Vive le système à deux vitesses! (extrait)

- 12 novembre 2012

Vous avez lu les textes passionnants que Le Journal a publiés sur les régimes de retraite, la semaine dernière ?

En lisant ce dossier, une question m’est venue en tête.

Pourquoi les syndicats et les groupes de pression qui ne cessent de lutter contre le système de santé à deux vitesse et le système d’éducation à deux vitesses ne luttent pas contre le système de retraite à deux vitesses ?

 

MÉCHANTE ASSURANCE

 

Car c’est la réalité : il existe bel et bien un système de retraite à deux vitesses au Québec, selon que vous travailliez pour le privé ou pour le public.

Si vous travaillez dans le privé et que la Bourse pique du nez (ou que la Caisse de dépôt perd 40 milliards suite à de mauvais placements approuvés par un gestionnaire qui va démissionner, empocher un généreux bonus et se trouver un autre poste de directeur dans le temps de le dire), votre fonds de pension va prendre l’eau et boire la tasse.

Alors que si vous travaillez dans le secteur public, vous êtes protégés.

C’est comme si votre billet sur le Titanic vous donnait automatiquement droit à un canot de sauvetage chauffé, équipé d’une télé et d’un mini bar.

Et attendez, ce n’est pas tout : ce n’est pas vous qui payez pour tous ces avantages, mais les passagers qui n’ont pas vos moyens et qui se retrouvent le bec à l’eau !

C’est ce qu’on appelle être en business.

 

Texte au complet sur le site du Journal de Montréal

 

 

 

Abonnez-vous à cet article

66 commentaires

  1. René dit :

    La vraie question que je me pose est si les cadres du gouvernements ou des villes qui ont négotier ces programmes de retraites n’en ont pas aussi tirer avantage, Quand ce n’est pas ton argent que tu gères tu peux te permettre d’être généreux car ton emplois n’est pas très menacé.

  2. jean martin dit :

    Mon beau-frère est col blanc à la ville de Montréal. Belle job de 32 heures par semaine à 100000$ (30%plus élevé que le privé et le reste de la fonction publique québécoise),fonds de pension blindé à 80 % de son salaire à 60 ans.Et ne lui dites surtout pas qu’il ne mérite pas sa pension.Il ne réalise pas que ce sont les citoyens qui n’ont même pas de pension qui payent pour lui.Le ménage à la ville de Montréal et ailleurs dans la fonction publique n’est pas juste pour la corruption ,mais aussi pour le vol légalisé de nos taxes. J:ai aussi oublié de dire qu’il était syndiqué et que même si son poste était aboli,il pourrait par exemple être réceptionniste au même salaire. Décourageant,du vol pur et simple !

  3. Louis dit :

    Mais pour avoir droit à ce canot de sauvetage chauffé, il faut majoritairement faire une croix sur les belles cabines du bateau et les beaux habits.

    Les employés du secteur public ont un meilleur fond de pension, mais gagne souvent moins que s’ils étaient au privé.

  4. Richard Ortie dit :

    L’exemple du Titanic… Du Martineau pur et dur. Il est très influencé ce chroniqueur par la télévision et par Hollywood. En plus, il donne toujours deux ou trois exemples pour chaque argument simpliste qu’il donne. Comme si on avait compris l’évidence niveau école secondaire qu’il nous présente.

  5. andré michaud dit :

    Les privilèges de retraite des employés municipaux sont un scandale et une profonde injustice.

    Il faut que leur part de contribution soit au moins 50/50 comme au provincial, et baisser le pourcentage su salaire auquel il ont droit. Ce serait un début.

    J’invite les maires à faire des référendum sur ce sujet et laisser décider les citoyens, car ce sont eux qui payent. Fini les tractations en secret avec les boss syndicaux, ce problème est public et hypothèque très très dangereusement les finances des villes. Aux citoyens de décider!

    Pourquoi des citoyens qui à 75% n’ont aucun fond de pension doivent encore se serrer la ceinture pour payer des retraites dorées à leurs employés?

    La justice sociale exige des réformes des fonds de pension.

  6. Réal Fecteau dit :

    Et toi mon Richard comment se comporte tes reer. Sans trop me tromper tu as certainement droit à environ 20 mille dollars par année de contributions à ton reer et par le fait même 20 mille dollars en déductions d’impôt. Ces même déductions te font sauver autour de 8000 mille dollars en impôt. Peut-on en dire autant des petits salariés qui n’ont même pas un sous pour une contribution à leur reer et qui par le fait même contribuent par leurs impôts et taxes à te payer ce 8000 dollars. Analyse ça un peu mon Richard et tu me reparleras des fonds de pension à deux vitesses.

  7. Pierre Martel dit :

    Ils vont dire qu’ils ne l’ont pas demandé… Ils l’ont simplement eu!

  8. JP Bouchard dit :

    Vous pouvez pleurer toutes les larmes de votre corps, ça ne m’ émeut pas une seconde.

    Dans ma vie active (dans le privé) je me suis battu pour obtenir un bon fonds de pension dont je bénéficie actuellement.

    Faites la même chose au lieu d’ envier votre voisin.

    Ou mieux, allez travailler pour le gouvernement.

    Désolé mais ce n’ est pas à jalouser les autres qu’ on améliore notre sort.

    Autre suggestion..: Essayez le prochain coup, de voter pour la Coalition…Car avec l’ alliance PQ-PLQ, rien ne va changer…Ce sont eux qui ont accordé ces avantages indus.

    C’ est pour ça que les libéraux vont appuyer le prochain budget et coucher avec le PQ..

    Les gens chialent constamment mais quand vient le temps de changer les choses, ils font dans leur froc.

