Black Sabbath: le 13 porte-bonheur

- 12 juin 2013

BlackSabbath

Pour une belle surprise, c’en est toute une. Je n’attendais rien de ce 13, qui marque le retour de Black Sabbath version originale avec Ozzy (premier album studio depuis Never Say Die! en 1978), Tony et Geezer. Or, le trio reformé se révèle étonnant de vivacité et de pertinence. Visiblement, des années de consommation excessive de drogue n’ont pas eu raison des vieux rockeurs. Le 13 leur porte bonheur.

Plus tôt cette semaine, je parlais du déclin du grunge à travers le décevant nouvel album d’Alice in Chains. À l’opposé, le heavy métal, dont Black Sabbath est l’inventeur allégué, semble avoir de nombreuses belles années encore devant lui si on se fie à 13. Grâce à l’apport du vétéran producteur Rick Rubin, 13 nous ramène au son des premiers albums de Black Sabbath sans pour autant s’avérer un exercice pour nostalgiques. Les excellentes End of the Beginning et God Is Dead, avec leurs ambiances tantôt cauchemardesques, tantôt furieuses, amorcent 13 avec aplomb. On renoue avec plaisir avec la voix nasillarde d’Ozzy Osbourne tandis que le guitariste Tony Iommi et le bassiste Geezer Butler semblent avoir trouvé une fontaine de Jouvence musicale. Même la balade Zeitgeist tient fort bien la route. Les boys semblent en avoir sué un coup en studio mais le travail a été payant.

Ça s’essouffle un peu en fin de parcours mais on pardonnera aisément cet impair tant le plaisir de renouer avec Black Sabbath est au rendez-vous.

FICHE D’ALBUM

13, paru le 11 juin 2013.

Musiciens: Ozzy Osbourne (voix, harmonica), Tony Iommi (guitares), Geezer Butler (basse), Brad Wilk (batterie, percussions)

Production: Rick Rubin

Note: 3 étoiles et demi sur 5.

Le clip de God Is Dead.

End of The Beginning, live from Brisbane

Abonnez-vous à cet article

1 commentaire

  1. Alain Mallette dit :

    Du bon stock!
    Beau retour.

Laisser un commentaire

 caractères disponibles