Six mois plus tard

- 6 janvier 2013

Le printemps 2012 a été fertile en leçons de toutes sortes.

Voici ce que j’ai appris au cours de cette belle saison…

 

INTIMIDATION ET INTIMIDATION

 

Première leçon : au Québec, les membres actifs de la société civile dénoncent et combattent férocement l’intimidation à l’école… sauf si les élèves qui sont intimidés par des goons masqués et armés portent des carrés verts.

Dans ce cas, nos valeureux combattants détournent le regard et font comme s’ils n’avaient rien vu.

Pour paraphraser George Orwell : « Tous les intimidateurs sont dégueulasses, mais certains sont moins dégueulasses que d’autres, dépendants des idées défendues par leurs victimes… »

Il y a 20 ans, les humanitaires disaient qu’une victime était une victime, quelle que soit la cause qu’elle défend, les opinions qu’elle émet ou le parti qu’elle soutient. La violence est inacceptable, point.

Aujourd’hui, les altermondialistes modulent leur indignation à la tête du client et affirment que certaines victimes méritent d’être maltraitées.

On vous menace de mort? Vous n’avez que vous à blâmer, vous n’aviez qu’à hurler avec la meute comme tout le monde…

 

LA DIVERSITÉ DANGEREUSE

 

Deuxième leçon : l’extrême gauche est pour la diversité des races, des religions, des cultures, des pratiques sexuelles, des modes de vie, des croyances… mais pas des opinions.

Si vous osez parler et penser hors des clous, vous vous ferez insulter, intimider et harceler.

Et si vous êtes une femme et que vous osez vous démarquer de la meute, vous vous ferez traiter de salope devant des milliers de personnes sans qu’AUCUN groupe féministe ne monte aux barricades pour vous défendre.

Eh oui, même pour les féministes, les femmes se divisent en deux : il y a les bonnes, qui respectent la doxa et agitent le bon drapeau, et les mauvaises, qui osent — les chiennes ! — penser à contre-courant.

Avant, les femmes qui fumaient et qui buvaient étaient mal vues. Maintenant, ce sont celles qui refusent de comparer Yalda Machouf-Khadir à Jeanne d’Arc (comme l’a fait sans rire Josée Blanchette) ou à Antigone (comme l’a fait le plus sérieusement du monde Nathalie Petrowski) qui se font pointer du doigt et réprimander.

« Toutes les femmes sont égales, mais certaines sont plus égales que d’autres… »

Orwell, toujours.

 

LE SENS DES MOTS

 

Troisième leçon : l’histoire ne veut plus rien dire au Québec.

La preuve? J’ai été traité de kapo par un gars qui co-anime… une émission de télé sur l’histoire!

C’est comme si le directeur des A. A était un alcoolique notoire…

Avant, les mots « nazis », « kapos », « collaborateurs », « résistants », « dictature », « despotisme » étaient lourds de sens. On ne les utilisait pas à la légère. Ils avaient une signification précise.

Aujourd’hui, même des universitaires respectés et respectables comparent Jean Charest à Vladimir Poutine dans une lettre ouverte publiée dans le New York Times!

Et des militants hystériques encouragés par des babyboomers nostalgiques de leur jeunesse perdue osent faire un parallèle entre le printemps arabe et le printemps érable…

 

FAIRE L’HISTOIRE

 

Au lieu d’entrer dans l’histoire par la grande porte en devenant enfin un pays, le Québec préfère emprunter la petite porte d’en arrière et faire du ski bottine en s’accrochant aux révolutions des autres.

Triste…

 

 

 

Abonnez-vous à cet article

45 commentaires

  1. Claudette Prefontaine dit :

    Vous avez une bonne analyse de notre grande société Québécoise ! Quand j’entends le Printemps érable galvaudé à toutes les sauces, j’en ai mal au cœur. Glorifier les étudiants intimidateurs est aussi inexcusable . Marois qui dit avoir ramener la paix!!! Ben oui tellement facile de tout donner mais ça l’air que céder c’est payant ! Elle a eu le pouvoir, son seul vrai désir car le reste elle s’en fout , misère :-(

  2. Fred Pellet dit :

    «Si vous osez parler et penser hors des clous, vous vous ferez insulter, intimider et harceler»
    Le problème Rico, c’est qu’il faut avoir des idées pour penser. Or, tu n’as que des émotions qui sortent en mottons…

  3. walid dit :

    vous partez quand en russie monsieur martineau?? je vous paie un aller simple een suite
    a bagages ;0

  4. Donc c’est ça que tu as appris de 8 (pas 6) mois d’effervescence de toutes parts, de réflexions de la gauche et de la droite, ta seule conclusion c’est que les étudiants sont tous collectivement une grosse contradiction ambulante et criante?

