité à outrance du système et qui espère qu’on va les plaindre ! qu’elle me la donne sa pension si elle en veut pas !! bout’viarge…

    et en passant…….

    si vous appliquez pour une job au gouvernement du Québec, vous aurez aussi à répondre à un questionnaire qui consiste à savoir si vous trahirez vos futur confrères/consœurs s’ils abuse ou fraude… et si vos réponses penchent un peu trop du coté du patronat, vous pourrez oublier l’emploi… on ne supporte pas les « stools » dans notre syndicat s’tu clair ??? !!!
    p.s. les questions sont très subtiles alors…

    Bonne journée tout le monde ! et n’oubliez pas de payer vos impôts et taxes car les routes coute cher à refaire et refaire et refaire et refaire…… ;-)

  35. Hey Toila dit :

    « il faudrait donner aux employés le droit de dénoncer publiquement les mauvais gestionnaires, au lieu de leur ‘imposer l’Omerta »

    encore un autre exemple d’un ancien fonctionnaire qui voudrait qu’on pleure pour lui…
    non mais tsé…

    on est vraiment un peuple de 2 d’piques……

  36. JP Bouchard dit :

    La corruption révélée par la commission Charbonneau, c’ est de la p’ tite bière comparée à la corruption de l’ État au grand complet.

    Les milliards engloutis par une mauvaise administration des deniers publics coûte beaucoup plus cher aux contribuables.

    Le meilleur exemple? : 40 milliards perdus par les administrateurs de la Caisse de dépôt.

    Il va être intéressant de voir comment le PQ et la CAQ vont gérer l’ État à partir de maintenant.

    Ça va négocier serré.

    La CAQ détient la balance du pouvoir et va pouvoir mettre beaucoup de ses politiques de l’ avant.

    C’ est notre seule chance d’ améliorer les choses pendant qu’ il en est encore temps

  37. LuckyB dit :

    Ques-ce qui est pire? Payé à ne rien faire, ou payé à écrire des conneries à journée longue?

  38. Trop choqué dit :

    Ce qui m’agace c’est la vieille méthode rétrograde d’attribuer des budgets annuellement et de croire que son budget l’an dernier sera représentatif des besoins de cette année… Cela peut mener à tellement de gaspillage juste pour s’assurer que l’on ne coupe dans lesdits budgets (au cas où l’an prochain vous auriez vraiment besoin de cet argent). À la ville de Montréal, un col bleu qui travaillait dans un aréna m’a confié qu’à la fin de l’année c’était toujours la course pour tout dépenser le budget. Tout ça écoeure, quand on pense, que d’autres installations sont en décrépitude ! Et je gage que l’année que mon aréna aura besoin d’une grande rénovation- ben ils auront pas d’argent- car tout aura été dépensé au fil des ans pour une caméra de surveillance inutile qui avait même pas de bande vidéo, un micro-ondes à 3 fois le prix (quand le col bleu offrait de donner son vieux micro-ondes qui traînait dans le garage et le boss le forçait à en acheter un neuf). Tout ça, car les petits patrons ont la trouille (jles comprends) que les pousseux de papier très loin de la réalité, leur coupe leur budget. Il faudrait vraiment revoir notre façon d’allouer les ressources.

  39. A. Arcand dit :

    JP Bouchard

    Les 40 milliards$ de la Caisse de Dépôt n’ont pas grand chose à voir avec l’administration du gouvernement (sinon sa mission …. que Charest a changée en cours de route) … ou avec une pseudo-corruption de l’État …. mauvais exemple … et espérons que le PQ ne se laissera pas influencé par les $3.5 milliards$ et + de promesses de la CAQ ! ;)

  40. Andrée dit :

    Hey Toila dit :
    ….Cette femme devrait profiter de sa retraite dorée en silence… je commence à être tanné de ces chialeux qui ont tout eu ( job, salaire, avantages, belle maison, chalet),qui ont profité à outrance du système et qui espère qu’on va les plaindre ! qu’elle me la donne sa pension si elle en veut pas !! bout’viarge…

    Il est si facile de chialer lorsqu’on ne sait pas. Je ne nie pas que les fonctionnaires ont toujours eu une terrible réputation (encore aujourd’hui), mais ce n’est plus la même situation. Je ne parle pas des chefs… je parle des indiens… Croyez-moi, je n’ai pas la belle maison, le chalet, la future retraite dorée… J’ai élevé ma fille toute seule avec a peu près 25 000 $/année (pas croyable pour une fonctionnaire n’est-ce pas?…) Ça fait 40 ans que je travaille (40hres/semaine) et enfin je gagne de quoi payer mon loyer sans trop de mal. Je suis maintenant à entre 35 et 40 000$/année. A ma retraite, si je comprends bien le système de marde, j’aurai peut-être 30 000 ou moins $?????