  9. Pierre-Luc dit :

    Au lieu de se payer des maisons à 1 millions, de s’acheter le cinéma maison dernier cri, le bateau qui bouffe 30 000$ de gaz par année, la Mercedes et le chalet, payez-vous dont des REER et arrêtez de nous casser les oreilles. Je travaille pour l’État depuis 5 ans. Mon salaire n’augmente presque pas et j’ai des horaires très atypiques. Par-contre, j’ai un fond de retraite. Dans la vie, on doit faire des choix. J’ai fait le mien.

  10. Jim Brindle dit :

    Une question très pertnente , M. Martineau . Existe t’il , parmi la population Québécoise , des citoyens , pour former un groupe de pression sur ce sujet . Les syndicats et groupe de pression devraient concentrer leurs revendications sur le système de pension Québécoise , dans le but de permettre à tous de recevoir et conserver une retraite equitable et indexée selon le coût de la vie . Je voit , dans cette priorité des syndicats pour la santé et l’éducation , une bataille payante , versus , une perte , pour le système de pension , oû les rentiers ne peuvent êtres syndiqués , mais simplement oubliés .

  11. Carl dit :

    @ JP Bouchard
    Ce n’est pas de la jalousie, c’est le constat d’un vol public.

    Un voleur retire de l’argent dans votre compte de banque et si vous geulez et que le voleur vous dit que vous êtes jaloux vous aller prendre votre trou vous?
    Les voleurs nous disent qu’on est jaloux alors qu’ils pigent dans nos poches c’est la meilleur.

  12. Que le grand cric me croque dit :

    M. Martineau,
    Vous qui gagnez bien au delà de $250000, et qui êtes facilement capable de mettre $20000 par années dans vos REER à l’abri de l’impôt, avec l’intérêt composé sur vos placements, vous aurez facilement une pension frôlant les $100000 par année et ce sans compter vos nombreux autres placements qui auront fructifié. C’est dégoûtant de vous lire et vous entendre envier la toute petite pension du préposé aux bénéficiaire qui vous nettoiera le derrière, lorsque vous ne serait même plus capable de dépenser vos millions accumulés avec des chroniques mal écrites, mal documentés, démagogiques et de mauvaise foi.
    Vraiment vous dépassez les bornes, en vous disant le défenseur du petit contribuable, tout en étant couché sur des millions et tout étant un ardent défenseur de la pensée libertarienne et du taux d’imposition unique. C’est révoltant de voir comment une partie importante des médias au Québec tente de manipuler la population avec des chroniqueurs et des animateurs d’opinions poubelles libertariens.
    Navrant !

  13. L'Imprévu dit :

    M. Martineau.

    Les études comptables se répètent régulièrement. Formation pour formation le réseau privé offre généralement de meilleurs salaires que le public mais de moins bons avantages sociaux. C’est connu comme Barabas dans la passion. Dans le public, vous ne pouvez non plus comparer tout le monde. Il y a une grande partie du public qui donne des services le soir, les fins de semaine et les jours fériés (santé et services sociaux).

    Ces comparaisons sont connues de tous. Ce ne sont pas les gestionnaires qui négocient les conditions mais les représentants du gouvernement. Les gens écrivent n’importe quoi ici.

    C’est certain que si vous comparez un employé du public qui a un formation universitaire avec un employé de manufacture qui a un sec V vous allez trouver des différences importantes. Mais comparez donc le traqitement d’un chroniqueur du JdM avec celui d’un journaliste du Courrier Laval et vous reviendrez me parler d’injustice.

    Si vous êtes pour le nivellement de tous les travailleurs alors faisons le pour tout le monde. J’ai toujours pensé que vous étiez CAQuiste. Je me suis trompé. Maintenant je réalise que vous êtes Marxiste-Léniniste d’allégeance Maoîste. C’est évident.

  14. Ivan Champetier dit :

    Les systèmes a 2 vitesses ne sont pas critiqués par ceux de qui ça fait l’affaire,dans ce cas les trop nombreux employés de l’état! La ¨solidarité¨ aussi a ses limites!
    Rien de bien surprenant!

  15. écrapou dit :

    Au Québec il faut que tu regardes le potentiel de victimisation de ceux qui écopent:
    Les « victimes » des systèmes de santé et d’éducation à 2 vitesses sont les malades et les jeunes étudiants.
    Les « victimes » du système de retraite à 2 vitesses sont les travailleurs du privé, parmi lesquels nous dit-on se trouvent des méchants capitalistes sans âme.

  16. Monic dit :

    Avant de s’enliser dans un débat de demi-vértés, faudrait savoir si les pensionnés de l’état sont si riches qu’on veut le faire croire.

    À l’époque où les modalités ont été établies, ces travailleurs ne bénéficiaient pas des programmes sociaux actuels (pas de soins dentaires gratuits pour les enfants, pas de garderies, pas de congé parental etc.) et ils ont payé leurs impôts déduits à la source.

    La pension n’est pas indexée et à l’heure actuelle, la moyenne de pension dans la fonction publique québécoise se situe autour de 23,000$/an. Sur une durée moyenne de 30 ans (60 à 90 ans), ça fait 230,000$

    Si en 1980, vous vous êtes acheté une maison au prix de 50 000$ et qu’aujourd’hui elle en vaut 300,000, accepteriez-vous de vous départir de l’équité au profit de ceux qui ne peuvent s’en payer une aujourd’hui?

    Pas de quoi partir en dénigrement.

  17. Marc-André dit :

    Bravo Quel le grand cric me croque !!!!