    Non, je suis désolé, c’est pas ce qu’on apprend en 6 mois ce que tu viens d’écrire là, c’est ce à quoi on pense en 15 minutes quand on veut écrire un petit quelque chose pour basher les étudiants à tout prix.

    T’as pas le monopole moral, ici, Richard, moi aussi j’aime pas l’intimidation de personnes, la discrimination raciale, genrée ou idéologique, mais ça m’empêchait pas d’être pour la grève.

    Un bon exemple, dans les lignes de piquetage le printemps dernier je discutais gentiment avec Arielle Grenier, et on avait le sourire aux lèvres tous les deux. Mais je comprends que des histoires comme ça, ça vend pas dans les médias.

  5. Réjean Asselin dit :

    Moi aussi j’ai retenue des leçons mais pas les même que vous Monsieur Martineau !

    La première étant le potentiel explosif que représente la propagande médiatique négative et démagogique envers un groupe d’individus qui revendique le droit de s’ opposer aux abus d’un gouvernement corrompu qui veut augmenter les frais de scolarité de 75 % après avoir dilapidé des sommes astronomiques de l’ argent public avec les petits amis du pouvoir . Un gouvernement qui exploita le conflit étudiant le plus possible pour faire oublier le dossier polluant de la corruption sous son règne et avec la complicité des deux empires médiatique du Québec , le potentiel de dérapage a fait le reste du travail . Les Martineau et autres anti-carrés rouges auront à eux seuls allumés des feux qui n’auraient jamais du être allumés dans une société digne de ce nom. Et Charest ne demandait pas mieux. La preuve, les résultats de la dernière élection ou beaucoup de citoyens ont utilisés des bouche –nez pour voter libéral.

    Le plus drôle de cette histoire est que la propagande hystérique des Martineau et Cie aura favoriser le PLQ plus que la CAQ ! Ce n’était sûrement pas l, objectif de ces gens qui favorisaient les opportunistes de l’équipe Legault . ! Ayoye !

    A remarquer aussi comment nos libertariens de la petite droite du Québec aiment bien utiliser le mot « extrême « en parlant de la gauche. Bien sûr nos démagogues diront qu’ ils ne parlent que d’ une partie de la gauche sans le dire évidemment et le mot « extrême « fait quand même son travail . Et fait remarquable, ces gens parlent toujours de la droite en parlant du centre-droit ! Off course ! L’extrême droite n’existe pas au Québec et les gens de droite sont modérés, réfléchis, matures, et inclusif !!!!! Yess ! Et les plus manipulateurs sont les caquistes qui parlent d’un parti de centre-gauche en parlant de leur CAQ ! Hi-hi !

  6. Mathieuy Bush dit :

    Richard tu commence mal l’année, il vont tous te blaster, tu oublie toujours que toutes vérité
    n’est pas bonne a dire.
    Les révoltés vont s’ent donner a coeur Joie pour dire que tu a tors.

    Bonne Année

  7. Réjean Asselin dit :

    Oups ! J’ avais oublié le dernier point et pas le moindre ! Monsieur Martineau qui nous parle d’ histoire ! De la colonisation ? De la révolution tranquille ? Ben non ! Monsieur parle de lui-même ( ??? ) et d’un co-animateur anonyme qui a utilsé un gros mot soit  » Kapot  » en parlant de LUI !

    Au siècle prochain quand les jeunes étudieront l’histoire ( si un gouvernement caquiste ou libéral ne l’aura pas abandonné pour la remplacer par des cours de Marketing et de Business as usual pour les petits amis ) quelques pages seront consacrés a Richard Martineau dans le chapitre sur les Saints martyres canadiens !

