Les multiples personnalités du Chablis

- 5 mars 2013

On reste sur une lancée bourguignonne avec la revue des vins de La Chablissienne, une des caves coopératives les plus qualitatives du monde. Fondée en 1923, la coop regroupe aujourd’hui près de 300 producteurs pesants plus de 1 700 hectares de vignes. Le portfolio est impressionnant : une quinzaine de premiers crus et six des sept grands crus avec, comme porte-étendard, le fameux Château Grenouilles. C’est un portrait complet du vignoble chablisien qui s’articule sur les rives du Serein, le fleuve serpentant la région.

 

Hervé TuckiSensible, posé avec une verve aussi précise que les vins qu’il représente depuis plus de 30 ans, Hervé Tucki a su nous faire comprendre avec brio les orientations parcellaires derrière chaque cru. Car c’est l’importance des pentes et leur orientation vers le sud qui permet d’expliquer la différence entre les grands crus, premiers crus, simples chablis et petit-chablis puisque tous sont issus de chardonnay. « Nous ne cherchons pas la concentration ou l’hypertension du fruité. En revanche, nous sommes adeptes des fermentations malolactiques et des élevages sur lies fines, racontait M. Tucki lors de son passage à Montréal, il y a une dizaine de jours.

 

Ça sent et ça sent et ça se goûte dans le verre. Des vins frais et beurrés avec toujours une impression cristalline et austère qui permet à chaque climat de s’exprime pleinement. Un travail colossal qui passe en amont par une relation de confiance avec les adhérents et en aval par un traitement minutieux dans le chai.

 

Les prix sont plus que raisonnables. En SAQ, le 2008 (grand millésime) fait place aux 2009 (ample et facile) et 2010 (tendu et profond). Voici mes impressions sur les vins présentés et dégustés à bouteille découverte, dont une petite verticale du grand cru Grenouilles.

 

 

Deux villages

 

Chablis Cuvée La Sereine 2009 (21,70$ – 565598)

Joli village, au nez floral et d’abricots aux accents crayeux. Bonne fermeté en bouche malgré une acidité basse s’expliquant par l’aspect solaire du millésime. Finale agréable et de longueur courte à moyenne. Ensemble classique. Bien. 15/20

 

Chablis Cuvée Vieilles Vignes, Les vénérables 2008 (25,65$ – 11094639)

Nouveau millésime qui remplace le 2007. L’âge moyen des vignes tourne autour de 50 ans. Fruité vif et expressif. Impression croquante puis aérienne. Longueur moyenne à bonne. À ne pas manquer!16/20

Village

 

Trois premiers crus de 2010

 

Chablis Premier cru Côte de Léchet 2010 (29,25$ – 869198)

C’est le 2009 qui est présentement disponible dans le réseau SAQ. Le 2010 suivra. Parcelle située sur le côté sud du Serein. Nez plus austère et marqué par le côté crayeux avec un peu de citron frais. Bouche nerveuse montrant une chaire fine et tendue. Moyennement long sur des tonalités d’huître. Le plus minéral des trois. Il devrait gagner en volume avec le temps. 15,5-16,5/20

 

Chablis Premier cru Fourchaume 2010 (30,50$ – 11094671)

Nez ample sur des notes de jasmin, de coquillages chauds et de grillé (même si la proportion de fûts neufs est sous les 10%). Charnu et musclé avec une finale exotique de poivre blanc et de fumée. 16-16,5/20

 

Chablis Premier cru Mont de Milieu 2010 (autour de 30$ – non disponible)

Exposition plein sud du côté nord du Serein, à la suite des grands crus et de Montée-de-Tonnerre. Le rapprochement avec ce dernier est évident dans le verre. Délicat, aérien et pur. Longue finale saline. Une aubaine! Dommage qu’on ne puisse pas en trouver ici pour le moment. 16,5-17/20

1er cru

 

Un grand cru

 

Chablis Grand cru Blanchot 2009 (60,00$ – 11439668)

Parcelle pentue exposée sud-est et faisant face à Montée-de-Tonerre. Sol marqué par les argiles blanches. L’influence solaire du millésime se fait sentir. Riche avec de l’épaisseur, l’ensemble est puissant sans perdre en distinction aromatique et en élégance. Poire chaude, fleur blanche, touche grillée. Il se fera plus rapidement.17-17,5/20

Grenouilles

Quatre millésimes de Grenouilles

 

Situé au cœur de la colline des grands crus et mesurant 9,40 hectares, Grenouilles est le plus petit des sept grands crus. Une pente sévère et uniforme où s’élèvent des vignes d’un âge moyen d’environ 50 ans, les plus vieilles datant de 1947. La coop a fait l’acquisition du Château Grenouilles en 2003 qui occupe 7,20 hectares du cru, ce qui en fait le plus gros producteur.

 

On saisit ici merveilleusement bien l’aspect « kimméridgien » du sol, cet étage géologique du Jurassique composé de calcaire marneux contenant une grande quantité de fossiles marins. On trouve encore aujourd’hui dans les vignes une petite huître en forme de virgule dite Exogyra virgula. Ça ne s’invente pas, les amis!

 

Chablis Grand cru Grenouilles 2006 (non disponible)

Nez jeune avec aspect terroir omniprésent, c’est le plus ouvert des quatre. Certaine opulence en bouche avec caractère puissant et impression grasse tout en préservant ce qu’il faut de finesse. Déjà abouti, il pourra se conserver encore une dizaine d’années sans problème. 17,5/20

 

Chablis Grand cru Grenouilles 2008 (84,25$ – 11433223)

Élégance princière, bien expressif, iode, églantine, abricot et menthe sauvage. Bouche exquise et aux proportions presque parfaites. Généreuse et précise, encore tendue et d’une remarquable fraîcheur, le vin prend de l’ampleur et se livre sur une finale de pierre chaude et de pêche blanche. Superbe bouteille déjà accessible mais qui gagnera à être attendue 3-5 ans. 18-18,5/20

 

Chablis Grand cru Grenouilles 2009 (non disponible)

Opulent avec un élevage qui tend à ressortir. Fruits chauds et touche mentholée. Le vin a du poids sans être pataud. Des courbes évocatrices, mais une finale qui manque d’élan sans perdre en définition sur des notes de praline. 17-17,5/20

 

Chablis Grand cru Grenouilles 2010 (non disponible)

Nez flatteur, bien que timide : craie, fruits jaunes, iode. Bouche tendue, fine et aérienne, un gras qui se manifeste lentement. Expansif sur une longue finale saline. Ressemble beaucoup à 2008 avec un style plus féminin pour le moment. Il ira loin.17,5-18,5/20

grands_crus_de_chablis

Abonnez-vous à cet article

Laisser un commentaire

 caractères disponibles