    Votre analyse et votre pensée rejoignent mon point de vue et celui, j’imagine, de plusieurs sur les futilités démagogiques que ce grand penseur à Martineau. Cet homme qui ne cesse de calquer les écrits de ses comparses à la solde de PKP qui ont pour but premier de conditionner les larbins de l’état. Grâce à ton salaire mirobolant cher Richard, je pourrais aussi rajouter que mes frais chez Vidéotron sont parmi les plus élevés en Amérique. C’est facile de s’attaquer à des travailleurs syndiqués qui dans l’ensemble ne gagnent qu’un salaire médian de 42 000 $ et qui ne peuvent malheureusement pas épargner pour une retraite décente. Ils sont donc fait un choix judicieux en choisissant un retraite décente par le biais d’un travail dans la fonction publique. Ceux qui ont fait le choix de travailler au privé avec un salaire ne leur permettant pas d’économiser n’ont qu’à faire face à leur choix et peuvent continuer à aduler leurs patrons qui roulent En Porche et qui possèdent de luxueux condos un peu partout dans le monde. Vive la répartition de la richesse !!!

  18. Monic dit :

    CORRECTION

    23 000$ moins impôt (environ 4500$) ça fait 18500$/an x 30 ans = 555,000.

  19. ID Ologie dit :

    Je pense qu’il ne fait pas généraliser. Je crois que pour certains domaines, il y a effectivement un net avantage à travailler pour la fonction publique. Dans les hautes sphères, il est peut-être vrai que la comparaison est boîteuse entre le privé et le publique, l’un ayant de meilleurs salaires et moins bons avantages sociaux, et l’autre, l’inverse.

    Mais il existe également plusieurs domaines où les salaires au public sont plus élevés, ET qui bénéficient des avantages. Je ne crois pas que ça soit généralisé dans un sens ou dans l’autre. Différentes sociétés d’États, différents ministères, différentes villes, il n’y a pas de « standard » à proprement parlé au sein de la fonction publique.

    Avant de sauter aux conclusions (autant pour M. Martineau que ses détracteurs), ils faudrait peut-être avoir des chiffres plus concrets pour être en mesure de juger du portrait global.

    Sinon, on se base sur des oui-dires, sur du vent, sur des impressions, des « feelings », etc… Je connais personnellement des gens dont le travail au gouvernement est extrêmement mieux payé que s’ils travaillaient au privé, en plus d’avoir des avantages sociaux en béton armé. J’en connais aussi qui seraient peut-être moins bien payés au privé.

    Il serait intéressant d’avoir des statistiques bien garnies sur le sujet.

  20. Monic dit :

    @ Que le grand cric me croque!

    Bravo!

    Faudra que les pensionnés de l’état décident de montrer leur couleur, sinon les débats actuels deviendront du harcèlement qui mobiliseront la population à partir de demi-vérités.

    Que les comptables et les actuaires se manifestent!

  21. L'Imprévu dit :

    Au Québec, nation colonisée, il est habituel d’être jaloux de son voisin. Ça fait partie de la culture. J’ai assez travaillé longtemps pour savoir que les gens ont une très grande tendance à se comparer et à se jalouser, au lieu d’être solidaire et de travailler ensemble à l’amélioration des conditions pour tous. C’est vrai entre les groupes et c’est vrai pour les sous-groupes d’un même groupe et même entre individus.

    Mais en se comparant, les gens ont une grande tendance à comparer ce qui fait leur affaire, c’est à dire ce qui leur donne un sentiment de victime d’injustice. Untel a un meilleur horaire de travail ? Untel a moins de pression ? Untel a un stationnement gratis ? Untel a une caféréria ? Untel a une secrétaire ? Untel a une semaine de vacances de plus ? Untel a des congés de maladie facilement…… J’ai tout entendu.

    On voudrait le meilleur des deux mondes. M. Martineau voudrait garder son salaire mais avoir en plus le programme de retraite du public.

    S’Il avait travaillé dans le public toute sa vie il n’aurait pas eu le salaire qu’il a reçu ni les conditions qu’il a eu. Lui, au lieu d’avoir un canot de sauvetage tout équipé il a un hélicoptère privé sur le Titanic qui l’attend avec son pilote au cas où le bateau coulerait, et il chiâle après ceux qui ont un canot privé tout équipé et leur reproche d’avoir plus que les autres qui sont dans la cale du bateau.

    Un grand défenseur des droits des plus démunis de notre société.

  22. Alain L dit :

    @ Richard Ortie
    …pas d’exemple pour corroborer vos dires comme quoi martineau dirait n’importe quoi? Vous en faites que dire qu’il est dans le champs mais on attends au moins un argument au minimum..

    Je soupçonne que vous êtes un cols blanc ou bleus?

  23. Jean-Yves Gobeil dit :

    Vous le voyez bien, les fonctionnaire sont tellement pauvre à leur retraite ou à l’approche de celle-ci, qu’ils doivent bien malgré eux accepter des pot-de-vin de 500 000$ ou + pour être capable de payer leur électricité à la fin du mois.

    C’est comme ces pauvres pompiers syndiqués qui utilisent les camions de pompiers pour faire leurs épiceries ou pour aller jouer au tennis. Imaginez à quel point ils sont sous-payés pour en être réduit à prendre les camions de pompiers car ils n’ont pas assez de sous pour mettre du gaz dans leur Hyundai Excel 1989.

    Le travail de fonctionnaire est tellement épuisant que souvent lors des matchs du Canadien en après-midi, beaucoup de fonctionnaires ne peuvent rentrer au bureau, souffrant cette journée là, dépuisement professionnel. Sans compter ceux qui prennent 2 semaines dans le sud avec un papier médical lorsque leurs banques de vacances sont épuisées !!!

    Et il y en a qui critique ses pauvres démunis de la société qui travaillent en bas du salaire minimum et souvent 100 heures par semaines. Vraiment ceux qui critiquent les syndiqués full patch du public sont de mauvaise foi !

  24. demenagus dit :

    Ce que vous véhiculez n’est qu’un tissus de mensonges, Monsieur Martineau.