  8. Redge dit :

    Bravo Richard tu exprimes ici je pense l’opinion de la grosse majorite de la population silencieuse . Merci .

  9. Dimitri martel dit :

    HAHAHA tellement vrai o_O

  10. le nationaliste dit :

    Tout d’abord, en ce début de l’année 2013, je suis décu que vous n’ayez pas suivi l’idée de Gerard Depardieu.

    Vous avez raison sur plusieurs points. Cependant, vous qui n’êtes jamais objectif, vous êtes très mal placé pour critiquer tous ceux que vous critiquez. Nous n’avons pas de leçons à recevoir de vous.

    Si la violence est inacceptable, votre mépris et condescendance aussi.

    Ce sera tout pour cette année.

  11. pasquinel dit :

    année 2012 qui ma affecté avec tout ce qui est passé au Québec et pas encore fini en 2013.

  12. Legrosfleau dit :

    Triste et vrai.

    Je ne peux voir les commentaires encore, mais ils ne feront que confirmer vos dires.

    Québec, terre triste accueillants paresseux et dépressifs.
    Là où les moutons se croient berger et sentent le besoin de le partager.
    En bonus, nous acceptons les massacres d’enfants à coups de couteaux.

    Il fait bon d’y vivre.

  13. Steve Harvey-Fortin dit :

    Lorsque vous êtes à contre sens il ne faut pas vous posez en victime d’une majorité dans un débat de société et d’idées. Vous devez défendre votre point de vue avec respect et dilligence en présentant vos arguments sur une base conssuelle. Et si cela n’est pas possible pour vous de le faire alors tenez-vous loin du débat en respectant le point de vue de l’autre. Selon le context, il y a toujours une façon de faire valoir ses arguments pour défendre une cause qui respecte l’esprit de la démocratie dans la mesure que vous n’êtes pas une menace pour autruis.

  14. le nationaliste dit :

    « Avant, les femmes qui fumaient et qui buvaient étaient mal vues. Maintenant, ce sont celles qui refusent de comparer Yalda Machouf-Khadir à Jeanne d’Arc (comme l’a fait sans rire Josée Blanchette) ou à Antigone (comme l’a fait le plus sérieusement du monde Nathalie Petrowski) qui se font pointer du doigt et réprimander. »

    Au lieu de gémir et de vous plaindre, en quoi ces femmes disent-elles des vérités. C’est bien beau d’être subservif et à contre courant, ce que je j’adore, mais vous n’avez pas d’arguments solides voir pas d’arguments du tout. Il n’y a jamais chez vous une idéologie globale construite sur des faits solides, des arguments, des contre-preuves. Faut-il appuyer les propos de Blachette ou Petrowski uniquement parce que ce sont des idées à contre courant ou parce que ce sont des idées brillantes.

    La majorité de vos écrits sont des complaintes larmoyantes ou des vomissures. C’est toujours du vide.

    Sur le sens des mots, au lieu de raconter des anecdotes, qu’avez-vous à dire au sujet de ces mots qui pour vous semblent avoir un tout autre sens. Allez…grand galopin.

  15. G. Fecteau dit :

    «Et si vous êtes une femme et que vous osez vous démarquer de la meute, vous vous ferez traiter de salope devant des milliers de personnes sans qu’AUCUN groupe féministe ne monte aux barricades pour vous défendre.»

    Sauf si vous portez un hijab ou un niqab! Là les groupes féministes vont vous défendre ou préféreront S’ABSTENIR!!!!!

    «le Québec préfère emprunter la petite porte d’en arrière et faire du ski bottine en s’accrochant aux révolutions des autres»

    Et pas n’importe quelle révolution, celle qui est tournée en hiver islamique en plus! Tiens, ça défoule!

  16. Yvette Lapierre dit :

    Bon retour M. Martineau,

    vos blogggeurs professionnels commenteront ces premiers sujets de 2013 en argumentant : politique fédérale, politique provinciale, péquisterie et allouette, quel que soit le sujet débattu, les conversations de la Ligue du vieux Poèle tournent vinaigre sur les mêmes refrains depuis si longtemps…

    Voyons voir si je me trompe … et Bonne Année!

