Nouveau sondage Crop place les Libéraux en tête!

- 18 mars 2014

Le dernier sondage Crop (dont nous n’avons pour l’instant que les intentions de votes après répartition proportionnelle des indécis) montre le PLQ en tête, avec 39% des voix. Le PQ est maintenant 2e, avec « seulement 36%.

Je serai à la radio du Journal, dès midi, pour en discuter avec Gilles Proulx.

Bien sûr, statistiquement parlant, l’avance Libéral n’est pas significative. Et les variations par rapport au dernier sondage Crop ne le sont pas non plus. Mais soyons honnêtes, la tendance est définitivement favorable aux Libéraux. Après tout, le sondage Crop du 15 février avait le PQ avec 40% des votes, 6 points devant les Libéraux de Philippe Couillard. La situation semble s’être complètement inversée depuis. Et la tendance a été positive pour le PLQ dans tous les récents sondages. Intéressant aussi de constater que ce sondage Crop est très proche du dernier sondage Forum.

En termes de projections, voici la situation avec, dans l’ordre, les intentions de votes (basées uniquement sur ce sondage, j’ai mis ON et les verts à 1%), les projections de sièges avec intervalles de confiance de 95% et les chances de gagner.

Proj Crop 17 mars 2014 white

 

Les projections détaillées sont ici.

 

En raison de l’avantage dont bénéficie le PQ avec le mode de scrutin, les chances restent assez proches. Mais par contre, si vous faites partie de ceux qui pensent que le PLQ est toujours sous-estimé dans les sondages, ce sondage donne un clair avantage aux Libéraux. Avec une « prime à l’urne », Philippe Couillard et son parti pourrait bien avoir une avance encore plus importante.

Pour illustrer à quel point la course est quasiment du 50-50, sur les 5000 simulations, il y a en 2521 où le PLQ gagne davantage de sièges que le PQ, et 2479 où la formation de Pauline Marois remporterait le même nombre de sièges (ce qui devrait résulter sur Marois conservant sa job) ou davantage. Donc vraiment, presque une égalité parfaite.

En ce qui concerne une majorité, les probabilités sont de 32% pour le PLQ et de 26% pour le PQ. Ainsi, nous avons le phénomène un peu étrange qu’une majorité (PLQ ou PQ) serait davantage probable qu’une minorité (58% contre 42%), mais les projections « moyennes » ont une minorité. Cela se produit car nous pouvons avoir une majorité des deux partis, donc la moyenne montre le scénario moyen. Cela s’explique aussi par le fait que tant le PLQ que le PQ se retrouvent aux portes d’une majorité. Ainsi, toutes les simulations qui attribuent un petit peu de votes en plus à ces deux formations (par exemple les simulations où le PLQ est projeté à 40 ou 41%) poussent ce parti en terrain clairement majoritaire. Si vous deviez parier, il vous faudrait décider si vous privilégiez les probabilités conditionnelles ou non.

On parlera longtemps du 39% du PLQ, mais n’oublions pas que le 10% de QS est possiblement important (par rapport au dernier Crop qui avait ce parti à 7%, la hausse est significative!). Les projections et intervalles continuent de ne projeter « que » deux sièges QS, mais la situation dans un comté tel que SMSJ serait potentiellement serrée. Nous n’avons pas de découpages régional (et vu qu’il s’agît d’un sondage Crop, nous devrons surement attendre un bout de temps avant d’obtenir le pdf), mais le modèle transpose ce 10% à l’échelle de la province en 21% dans Montréal Est. Si la petite formation de gauche réussissait à concentrer cette hausse dans quelques comtés, le PQ serait définitivement en danger.

Je l’avais déjà dit, mais si la CAQ continue de baisser, cela avantagera surement le PLQ. Le PQ est déjà allé chercher ce qu’il pouvait auprès du parti de François Legault. Je crois que nous voyons définitivement cela arriver. Il se pourrait fort bien que la stratégie du PQ de parler de Charte et souveraineté (et ainsi de polariser le vote) élimine la CAQ mais au profit du PLQ. Le pari était toujours un peu risqué par contre. Il sera intéressant de voir si Pauline Marois réalise cela et laissera Legault tranquilles lors des débats.

En tous les cas, si la course était serrée avant, ce nouveau sondage n’arrange pas les choses. Le reversement entre le PLQ et PQ est par contre possiblement un moment important de cette campagne.

Abonnez-vous à cet article

20 commentaires

  1. Alix Noel dit :

    Allez-vous ajuster vos projections détaillées dans La Pinière ? Le PQ n’y présente personne et Mme Houda-Pépin, indépendante, devrait récolter plus de votes que ça, bien qu’il soit vrai que sa victoire ne soit pas garantie.

  2. Frédéric Collin dit :

    Mon popcorn est déjà prêt pour la prochaine course à la chefferie du parti québécois.