    Les retraites et parachutes dorés, dans le public, ne sont que pour les hauts fonctionnaires et les très anciens employés. C’est extrêmement difficile de rentrer dans le public, presque plus difficile que le privé. Il faut absolument des connections sinon jamais que vous ne serez embauchés.

    De plus, si par miracle vous arrivez à vous faire embaucher par le public, au début vous n’avez aucune ancienneté et vous ne faites pas encore partie du syndicat. Vous payez des cotisations syndicales mais vous êtes frappé par les clauses orphelines. Vous êtes le premier à être mis à la porte quand il y a des restructurations et le dernier à obtenir des promotions.

    Tout est une question d’ancienneté. Le plublique coupe et dégraisse comme le privé. Un jeune ou nouvel employé qui veut se lancé dans le public n’a rien de garanti.

    Le publique c’est mieux pour ceux que ça fait très longtemps qu’ils y sont, pour les nouveaux arrivants c’est même pire encore que le privé.

    Je l’ai toujours dit et je le dit encore, l’emploi est obsolète.

  25. L'Imprévu dit :

    @ ID Ologie

    Il y en a plein d’études comptables. Elles sortent régulièrement et disent toujours la même chose. Si vous suivez l’actualtié économique vous en verrez plein. Mais il faut comparer les oranges avec les oranges. Dans le public vous avez quelquefois des titres d’emploi qui n’existent à peu près pas au privé. Alors il faut comparer l’enseble des tâches, la formation et la responsabilité. Par exemple une infirmière ou une préposée aux bénéficiaires n’a pas le même niveau de responsabilité qu’une technicienne dans un bureau ou une manifacture. Alors si l’on compare des comparables entre les emplois les différences se valent habituellement. Le privé ayant de mailleurs salaires et le public de meilleures conditions générales.

  26. Monic dit :

    @ Jean-Yves Gobeil 12 h 16 min.

    Vous venez d’illustrer ce que l’Imprévu dit à 11h 52 m…

    Et je ne parle pas de votre ironie mais je renvoie à sa phrase: «Au Québec, nation colonisée, il est habituel d’être jaloux de son voisin. Ça fait partie de la culture. »

  27. L'Imprévu dit :

    En fait…. la discussion de Martineau est cyclique. Durant les périodes de prospérités économiques les gens boudent le public et préfèrent travailler dans le privé, où les salaires sont plus avantageux ainsi que les horaires de travail, et durant les périodes de récession les gens du privé voient leurs conditions réduites,quelquefois les emplois perdus et là c’est la jalousie pour les employés du secteur public.

    Durant les belles années économiques il y avait très peu de commentaires comme ceux de M. Martineau sur les conditions du public. Tout le monde travaille et les salaires augmentent. Le prix des maisons augmente. Essayez d’avoir un plombier, un électricien, un peintre et regardez ses tarifs !!!! Apportez votre petit chien chez le vétérinaire ! Allez voir le dentiste ! Les tarifs sont hallucinants ! Comparez un peintre ou un électricien du public avec celui du privé !!!

    Pas rapport !

  28. Jacques dit :

    Le hic;
    c’est que la plupart d’entre vous n’ont pas lu ce que Martineuau a ecrit!!

    1) Les cols bleu et blanc on t des salaires moyens – $45000/an
    2) Les salaires de la classes moyennes au prive – $40000/an
    3) Plan de pensions Cols blancs et bleus – pas besoin , ils vont retirer aux moins 70% de leurs salaire – $31500/an – financer par les contribuables
    4) Plan de pensions au prive – tres peut – financer par nous memes et non les contribuables

    5) c’est pour ca que tres peut de gens de la classe moyenne peuvent se permette de prendre leurs retraites avant 65 ans VS les cols bleus et blancs du secteur public qui la prennent bentre 55 et 60, et que dire des policiers et des pompiers qui eux prennent leurs retraites apres 25 ans de service.
    c’est ca qui est injuste envers les les gens aux privé.
    c’est que nous ont fanance tous – nos pensions et celle du public
    Jacques Daoust

  29. Que le grand cric me croque dit :

    @Jean-Yves Gobeil à 12h15

    Vous êtes un champion de la démagogie. Prendre deux ou trois exemples navrantes de fonctionnaires corrompus pour frapper sur tous les autres et faire de la démagogie. Du vrai Martineau, M. Gobeil.
    Pourtant la mafia, M. Accurso, Catania, Zambito, Tommassi, Vaillancour et autres, c’est tous du monde du privé. Votre paradis où il n’y a que d’honnêtes entrepreneurs !!!

  30. JPR dit :

    @ Richard Ortie

    Mais toi, tu ne sembles pas l’avoir compris.

  31. Martin dit :

    @ Pierre-Luc
    Je travaille dans le privé depuis 10 ans, mon salaire n’augmente presque pas et j’ai des horaires très atypiques. De plus, je n’ai pas de fond de pension et je n’ai pas de temps pour commenter les blogues de Richard Martineau durant mon avant-midi… alors vos arguments dérisoires, gardez-les pour vous !!!!

  32. Que le grand cric me croque dit :

    @ID Ologie
    Vous avez dit;
    Il serait intéressant d’avoir des statistiques bien garnies sur le sujet.

    Ne comptez pas sur M. Martineau, pour cela. Il carbure aux clichés et aux demi-vérités, afin de faire avancer dans l’opinion publique sa philosophie libertarienne.