  17. Alain L dit :

    On va vous traiter (encore une fois..) de démagogue mais la réalité des faits que vous énumérez ne peut disparaitre parce que ça fait pas l’affaire de certain de voir leurs agissements à double-standards.

    Moi je dis bravo pour votre lucidité des faits.

  18. L'Imprévu dit :

    Oh M. Martineau. Je pense que vous avez besoin de consulter. Vous sombrez encore dans l’amertume la plus totale. Vous vous imaginez que parce que vos idées ne sont pas retenues le Québec s’en va à la dérive.

    Mais non…. prenez ça cool. Si vous écrivez que vous avez appris ces 3 leçons là c’est que vous n’avez rien appris du tout. Votre histoire d’intimidation est d’une tristesse navrante. Vous n’avez pas compris qu’il faut nuancer. Il ne s’agit pas de bandits masqués qui s’en prennent à de pauvres étudiants sans défense. Il s’agit d’une grève que plusieurs pensaient légitime et que d’autres ont reniée. Tout simplement. Le gouvernement Charest a laissé les étudiants s’arranger tout seul au lieu de mettre ses culottes.

    L’extrème gauche n’a jamais été pour la diversité des opinions. Je ne sais pas où vous allez chercher ça. Nulle part dans le monde un pays totalitaire d’extrème gauche ou d’extrème droite ne tolère des opinions contraires. Nulle part. C’est l’essence même de la dictature.

    Vous même….. quelle tolérance avez vous eu face à ceux qui ne pensaient pas comme vous ? Quelle tolérance avez vous eu face à quelques étudiants qui prenaient une sangria sur une terrasse ?

    Vos texte ont été minables jours après jours après jours après jours. On vous a traité de kapo ? Ouin ! Et puis après ? Comment avez vous traité les étudiants, les artistes, les gauchistes (qui ne sont pas tous d’extrème gauche), les péquistes, l’ONU, les juristes, Xavier Dolan ?

    Moi je pense que vous êtes bien amer de votre année. Vous vous êtes laissé emporter par les applaudissements de quelques adeptes ici. Pourquoi ? Pour appuyer une CAQ qui n’a jamais livré la marchandise. Pour un François Legault que nous ne voyons jamais, qui n’a pas l’air de se plaire dans son rôle et à y croire.

    Vous avez fait de vous un véritable Lala Tremblay. Des arguments du même niveau.

    Reprenez vous. Pour 2013 reconnaissez être…

  19. L'Imprévu dit :

    et…… si vous vous donnez le droit de tirer sur tout ce qui bouge….. acceptez au moins que les règles du jeu soient égales et acceptez de vous faire tirer dessus ! Sinon changez de métier ou organisez vous pour être plus gentil avec les gens !

  20. Jean-Claude Boivin dit :

    Je suis toujours d’accord avec l’opinion qu’a de vous Dany Laferrière. Ce n’est pas que vous avez tout faux dans votre billet, c’est la hargne qui s’en dégage. Dans le fond, c’est comme si vous crachiez sur une partie de la population en la méprisant avec grande condescendance. Il est indéniable que vous avez été l’an dernier victime de certaines dérives… je comprends un peu votre état d’esprit… mais d’ores et déjà que devez-vous faire ? Faire partie de la solution ou faire partie du problème ? Il y a rien de constructif dans votre billet d’aujourd’hui !

  21. Daniel Olivier dit :

    Soyez bon joueur et accepter d’avoir perdu. Pour votre information, on appelle ça: l’humilité. Vous ne changerais pas la nature humaine, c’est la loi du plus fort qui prévaut partout sur cette planète. Dites-vous qu’il y a des pays ou c’est pas mal plus violent qu’ici. Ailleurs ce sont les armes qui parlent et des morts qui tombent. Faites-vous une raison. Vous êtes l’un des rares qui continuent d’en parler de la sorte.

    Cessez de jouer à la victime des uns pour être plutôt la solution. C’est plus honorable.

  22. Daniel Olivier dit :

    L’intimidation fait partie de toute genre de négociation. Que ce soit devant de grand homme d’affaire, des comité d’administration… ou dans la rue. Ça fait partie du jeux de l’être humain et vous auriez beau criez sur tout les toit que c’est pas correct vous ne changerais pas la roue.

