Bulles de dernières minutes

- 31 décembre 2012

J’ai passé ma vie à être à la dernière minute. J’arrive toujours quelque part au sonnant de l’heure prévue et, au travail, si j’ai toujours «gagné» sur le deadline, c’était toujours par un nez.
Forcément, le 31 décembre, j’ai encore quelques bulles à acheter. Dont quelques bouteilles de ces magnifiques «fines bulles» qui nous viennent de Loire et que, je l’avoue, j’ai découvertes sur le tard.
Mais il faut d’abord que je vous dise. Contrairement aux années passées, je n’ai pas pu assister, cet automne (raisons techniques), à la dégustation traditionnelle de l’AQAVBS (Association québécoise des agences de vins, bières et spiritueux), laquelle, à ce moment de l’année, fait goûter à la presse spécialisée un large échantillon de mousseux de divers pays et de champagnes disponibles à la SAQ (habituellement autour de quatre-vingts produits).
Par contre, tout au long de l’année, et particulièrement durant le mois de décembre, j’ai tenté de me reprendre un peu et Carêmej’en ai goûtés une bonne trentaine. Je sais, l’échantillon peut paraître mince, mais dans les circonstances, je n’hésite pas à dire que, en terme de rapport qualité-prix (et de qualité tout court d’ailleurs, hors Champagne), le Vouvray Brut 2010 Domaines Vincent Carême  ( 21,90 $) remporte la palme.
Fait uniquement à partir de jeunes vignes de chenin blanc cultivées en bio, c’est un mousseux au nez invitant, à la fois fruité et floral, rond, ample et généreux en bouche, frais et tonifiant, un brin moelleux en final, tout brut soit-il, mais c’est pour mieux réussir l’équilibre avec l’acidité du chenin. Par-dessus tout, cette impression de netteté et de précision. Et ce port de tête indéniablement élégant. Classe et style, je vous dis, à prix vraiment doux, compte tenu de la qualité.
Essayez-le et on s’en reparle. Malheureusement,  il commence à se faire plus rare dans le réseau de la SAQ mais il en reste assez, tout de même, pour que les amateurs les plus maniaques puissent mettre la main sur quelques bouteilles. C’est la grâce que je vous souhaite, en cette fin d’année 2012.

Vouvray Brut 2010 Domaines Vincent Carême, 13%, Vallée de la Loire, France
Prix 21,90 $ Code 11633591 Note ***+

Enfin, en vrac et sans autres commentaires, d’autres bulles déjà recommandées il y a quelques semaines dans ma chronique de vin du Journal de Montréal.

  • Crémant de Bourgogne Perle Rare Louis Bouillot, 21,15$ Code 884379 ***
  • Jansz Tasmania Premium Non Vintage Cuvée 27,25$ Code 11140586 ***
  • Roederer Brut Anderson Valley, Roederer Estate 27,90$ Code 294181 ***1/2
  • Piper-Heidsieck Brut Champagne 60,25$ Code 462432 ***1/2
  • Bruno Paillard Brut Première Cuvée, Champagne Rosé, 69,50 $ Code 638494 ***1/2
    N.B. Le Bruno Paillard Brut Première Cuvée 55,50$ Code 411595 est aussi un excellent achat, si vous ne souhaitez pas boire vos bulles rosées. ***1/2
  • Cava Rosé De Nit Raventos I Blanc, 23,80$ Code 11457196 **1/2 (je sais, c’est un peu mêlant, puisque qu’on trouve le mot Blanc dans le nom de ce rosé. Et, en plus, ce qui distingue la cuvée rosée de ce cava de la cuvée régulière ( laquelle, en passant, est aussi très recommandable), c’est la couleur de l’étiquette qui est rose plutôt que blanche. Entre vous et moi, il y aurait un peu de travail d’étiquettage à faire).

Bonne année à tous les grands nez qui fréquentent ce blogue.

Abonnez-vous à cet article

Laisser un commentaire

 caractères disponibles