    Je n’aurai jamais de maison, ni de chalet, ni de REER, ni de placement, Alouette…
    Alors, arrêter de parler à travers votre chapeau si vous ne savez pas de quoi vous parlez.

  41. andré michaud dit :

    @ hey toila

    Dois-je conclure de votre propos qu’on doit maintenir l’omerta dans la fonction publique? Vous vous foutez qu’on dilapide les fonds publiques?

    Que l’employé des citoyens doit cacher au citoyens la mauvaise gestion de leurs taxes et impôts??????

    Seuls les mauvais gestionnaires ont intérêt qu’il en soit ainsi..êtes vous l’un d’eux ?

  42. JB dit :

    Bonjour,

    Je travaille moi aussi a la RAMQ et je dois vous dire que cette dame sait de quoi elle parle, je le vois chaque jour. Je travaille depuis 1 an dans un secteur en plein développement et depuis quelque mois, les consultants présents on du partir car leur firme n’avait pas réussi a gagner le contrat. En 2 semaines, tous les consultants ou presque sont partis et de nouveaux sont entrés, sans jamais n’avoir de transfer d’informations. Oui parfois les consultants peuvent donner un sérieux coup de main, mais de la a dire que cette dame est incompétente, je trouve ca ridicule de juger une personne aussi facilement!!

  43. Hey Toila dit :

    @ André Michaud

    non non et non !! vous m’avez mal lu !!

    c’est tout le contraire.

  44. demenagus dit :

    Monsieur Martineau,

    Si on pouvait vous payer à ne rien dire, ce serait le paradis sur terre. LOL

  45. Hey Toila dit :

    @ Andrée

    C’est dommage pour vous, vous êtes une exception à la règle… je suppose que votre « gestionnaire » ne vous aime pas beaucoup…

    en passant, vous ne savez rien de moi et vous m’accusez de parler à travers un chapeau que je ne porte pas !

    Je connais beaucoup de fonctionnaires de plusieurs niveaux, autant municipal que provincial…

    vous devriez plutôt nous dire comment ça se passe exactement dans vos bureau, de quoi parle tous ces gens enfermés dans leur bureau la moitié de la journée… ;-)

  46. Charles Deleon dit :

    Le problème dans l’anecdote n’est pas la technitienne , ni peut-être le consultant.
    Le problème c’est le décideur en haut. Si il connait pas ce qu’il gère. Comment peut il commander et identifier ses besoins.
    Il n’est pas impossible aussi que le patron de cette technitiennne a eut une commande d’accueillir un consultant.
    Il est fort probable qu’il a pas eut d’aide non plus.

    Pas fort la communication entre elle et son patron.

    En tous cas je trouve que le système gouvernementales est trop gros pour rien.
    Que les politiciens ne devraient pas avoir de pouvoir d’intervenir dans les affaires courantes mais que le vérificateur général devrait avoir plus de droit de regard.

    Pour ceux qui tire sur cette dame en lui reprochant son salaire, sa pension … vous avez définitivement passé à coté du sujet.

  47. Denis Caron dit :

    J’applaudit l’honnêteté de cette dame mais je crois qu’il faut voir ça d’un autre oeil.

    La dame en question, aurait-elle fait cette déclaration si sa retraite avait été dans 15 ans ???

    Absolument pas ! Elle aurait pu perdre sa job et son fond de pension à vie avec une job à se poigner le beigne toute la journée.

    Le drame dans tout ça c’est qu’un fonctionnaire qui voit ou vit ça il ne parlera JAMAIS.

    La vraie question que je me pose;

    Veux-tu bien me dire qu’elle sorte de fierté ont ces fonctionnaires à se plaire dans une job plate à se poigner le beigne toute la journée À NOS FRAIS. Faut vraiment pas avoir de fierté pour entrer toujours dans le même bureau, entre les mêmes 4 murs, à tous les matins en sachant très bien que c’est du gaspillage de fonds publiques.

    Moi j’appelle ça des BS endimanchés protégés par une mafia qui s’appelle Syndicats.

  48. Leonard Bergeron dit :

    M. Martineau

    Ce n’est pas juste dans les Ministères et dans les municipalités que ces situations ont lieu.

    Dès que les gens administrent l’argent des autres (contribuables, membres etc.) les gestionnaires et dans certains cas les élus à des postes tel que prédident et autres d’organismes bien en vue du publique agissent avec laxisme et/ou malhonnêteté.