  23. Daniel Olivier dit :

    Ou vous faite partie du jeu après avoir perdu ou on vous mettras hors jeu (c’est une métaphore bien sure).

  24. Jacques Lambert dit :

    Triste…
    Vous êtes triste et je crois vous comprendre.

    Puisque je suis triste itou. Moi, baby boomer de province.

    Quand on se battait contre le bill 63, contre le Bill-22 dans les cégeps de l’époque, je le regardais aller, les verts-de-gris. « – Dérangez-nous pas, on veut pas nuire à notre carrière ».

    Quand la police a mis à sac, en 1970, les résidences des profs de philo ou de socio et les a emprisonnés, les vert-de-gris répondaient : « C’est rien que des révolutionnaires. On veut pas nuire à notre carrière ».

    D’année en année, les gestionnaires ont disparu au fond de lointains couloirs, derrière des portes closes défendues par des secrétaires.

    D’année en année, ils pondent des rapports de plus en plus sophistiqués, pointes de tarte à l’appui.

    Bref, l’éducation a évolué. Sans violence, bien sûr. En érigeant des barrages de silence.

    En gouvernant de haut et de loin, en transformant le milieu de l’éducation en structure organisationnelle.

    Je suis triste quand je me rappelle mes années de cégep ou d’université.
    Je suis triste que la salle ait été quasi vide pour le show du Grand Cirque ordinaire.
    Je suis triste que les étudiants de Ste-Foy aient chahuté Claude Gauvreau.
    Je ne suis pas un révolutionnaire mais je suis résistant.

    Sans doute à cause de quelques éducateurs désignés sous le terme d’humanistes.
    Je refuse de me vautrer dans le populisme, moi, fils d’ouvrier.
    Et vous parlez du sens de mots dans la pure tradition des démagogues.

    Comme l’a écrit Alphonse Daudet à son ami Gringoire :
    « Fais-toi donc chroniqueur, imbécile ! Fais-toi chroniqueur ! Tu gagneras de beaux écus à la rose, tu auras ton couvert chez Brébant [ou chez Fouquet], et tu pourras te montrer les jours de première avec une plume neuve à ta barrette…
    Non ? Tu ne veux pas ?… Tu prétends rester libre à ta guise jusqu’au bout… Eh bien, écoute un peu l’histoire de la chèvre de M. Séguin. Tu verras ce que l’on gagne à vouloir vivre libre. »

  25. Pape du Rap dit :

    C’est pas en alimentant la bipolarisation du Québec comme tu le fais qu’on aura un pays.

  26. mario nc dit :

    oufffffffffffffff la gauche quebecoise va te ramasser et te traiter de tout les noms..je les vois deja saliver et baver de rage en te lisant…que veux tu ce sont eux qui possede la vérité absolue ..on touche pas au syndicat,au pq,au feministe gauchiste frustré,ni au carré rouge. .ta rien compris encore!!!

  27. Roger Lafontaine dit :

    M. Richard,

    vous allez avoir un siège de pouilleux full patch carré rouge devant chez vous si vous les remettez en question. Faut les comprendrent ces petits braillards.

  28. Stevest dit :

    Votre texte est vrai… mais heureusement il représente ce qu’une minorité pense d’une autre minorité… Les artistes, les politiciens, les animateurs et les bien pensants qui ont appuyé la minorité étudiante en grève (et leurs moyens) ne devraient pas avoir toute l’attention que vous leur portez… de cette manière, vous contribuez à ce mythe qui dit que «tout le monde» les appuient…

    Ceci dit, on pourrait ajouter à votre texte les notions de respect… Lors des négociations (si on peut appeler cela ainsi) avec le gouvernement, les assos étudiants demandaient d’être traité avec respect, ce que le gouvernement Charest ne leur donnait évidemment pas, mais de l’autre coté, ces mêmes porte paroles étudiants refusaient de condamner les gestes de violence… sauf ceux fait aux individus!?!? Par ces paroles, il ne respectaient aucunement lois, réglements, population pourvoyeuse de taxe et étudiants voulant étudier…