  33. Pierre dit :

    M. Martineau,

    Je vais parler de mes affaires. Au gouvernement du Québec, on paie 50% de la part. Ce n’est pas la même chose à la ville de Québec et Montréal. De plus, les employés du gouv. du Québec gagnent de 30 à 40 % de moins que dans les villes mentionnés. Je dirais donc que c’est du salaire reporté. Tu gagnes pas beaucoup mais à l’autre bout de ta vie, tu vas avoir une retraite pas pire pour quelques années. Après celà va baissé beaucoup car non indexé ( 50%), cadeau de Lévesque.

    Le gouv. du Québec a toujours eu de la misère à engagé et garder son monde. Gilbert Lavoie du journal Le Soleil mentionnait: c’est connu ,le gouv. du Québec paie mal son monde. En plus le gouv. ne mettait pas sa part pour que le bas de laine profite. C’est pas la faute aux employés. Enlever le régime de retraite et les gens n’aront presque plus de service de l »état, Celà prend des fonctionares pour faire la job.
    Vous pouvez taper sur les villes et avec raison mais laissé les employés du gouv, du Québec tranquille. Ils ont été traités pas mal cheap en regard des employés des villes.

  34. Dominique Beaulieu dit :

    C’est comme la classe économique et la première classe dans le train. Le hic, c’est que j’ai l’impression que Martineau veut abolir la première classe alors que moi je préfère abolir la classe économique.

  35. Dominique Beaulieu dit :

    Et puis il fallait voter OUI en 1995 si on ne voulait pas être dans ce bourbier. Toi Martineau, tu as appuyé la CAQ à la dernière élection, tu fais donc partie du problème, et tu ose faire la morale.

  36. Dominique Beaulieu dit :

    @Martin
    Et bien, au lieu de chialer, qu’attends-tu pour postuler au public? Et je vais vous dire, même au public la sécurité d’emploi n’existe plus, j’ai perdu mon emploi chez Hydro-Québec pendant mon congé de maladie.

  37. demenagus dit :

    Dominique Beaulieu dit :
    12 novembre 2012 à 13 h 43 min
    « C’est comme la classe économique et la première classe dans le train. Le hic, c’est que j’ai l’impression que Martineau veut abolir la première classe alors que moi je préfère abolir la classe économique. »

    Moi je veux abolir les classes, tous dans le même train à grande vitesse.

  38. Jean-Yves Gobeil dit :

    @ Monic

    Merci pour le compliment :)

    D’accord, je suis votre logique:
    -Je me dois d’être heureux de payer des fonds de pension hyper généreuse à des gens qui ont une job à vie ?
    -Je me dois d’être heureux quand je paie plus d’impôt pour les fonctionnaires aient de gros revenus à leur retraite ?
    - Je me dois d’être heureux d’encourager l’incopétence (il y a en beaucoup) syndical ?
    - Je me dois d’être heureux de voir mon compte de taxe monté pour que des syndiqués full patch puissent aller jouer au golf en République dominicaine
    - Je me dois d’être heureux de faire la même jobs qu’un fonctionnaire pour un salaire moindre et sans fond de pension, avec 2 et non 5 semaines de vacance…

    D’accord, je ne suis qu’un égoïste jaloux !

  39. Jean-Yves Gobeil dit :

    @ Que le grand cric me croque

    OK, il n’y a que 2 fonctionnaires corrompus dans la fonction publique (municipal, provincial et fédéral).

    Les jobs à vie, les fonds de pensions payer à 70% par nous (municipal), un salaire supérieur à quelqu’un qui fait la même job dans le privé (et sans fond de pension), le nombre de semaine de vacance allant jusqu’au triple de quelqu’un du privé !

    C’est vrai que pour quelqu’un qui a les mains dans le plat de bonbon, celà (job à vie, fond de pension, 5 à 6 semaine de vacance…) ne doit pas être pris en compte !

  40. André Bellemarre dit :

    Je suis à la retraite depuis 1997 (Don de Bouchard le lucide). Je suis entré au gouvernement à l’époque où les salaires étaient dérisoires. Nous nous sommes battus pour avoir un salaire décent et une retraite décente. Si vous ne l’avez pas fait dans votre milieu de travail c’est votre « stie » de problême. Laissez-nous vivre notre retraite en paix.

    Pis Martineau qui a un salaire dans les 6 chiffres. il peut s’en mettre de côté tant qu’il veut.

  41. mike Edoin dit :

    Il est écrit dans le ciel que les gens devront payer d`avantage dans les régimes collectifs et publics et y contribuer
    plus longtemps , ce qui veut dire travailler un peu plus longtemps , on nous a fait accroire qu`on pouvait travailler 25 ans et prendre une pleine retraite a 55 ans , ce qui est mathématiquement impossible , surtout avec la chute des valeurs des régimes , les régimes de retraite comme ceux des policiers , pompiers , fonctionnaires etc …. c`est chose du passé , meme les grandes entreprises ne s`embarquent plus dans les régimes collectifs , les employés achetent des reeer , qu`on le veuille ou non , la tres grande majorité des gens devront travailler jusqu`a 67 ans et meme plus dans bien des cas .

  42. Que le grand cric me croque dit :

    M. Gobeil,

    Je ne connais pas votre situation. Mais, ce que je reproche à M. Martineau, c’est sa façon d’embrigader les gens dans des situations difficiles contre d’autres honnêtes travailleurs par le biais de certains médias influents. Pendant ce temps, lui et d’autres millionnaires, nous manipulent et rient joyeusement dans notre dos. Les voleurs, ce ne sont pas les préposés aux bénéficiaires, les infirmières et les professeurs, il faut chercher ailleurs.