    Si un employé s’oppose à leur gestes, il est menacé, tassé dans un poste tablette ou simplement congédié.

    C’est aussi dans tous ces organismes, incluant les syndicats et pseudo-syndicats qu’il devrait y avoir des enquêtes sur la corruption et le gaspillage.

  49. Babouchette dit :

    C’est tellement payant d’être fonctionnaire que plusieurs quittent pour le privé et de plus on a de la difficulté pour le recrutement…surtout pour le « bon » recrutement parce que ceux-ci s’oriente pour le privé. Pourquoi ?????

  50. Charles Deleon dit :

    Denis Caron vous aimez les clichés vous. Vous savez pas de quoi vous parlez c’est certain.

  51. Richard Ortie dit :

    Mais Martineau, au privé, il se poigne le derrière lui aussi. Il regarde des vidéos sur Youtube et il dit qu’il est en train de faire sa « recherche ». En général, les fonctionnaires travaillent. Le courriel est un cas isolé, comme toutes les anecdotes, qui nous présente le « chroniqueur » des choses simples, Mr. Martineau.

  52. Jean-Yves Gobeil dit :

    @ Alain Thomas et MC

    « Ou prenez-vous que la fonctionnaire gagne 80 000$ au lieu de 42 000$ La lettre vous l’avez lu? »

    Mon calcul n’est pas « scientifique », mais simple pareil:

    Elle gagne en 2012 (42 000$), mais n’est pas rendu à 30 ans de service au gouvernement, Tenant compte que le fond de pension qu’elle va retirer qui va être basé sur ses 3 meilleurs années de salaire, on peut estimer qu’elle va retirer pas loin de ses 42 000$ actuels s’il lui reste encore 10 ans à travailler. Avec le PQ, je crois que la prochaine convention va être fortement à la hausse.

    Comme elle paie une petite parti de fond de pension, je l’élimine de l’équation. Mais comme elle a 2 ou 3 semaines de vacance de plus que ceux du privé, celà peut représenter 2400$ de plus par année.

    Si vous êtes dans le privé, et que vous vous prenez une assurance dentaire, par exemple, combien croyez vous avoir à débourser par année ???

    42 000$ + 29 000$ par année environs qu’elle n’a pas payé sur son fond de pension sur une espérence de vie d’encore 30 ans après sa retraite + les 3 semaines de vacance supplémentaires (2400$) qu’elle a après quelques années de service + les assurances.

    Je crois que 80 000$ n’est pas trop exagéré !

  53. Réjean Asselin dit :

    @André Michaud

    Evidemment a part vous tout les fonctionnaires étaient des paresseux et des incompétents !

    Touchez-vous quand même votre pension négocié par le méchant syndicat ?

    J’ imagine que oui !

  54. Réjean Asselin dit :

    @JP Bouchard

    Vous êtes rigolo vous dites-donc !

    Lucien Bouchard qui est le gourou et le maître a penser de votre François Legault était de ceux et celles qui applaudissaient Mr. Rousseau lors de sons discours de départ après avoir foutu ces 40 milliards a l’eau !

    Et ce bon Monsieur Rousseau qui fut responsable de la débandade de la Caisse de Dépôt travaille maintenant pour , Paul Desmarais de Power Corporation le grand ami de Lucien Bouchard et le Parrain de tout les petits arrivistes du Québec et du Canada !

    La CAQ va gérer le Québec maintenant ???? Souhaitons le contraire sinon le Québec sera vendu en pièces détachées !

  55. Charles Deleon dit :

    M.Asselin
    les libéraux donnaient les pièces à leurs amis
    le pq va mettrre le québec en pièces inutilisables sans valeur.

    Si la CAQ obtient de quoi me semble que c’est mieux.

    De toute facon omn voit bien la mascarade péquiste.
    on joue au turbulent et à la maman à la poigne de fer qui remet tous le monde dans le droit chemin. On est juste devant une pièce de théatre pour les élection de ce printemps.

    sauf que si jamais y rentre majoritaire la madame avec la fausse poigne à va se faire faire le coup de jarrnac.

  56. Alain Thomas dit :

    @Jean-Yves Gobeil dit :

    Votre calcul n’a non seulement rien de scientifique il n’a rien d’honnête non plus vous fabulez ou êtes très mal informé. Pourtant la façon dont est calculé la retraite est sur le site de la CARRA et du REGOP.