    Heureusement, cet épisode est maintenant derrière nous… pour l’instant…

    On verra ce que Marois fera lorsqu’elle sera confronté aux exagérations des assos étudiantes (gratuité scolaire)…

  29. Jay B. dit :

    Ça me fascine toujours de voir comment un cerveau provenant d’un humain de droite peut tout déformer. Je vais faire ça simple, parce que le compliqué vous ne le comprenez pas souvent : les carrés verts se sont fait insulté non pas parce qu’ils pensaient différemment, mais parce qu’ils allaient sur la place publique défendre l’indéfendable, c’est-à-dire une augmentation de 75% des frais de scolarité. Donc, des discours comme « moi, mon nombril et le reflet de moi même dans le miroir se foutons d’une augmentation démesuré parce que moi, mon nombril et le reflet de moi même dans le miroir on veut finir nos études tout de suite! » étaient évidemment condamnable de par leur étroitesse d’esprit et leur haut niveau d’égoisme.

    Nous pouvons tous être d’accord avec ceci : quelqu’un de la classe pauvre et moyenne qui paient lui même ses études, ne peut pas être d’accord avec une telle hausse. Donc, seule les privilégiés nombrilistes (ou quelque larbins?) qui ont leurs études payés par papa et maman peuvent se fouttent d’une augmentation aussi extrême, impliquant des montants aussi importants. Pour ajouter l’insulte à l’injure, des petits chroniqueurs à salaires très élevés se sont permit de déformer la réalité en faisant passer la majorité des étudiants pour une gagne de riches qui buvaient tous de la sangria sur les terrasses d’Outremont et qui prenaient tous leurs fortunes colossales pour aller dans le sud. Dois-je préciser que de telles mensonges, digne de la plus grande absurdité, méritent d’êtres réprimés?
    Avoir une importante tribune publique implique aussi d’avoir une importante responsabilité sociale, les deux sont intimement reliés. Ne serais-ce que d’utiliser cette tribune pour peser les pours et les contres de façon à avoir un portrait juste de la réalité et non d’utiliser cette importante tribune pour exprimer ses frustrations d’arriver en retard au boulot à cause des « maudites manifestations étudiantes ». Voilà pourquoi on vous à trainé…

  30. Jay B. dit :

    (la suite)… dans la boue M. Martineau et que nous le ferons de nouveau si vous vous comportez, de nouveau, avec autant de malhonnêteté intellectuelle….

  31. Marco dit :

    Comparer le Qc avec le printemps arabe est une blague. Au Qc, il n’y a rien eu. Quelques syndicats dans les rues; des étudiants qui crièrent devant les bureaux des élus et JC qui riait des citoyens dans son monde politique.
    Avoir un carré rouge ne permet pas de briser la démocratie. Idem pour les verts. Encore moins pour les syndicats. Il faut quoi pour que le Qc allume que cette très pauvre province n’est pas meilleure que les autres. Arrêtez de vous prendre pour des leaders et voyez-vous dans des miroirs: vous êtes une population de 8 millions dans un monde de 8 milliards. Même les pires républiques du monde possèdent quelques vedettes mondiales.

  32. Alexandre B. dit :

    On commence 2013 avec autant d’amertume M. Martineau? L’année va être longue.

    Le printemps érable à quand même le dos large ces temps-ci. Une agente immobilière m’expliquait en fin de semaine que le ralentissement dans l’immobilié au printemps dernier était dû au printemps érable. Pis quand je lui ai demandé pourquoi ça n’avait pas repris cet automne, elle m’a dit que c’était à cause du changement de gouvernement!

    Comme avec ceux qui citent la Bible, aucun raisonnement n’est possible avec ces gens.

  33. hd dit :

    @Steve , vous dites…victime d’une majorité…la majorité étudiat , la majorité n’était pas dans la rue , la majorité tentait de s’assurer un avenir et non pas d’avoir un avenir assuré en étant allergique aux mots efforts et travails.
    Pourriez vous m’expliquer votre définition du mot MAJORITÉ svp .

  34. hd dit :

    Il est effarant de constater la maniere dont le terme collectivité est galvaudé dernierement.
    Un collectif pour ceci , un collectif pour cela , rarement avons nous vus autant de collectifs individuels se gargariser d’un soi disant but commun .