  43. Mel M dit :

    C’est la première et dernière fois que je publierai un commentaire sur ce blogue.
    À tous les R. Ortie, ToéMoé et Imprévu de ce monde virtuel qui apparemment n’ont rien d’autre à faire que de lire (ou pas!) R. Martineau pour lui adresser un petit commentaire haineux… et rarement fondé sur le propos…
    Votre virulente petite révolte personnelle pollue les pages de commentaires que je parcours parfois pour observer les divers points de vue.
    À la limite, vos argumentaires faussement détaillés ne servent qu’à alimenter votre Martineau bashing.
    C’est comme les p’tits biscuits annoncés dans Passe-Partout, ça finit par tomber su’l coeur.
    Vos commentaires qui se suivent et se ressemblent finissent par créer un gros malaise à cause du mépris sans borne qui s’en dégage.
    Je cherche souvent la substance des détracteurs survoltés et je la trouve rarement.
    Comprenez, je ne suis pas particulièrement fan du chroniqueur que vous démonisez.
    Mais je n’en reviens pas de l’énergie que certains déploient à le détester vivement.
    Faut quand même prendre le temps de venir chaque jour se manifester…
    Me semble qu’il y a tellement de vrais trous de cul dans la vie – fraudeurs, pédos, batteurs de femmes…
    Cette vendetta manquerait-elle un peu de relativité? Navrant.
    De grâce, limitez-vous à un ou deux commentaires traitant directement du sujet ou encore allez lire autre chose – voire faites autre chose dans la vie.
    Enfin, pour les autres clients réguliers prêts à tirer leur clavier en direction de tout ce qui bouge, sachez que vos coups d’éclat fessent moins fort avec les fautes, genre : « n’oublies pas de te victimiser / tout devrait bien allez ».
    Je n’ai rien contre les débats et l’argumentation (je les encourage!), mais on dirait que l’égide du Web échauffe les sangs de quelques anonymes frustrés de la vie. C’est le free for all.
    J’aurais presque peur de les croiser dans la rue.
    C’était mon point de vue. Merci bonsoir.
    Retournez à vos…

  44. Monic dit :

    @ Que le grand cric me croque :
    12 novembre 2012 à 14 h 50 min

    Je vous appuie à !00%. Je suis souvent d’accord avec M. Martineau mais là, c’est de la provocation sociale sur un sujet qu’il ne connaît pas très et dans lequel il entraînera une partie de la population. Il ne faut pas le laisser faire.

    S’il veut dire qu’on devrait penser à tous également, j’espère qu’il ne veut pas dire niveler par le bas; malheureusement, c’est ce que pensent les «cigales» qui souhaitent s’accaparer des avantages légistimes «fourmis».

  45. Monic dit :

    Correction

    Des avantages légistimes DES «fourmis».

  46. lucide dit :

    @Mel M
    2 thumbs up!!

  47. Jean-Yves Gobeil dit :

    @ Que le grand cric me croque

    Je suis agent de sécurité (15.15$/h) pour une agence qui sous-contracte au gouvernement. Les agents de sécurité qui travaille directement pour le gouvernement (il en reste peu, car le gouvernement donne tout cela maintenant en sous-traitence) gagnent beaucoup plus que moi (dure faire un comparatif salarial, car le nombre d’année d’ancienneté compte).

    Je pourrais parler de chose que j’ai vu dans le cadre de mes fonctions, mais comme vous vous en doutez, cela me nuirais et nuirait à mon employeur.

    J’aurais dû faire comme plusieurs sur ce blogue, utiliser un nick au lieu de mon vrai nom. J’aurais pu parler plus au lieu de juste prendre des exemples qui sont sortis dans les médias.

  48. Jean-Yves Gobeil dit :

    @ Que le grand cric me croque

    P.S. Il y a beaucoup de bon fonctionnaire qui travaillent dur pour leur salaire, je n’ai rien contre eux, mais il y a les autres, et ils sont nombreux.

    J’ai de la misère avec les « jobs à vie » et j’ai toujours dis: « tu prend ta retraite, voilà ton fond de pensions (mettons 800 000$), maintenant, gère le toi même. Et non lui donner 1 600 000$ parce qu’il a vécu jusqu’à 95 ans et que personne ne l’avait prévu.

  49. omi-san dit :

    Il n’y a pas beaucoup de compagnie privées (seulement quelques grosse mutlinationales) qui pourraient être rentable si elles offraient les mêmes retraites et conditions de travail que le secteur publique. Le gouvernement peut se le permettre parce qu’il s’endette indéfiniment.

    Alors arrêtez de suggérer aux gens du secteur privés de se battre eux aussi pour obtenir les même conditions. C’est impossible.

    Pour ce qui est du mythe des salaires plus élevés dans le secteur privé, sachez que les données de ces comparaisons (ISQ) n’incluent pas les salaires dans les PMEs de moisn de 200 employés où la grande majorité des Québecois travaillent..

  50. Pierre E Lavoie dit :

    Mr.Martineau,
    Quelle vitesse préconisez-vs?À vous lire, j’ai l’impression que d’une part, vous favorisez l’apauvrissement des régimes de retraite de la Fonction publique , et d’autre part un maintien de régimes de retraite qui maintient l’ex travailleur au seuil de la pauvreté.
    Ne croyez vs pas qu’il serait plus à propos de recommander une amilioration des régimes de retraites à un équivalent des régimes publiques(fonctionnaire)?

    Je suis moi-même retraité de la fonction publique » il n’y a pas de quoi à sauter au plafond « 

  51. Que le grand cric me croque dit :

    M. Gobeil,

    Vous travaillez fort et pour peu. Dans votre domaine, je ne connais pas la situation,mais comme vous dîtes, il reste peu d’agents qui travaillent au gouvernement, donc difficile de comparer. Mais c’est vrai, il est frustrant de voir ces jours-ci, tous ces escrocs qui nous volent à tour de bras, ces politiciens, entrepreneurs et quelques fonctionnaires.
    Mais, il y a peut-être un peu d’espoir à l’horizon. Si il est vrai, qu’il y a 40000 milliards de barils de pétrole à Anticosti, et que M. Charest n’a pas commis le vol du siècle en le vendant pour des « peanuts » dans son entente secrète, nous deviendrons à coup sûr le peuple le plus riche de la planète. On le saura probablement cet hiver.