    Je corrige d’abord vos faussetés, les semaines de vacances vont de 2 en début de carrière jusqu’à 5 à la fin et elles sont toutes incluses dans le salaire de 42 000$ par an elles ne s’additionne pas en plus. Le coût des assurances maladie médicaments dentaires sont totalement à la charge des participants et même choses pour l’assurance salaire c’est le fonctionnaire qui les paye.

    La dame a pris sa retraite, il faut calculer sur le 42k. Informez-vous et vérifiez que vous comprenez ce que vous lisez. Vous ne connaissez rien dans le calcul des fonds de pension, si le salaire augmente, la cotisation étant un taux (%) le montant augmente aussi. Le montant de sa pension est calculé sur un montant de base à partir d’une MOYENNE des 3 dernières meilleures années, excluant le surtemps. Donc 3 x 42k divisés par 3 font 42 000$, mais ce n’est pas ce montant qu’elle aura droit, mais bien 66% de celui-ci, elle aura droit à une pension de 27 770$ par an point. Les cotisations de l’employée et employeur sont fixées pour atteindre ce 27 770$ par an. Cette année, la cotisation atteint plus de 7% d du salaire et augmentera pour atteindre 9%. 7% par an pendant 32 à 35 ans on arrive proche de 25 000 par an sans avoir tenu compte des rendements des actions dont sont constitués les fonds de retraite. Je ne sais pas d’où vous sortez votre 42 000$ plus 29 000$ vous fabulez beaucoup surtout quand dans votre calcul de retraite vous tenez encore compte de semaines de vacances comme si la dame à la retraite recevrait en plus une paye de vacances.

    Alors votre 80 000$ par an c’est très exagéré, ça tient de la malhonnêteté intellectuelle ou de la mauvaise information en espérant que dans votre cas ce soit la mauvaise info qu’on vous ait donnée.

  57. andré michaud dit :

    @ Réjean Asselin

    Ce ne sont pas les employés que je dénonce mais surtout les gestionnaires jamais imputables de leur mauvaise gestion.

    En Suède on a transféré au privé certains services, et ils eux sont imputables des résultats.

    Parfois mieux vaut éliminer un gestionnaire et donner plus d’argent à une équipe d’employés qui sont imputables et aussi peuvent se répartir des bonus selon la performance, ça encourage au dépassement. Contrairement à la fonction publique ou tu es bien vu uniquement si tu ne dérange pas la routine..quelle perte de ressources humaines !

    Pour la pension , j’ai quand-même payé ma part de 50% pendant 35 ans (sincère merci à mes concitoyens pour l’autre 50%) pour avoir un petit 20,000$ par année non indexé, le syndicat ayant troqué l’indexation, ce n’est pas une fortune avec les coût de la vie aujourd’hui…et la valeur baissera chaque année…Je ne me plains pas mais je ne suis pas gras dur et je surveille les circulaires pour faire mon marché, et ne fait pas de voyages etc..

  58. Richard Savaria dit :

    @Line Merrete

    Tu crois vraiment que la dame aie envie de se faire connaître ????

  59. Jim Brindle dit :

    La différence . entre le fonctionnaire et le privé, se situe au niveau de la compétence et du savoir .Dans le privé si vous n’êtes pas compétent , vous êtes renvoyé sur le champ . En tant que fonctionnaire , si vous n’êtes pas compétent , ont vous tolère jusqu’a votre pension, et ce , grâce à un syndicalisme plus fort que l’État , et qui , très souvent , emploie la violence , pour obtenir ce qu’il veut . Une manière de faire , inégale , que l’état ne peut légalement utilisée . Les syndiqués sont les dénominateurs communs de la richesse et du pouvoir des syndicalistes . Il y a beaucoup d’enveloppes brunes qui circulent ou qui ont circulées dans la construction , où les syndicats sont bien implantés , avec le pouvoir d’arrêtter le chantier par une grêve bien organisée . Vivement la suite de la commission .

  60. Réjean Asselin dit :

    @Jim Brandle

    Quelle démagogie que la votre !

    Dans le privé il y’ a des incompétents qui gardent leurs emplois et il y’a des employés syndiqués non compétents qui ne gardent pas leurs emplois . Et c’ est quoi cette niaiserie que seul les travailleurs du privé ont les connaissances et le savoir ! Vous voulez que l’ont vous prenne au sérieux avec des commentaires aussi ridicules .

    Que vous entreteniez une haine envers les syndicats et la go-gauche du Québec est une chose mais cela ne vous permet pas de délirer de la sorte !

  61. Stevest dit :

    Je confirme l’explication de M. Alain Thomas…

Laisser un commentaire

 caractères disponibles