  3. Bryan Breguet dit :

    Oui cela sera fait. Je ne veux simplement pas mettre à jour le modèle et simulateur trop souvent. J’attends aussi d’avoir la liste des candidats (genre si le Parti vert ne présentait pas 125 candidats)

  4. Claude dit :

    Vous dites:<>

    On devine toute votre partialité en disant <>

  5. François Lacombe dit :

    QS était aussi à tout près du 10% dans les sondages de 2012. Il a fini à 6% le jour de l’élection. Le PQ peut espérer aller chercher quelques points là.

  6. Georges Paquet dit :

    Curieux cet appel: Soyons honnêtes: À quel moment ne l’est-on pas…?

  7. Gabriel Larivière dit :

    Bonjour M. Berguet,
    Je trouve que votre simulateur sous-estime la performance de QS dans les projections. À Montréal-Est, dans SMSJ, Hochelaga-Maisonneuve, Laurier-Dorion, le bilan plutôt à droite du PQ et l’arrivée de PKP, le patron le plus anti-syndical du Québec, au PQ démontre clairement la position du PQ sur l’échiquier politique. Il est à prévoir que de nombreux fédéralistes de gauche (surtout des jeunes féd. de gauche) qui avaient voté PQ en 2012 pour empêcher la réélection de Charest et pour bloquer la hausse des droits de scolarité transposent leur vote vers QS, surtout devant l’absence de NPD-Québec. Il est également à prévoir qu’une partie des souverainistes-progressistes du PQ qui avaient voté pour ce parti pour les mêmes motifs que les fédéralistes de gauche en 2012, qui, constatant la valse hésitation, voire le refus du PQ de tenir un référendum sur la souveraineté, en plus des politiques à droite du PQ et de l’arrivée de PKP changent leur allégeance en faveur de QS. Finalement, au niveau local (surtout dans Hochelaga-Maisonneuve), certains enjeux non résolus par le PQ sèment la grogne chez les électeurs traditionnellement favorables au PQ. C’est le cas des moisissures dans les écoles d’Hochelaga-Maisonneuve. Ce problème a été pris en charge seulement dans une école sur trois. Dans Laurier-Dorion, cette transposition du vote progressiste-souverainiste/fédéraliste du PQ vers QS risque de permette à QS de rattraper le PLQ et remporter le scrutin, surtout qu’en 2012, la majorité de Gerry Sklavounos n’était que de 10% sur QS. Il ne suffirait que d’un transfert de 11-12 points du PQ vers QS dans ce comté pour que QS gagne ce comté.

    D’ailleurs, ce transfert PQ-QS est déjà en train de se produire si on se fie au dernier Crop, car la chute du PQ se fait au profit de QS.

  8. Thierry Soucie dit :

    Selon mon simulateur, les projections sont:

    62 PLQ
    55 PQ
    5 CAQ
    3 QS

    Mon simulateur donne Sainte-Marie-Saint-Jacques à QS depuis un moment déjà, mais dans les autres comtés, cela semble difficile. Même les luttes « serrées » sont à environ 7-8% du meneur.

    Pour La Pinière, il est très difficile de prédire ce qu’il se passera sans avoir un sondage du comté même pour clarifier la situation: les gens votaient-ils PLQ sans égard à la candidate ou les gens se sentaient-ils attachés à Mme Houda-Pepin qui les représentent depuis 1994? De plus, que pensent-ils de l’exclusion de cette dernière du caucus, à qui donnent-ils raison? Pour l’instant, le PLQ l’emporte avec 56% des votes, le PQ en aurait eu 19% et la CAQ 13%. Si le deux tiers du vote PLQ demeure et l’autre tiers quitte pour Fatima, que la moitié du vote PQ va a cette dernière et l’autre à la CAQ, la situation devient 37% PLQ, 29% PQ et 22% CAQ. La CAQ est donc un non facteur dans ce comté, à moins de le voir comme un obstacle à la réélection de Fatima Houda-Pepin. Si celle-ci réussi à aller chercher près de la moitié du vote libéral et péquiste, elle a une chance, sinon, ce sera le Dr Barrette qui sera le nouveau député de La Pinière.

  9. Jeff Lafleur dit :

    M. Breguet, mes deux derniers commentaires vous disait que la prime de l`urne n`était pas pris en compte et vous savez tout comme moi que c`est un secret de polichinelle, les libéraux ont toujours eu ce cadeau des indécis et des personnes âgées qui n`ont pas l`habitude de répondre au sondage. Il se pourrait même que le 39% soit inférieur à la réalité.

  10. domi00 dit :

    Cette fameuse prime à l´urne.
    Je l´explique par le fait que les libéraux sont plus « conscientisés » par la chose politique et se déplace plus nombreux que les autres partis pour aller voter.
    Avez vous une autre idée ?

  11. Guy LeVasseur dit :

    Allo Bryan

    L’article de La Presse sur ce sondage mentionne et je cite :

    « Pour son enquête de mars, CROP a doublé la taille de ses
    échantillons dans la région de Québec et dans la couronne
    de Montréal. »

    Pourquoi CROP a fait cela, plutôt que d’utiliser une échantillon
    réparti proportionnellement selon le poids démographique de chaque
    région du Québec.

    Vraiment bizarre comme méthodologie.
    Est-ce que cela ne crée t-il pas une évidente distorsion ?