  35. Jacques dit :

    Bravo, Richard

    Vous décrivez très bien ici (et encore) une triste réalité et ce que la majorité silencieuse pense. Bravo!

    Continuez ainsi et ne vous laissez surtout pas pas intimider par vos détracteurs qui vous accusent de tous les maux de la planète, mais qui n’ont jamais rien de positif à amener dans les débats. Bravo encore!

  36. émile lafreniere dit :

    He oui pis en bon québécois on vote pour une joueuse de casserole.Alors pouquoi en discuter?

  37. Pierre Letourneau dit :

    Que de généralité , ont peu très bien être contre l’augmentations des frais de scolarité , pour un dégraissages et un nettoyages dans la gestions de nos université ( beaucoups plus de millions a récupéré ici ) , contre la violance fait par ,001% des carré rouge , pour les manifs pacifiste dénoncant les abus … etc .

    Rien n’est completements noir ou seulement blanc en ce monde , n’en déplaise a nos hysthérique de la gogauche caviard , qui lie tout le mal du monde a la CAQ ….. par pure frustration . ;)

  38. Jim Brindle dit :

    Attention , Réjean Asselin , le chevalier sans peur et sans reproche , le défenseur de la veuve et de l’orphelin , au service aveugle de sa reine , est de retour avec son arc et ses flèches pour combattre ceux qui ne sont pas de son avis et qui ont exprimés leurs dégoûts face à ces carrés rouges qui avaient tous les droits contre les verts qui voulaient étudier au lieu de perdre leurs temps dans ces manifestations stupides et coûteuses pour M. tout le monde . Charest avait raison , mais la reine Marois et sa cour de syndicalistes ont eues raisons de son bon sens . L’hypocrisie , le désordre , le non sens et l’rresponsabilité , font maintenant partie de notre nouvelle élite et de notre histoire .

  39. ID Ologie dit :

    C’est superbe. Les commentaires sur ce blogue sont le festival national de l’ironie. On blâme la démagogie de M. Martineau, en étant nous même démagogue! C’est hallucinant comment c’est rigolo (ou tragique, c’est selon).

    Voilà un beau résumé de ce que l’on peut lire un peu partout sur cette page :

    - M. Martineau, vous dites des conneries. Pour vous le prouver, je vais déblatéré mes propres conneries, qui vont démontrer à quel point vous êtes rempli de conneries.

    ——-

    D’ailleurs, je suis profondément emmerdé par ces débats entre la « gauche » et la « droite ». Aprennons donc à débattre sérieusement des idées, aprennons à sortir de cette manie de toujours vouloir démoniser ceux qui ne pensent pas comme nous.

    C’est comme ceux et celles qui disent qu’ils n’ont rien contre les différences d’opinion, mais qui après, nous balancent leurs opinions à eux comme si c’était la vérité suprême et qu’ils insinue que ceux qui sont en désaccord sont des imbéciles. Heuh??? Moi pas comprendre là….

  40. Alain Mallette dit :

    @Jim Brindl,

    60% des électeurs ont voté a droite,centre-droite lors des dernières provinciales.Alors il ne faut pas voir la capitulation du PQ envers les carrés rouges comme un victoire de ses derniers.
    Au contraire,les rouges ont couté au PQ sa majorité et ont permis aux liberaux de sauver la face.

    En passant,M.Martineau vous avez raisons sur toute la ligne.Un triste constat.

  41. Alexandre B. dit :

    @Alain Mallette

     »60% des électeurs ont voté a droite,centre-droite lors des dernières provinciales »

    Ah ouin? C’est étonnant car certains disent qu’on a pas de parti de droite au Québec.

    Mais en supposant que le PLQ et la CAQ sont des partis de droite, peut-on affirmer que 100% de leurs électeurs sont des tenants de la droite?

    Aussi, si on regarde sur la scène fédérale, ça veut tu dire que plus de 80% des électeurs on voté à gauche, centre-gauche (BQ-NPD-PLC-PV)?

    J’suis mêlé!