    C’est ma belle et prudente blonde qui a insisté pour que je prenne un nom d’emprunt.
    Que ferais-je sans elle ?

  52. PEdro dit :

    Mosus que t’es de mauvaise foi par moments….l’employé moyen de la fonction publiques a pas un salaire dépassant les 50 milles…avec une famille c’est peu une fois les taxes payé.,…le fond de retraite c’est tout ce qui reste apres 35 ans de service. toi par contre avec ton salaire de journaliste, pigiste, tv….tu gagne pas mal plus et tu te payeras du bon temps en massa…..t’a fait ton choix, arrete de te plaindre…tu fais pas mal plus de cash qu’un fonctionnaire.. et rien que pour amusé le peuple grognard…tes services sont pas mal moins important qu’un fonctionnaire qui t’offre des services de premieres lignes…….va vivre au Texas si t’es pas content…t’aura beaucoup d’amis la bas…des républicains pas trop smatte facile a manipuler avec tes coquenards journalistiques sans valeurs….

  53. PEdro dit :

    Jean-Yves Gobei

    qui t’as dis que c’était une job full metal jacket…y en a 30 milles qui ont perdu leur job….
    fond de retraite pas si généreux que ca….
    pourquoi tu chiales pas apres les politiciens…eux ils payent une piastre et toi 17 pour leur fond de pension doré et ce seulement avec 6 ans de services..
    le fonctionnaire doit travailler au moins 30 ans a salaire généralement très moyens
    heure pas toujours family oriented
    des boss de cul qui se croit tout permis
    Martineau lui, il gagne combien? et tu payes a le lire et l’écouter…pourtant qu’est-ce qu’il fait d’important????
    té content quand un infirmiere s’occupe de toi?
    quand t’as des services publics gratos, servi par un smatte de fonctionnaire avec un gros sourire?
    Encore pire au provincial…

    au lieu de chialer sur ces niaiseries, attaqué vous donc au vrai affaire…on en parlerais pas si le gouvernement serait pas aussi corrompue.

    continue de payer Martineau…lui est important dans ta vie…il t’amuse avec ses niaiseries….

  54. Dominique Beaulieu dit :

    @Jean-Yves Gobeil
    Prends un nic et dis ce que tu as à dire, moi ça m’intéresse.

    Et c’est pour ça que je suis contre la sous-traitance car on se dirige vers une société sans classe moyenne.

    Bientôt, je vais virer communiste car je n’aime pas ce que je vois.

    Vous savez quoi? Bientôt une agence de sécurité avec une succursale en Inde va vouloir embaucher des Indiens, les faire travailler ici pour un salaire de crève-faim et si le gouvernement proteste, l’agence va aller devant l’OMC et gagner sa cause, sous-prétexte qu’obliger d’embaucher des Québécois est une entrave au commerce.

    J’avais un coloc indien en Allemagne. Après sa maîtrise, il a voulu travailler en Allemagne pour une grande entreprise, il s’est fait répondre de contacter leur succursale en Inde. Mais lui, il voulait travailler au salaire allemand en Allemagne, pas au salaire indien en Inde.

  55. Dominique Beaulieu dit :

    Et la dénatalité n’aide pas. Il fallait faire des bébés si on voulait avoir des contribuables pour payer. Et il fallait plus tôt ajuster l’âge de la retraite. Dans le temps, un homme avait sa pension à 65 ans et crevait à 68 ans. Aujourd’hui, il crève à 80 ans, il faudrait donc au moins mettre l’âge de la retraite à 70 ans. Quand les gens vivrons 100 ans, ça n’aura pas d’allure travailler 40 ans pour 35 ans de retraite.

    Et qu’attend-on pour revenir au protectionniste?

  56. Christopher Murray dit :

    @Que le grand cric me croque
    Et je te gage que Richard Martineau donne plus en chariter que tu n’ent fera de toute ta vie. Si yen a ben un dogmatic sur ce blog c’est toi désolé.

  57. Ginettica dit :

    C’est pour cette raison que les gouvernement ont créé Le Régime des Rentes du Québec. C’était pour les travailleurs qui n’avaient pas de fonds de pension au travail, comme celui des travailleurs au gouvernement… Même chose pour le Régime des Rentes du Candada.
    Lorsque les systèmes ont été créés les travailleurs et les employeurs devaient faire des contributions et les travailleurs devaient avoir assez d’argent pour vivre convenablement à 60-65 ans. Ensuiteles gouvernements ont limité les contributions (vous ne payez plus après $35,000 ou quelque chose du genre) et par la suite les gouvernements respectifs ont oublié d’augemter les prestations, et de bien gérer les fonds… Je paie dans ce système depuis 1966, le contrat avec les citoyens était de fournir une pension de retraite décente….. .

  58. Que le grand cric me croque dit :

    @Christopher Murray
    23h11

    Je n’ai aucun problème à connaître le salaire de M. Martineau et de savoir combien il donne en charité, quelle sont ces placements, son pourcentage d’impôt payé etc. Ainsi on pourra discuter d’égale à égale et comparer le tout avec un préposé au bénéficiaire. On pourra aussi juger de l’utilité de chacun.

  59. PEdro dit :

    grand cric

    excellente idée….Allez Martineau, sort tes taxes…on veut voir comment t’es payé avec notre cash….combien d’impot tu paye et de crédit que t’as justement parce que t’a du cash….on pourras comparer la pertinence d’un journaliste, animateur à un préposé qui torche des derrières, a une infirmière, a un orthothérapeute.