  12. Michel L. dit :

    Vous écrivez « Je l’avais déjà dit, mais si la CAQ continue de baisser, cela avantagera surement le PLQ », alors que dans votre article « Le chiffre du jour : -12% », vous présentez un graphique montrant que la probabilité d’une majorité du PQ augmente quand le % d’appui à la CAQ diminue.

    N’y a-t-il pas une contradiction ? Ou quelque chose m’a échappé…

  13. Thierry Soucie dit :

    @Gabriel Larivière

    Selon mon simulateur, en utilisant les chiffres du dernier sondage (et entre parenthèses, les chiffres à la dernière élection), voici les projections dans les comtés dont vous parlez:

    Sainte-Marie-Saint-Jacques:
    34,98% QS (25,43%)
    32,59 PQ (35,76%)

    Hochelaga-Maisonneuve:
    42,50% PQ (45,51%)
    31,68% QS (23,69%)

    Laurier-Dorion:
    38,63% PLQ (34,08%)
    24,39% PQ (26,44%)
    31,61% QS (24,33%)

    Il est donc clair ici que, malgré des bons considérables dans ces comtés (en moyenne 8%) par rapport à la moyenne nationale (4%, il s’agit donc du double), il n’y a que SMSJ qui est réellement possible de prendre, et ce, en plus d’une baisse prévue du vote péquiste dans ces comtés selon le simulateur contrairement à la hausse nationale. Il faudrait une campagne très ciblée et efficace pour espérer remporter ces comtés, ce qui n’est pas impossible dans le cas de QS, mais qui demeure difficile.

  14. Dominic Lamontagne dit :

    Vous oublier le parti Conservateur du Québec

  15. Etienne Evans dit :

    @ Guy Levasseur
    Je remarque la meme chose que vous , on a doubler les echantillons ou le PLQ etait le plus fort .Dans la region de Quebec le PQ ne pouvait esperer aller chercher qu’un siege de plus soit 3 sur 29,dans Jean-Lesage. Puis le PQ est toujours a 43% chez les francos se qui est haut. Crop surestime tjs le PLq de 2 points dans les deux dernieres annees et QS a 10 on a parlera pas. Je maintiens mes predictions, PQ 65 LIB 52 CAQ 5 QS , PQ gagne Jean-Lesage,Mille-Iles,Trois-Rivieres et megantic et perd Johnson et conserve Robertval.

  16. Luc Deneault dit :

    Une question-commentaire: à voir les appuis de la CAQ s’éroder (apparemment) dans la région de Québec, j’aurais l’impression que votre modèle soit trop campé sur une ancienne donne à ce sujet.. L’impression en fait que la CAQ aurait vraisemblablement 3 députés (pas certain non plus que Granby survive) avec 13% d’appuis..

    !?

  17. Thierry Soucie dit :

    @Luc Deneault

    Selon mon simulateur, les 5 comtés de la CAQ sont les suivants avec leur avance sur leur plus proche rival et le pourcentage de votes reçus à la dernière élection entre parenthèses:

    Chauveau
    40,57% CAQ (52,99%)
    32,33% PLQ (24,65%)

    La Peltrie
    40,43% CAQ (51,88%)
    36,13% PLQ (27,86%)

    Beauce-Nord
    42,00% CAQ (57,34%)
    32,13% PLQ (25,21%)

    Chute-de-la-Chaudière
    40,10% CAQ (53,79%)
    32,84% PLQ (22,96%)

    Granby
    44,88% CAQ (52,14%)
    27,08% PQ (22,71%)

    Malgré une baisse d’en moyenne 12% dans ces comtés, ce qui est moins que la moyenne nationale à 14%, et une hausse moyenne du plus proche poursuivant de 7,4% sur une moyenne nationale de 7,2%, l’avance demeure majeure pour la CAQ avec en moyenne 9,6%. Il faudrait tout un revirement de situation dans ces comtés pour que la CAQ en sorte perdante.

  18. Eric Tremblay dit :

    Donc si on réparti les indécis selon la méthode Claire Durand (PLQ 50% PQ et CAQ 25%), le PLQ est en territoire majoritaire ?

  19. Vanessa G. dit :

    Vous allez pas prendre en compte ce faux sondage CROP?? Ils devraient avoir honte… le sondage est non probabiliste, aucune méthode scientifique, pas de marge d’erreur, fait sur internet et en plus…. ils ont doublé la taille de ses échantillons dans la région de Québec et dans la couronne de Montréal. Wow… Moi aussi avec cette méthode jpourrais faire un sondage pis mettre la CAQ en tête tien, et meme QS. Franchement, avec la TV et la Presse qui en parle comme si c’était un vrai sondage. C’est stupide.

  20. Philippe dit :

    Bonjour Bryan,

    Très professionnel et on ne sens pas de partisanerie. Que des statistiques et des simulations ;)

    Pour les amateurs de statistiques en herbe votre blogue (et anciennement le site tooclosetocal) est une vraie mine d’or.

    Merci

    PC

Laisser un commentaire

 caractères disponibles