  42. Miche dit :

    Bon retour M Martineau!
    Oui, notre belle société est vraiment MALADE!
    Par ou commence la Société?…La FAMILLE!!!
    Allez passer 1 semaine complète, dans une ECOLE, dans une classe, au niveau PRIMAIRE et vous TREMBLEREZ de PEUR!
    Vous verrez DES enfants, à partir de la MATERNELLE, faire «le BACON», parce qu’une personne a osé leur dire « NON »!
    Vous verrez des ENFANTS complètement perturbés après une fin de semaine chez un des parents divorcés, parce que ce parent (homme ou femme) veut PLAIRE à ses enfants, et SURTOUT, faire « CHIER » son « EX». L’enseignant prendra 1 semaine à remettre cet enfant sur les RAILS! Et on recommence! (Multiplié par 10 au moins!!!}
    Vous verrez en classe des ENFANTS qui INTIMIDENT les autres parce qu’ils sont les témoins de ce qui se passe ENTRE leurs PARENTS : un « DOMINANT » et un « DOMINE »…
    Vous verrez des enfants de famille RECONSTITUéE, MAL aimés, abusés PHYSIQUEMENT, SEXUELLEMENT, PSYCHOLOGIQUEMENT! Vous ne me croyez pas?…
    Allez vérifier si VOUS EN avez le COURAGE!!!
    Et les classes comptent jusqu’à 29 ENFANTS!..
    Vous verrez des parents tellement dépassés, blâmer les enseignants pour ce qu’ils n’arrivent même pas à faire eux-mêmes!
    Mais non, TOUT est de la FAUTE de la Société!
    Et VOILA le BEAU modèle de BASE de NOTRE BELLE SOCIETE!
    Ceux qui ne veulent PAS le VOIR, sont les « haineux » qui pensent que la SOCIETE leur DOIT tout!!! Regardez les résultats aujourd’hui!
    Il est grand temps de se prendre en mains comme INDIVIDU et comme CITOYEN!
    Bonne Année!

  43. Miche dit :

    Quelles sont les VALEURS MORALES de NOTRE SOCIETE?

  44. papajohn dit :

    J’suis mêlé!
    ce n’est un doute pour personne!

  45. Danièle dit :

    Tout a fait d’accord avec vous M. Martineau. Pendant la grève étudiante, nos artistes qui défendent l’intimidation ne défendaient pas les étudiants qui voulaient étudiés, ils étaient d’accord avec les revendications des associations étudiantes, ils ont attribués la violence et la casse a l’inertie du gouvernement Charest.

    Pourquoi, parce que les artistes sont tous souverainistes, ils voulaient et ils souhaitaient que cette grève étudiante, servent de push et ca Mme Marois l’a vite compris. C’est la raison pour laquelle, elle est sortie dans la rue et a osé porté le carré rouge a l’assemblée nationale, elle le savait, qu’elle avait les centrales syndicales et les artistes de son còté, elle souhaitait aller chercher quelques votes du côté des étudiants.

    Et le pire, c’est que cela a fonctionné, elle est première ministre et depuis son règne, qui soit dit en passant, ne m’impresionne pas plus qu’il ne faut, avez-vous entendu un artiste ou un syndicat se plaindre des marches arrières du PQ. Non, ils sont tous devenus muets.

    Je cite Mme Marois et P. Deschênes: la paix est revenue dans les rues de Montréal, n’est-ce pas fantastique.

    Ben oui, c’est fantastique, c’est la raison pour laquelle depuis que vous êtes élus, vous êtes obligés de reculer sur toutes vos décisions, car tout le monde le sait maintemant, si on est pas d’accord avec le PQ ont a juste a chialer, et a vous faire du chantage, pour que vous revenniez sur vos décisions.

    Qui gouverne au Québec? Le peuple, les centrales syndicales, les artistes ou les bandits?

    Donne un jour, donne toujours.

    Tueur d’enfants, maire corromptu, fonctionnaire corromptu, docteur corromptu,ministre qui paie pas ses dettes, tous dans la rue, pas grave, au Québec on pardonne tout, tout le monde a droit a une deuxième chance,

    Mais toi, le CONtribuable moyen, paie et ferme ta gueule.

Laisser un commentaire

 caractères disponibles