    Moi je peut te dire tout de suite…j’ai 20 ans de service a salaire moyen de 45k….j’en ai payé environ 20 milles en taxes et impots par année. Pas assez de cash pour m’acheter des REER ou des CELI. PAs assez de cash pour donné généreusement au CAQ, PQ, PLQ…pas assez de cash pour donner plus de 100$ a centraide quoique je préfere l’armée du Salut. Pas assez de cash pour me payer des voyages etc…ha…je me permet une escapade de peche par année….UNE….cé tu trop a ton gout?

    pis toi MArtineau…tu voyages hein?…T’as des REER au max? pis ton CELI?….t’é ben payé pour écrire des niaiaseries, faire d’la petite TV…possiblement subventionné avec nos taxes….ton journal, c’est des p’tit vieux pensionné qui le payent avec leurs pensions d’état non???….volontairement bien sur mais quand même….

    je t’hais pas, des fois c’est pertinent tes affaires mais quand tu te donne pour taper sur un clou sans même y penser deux fois ou de voir la réalité c’est malhonnete. Oui les fonctios ont une pension…et après??? s’il en avait pas, les salaires négocié serait plus haut….Comme ben du monde, un salaire c’a ce négocie…comme le tient quoi j’en suis sûr….

  60. Daniel Pilon dit :

    @ Mel M, 12 novembre à 15h11

    Vous devriez vous manifester plus souvent. Tout comme pour Dominique Lavoie, c’est très rafraîchissant de vous lire.

  61. Ricky dit :

    Louis dit:
    Les employés du secteur public ont un meilleur fond de pension, mais gagne souvent moins que s’ils étaient au privé.

    Mais il ne fait pas compter le régime de pension et la sécurité d’emploi comme revenu n’est-ce pas?
    Jamais cela vous est du n’est-ce pas , une prime pour service rendu ?

  62. Jean-Yves Gobeil dit :

    @ PEdro

    Je vais vous donner un exemple concret. Sur un autre blogue de Richard Martineau, une technicienne en informatique au gouvernement nous dit son salaire: 42 000$ par année.

    À sa retraite, cette dame va retirer 66% de son salaire jusqu’à sa mort. Supposons qu’elle prend sa retraite à 55 ans et qu’elle a travaillé pendant 30 ans. Cela donne 27 720$ par année. Donnons lui une espérence de vie de 85 ans (moyenne de vie chez les femmes). Donne elle va retirer 27 720$ pendant 30 ans.

    30 X 27 720 $ = 831 600$ et celà que pour une petite fonctionnaire, pas un haut cadre !

  63. Mira dit :

    Jean-Yves Gobeil

    Faux, 17000$ de 27 000 va provenir de la RRQ après 65 ans. Donc c’Est beaucoup moins que ca. D’ailleurs toi aussi tu va recevoir 17 000$ de RRQ jusqu’à tes 90 ans payé par moi.

  64. Mira dit :

    Mon beau frère travaillait à IBM avec pension à prestation déterminée. Il a signé pour être à prestation non déterminée car cela lui a donné un avantage boursier à l’époque. Maintenant il regrette. Mais c’était son choix.

    Beaucoup d’employés du PRIVÉ ont décidé de délaisser la prestation déterminée pour pouvoir faire plus d’argent via la bourse (ils ont décidé de changer de contrat). 2008 est arrivé et flouc!!

  65. D.Laprade dit :

    @Jean Yves Gobeil 15h36,
    M.Gobeil votre exemple de la technicienne qui gagne 42,000$/année (c’est à dire présentement????) et bien supposons que c’est son salaire présentement et bien il est faut de dire qu’elle aura une pension d’approximativement 27,720$ car voyez-vous la pension est souvent basée sur la moyenne des 5 à 6 dernières années et de plus pour une pension de 30 ans comme vous suggérez c’est 2% par année complétée donc 60% et non 66%. Ce qui fait que l’on serait plutôt au alentour de 20,000$ vs 27,720$ et elle ne pourra pas prendre sa retraite avant 58 ou 60 ans sans pénalité donc ça change encore la donne un peu, n’est ce pas ? Ah, j’oubliais en plus à 65 ans sa pension est réduite d’approximativement le montant de sa rente( en passant sa rente elle l’a payé comme tout les travailleurs) ce qui fait qu’on est loin de votre 831,600$.
    Ceci dit c’est tout de même mieux que quelqu’un qui n’a que la pension de vieillesse et supplément du fédéral et sa rente provinciale mais tout juste car elle n’aura pas droit au supplément.

  66. JR dit :

    Vous visez juste M Martineau.
    Fond de pensions, soins de santé, éducations, garderies c’est toute la même histoire.
    Le monde croyait que très peu pouvait se payer des soins hospitaliers, médecins et des médicaments. Ce qui est intriguant c’est qu’en ajoutant une bureaucratie administrative gouvernemental, là…… ca devenait accessible à tous. On pourrait douter des intellectuels qui ont protégé au fil des ans ce système voué à un échec magistral. Mais on pourrait douter encore plus ceux actuellement qui continue de protéger se système alors qu’ils savent très bien que c’est un fiasco monumental. Il a de quoi à se poser de sérieuses questions. Tous les systèmes montés sur des mensonges dans l’histoire se sont terminé de la même façon, sans aucune exception  »GOODBYE FREEDOM ». Si tel est le cas, il a un loup dans la bergerie et ca va être l’enfer de le sortir. Peut-être sommes nous en train de perdre notre liberté, qui était si rare sur cette planète. Avec autant de fumé peut-être qu’il a le feu. Je vous invite à écouter 5mins Milton Friedman (Nobel) ‘responsibility to the poor’ sur youtube.

Laisser un commentaire

 caractères disponibles